Partagez | 
 

 Entraînement d'Iba Hiyori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

MessageSujet: Entraînement d'Iba Hiyori   Dim 15 Jan - 1:21

Rappel du premier message :

[précédent: Cours à l'Académie d'Iba]

Iba venait d'arriver au lac de Kiri. En quittant l'Académie, il était d'abord rentré aux pas de courses chez lui pour manger légèrement; une sorte de petit déjeuner prit sur le tard ou de déjeuner prit avec pas mal d'avance. Il avait pris un sac, qui n'était pas loin de rendre l'âme et y avait enfourné une serviette, des biscuits et une demi-baguette de pain.
Un trajet de l'Académie à chez et de chez lui au lac, lui avait quand même prit une bonne partie de la matinée. Cette dernière touchait à sa fin.


*Bien j'ai toute l'après-midi, voir même plus pour m'entraîner.*

Iba comptait bien mettre le temps dont il disposait à profit. Le lac, qui se tenait devant lui, était immense, gigantesque et en partie gelé. Il n'y avait pas âme qui vive dans les alentours, où tout du moins Iba ne distinguait personne, néanmoins le lac était tellement grand, qu'il pouvait aisément se tromper. Il était entouré par une épaisse forêt de sapins enneigés. Par endroit, le reflet du soleil, quand il daignait se montrer, se réfléchissait sur la glace ou l'eau du lac et cela faisait briller le lac de milles feux. C'était vraiment un spectacle grandiose de voir le lac en cette période de l'année. Iba n'osait imaginé les désastres que ferait une guerre sur ce décor utopique. Il préféra écarter cette sinistre pensée de son esprit pour se concentrer sur son entraînement. Il se souvenait que lorsque sa sœur Négami était à l'Académie, son père lui avait donné quelques cours sur le chakra et son utilisation. C'est d'ailleurs de là que venait son idée de s'entraîner près du lac. Il imitait ce que son père avait fait avec Négami quelques années auparavant. En quelque sorte, il s'entraînait avec son père. Cette pensée lui mit du baume au cœur. Il aurait quand même préféré allé s'entraîner aux bains publiques de Kiri, mais ses pauvres finances ne lui permettaient pas et, il y avait fort à pareil que l'on lui aurait demander de sortir des bains s'il s'entraînait, car cela pouvait gêner les autres utilisateurs.
Il comptait malaxer son chakra pour marcher sur l'eau. Iba enleva ces sandales, déposa son sac au bord de l'eau et remonta son pantalon. Il mit les pieds dans l'eau.


*C'EST FROID!!*

Il recula et sortit de l'eau. L'eau était tellement froide qu'elle venait de lui brûlée légèrement les pieds.

*Ce n'est pas le moment de pousser tes simagrées, Iba. A l'eau.*

Lentement, mais sûrement, Iba s'avança vers l'étendue aqueuse. Il lui fallut encore deux essais pour faire accepter à ces pieds l'eau froide. En fait, ils n'avaient pas vraiment accepté...Iba s'était habitué à la douleur.

*Bien maintenant, concentres-toi. Concentres-toi!*

Comme lors du cours avec Shinobu, il fit le vide dans sa tête, positionna correctement ses mains. Il y avait le même silence que dans la salle de cours, à ceci près que l'on pouvait entendre le vent s'engouffrer entre les arbres et leurs branches, en émettant un sifflement caractéristique. Il retrouva assez difficilement la petite source chaude au fond de lui. Il s'efforça de la faire grandir. L'exercice lui semblait toujours aussi difficile et laborieux. Rien ne se produisait. Il essayait de concentrer son chakra dans ses pieds.

*Encore un raté...*

Sa concentration arrivait à bout, et comme durant l'entraînement avec son senseï, il relâcha tout d'un coup dans un dernier effort. Mais rien ne se produisit, ces pieds n'avait pas bougé, ils avaient toujours aussi froid et ils étaient toujours dans l'eau. De plus, l'exercice était vraiment épuisant. Ses forces semblaient pompées par une force inconnue.

*Il faudra plus que cela pour m'arrêter.*

Iba continua, encore et encore. ses pieds lui faisaient mal, mais il n'écoutait pas la complainte de son corps. Demain, il devrait arriver en cours en sachant malaxer son chakra.

