Partagez | 
 

 Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Seiya Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Mar 23 Juin - 18:34

PNJ:
 


Le jeune village de Konoha grandissait petit à petit, à part l’académie et le chantier du quartier Toshyia, aucun grand édifice n’avait vraiment vu le jour. Parmi les créateurs du village, il y avait bien sûr les quatre clans, mais aussi des hommes et des femmes sans attaches, qui rêvaient simplement d’un endroit plus sûr pour vivre. Beaucoup d’entre eux n’étaient pas encore adultes et étaient naturellement destinés à l’académie, mais d’autre était déjà des adultes, voir des vieillards.
Sadami avait entendu qu’un village isolé allait être créé, et lui qui avait perdu le sien des années auparavant avait trouvé dans cet élan un autre souffle de vie. il avait donc rejoint l'étrange cortège à l'origine du village.
Il tenait maintenant le premier bazar du village, situé tout près de l'académie, il ne s’agissait que de quelque poutre recouverte de feuilles, mais il en était extrêmement fier et soucieux. Le dos à moitié courbé, il arpentait son carré de terre battue sans relâche, à la recherche de la mouche posé sur la viande séchée ou des oiseaux picorant les sacs de riz, les chassant et crachant des jurons entre les quelques dents qui lui restaient. Le bazar servait principalement de point relai pour la distribution des rations du village, mais il était aussi le lieu d’échange de divers objets du quotidien.

{Seiya}- Salut ! S’exclama Seiya alors qu’il entrait (si l’on peut parler d’une "entrée" dans un endroit sans porte.)
{Sadami}-Ah ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu monsieur ! Viens-là, j’ai quelque chose qui pourrait t’intéresser. J’ai trouvé ça dans les affaires d’un des macchabées qui n’a pas tenu la route jusqu’ici.

Il déplia un tissu et révéla un objet comme Seiya n’en avait jamais vu. Cela semblait être du bois, mais il était lisse et brillant comme le reflet d’un astre sur un lac. Seiya s’en saisi  comme pousser par une pulsion, sans demander la permission au vieil homme. L’objet était étonnement léger, Seiya observa longuement l'objet sous toutes les coutures puis tapa légerement la coque, elle était bien vide. Une lueur s’éclaira dans ses yeux, il en était sûr, c’était un instrument de musique. Il reposa l’objet et fixa le vieillard.

{Seiya}- Bon qu’est-ce que tu veux ? Seiya le savait, le vieux allait demander quelque chose en échange, il lui avait déjà échangé des instruments cassés en échange d’un meilleur lot de ration, mais il n’était pas de corvée de contrôle ce moi-ci et il ne pouvait pas sélectionner les meilleures cagettes.
{Sadami}- Je ne sais pas si tu sais, mais avec le village qui s’organise et tout ça, ils veulent ouvrir d’autres point-relais comme celui-là…
{Seiya}- Et alors ? Tu veux que je leur demande d’arrêter ? Coupa Seiya dans un éclat de rire.
{Sadami}- Chuuut ! Chuuut ! Moins fort ! Je ne suis pas stupide, mais en tant que premier, je me dois de prendre une longueur d’avance sur mes futurs concurrents, tu comprends ?
{Seiya}- Abrège ! J’ai pas que ça à faire.
{Sadami}- Bon, un Toshiya influent dont je tairais le nom m’a demandé votre viande séché premium, celle que vous sortez que pour les fêtes. Si tu m’en procures un petit kilo, tu auras ce que tu veux.
{Seiya}- UN KILO ! Non mais t’es malade ? Et où je vais planquer ça moi ? Seiya se retourna pour accentuer l’effet théâtral et tomba nez à nez devant une chevelure blonde.

