Partagez | 
 

 [Mission D] - Classement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Mission D] - Classement   Lun 19 Juil - 7:40

.:: Classement ::.
Chapitre 4 : Missions
- Prologue -

La journée d'hier avait été rude pour notre chère Genin et Seiki se baladait dans une rêve dûment mérité. Cela prenait un minimum d'énergie pour s'occuper d'une personne atteinte d'une déficience intellectuelle, mais s'il n'y avait eu que cela. Elle avait dut rester avec la famille d'Osame pour leur écrire un rapport détailler de la journée. Le père de l'autiste était quelqu'un de très axé sur les détails et le travail bien fait. Voilà ce qui l'avait vraiment épuiser puisque s'il n'était pas content du rapport qu'elle avait effectuer, il le lui jetait soit au visage soir à la poubelle lui ordonnant d'en refaire un nouveau. Voilà ce qui avait vraiment fatiguer Seiki.

Au petit matin on le devine, Seiki avait eu droit à un petit réveille brutal de la part d'une de ses amies. Ayame était venu rendre visite à notre Genin avec à ses mains une feuille. Bousculant quelques secondes Seiki, elle attendait sagement que son amie réalise sa présence. Bien entendu, il ne lui avait pas fallu énormément de temps. La première chose qu'Ayame fit après son réveille était de lui brandir la feuille au visage.

[Ayame] – Seiki, Seiki

s'exclamât-elle débordant d'une énergie que Seiki enviait. Ayame bondissait dans tous les sens, allez savoir quel mouche l'avait piqué

[Seiki] – Calme-toi Ayame, tu vas me do....


le reste de la phrase était incompréhensible. Seiki trop fatigué lui avait bailler en pleine face essayent de combattre ce réflexe du corps en continuant sa discussion. Hors, l'effet tant désirer n'avait pas réellement fonctionner.

[Ayame] – Je n'ai rien compris...

Après un interminable bâillement, Seiki partie à rire en repensant à l'allure qu'elle devait avoir en ce moment vis-à-vis Ayame et son infatigable vivacité. La fatigue n'était pas quelque chose qui allait bien à Seiki, elle riait pour tout et n'importe quoi. Il fallait seulement attendre que son corps en las de cet situation ridicule produise on ne sait trop quel « truc » qui réveillerai aussi la Genin.

[Seiki] – Calme-toi Ayame, tu vas me donner le tournis.


En plus, Seiki n'était pas capable de lire ce qu'il y avait sur la feuille tellement Ayame bougeais. Une fois celle-ci immobiliser, il était aisé pour notre Genin de distinguer ce qui apparaissait sur cette feuille.

[Ayame] – Alors, alors qu'est-ce que tu en dis ?

Ayame avait apporter avec elle un ordre de mission qu'elle voulait faire avec Seiki. Cela expliquait amplement son comportement énergique, elle avait hâte de savoir si Seiki accepterais ou non et si tel était le cas, elle avait encore plus hâte de faire quelque chose avec elle. Sur cette feuille, il y était inscrit le nom du commendataire, et le descriptif. Respectivement, il était inscrit : « Académie de Kumo » et si l'on résumais de façon succincte : « Faire le ménage des livres de la bibliothèque ». Bien entendu, cette mission aurait très facilement plus être exécuter en « solo », mais Ayame désirait vraiment avoir la participation de Seiki pour cette tache.

[Ayame] – Allez viens, si nous sommes deux, ce travail sera rapidement exécuté et nous pourrions faire quelque chose par après

Seiki savait déjà qu'elle allait accepter cette mission. Même si elle n'avait pas toute sa tête encore, elle savait que cela ferait plaisir à Ayame, mais elle adorait faire garder le suspense quand il s'agissait d'Ayame. L'attente la faisait devenir folle.

[Seiki] – Comme quoi ?


Dit-elle avec un léger sourire en coin

[Ayame] – Comme... allez souper au restaurant, passer la soirée dans un bar tout cela quoi...

Ayame commençait à s'impatienter

[Seiki] – Je ne suis pas encore majeure.


[Ayame] – On n'en reparlera, tu acceptes ?

Ayame s'était assise sur le lit en attendant la réponse de Seiki, sauf qu'elle s'était assise sur son pied et cela lui faisait très mal. C'était en la poussant violemment sur le sol qu'elle lui répondit un « Bien entendu » comme elle avait l'habitude de le faire. Seiki avait demandé à Ayame de sortir de la chambre le temps qu'elle se vêtisse plus convenablement et qu'elle s'arrange un minimum. Le matin ne la réussissait pas Seiki et elle ne voulait pas sortir avec la tête qu'elle avait. Comme d'habitude, tout son linge était déjà prêt. Cette fois-ci c'était son bon vieux Kimono rouge et blanc qui était installer. De base, elle avait l'intention d'utilisé cette journée pour l'apprentissage d'une technique et par le fait même, de réduire l'écart de retard qu'elle avait avec son domaine d'étude.

