Partagez | 
 

 Shichio Baransu (A SUPPRIMER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kenji Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Shichio Baransu (A SUPPRIMER)   Lun 20 Nov - 18:49


Ma p'tite histoire d'introduction










J'aurais pu commencer mon récit avant, voire après, mais tout commence réellement cet été-là, cette journée-là. J'étais avec mon grand-père et nous voyagions depuis plus de quatre années maintenant afin de m’entraîner à tous les parfaits rudiments du Shinobi et croyez-moi j'en ai bavé sévère...
Le monde actuel est cruel...

Quoi qu'il en soit, cela fait plus de trois semaines que nous nous enfonçons dans une immense forêt et jamais nous n'avons usé d'autant de vigilance et de prudence durant notre voyage que cette fois-ci. Nous nous terrions peu avant l'aube dans des trous ou des cachettes naturelles et attendions que le soleil soit bien couché avant de sortir pour progresser de nuit le plus discrètement possible. Je ne sais pas ce que nous sommes venu faire ici exactement, je sais juste que le nom de cette forêt est Boya mais rien d'autre, grand-père m'ayant formellement interdit toutes paroles quelque qu'elle soit, de jour comme de nuit, donc ça date que je n'ai pas tapé un brin se discute... ça manque...

J'ai d'abord pensé à un entrainement intensif de furtivité du moins les premiers jours mais au bout de deux semaines je me suis vraiment mis en tête que peut-être nous nous infiltrons réellement quelque part étant donné que toutes les méthodes utilisées pour progresser l'ont été depuis un moment, je n'ai donc plus rien à apprendre, du moins... j'ai encore à travailler cette nouvelle méthode de furtivité mais mon grand-père n'est pas du genre à faire traîner un entrainement dont il sait que j'ai parfaitement compris le concept utilisé. Bon... Après le grand-père est du genre énigmatique c'est peut-être une énigme dont je n'ai pas encore compris le sens mais je reste persuadé qu'il doit y avoir du monde dans cette forêt car il passe toutes les journées à observé l'extérieure de ces cinq sens. Du coup je me suis aussi mis à regarder dehors afin de comprendre.


- Shichio, on y va ! me dit mon grand-père me poussant de son genou afin de me sortir du trou.

Faut dire que le pauvre homme à plus de soixante-dix années quand même et je n'aurai jamais tenu aussi longtemps la position dans laquelle il était depuis l'aube. Par contre ce que je ne comprends pas c'est pourquoi nous sortons alors que le soleil ne se couchera pas avant une bonne heure. L'entrainement est peut-être fini qui sait.
Commençant à prendre la route d'un pas naturel et détendu, grand-père me dit de le suivre d'une voix normale et non en chuchotant ou autrement comme j'aurais pu m'attendre s'il venait à me parler. J'obéis comme à mon habitude le concernant et suivi ces pas à ses côtés avant de prendre la parole à mon tour, j'en avais vraiment envie.


- L'entrainement est fini ? dis-je d'une voix fébrile et incertaine, comme si c'était les premières paroles prononcées de ma vie.
- Disons qu'il peut prendre une autre tournure maintenant, répondit mystérieusement mon papy.

Haa quand je vous dis qu'il sait être énigmatique, c'est comme ça assez souvent et je ne pourrai poser une question que lorsque j'aurai bien cherché une réponse avant. Ne me laissant pas le temps de partir dans mes réflexions intérieures, il s'arrêta et se mit à genoux, sortant tour à tour toutes les armes et objets qu'il avait sur lui, même les mieux cachés.


- Shichio, vide-toi de tous ce que tu as sur toi, ne garde rien.

Son ton et son regard semblent confiant et m'invite à le rejoindre dans cette démarche quelque peu bizarre, mais une chose est sur, si mon grand-père me dis de faire quelque chose que je ne comprends pas même des trucs loufoques, mieux vaut obéir sagement car ça m'évite toujours de futur problème, comme s'il les sentait venir avant qu'ils ne surgissent. Les rares fois où j'en ai faits qu'à ma tête et ben... j'ai failli la perdre tout simplement... donc depuis j'obéis sans discuter et demande ensuite plus d'explication sur ce qui s'est passé. J'obéis donc et m'exécuta à la tache. A vrai dire je n'ai pas grand-chose si ce n'est deux kunais relier à une ficelle cachée dans l'ourlet intérieur droit de ma manche de kimono et un kunai et trois ryôs trouvé sur la route en quatre ans de voyage dans l'ourlet de gauche. Je finis avant et me tourna pour regarder finir mon grand-père qui j'avais l'impression n'étais plus sur ses gardes comme s'il n'etais plus là mais je n'eu pas le temps de me questionner sur les raisons de cette impression à cause d'une arrivée soudaine et spontanée de cinq individus nous entourant et ne laissant aucun échappatoire, la fuite était impossible, nous étions faits comme des rats.