Il sursauta de surprise en reculant. La scène fut ensuite tragique pour le jeune homme. Plantant sa canne dans le sol pour se rattraper, il s’appuya sur un fruit trop mûr écrasé au sol et chuta lourdement sur le coccyx, pour agrémenter le tout, le témoin de cette chute était une jeune fille qu’il ne connaissait pas, et qui semblait prendre un certain plaisir au ridicule de la situation.
Il se releva doucement alors que le vieil homme s’éloignait en riant. Il tenta tant bien que mal de toiser la jeune femme du regard pour bien signifier qu’il n’avait pas honte, mais ses yeux avec quelque chose de perforant, il ne pouvait les soutenir plus de quelques secondes.

Des pensées confuses embrumaient son esprit. L’instrument, cette merveille, et ce qu’il fallait faire pour l’avoir, cette fille, qui avait surement tout entendu de la conversation, ou le plus grave, qu’il s’apprêtait à voler son propre clan. Il fallait la faire taire, mais comment allait-il se débarrasser d'une personne ? Non, il n'y avait réellement qu'une chose à faire, prier pour qu’elle n’ait rien entendu. Des sentiments contradictoires le traversaient, il éprouvait de l'aversion pour celle qui allait gâcher son troc, mais, en même temps, il était curieux de la découvrir, elle et son regard azur. Il avait hâte d’entendre le ton de ses mots, de découvrir la voix qui habillait ce visage de porcelaine.

{Seiya}- Tu sais que ce n’est pas bien de fouiner dans les affaires des inconnus ? La voix paraissait calme, mais ceux qui tendaient l’oreille aux choses auraient certainement perçu le tremblement dans la voix du jeune Isatsu.




Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Mer 24 Juin - 16:00

J'ai toujours rêvé d'avoir une arme stylée. Une arme classe, avec laquelle j'intimiderai les gens et fracasserai les ennemis du clan. Pas quelque chose de conventionnel, genre un katana. Un katana, ça fait très beauf après tout ! Ou ça fait très Aisu. Et moi, j'suis un peu en rébellion. J'veux que mon identité s'exprime en dehors des carcans du clan.

D'où le fait que je veuille un gros marteau. A deux mains. Que je remuerai partout en poussant des cris de guerre.

Comme je le soulèverai est une question qui aura son importance, genre ... Plus tard ! Voilà !

Mais du coup, j'ai besoin de matériel. De l'acier, du bon. Du bois pour le manche. De quoi le décorer. Et un forgeron. Le forgeron, j'en connaissais, le bois j'en trouverai dans la forêt ! Du coup, me manquait du métal. J'tais pas au courant si y'avait des mines dans les environs, et de toutes façons on me laisserait pas m'éloigner du village donc le mieux ...

... Restait d'aller au bazar. Il parait qu'on peut tout y trouver là bas, en tout cas, j'y avais trouvé de belles étoffes ... Après, c'tait pas donné, mais bon. 'faut faire des sacrifices parfois ! Donner de soi !

Du coup, je rage intérieurement en imaginant le prix qu'il allait m'exiger, ce vieux connard édenté. C'comme ça que je me suis retrouvée à écouter une conversation sans le vouloir. Une conversation où ça parlait de viande séchée. Et, si je comprenais bien, de vol. Oh. Le "client" se retourne, faisant genre qu'il est indigné. Mais là, il me voit, et quelque chose me dit que j'étais pas prévue dans le programme. Pourquoi ?

J'sais pas. Son regard paniqué sûrement. Ou le fait qu'il se soit écroulé en reculant. N'empêche quand il s'exprime, je me contente d'agiter la main avec une certaine insolence.

- T'es pas assez important pour que j'ai une quelconque envie de t'écouter.

Cassante, pleine de dédain. Qu'est-ce que je peux me trouver admirable, fiouu ! Oulala ! Je commence à avoir chaud là !

P't'être à cause du soleil. Sûrement même.

Puis, je me dirige vers le marchand, qui était reparti à ses basses besognes, avant de lui exposer mes très importants besoins !

- Hey Sadami. J'ai besoin de fer, assez pour forger la tête d'un marteau à deux mains. Il me faudrait aussi de la coke, pour l'alliage. Et si tu as des petites gemmes, du semi-précieux, je suis aussi preneuse.

