Partagez | 
 

 Cours et réflexions [Saru/libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Saru Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Cours et réflexions [Saru/libre]   Jeu 9 Juil - 11:35


L'académie ninja avait pour but de donner aux jeunes les outils pour affronter le monde. Ceci dit, si cela passait souvent par le savoir des armes et du corps, les futurs shinobis devaient également développer leur esprit. Certain trouvait là bien plus d'intérêt que d'autres, et Saru faisait parti de ses feignasses préférant une table de multiplication à un lancer de shuriken. Cependant il faut avouer que rien ne l'avait préparé au cours du jours.
La mystérieuse Fumiko tenait la classe, et comme toujours, le silence s'imposa de lui même lorsqu'elle fit son apparition. Elle était tout ce qu'ils n'étaient pas. Elle incarnait la puissance et la grâce, et pour notre jeune Toshiya, elle représentait un idéal. Aussi si certain lui préférait une certaine Takki, mais notre adolescent n'avait d'yeux que pour son élégante directrice.

"L'éthique. Que connaissez-vous de ce mot, et pensez-vous qu'il ait sa place sur la voie du Shinobi."


Une question claire et limpide, qui pourtant nous laissa pantois. Personne n'offrit de réponse, et même Saru d'ordinaire si vif ne savait que dire. Il connaissait le sens de ce mot, mais il n'avait tout simplement jamais pensé qu'il puisse avoir un quelconque lien avec le monde actuel. La voie des ombres ne saurait s'encombrer de ce genre de détail.
Pourtant, la belle attendait, et écrivant ce mot sur le tableau noir, elle l'entoura fermement, marquant par ce fait son impatience. Un premier tenta de répondre, puis un second, et petit à petit, tout le monde se prit au jeu. Chaque idée trouvait sa place sur le fond noir, jusqu'à ce que ce curieux brain storming s'essouffle tout seul. La Toshiya eut alors un bref sourire, puis effaça d'un coup sec tout ce qui fut écrit jusqu'alors. Elle écrivit alors un second mot sur ce tableau.

"Nindo. Nous ne sommes ni des samouraïs, ni des assassins. Nous sommes des ninjas. Notre voie ne connait ni limites ni frontières, car nous sommes le juste milieu entre chaos et harmonie. Si la terre vous effraie, prenez la voie du ciel. Si la lumière vous dérange, prenez le chemin de l'ombre. L'important n'est ni l'honneur ni la gloire : l'important est de respecter la voie que vous avez choisi. L'éthique d'un shinobi s'accorde avec son nindo."

Et comme elle savait si bien le faire, la belle plongea la salle dans le silence, laissant les jeunes apprentis méditer sur ses paroles. Cela sonnait bien, cela chatouillait leur esprit d'aventure, et pourtant comprenaient-ils vraiment le sens de ses mots?

"Le poison est préférable à l'affrontement, l'assassinat bien mieux que la confrontation. Je ne discute pas, je manipule, je n'affronte pas le danger, je me dissimule. Je suis la dague empoisonnée s’insinuant dans votre foie, quel est mon nindo?"

Elle prit une légère pause, puis déclama une autre phrase.

"Le vent est ma monture, le ciel est ma limite, je suis l'incarnat de la brume. J'aime ma patrie, mais je m'aime encore plus. Je ne tolère ni chaines ni remparts. Je suis et resterai à la poursuite de mes rêves, quel est mon nindo?"

Une autre pause, plus courte cette fois.

"Je suis à la fois l'épée et le bouclier. Je suis le rempart de mes frères, et le cauchemars de leurs ennemis. Stable et infaillible, j'incarne le soleil qui se lève chaque jour, j'incarne la montagne immuable. Je ne suis pas une feuille, je suis le tronc lui même. Quel est mon nindo?"

La dame retourna alors un sablier, puis prit place sur son bureau. Elle n'utilisait pas de chaise, s'asseyant directement sur la table, ce qui, avouons le, ne manquait pas de classe.

"Vous avez dix minutes pour répondre. En plus du nindo, expliquez brièvement le rapport du personnage à l'éthique. Si vous voulez, vous pouvez, en dernier lieu, écrire votre propre nindo."
Saru Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Ven 10 Juil - 0:14

Vous l'aurez sans doute déjà compris, le bavardage n'existait pas avec Fumiko. Aussi, chacun se pencha sur sa feuille. Saru eut certes un peu de mal à enlever ses yeux de son idole, mais comme les autres, il s'immergea dans la réflexion. L'exercice était assez simple en soit, puisqu'il s'agissait là de trois modes d'actions plutôt basiques chez les ninjas. Notre petit prince prit tout au plus une minute pour organiser ses idées, et sa plume commença à voler sur la feuille blanche.

1 - L'efficacité à tout prix. Cet homme est ce qu'il y a de plus sombres, mais également de plus subtile chez les ninjas. Il suit la voie des ombres, et qu'importe la situation, l'efficacité est l'unique nécessité. Il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs, et il n'hésite pas à prendre le chemin du sang, tant qu'il porte vers la victoire. La traitrise et la fourberie sont ses alliés.