J'ai vraiment étais surpris par leurs manières d'entrée en scène, vraiment... car ils n'ont pas fait un seul bruit malgré l'apparition fulgurante et aucun vent n'a été soulevé par leurs déplacements, c'étais de hauts niveaux, raison de plus de m'inquiéter. C'est comme si cinq personnes du niveau de grand-père avaient débarqué d'un seul coup. L'un d'eux prit la parole d'un ton autoritaire nous laissant comprendre que nous n'avions aucun choix autre que celui de répondre. On aurait dit grand-père quand il prend ce ton afin de faire fuir les petits pillards trop laches pour tenter quelque chose contre quelqu'un qui a du répondant, là c'était pareil voire même plus terrifiant encore.


- Qui êtes-vous et que venez-vous faire ici ?

Mon grand-père redressa la tête et regarda avec confiance cet étrange homme menaçant. Il donnait l'air de n'avoir aucunement peur et de pouvoir s'enfuir quand il le voulait, alors que je suis certain qu'il n'y avait aucune issus possible, nous sommes encerclé...
Grand-père prit la parole, de manière calme et posée, de sorte que chaque mot prononcé soit mûrement réfléchi.

- Je me nomme Sojiro Baransu, chef du clan portant ce même nom... et voici mon petit-fils Shichio, lui aussi issu du clan... Voilà la réponse de qui sommes-nous... Nous voyageons depuis plus de quatre ans maintenant à la recherche du clan Isatsu et je suis certain qu'il y a quelque membre du clan non loin d'ici... je dirais à un kilomètre environ au nord-ouest d'ici... J'aimerais pouvoir discuter avec l'un de ces membres ou un de ces représentants. Voilà la réponse de ce que nous sommes venus faire ici... Donc viens naturellement la question du pourquoi... Hum... C'est l'un des rares clans connaissant l'existence du nôtre et le seul à qui je me suis déjà présenté personnellement... car c'est un clan fort honorable et travailleur. Dites leurs que j'ai apporté mon petit-fils en offrande pour leur clan et que j'aimerai discuter avec eux le plus rapidement possible... Je crois aussi avoir compris ce qui se trame ici, c'est pour cela que j'ai montré clairement nos intentions de paix en nous désarmant. Veuillez m'excuser d'être ici mais mon affaire est très importante...

Mon grand-père se prosterna en guise d'excuse laissant sa garde ouverte à tous. Moi, je ne comprenais rien à tout ce qui venait d'être dit, je le regardais et attendais qu'il se redresse pour le bombarder de questions. L'homme qui nous a interrogés lança un regard à l'individu sur sa droite qui disparut aussi vite et silencieusement qu'il était venu. Très certainement qu'un simple coup d'oeil a suffi pour lui faire comprendre sa mission, ces types étaient des pros vraiment... rien de comparable à ce que j'ai vu jusqu'ici. Mon grand-père se redressa juste après que la personne soit parti, me regarda souriant afin d'apaiser mes craintes et questions internes.

- Shichio, tu peux baisser ta garde maintenant et te détendre...

Étrange ce qu'il vient de me dire, hum... depuis le début de notre voyage, que dis-je, la première chose qu'il m'a dit une fois les pieds en dehors du domaine familial est de ne jamais baisser ma garde car c'est la mort assurée. Sur le coup j'ai baisser ma garde lorsqu'il m'a dit ceci, évidemment j'avais tout juste huit ans à l'époque et je partais pour m'entrainer pas mourir. Première punition aussitôt le conseil donné, mon grand-père me frappa l'épaule car je venais de baisser ma garde. La douleur est semblable à celle qu'on peut se faire en frappant son coude dans un angle, du genre à envoyer une décharge électrique dans tout le bras. C'était ça la punition reçue a chaque fois que je baissais ma garde durant mon voyage, un coup foudroyant si je peux me permettre l'expression. Mais bon, les huit derniers mois je n'ai plus plus baissé ma garde une seule fois, si ce n'est pour dormir bien sur... je ne suis pas au niveau du grand-père qui ne dort que d'un oeil, d'une oreille, qu'a moitié quoi !
Alors pourquoi me demander ceci maintenant, mon instinct s'y refuse désormais, nous aurions été seul pourquoi pas, mais là entouré comme nous le sommes, a genoux qui plus est, j'ai vraiment du mal... c'est peut-être un nouveau type d'entrainement qui sait. mais peu importe j'ai des milliers de questions sur tout ce qu'il a dit. Ne me laissant pas le temps de commencer à parler, le ninja était déjà revenu et pris la parole.


- Veuillez nous suivre s'il vous plaît, nous allons vous fouiller, ne tenter rien de stupide sinon mon collègue s'occupera de votre petit-fils avec son sabre. Après nous pourrons y aller mais lui reste ici avec monsieur.
- Très bien. répondit mon grand-père me laissant seul avec ce type à l'allure étrange après s'être laissé fouiller tout le corps.