Le vieux bonhomme acquiesça à plusieurs reprises, avant de prendre son boulier. Mais tout à coup, une idée germa dans mon esprit ..! Une idée géniale ! Magnifique !

Je levais les bras, avant qu'il n'ait le temps de m'indiquer un prix quelconque.

- Pour le prix, tu t'arranges avec mon ami ici présent ! Après tout, ça le dérange pas, il a beaucoup de viande séchée à partager, pas vrai ?

Je me retournais vers le jeune homme, celui qui s'était écroulé en surprenant ma présence. Et je lui adressais un magnifique sourire, révélant ma dentition parfaitement blanche. Puis, m'approchant de lui, je déposais un baiser sur sa joue.

- Merci de faire tout ça pour moi, une parfaite inconnue. Tu es un amour.

Je m'aime, définitivement !


Alzufen signature
Alzufen signature2

Seiya Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Mer 24 Juin - 23:21

{Azami}- T'es pas assez important pour que j'ai une quelconque envie de t'écouter.

{Seiya}*Putain cette meuf est… Troublante.

Seiya avait pris la réplique de la blonde en pleine face et s’en remettait à peine. Son esprit ne savait plus quoi penser, partagé entre le dégoût face au mépris de la jeune fille, et la satisfaction de ne pas être traité avec plus d’égard que les autres, de ne pas se sentir diminuer face à la pitié d’une personne.

Et sa voix.
Sa voix tanguait entre l’innocence dans sa tonalité, et un timbre suave, presque provocant. C’était un jeu complexe de son et de sens qui semblait indémêlable. Le ton était chaud, accueillant, presque séducteur, mais le sens des paroles était froid et cassant.
Seiya n’avait jamais vraiment parlé à des femmes en dehors de son clan et l’attitude assurée de la jeune fille prouvait qu’elle avait des aptitudes sociales bien plus élevées que le jeune Isatsu.

La jeune fille se détourna et se dirigea vers Sadami pour faire affaire. Seiya, lui, n’avait pas bougé, il tentait de déchiffrer la mélodie que composait ses mots, la symbiose parfaite que formaient sa voix et son comportement, ce ton juvénile allié à ce comportement de reine (ou de cona**e, selon le jugement).

{Azami}- Pour le prix, tu t'arranges avec mon ami ici présent ! Après tout, ça le dérange pas, il a beaucoup de viande séchée à partager, pas vrai ?

{Seiya}*Quoi ? Hein ? Comment ? Mais qu’est-ce que ?
Seiya avait saisi qu’une partie de la phrase, mais il avait compris qu’il venait de se faire rouler. Il allait devoir payer pour son objet et ceux de la blondasse.

{Seiya}*heu attends, blondasse c’est péjoratif j’aime pas trop… Et puis t’es qui toi d’abord ?
{?}*je suis le mec qui raconte ton histoire, je bouffe tes descriptions à l’eau de rose et je dois les énoncer sans broncher, alors pour une fois, j’ai rajouté une dose personnelle.
{Seiya}*ouais ben c’est pas le boulot du narrateur, donc tu fais ce qu’on te demande.
{?}*ok, ok…

Donc, ce couillon plein de bons sentiments qui regardait plus la voix que les nibards de la jeune pimbêche en face de lui… Vous me direz, avec les paires des meufs de son clan, celle-là jouait en poussin.

{Seiya}*hum, hum !
{?}*C’est bon !

Seiya n’en revenait pas. Elle avait le culot de se servir de lui sans en éprouver le moindre remords au vu du sourire qu’elle lui adressait, et le pire arriva quand elle s’approcha doucement pour déposer un baiser sur la joue du jeune Iastsu.
Le visage du jeune homme devint brûlant presque instantanément.

{Azami}- Merci de faire tout ça pour moi, une parfaite inconnue. Tu es un amour.

Seiya avait été battu à plate couture face au charme de la jeune femme, il ne put que glousser maladroitement en signe de protestation.

