Partagez | 
 

 J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   Mer 27 Mai - 17:07

[Pour commencer, je vous renvoie à la section Univers > Informations pour connaître le style et le caractère du personnage qui vous prend en charge. vous pouvez ainsi vous en servir pour votre session RP à plusieurs.
N’oubliez pas, vous devez choisir une action de physique et une action de contrôle (l’ordre dans lequel vous réalisez ces deux actions n’a pas d’importance). L’enseignant est là pour réagir au résultat, et vous protégez de la rémanence. Chacun a le droit à un essai, les résultats de ces essais vous seront donnés dimanche.
Comment est calculée votre réussite ? Tout d’abord, la combinaison des actions choisies. Ensuite, vos stats ! Enfin, vous pouvez avoir des bonus si vous faîtes votre tentative avec un ou plusieurs personnes (RP collectif donc).
Amusez-vous bien.]




Dernière édition par Maître du jeu le Mer 3 Juin - 15:20, édité 1 fois
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   Sam 30 Mai - 17:54

Hikari Senjago ici. Hikari Senjago par là. C'était à croire qu'il n'existait que lui qui gravitait dans mon petit univers. J'avais comme la capacité à ne pas tomber sur quelqu'un d'autre. Sympathique petit professeur avec ascendance psychopathe cherchant jeune(s) étudiant(e)s pour douleur sévère. Voilà comment il serait présenter sur un site de rencontre. Par contre, le truc qui était le plus difficile à gober, c'était qu'il était supposé être là pour nous protéger. Étrange comme je n'y croyais pas. Je le voyais plutôt rire en voyant ses élèves cramer.

Il y avait deux exercices à faire. Comme des entraînements. J'aimais bien les entraînements. Je n'avais fait que cela ses derniers temps. Uniquement des entraînements où presque. C'était comme si le test allait être fait juste pour moi. Où pas, je n'étais pas si importante. Voilà ce que j'avais prévu pour les entraînements. Le chakra était une sorte d'énergie un peu particulière, mais de l'énergie quand même. Mon idée était donc de dépenser mon énergie crasse et servant complètement à rien (bon peut-être pas), en courant comme une folle un peu partout afin d'en emmagasiner de la meilleure par le biais de la méditation.

Il aurait été conseiller de travailler de concert avec des gens, cependant, quelque chose en dedans de moi m'en empêchait. Pas que j'en était incapable, seulement que l'enjeu était si grand que je ne voulais pas que ma réussite où mon échec dépende des autres. Je voulais réussir par mes propres moyens où mourir en essayant – façon de parler, il ne faut pas le prendre au mot -. Je ne voulais pas être avec les autres pour une autre raison. Je n'avais pas l'intention de blindlessly courir comme une cingler. J'avais en tête de me concentrer et revoir le cours rapide que nous venons d'avoir afin de m’imprégner du savoir de Fumiko et revoir en détail chacune de ses phrases. Mon objectif était des assimiler et je n'aurai pas été en mesure de le faire avec un tarla à côté de moi qui pique une discutions. Je ne voulais pas être déconcentrer alors qu'on arrivait à un tournant crucial dans mon existence sur le forum.

Je m'étais déjà conçu un parcours dans un entraînement d'il y a quelque jours, j'avais bien l'intention de le modifier. En même temps, il n'était pas très poussé, il s'agissait surtout de courir dans le village. Cette fois, je m'étais fait un parcours plus ardu autant physiquement que mentalement. Le parcours passait par l'académie afin de monter et descendre des escaliers avant de partir et de me diriger dans les cartier des clans en prenant bien soin d'emmerder quelques Senjago dans le cartier – cracher à terre, les insulter, ect -. S'ils décident de me courir après, j'aurai une raison de me surpasser non? Le parcours allait aussi passer par la foret, parce que tout le monde sait que courir dans une foret c'est pas simple. Je veux dire, plein de racine partout, ect. Il fallait rester alerte et concentrer malgré l'essouflement.


[Daiisu] – Bon bhen go.

