Partagez | 
 

 Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hansha Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )   Ven 22 Mai - 18:03

La désillusion de ce premier jours de cours avait était totale. Un retour à la réalité des plus brutaux. Hansha n’avait jamais pensé finir la première ou être un génie dès le début mais elle n’avait jamais imaginé obtenir un résultat si décevant. Elle avait considéré qu’intégrer l’académie ninja était une étape, la suite logique de sa vie, elle savait que ce serait dur mais avait toujours fait ce qu’on attendait d’elle jusqu’à présent. Alors pourquoi ? Pourquoi leur professeur l’avait-il traitée si injustement, pourquoi elle ? Elle n’avait certes pas esquivé beaucoup de shuriken, et avait fini dans un piètre état, mais tout de même exclue dès le premier test. Elle se remémorait la scène, elle avait lamentablement échoué à la fin et son corps n’avait pas supporté les impacts des répliques de bois. Elle s’était effondrée dans la boue, meurtrie, des aspirants avaient commencé à la relever pour l’emmener à l’infirmerie, derrière la brume qui couvrait ses yeux elle crut distinguer l’un de ses cousins, mais elle n’en était pas sure. Ce dont elle était sûr c’est qu’en entendant la sentence final de Hikari c’est qu’elle avait écumé de rage, une colère qu’elle n’avait jamais connus auparavant, jeune fille gentillette qu’elle était, quelque chose s’était brisé cette après-midi. Elle avait fait le chemin jusqu’à l’infirmerie seule, elle avait repoussé ces camarades qui tentaient de l’aider, et avait décidé, en première intention de rentrer chez elle par ses propres moyens. Cependant à l’idée de la réaction qu’aurait son père, et à l’état de ses blessures elle jugea préférable d’aller finalement à l’infirmerie. Elle faillit s’effondrer lorsqu’elle arriva en face de la ninja chargé des soins. Ensuite elle ne souvient pas très bien, elle avait sans doute était occulter puis inviter à se reposer dans le lit qu’elle occuper actuellement. Le contact rugueux sur son épaule lui indiquer qu’on l’avait également bandée. Mais pour l’instant la jeune Toshiya se fichait bien de tout cela, elle regardait le plafond et réfléchissait aux évènements ainsi qu’à leur suite. Elle devait à tout prix retourner à ce cours. Elle ne pouvait décevoir son père ainsi, elle ne l’avait jamais fait, de plus elle ne pouvait laisser ainsi l’honneur de sa famille et de son clan bafoué. Pourtant en plus de ces réaction, légitime pour une fille dans sa position, il y avait une autre raison, pour une fois elle désirait quelque chose d’elle-même. Elle ne voulait pas vraiment revenir à ce cours pour son père, elle le voulait pour elle, c’était la première fois qu’elle désirait réellement quelque chose, et cette chose s’était remettre à sa place ce professeur, lui montrait si elle était si faible que cela. Elle avait déjà une idée de comment y parvenir. Il avait dit qu’elle était faible, pour le moment. Elle allait s’entrainer si dur qu’il devrait reconnaitre sa valeur, elle leur métrait au défis de ressayer son exercice et lorsqu’elle le réussira sans problème il sera bien forcé de la réintégrer à son cours. Cette pensée libérait un flot nouveau en elle, il semblait qu’une nouvelle énergie l’envahissait, jamais elle ne s’était investi autant dans quelque chose que ce qu’elle allait faire. Tout cette excitation ne put l’empêcher de lâcher un petit cri de guerre.