{Seiya}*tu vas devoir voler ton clan pour toi et cette inconnue se dit-il. Tu ne peux pas faire ça ! Tout en pensant, ces mots, il tentait de faire taire une deuxième voix qui tournait en boucle dans son esprit, une voix mélodieuse qui répétait : Mais si tu le fait, tu es un amour…

Argh ! S’exclama Seiya pour exprimer le dilemme qui le tourmentait.

{Sadami} - “Les jambes permettent aux hommes de marcher et aux femmes de faire leur chemin. C’est ainsi, les faiblesses des hommes font la force des femmes.” Enfin, c’est ce que disaient deux vieux sages de mon village. Seiya regarda le vieux édenté et lui sourit.

Tenant fermement sa canne, il se dirigea vers la jeune fille qui apparemment, était en train de sortir de l’échoppe.

{Seiya}- Excuse-moi, au fait, je m’appelle Seiya. Je voulais juste te dire que ça ne va pas être possible, je vais devoir renoncer à ce que je désire et toi aussi. Il s’éloigna d’elle la tête en bas, comme déçu.
Il voulait qu’elle l’arrête et qu’elle lui propose de l’aider, mais elle n’en fit rien et continua sa course comme si de rien n’était.

{Seiya}- Euh, attends ! S’exclama Seiya en revenant vers elle, son plan ayant échoué.

{?}*Pourquoi je me tape le héros le moins badass boss ? Je sais que je suis stagiaire, mais ce cul-de-jatte amateur de musique…really !?
{Seiya}*Je reviens ET ?

Il ne pouvait se permettre de passer à coter de cet étrange instrument, de ne pas pouvoir entendre le son qu’il ferait une fois réparé. Il prit donc son courage à deux mains et tenta de faire taire l’empathie naturelle qu’il ressentait.

{Seiya}- Bon, je l’admets, je veux ce truc plus que tout ! Je ne sais pas pour toi, et franchement, je m’en fous, mais il faut absolument que je récupère cette viande. Le problème, c’est qu’elle est dans un entrepôt et le responsable de celui-ci me connaît bien. Toi, il ne te connaît pas par contre, et je suis sûr qu’un de tes sourires ravageurs lui détournera l’attention assez longtemps pour me permettre d’entrer, d’emballer la viande, et de sortir sans encombre. Si tu m’aides, il y a une chance pour que l’on ait tous les deux ce que nous voulons. Sinon je ne tenterais rien, il y a trop de risque de se faire prendre. Mais bon, sous tes airs sûrs, je suis sûr que ce cache une trouillarde confirmée. Après tout, comme dit un proverbe de chez nous : plus le chien est petit, plus il aboie.
Seiya tenta de paraître impassible, mais il ne pouvait s’empêcher de gratter le pommeau de sa canne nerveusement.

Il espérait qu’elle dise oui, mais, bizarrement, ce n’était plus seulement pour obtenir ce fameux instrument.




Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Ven 26 Juin - 1:41

J'avais semée mes graines. Qu'elles germent ou pas, quelle importance ? C'est pas comme si je comptais sur ce gringalet handicapé pour arriver à mes fins ! Cela dit, si il pouvait me les faciliter, une ne dirait pas nan ! Parce que bon, mon matos j'suis sûre qu'il coûte ... Qu'il coûte ... AU MOINS UN REIN ! Et j'y tiens, à mes reins. Je les partage pas, et je m'en fous si ça peut sauver des vies. Est-ce que je me plains, moi, de pas avoir d'arme ? Une arme me permettant de sauver ma peau si un quelconque ours sauvage vient à ma rencontre avec l'envie de faire connaissance ? Connaissance en me bouffant, vous l'aurez compris.

Le pourquoi du comment un ours se retrouverait devant moi en plein village est un mystère complet, mais on est pas là pour en parler !

Doooooonc ! Je disais ! J'avais semé le doute chez cet individu, et maintenant, j'allais ... Repartir chez moi ! Ou pas. J'pense plutôt que je vais aller du coté du glacier et me prendre une glace à la framboise. Bleue, la framboise. Ca me rappelle un peu une Fenrir tout ça, mais j'sais pas pourquoi, déjà, j'connais pas de Fenrir, et même si je la connaissais ... Quelque chose me dit que ça serait pas une bonne chose eu égard au frisson qui a parcouru mon échine.