*Hors de question d'échouer.*

Iba allait d'échec en échec. Cela faisait déjà cinq tentatives et toujours rien. Il était essoufflé, le souffle rauque, non régulier. Il suait à grosses gouttes et la fatigue se faisait déjà sentir. Cela ne faisait même pas une demi-heure qu'il s'entraînait et déjà son corps le suppliait d'arrêter, ce qui se produisait physiquement par des tensions et contractions involontaires au niveau de certains muscles, des douleurs.

*Qu'importe...*

Iba réessaya une fois, puis deux...et trois, mais rien ne se passait. Iba commençait à avoir du mal à garder sa posture debout. Il fit un pas en arrière, comme pour reprendre équilibre, sortant de l'eau par la même occasion et s'effondra, dos au sol neigeux, les bras en croix.

*Pourquoi, pourquoi n'y arrives-je pas?*

Il s'essuya ses pieds endolories avec sa serviette et mangea un biscuit et un bout de pain.

*Cela ne sert à rien de tirer bêtement sur la corde sensible. Tu ne progresseras pas comme cela. Prendre des pauses ainsi me permettra de reprendre l'entraînement en bien meilleurs conditions. il faut donc que je rythmes mon entraînement d'efforts et de pauses.*

Une fois remis d'aplomb, Iba se leva et recommença son exercice, toujours avec aussi peu de succès. Au bout d'une autre dizaine de fois, Iba s'arrêta. Ces épaules le tiraient, et une crampe menaçaient son mollet droit. Il mangea un peu plus et bu un peu d'eau du lac, ce qui lui fit mal aux dents.

*Quel idiot...*
_________________________

Iba en était à sa sixième série d'entraînement, ses réserves de gâteaux et pains avaient grandement diminuées. Il n'était plus que l'ombre de lui-même, ses pieds, des blocs de glace...et aucun signe de progrès à l'horizon, hormis une faible leur qui était apparue une fois autour de ces pieds. La douleur qui l'assaillait était à la limite du supportable. Il sortit de l'eau et saisit près de son sac. Ses pauvres pieds montraient des signes de faiblesses: ils étaient recouverts d'engelures, ce qui empêchait Iba de se mouvoir rapidement, sinon une vive souffrance se faisait sentir. Ils essuya avec attention et délicatesse ses pieds, finit sa baguette. Il lui restait juste quelques biscuits. L'après-midi commençait à être bien entamée.
Il ferma les yeux et se mit à ressasser son passé.

_________________________

[Izaki]"-Aller Négami, on va au lac pour parfaire ton entraînement... et qui sait peut-être qu'ainsi tu pourras passer genin, hein? dit-il avec un sourire en coin.
[Nyami]-Oui, Père, inutile d'être ironique, j’aurai mon diplôme du premier coup.
[Izaki]- Espérons-le...
- Je peux vous accompagner...
[Nyami]- Je ne sais pas, Père?
-S'il te plaît, Père..., dit Iba d'un ton suppliant.
[Izaki]- Bien, bien accompagnes nous, mais je te préviens, je ne tolérerai aucun caprice ou pleurnichade durant l'entraînement de tas sœur.
[Yui]- Tu ne les tolère déjà pas normalement...
Soyez prudents, et pas d'excès Izaki, d'accord?

[Izaki]Oui, ne t'inquiète pas, tout ce passera bien."

Izaki embrassa sa femme et lui, sa fille et son fils quittèrent la maison pour le lac.
_________________________

[Izaki]"- Allez, du nerf Négami! Rappelles toi, il faut que tu concentres continuellement la même dose de chakra sous la plante de tes pieds. Pas trop, pour ne pas faire évaporer l’eau, mais suffisamment pour que tes pieds ne s'enfoncent pas.
[Nyami]- C'est plus facile à dire qu'à faire."

Iba, sur le bord du lac observa attentivement sa sœur, les pieds dans l'eau et son père flottant sur l'eau. Aujourd'hui était une douce journée d'été, le soleil chauffait agréablement le dos d'Iba.

"- Allez sœurette, tu peux le faire!"

Sa sœur était trempée. on pouvait clairement voir que l'entraînement commençait à l'énerver.

[Izaki]" -Bien arrêtons-nous là...pour le moment.
Tu as besoin d'une pause."


Négami ne répondit pas. Ils rejoignirent tout les deux Iba, sur le bord du lac. Une, à la nage, l'autre, en marchant. Izaki reprit.