***

La course avait été gratifiante. J'avais dépensé énormément d'énergie. Il m'en restait à peine afin de, je ne sais pas moi, rester consciente? J'avais le sentiment d'avoir fait quelqu'un de bien et c'était un énorme pique dans mon morale. La course m'avait fait du bien et emmerder un ou deux Senjago aussi. Il était maintenant temps de m'attaque à la partie intellectuelle de l'entraînement. Il s'agissait d'une méditation. Je m'installa à l'extérieur, dans l'herbe. De cette façon, si jamais, je ne sais pas moi, je prenais feu, le professeur allait peut-être le remarquer plus que si j'étais rester super loin et hors de sa vue. Une seule chose de triste avec ça, je n'allais pas pouvoir accrocher des chaises au plafond cette fois.

Quel allait être mon sujet de méditation d'aujourd'hui? Je n'en savais que trop peu pour vraiment méditer sur le chakra, il fallait que je retourne à la base de ce qu'elle était, de l'énergie. L'énergie c'était quoi? L'énergie, c'est la vie. La vie! Quel bon sujet de méditation, la vie. Oui, aujourd'hui j'allais méditer sur La vie, l'univers et le reste dis-je en entourant ma serviette pleine de sueur autour de mon cou.

Qu'allait bien être la question de ma méditation? Sur quoi allais-je bien pouvoir concentrer ma méditation? Qu'elle allait ÊTRE LA question qui allait me faire réfléchir sur La vie, l'univers et le reste? Qu'elle allait être LA grande question. Je tournais cela dans tête.

Au fond, n'étais-ce pas ça, MA grande question? Celle qui allait me méditer sur la vie, l'univers et le reste? La base de la base. Trouver la question la plus basique afin de me faire réfléchir sur le sujet le plus d'actualité et pourtant, si simple.


***

Ce n'étais qu'après quelques heures à méditer sur le sujet qu'un flash me transperça l'esprit. Je n'avais toujours pas trouvé de question. Par contre, c'était plus fort que moi, quelque chose voulait sortir de mon esprit, je ne pouvais le contenir

[Daiisu] – Quarante-deux.
(La dernière partie du sujet est en l'honneur de Douglas Adams. J'ai voulu en faire un similaire le 25 mai (Son jour), mais je n'ai pas pu RP.)
Soujuu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   Dim 31 Mai - 10:54

Le chakra... ce pouvoir étrange évoqué à demi-mot par leurs professeurs. Avait-il vraiment une chose aussi dangereuse qui sommeillait en lui ? Quand Soujuu essayait de l'imaginer, il ne pouvait s’empêcher de se figurer une sorte de monstre carnassier dormant en lui tel un loup-garou qui ne sortirait que les nuits de pleine lune... Il n'avait alors aucun moyen de savoir que cette image mentale lui provenait directement de son narrateur incompétent, ce dernier étant trop heureux de pouvoir faire un clin d’œil à l'une des précédentes incarnations du jeune homme.

Blague à part, il ne parvenait pas à chasser de sa tête ce malaise qui le gagnait depuis le discours de leur directrice. Il n'avait pas particulièrement peur de cette « rémamachin » ou il ne savait quoi encore. En effet, il avait confiance dans sa constitution physique et en sa faculté à encaisser les coups. Seulement, il n'était pas vraiment du genre intellectuel et il était donc loin d'être confiant en ses chances de pouvoir contrôler le chakra... encore eut-il fallu qu'il réveilla tel pouvoir !

« Parviendrais-je à le réveiller ? »
« Et si j'étais le seul à ne pas le réveiller à cause de ma stupidité ? »
« Que ferait Hikari pour empêcher ma « rématruc » si je perdais le contrôle ? »
« Arriverais-je à contrôler ce pouvoir s'il se réveillait ? »

Tant de questions du même acabit asseyaient son esprit tandis qu'il marchait en direction des jardins où se passerait les entraînements. Il était tombé sur Hikari, le charcuteur d'élèves. C'était son deuxième choix. Le premier étant le professeur de sa famille : une sorte de vétéran de guerre nommé Chikara Aisu. Ce dernier était en quelque sorte un idéal de vie pour lui car il lui en rappelait en partie son défunt père quoiqu'en plus baraqué. Toutefois, Hikari ferait également l’affaire à son humble avis.

Il avait décidé de commencer par un entraînement de concentration. C'est ce qui lui manquait cruellement, autant y remédier le plus tôt possible se disait-il. Il voyait d'autres élèves se concerter entre-eux ou avec leur prof mais Soujuu savait déjà ce qu'il voulait faire et il devait le faire seul. Il commença d'abord par annoncer ce qu'il comptait faire à son prof.