Je m'égare, je m'égare ! Tout ça pour dire que j'ai pas le temps de faire trois pas que je suis rattrapée. L'handicapé se présente (Seiya ? Genre un peu comme le chevalier en étain ?) et me dit que j'aurai pas ce que je veux. Limite vexée, j'lui réponds bien crûment.

- Ok, casse-toi.

Mon plan ayant visiblement foiré (j'comptais pas là dessus anyway !), je me retourne direct et fais chemin inverse, histoire de taper la re-discute avec le marchand ambulant !

- Bon du coup, Sadami, qu'est-ce que tu vas me-

Mais trop tard ! Toujours trop tard ! Seiya est une girouette, et change tout de suite d'avis ! Maintenant il veut ma collaboration ! Puis il essaye de me provoquer. Genre, en mode "nyanyanya si tu le fais pas t'es pas une vraie femme". Nan mais déjà, de un, c'est pas parce que je suis lente à me développer que directe je suis pas une femme, et de deux, mon vernis ongle tout à fait fashion, mauve, devrait clairement indiquer que je suis ce qu'il y a de plus féminin et tendance à des kilomètres à la ronde ! J'ai pas besoin de poitrine moi pour exprimer la femme fatale que je suis ! Les autres sont des vaches à lait ? Whatever ! Qu'elles aillent se faire traire !

Moi je fais mieux avec moins, they are bad and they should feel bad !

Alors, en le regardant de haut en bas, lentement, je me contente de lui répondre avec mon ton le plus hautain.

- Tu es sérieux, là ? Tu crois que tes provocations tout à fait infantiles vont me convaincre d'aider un moins que rien à voler sa propre famille ?

Et là, je joins mes mains en une petite claque !

- Eh bien tu as tout à fait raison ! Par où allons-nous, monsieur une jambe ?

Je battais des cils à plusieurs reprises, un magnifique sourire logé sur les lèvres !

Après tout, ça sentait l'aventure tout ça ! Et une ne serait la grande, flamboyante, divine Azami si elle se désistait à l'appel du défi !


Alzufen signature
Alzufen signature2

Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Ven 26 Juin - 15:16

Je profite de... en fait je profite de rien du tout pour faire une pause narrative, ahaha! Alors, pour Seiya, tu as l'embarras du choix. Vue que tu t'es cassé la gueule au début du post, mais que t'as une canne, tu as la droit à +1 VIT ou +1 DEX. Pour toi Azami, je n'ai que ta vivacité d'esprit et ton espièglerie qui me viennent à l'esprit, ce qui te permet d'accéder à +1 INT.


La faim justifie les moyens...
Seiya Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Ven 26 Juin - 15:20

- Eh bien, tu as tout à fait raison ! Par où allons-nous, monsieur une jambe ?

Seiya était perplexe. Cette fille était complètement imprévisible, elle l’avait refoulé crûment, c’était littéralement foutu de la tirade qui se voulait convaincante de Seiya, mais avait finalement acceptée de le suivre. Ils marchaient maintenant vers le quartier Isatsu, Seiya claudiquant à une allure régulière tandis qu’Azami faisait des zigzags sur le chemin, d’une démarche presque aérienne, elle sautillait sur les rochers et tournait sur elle-même dans une danse que n’aurait pas renier Amélie P.
A chaque fois qu’elle frôlait Seiya, elle laissait dans son sillage un doux parfum qui caressait l’odorat du jeune Isatsu. Et à mesure qu’ils avançaient sur le chemin bordé de cultures qui menait au quartier Isatsu, elle se rapprochait et jouait avec les sens de Seiya, le déroutant par ses mouvements, alors même que son parfum l’enivrait déjà. Seiya était devenu sourd, la seule musique qui méritait d’être écoutée à ce moment n’avait pas de substance sonore, la seule musique qui existait n’était qu’un silence habillé du charme des autres sens. Et pourtant, elle était belle cette mélodie, belle et déroutante.