[Izaki]"- Il faut bien que tu comprennes que marcher sur l'eau est très différent de marcher sur un arbre. L'arbre est une surface solide, il t'est donc beaucoup plus facile de marcher sur ce dernier.
[Nyami]- Oui, Père, dit-elle dans un soupir.
[Izaki]- De plus, il faut bien que tu concentres le chakra dans tes pieds avant de marcher sur l'eau et de maintenir la même quantité de mana concentrée dans tes pieds."
_________________________

C'était cela, comment Iba avait-il put l'oublier, il fallait qu'il concentre avant d'entrer dans l'eau son chakra pour réussir l'exercice. Il se releva difficilement et marcha en titubant vers l'eau. Là, il se remit en position, fit silence en lui et chercha cette petite chaleur en lui. Il l'a trouva rapidement et chercha à la concentrer dans ces pieds. Lorsqu'il se sentit prêt il avança vers l'eau.
...
Et ses pied s'enfoncèrent dans l'eau froide.


*C'est froid...*

Il resorti expressément de l'eau. Ses pieds ne pourrait plus tenir longtemps le traitement de choc qui leurs faisait subir.

*Je dois recommencer.*

Iba, exténué, recommença le même procédé. Au loin le soleil se couchait.
Il y mit tout sa volonté de réussir, toute sa hargne. Iba serra les dents. Tous ces muscles étaient tendus, Iba était au maximum de lui-même.
Il s'avança vers le lac...
mit un pied juste au dessus de la surface de l'eau, sans la toucher, puis le posa et avança le second. A son contact, l'eau s'évapora, il avait concentrer beaucoup de chakra. L'effort ne put être maintenu plus d'une dizaine de secondes et encore une fois ses pieds se retrouvèrent au contact de la substance aqueuse. Iba sorti de l'eau, vaincu par l'effort, totalement épuisé, vidé de son essence. Ces pieds lui faisaient horriblement mal. Il essaya de les ignorer.


*J'ai échoué, je ne suis pas arrivé à marché sur l'eau...
que dira Shinobu demain quand je serai dans l'incapacité de malaxer mon chakra pour faire un justsu...
Attends malaxer son chakra, c'est pas la même chose que de marcher sur l'eau. A l'instant je viens de concentrer mon chakra dans mes pieds pour marcher...
Alors...il se peut...que je n'ai pas échoué en fin de compte.*


Malgré l'état évident de fatigue dans lequel se trouvait Iba, ce dernier tenta de refaire l'exercice du cours du matin. Assis, il positionna ses mains, se concentra, fixa l'image de ses mains dans sa tête et ferma les yeux. Sa concentration aurait put être palpable par n'importe quel autre être. Il rouvrit les yeux, une boule d'énergie dans sa main, de taille non négligeable, mais terriblement instable, qui disparue rapidement, Iba n'ayant plus la force de la maintenir.

*Mon contrôle du chakra est peut-être médiocre, voir clairement mauvais...mais j'arrive à le malaxer. Shinubo se fier de moi demain...enfin je l'espère.*

Iba se demanda comment il allait rentrer chez lui, vu l'état désastreux dans lequel il se trouvait. Le moindre mouvement lui faisait mal et lui demandait un effort surhumain. Il oublia vite ce problème.

*J'ai réussi...
J'arrive à sentir mon chakra et à faire appel à lui...*


[suite: Appartement d'Iba Hiyori]


Dernière édition par le Dim 16 Juil - 16:50, édité 3 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Entraînement d'Iba Hiyori   Sam 22 Sep - 20:52

Iba se rassit, tout comme Tenrou. Il n'était pas spécialement fatigué, cependant pour parler (sans contrainte) autant se mettre à l'aise. Enseigner n'était pas comme il l'avait imaginé. Le professeur lui aussi n'avait pas de repos, néanmoins, il y avait un vertu importante dans l'échange entre le senseï et l'élève: l'analyse. Le genin avait dû se creuser les méninges pour mettre à nue le problème de son disciple. Assurément sa capacité d'analyse progressait, et plus vite il arriverait à mettre le doigt sur les défauts et les qualités des individus, plus vite il pourrait gérer au mieux les situations de combat.

Pour le moment, Tenrou parlait, Iba écoutait.

Le jeune garçon réfléchissait. Au final, n'avaient-ils pas tous, plus ou moins, la flamme de Peter Pan? Peut-être; il n'avait pas la réponse et ne chercherait pas à y répondre. Toutefois, lui, avait-il la flamme de Peter Pan ? La question restait en suspens, le genin n'osant y penser. Seul les enfants pensent encore pouvoir voler...et malheureusement, il n'y a qu'eux qui peuvent y parvenir. Il avait grandit trop vite, il le sentait, et se devait de l'accepter. Il savait pertinemment qu'il fallait mieux avoir l'air dur et infaillible, sinon il se ferait écraser à la première occasion venue.