2 - Je souhaite être libre. Cet homme est la poésie du ninjutsu. Il ne recherche ni le chaos ni l'harmonie, il veut simplement profiter du monde sans aucune limite. Il est imprévisible, capable du meilleur comme du pire. Il est sans attache, et il n'hésite pas à poursuivre ses rêves. Souvent solitaire, il échappe à tout contrôle.

3 - Premier dans la bataille, dernier dans la retraite. Cet homme incarne l'idéal d'un village Ninja. Il est prêt à tout pour les siens, et en cela il fait un allié de choix. Honneur et fierté ne lui sont point inconnu, mais il sait faire le nécessaire pour sa famille. Il est un soldat, un protecteur, mais il peut également faire un excellent leader.


Prenant le temps de se relire, notre aspirant ne put retenir un sourire. Il n'était ni le plus fort ni le plus agile, mais il excellait dans le domaine des lettres. Cela ne servirait surement à rien dans ce monde, qu'importe. Quand il en avait l'occasion, il n'hésitait pas à montrer son intelligence, et dans le cas présent, à lui donner la teinte poétique du rêveur. Cependant la dernière question lui posait un peu plus de difficultés. Car non, Saru n'avait pas de Nindo.
C'était un réveur, et s'il avait déjà songé à beaucoup d'idéal, aucun ne réussissait à chasser l'autre. D'ailleurs, qu'est-ce qu'il y avait de mal à cela? Pourquoi devait-il se fermer des possibilités? Pourquoi devait-il n'être qu'un lorsqu'il pouvait revêtir une infinité de visage?

Je suivrai la voie des ombres lorsque ce sera nécessaire. Je soutiendrai mes alliés quand il faudra. Je poursuivrai mes rêves, parfois, au pris de grand sacrifices. Mais je ne tournerai jamais le dos aux éventualités de la vie.
Voici mon nindo : Je serai un homme à milles visages.


Rassurez-vous, le Toshiya n'était pas toujours aussi investi dans ses cours. Ceci dit le sujet du jours l'avait particulièrement touché, et il ressentait non pas de l'excitation, mais de l’exaltation en relisant sa copie. Il savait que cela était stupide de sa part, mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était spéciale, et que, peut-être, la belle directrice s'arrêterait-elle quelques secondes sur ses jolis mots. Allez savoir. Pour l'instant, la classe était finie, et au moins, il avait une esquisse de nindo.

(J'aimerais, si possible, un lancer de dés pour savoir si Fumiki a été intriguée par la réponse de Saru!)
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 11 Juil - 9:13

Je te laisse choisir : +1 SAG ou +1 INT

Dans la logique où Fumiko a beaucoup de copies à traiter, voilà ce que je te propose :
[list][*]0 - échec critique de ta part, Fumiko de recale pour cet examen
[*]1 à 6 - rien ne se passe, tu ne te distingues pas de la masee
[*]7 à 9 - Rien ne se passe pour toi, mais Fumiko sait maintenant qui tu es, elle t'a repéré grâce à ta copie
[*]10 - Réussite critique, tu es convoquée dans le bureau de Fumiko pour en discuter.

Si tu tiens à changer les possibilités de dés, ma boîte à mp est ouverte.
Si le système te convient, j'attends que tu lance [b]le dé examen(/b] à la suite.


La faim justifie les moyens...
Saru Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 11 Juil - 11:32

Lancer de dés ... Game over


Dernière édition par Saru Toshiya le Sam 11 Juil - 11:33, édité 1 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 11 Juil - 11:32

Le membre 'Saru Toshiya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé examen - Dé chanc' :
Saru Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 18 Juil - 22:18


Aujourd'hui la classe était particulièrement agitée. Aller savoir pourquoi, nos chers aspirants ne semblaient point disposés à écouter quoi que ce soit. Un chahut ahurissant retentissait dans le petit amphithéâtre, et comme par hasard, la "généreuse" Isatsu avait bien choisi son jour pour arriver en retard. Évidemment, Saru ne se laissait pas aller à cette euphorie, mais même dans son rôle de petit prince asocial, il était particulièrement refermé sur lui-même. Il faut dire que c'était sa première leçon après l'examen, et il n'avait pas encore récupéré de ses blessures.
Si dernièrement il s'était contenté d'une chemise et d'un pantalon en lin, aujourd'hui il portait un somptueux kimono de soie. D'un vert sombre, ce dernier jouissait de finitions noir. Pour l'occasion il avait même noué ses cheveux, mettant en valeur son étrange maquillage. Ceci dit, si tout le monde remarqua qu'il était particulièrement bien vêtu, personne n'osa lui faire le moindre comportement. Son visage ne laissait transparaître aucune émotion, et pourtant une aura sombre planait autour de lui. Peut-être était-ce à cause de son dos qui le faisait encore souffrir? La brulure qu'il s'était faite était certes superficielle, mais elle lui menait la vie dure. Sa mère avait bandé toute la partie affectée, mettant sous le tissu un baume afin d'apaiser la douleur, mais rien n'y fit, le moindre mouvement tirait sur sa peau. Le problème était qu'il n'était ni trop mal en point pour rester chez lui, ni pas assez pour profiter convenablement d'un quelconque entraînement.