{?}*Bon, moi j’arrête là, j’ai déjà tafer pour Twillight et After, tu peux pas me refaire ça mec…
{Seiya}*TG ! C’est ma vie alors prends au moins ça au sérieux.
{?}*D’ailleurs j’ai signé ce matin un CDD, faut croire que personne ici veut se taper ton histoire, d’ailleurs une clause de mon contrat m’autorise à lâcher une punch line de temps en temps, du coup, on cohabite maintenant.
{Seiya}*Je comprends pas, depuis le début, tout se passait bien non ?
{?}*Ouais couillon j’étais stagiaire, mais maintenant je suis employé et syndiqué. Tu peux pas test.

À pas lent (car il ne faut pas oublier que l’autre était une putain de tortue), ils pénétrèrent dans le quartier de la tribu de la forêt (accent ivoirien, brrr, brrr (bruit de mitraillette)) et s’arrêtèrent sur une pierre pour échafauder le plan.

{?}*Tu vois, court, précis, pas besoin de toutes ces virgules putain !
{Seiya}*Bon tu l’as eu ton paragraphe, maintenant, reprend ton boulot.

Sweet:
 




Seiya Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Dim 5 Juil - 1:57

HRP:
 


Il fit le tour de la place où se situait le bazar, mais le monde rendait l’identification des personnes difficiles. Seiya scruta le centre et tenta de remonter en partie le chemin menant au quartier Isatsu, mais il n’y avait aucune trace d’Azami ni de Kurokot.

Alors qu’il allait perdre espoir et qu’il remontait vers le bazar, il aperçut enfin la longue chevelure blonde de l'Aisu.
Elle descendait le chemin toute seule de sa démarche légère. Seiya tenta de faire bonne figure avant qu’elle ne l’aperçoive et s’assît sur une pierre en bordure du chemin. Il sortit son harmonica et joua alors qu’elle était à quelques centaines de mètres. Le clan n’était certes pas le plus noble du village, mais leur musique était, de l’avis général, inégalée.

{?}*Tu crois vraiment que ca va plaire à ce genre de meuf. Genre, tu l’attends en mode beau-gosse qui avait tout prévu, comme on dit chez moi, tu fais tièpe mec !
{Seiya}*Ouais ben désolé j’improvise, je sais pas comment m’y prendre ! Euh, mais attends ? Tu m’as dit je fais quoi ?

Seiya n’ouvrit les yeux que quand il sentit l’ombre de la jeune fille le cacher du soleil. Il les leva sans détourner le regard et la fixa pendant quelques secondes.
{Seiya}-Si tu te demandes où est la marchandise, elle est déjà chez le vieux. Et mieux vaut ne pas trop le faire attendre, tu sais comment il est, quand il s’agit de payer, il a la mémoire courte.

{?}*Ahahah chez nous on appelle ça Alzheimer.
{Seiya}*Alzquoi ? Tu m’emmerdes avec tes mots bizarres.
{?}*On dit chelou.

Il se releva et posa sa main sur l’épaule de la jeune fille.
{Seiya}-Tu en a mis du temps, tu es sûre que ce n’est pas lui qui t'a distraite plutôt que le contraire ?

Après un sourire insistant, il reprit la marche vers le centre sans l’attendre.




Azami Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Dim 5 Juil - 14:43

- Meuf, t'es horrible. Mais j'crois que c'est ce que j'aime chez toi.

Ca, c'est le dernier truc que Kyo' m'a dit avant que je le quitte. J'sais pas comment je devais le prendre, bien ou mal ? Aucune idée, en tout cas je lui avais mis un coup de poing à l'épaule. Pour la forme. Il a rigolé, sûrement parce que je lui ai pas fait mal. Les gens à qui je fais mal rigolent assez rarement, de ce que j'ai cru comprendre. Du coup, direction le bazar, direct : L'éclopé doit pas être assez con pour m'attendre du coté de son Quartier, surtout avec sa marchandise. Donc ? Le bazar. L'unique endroit où il pouvait se trouver. Si il avait un peu de jugeote, et qu'il tenait à ses fesses. Parce que genre si il essaye de me doubler ? Je le dis direct, ça se passerait, genre, hmm ... Ah oui. TRÈS MAL !

