Partagez | 
 

 [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Dim 28 Juin - 18:37


Terrain d'entraînement - Daiisu Aisu
A - Souche de bois avec une hache dedans
X -  Arbres au sol à coupé avec la hache
1 - Pilon de bois haut
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Dim 28 Juin - 18:38

Je regardais mes mains endolorie par mon activité des deux derniers jours. J'avais de la corne partout sur les mains, c'était sensible. Par contre, cela en valait la chandelle. J'avais passé les deux jours dans le bois, un peu éloigné du village. Rien de bien folichons, juste assez pour avoir la paix. Il y avait peu de temps, j'avais découvert un petit endroit parfait pour s’entraîner. J'y étais aller quelques fois avec Yukiko. Depuis peu de temps, je m'étais mise en tête de transformer cet endroit en vrai terrain d'entraînement. Après tout, je ne faisais presque que cela, m'entraîner. Avoir un endroit à moi ne serait pas de trop. D'où les deux jours que je venais de passer à le préparer et à l'aménager. Il restait encore des retouches à faire, mais pour mes besoins actuels, cela allait faire largement l'affaire. Enfin, vous allez voir pourquoi – même si vous avez juste à regarder la carte plus haut -, puisque je vais vous décrire le terrain dans peu de temps.

Pour l'instant, il était temps de d'être attentive à ce qui ce passait devant moi. C'était la première fois que j'avais un cours avec Fumiko. Elle était quelque chose comme professeur, si j'avais pu, j'aurai sans doute passé la journée à l'écouter parler du chakra. Je sentais que malgré ses origines, elle avait beaucoup à nous offrir. Elle était seulement né dans la mauvaise famille, malheureusement. J'avais eu quelques difficultés à me concentrer dans le cours et cela pour deux raisons. Premièrement parce que j'avais vachement de la difficulté à tenir un pinceau. Deuxièmement, parce que j'avais passer une partie du cours à écouter d'un oreille seulement. Je voulais aller au plus vite m'entraîner à l'extérieur et surtout, je voulais montrer ce que je venais de faire à quelqu'un. Du coup, j'avais passé une partie du cours à dessiner un plan ni vu ni connu que je remettrais à la personne devant moi, l'Isatsu au gros seins.


Fumiko malheureusement pas Aisu – Bon, le cours est terminé, vous pouvez partir.

Justement, le cours ce terminait, comme c'était pratique. Presque comme si quelqu'un l'avait fait volontairement afin de ne pas avoir à écrire sur le cours. Enfin, du coup je me levais et je me dépêchais d'aller voir Rack Attaque pour lui remettre le parchemin indiquant là ou se cachait mon trésor. Oops, je me trompe de contexte, là où se cachait mon terrain d'entraînement. Voilà, c'est mieux.

Daiisu – Hey Rack Attack

Oops, venais-je de dire cela à voix haute? C'était dans ma tête right? ZUUUUUT, j'avais oublié les étoiles.

Daiisu – Rejoint moi demain matin.

Lui dis-je de façon complètement non-nonchalante en espérant qu'elle allait croire à une hallucination auditive. Je lui remettais le parchemin indicant le terrain avec une notice. Disant : Apporte le parchemin demain, on s'en débarrassera là-bas pour ne pas être importuné par des gens qui s'introduisent dans les RP. Allait-elle seulement comprendre le sens de la notice? Peu de gens le pourrait. Daiisu allait passer pour une folle.

***

Le lendemain matin venait d'arriver et j'étais déjà sur les lieux de mon terrain d'entraînement. Je prenais une grande respiration. Ah, comme la vie était belle en ce début de fin de semaine. Madoka ne tarda pas à arriver.

Le terrain d'entraînement allait comme suit, il était entouré de forêt avec quelques tronc ici et là, signe que j'avais bûcher les arbres pour lui donner une belle forme, pour me donner plus d'espace et parce que j'avais eu besoin de bois pour construire ce que j'avais en tête. Il y avait trois pilier de bois haut dans les cieux, afin de travailler son agilité et de se prendre pour un putin d'aigle. Un lac, indispensable à ma survie, afin de travailler notre respiration et l’entraînement au froid. Le lac était glacé de par l'épais feuillage qui empêchait les rayons de réchauffer l'eau. Il y avait trois types d'armes dispersé ici et là sur le terrain. Des Shuriken en bois afin de pratiquer sa dextérité. Des katana en bois, encore imbibé du sang de mes derniers entraînement, jonchait sur le gazon encore poisseux d'un liquide rouge. Il y avait une souche avec une hache planté de dedans et des morceau d'arbre à coupé, afin de travailler la force. Rien de bien folichons, dequoi de très simple, mais d'efficace. Je voulais éventuellement ajouter un truc en bois que je pourrais taper dessus et que des parties tournerais, un peu comme dans les vieux films chinois et aussi y ajouter des Makiwara.
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Mar 30 Juin - 22:31