Une fois cela fait, Seiki rejoignit Ayame à l'extérieur de la maison. L'académie n'était pas la porte à côté et la journée était déjà entamer. Un gros soleil rayonnait au dessus du village caché des nuages. Ayame était fébrile quant-à l'idée de faire quelque chose avec Seiki. Une fois en direction de l'académie, une petite idée lui vint à l'esprit

[Seiki] – Dit-moi Ayame...

[Ayame] – Oui ?

[Seiki] – Comment tu es entré chez moi sans réveiller personne ?


Avec un sourire elle répondit

[Ayame] – Par la fenêtre.

[Seiki] – J'étais certaine qu'elle était baré


[Ayame] – Elle l'était

[Seiki] – Ah...

MessageSujet: Re: [Mission D] - Classement   Lun 19 Juil - 7:45

.:: Classement ::.
Chapitre 4 : Missions
- Rangement -


Pour passer l'ennuie de la marche, les deux jeunes filles ont discuter de tous les sujets qui leurs passaient par là tête. Que cela soit de leur dernière rencontre où Seiki avait jouer les cobayes quelques jours plutôt. Ayame reprochait à Seiki de ne pas être disponible souvent, car elle était toujours en train d'exécuter une mission. Elle désirait connaître un peu plus de Seiki que ce qu'elle en savait, mais comme les occasions n'y étaient pas, elle devait se mordre les lèvres et attendre. D'un haussement d'épaule, Seiki lui avait répondu qu'elle exécutait souvent des missions, au début, pour tuer le temps, mais qu'au final elle en n'avait pris goût. Le tout étant rémunérer, cela lui faisait un peu d'argent pour l'achat de ses armures, un achat des plus capitale selon Seiki.

Depuis qu'elle était jeune, Seiki avait toujours eu dans l'idée de devenir une Kunoichi qui supporterai son équipe en mission. Elle n'aimait pas crée la violence, elle comprenait par contre que dans certaine situation de la vie d'un Shinobi, l'utilisation de celle-ci est parfois nécessaire pour protéger d'autre personne. Par contre, elle était persuader que son rôle dans une équipe n'était pas d'attaquer ses adversaires et d'être celle qui créerait le plus de blessure – c'était plus celui d'Ayame -, mais elle croyait dure comme fer que son travail consistait à épauler son équipe du mieux qu'elle pouvait. Elle n'avait pas choisi la Médecine pour rien.

La discussion avait du s'arrêter là, car les filles venaient tout juste d'arriver à l'académie. La bibliothèque était un lieu où Seiki avait passer une grande partie de son temps. C'était un endroit vaste et en temps normal très organiser pour justement éviter de ce perdre. Par contre, il n'était pas rare que quelqu'un désireux d'apprendre prenne un livre, feuillette un peu le tout et en réalisant que ce n'était pas tout à fait ce qu'il cherchait, le remettait à la mauvaise place. Si une seule personne le fait, ce n'était pas bien grave, mais cette situation était fréquente et voilà pourquoi Ayame et Seiki étaient là, pour faire le rangement dans tout cela. Pourquoi est-ce que la bibliothécaire ne le faisait-elle pas seule ? Seiki avait toujours pensé que c'était une « conne » fini. Une jeune dame se tenait devant un contoire, ce n'était pas la même que d'habitude. L'autre était une vieille qui ne demandait rien à personne et qui faisait toujours le minimum. Celle-ci était plutôt jolie, dans la vingtaine affubler d'une robe pas trop chic, mais qui aurait sa place dans une fête de Noël. Le sourire aux lèvres, elle s'était approcher des deux filles.

[Bibliothécaire] – Bonjour, puis-je vous aider ?

Ayame s'était approchée de la dame et avait brandit l'ordre de mission.

[Ayame] – Nous sommes venues pour faire le rangement de la bibliothèque

[Bibliothécaire] – Oh, je vois. Ne m'en tenez pas rigueur, mais j'aimerai bien vous aider. Je me sentirais mal de vous regarder tout classer en ne faisant rien. Bien entendu, dès qu'il y aura une client pour emprunter un livre, je vous laisserai ses quelques secondes.

Cette partie de la discussion avait fait sourire Seiki. La première impression était très souvent la bonne et cette bibliothécaire était partie du bon pied dans l'estime de la Kunoichi


[Seiki] – Je ne mis oppose pas.

[Bibliothécaire] – J'ai une idée sur la façon dont nous pouvons procéder.

[Seiki] – Comment alors ?

[Bibliothécaire] – Cette bibliothèque n'est pas la seule dans le village, mais comme elle est encré dans l'académie, elle est peupler de livre sur la maîtrise des voies. Il y a quatre grandes écoles, le Taijutsu, le Genjutsu, le Ninjutsu et Eisei. Le Taijutsu n'est pas la partie la plus remplie de l'académie, puisque c'est avant tout physique et non intellectuelle. Je propose que nous prenions chacune un domaine. Comme cela, le travail sera fait rapidement. Je m'occuperai du Taijutsu par après.

