Partagez | 
 

 Les Attentes du Clan [Ft. Azami]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   Ven 12 Juin - 15:39

Divertissements sylvestres

- J'en ai marre.

Y'a une ado' de p'tite taille, toute frêle, en tenue de travail. Elle essuie la transpiration de son visage d'une main, l'autre tenant une hache. Elle se trouve dans une forêt, pas loin de son lieu d'habitation. Visiblement, tout ça lui pète les couilles. Ou les ovaires, vu que ça reste une fille.

Vous savez quoi ? Ça c'est moi. Je m'appelle Azami, et j'ai seize ans.

Et à ce qu'il paraît, j'suis membre du très vénérable clan Aisu. Même si j'arrête pas de me demander si j'ai pas été adoptée.

- T'arrêtes jamais de te plaindre ?

Je pose sur mon interlocuteur un p'tit regard dédaigneux. Plus grand que moi (c'pas dur), blond comme le sable, la mine moqueuse.

Lui c'est Takezo, mon cousin au genre troisième, quatrième, ixième degré. 'fin ça, c'est à condition qu'on soit de la même famille. J'lui réponds même pas, alors que j'abats violemment la hache sur un tronc d'arbre. Quoi que.

- J'arrêterai de me plaindre quand on arrêtera de me faire chier avec des tâches à la con.

Leçon numéro une : Jamais laisser l'ascendant à son prochain. Ça ne le démotive pas pour autant à me répondre.

- Le clan a besoin de bois, l'hiver approche et tu seras heureuse d'être au chaud, p'tite conne.

J'aurai pu limite me sentir vexée. Mais juste limite, en vrai je m'en fous.

- Rien à foutre du froid, on est Aisu.

Le jeu de mot était totalement voulu, je le dis direct. Même si j'ai encore des doutes sur ma paternité, oui ! Ça lui arrache un p'tit sourire en tout cas, alors qu'il s'appuie contre un tronc récemment abattu pour commenter.

- On ne s'est pas toujours appelés comme ça, t'sais ?

Froncement de sourcils.

- Genre ?

- Aisu est qu'une déformation de notre ancien nom.

Petit haussement d'épaules.

- Ça m'a l'air d'être des conneries.

En réponse, il se contente de m'ébouriffer les cheveux, de cette façon que je déteste tant. Putain mec ! Tu crois que je mets une heure à me préparer TOUS les PUTAINS de matin pour qu'un connard vienne et défasse mon oeuvre juste pour le lol ?! Azy bâtard ! J'essaye de lui mordre la main, mais il s'évade. J'émet un feulement qui ressemble vaguement à celui d'un félin, histoire de dire que je suis pas contente. Il a la mine chafouine, le fourbe.

- Sûrement, mais ça va pas t'empêcher de bosser.

- Merde.


Alzufen signature
Alzufen signature2



Dernière édition par Azami Aisu le Ven 10 Juil - 17:26, édité 2 fois
Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   Ven 12 Juin - 16:49

- Tu sais, Azami, si jamais tu deviens pas shinobi, tu pourras toujours te reconvertir. Genre, en mule.

Je pousse un petit grognement, alors que je jette un p'tit regard par dessus mon épaule au concerné.

- Ah. Ah. Ah. Très spirituel, Takezo.

Et histoire d'enfoncer le clou ...

- Et va te faire foutre, tiens.

Il me sourit à pleines dents, visiblement satisfait.

- Avec plaisir, mais avant j'te regarde galérer.

Le connard. Il prend plaisir à se moquer de moi. Remarque, si j'étais à sa place ... A savoir, assise sur un tronc, regardant une malheureuse gamine essayant de déraciner un arbre en poussant dessus de toutes ses forces, et, naturellement, échouant ... Ouais, j'aurai trouvé ça vraiment drôle. Sauf que la malheureuse gamine c'est moi.

J'ai chaud, mes mains sont moites, mon visage est rouge. Et j'en ai marre. J'me laisse tomber au sol, avant de m'exclamer.

- J'laisse tomber, c'pas possible.

Takezo continue de me fixer, toujours avec son petit sourire en coin. Et finalement, après c'qui semble une éternité, il se redresse. S'approche, et me tend une main.

- Mais si, mais si, regarde, j'vais t'aider.

M'ouais. J'accepte la main tendue, malgré les protestations de mon corps. Il est derrière moi, je sens sa présence, alors que j'appuie mes bras puis tous mon corps contre l'arbre. On pousse des exclamations, alors qu'on tend nos corps et nos muscles à leur maximum. Et, finalement, un craquement. Un mouvement. Et avant d'être entraînée dans la chute du corps mort, on cesse la pression, fait quelques pas en arrière. Et on constate avec plaisir le travail accompli.