Faire le kikou sur des poteaux en bois n'était visiblement pas suffisant pour qualifier en tant que ninja pour les quatre seigneurs et maîtres de l'académie. Il fallait toujours aller se poser en classe et écouter les profs déblatérer leurs cours. Décidément, il semblait encore très loin le temps où ce serait kunaïs dans la gueule des méchants et techniques pyrotechniques à faire pleurer de frustration Michael Bay. Non non, pour le moment, tout le monde était condamné à poser son cul sur une chaise et à écouter Fumiko. Wouhou.
Cette torture pour ados prit fin cependant assez vite, et avec elle la journée. Temps de rentrer chez soi pour aider les vieux à faire des trucs ou autres activités passionnantes... Mais auparavant, il y avait Daiisu qui s’interposait. Si elle voulait une revanche, c'était pas vraiment l'endroit ou le moment. Quoiqu'il y avait tellement d'objets variés dans cette salle que ça pourrait très vite devenir un film de Jackie Chan en termes de combat, car comme on le sait, Jackie Chan peut vous battre de 24 façons différentes juste avec le mobilier et les objets de vos toilettes.

Mais non. Ce fut juste pour elle l'occasion de lui donner un papier et de lui donner son nouveau surnom de meilleures amie pour la vie avant de partir aussi sec. "Rack Attack", hein ?
Dépliant la feuille, Madoka eut la surprise de voir que l'Aisu s'était faite un vrai parcours du combattant dans la forêt. Décidément, ils étaient surprenants ces Aisu. Le genre qui ne paye pas de mine, mais qui fait des trucs de grande ampleur dans votre dos quand personne ne regarde. De vrais renards. La note disait que le parchemin avec le plan serait détruit demain pour n'attirer aucun gêneur ne faisait que renforcer ce sentiment.


Le lendemain, direction donc Daiisuland. A en juger par son super plan de la mort, l'Aisu s'était prévu un sacré truc : des arbres à abattre et des piliers en bois, sans doute pour l'escalade. Manquait plus qu'une piscine et des estrades de step et ce serait la classe totale, en plus de sans doute être feng shui. Et Daiisu était déjà là, en plus.



*- Et moi qui m'attendais à un repas aux chandelles, je suis déçue.*
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Ven 10 Juil - 19:24

[Je m’incruste, mais tsutsu m'a dit que j'avais le droit  ]

Aujourd’hui est un jour de deuil. Le premier camarade de Konoha est tombé. Et quel camarade ! Le genre qui ne vous laisse pas tomber, qui vous soutient dans la souffrance et la fatigue. Le genre pratique qui accepte de prendre des coups quand vous devez passer votre colère, le genre qui écoute vos conneries quand vous devez passer vos nerfs. Le meilleur pote qu’un gamin comme moi pouvait espérer. Oui, aujourd’hui il est tombé. Mon ami, mon confident, mon partenaire…
 
Mon arbre.
 
Du coup, c’est chiant, j’ai plus aucun bon arbre pour pouvoir profiter des après-midi libres de l’académie. Alors tout de suite j’entends vos voix s’élever. Mais un aspirant ça doit s’entrainer, d’autant plus quand ça a la grâce d’un éléphant et la dextérité d’un manchot aveugle. C’est un scandale de se reposer ainsi sur ses acquis quand on est nourris et logé pour s’entrainer, bla, bla bla.
 
Moi j’vous rappelle simplement que le repos et la meilleure arme du guerrier. J’veux dire, si demain l’académie prend feu, bah moi j’serai en pleine forme pour aller chercher mes deux seuls livres sous mon lit. Probablement que je ne suis pas assez fort pour porter un camarade, mais ils avaient qu’à être plus en forme. Ils avaient qu’à se reposer.
 
Vous comprenez donc bien que je doive me trouver un nouvel arbre à sieste/confession/entrainement, etc. C’est la raison qui m’a amené à m’aventurer un peu en dehors des limites du village. En fait j’avais repéré une connaissance du village qui s’aventurait il y a quelques jours dans le coin, et j’ai cru remarquer de superbes chênes. Des arbres de qualité quand il s’agit de sieste. La personne en question, c’était Daiisu Aisu. Une personne avec un nom pratique à prononcer, mais qui demande beaucoup de « i » au scrabble.
 
