Partagez | 
 

 [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé   Mer 22 Avr - 20:20

Mission Rang D : Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé.

¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

7:30. Centre des Missions de Kumo


Zhao entra dans le grand bâtiment près des portes du village caché du Nuage, Kumo. Son village, celui pour lequel il travaillait en tout cas. Il avait déjà effectué une première mission avec succès : se taper le nettoyage du Temple pour le grand nettoyage de printemps annuel. Fatiguant, surtout avec le vieux prêtre qui disait avoir connu son père, mais qui le jugeait un peu vite… Zhao n’aimait pas être jugé, comme il n’aimait pas être prit pour une nana à cause de ses cheveux. C’est vrai quoi, il l’aimait sa tignasse ! Par contre, les jours de pluie, un plat de nouille comme ça, du jamais vu… Du coup, bien qu’il aime la pluie, l’Hakai restait chez lui lorsqu’il pleuvait. Bien entendu ce n’était pas toujours possible et ça lui était souvent arrivé de revenir de l’académie en pestant comme un forcené, outré de voir sa chevelure partir en arrière sous forme de spaghettis. D’où le fait qu’il ce soit fait une natte. Malgré tout, c’était un horreur lorsqu’il décidait de les laver : il y passait toujours une après midi entière ! Mais pas touche à ses cheveux, c’était comme ça et il faudrait les lui couper de force pour qu’ils soient coupés. Autant dire que le jour où quelqu’un ferait ça, si Zhao était encore en vie, il lui ferait sa fête, et pas qu’un peu. La salle était vide ce matin. Le bureau demi-circulaire où un Chunin et un Juunin triaient les papiers et les demandes de mission n’était pas encore en train de voir défiler un nombre assez important de Ninja, rapporta des déclarations de missions achevés, ou venant, comme le Genin, en chercher des nouvelles. Et ouais c’était ça aussi le boulot, repartir sans cesse à la pèche aux missions. Zhao, habillé de noir et d’argenté aujourd’hui, avec aux pieds des sandales noires, s’approcha du bureau, tandis que les deux Ninjas responsables discutaient d’une mission qu’ils n’arrivaient pas à classer entre A et B. Voyant qu’ils ne lui prêteraient aucune attention tant qu’ils n’auraient pas tranché la question, le jeune homme sortit sa pièce, et s’adressa aux deux hommes, les coupant dans leurs discours auxquels il n’entendait goute.

[Zhao] « Hey, pile c’est une mission de rang A, face une de rang B. »

Les deux hommes daignèrent enfin lui jeter un coup d’œil, tandis que le jeune homme faisait claquer son pouce sur la pièce. Il n’eut pas besoin de la suivre du regard, pour la rattraper dans sa main. Le poing fermé, il l’ouvrit face aux deux Ninjas : c’était pile. Il n’y eut aucun son pendant quelques secondes, puis le Chunin comme le Juunin s’esclaffèrent.

[Juunin] « Le hasard pour déterminer le rang d’une mission ? Va pour cette fois on le fait comme ça, même si la mission me semble sur-notée, ça ne poussera l’équipe qui l’effectuera à plus de prudence. Au fait tu veux quoi gamin ? Une mission ? »

[Zhao] « Evidement sempai. »

Tandis que le Chunin, toujours agité de son rire qui c’était transformé en une petite quinte de toux, finissait de s’occuper de la mission dont il parlait avec son collègue, le Juunin fouilla un tas de rouleau et finit par en sortir deux. Il n’eut pas besoin de dire à Zhao de lancer sa pièce : celle-ci tournait déjà dans les airs. Le Ninja de classe supérieur, qui avait comprit que le Genin qu’il avait en face de lui était un joueur, avait fait exprès de sortir deux rouleaux, pour « laisser le hasard » guider les pas du jeune homme. Sauf que la pièce qu’il utilisait était la truqué, qui ne faisait que faire des « faces cachées » : pile quoi. Il montra de nouveau la pièce au Ninja qui s’esclaffa de nouveau, avant de lui tendre un rouleau en ajoutant « Bonne chance gamin ! ». Oula, sur quoi était-il tombé encore ? Le sentant mal ce coup là, et sachant à l’avance qu’il ne pourrait échapper à sa mission, le blondinet sorti du bâtiment en commençant à dérouler le rouleau…

Quelques secondes plus tard, il était… Devant le même bâtiment, mais assit sur ses quelques marches, les coudes sur les genoux, le rouleau pendant lamentablement dans ses mains. Le Genin tapotait nerveusement sur son genoux gauche avec ses doigts, tandis que derrière lui vu que la porte était grande ouverte, il entendait l’autre Juunin éclater de rire. N’y tenant plus, Zhao se leva d’un bond, et se retourna pour lui crier quelques mots.