Mes yeux étaient portés sur ce type en question, celui qui nous a questionné plus tôt, d'une apparence plus proche d'un samurai que d'un ninja, il n'en reste pas moins qu'il a débarqué ici comme un véritable Shinobi, de la manière la plus furtive qui soit... Lui aussi me regardait, ce que dégageaient ses yeux et sa posture n'étaient pas anodines, tout était orchestré pour m'intimider. Tenir le regard dans cette situation est assez difficile, surtout quand la personne en face est semblable à un tigre ou un lion prêt à te bondir dessus. J'en ai vu des types me lancer de tels regards et maintenant je peux y faire face mais là, c'est un tout autre calibre, je ne me sens pas de tenir plus de dix secondes pour dire vrai...


- Tu devrai écouter les conseils de ton grand-père, baisser ta garde et te détendre !

Il était encore plus intimidant que lorsque je le regardais avant. Je n'ai pas réussi à tenir le regard, j'ai eu légèrement peur. Ce sentiment je l'ai connu à de nombreuses reprises mais quatre ans de voyage dans le monde actuel t'apprennent à gérer cette peur, comme à cet instant j'ai seulement baissé le regard, mon corps n'était pas tétanisé, ni même ne me suit pisser dessus... Bah quoi ! au début de mon voyage je me pissais dessus au moins une fois par semaine et je n'ai aucune honte à le dire. Si certains rigolent, c'est que très certainement ils n'ont jamais mis les pieds dehors durant leur jeunesse, le monde actuel est sanglant et terrifiant, il te contraint à gérer tes peurs sinon tu meurs c'est aussi simple, j'ai donc aucune honte à dire qu'il y a encore un ans je me pissais dessus.
Bref... Ce gars-là était tout sauf un rigolo croyez- moi et valait mieux que j'obéisse au conseil de grand-père... Mais c'est dur en face de lui, le moindre de ces gestes attire mon attention, je n'arrive pas à baisser ma garde et pourtant je sais qu'etre ou non sur mes gardes ne changeront rien, s'il veut me tuer, il le fera avant même que mon cerveau ne reçoit l'information... C'est vraiment dur comme entrainement si s'en est un...


- Je crois t'avoir dit d'écouter les conseils du vieux, tu ne vas pas m'obliger à compter jusqu'à trois quand même...

Là, le ton utilisé avait complètement changé, il me faisait clairement comprendre que si je ne baissais pas ma garde et ne réussissais pas à me détendre, il me tuerait. Les intentions meurtrières ne sont pas palpables, mais elles se ressentent, et là j'avais affaire à un paradoxe... rha là là. Comment être en mesure de baisser ta garde sur un ordre meurtrier comme celui-ci.
Les quelques secondes de réflexions pour tenter de résoudre ce paradoxe dans ma tête avaient intensifié l'ambiance, je ne pouvais pas continuer une seconde de plus sans qu'il ne me tue de son simples regards. Là j'avais peur au point de me tétaniser, même mon grand-père n'envoie jamais autant d'aura meurtrière que ne le fait cet homme.


- J'abandonne...

Laissant mon corps tomber sur lui-même et fermant les yeux en même temps, je n'ai rien trouvé d'autre à faire que d'abandonner. Abandonner toutes mes forces, m'affaissant ainsi sur mes cuisses, les bras tombant sur les côtés. Abandonnant ma vue pour arrêter d'observer quoi que ce soit qui me remettrait sur mes gardes. J'étais comme lorsque je cherche à m'endormir, seul moment où je relâche tout. Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais faire ceci m'a énormément couté, j'ai faits un effort surhumain pour y arriver et ce n'était pas simple.

Je suis resté comme cela un petit temps avant de me redresser. La position n'était pas confortable et j'ai passé la journée dans un trou, vous vous souvenez n'est-ce pas ? et nous sommes l'été, autant dire que les journées sont ultra-longues, alors j'ai décidé de m'allonger, je serai mieux... L'homme quant à lui s'était adossé contre un arbre tout proche et fixé le sol d'un air paisible et ne cherchait pas à me calculer contrairement à avant. Je n'ai pas cherché à en savoir plus durant mon mouvement pour m'allonger, apparemment si je baisse ma garde il me laisse tranquille et puis de mon coté j'ai à méditer sur tout ce qui vient de se produire, je suis un peu perdu... Et je resta là dans mes pensées...


-Shichio !

La voix de mon grand-père me ramena sur terre. Le soleil s'était couché depuis quelques minutes déjà et l'homme qui me surveillait était toujours près de son arbre. Tous les autres ninjas étaient revenu et je n'ai rien entendu tellement j'étais perdu loin dans ma tête. Il y avait aussi une jeune femme en plus qui n'était pas là auparavant, toute vêtu de rouge.
Je me leva, me mis debout et observa mon grand-père qui attendait que je sois attentif à ce qui allait suivre. Lorsqu'il est sérieux comme ça, vaut mieux bien écouter car c'est important et laisser mes réflexions intérieures en suspens.

