Partagez | 
 

 J'aime lire, comme dirait l'autre (entraînement)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Madoka Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: J'aime lire, comme dirait l'autre (entraînement)   Jeu 9 Juil - 20:22

Un « BOM » sonore retentit dans toute la « bibliothèque » (comprendre : la salle ou on balance tous les bouquins en vrac) du clan quand Madoka laissa choir les deux énormes livres qu’elle portait sur une table. Daiisu et compagnie étaient bien gentils, mais ce n’était pas avec des coups de bâton ou des mannequins de wing chun que Madoka allait se muscler le cerveau. Et un ninja costaud mais con, c’était aussi utile qu’un ninja intello mais rachitique ; le troufion parfait de Konoha devrait cumuler les deux aspects pour pouvoir étinceler sur le champ de bataille. Et il devait être Isatsu pure souche, mais ça, tout le monde n’avait pas cette chance.

Sans pour autant tacler des bouquins de maths, de science ou autres choses, Madoka avait récupéré quelques tomes intéressants, principalement orientés sur les croyances et religions de la région. Justifier le chakra par « c’est l’énergie du corps » semblait un raccourci facile ; nul doute que ceux avant la création du village devaient avoir leur propre idée sur d’où tout cela pouvait bien venir.
Tirant une chaise et virant la poussière du premier livre en soufflant dessus, Madoka entama sa lecture.



« …Les kami, ou esprits de la nature, se trouvent partout autour de nous ; dans les phénomènes naturels comme le vent ou la foudre, les éléments naturels comme le soleil, les montagnes ou les rivières. Les sorei, ou esprits des ancêtres, font également partie des kami.

Il existe des kami aussi bien bénéfiques que maléfiques, pouvant accorder leur bénédiction aux humains tout comme ils peuvent les maudire. Honorer les kami, bénéfiques comme maléfiques, permet aux Hommes d’obtenir leur bénédiction et de prévenir les malédictions. Ces bénédictions peuvent se manifester sous de multiples formes : par exemple, honorer les kami liés à la terre d’une rizière et à l’eau qui l’irrigue donnera lieu à une bonne récolte.

Le but final de l’adorateur des kami est d’atteindre le magokoro, ou purification, à l’aide des rites et prières adaptées. La nature divine des kamis seule leur permet d’accorder le magokoro à un être humain, et par extension une partie de leurs pouvoirs. »



Hm. Alors comme ça, certaines personnes dans le passé avaient une vue presque chamanique du chakra : fais les bonnes prières et offre les bons cadeaux aux bons esprits et en contrepartie, ils te fileront des super-pouvoirs. Cela ressemblait quelque peu à certaines croyances des anciens du clan. Ces anciens qui, dans le temps ou les Isatsu étaient encore des nomades, persistaient à laisser des offrandes de nourriture lors de la traversée d’une route difficile pour prévenir les accidents ou laissaient une partie de la chasse dans la forêt pour remercier la forêt de leur avoir amené du gibier. Mais c’était un peu capillotracté de voir un rapport entre ça et le chakra, sinon les papis et mamies du clan Isatsu détruiraient des montagnes en pétant vu leur adhérence aux traditions. Il y avait un deuxième livre qui, lui parlait d’une autre croyance venue d’une terre lointaine à l’Ouest. Peut-être qu’il y aurait de quoi compléter le premier livre ou le contredire. Mieux valait potasser ça !


« …Le chakra est l’antithèse du concept de non-action. La plénitude ne pouvant être atteinte que quand l’Homme est totalement intégré à son univers et ne trouble pas son fonctionnement. En invoquant des énergies sur lesquelles il n’a pas de contrôle et dont il laisse les actions agir sans penser aux conséquences, l’utilisateur du chakra s’éloigne du wu wei et souille son univers. Ce phénomène à pu à de nombreuses reprises être observé dans le passé, ou d’innombrables conflits ont éclaté avec ou à cause des utilisateurs de chakra. »


Bon. Ce texte-ci mentionnait bien le chakra et en faisait quelque chose pas vraiment expliqué, mais clairement défini comme mauvais. Visiblement, l’Homme parfait ne devait pas perturber le bon fonctionnement de l’univers et s’y intégrer autant que possible, et le chakra était le contraire de tout ça. Une école de pensée radicalement différente du bouquin précédent.
Il y avait à boire et à manger dans ces deux cas de figure, mais ça permettait déjà d’y voir un peu plus clair sur comment le monde hors de Konoha voyait le chakra, en plus de rajouter des points en culture personnelle. Mieux valait emmener ces livres à la maison pour potasser plus, cela dit.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: J'aime lire, comme dirait l'autre (entraînement)   Ven 10 Juil - 12:13

Marrant la partie sur les kamis, ça me fait penser à un manga (dont j'ai évidemment oublié de le nom) ou un mec se balade pour les "chasser" ou leur "parler", assez poétique, j'avais bien aimé. Je te donne +1 SAG Madoka ^^


La faim justifie les moyens...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trèfle Greengrass ~ « “Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne... »
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
L'Académie
 :: salles de cours
-