« Yaaa ! Je vais y arriver c’est sûr, tu verras bien Hikari ! »

« Hého silence là dedans »

Oup l’infirmiére, elle l’avait oublié. Et il y avait quelqu’un d’autre qu’elle avait oublié. Dans le lit à côté d’elle en effet ce tenait un garçon qui semblait endormi. Lui aussi avait était rudement touché lors de l’exercice. Pour la première fois depuis qu’elle se trouvait ici, hansha le considéra, ainsi que le reste de la pièce. La piéce était standard, un carré relativement petit, il y avait deux sortie dont l’une donnait, hansha s’en doutait, sur le bureau de l’infirmière. La pièce n’était pas décorée et semblait encore en travaux. Elle possédé un seul luminaire au plafond, éteint pour le moment et les seuls ameublements semblait être une sorte de petit salon pour les visites, avec une table remplie de parchemin-magasine, ainsi qu’une bibliothèque possédant des livres variés. Il y avait également les lits pour les patients bien entendus. Il y’en avait quatre, deux superposé, celui qu’elle occupait et enfin celui où se trouvait son camarade de supplice. Il avait l’air petit et pas très costaud mais assez malin, de ce qu’elle s’en souvenait avant qu’il se fasse étalé. Elle n’avait pas fait attention mais depuis l’injonction de l’infirmière il commençait à remuer, sortir de sa torpeur, c’était elle qui avait dû le réveiller.

« Je t’ai réveillé ? Je suis désolé »

Voulant entamer la conversation et pour le rassurer, il paraissait timide, elle s’adressa a lui avec un sourire mi rassurant-mi compatissant.

« Toi aussi il t’en a fait baver hein ? Mais t’inquiéte pas on va trouver une solution, il a pas le droit de nous faire ça c’est complètement injuste, ça ne peut pas se passer comme ça »

Elle espérait qu’il serait du même avis qu’elle, il pourrait peut-être s’entrainer ensemble à l’avenir afin de renverser le tyran, l’amitié divise les peines dit-on, espérons que cela soit vrais également pour les taches physiques …
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )   Ven 22 Mai - 19:17

Hakai se frottait la cuisse dont la peau rougit portait encore les stigmates d'une attaque fourbe et vicieuse. Il parvenait à canaliser sa colère. A vrai dire, cela faisait déjà plusieurs mois qu'il la retenait. Depuis que l'on avait retrouvé le corps de sa sœur, inerte, sur le sol boueux d'une forêt avoisinante. Cette marque rouge qui ternirait sa peau n'était rien au comparaison de ce que la vie lui réserverait. Il devrait mener des batailles, s'entrainer d'arrache pied, s'il souhaitait un jour atteindre son but et venger sa sœur. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'avec l'unification des quatre clans et la construction du village de Konoha, ses plans de vengeance allait être drastiquement perturbé. Mais tout n'était qu'une question de patience et de persévérance. Forte heureusement, Hakai était doté de ces deux qualités. Rien ne pourrait l'empêcher d'atteindre son but. Ce n'était pas la luxure du clan qui allait apaiser son cœur, au contraire, elle ne faisait qu'attiser sa colère. Comment un clan tel que les Toshiya pouvait-il s'abaisser à faire alliance avec des énergumènes pareil? Aucune doute que l'aspirant ne connaissait pas tous les détails, mais il n'en avait que faire. Il était égoïste, comme la plus part des Toshiya d'ailleurs. Seul ses dessins comptaient et c'est selon leur contribution au bien être du clan que l'on décidé si un Toshiya était de qualité ou non. Nul doute qu'Hakai ne ferait jamais partit de cela, qu'il n'aura jamais son prénom marqué sur la pierre, mais qu'importe. Il devait venger sa sœur là où le clan en était incapable.

Son regard se leva sur le Senjago, celui qui semblait se plaire à avoir du pouvoir. Cela n'était guère étonnant. Depuis toujours les membres de son espèce convoitaient une plus grande importance que celle des pouilleux qu'ils étaient. Ce n'était que des hommes bon à remuer la terre et pourtant, ils se battaient avec rage pour obtenir plus de droit et de pouvoir. La présence des Senjago à Konoha n'étonnait guère Hakai. A vrai dire, pour qu'un village fonctionne correctement, il faut que ce dernier possède différente classe social, les riches, les modestes et les pauvres. Les Senjago faisait sans nul doute partit de ces derniers. Ils étaient de ceux qui fabriquaient leur demeure à partir de matériaux tout simple, facilement trouvable. De l'argile, ou des pierres. Leurs demeures se ressemblaient toutes, tout comme leur statut à vrai dire. Hakai ne portait guère intérêt pour se peuple, ce n'était que des raclures généralement, aussi fière et déplacé que pouvait l'être un cerf en période de reproduction. Chargeait les de front qu'ils vous chargeront droit dessus tête baissé sans même réfléchir. Guère étonnant que le prof de Taijutsu soit un Senjago.