- Il est temps de nous dire adieu fiston !

j'ai eu le temps de réfléchir à la suite des événements, je m'attendais à une séparation à vrai dire, je pensais juste que ce serait un petit temps. Il a dit que j’étais une offrande pour ce mystérieux clan Isatsu, clan honorable et travailleur, donc j'ai pensé rester ici quelque temps voir quelques mois tout au plus afin me disais-je  d'aider au travail le  clan mais son regard indique un adieu solennel et définitif. Je m'attendais à tout sauf ça, je suis pris de cours. Qu'une seul question persistait à présent dans ma tête...

- Pourquoi ? dis-je d'une voix tremblante car le chagrin commençait à envahir tout mon corps.
- Hum... Te souviens-tu de la bataille qui s'est déroulé sur les plaines d'Igawe ?

Et comment si je m'en souviens ! Cette bataille est unique en son genre. Durant notre voyage, il arrivait que nous observions des batailles depuis des hauteurs, même si nous ne voyions pas toujours grand-chose mais mon grand-père en profiter pour m'expliquer plus en détail l'art de la guerre, du moins toutes les théories qu'il m'enseignait pouvaient être visible dans certaines stratégies appliquées sous mes yeux.
Cette bataille dont je vous parle, celle sur les plaines d'Igawe, opposait environ cinq cents soldats contre moins de trois cents autres. Le rapport de Foce était déséquilibré et toute la bataille était en faveur des plus nombreux. Les premières phase d'escarmouche étaient finies, ce sont les premiers temps dans une bataille où les armées se font face et n'utilisent que des armes de jet afin de réduire les effectifs ennemis qui chargent. Cette phase peut durer assez longtemps si les armées sont très nombreuses préférant attendre le lendemain pour retenter une percée avec moins de perdre ou espérant vider les stocks ennemis d'arme de jet, ce qui n'etais pas le cas ici. Cette bataille ne pouvait pas durée plus d'un jour.
Lors de la phase de mêlée, lorsque les armées croisent le fer pour dire simple, la plus petite armée su bien se défendre face à la vague ennemie mais plus le temps passait plus leur nombre diminuaient. Peu de temps avant que n'arrive la troisième et dernière phase de la bataille, qui est la déroute pour les perdants et leurs poursuites par les vainqueurs, tout droit sortit de la faible et petite armée presque décimée quelque personne qui ont comme comment dire... déchainaient la nature.
C'est étrange comme expression mais fallait le voir pour le croire. Des éclaires pouvaient apparaite sans orage ni nuage et l'armée adverse prenait feu dans ses rangs de manière inexpliquée. Du coup, la dernière phase de combat que j'etais certain être en faveur de l'armée la plus nombreuse était pour l'autre qui n'a pas attendu une seconde pour se ressaisir et tuer tous les fuyards, qui comprenons-nous bien, fuyer un phénomène naturel paranormal. Aucun d'entre nous ne serait resté calme ou serein à la vue de ce spectacle terrifiant. Mon grand-père m'expliqua ensuite que c'était une tactique de la petite armée utilisé pour gagner dans ce combat perdu d'avance. Ils avaient utilisé ce qu'appelle mon clan "la magie noire"et grand-père m'a expliqué que cette pratique est interdite au clan depuis cent cinquante ans environ et que quiconque tente ne serait-ce qu'une fois de développer cette magie est mise à mort. Deux personne du clan seulement en ont faits les frais et ce fait reste graver dans toutes les mémoires même si moi je n'etais pas née lorsque ça se produisit. Mais ça n'expliquer rien à tout ce qui me passer en ce moment même, je me contentai de répondre simplement à sa question.


- Oui.
- Et te souviens-tu de ce que je t'ai dit après cette bataille ?
- Oui.
- Et te souviens-tu lorsque tu avais environ sept ans et que ta peau s'est illuminé quelque petite seconde ?

Je m'en souviens effectivement... j'étais à l'entrainement au dojo familial du clan, c'était avant qu'on ne parte en voyage, j'avais tout juste sept ans. Je ne sais pour quelle raison, lors d'un entrainement mon corps se mit à briller, un peu comme la partie brillante d'une luciole vous voyez ? mais c'était une lumière blanche pas verte... Tout le monde à quitter les lieux à la vitesse de l'éclair, bien que je ne le remarqua pas, trop surpris par mon propre corps et cet instant étrange. Seul mon grand-père était resté face à moi et m'observait. Cela n'a duré que deux ou trois secondes seulement et je n'ai pas souvenir d'avoir ressenti quoi que ce soit à ce moment là, j'étais juste surpris de mon propre corps. Mon grand-père me demanda si j'allais bien, chose que je confirma car rien n'avait changé. Je ressentais de la fatigue à cause de l'entrainement et je n'étais pas plus ni moins fatigué qu'avant mais il préféra pour moi que j'arrête l'entrainement du jour et que j'aille me coucher. Le lendemain l'entrainement repris dans l'ordre et ce phénomène ne s'est jamais reproduits. Nous sommes partis l'année suivante environ pour mon entrainement car t-il, j'avais du potentiel pour être Shinobi.