Enfin bref, Daiisu était déjà dans son bosquet quand j’y suis arrivé, et elle y était avec l’anomalie à cheveux rose… Mabo… Mado… Machin Isatsu. Je devinais la fin grâce à la poitrine opulente. Ils sont quand même pratique ces Isatsu ! Elles avaient visiblement travaillé l’endroit pour en faire un endroit pour se foutre sur la tronche de mille manières différentes. Du coup, difficile d’emprunter ce magnifique chêne en face duquel elles avaient commencé à discuter.
 
Il fallait les amadouer pour prendre possession de l’espace autour de l’arbre, et refermer le piège. C’est celui-là que je voulais, et aucun autre !
 
Kuroko – Hey, mais que font mes deux nouvelles meilleures amies dans le coin ? L’endroit est à vous ? C’est super, j’adore la déco. L’arbre aussi il est à vous ? Nan parce qu’il est superbe ! Un bon arbre à si… à entrainement. L’écorce, les feuilles, les racines, tout est parfait franchement…
 
C’est mon entrée en scène la plus maladroite. Merde. Bon tant pis, il faut faire oublier mon entrée, en attirant leur attention ailleurs. Proposons-leur de me frapper, ça marche toujours. Je dois avoir une tête à claque, c’est pour ça.
 

Kuroko – Hey, je paris que j’arrive à esquiver tous les shurikens que vous pouvez me lancer. J’suis vachement meilleurs que la première semaine.
Daiisu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Sam 11 Juil - 18:17

Madoka - Et moi qui m'attendais à un repas aux chandelles, je suis déçue.

Je n'avais jamais vraiment aimer ce genre d'humour. Le sarcasme n'avait jamais été bien vu dans la politique et on m'avait rapidement freiner dans ce genre d'humour. Je réagis même pas à la blague, cela n'en valait même pas la peine.


Daiisu – Écoute Madoka, si je t'ai fais venir ici, c'est parce que tu as du potentiel, mais que ne l'utilise pas de la bonne façon. Après si tu ne prends pas ça au sérieux, tu peux toujours partir.

Je n'avais pas de temps à perdre avec des balivernes du genre. J'avais un planning chargé et je voulais arriver au bout de ma journée comme je l'avais prévu. Si je l'avais fait venir jusqu'ici, c'est parce que je croyais que sa présence ne pourrait qu'être positive à mon entraînement. Cela me stimulerai afin de ne pas être dépasser par elle. Je croyais aussi que ma présence serait une bonne motivation pour elle aussi.

Ce que je n'avais pas prévu, c'était l'arrivé de Kuroko sur le terrain d'entraînement. Ça c'était quelque chose que te bouleversait des plans vitesse grand V. Avait-il suivi Madoka? Il n'était pas arrivé par la place, mais il aurait pu nous contourner afin de donner cette impression. Cela restait une possibilité. En même temps, ce n'était pas la fin du monde présentement, mais plus tard, cela aurai pu nous coûter la vie.


Kuroko –  Hey, mais que font mes deux nouvelles meilleures amies dans le coin ? L’endroit est à vous ? C’est super, j’adore la déco. L’arbre aussi il est à vous ? Nan parce qu’il est superbe ! Un bon arbre à si… à entrainement. L’écorce, les feuilles, les racines, tout est parfait franchement…

Oh là là, ce qu'il pouvait être maladroit. Cela le rendait même un peu minions, la façon qu'il avait de patiner ainsi. Devais-je le laisser continuer, pour voir à quel point il allait s'enfoncer, où devais-je l'arrêter et mettre fin à son supplice? Laissons le patiner encore un peu.


Kuroko – Hey, je paris que j’arrive à esquiver tous les shurikens que vous pouvez me lancer. J’suis vachement meilleurs que la première semaine.

Toute une tentative de diversion. Il avait envie d'éviter des shurikens, comme la première fois où nous nous étions rencontrer. Il devait avoir un petit côté masochiste pour nous demander ça. Il évitait sans doute mieux qu'avant, mais je visais beaucoup mieux moi aussi. Enfin, je voyais là une opportunité pour entraîner ma dextérité une fois de plus. Je jetais un coup d'oeil dans les environs. Et puis, j'avais une idée plutôt amusante pour tester sa capacité à éviter à fond. Vous verrez, cela pourrait impliquer du sang où un doigt couper. Dequoi vous garder l'envie de lire le reste du poste.