[Zhao] « Ah ça te fait marrer ? Mais je me demande bien quelles missions connes t’as pu faire aussi dans ta jeunesse ! Je suis sur que certains ont un dossier pas possible sur toi ! »

Le rire du Ninja redoubla de puissance. Certes c’était infantile de la part de l’Hakai de réagir de la sorte, mais bon ça l’avait détendu, et malgré tout il laissa un sourire planer sur son visage avant de se mettre en route, à travers le dédale de ruelle, de pont, et de montagnes de Kumo. Sa mission… Trouver le chat de madame Wu. Et merde, il voulait éviter plus que tout de tomber sur une mission de ce genre mais c’était inscrit dans le destin de chaque Genin : il finissait « toujours » par tomber sur une mission donné par une ménagère excentrique demandant de retrouver son crétin de matou. Tout en marchant il ressortit sa pièce, et s’amusa à tuer le chat dans son imagination… Pile, chat sanglant. Face, chat sanglant épicé… En même temps, est-ce que c’était mangeable pour un humain de manger les chats ? Bon, il devait arrêter de penser à autre chose et se concentrer sur sa mission, certes gonflante, mais qu’il devait malgré tout mener à bien. La gentille madame Wu avait laissé son adresse sur l’ordre de mission, ainsi qu’une photo de son chat. Un beau chat noir, avec des tâches blanches autour des yeux, et sur la queue. Pas un chat super banal, mais pas une nouveauté non plus. Sans parler du fait qu’étant noir, il serait difficile à retrouver dans les coins sombres. Sur l’ordre de mission de rang D, il était noté que le chat avait disparu hier, après quoi la ménagère, alias madame Wu, était venu dans l’après midi déposer l’ordre de mission, car elle n’arrivait plus à le retrouver et craignait qu’il ne lui soit arriva malheur. Il était surement en vadrouille oui, comme tous les chats… Mais en vadrouille à Kumo, ça pouvait être dangereux pour n’importe qui : une mauvaise course au détour d’un virage, et c’était la chute possible vers un ravin, et un cours d’eau avec de la chance, ou un lac. Pour un homme déjà que ce n’était pas sur qu’il survive… Sauf que les animaux avaient l’instinct de survie, sauf cas contraire, aucun animal ne se mettait jamais dans une situation dangereuse face à la nature. Pour le moment, il devait se rendre chez la ménagère, l’histoire d’avoir des informations supplémentaires avant de partir à la chasse au chat…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

8:09. Centre-Ville de Kumo, 57 Rue des Éventails


La rue des éventails portait bien son nom, car il s’agissait en fait d’une rue annexe de la place du marché de Kumo, non loin du centre-ville. Et dans cette rue, on trouvait des marchands d’ombrelles, de paravents, et d’éventails. Le 57 se trouvait d’ailleurs être à la même adresse qu’un magasin d’ombrelles et d’éventails. Vu qu’il n’y avait à première vu aucune autre entrée, le Genin passa la porte du magasin, qui laissait voir dans ses vitrines bon nombre d’œuvre aux allures artisanales magnifiques. Malgré sa passion du jeu, Zhao était sensible à l’art, et les jours où tout allait bien chez lui, il ne se privait pas de complimenter sa grand-mère et sa tante sur leurs œuvres de tissus, vu qu’elles étaient tailleuses toutes les deux. Souvent, on voyait et reconnaissait le travailleur artisanal aux sujets qu’il utilisait, et à leurs factures : en ce qui concernait ce magasin, portant le charmant nom de « L’Ombre du Chat », il comprenait d’une part pourquoi il portait ce nom, et pourquoi il avait bien à faire à madame Wu… Des chats. Partout. Pas des vrais chats non, mais des chats peints sur les ombrelles, et les éventails. Du très bon travail il n’y avait rien à y redire. Pour un peu on pourrait croire qu’ils allaient bientôt bondir de leurs coussins, de leurs murs, de leurs branches, pour partir se cacher, ou alors plisser leurs yeux et bailler, avant de se recoucher, leurs charmantes petites têtes sur leurs pattes avant. Oui, les chats étaient mignons. Mais lorsqu’on devait partir à la chasse au chat, qu’ils soient mignons ou pas ne changeaient pas un détail fondamental de leur constitution : ils sont super agiles les chats.