- Je m'en souviens, quel est le rapport .
- Tu ne comprends pas . Hum... Tu as éveillé cette "magie" quand tu étais plus jeune sans t'en rendre compte je crois. Depuis tu fais des progrès bien trop phénoménal pour un enfant de ton âge. Tu connais le règlement du clan concernant celui qui fait appel à cette magie... c'est la mort... Même si je suis le chef du clan Baransu, le conseil peut à l'unanimité m'obligé à appliquer cette règle sur toi... ce qu'ils ont aussitôt fait ce jour là... il faut que tu comprennes que cette magie est crainte par notre clan voire détesté et que ce n'est pas après toi qu'ils en ont mais ils ont peur que ça ne se réveille quand tu sera adulte... moment où plus grand monde ne pourra t'arrêter si tu continues à progresser aussi vite... je leur ai donc proposais d'attendre un peu au début mais ils m'ont vite mis la pression pour que je règle ce problème rapidement... alors voilà, j'ai decidé de te prendre avec moi, je ne t'ai pas menti lorsque je te disais que nous partions pour l'entrainement, je m'y suis appliqué au quotidien, disons que je ne t'ai pas révélé toutes les informations que tu aurais eu le droit de connaitre... nous sommes des exilés du clan Baransu... Je leur ai dit que je passais mon pouvoir à l'homme en qui ils voyaient mon successeur et ils ont choisi ton père Shichio, bien que je ne croit pas que ce soit l'homme de la situation alors qu'il s'agit de mon fils... certainement pour ça d'ailleurs...  Mais bon, nous voilà arrivée ici... et toi tu dois commencer l'apprentissage de cette fameuse magie, c'est pour cela que notre route se sépare. Tu apprendras tout ce qu'il y a à savoir ici. Tu as toujours voulu être ninja au sein du clan, tu as fourni beaucoup d'efforts pour cela d'ailleurs mais la vie étant ce qu'elle est, ton destin sera d'être un ninja de Konoha appartenant au clan Baransu. Alors tâche de faire honneur et de toujours te montrer très respectueux envers le clan Isatsu. As-tu bien compris maintenant Shichio ?

Ces paroles eut l'effet d'une bombe dans mon cerveau, dans mon coeur, de partout a vrai dire. C'était bel et bien l'heure des adieux et pour toujours apparemment... Plus jamais je ne rêverai mes parents, ni même mes camarades d'entrainement, ni même mon grand-père que j'aime plus que tout au monde... Le chagrin que j'éprouve est immense, m'inonde, de mon coeur jusqu'à mes yeux qui n'ont pu retenir glisser un flot de larmes depuis un moment déjà. Je me sentais aussi trahi par mon clan alors que je comprenais très bien leurs choix qui étaient celui de suivre les règles établis mais ça ne faisait qu'accentuer mon chagrin déjà bien présent.
Autant que je me souvienne, j'ai toujours voulu rendre fier mon grand-père et lui faire honneur. Je m'étais juré de ne plus pleurer comme un gosse au cours de notre voyage et y était arrivé mais là, c'est douloureux au plus haut point. Puisant dans mes dernières ressources de courage, je m'avança vers mon grand-père en lui disant que j'avais bien compris puis je m'inclina à l'équerre de la manière la plus respectueuse et révérencieuse qu'il soit.
Après tout, il est beaucoup de choses pour moi, c'est avant tout mon chef de clan à qui je dois le respect, deuxièmement il s'agit de mon grand-père qui a faits de moi ce que je suis, troisièmement c'est mon instructeur dans ma formation Shinobi et quatrièmement il est un peu comme un compagnon de voyage, c'est bien pour toutes ces raisons que je l'aime au-delà de mes propres parent. Je devais lui montrer dans ce dernier adieu que je l'estimais comme nul autre sur terre. Faisant tous pour que ma voix ne trahisse pas mon coeur comme mes yeux le font depuis un bon moment, je lui dis :


- Merci grand-père, pour tous ce que tu m'as enseigné. Tu as faits de moi ce que je suis. Je serai ce ninja de Konoha issus du clan Baransu, je t'en fais une promesse. Adieu grand-père.

Cette dernière phrase m'a trahi je le sais, la tonalité de ma voix est devenue très aiguë, je ne maîtrise plus grand-chose à vrai dire. Je suis déboussolé et je tente tant bien que mal de faire honneur, honneur à je ne sais même plus qui ou quoi depuis cet instant... Que suis-je ?
Me perdant dans mes nouvelles pensées, la main de mon grand-père frotta le dessus de ma tête et me ramena de mon esprit. Me relevant en même temps qu'il enlevait sa main, je regardai attentivement mon grand-père afin de ne rien oublier de lui plus tard. Il sourit et avait l'air heureux avant de prendre de nouveau la parole.