Soujuu – Je vais m'isoler un peu pour faire un exercice de méditation mais je n'y arriverais pas s'il y a trop de bruits.

Hikari – Et bah pourtant tu devras faire avec ! Il faut que je t'ai au moins du coin de l’œil. Si un élève explose pendant mon cours, ça va encore être de ma faute ! Ne vas pas trop loin.

Soujuu acquiesça mais grommela en son for intérieur. Lui qui n'avait pas plus de concentration qu'un poisson rouge devrait arriver à méditer, chose qu'il n'avait d'ailleurs jamais fait, dans un lieu bruyant. C'était peine perdue mais il n'avait pas vraiment d'autres solution. Les autres choix ne l'inspiraient guère. Il choisit finalement de méditer sous l'ombre de l'arbre le plus éloigné des autres groupes, il fit tout de même un signe à Hikari pour lui montrer sa position.

De là où il se trouvait, il entendait encore parfaitement les autres élèves parler voir déjà crier dans leurs premiers efforts. Prenant la position la plus confortable possible, il ferma les yeux et sentit immédiatement le pouvoir du cosmos ultime circuler en lui ! Toute cette énergie ! Elle circulait en lui depuis tout ce temps ! S'il seulement il avait pris le temps de méditer avant, il aurait déjà été maître du monde ! Quel pouvoir ! Avait-il atteint l'illumination ?! Mais il ne pouvait la contenir plus longtemps ! Il devait la relâcher ! Mais par quel moyen ?! Toute cette pression ! Il allait EXPLOOOOSER !


* bruit d'un certain gaz odorant s’échappant d'un certain endroit où il était détenu enfermé depuis beaucoup trop longtemps.*


Fier de son enfant, il souriait paisiblement les yeux toujours fermés... une heure qu'il attendait d'être seul ! C'était pas humain de garder quelque chose d'aussi monstrueux en soi aussi longtemps ! Son défunt père lui avait toujours répété que « c'est mieux dehors que dedans ! » au plus grand désarroi de sa femme.

S'il savait au moins une chose de la méditation, c'était bien qu'il fallait être le plus détendu possible et ne penser à rien. En l’occurrence,  il avait passé la première étape avec succès. Il se sentait au moins aussi léger qu'une plume. Par contre, pour la deuxième étape... c'était pas encore gagné ! Il ne pouvait s’empêcher de suivre les discussions des autres élèves, les remarques des profs ainsi que ces saloperies d'oiseaux qui n’arrêtaient pas de chanter juste au dessus de sa tête !

Prenant une grande inspiration, il utilisa l'immense et très relative concentration qu'il détenait pour se couper du monde extérieur. Ce qu'il réussit en seulement quelques secondes ! … Ou pas, il n'arriva qu'à penser aléatoirement au temps qu'il lui faudrait pour mourir étouffé s'il plongeait sa tête dans l'imposante poitrine de Takki. Étrangement, cette pensée saugrenue semblait atténuer les sons de l'extérieur...

Il mit un certain temps voir même un temps certain pour se rendre compte qu'il avait enfin trouvé le secret de la méditation ! La seule chose au monde capable d'augmenter naturellement l'attention d'un homme : les BOOBS ! Il était encore assez jeune, c'est pour cela qu'il ne l'avait pas encore compris.

Se promettant de remercier plus tard les deux jumeaux Isatsu, il focalisa tout son être dessus afin de faire abstraction du monde extérieur. Grâce à cette technique, il ne mit que quelques minutes pour arriver dans un monde de silence obscure où seul Soujuu vivait... accompagné bien entendu de la paire d'objet qui l'avait aidé durant sa concentration. Ces derniers brillaient tel des phares dans la nuit et le guidaient vers un état de paix intérieur. Comme s'il était remonté jusqu'à l'origine de la vie elle-même !

Soudainement, il se souvint de sa venue dans ce monde. Il devait trouvé l'énergie qui était cachée en lui.... nan ! Pas cette énergie là ! Maintenant qu'il était parfaitement concentré, il se sépara de toute cette chaleur maternelle pour qu'il puisse se retrouver seul avec lui-même. (oui oui, lui il est tout seul dans sa tête ! Fallait bien que je fasse un jour un perso sain d'esprit au moins une fois dans ma vie!)