Lorsque la porte se referma, il entendit un petit « ding » au-dessus de lui et constata qu’une petite clochette en forme de chat trônait là, pour avertir le propriétaire que quelqu’un venait d’entrer dans son magasin. Une vieille voix lui arriva du fond du magasin, mais il ne comprit rien à ses paroles. Finalement une vieille dame vouté arriva enfin, et s’installa derrière sa caisse, déposant sa canne à portée de main.

[Madame Wu] « Bienvenue ! En effet elle avait une toute petite voix… Que puis-je pour vous jeune homme ? »

[Zhao] « Et bien… Zhao fit apparaitre dans sa main le rouleau, portant le sceau des nuages. Je suis là pour une mission que confiez aux Ninjas hier par une certaine madame Wu. »

[Madame Wu] « Ah oui ! J’avais peur qu’ils n’envoient personne ou alors trop tardivement… Elle descendit de son tabouret et reprit sa canne pour faire le tour de son comptoir et se tenir face au jeune homme, qui faisait presque deux têtes que plus d’elle. Je suis madame Wu. Comment vous nommez-vous jeune homme ? »

[Zhao] « Hakai madame, Ninja de premier niveau. Il s’agit de votre chat à ce que j’ai compris de l’ordre de mission. »

[Madame Wu] « Oui, il s’agit de mon petit Pan… Vous avez vu sa photo ? N’est-il pas adorable ?... Il a disparu hier, dans la mâtiné. Il n’est pas revenu pour manger, et toujours rien ce matin… J’ai même ouvert plus tôt pour voir s’il revenait en entendant la clochette de l’entrée, qui a l’habitude de le faire revenir au galop : rien ! Je m’inquiète vraiment, mais il n’y a pas que ça… »

Elle fit quelques pas, aidé de sa canne, pour passer devant ses vitrines intérieures garnis d’éventails. Zhao la suivit du regard et remarqua enfin que certains chats peints ressemblaient à ce « Pan » qu’il devait retrouver.

[Madame Wu] « Comme vous pouvez le voir Hakai, les chats sont ma source d’inspiration, et ma seule famille… Et de cette famille, Pan est un membre important pour moi : c’est lui qui sert de modèle pour les commandes importantes que certains riches des pays voisin me font ! C’est que je suis connu vous savez Hakai. »

[Zhao] « Mieux valait répondre, avec les personnes âgés, c’était toujours mieux que de les laisser parler tout seuls. Et en effet vous avez de quoi être connu madame Wu, vos peintures sont des œuvres d’arts. Donc, je dois rapidement retrouver Pan pour qu’il vous serve de modèle c’est bien cela ? »

[Madame Wu] « Oui, mais surtout parce que… C’est mon chaton adoré, et que je me sens seule, très seule, sans lui… Et je me fais du souci, c’est un vieux chat malgré tout, je n’aimerais pas qu’il… »

Elle ne termina pas sa phrase. Ah ces vieux et leur sentimentalisme à la noix. Mais ils étaient comme ça, et si client ils étaient, alors rois ils seront. Zhao prit un air grave, comme s’il était peiné pour elle. Pas de pitié dans son regard, comme certains avaient tendance à le faire, juste un fond de tristesse… Le Genin secoua la tête, puis posa les questions qu’il était venu poser.

[Zhao] « Madame Wu, avant de partir à la recherche de… Pan. J’ai besoin de quelques petites informations annexes : Où a-t-il l’habitude d’aller se balader, lorsqu’il sort ? Est-ce qu’il y a un moyen particulier pour le faire sortir d’une possible cachette, avec de la nourriture par exemple ? A-t-il déjà disparu de la sorte auparavant ? »

[Madame Wu] « Et bien… Déjà, c’est la première fois que ça arrive vous devez le savoir : Pan n’est jamais sorti de chez moi avant, seul en tout cas. Parfois je l’emmène avec moi lorsque je vais au marché, mais il reste dans mon sac. Quand à ses habitudes alimentaires, il aime bien le thon, comme tous les chats d’ailleurs. Quand j’en ouvre une boîte alors qu’il était introuvable, il rapplique. Je l’ai fais hier, mais il n’est pas revenu… S’il vous plait retrouvez-le vite… »