Hakai plissa les yeux vers la nouvelle victime du tortionnaire. Cette jeune femme à la peau ailée n'était autre que Hansha Toshiya, l'une de ses cousines éloignés. Elle n'avait de cousine que son appartenance au clan a vrai dire. C'était une jeune femme qu'Hakai considérait. Venant d'une bonne famille, même pour les Toshiya, elle avait du caractère, même si elle ne le révélait que rarement. Elle faisait la fierté de ses parents comme ces derniers le répétaient souvent. La voir ainsi en difficulté était une insulte pour le clan, mais Hakai ne bougea pas le petit doigt pour l'aider. Elle comme lui savait que le monde était dur, elle devait se débrouiller seule lors de ces épreuves, épreuve qu'elle semblait avoir échoué lamentablement. Il soupira. Bras croisé, dos posé contre un mur, il fixait deux élèves l'aider à se relever et à se diriger vers l'infirmerie. Nul doute que le Senjago devait avoir prit son pied à la voir ainsi.

L'aspirant resta encore un peu à observer la fin du cours. A dire vrai, il partageait une chose avec ce Senjago: son plaisir à voir les aspirants se surpasser puis échouer. Aucun ici n'avait réussit à tout esquiver. Finalement, il devait faire partit des tout meilleur, nullement une surprise pour lui. Il serait simplement ironique que lui, l'enfant pourrit du clan Toshiya, finisse par être le porte étendard du clan dans cette première promotion d'étudiant. Ironique... Ca ne pouvait se passer ainsi.

Se décollant du mur, plaçant les mains dans ses poches. C'est avec dédain que le Toshiya quitta les jardins pour prendre le couloir qu'avait emprunté sa cousine quelque temps plus tôt. Il pressa quelque peu le pas, l'idée qu'elle puisse être retourné chez elle, par fierté ou de honte, lui efflora l'esprit. Il ouvrit la porte de l'infirmerie dont une description serait inutile si bien qu'elle était terne, morne et sans le moindre caractère. Ce n'était qu'une banale pièce ou l'on avait mis plusieurs lit et un bureau. Le regard d'Hakai se porta immédiatement sur sa cousine dont il venait probablement de couper une discutions "palpitante" avec son voisin par son entrée. Il jeta d'ailleurs un simple regard au gosse dans l'autre lit, tout comme à l'infirmière. Il n'était pas là pour eux, mais pour elle. Nul doute qu'elle l'avait reconnu, les Toshiya se devait de connaitre au moins de vue chaque membre du clan. L'aspirant se dirigea donc vers le chevet de sa cousine, main dans les poches, il se contentait de la fixer pour le moment. Il n'avait guère la réputation d'un grand parleur. Loin de là même, il avait toujours préféré agir plutôt que de perdre son temps à parlementer. Avant que ce foutu village ne voit le jour, tout le clan s'accordait pour dire que la place de cet adolescent était sur la première ligne. Qu'apporterait-il d'autre au clan s'il ne savait parler convenablement? Peu importe, le village était là à présent et Hansha tout comme Hakai était à présent formé pour devenir ce qu'il aurait toujours dû être. Certain ont plus de difficulté que d'autre à s'adapter. Il posa finalement sa main sur l'avant-bras de la blessée, un geste assez rare et qui dura que le temps d'une parole.

Hakai - Ne nous fait pas honte.