Dans cet état éthéré, il regarda à l'intérieur de lui. Inspectant chaque recoin de son être. Il pouvait sentir son cœur battre et irriguer en continue toutes les parties de son corps. Il pouvait presque voir chaque organe travailler... et il n'avait pas la moindre foutu idée d'à quoi la moitié pouvait bien servir ! Il réalisa par la même occasion qu'un être vivant était beaucoup plus complexe qu'il ne le pensait.

Alors qu'il inspectait son cerveau tout en se demandant pourquoi il était si petit, il sentit plus qu'il ne vit un fin réseau qui circulait le long des faisceaux sanguins. Il n'avait rien de particulier si ce n'est... qu'il était caché ! Or, on lui avait dit que le chakra était un pouvoir caché ! Ça ne pouvait être que ça ! Oui... Soujuu n'était pas très malin mais il s'avéra que son instinct étrange ne l'avait pas trompé. Il avait effectivement ressenti le chakra en lui qui pour le moment tenait plus du ruisselet que tu torrent de pouvoir qu'avait décrit leurs professeurs.

Bien entendu, il ne pouvait réellement voir dans son corps mais c'était son subconscient et son imagination qui créaient toutes ces images. C'est donc inconsciemment qu'il réveilla son chakra alors qu'il était en train de boxer une poche étrange qu'il avait trouvé en suivant les fins câbles qui composaient son « circuit de chakra ». Cette action provoqua une réaction en chaîne dans son organisme qui le sortit instantanément de sa transe méditative...

Soujuu – WOUATEFEUK !

Il lui fallut un moment avant de reprendre pleinement possession de ses moyens. Il était complètement déboussolé et n'arrivait pas à déterminer s'il avait vraiment vécu tout ce qu'il venait de se passer ou s'il s'était juste endormi. Il ne sentait rien de vraiment différent en lui si ce n'est une boule au ventre qui lui faisait un peu mal sans plus.

Soujuu ne s'en rendait pas compte mais il avait réalisé la première étape de l'exercice mais était sur le bord de la rémanence !

Il prit un peu de temps pour se relever. Son corps était étrangement engourdi malgré le peu de temps qu'il avait passé assis. Après avoir fait quelques sauts ridicules pour se débarrasser définitivement des derniers fourmillement, il vint retrouver son très cher professeur aux habitudes carnassières. Si son raisonnement était juste, sa proposition devrait l'intéresser. Du moins, c'est ce que Soujuu espérait !

Soujuu – Pourriez-vous m'aider pour mon entraînement physique ? Genre un combat à mains nues ?
Quitte à me prendre des coups, ça ne pourra que me rendre plus résistant.


Hikari – Ou te donner un aller simple pour l'hosto ! Aujourd'hui, je suis là pour surveiller pas pour agir. Va te te trouver un petit camarade de classe pour jouer avec toi et estime toi heureux que j'ai pas accepté ta demande !

Heureusement, il s'était préparé à une telle réponse de la par de son professeur.

Soujuu – Je vois... Moi qui espérait voir de quoi était capable le tout puissant Hikari ! A croire que toutes les rumeurs sont vouées à n'être que des mensonges !

Hikari – Pardon?!

Soujuu – Nan, je disais juste que pour lancer des shurikens à longue distance il y a du monde mais quand il s'agit de faire du corps à corps, il y a plus personne !

Il sut qu'il avait gagné quand le visage du jeune professeur changea du tout au tout. Il avait l'air maintenant passablement énervé.

Hikari – Qu'est-ce que tu insinues au...

Soujuu – J'insinue que vous avez peur de m'affronter sans shuriken ni pouvoirs magiques dont vous êtes si fier !

Il avait maintenant dépassé la patience de son opposant, le combat était inévitable. Il savait pertinemment qu'il n'avait aucune chance de gagner mais il ne voyait pas meilleur entraînement qu'un combat en situation réelle. Il ne s'était jamais vraiment combattu avant mais il suivait son instinct qu'il l'avait déjà aidé dans pas mal de situations auparavant. Il prit une position qu'il pensait défensive.

Hikari – OoooKaaaay ! Fumiko à pas intérêt à m'en vouloir après ça !