[Zhao] « Ne vous en faite pas madame Wu, je vais vous ramener votre chat, je viendrais directement vous les ramener plutôt que de vous faire venir au centre de mission… »

[Madame Wu] « Merci Ninja Hakai, c’est très gentil de ta part, bonne chance… »


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤


Take a Chair and Listen... The Wind...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé   Mer 22 Avr - 20:29

¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

8:24. Place du Marché


Bon, alors où pouvait-il ce planquer ce « Pan » ? Là comme ça, aucune idée, mais il allait bien trouver un indice quelque part. Un détail de la réponse de madame Wu le mettrait peut être sur la voie : Pan ne sortait jamais tout seul, et il n’accompagnait sa maîtresse que pour aller au marché. Peut être que cette fois, le vieux matou avait eu une soudaine envie de découverte… Zhao se trouvait donc sur la place du marché, déjà pleine à cette heure-ci. Les étales laissaient voir leurs fruits, leurs légumes, leurs poissons et leurs viandes, de quoi exciter n’importe quel animal domestique… Et le poisson sentait très fort, plus que le reste. L’artisane devait avoir rendu son chat fou à force de venir ici sans le laisser pouvoir sauter sur les poissons et s’en gaver. Mais c’était peut être un raccourci facile qu’il faisait là. L’Hakai regarda de nouveau sa photo, avant de rouler le contrat et de le mettre dans sa poche : il ne restait plus qu’à fouiller à présent, et peut à poser des questions…

Le Genin se dirigea tout d’abord vers les marchands de poisson frais. D’accord c’était pour une mission, mais il ne supportait vraiment pas l’odeur du poisson… Cuit et avec des légumes il était super oui, mais là comme ça… Ca ne donnait vraiment pas envie : fallait vraiment avoir un esprit de chat pour vouloir manger des poissons crus ! Le jeune homme jetait des regards à chaque coin de rue, tentant d’apercevoir en vain une éventuelle queue noir à tâche blanche… Mais il n’y avait aucun chat à l’horizon. Finalement il s’adressa directement aux différents marchands de poissons, leur demandant s’ils n’avaient pas vu le chat qu’il leur montra sur la photo du rouleau. Mais personne ne l’avait vu rodé près du marché la veille. Bizarre… Et puis mine de rien, c’était encore près de chez lui, ça étonnait Zhao qu’il ait pu se perdre. Un chat avait toujours une bonne raison de quitter son foyer. Enfin c’est ce qu’il avait observé chez ces félins quoi…

Finalement le chat n’avait pas été vu sur le marché : chou blanc pour cette première piste. Ne restait plus qu’à fouiller soi-même. Soupirant, mais prenant son courage à deux mains, Zhao commença à quadriller les rues autour du marché, investissant les cul de sac, déplaçant parfois les poubelles, devant souvent montrer son bandeau de Ninja a sa ceinture pour faire comprendre que non, il ne fouillait pas les poubelles mais était en mission, et que d’ailleurs si quelqu’un avait vu un chat noir avec des tâches blanches il était prié de le lui dire. Bien entendu les gens, dans ce genre de situation, se montraient très désobligeant, et n’apportaient aucune aide à ceux qui en avaient besoin : lui en l’occurrence. Malheureusement, et un peu bizarrement d’ailleurs, il n’y avait vraiment « aucun » chat dans les environs. Une vieille dame lui apprit cependant que les chats de Kumo avaient tendance à se cacher à deux endroits bien distincts : le Temple, et le Musée. Pourquoi ces deux lieux ? Parce qu’ils étaient calmes… Ne restait plus à Zhao que de farfouiller là-bas… Mais avant cela !

Le Genin revint sur la place du marché, qu’il avait quitté déjà une heure plus tôt pour fouiller ses environs. Les marchands étaient toujours là, y compris ceux qui vendaient du poisson. L’un deux vendait du thon frais… Malgré la répugnance qu’il avait à faire ce qu’il allait faire, et la quasi certitude qu’il devrait passer au moins trois heures dans les sources chaudes avec des huiles parfumés pour effacer l’hideuse odeur de la poiscaille, Zhao s’adressa au dit vendeur.