A moitié concentré sur la discussion et pourtant si loin.

Il allait répondre aux questions de son interlocuteur. Non pas méthodiquement comme il en avait l’habitude, mais de la façon qui lui convenait le mieux. D’abord une réponse courte. Non, il n’avait pas le conte de Peter Pan, néanmoins il s’en souvenait parfaitement. Il était, un parmi tant d’autres, monuments de son passé, livre de chevet, pont vers le pays des songes. Les souvenirs remontaient, pourtant sa gorge commença à se serrer. Quelle était la tenue de sa mère lorsqu’elle venait le border lui et la deuxième de ses sœurs ? Portait-elle une robe de chambre ? Une chemisette ? Ou bien encore ses habits de la journée ? Ce détail lui échappait, et cela le faisait frémir. L’oubli ravageur le prenait-il ? Il le savait inévitable, pourtant…


«- La bibliothèque devrait pouvoir t’aider à trouver ce conte. Pour ma part, il habite juste ma mémoire. »

Mais pour combien de temps encore ? Autant penser à autre chose…
Rester concentrer sur ce qu’il faisait restait le principal. Le genin allait se contenter d’éluder ses pensées mélancoliques et répondre à son étudiant.


«- Pour en revenir au genjutsu…et bien…le sujet est vaste. Comme je te l’ai dis auparavant, cet art a pour ligne directrice de s’introduire dans l’esprit des individus pour utiliser toutes les failles de leur subconscient et inconscient contre leurs possesseurs. Seul les maîtres sont capables d’être « fermés », c’est-à-dire de pouvoir s’immuniser contre les agressions mentales. Nous, qui avons un esprit trop faible, nous ne pouvons y échapper. Le clonage reste la meilleure alternative… »

Iba marqua une pause pour laisser le temps à son élève d’assimiler tout ce qu’il venait de dire. Le ciel était clair, Iba se remémora alors la voûte rouge sang, les horizons gris, funestes, lugubres et interminables. L’odeur…rien que d’y repenser, il en avait la nausée.

«- Mais, rentrer ou non dans notre esprit n’est pas le plus important des éléments. Tout ce qui compte, c’est de se rendre compte que l’on ait plongé dans une illusion, parce qu’ainsi on peut s’en échapper, la vaincre, la dissoudre. De plus, tu es sur « ton terrain »…lorsque tu te bats dans ton esprit. »

Les illusionnistes avaient une grande, énorme force de combat, cependant, il y a toujours un revers à la médaille. Rares sont ceux qui deviennent bons, infimes sont ceux qui excellent dans ce domaine. Dans la plupart des cas, le voile était vite levé, déchiré pour l’occupant de l’esprit…

«- Connais toi, toi-même. Voilà la véritable solution au genjutsu. »

Il sourit, bien sûr, il ne disait pas tout. C’était bien normal, on ne peut pas tout lancer d’un seul coup, comme cela. C’est trop, beaucoup trop. Tout comme le genjutsu, les plus simplistes se contentent d’imposer une image, une vision au cerveau de leur adversaire. Evident à déceler…

« - L’important c’est de déceler l’attaque. Une fois fait, on peut vaincre l’illusion. Et pour défaire, on emploie un jutsu le kaï. C’est là, la technique dont je t’ai parlé.»

Les experts pouvaient eux, changer d’infimes détails de notre vie quotidienne et la rendre invivable. C’était tout bonnement impossible à discerner.

«- Mais je crois que des actions valent mieux que des mots. »

Iba se dirigea vers son sac et en sortit une petite boîte, parfaitement carré. Une petite manivelle se trouvait sur un des côtés. Le genin se mit à la tourner. Une jolie musique s’en échappa, et le clapet se souleva et l’on vit alors une ballerine se déplacer. Elle tournait sur elle-même, au rythme lent de la musique. Cette dernière semblait envoûtante, attirante, comme si elle donnait sur un autre monde. Tenrou devait bien se sentir pris dans un flot inconnu.

«- On y va ? »

Que voulait-il dire ? Tenrou le saurait bientôt…

[Je te laisse choisir la suite.]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Terrains d'Entraînement-