Inutile de dire que Soujuu ne réussit même pas à placer un seul coup ! Tout ce qu'il pouvait faire se résumait à bloquer son adversaire du mieux qu'il le pouvait. Heureusement, il y arrivait bien ! Même mieux qu'il l'espérait ! Pourtant, les coups du Senjago faisait régulièrement mouche et avec une rare puissance mais étrangement, il n'arrivait pas à ressentir la douleur. Comme s'il était encore rentré en méditation, comme si sa conscience s'éloignait de son corps.

Hikari – Mais il est increvable ce gamin ou quoi ?!

Corps qui d'ailleurs ne bougeait pas d'un pouce face aux coups de butoir du prof. Ses bras qui avaient bloqués bon nombre de coup commençaient à virer au bleu-violet. Malgré cela, il tenait bon.
Il ne sentait plus la douleur mais il pouvait par contre sentir quelque chose se passer dans son corps.  Une énergie montait et descendait en lui comme la marée au rythme des impacts sur son corps maltraité. Il pouvait presque la palper mais dés qu'il essayait de l'attraper avec ses sens, elle s'échappait aussitôt !

Hikari – Et si j'essaye avec CA !

Jusqu'au moment où un coup particulièrement bien placé dans le ventre fit vaciller son état précaire.

Douleur intense. Flashs lumineux (dans ses yeux hein, il est pas devenu super saiyan). Tout son corps le fait souffrir mais il est encore debout. La chose qui affluait en lui ne fait plus qu'augmenter.
Il se redresse et sent tous ses muscles se tendre dans son organisme. Il prend par la même occasion connaissance de muscles dont il ignorait l'existence. Son corps entier vibre sous le pression. Sa peau s'étend du mieux qu'elle peut, laissant saillir les muscles sur le bord de claquer.  Il est sur le bord de perdre connaissance. Il n'arrive à entendre que des bribes de paroles de l'extérieur.


? - Le con ! … manence !

« manence » ? Rémanence ? Il est en train de se... rémaner ?! (puisque je  vous dit qu'il est pas très malin)

La peur de mourir et de rater le test le ramena un peu sur terre. Utilisant une nouvelle fois le fabuleux pouvoir des saints tétons, il rassembla tout ce qu'il lui restait de concentration. Ignorant la douleur sur sa peau et les cris d'alarmes qui émanaient de ses muscles, il tenta de refluer en lui-même toute cette énergie qui n'aurait jamais du sortir. Après quelques instants qui lui parurent une éternité, il sentit ses muscles se décontracter peu à peu pour retrouver finalement leur état normal.

Il n'était peut être pas devenu une torche humaine mais il avait bien failli exploser de l'intérieur ! S'il connaissait bien la douleur que pouvait causer une crampe... il n'osait pas imaginer ce qu'il se serait passé si tous ses muscles avaient lâché en même temps !

Il était soulagé mais la partie n'était pas gagnée pour autant ! S'il avait fait reculer temporairement l’afflux d'énergie dans ses muscles, il était toujours en pleine bataille intérieur pour tenter de la contrôler !

[HRP] En attente des résultats pour déterminer la fin de l'entraînement [/HRP]


mouhaha MOONWALK PARTYYY mouhaha
Qazea Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   Dim 31 Mai - 18:05

Le stress commençait à monter en moi. Effectivement, l'annonce ainsi que le cour avait été fait, informant nombres d'entre nous qu'il serait temps de développer cette énergie, cette puissance qui dormait en chacun de nous. Néanmoins, beaucoup de risques seraient pris. La rémanence, une sorte de rejet si jamais l'on n'a pas assez de contrôle était présent, pouvant provoquer un évanouissement, ou, dans le pire des cas, la mort. Néanmoins, les professeurs étaient là pour nous protéger de la rémanence. Pourquoi diable stressais-je alors ? Car j'étais avec Monsieur Senjago, le professeur le plus sadique de tout l'établissement. Quoi qu'il en soit, les consignes étaient données, et le seul moyen d'éveiller notre Chakra était de faire un entraînement physique et un entraînement de contrôle dans un laps de temps très court.