[Zhao] « Bonjour monsieur, il me faudrait un thon frais s’il vous plait… »

[Marchand] « Ca marche jeune homme ! Ca vous fera 10 Ryôs ! »

[Zhao] « Mettez-le sur une note à adresser au bureau des missions Ninja de Kumo, ce sont eux qui régleront le poisson. »

[Marchand] « Aucun problème, c’est pour ton histoire de chat c’est ça ? »

[Zhao] « Exact… Zhao récupéra le sac en plastique, avec à l’intérieur, enroulé dans un papier résistant à l’humidité, le thon frais qui sentait fort… Je compte retrouver mon client avec ça. »

[Marchand] « Effet garanti monsieur, revenez m’en demander quand vous voulez je suis là jusqu’à 14 heures ! »

Le jeune homme inclina la tête vers le marchand, qui était déjà à s’occuper de la commande d’un autre client. Evidement qu’il n’allait pas payer ce thon, c’était l’autre rigolo qui allait le faire oui ! D’ailleurs ça le ferait surement rire de voir arriver cette facture, comprenant surement à quel usage était destiné le poisson… Il était là pour appâter les chats évidement ! D’un pas rapide et certes assez énervé d’être ainsi soumit à temps de désagréments pour retrouver un stupide chat, le Parieur se dirigea vers le Temple, où il était allez deux jours plus tôt pour y accomplir une mission. Vu qu’il connaissait les lieux intérieurs, et qu’il n’y avait pas vu de chat, il allait vérifier l’extérieur, voir s’il n’y avait pas de trace du passage des félins, voir trouver « the » félin en question…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

9:57. Temple de Kumo


Zhao plongea en avant… Mais le félin lui échappa des mains encore une fois, insaisissable comme le vent… Cela faisait bien cinq bonnes minutes qu’il courrait après Pan. Incroyable coup de chance, pour une fois, le chat était bien au Temple, dans une sorte de petit nid près du pavillon ouest, en compagnie d’autres vieux chats. Ils semblaient tous dormir à point fermé, mais l’un d’eux c’était relevé, en humant l’air. Puis, tranquillement, en s’étirant, il était venu près de Zhao, et du sac sentant le poisson. Il correspondait parfaitement à la photo : il s’agissait bien du chat de madame Wu. Sauf qu’au moment de tendre la main pour le caresser, puis de le saisir pour l’emporter… D’une, il lui avait griffé la main, de deux il était parti en courant. Et ça faisait cinq minutes qu’ils jouaient au chat et à la souris…

Mais avec son plongeon raté, Pan avait l’avantage. Malgré tout, il ne fuyait pas, et se contentait d’esquiver le Genin : son objectif était clairement défini… Le félin voulait le poisson que détenait le grand humain. Quand à l’humain, à force de boucan, il avait réveillé les autres chats qui c’étaient simplement installés sur le toit du temple et sur les branches des arbres, observant leur camarade à quatre pattes et le grand mammifère d’en haut… Qu’est ce qu’ils bougeaient vite ces deux là… En plus l’humain n’arrêtait pas de faire du bruit, c’était insupportable. Cependant Zhao ne se laissait pas faire et gardait fermement le sac en plastique à la main, bien qu’il soit déjà couvert de quelques zébrures du aux griffes du matou. Il avait beau être vieux, d’après sa maîtresse, il avait de l’énergie à revendre ! C’est sur, toute une vie passé enfermé dans une baraque, normal qu’il ait de l’énergie à revendre… Peut être pour ça qu’il c’était barré en même temps : la vie à la maison, ce n’était pas bon pour la santé, pas saint du tout. Une bonne cavalcade ça remettait d’aplomb ! Mais bon, il avait un boulot à faire, pas question de perdre sa cible ! Le jeune homme se releva, avant que le chat ne soit sur le sac, et recula tout en lançant sa main gauche vers le bas, pour tenter d’arrêter le chat. Mais comme les fois précédente, il évita sa main et se faufila entre ses jambes pour sauter sur le sac que Zhao passait dans son dos. Cette fois l’humain avait prévu le coup, et avait fait exprès de laisser son sac bien en évidence. Alors que le chat plantait ses griffes dedans, il remmena rapidement le sac en face de lui et tenta d’attraper Pan par la peau du coup, pour une, le détacher du sac, de deux le retenir. Sa main avança, vite, très vite, et enfin… Attrapa le chat ! Enfin il le tenait ! Bien entendu il commença à se débattre et à tenter de lui donner des coups de griffes pour qu’il le lâche, mais Zhao le tenait fermement, il était fait… Comme une souris. Sauf que les souris n’ont pas un instinct de cohésion comme peuvent l’avoir certains animaux.