Des mots aussi direct que tranchant. La voix du jeune homme, encore en âge de l'adolescence avait cependant déjà mué et contrairement à la voix des jeunes femmes, cela lui donnait une prestance d'avantage "ténébreuse" que ce qu'il paraissait. Sa main se retira du bras de la femme et revint se loger dans sa poche. Se tenant droit au dessus du lit de la blessé, il détourna le regard pour le poser sur le voisin de chambré. Bien que neutre, son regard était naturellement froid et plissé. Il aurait préféré être seul entre Toshiya, mais il doutait que l'infirmière apprécierait s'il bottait le cul de ce môme hors de la chambre.
Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )   Sam 23 Mai - 10:01

Emmitouflé, Yosuke fut ramené à la conscience par une voix qui ne lui était pas familière. Il plissa les yeux doucement, l’esprit encore embrumé. Il lui était difficile de relier les pensées les unes aux autres. Il lui fallut d’abord se souvenir de son nom, puis de savoir où il se trouvait. Le « où » fuit suivi du « pourquoi » et son analyse était loin d’être glorieuse. La rationalité à son réveil contrastait totalement avec l’irrationalité des minutes précédentes. Pourtant il se sentait particulièrement calme.

Quoi qu’il en soit, il tourna ensuite la tête dans la direction des deux autres personnes. Il ne reconnaissait aucun des deux visages…

[Yosuke] – Bonjour…

C’est ce qu’on lui avait appris dans ce genre de circonstance. Reste poli quoi qu’il arrive, c’est ce qu’on répète souvent aux enfants. Il y avait aussi surveille les petits, nettoie la hutte, lave ces feuilles, nourris le feu… Yosuke s’exécutait toujours parfaitement… jusqu’à aujourd’hui.
C’est la première qu’il n’arrivait pas à faire ce qu’on lui demande. Premier essai, première catastrophe : 100% d’échec à l’Académie…

[Hansha] - Toi aussi il t’en a fait baver hein ? Mais t’inquiéte pas on va trouver une solution, il a pas le droit de nous faire ça c’est complètement injuste, ça ne peut pas se passer comme ça.

Elle faisait certainement référence à leur expulsion au cours de sport. Yosuke regarda le plafond. Pas juste hein ?
Il ne croyait pas vraiment au concept de justice. Hiraki pouvait le faire, il l’a fait. Par exemple, est-ce que la guerre est juste ? Qu’importe, elle est là et tant que quelqu’un ne pourra pas l’arrêter, elle sera là. C’est l’analyse objective qu’il en faisait.
Après, pour ce qui est des sentiments…

[Yosuke] – Je crois juste que je ne suis pas à la hauteur.

Il souffla longuement et tenta de se redresser. Il était pris de légers vertiges. Il crut reconnaître les effets d’une plante particulière bien connue des Isatsu : l’herbe des rêves, un calmant naturel. Il devait être dans un état assez sérieux…

[Yosuke] * J’ai certainement fait une autre crise… Devant tous ces gens, et devant le prof. Pas étonnant que je sois expulsé…*

Ça lui arrivait d’être pris de crise d’angoisse, et cela depuis sa plus tendre enfance. Il n’aurait jamais douté que l’Académie lui en provoque une dès le premier jour. Il revoyait la scène doucement, faisant accélérer les battements de son cœur. Mais il prit le parti d’évacuer toutes ces idées noires, et l’herbe des rêves lui en donner la capacité.
Redressé comme il l’était, pensif, il regarda un peu plus son interlocutrice qui, a première vue, avait au moins autant de pansements que lui. Le garçon à son chevet ne semblait quant à lui pas du tout blessé.

Que pouvait-il leur dire ?

[Yosuke] – Je crois que je vais attendre avant de retourner voir M.Senjago. Il vaut mieux voir si les autres disciplines sont plus à ma portée. Que comptes-tu faire toi ?


Yosuke Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )   Ven 29 Mai - 20:54

[Où est-ce qu'on en est dans le RP ? Est-ce que je clôture avec un dernier post ?]


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Désillusion et nouvel horizon ? (ft Yosuke, + hakai ? )   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvel Horizon
» Départ vers un nouvel horizon
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: Infirmerie
-