Je me dirigeais vers le jardin avec Senjago en réfléchissant à quels entraînements m'iraient le plus. Pour ce qui étais de l'entraînement physique, j'avais opté pour prendre un bon nombre de coups. Après tout, cet entraînement avait été celui que j'avais le plus fait, et le mieux réussis. Pour ce qui était du contrôle, je m'étais entraîné à ma dextérité grâce à mon lancé de shuriken. Une épreuve avait donc été choisis : le jonglage.

Une fois dehors, le soleil commençait à taper. Je jurais intérieurement. Je détestais la chaleur, elle me déconcentrait. Le doux pollen arrivait à mes narines et les oiseaux gazouillaient. Tous ces signes prouvaient-ils que j'allais réussir ? J'en doutais, car après tout, tout le monde aurait pu se rendre compte de la même chose. Je pris des balles en mousses. Après tout, des élèves demandaient déjà l'aide de Senjago, et prendre des coups avant de jongler, histoire d'avoir mal au bras, n'était pas très futé. Voir totalement con, bien que je fus persuadé que c'est ce que certaines personnes demanderaient.

Je me mis donc à jongler. Les premières fois, je fis toucher la balle au sol. J'étais certes agile, mais lancer des shurikens et rattraper des balles n'était pas la même chose. Une fois que les balles s’enchaînaient en l'air, je rentrais dans une sorte d'état seconde. Étais-ce l'énergie du contrôle ? Je faisais voler les balles en les touchants à peine et sans réfléchir pendant plusieurs longues minutes. Il n'y avait plus que moi et des balles volantes. Les autres ? Rien à foutre.

Peu à peu, cet état second s'estompait, et je compris que je devais arrêter. L'épreuve du contrôle était achevé et il était à présent plus que temps de passer à l'épreuve physique, Senjago étant inoccupé. Je l'appelais dans le but d'obtenir de l'aide et lui expliquais la situation.

- Bonjour monsieur ! J'ai choisis l'entraînement de vitalité. Pourriez-vous me frapper s'il vous plaît ?

- Tu sais pas te démerder tout seul la larve ? Enfin, c'est mon rôle de toute façon. Et j'aime frapper.

Comme une brute sans cervelle ? Je me tus et me mis cependant en position de garde. Mon opposant fonça vers moi et donna un coup de poing dans mon bras. La douleur fut horrifiante mais je refusais de ne lâcher ne serait-ce qu'un seul cri. Les coups se mirent à pleuvoir. Lorsque je fus en sang, je refusais de lâcher prise et ne ressentais presque plus la douleur. Une nouvelle vague de coups me toucha mais je restais néanmoins sur la défensive, ne ressentant plus rien.

- Merde, mais t'es toujours en vie !

Mon entraînement physique était aussi terminé. Je fermais les yeux et...
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   Dim 31 Mai - 23:39

Résultats du Jour1 :

Groupe d'Hikari

Daiisu : +10HP et +10MP. Réussite dans la maîtrise du chakra.
Soujuu : +20MP et +1VIT.  Évanouissement.
Qazea : +1DEX et +10HP. Évanouissement.

Sales gamins ! Deux d'entre eux avaient osé le provoquer ! S'ils veulent mourir, qu'il se jette dans un fleuve une pierre accrochée au pied !

Le sang commençait à couvrir ses poings. mais comme d'habitude, ce n'était pas son sang. Après tout, c'était eux qui l'avait cherché, il l'avait même supplié. En tout cas, c'est ce qu'il racontera à Fumiko. Il s'arrêta dans sa recherche d'alibi. Derrière lui, Daiisu venait de consommer toute son énergie en une seule fois dans sa première tentative. Il plissa les yeux. Elle était encore debout, une faible aura bleue autour d'elle. Il en avait trouvé une, pourvu que Fumiko n'en ait pas et il serait le plus heureux.

Ses deux puchingball d'aspirants s'écroulèrent également en même temps. Hikari commençait à ricaner, pensan t qu'il les avait enfin achevés. Mais à regarder de plus près, ils avaient eux aussi consommé toute leur énergie.

Hikari souffla et alla s'asseoir de nouveau à sa place.

[Hikari] - J'en connais qui ont gagné un passeport pour un entraînement intensif demain.

Il espérait juste que ses collègues n'avaient pas fait mieux.


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J1 Maîtrise du chakra - Groupe d'Hikari
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Élévation a la prêtrise du clerc skaski
» Élévation a la prêtrise des clercs Amadeus0 & Brennach
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: jardins
-