Entendant les cris de détresse de leur camarade félin, les autres chats, une vingtaine en tout sautèrent de leurs perchoirs pour arriver sur… Zhao. Paf, comme ça d’un coup ! Complètement submergé par cette attaque combinée et un peu aléatoire, le Genin lâcha son sac et recula, tandis que les chats tour à tour sautaient de ses épaules ou de sa tête pour atterrir par terre et détaler. Complètement assommé, l’Hakai regarda le dernier chat, lui faisant face à dix mètres : il s’agissait de Pan, qui lui jetait un dernier regard. Zhao plongea ses yeux dans les yeux, et cru y lire une certaine compréhension, de la raison qui avait poussé Zhao à tenter de l’attraper… Surement le jeune homme portait-il l’odeur de sa maison, sous-celle du poisson maintenant loin… Trop fatigué pour se relever de suite, le jeune homme resta assit dans la poussière, reprenant son souffle et arracha les lambeaux de ses vêtements qui pendaient lamentablement… Ils avaient bousillés ses vêtements : dès qu’il retombera sur eux, ce sera sans pitié. Finalement, il se remit debout, et prit de nouveau la direction du centre-ville, pour passer au marché d’une part, puis rentrer chez lui se changer d’autre part…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤


Take a Chair and Listen... The Wind...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé   Mer 22 Avr - 20:39

¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

14:18. Musée de Kumo


C’était l’heure du deuxième round.

Zhao venait de repérer les traces de très nombreux chats, au détour de l’arrière du musée de Kumo. Alors qu’il avançait dans cette direction, il trouva d’abord le sac en plastique déchiqueté, puis peu après la carcasse du thon… Ils avaient tout mangé ! Surement faisaient-ils la sieste à présent… En tout cas, il irait remercier la vieille dame pour ses deux informations : il était sur de retrouver Pan ici aussi. Menacé dans leur cachette du Temple, tous les chats qui s’y trouvaient avaient surement décidé d’investir leur seconde cachette. Et de cette façon ils passaient de l’une à l’autre en cas de problème. Zhao portait des vieux vêtements noirs cette fois, et des gants : après le désastre de la mâtiné, qui avait fait crier d’effroi sa tante lorsqu’elle l’avait vu arriver, il ne tenait pas à menacer de nouveau ses habits d’une nouvelle série de déchirure à grand échelle ! Doucement, sur la pointe des pieds, le Parieur avançait… Arrivant au coin du bâtiment, il passa discrètement sa tête pour voir ce qu’il y avait derrière et ô surprise, il y avait des chats qui dormaient à l’ombre. C’est qu’il faisait bon à cette heure-ci… Parmi eux il y avait Pan, et bien sur, bien au milieu des autres. Respirant silencieusement, Zhao retira sa tête et réfléchit à la façon dont il allait procéder…

Il avait un nouveau thon avec lui, et il avait pour le moment l’effet de surprise. Silencieusement, il concentra son Chakra dans la plante de ses pieds et commença à grimper au mur du musée, pour passer sur le tout petit toit de l’arrière du bâtiment, qui devait surement abriter l’entrepôt, ou les débarras. Tranquillement, sans faire de geste brusque, le Genin avança, tuile par tuile, jusqu’à se retrouver au-dessus des chats errants et de leur compagnon à tâches blanche. Jetant un coup d’œil, il vit que les félins dormaient toujours… Tout allait pour le mieux pour le monde : il devrait agir vite, pour accomplir sa mission cette-fois. Car il n’avait pas entendu parler d’une autre éventuelle cachette de chat, aussi après ce round, si Pan lui échappait encore, il irait surement avec autres chats dans un endroit qu’il ne pourrait pas trouver du premier coup. Madame Wu avait en plus besoin de lui rapidement… Non vraiment, il devait en finir maintenant avec cette histoire ! Après quoi : direction les bains ! Et une longue soirée de détente… Le Genin inspira à fond : il n’aurait que quelques secondes pour agir… Un œil sur les chats, l’autre sur ce qu’il faisait, le jeune homme se prépara mentalement à combattre les félins… Ninja Vs Félins de Kumo, quelle gloire, surtout qu’il avait perdu le premier round… Pourvu que personne ne l’apprenne… Après avoir déballé le poisson, il remarqua que certains des chats agitaient leurs moustaches… Si Zhao n’avait que quelques secondes, c’était entre le moment où ils commenceraient à sentir le poisson, et celui où ils distingueraient l’odeur de Zhao, qui était malgré tout bien imprégné de celle des poissons. Il tendit le bras, puis lâcha le poisson qu’il observa tomber… Un mètre, cinquante centimètres, vingt… L’un des chats se réveilla et sauta en l’air, et finalement le poisson tomba dans la poussière, sans avoir touché aucun des matous. Formant un cercle autour du poiscaille, ils levèrent les yeux, firent des tours sur eux-mêmes, mais ne trouvèrent pas d’où venait la source du poisson. Et malgré ça, les chats, bien qu’intelligents, restaient des animaux. La gourmandise prenant le dessus sur le reste, Pan fût le premier à s’approcher pour goûter le thon, vu que c’était son plat préféré… Alors qu’il commençait à lécher le poisson, le chat noir aux tâches blanches sentit quelque chose de pesant passer au-dessus de lui… Mais son cerveau était partagé entre la nourriture et les éléments environnants… Il leva les yeux trop tard.