Je me dirigeais vers les quelques shurikens qui étaient disposées ici et là sur le terrain. J'en lança quelques uns à Madoka avant de lui dire


Daiisu – Je te pari une gifle que j'arrive à le toucher plus souvent que toi.

J'avais pu voir un sourire apparaître sur le visage de Madoka. Cette idée m'enchantait bien. C'était une belle façon de nous motiver. Pauvre Kuroko, s'il savait seulement dans quoi il s'embarquait.


***


Près de deux heures avaient passé. Nous en étions à notre troisième round entre Madoka et moi. Il fallait bien lui laisser le temps de se reposer un peu, à Kuroko. Madoka avait gagner le premier round en touchant Kuroko plus souvent que moi. Je devais avoir le soleil dans les yeux. Non, c'était le vent, voilà le vent faisait dévier mes projectiles. La seconde round avait été remporter par moi, mais de peu. Un coup de chance dirait certain, moi j'appelais ça du talent. Nous en étions dans nos derniers lancés et j'avais l'avantage sur elle. C'était une chance, car je ne voulais vraiment pas me faire gifler par une Aisu. Ils doivent avoir des bras de monstre à force de travailler la terre comme ils le font.

Au tour de Madoka de lancer son shuriken. Malheureusement pour elle, Kuroko avait copié ma superbe technique du : WTF, c'est quoi ça, autant me pitcher à terre et avait éviter le shuriken qui aurait pu lui permettre d'avoir une chance de me battre. Je remportais cette troisième et dernière manche.


Daiisu – Et si on changeait d'entraînement, mais qu'on gardait le même pari? Je te dois une gifle.

Lui dis-je avant de me retournant vers Kuroko. J'étais juste à côté des ronds de bois avec une hache planté en plein milieu. Il était temps de faire couleur un peu de sang, dépendamment des capacités de Kuroko à éviter les gros projectiles. Je pris la hache et la balança directement au visage de Kuroko.

J'avais eu comme une grosse bulle au cerveau. Vous savez, le genre de bulle qui vous faisait faire quelque chose de complètement stupide et que, normalement, vous ne l'auriez jamais fait, mais que sur le coup, ça semblait être une idée de génie.


Daiisu – Tiens évite ça.

Idée de con.
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Jeu 16 Juil - 3:40

Toujours égale à elle-même (à savoir, aimable comme une porte de prison) , Daiisu envoya voler la blagounette de Madoka en lui faisant comprendre que si elle n’était pas contente, la sortie, c’était dans la même direction que l’entrée mais en sens inverse. Bon, ça annonçait la couleur. D’ailleurs, note entre parenthèses, mais Daiisu était sacrément badass pour réussir à lire les pensées de Madoka vu qu’il y avait les astérisques. Même qu'elle se permettait une petite phrase en mode sensei genre "Fous pas en l'air ton potentiel".
Enfin, maintenant qu'on y était, autant commencer à profiter de l'espace que Daiisu avait aménagé pour s'exercer. Rendons à César ce qui lui appartient, elle semblait s'être bien cassé le cul à mettre tout ça en place. Et visiblement, Madoka n'était pas la seule à le penser, car à peine le temps d'aller vers les poteaux pour tenter quelques cabrioles, Kuroko arrivait en mode beau gosse au milieu du terrain.

Enfin, beau gosse, c'était relatif vu qu'à peine arrivé, il se mit à raconter n'importe quoi sur... Un arbre. Un soudain penchant dendrophile ? Ou juste un délire comme les mâles de cet âge en avaient tant en réserve ? Difficile à dire... Mais on penchait sans doute vers le délire assaisonné de bravade quand il paria à la cantonade qu'il pourrait esquiver une volée de shurikens que lui lanceraient les filles. Daiisu relevait le pari, et ajoutait même que celle qui toucherait le plus souvent Kuroko aurait le droit de mettre une mandale à l'autre.



- Ah, bah si tu me prends par les sentiments...


Deux heures plus tard, Daiisu et Madoka en étaient quitte pour une calotte chacune après avoir tenté de tuer Kuroko par hémorragie multiple à coups de shurikens. Ah nan, 2-1 pour Daiisu en fait, Kuroko ayant décidé d'embrasser le sol pour esquiver les choux-riz-Ken, sans doute parce que ça commençait à piquer ces saloperies. Mais il en fallait plus pour faire comprendre à Daiisu que trop c'était trop, car soudainement prise d'une envie d'invoquer la puissance de Clovis, elle... Balança la hace qui traînait dans le coins sur Kuroko. Hardcore du Nord, meuf.


