Partagez | 
 

 Les douze travaux de Kuroko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Les douze travaux de Kuroko   Dim 26 Juil - 13:21

Citation :
Ce sujet me servira d'entrainement/confection pour avoir une maison jolie, belle, satinée, douce au toucher et toujours plus efficace.


Nous revoilà dans ma nouvelle chambre-salon-maison. Il ne s’est pas passé grand-chose depuis cette soirée où nous avions invité tout le monde à manger, et pour cause : c’était hier soir. Du coup, je me retrouve à parler pour ne rien dire… Ou écrire pour ne rien dire, je ne sais plus vraiment ou j’en suis. Toujours est-il qu’il semble que ce soit à la mode, c’est en effet une excellente opportunité pour raconter comment on devient fort et rapide, histoire d’augmenter notre capital « badassitude » pour les tests à venir. Visiblement c’est important, vu que les gens arrivent à devenir jusqu’à trois fois plus fort entre le début et la fin d’un test (oui, j’ai vérifié !).
 
Parlons donc de mon activité matinale. Aujourd’hui, à défaut d’avoir cours, j’ai commencé à tailler des bouts de bois pour en faire de la vaisselle. Cette activité représente deux défis pour moi. D’une, il a fallu convaincre Musashi de me prêter un couteau la nuit dernière, histoire de pouvoir tailler du bois. De deux, il fallait réussir à produire quelque chose de passable, à défaut de beau, malgré ma dextérité risible. C’était donc un véritable entrainement pour moi, une épreuve contre la fatalité. Serais-je capable de tailler un bout de bois sans m’arracher un doigt ?
 
J’ai commencé par quelque chose de simple : des baguettes. Même si elles sont très fines, et donc à tailler sans êtres cassées, leurs forme restait très simple. Il fallait simplement essayer d’avoir un apex plus fin que sa base. J’ai bien du gâcher une demi-buche à mesure d’essayer d’avoir les plus parfaites des baguettes. J’ai même réussi à casser une paire en voulant tailler mon nom dessus. C’était une belle connerie. Mais à force d’acharnement, et de petites coupures, j’ai réussis à avoir trois sets utilisables.
 
Pour les préserver, j’ai passé un coup d’un vernis puant. Honnêtement, je ne sais pas de quoi il est fait, c’était un reste de ce que nous avions utilisé pour les sols. Mais s’il préserverait les sols, il préserverait bien mes baguettes.
 
Ah, j’en étais fier de mes baguettes… Bon par contre, je n’ai pas les bols qui vont avec.
 
La journée va être loooooongue.
[stat désirée : DEX]
Kuroko Hokufû
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Les douze travaux de Kuroko   Dim 26 Juil - 18:41

[On va voir où le ridicule peut me mener… Parait que le rythme ça augmente l’AGI…]
 




Aujourd’hui, j’ai consulté les résultats du test de la semaine passée (oui, je vois dans le futur). Deux choses ressortent : L’injustice du hasard, et mon manque clair d’agilité. Pourtant j’étais bon jusqu’il n’y a pas longtemps. Qui aurait pu penser qu’on pouvait devenir mauvais en continuant de s’entrainer. J’avais même fais une plutôt bonne démonstration chez Takki il y a quelques semaines. J’étais un roi du rythme et de la dance. Serait-ce du seulement à la quantité immodérée d’alcool ingéré cette nuit-là ?
 
Non, je ne l’accepte pas. Si j’ai été le roi du dancefloor, je peux le redevenir. Mon programme d’entrainement était simple. La voix, je n’avais pas besoin de la retravailler, mon séjour matinal aux bains suffisait. Oui, je chante dans des bains communs à l’académie, mais jusque-là personne ne s’en n’est plein. Ou en tout cas personne n’a eu le courage de s’en plaindre. Non, ce qu’il fallait travailler, c’est mes mouvements de danse. Et en particulier celui qui m’apporterait la gloire éternelle et le respect de tous les artistes de Konoha. Le mouvement que seuls les plus grands pouvaient espérer réussir : le Marche-Lune.
 
Un mouvement aussi légendaire que difficile. Le tour était plutôt simple : Il fallait lever un pied, et reculer un autre posé bien un plat contre le sol. La vraie difficulté résidait dans le fait que ce mouvement était tout sauf innée. Il fallait combattre sa mémoire musculaire pour effectuer le geste. Et ça n’était que la première étape, il restait à le faire en rythme. Honnêtement, je n’ai jamais eu beaucoup de problèmes à effectuer ce genre de mouvements. Des années à danser comme un Dieu dans la rue pour grappiller quelques pièces ont fait de moi quelqu’un capable d’habituer rapidement son corps à de nouveau mouvements. Mais le Marche-Lune, c’était le sommet de la montagne, le mouvement à la fois difficile techniquement et rythmiquement. Si bien qu’il m’a fallu presque trois heures d’entrainement pour réussir à fluidifier le mouvement.
 
Et oui, trois heures pour un danseur aussi doué que moi, je sais, c’est étonnant. Mais c’était parce que j’avais cette idée en tête : intégrer le mouvement dans une chorégraphie de deux minutes que j’avais déjà fait chez Takki. J’y étais arrivé à temps pour duel hebdomadaire avec Haku. Le perdant choisissait son domaine : chant, danse,  combat, menuiserie, peu importe. Le but était surtout de stimuler l’autre, et de prouver que c’était bel et bien moi le meilleur des deux jumeaux. Comment en douter d’ailleurs ?
 
Les lumières des bougies du salon-chambre-maison éclairaient à peine la pièce avant mon passage. Cela donnait un aspect mystique à ma dance. Pendant qu’Haruhi jouait de sa guitare – elle nous sert aussi d’arbitre – j’imposais le silence par mes mouvements. J’étais agile, rapide, précis.
 

J’étais de nouveau le roi du dancefloor.
[stat visée : AGI]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Event 001 ? Les douze travaux d'Hercule
» Dessins, travaux graphiques, artworks + demandes
» Les travaux de modernisation de l'Aéroport vont bon train
» Pendant les travaux, l'exposition continue (Lucia)
» Travaux dans la cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Konoha :: 
Les résidences
 :: Autres quartiers
-