Mais du coup, je le vois, alors que je descendais la route. Il m'attendait, assis sur un rocher, jouant de son harmonica. Il fait assez pitié, sérieux. Du coup, quand j'suis assez proche, je commente sur un ton qui veut tout dire.

- Tu fais quoi là ?

Genre, t'as cru que ça te donnait un air classe ? Mais mais mais ! T'es éclopé ! A partir de là, c'est mort ! Désolée, c'est pas moi qui le dit, c'est le médecin ! Ou c'est juste moi. Baaah, whatever. Du coup, il me dit que la viande est au bazar, et qu'on ferait mieux d'aller chercher notre récompense, et vite ! J'étais tout à fait d'accord, mais à part un hochement lent, solennel de la tête, je me suis pas sentie obligée d'en rajouter.

Je me suis sentie, par contre, obligée de répondre quand il a sous-entendu que j'ai pu perdre du temps avec son cousin pour quoi que ce soit d'autre que pour mon propre intérêt.

- Tes sous-entendus tu te les gardes, compris ?

J'avais posé mes yeux pâles sur les siens, glacés. Puis, sans un second regard, je m'étais détournée. Direction ? Le bazar, bah quoi ! Mon marteau m'atteeeend ! Et aussi le truc chelou de l'autre. Mais on s'en moque.

Je veux dire, je suis un peu l'héroïne principale de cette épopée ! Tout le reste ? Des faire-valoir ! Des PNJ et personnages secondaires n'ayant rien à dire sur le scénario et ne servant qu'à me faire briller de mille éclats ! Du coup, on arrive à destination. Le vieux marchand nous sourit, alors qu'il a nos récompenses. Mais du coup, mon regard est attiré, non par mes biens (que je connaissais très bien), mais par l'instrument de l'Isatsu. Je penchais la tête sur le coté, curieuse bien malgré moi.

- Un violon ?

Je marquais une pause, alors que je prenais la chose dans mes mains. C'était un beau violon.

- T'as volé ton clan pour un violon ?

Et là. Là. Je commence à pouffer de rire. De façon un peu indécente. Avant de reprendre mon sérieux, tant bien que mal.

- T'es vraiment con comme mec.

Bam, gratuité, bonjour ! Désolée, j'suis comme ça, on me changera pas ! Mais du coup, je m'aime un peu plus, alors que je dépose l'instrument dans la main du concerné.

- Merci pour cette aventure en tout cas, l'éclopé violoniste.

Petit sourire en coin, et je déposais un bisou léger sur sa joue, juste l'effleurement de mes lèvres sur sa peau, avant de me détourner avec mon butin.

Maintenant ? Partons à la recherche d'une forge, tayo tayo tayo !


Alzufen signature
Alzufen signature2

Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   Mer 8 Juil - 9:30

Seiya Isatsu :
+1 SAG pour ne pas succomber tes sens complètement embrouillés par Azami, et +1 DEX pour l'avoir rzpéré dans la foule au marché et jouer de l'harmonica.

Azami Aisu :
+1 FOR ou +1 INT, ce qui correspond, pour la force, au coup de point que tu as donné à ton cousin... lol. Et pour l'intelligence d'avoir eu l'idée de retrouver Seiya au bazar.

Globalement, j'ai pris, j'espère, autant de plaisir que vous sur cette session. En plus, vous êtes même pas mort, alors on va même s'avancer en disant que vous avez contribué à la nouvelle version du MJ Shinjin =)

Continuez d'écrire comme ça, le rendu de vos perso est incredible!


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Bazar de Sadami (feat Azami Aisu)
» L'interview Véridique d'Antharia Aisu!
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]
» La bazar du nain bizarre
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: jardins
-