- Euh, vas-y mollo, les profs vont utiliser nos cadavres comme épouvantails à corbeaux si on tue un collègue.


Cela dit, ça semblait fun.
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   Sam 18 Juil - 23:50

On me l’a souvent répéter, il faut réfléchir avant de parler. D’abord parce qu’on évite de passer pour un con, comme maintenant, et on évite de se retrouver dans une situation douloureuse, comme maintenant. Si j’avais réfléchis, j’aurais peut-être proposé une course autour du terrain ou des techniques de survies Isatsu (oui, j’ai retenu ce qu’a dit Seiya !). Enfin bref, j’aurais proposé un truc qui m’évite de souffrir comme un con.
 
Alors oui, j’arrive à éviter une bonne partie des shurikens en bois qui m’arrivent dessus. J’ai l’habitude de ces saloperies depuis le temps. Mais quand il y en a un qui passe, ça fait quand même mal. Pas très mal, mais de quoi laisser quand même un bleu et je ne connais personne qui aime les bleus. Ou les masochistes. Mais je n’en suis pas un, donc les contacts shuriken-abdo, je n’aime pas. D’ailleurs je suis sûr que Daiisu le sait, parce qu’elle a proposé à Madoka de faire un concours. Ça me fait deux fois plus de bouts de bois à éviter.
 
Ah, elles sont à court de munition. Quel bonheur ! Le seul moyen de gâcher ça, c’est de proposer un second round, puis un troisième, histoire de s’amuser. Et évidemment, Daiisu a balancé l’idée. Probablement parce qu’elle avait perdue. Et puis aussi un peu parce que c’est un monstre qui se nourris de la souffrance des hommes (oui, j’ai encore l’image de l’explosion des couilles du grand connard durant notre entrainement à treize-mille).
 
Bon, au final, je m’en suis bien sortis, j’ai évité quelque chose comme quatre-vingt-cinq pour-cent des projectiles. Par contre les quelques quinze pour-cent restant piquent un peu. Et ce sera pire demain. Quoi qu’il n’y aura peut-être pas de demain, Daiisu vient de m’envoyer une hache dans la tronche.
 
Daiisu – Tiens évite ça.
 
Ah, bah non, je voulais rester là et la prendre dans la gueule. BIEN SUR QUE JE VAIS EVITER CA PAUVRE CONNE ! Et l’autre machin à cheveux rose qui se contente de l’engueuler parce que ça peut leur causer des soucis. Moi ça peut me causer une perte de tête. Tu vois, du genre mortelle. Mes réflexes me font rouler sur le côté à temps, et la hache vient de planter à quelques centimètres de moi. Bien là où j’étais il y a quelques secondes. C’est qu’en plus elle vise bien putain !
 
Kuroko – Oh putain ! On arrête là le lancer de hache ! T’es pas bien ?
 
Putain, elle aurait pu me tuer. Et la hache est passée à un cheveu de mon futur nouvel arbre. Si ça n’était pas pour mon nouveau coin de paradis, j’aurai déjà brûlé cette forêt et ces deux folles avec. Foutus claniques, toujours timbrés.
 
Kuroko – Cette fois, c’est moi qui frappe !
 
En me relevant, je ramasse un bout de bois vachement bien taillé. On dirait un Katana, mais sans métal. Bah, de toute façon avec du métal ça ferait pas plus mal et ça pisserait sévèrement le sang. En approchant de Daiisu, je me mes dans une position de batteur de baseball (un jeu pas très connu qui marchait bien dans les bidonvilles de Bashô).
 
Kuroko – Attention, CONTRACTES !
 
Et j’envoie le bout de bois, que je tiens plutôt maladroitement, frapper les cuisses de l’Aisu. On va commencer par les cuisses, puis après trois rounds on frappera les abdos… Ou le crâne, ça dépendra de mon humeur.
 
Kuroko – Un gars de ton clan m’a appris que c’était du « renforcement musculaire » !
 

Sans blague. Par contre lui il frappe gentiment, et avec des coups de pieds. Pas des katanas "de la mort" en bois. Boarf, si ça fait plus mal, ça muscle peut-être plus.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terrain d'entraînement] - Daiisu Aisu   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
Les résidences
 :: quartier Aisu
-