- Et ben ! moi qui croyais qu'on allait se serrer dans les bras, tu m'as vraiment surpris Shichio tu sais... je suis fier de toi, tu es devenu un homme aujourd'hui et je ne m'en étais pas rendu compte avant... Dans ce cas-là adieu Shichio...

Et de nouveau, ces larmes qui resurgissent instantanément après seulement quelques paroles alors que je commencer à me calmer intérieurement. Et ce chagrin encore plus grand depuis qu'il m'a dit être fier de moi, parole que j'aurais aimé entendre durant mon voyage mais cela me donna juste le courage nécessaire pour faire ce premier pas vers l'inconnu, un monde sans mon clan ni ma famille, un monde étrange mêlant "magie" et monde Shinobi, rien de tous ce que j'aurais pu imaginer concernant mon avenir à vrai dire...
Nous verrons bien....




________________



Lorsque Shichio disparu au loin guidé par un ninja, Sojiro son grand-père, chef du très discret clan Baransu se remit à genoux calmement. L'homme qui surveillait le jeune garçon n'est autre que Chikara pour ceux qui ne l'avaient pas compris, et il avait quelques questions à poser à Taki qui n'est autre que la femme présenté comme tout vêtu de rouge.

- Alors tu m'expliques ? dit le membre du clan Aisu.
- Tout ce qu'il a dit est vrai, il est bel et bien chef du clan Baransu, clan bien plus puissant qu'il n'y paraît. Ils ont fait de leur principale activité "la recherche d'informations" et leur réseau d'espions est bien plus étendu qu'on ne pourrait le croire. Ils restent discrets et évitent le plus possible les conflits. Ils travaillent pour le compte du seigneur local de la petite région d'Oru, une région où il n'y a quasiment que des cols montagneux et peu de ressources donc assez éloignées de tout conflit direct et cette région se situe très loin de la nôtre. Il est venu dans l'espoir de trouver le clan Isatsu car toutes les informations qu'il a récoltées depuis presque 4 ans l'ont emmené dans cette région. De là il a compris que mon clan s'était sédentarisé quelque part dans cette immense région car il ne trouvait plus aucune trace de nous depuis plus de six mois. Mais ça ne suffit pas de savoir tout ceci, il a dû lui-même réfléchir comme nous avons réfléchi pour trouver ce lieu, et lorsque ce fut fait, il a compris que mon clan n'était pas seul mais qu'une alliance entre plusieurs clans avait dû être établis. Il s'est alors découvert pour indiquer sa présence.
- Je vois. Et de quoi avez-vous parlez durant tout ce temps .
- Il m'a expliqué que Shichio avait très certainement commencé à développer un pouvoir étrange puis nous a expliqué toute la situation et son voyage jusqu'ici. Sa première intention était de confier le gosse à mon clan car il sait que par le passé, mon clan ne sait jamais refuser l'utilisation du chakra. Il voulait qu'on le prenne en charge et en échange était prêt à nous fournir de nombreuses informations très utiles pour le clan, c'est d'ailleurs comme ça qu'il connaît quelque haut représentant de mon clan. Mais il a compris l'existence même de ce village et nous l'a dit lui-même. "Une telle information ne peut quitter cette forêt, prenez Shichio avec vous et faite ce que vous devez faire avec ma vie". Il sait clairement qu'il ne partira pas vivant d'ici, il ne s'attendait pas à voir une alliance entre nos clans.
- Eh bien ! Vous en avez appris plus sur moi en 1 heure que je n'en aurai appris durant un interrogatoire poussé d'une semaine. La défaite est cuisante ainsi que les remords... Mais cela prouve bien que l'utilisation de cette magie est utile au monde Shinobi, vous n'avez obtenu tout ça qu'avec quelques simples questions et sans jamais usé de violence. De plus vous avez connaissance de certaines informations que je n'ai pas mentionné, comme si vous étiez aller les chercher vous-même dans ma vieille petite tête. Alors vous devez connaitre mon seul et unique regret de ma vie. L'utilisation de cette magie... j'ai essayé il y a longtemps, je suis chef du clan depuis l'âge de quinze ans et vers mes vingt cinq ans j'ai essayé secrètement. Je suis même parvenu à cracher du feu de ma bouche sans avoir à utiliser une quelconque huile dissimuler comme à la foire, non, c'était un feu bien réel. Mais c'est l'unique et dernière fois où j'ai tenté quelque chose, je me suis sentis pêcheur à l'époque puis avec le temps j'ai eu envie de changer cette loi, ou tout du moins demander une réunion à cet effet mais... j'ai été trop faible pour le faire et je vois ce qui arrive à Shichio comme un appel de cette magie, magie que nous avons toujours rejetée et banni. Et ma mort dans les quelques secondes qui vont suivre est une sorte de punition. Premièrement car je n'ai pas su changer cette stupide loi d'interdiction, ce fut ma seule erreur à la tête du clan. Deuxièmement pour expier ma faute envers cette magie que j'ai repoussée après l'avoir appelé tant de fois sans résultat. Et pour finir j'ai là l'occasion de sauver les meubles de mon clan si vous me permettez un tel emploi de vocabulaire, hé hé. J'ai parlé d'une offrande, il s'agit de Shichio à qui j'ai confié la responsabilité du clan, son avenir même, j'epère qu'il comprendra cela en grandissant. Je dis cela car je suis certain que la plupart des clans ninja actuellement vont soit disparaitre soit user de cette fameuse magie, ils n'ont pas d'autre choix à vrai dire... C'est pour ça que je ne donne pas plus que quelques décennies avant l'extinction de mon clan mais j'ai bon espoir en Shichio, s'il comprend cette énigme alors le clan Baransu vivra encore longtemps. Voilà, tout est dit. Merci à vous de laisser une chance au petit, maintenant c'est à lui de prouver qu'il peut intégrer votre académie. quant à moi, merci de m'avoir montré une parcelle de votre pouvoir Dame Taki, vos pouvoirs ont l'air vraiment redoutable et je suis certain que vous savez même si j'ai menti ou non dans mes propos... Et pour ce qui est de mon dernier souhait, serait-il possible que cet homme robuste me donne la mort la plus douce et rapide qui soit ?