Zhao venait de sauter du toit, pour atterrir juste au-dessus du chat, les bras tendus. Ses mains se refermèrent sur son corps, qui immédiatement fût parcouru de convulsion violente, pour se libérer de l’emprise de ce foutu humain qui n’arrêtait pas de l’embêter aujourd’hui. Mais sa poigne était assuré et, les bras légèrement replié, il souleva Pan jusqu’à un sac de coton noir ouvert, qu’il tenait avec les dents. D’un mouvement de la tête, il plaça Pan à l’intérieur, le tenant toujours fermement d’une main, et refermant le sac de l’autre… Autour de lui tous les chats avaient leurs poils hérissés… C’était le moment de filer ! D’un bond, le sac tenu avec ses deux mains, duquel sortaient des griffes, le Genin se mit à courir, pour retourner de toute urgence en ville, avec à ses trousses la moitié des chats, soit une dizaine… Cet humain était venu les embêter près du temple, et avait essayé d’enlever l’un des leurs, et cette fois il était venu les embêter dans leur seconde cachette, et en plus il avait réussi par surprise a effectivement enlever l’un des leurs ! Impossible pour eux de laisser passer ça ! Ainsi donc, le jeune homme se mit à courir, aussi vite qu’il le pouvait, pour échapper à une horde de chat… Difficile pour les passants dans les rues, de comprendre ce qui se passait… Un mec tout bond en train de courir comme un dératé un sac qui se débattait dans les bras, poursuivi par une dizaine de chat… Mais qu’est-ce qu’il avait fait au bon dieu pour se retrouver dans une situation pareille ?!


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤

14:31. Centre-Ville de Kumo, 57 Rue des Éventails


Le chemin qui normalement prenait une demi-heure, il venait de se le faire en presque quinze minutes. En sueur, le blondinet, les cheveux en bataille, le chat maintenant dans les bras, arriva au magasin de madame Wu. Le sac avait été perdu en route : Pan avait réussi à le déchirer pour tenter de se faufiler et d’en sortir. Zhao l’avait rattrapé et malgré les coups de griffe, l’avait gardé contre lui… Bon sang il n’en pouvait sacrément plus ! Dans le magasin il n’y avait personne, à partir madame Wu qui lâcha un « Oh juste ciel » en voyant arriver le Ninja à qui avait été confié sa mission le matin même. Encore essoufflé, Zhao referma rapidement la porte derrière lui. Madame Wu se précipita vers son chat qui accepte d’aller dans ses bras, tout en feulant à l’adresse de l’humain. Derrière lui, et la vitrine, une vingtaine de chat venaient d’apparaitre… Comme des fauves ils étaient en train de marcher de long en large face au magasin, dans lequel se trouvait l’odeur de leur camarade. Voyant la mine un peu affolé mais très curieuse et un peu amusé de madame Wu, Zhao reprit son souffle et s’expliqua.