Cependant ceci n'était pas non plus la cause de son marasme. Après tout, un peu de repos mettra fin à ce calvaire, et sincèrement s'il voulait faire ce métier il devait se préparer à bien pire. Non, cet état à mi-chemin entre introspection et dépression venait de la vision fugace, mais non moins terrible qu'il avait eut la veille. Souvent, il se plaisait à regarder les étoiles avant de dormir, se laissant aller à des rêves que seul un adolescent savait faire. Seulement voila, quelque chose perturba la quiétude des Toshiya. Cela commença par un homme traversa le quartier à une vitesse folle, et il fut rapidement suivi par d'autres personnages. Petit à petit, des lumières surgirent dans la nuit, cet étrange rassemblement convergeait vers le centre, or Saru habitait non loin de la future stèle. Sa mère eut beau lui ordonner de rentrer, il trouva rapidement une interstice lui permettant de profiter du spectacle.

Des hommes portaient divers brancards, et même si tout le monde chuchotait, il fallait être stupide pour ne pas comprendre la situation. L'enfant aperçu bien assez tôt les bandeaux marqués par la feuille, et dans l'ignorance, il se faisait ses propres films. Après tout, son père n'était toujours pas rentré, et sa mère s'attardait un peu trop à regarder les infortunés. Que se passait-il?
Il n'osait pas sortir pour voir lui même, et pourtant il se contorsionnait dans tous les sens pour tenter d'apercevoir un des visages. Tout ce qu'il pu obtenir fut un bras ensanglanté, et un inconnu se levant de son brancard pour vomir une gerbe de sang. Nul trace de son père, alors il regarda sa mère. La belle Ayah passait d'un blessé à l'autre, faisant de son mieux pour identifier les blessures, et apporter les premiers soins. Cependant, elle d'ordinaire si radieuse portait un masque glaciale. Son visage ne montrait aucune émotion, mais son fils su reconnaître dans la frénésie de ses gestes que quelque chose n'allait pas. Petit à petit, ses entrailles s’entremêlaient, intestins et estomac se tordant à n'en plus finir.
Saru décida de détourner son regard, et lentement il retourna dans sa chambre. Il ne prit même pas le peine de se recouvrir, il se posa juste dans son lit, recroquevillé comme pour chasser ces mauvais augures. Bien plus tard dans la nuit, sa mère passera par sa chambre, et face à son fils ainsi replier sur lui-même, elle comprit qu'il n'était point dupe. Elle se contenta de poser délicatement la couverture sur ses épaules, et baisant son froid, elle le laissa au royaume de Morphée. Enfin c'était là son intention, car notre petit prince ne dormait pas, comment aurait-il pu?

Quoiqu'il en soit, il n'avait ni l'envie ni la force de se mêler à l’hystérie générale, en réalité, il ne voulait parler à personne. Tout ce qu'il savait c'est que d'habitude, au bon matin, il trouvait son père assis devant une tasse de thé. Ce dernier le saluait d'une caresse sur la joue, et s'il ne disait rien, sa présence apaisait toute la maison. Aujourd'hui il n'y eut ni caresse ni thé. Juste sa mère prostrée dans le silence. Le baiser extraordinairement tendre qu'elle lui offrit avant de partir n'y changea rien, au contraire, il ne fit qu'augmenter l'anxiété du jeune homme.
Takki arriva enfin, et le calme revint peu à peu dans la classe. Saru avait toujours été fort attentif à ses cours, car de tous les arts ninjas le genjutsu était sans doute celui qui l'intriguait le plus. Cependant aujourd'hui rien n'y fit, il ne répondait pas à une question, et c'est à peine s'il comprenait les mots de l'enseignante. Il ne pensait qu'à une seule chose : son père faisait-il parti des infortunés de la veille? Dans le cas contraire, où était-il? Cela lui arrivait de disparaître quelques jours, mais il ne s'était jamais absenté aussi longtemps depuis la création de ce village. Que lui était-il arrivé?
Saru Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 18 Juil - 23:10

Je lance un dés pour savoir si oui ou non Takki a remarqué le malaise de Saru. Ou plutôt si oui ou non elle intervient, et lui dis quelque chose (si quelqu'un veut écrire sa réponse ça m'arrangerait, sinon je m'en charge!)
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   Sam 18 Juil - 23:10

Le membre 'Saru Toshiya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé examen - Dé chanc' :
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours et réflexions [Saru/libre]   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours de dissection [Pv : Libre mais nombre de places limité]
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Cours particulier ? [Libre]
» Et si on séchait les cours ? |LIBRE|
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: salles de cours
-