Le vieil homme indiquait Chikara du doigt pour faire le taf puis se laissa aller, baissant toute garde une demi-fraction de seconde, bien plus qu'il n'en faut à Chikara pour effectuer la tâche, tout fut rapide et doux comme demander. Ainsi s'acheve la vie d'un grand homme respectable et respecter de toutes les personnes qui le connaissaient.

- Il avait des couilles le papy, pas un instant il n'a eu peur, même au dernier moment.
- Tu devras plus le respecter, c'était un grand homme crois-moi. Espérons juste que son "offrande" elle, vaille quelque chose, ça c'est moins sur...


Dernière édition par Kenji le Mar 30 Jan - 23:51, édité 1 fois
Kenji Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shichio Baransu (A SUPPRIMER)   Lun 20 Nov - 22:11

Ma ptite présentation et celle de celui qui m'a pensé dans sa tête








Yo ! moi c'est Shichio, j'epère que tout baigne pour vous. Quoi ? tu trouves ça bizarre qu'un personnage fictif te parles directement ? laisse... étant donné que je n'existe que dans la petite tête de celui que j'appelle "sombre crétin", oui vous savez, celui qui a du s'inscrire et tout pour me laisser m'exprimer sur mon histoire. On a un deal, certe mon histoire est le fruit de Son imagination mais, parce qu'il y a un mais, je suis celui qui narre ma vie, pas moyen de laisser ce sombre crétin la raconter... y a qu'a voir le peu qu'il a deja écrit et ce que ça a donné, il a  fait clapsé papy dans mon dos, c'est un bel enfoiré croyez moi, surtout que si j'avais pu voir sa mort, qui c'est, je serai peut etre devenu plus confiant à etre où je suis, j'aurai pu apprendre plein de truc sur ses intentions dans ses dernières parole prononcé mais non ce sombre crétin préfère me laisser dans l'ignorance, me disant qu'il doit vagabondé quelque part à l'heure actuelle, rhaaa, bon je dois me présenter, je suis ici pour sa, de plus le genjutsu que je lui est lancé peu s'arreter à tout moment...
Donc moi c'est Shichio, j'ai 12 ans. Jusqu'a mes 8 ans, j'ai toujours vécu comme un privilégier, non pas par favoritisme, ni par abondance des biens mais juste car je pouvais manger tous les jours a ma faim et n'est jamais manqué de rien, ce qui n'est pas le cas pour la grande majorité dans le monde actuel sachez-le, c'est un privilège que de pouvoir vivre "normalement". j'aurai pu etre un enfant comme un autre qui a grandit dans un village sécurisé et loin de toute guerre, mais moi j'ai toujours voulu être un ninja de mon clan, et j'en porte le nom fierement. Mon enfance, je l'ai plus passé dans un dojo qu'ailleur, c'est juste que j'aimais ça l'entrainement, j'aime bien fournir des efforts.
Bon pas grand chose à dire durant cette période, c'est apres que j'ai changé, lorsque je suis sorti du cocon qu'est le domaine famillial. Dehors c'est la jungle, la loi du plus fort. Tout le monde en a apres toi si t'es faible, le poisson mange toujours celui qui est plus petit que lui... Ce voyage m'a vraiment changé, je suis ici pour me présenter et me décrire mais dur de définir précisément qui je suis. J'ai du tuer, jusqu'a être capable de le faire sans bronché. Ho ho ! je vois que j'en est choqué certain hé hé, je vous l'ai dit pourtant, le monde actuel est cruel... je vous rassure rien ne m’enchante non plus a le faire... Je n'ai pas côtoyer d'enfant de mon age depuis longtemps et le peu que je croise sur les route m'ont l'air d'être encore des gamin. Je dirait que j'ai l'impression d'avoir plus dans les 15 ou 16 ans, un ado quoi, qu'être un gosse de 12 ans qui compte encore sur papa et maman pour se nourrir...
Ha je sens que le sombre crétin risque de se réveiller dans pas trop longtemps, alors je vous dit a bientôt pour la suite des aventures. Au faite, cet imbécile  a 31 ans et fous rien de sa life hi hi hi aller à plus.