- Ouaiiiiis !

Je me sens fière, même si c'est qu'un peu.

- J'suis heureux de voir que t'es si enthousiaste à l'idée de couper cet arbre en petits morceaux avant de les charger dans le convoie !

Mon visage se décomposes.

- Tu déconnes là ?

Il éclate de rire, la colère m'envahissant à nouveau. Je lui balance une branche, qu'il esquive. Un jour, je l'aurai. Même si c'est dans son sommeil et que ça me fera passer pour une perverse. Je lui lance un regard noir, mais il n'en a que faire. Puis, il prend la parole, plus sérieux tout d'un coup.

- J'espère que ça t'a appris une leçon, en tout cas.

... Quoi ..?

- La leçon c'est de plus retourner à la maison histoire de pas être embarquée dans ce genre de plans foireux ?

Il secoue la tête.

- Si seulement, mais nan. Ce qu'on fait là, c'est renouer avec les traditions d'avant.

Froncement de sourcils.

- D'avant quoi ?

- D'avant notre noblesse. Tu sais, il y a longtemps, on vivait, et on devait, tout à Mère Nature. Un temps clément. Nos repas. Notre survie, même. Puis les Hommes ont commencé à dompter le monde, et ils se sont éloignés de leurs racines. Mais certains n'ont pas oublié.

Et là, il englobe d'un large geste du bras le bois.

- Tu ne t'en rends pas compte, mais à notre échelle, on travaille à la prospérité de ces forêts. On déracine les arbres morts afin d'éviter les incendies, et après nous, des membres du clan viendront replanter de nouvelles pousses. Ainsi, le cycle de la vie sera ... perpétué.

J'ai pas pu m'empêcher de le trouver classe, quand il a dit tout ça. Mon regard était toujours rivé sur lui, quand j'ai fini par répondre un seul et unique truc.

- Pourquoi la gravure de ton bracelet c'est un koala ?

- ...


Alzufen signature
Alzufen signature2

Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   Mer 8 Juil - 10:05

Chère Azami, pour le bûcheronnage, travail chiant et ennuyeux, je te donne +2 FOR ou +20 HP. Tu peux prendre un de l'un, et un de l'autre si t'hésites ; )

Et oublie pas de mettre ta feuille de personnage à jour Haha !


La faim justifie les moyens...
Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   Ven 10 Juil - 16:11


Printemps au sauna, meilleur sauna.

- Dis ...

La transpiration coule le long de ma joue, colle mes cheveux à mon front, alors que je m'adresse à un gamin roux, Sasurai de son nom, quatorze ou quinze ans d'âge. Il est de la branche secondaire lui aussi, et à travers la vapeur, me lance un petit regard circonspect.

- Hmm ?

La réponse m'agace, alors que je lui réponds un peu plus sèchement.

- Tu peux réduire la température de c'truc ?

Parce que ouais, on est dans le sauna du clan, et je commence à ébouillanter, si ce n'est à étouffer. Mais il en a rien à faire, même si il est tout rouge et qu'il douille tout autant que moi.

- Non.

Onomatopée simple et efficace, qui me fait gueuler à moitié.

- Mais, pourquoi ?!

Il hausse les épaules, prend un air fier avant de répondre.

- Entraînement oblige, meuf.

Je le regarde quelques secondes durant, de ce regard qui veut tout dire. Et au cas où il ne dirait pas tout, j'ajoute.

- T'es trop con, mec.

Il hausse les épaules. Ça veut dire "sûrement mais je m'en fous de ton avis, meuf", et ça m'énerve d'autant plus. J'ai envie de me casser, mais ça lui donnerait raison. Après tout, j'avais envie de me relaxer. Mais nan. Il fallait qu'il soit là avant. Fallait qu'il fasse ses entraînements à la con. Et fallait que je paie pour ça.

Tous des cons les gens, j'vous jure.

- Dis, tu veux jouer à un truc ?

Il me sort de mes pensées, et je le regarde avec circonspection.

- Hmm ?

La réponse qu'il m'a offerte, qui j'espère le frustre autant qu'elle m'a frustrée. Et là, de sous sa serviette, il sort un flacon. Avec des inscriptions que je ne reconnais que trop bien. Et c'est les sourcils froncés que je dis, à voix bien plus basse.

- T'es pas censé avoir ça sur toi.

Il me fait un geste dédaigneux de la main.