[Zhao] « J’ai… Retrouvé Pan avec ces chats derrière… Il ne semblait pas vouloir les quitter alors je l’ai ramené de force, mais ces chats m’ont suivis jusqu’ici : eux non-plus… Ne veulent pas laisser partir Pan, à ce que je vois… »

[Madame Wu] « Jeune Hakai vous ne comprenez pas grand-chose aux animaux on dirait. »

[Zhao] « C'est-à-dire que… On n’a pas prévu, eu de cours sur la psychologie animal alors… »

Madame Wu soupira tout en caressant son Pan adoré, et se détourna de Zhao pour passer derrière le comptoir, et rentrer chez elle. Quelques minutes plus tard, elle déposa devant le comptoir plusieurs gamelles remplit de thon, et d’autres d’eau. Puis, le regard un peu bas, aidé de sa canne, elle passa devant Zhao, et se dirigea vers la porte… Elle n’allait tout de même pas… ?! Avant qu’il n’ait eu le temps de dire ouf, elle ouvrit la porte du magasin. Aussitôt les chats se levèrent et foncèrent pour entrer. Derrière le comptoir, Pan sortit de l’ombre et fonça vers les vingt ou vingt-cinq chats qui venaient d’entrer… Et qui ne ressortirent pas. Les yeux comme des soucoupes, l’Hakai regarda les chats se sauter les uns sur les autres, heureux, puis se diriger vers les gamelles… L’artisane referma la porte derrière eux, et les observa en riant. Ils ne faisaient plus attention à Zhao…

[Madame Wu] « On dirait que tu as réussi ta mission jeune Genin ! Tu as bien travaillé. »

[Zhao] « Euh, oui… Mais… »

[Madame Wu] « Eheh, tu ne croyais tout de même pas que mon Pan m’abandonnerait après toute une vie passé à mes côtés non ? »

[Zhao] « … Mais alors… »

[Madame Wu] « Eheh, oui ! Je l’ai laissé sortir pour qu’il trouve les chats errants, et qu’avec toi il les ramène ici ! J’enverrais un mot au centre mission monsieur Hakai ! »

Un peu dépité, Zhao se retourna et sortit du magasin, le rire de madame Wu derrière lui… Il c’était fait flouer sur toute la ligne là… Ce matin par le Juunin qui lui avait refilé la mission, et ensuite par celle qui avait donné la mission elle-même : ce qu’elle voulait c’était des nouveaux sujets pour ces peintures… Du coup elle avait laissé partir son chat, pensant qu’il tomberait sur les chats errants. Après quoi, vu son grand âge, elle avait besoin d’un jeune pour récupérer Pan, et ramener les autres chats chez elle… Sa main droite se crispant sur sa pièce fétiche, Zhao la fit tourner en l’air… Il devait apprendre que la possibilité de se faire arnaquer par son employeur existait, il venait de l’apprendre à l’instant. La pièce vola, à travers les ombrelles, et les éventails, à travers les vitrines et les publicités, avant de s’engager dans le ciel bleu parcouru de nuage… Tout était possible, il ne fallait jamais rien prendre pour acquit… La pièce retomba dans sa main… Mais Zhao étant ailleurs, il la laissa glisser entre ses doigts… Le ryô tomba par terre et scintillait en roulant, jusqu’à s’arrêter dans un creux parfait… La pièce reposait sur la tranche : ni pile, ni face, il ne ferait rien au chat. Pas de chat saignant ou épicé ce soir ! Et c’était tant mieux ! Avec un sourire, Zhao ramassa sa pièce, et se dirigea vers les sources chaudes, pour appliquer à la lettre le programme qu’il c’était promit pour la soirée…


¤~~~~~~~~~~~~~~~~~~¤


[HRP : Bon, ma seconde mission de rang D ! Je la considère comme étant la 1ere mission de ma seconde semaine sur Ryoma, donc il me reste la possibilité de faire une autre mission de rang D cette semaine ! (Que je ferais peut être, l'histoire d'être vraiment sur de bonnes bases pour mes Rps collectif !)]


Take a Chair and Listen... The Wind...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé   Jeu 23 Avr - 3:09



Mission de rang D - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé - Accomplie

Zhao :
+ 40 XP (bonus mission inclus)
+ 25 £

Tu aurais du prendre du Whiskas kumo c'est vieux comme le monde pour cette mission ^^ à part ça good job Wink
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé
» AZAZEL ? Pile tu meurs, face je te tue !
» [Achat]Skin de chat
» Modérateur de chat
» "On joue à pile ou face ? Pile, je gagne, face, tu perds."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre-Ville de Kumo-