___________________



Hum, Hum ! *Putain Shichio t'abuse, tu m'fous la honte d'entrée...* Alors salut à tous ! moi c'est Abdul-Haq, Abdul pour les intimes Wink *c'est surtout qu'a l'oral tout le monde galère a la prononciation du H de haq* j'ai 31 ans, génération 86. Je m'étais deja inscrit il y a environ une dizaine d'anné *putain ça rajeunis pas cette histoire* et avais posté seulement 2 ou 3 rp avant d'abandonné faute de temps, j'ai donc fais une mort rp au personnage * Shichio, évite de trop faire le malin si tu veux pas finir comme ça compris gamin*. Je suis revenu regulièrement mais sans jamais m'inscrire et là j'ai du temps libre et j'avais envie de réellement tenter l'expérience donc me voila ^^. *bon c'est une présentation et je n'ai pas réellement donné d'info sur moi, hum... j'ai dit mon nom, mon âge et que j'avais du temps libre ou du moins que je ne fais rien de ma life comme l'a si bien du ce morveux de shichio*
Bien, bien, continuons... j'aime bien les jeu video même si j'y joue rarement, les manga aussi *bon tout le monde s'en doute pour les manga je supose...*, j'aime le RP * ça aussi tout le monde s'en doute...* mais le RP tout court :p
Autant je peux en faire (du RP) sur du Arma pour ceux qui connaisse, il s'agit ni plus ni moins de simulé un personnage dans un environement urbain a la GTA, ou en faire sur table avec un maitre de jeu, plus comme ici finalement.
Voili, Walou :p c'est fini pour la présentation, en espérant pouvoir un jour rp avec vous.


______________________________________

Autres

1. Big up à tous le staff et ceux qui ont contribuer a faire vivre le fofo depuis tout ce temps. J'ai vu aussi que le concept avait changé et j'aime vraiment la nouvelle trame et sa direction  Smile ça rapelle le début de naruto avant que ça ne devienne narutesque si je puis dire. En tous cas les règles ont l'air d'avoir été allégé depuis le temps et je n'ai pas vue les millier de technique qu'il y avait auparavant (un grand nombre d'ailleur et toujours bien pensé pour les parti pvp). Merci encore au fondateur et autre qui y ont contribué.

2. Là je m'adresse a tous les shinobi de l'ombre ! ouais toi qui lis ces quelques ligne en tant qu'invité :p je le sais car il y a chaque jour entre 5 et 10 personnes et ne venez pas me dire que ce sont des piques de connection d"individu n'ayant aucun rappoirt avec ryoma, à d'autre :p quand y a des pic, là ça peut monter entre 15 et 20 mais jamais un co, hormis Claude De Bortol qui continu de poster apparament de temps en temps (d'ailleur big up à toi, tes ébauche sur la métamatière font bien réfléchir et sont un ptit chef d'oeuvre pour les yeux et la  lecture, avis personnel qui vaut ce qu'il vaut hein :p )
Donc je vous disait ^^ : si vous n'etes pas inscrit et douter pour le faire alors faite le pas et venez amusons nous ensemble, sinon si tu as déjà un compte et que tu as deja commencer l'académi et ben viens rejoinds moi Smile et si tu es un ancien, nostalgique du temps où t'étais de longue sur ryoma et ben reviens rp ici.
* J'ai l'air d'un mendiant au bord d'un topic demandant quelque ligne de rp pour survivre*

bon, bon je crois avoir fais le tour hein ! y a bien 2 ou 3 truc que je n'ai pas saisi encore, comme comment lance t-on un dé sur le forum ou d'autre petit truc vite fais mais rien de bien méchant.
Je choisi orphelin pour Shichio (je le dis au cas ou)
et voila voila
ps : dernier argument pour te convaincre de revenir *ouais j'lache pas chui comme ça* si tu as lu jusqu'ici c'est que quelque part ça te manque de Rp ou ça te tente si tu ne connais pas non ? Allez la biz Smile
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shichio Baransu (A SUPPRIMER)   Jeu 4 Jan - 18:37

Salut! Si je te valide, on fait quoi de beau à deux? Un 'tit plan pour conquérir ce forum, ça te dit?


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Shichio Baransu (A SUPPRIMER)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les top-sites : à supprimer ?
» [Topic à supprimer SVP] Mes screens FSX
» Le vrai courage n'est pas savoir quand supprimer une vie mais quand savoir en épargné une.
» Supprimer/Créer compte
» comment supprimer le compte d'un appareil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Zone HRP :: 
nouveaux personnages
 :: vos personnages
-