- Ouais ouais, whatever. Voilà, je t'explique : 'paraît qu'on peut se mettre saoul en respirant des vapeurs d'alcool dans le sauna, du coup, on va balancer du saké sur les pierres chauffées, là bas, et le dernier qui reste à l'intérieur gagne, ça te va ?

C'était vraiment un jeu de merde, je le dis direct. Je vais un peu plus le sonder avant de faire éclater la conclusion, parce que si on s'en tient à ça, sérieux, il est trop con ce gamin ! C'pas pour rien que c'est un gamin, cela dit.

- J'y gagne quoi, moi ?

Il semble hésiter, avant de me dire avec un grand sourire.

- J'suis ton esclave pendant une semaine.

Je fronce un peu plus les sourcils.

- Et si j'perds ?

Voilà pourquoi il sourit autant.

- Tu me montres ta culotte.

Et c'est pour cette exacte raison que je perdrai pas, et que je l'abandonnerai ici à s'étouffer avec son alcool de merde.

- T'vas perdre, minable.

Il bombe le torse.

- Ah ouais ?

Je bombe le mien en réponse, manquant de faire glisser ma serviette.

- OUAIS.

_______________________________________________

Au foyer d'Azami

- C'est bizarre, elle s'est couchée tôt Zaza ...

- 'faut bien qu'elle se calme à un moment ou un autre.


Alzufen signature
Alzufen signature2



Dernière édition par Azami Aisu le Ven 10 Juil - 17:43, édité 2 fois
Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   Ven 10 Juil - 17:24


Le Softball, c'est plus ce que c'était.

- Je le sens pas.

Ça, c'est mon commentaire, alors que Sasurai et moi on trône au milieu d'une prairie, Takezo nous observant avec un grand sourire n'annonçant rien de bon.

- Moi non plus.

Mon compagnon a parlé, et il a la mine incertaine. Je le comprends, moi non plus je me sens pas très bien dans mes baskets, là tout de suite. Le concerné ne tarde pas à s'exprimer, cela dit.

- Mais si, mais si, faites pas vos tapettes ...

Il a toujours son petit sourire, alors que je réplique, pas très assurée.

- Nan mais sérieux, j'le sens pas j't'ai dit !

Il agite la main de façon négligente, comme pour écarter le problème que j'imagine.

- Fais moi confiance !

C'était justement ça le problème, je lui en faisais aucune de confiance ! Je préférais aller faire un câlin à un ours affamé plutôt que lui faire confiance ! Sérieux ! Ca l'empêche pas de pas remarquer mon malaise, et d'aller s'installer à quelques mètres de nous, histoire de balancer son pitch.

- Bon les jeunes ! Je vous explique ce qu'il va se passer ! On va entraîner vos talents d'esquive ! Et pour se faire, j'vais vous balancer ... des clés à molette.

Il montre du doigt les clés à molette entassées à ses pieds, et qui avaient provoquées chez nous le malaise premier.

- Mais comme je suis pas un barbare, c'est pour ça que j'vous ai laissé une caisse en bois pour vous protéger. Du coup, bah ... Tenez jusqu'à ce que j'ai plus rien à lancer ?

En pointant, cette fois-ci, les vieux cartons en bois qui menacent d'éclater entre nos doigts, et qui ont provoqué le second malaise.

- Prêts ?

Pas du tout, n'empêche que je me retourne et commence à tracer histoire de mettre le plus de distance possible entre ce fou furieux et moi que Sasurai, lui, définitivement pas prêt, le fait remarquer.

- Non ?

Et il balance un premier outil.

- PARTEZ !

Et le pauvre Sasurai, il fait ce qu'il peut. J'dois l'admettre, il se défend pas mal ! Il tient bon ! Il esquive les premières clés à molette ! La troisième lui passe juste au-dessus de la tête, arrachant un morceau de caisse ! Le dernier, par contre, le touche au ventre et le fout au sol, inerte.

Dommage, c'était bien essayé. Remarque, je crois que ça me fait marrer un peu au fond. Ca doit être pour ça que je pouffe, planquée derrière mon arbre.

- Te cache Zaza, c'est de anti-jeu !

Naturellement, je me sens obligée de lui répondre.

- Rien à foutre !

Alors que je m'élance, telle une fusée ! Rien ne m'arrête, rien ni personne ! A part une clé à molette, me touchant le mollet.

- Bon bah t'as perdu.

Au sol, endolorie, ma réponse tarda à arriver.

- 'culé ...


Alzufen signature
Alzufen signature2

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les Attentes du Clan [Ft. Azami]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League
» Mon petit clan ( enfin ce qui est peint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
Les résidences
 :: quartier Aisu
-