Les deux filles savaient déjà laquelle des 3 sections elle voulait.


[Seiki] – Je prends l'Eisei

Ayame n'était pas dupe et connaissait bien son amie, ce que l'avait fait sourire très légèrement.


[Ayame] – Moi, je prends le ninjutsu

***

Cela faisait plusieurs heures que le classement avait commencer. La bibliothécaire leur avait expliquer comme cela fonctionnait. Il y avait tout d'abord un grand chiffre qui correspondait au domaine. « E » pour Eisi, « G » pour genjutsu, « N » pour ninjutsu et « T » pour Taijutsu. Une fois ce chiffre passer, il y en avait un autre qui correspondait à la première lettre du nom de famille de l'autre précéder d'un trait et pour terminer il y avait un numéro aidant la recherche dans le système qui allait de 001 à 999 et ce pour tout les domaines. Par exemple, Seiki tenait en main un livre écrit par un certain Inoi qui expliquait comme habituer son corps aux effets des pilules – la chose la plus drôle, c'était que tous les livres traitant du même sujet donnent des trucs tout aussi différent -. Le code était donc le « E-I139 ». Livre que Seiki avait placer dans la zone qui était réserver au I. Le plus drole dans la façon de travailler de Seiki, c'était qu'elle utilisais expression « Démolir pour mieux reconstruire » et tout les livres de la partie « Eisei » était sur le sol attendant d'être classé. C'était le « bordel » et la bibliothécaire n'approuvait pas cette méthode. Sauf qu'elle n'avait remarquer cela, qu'une fois tous les livres sur le sol. Peu pratique pour trouver une autre solution.

Certes oui, cette façon de travailler était plus lente, mais peu importait Seiki, dans la mesure où le travail était bien fait. Ayame était sur le point de finir. Elle avait trouver une façon plus... intelligente que Seiki. Elle partait du haut lisant les codes et si un n'était pas à la bonne place, elle le replaçait. Seiki avait une façon plus radicale de travailler, même si cela prends plus de temps. De plus, Il n'était pas rare de trouver des livres de ninjutsu mélanger avec les livres de médecine et inversement.

Seiki tenait dans ses mains un livre publier voilà quelques mois, voilà 3 mois enfaites. Dans le début de sa mission avec Ayame. Elle n'avait donc pas eu le temps de le lire. Ce livre traitait des différentes techniques de soins sur soi et sur autrui accessible dans le début de l'apprentissage. Un livre qui ciblait particulièrement les premieres années d'une Shinobi spécialisé dans l'Eisei. Ce qui avait attirer son attention c'était le nom de l'auteur : « Senji Naru ».

Le nom « d'artiste » de son père était écrite en grosse lettre sur la première de couverture. Chose étonnante puisqu'il n'avait jamais fait allusion à un tel ouvrage. En même temps, la parution c'était fait pendant le départ de la Kunoichi en mission au frontière. Ajouter à cela un père qui ne se vente de rien, c'était exactement dans cette situation que vous vous seriez retrouvé. Enfin, quoi de plus normal pour Senji que de publier un livre ? C'était un chercheur et pour conserver ce titre, ce genre de personne avait le devoir de faire des publications. En temps normal, ils optent pour des articles qui vont paraitre dans un quelqu'onque journal scientifique que Seiki se déplaisait à lire : « Trop de mot plein de non-sens pour mon cerveau » ce plaisait-elle à répéter. Cette fois-si, il avait opter pour un livre !

Ayame avait terminer le rangement de ça « zone » de travail et la bibliothécaire venait tout juste de débuter la section « Taijutsu ». Seiki avait mis le livre de son père de côté avant de ce remettre à travailler. Intérieurement, elle était rongé par la curiosité et mourrait d'envie de lire ne serais-ce que le premier chapitre. Elle savait pertinemment qu'une fois le travail terminé, elle en aurait l'occasion et voilà pourquoi la Kunoichi pressait le pas. Seiki était sur la pointe des pieds, sur un petit tabouret inégale qui devait tenir sur 3 pattes lorsqu'Ayame eut la brillante idée de lui donner un coup de main pour terminer plus rapidement.

[Ayame] – Bon sang... c'est quoi ce bordel

avait-elle dit en regardant les quelques livres restant sur le sol et Seiki percher comme seul un singe en serai capable. C'était en sanglotant que Seiki lui répondit :


[Seiki] – Piiiiitier, tiens ce tabouret

Elle acquiesça avant de faire ladite chose. Ayame avait remarquer qu'un livre était poser en retrait et y avait jeter un léger coup d'oeil et y avait lu le nom du père de Seiki. Bien entendu, elle n'avait jamais entendu son prénom puisque la Genin l'avait toujours appeler par des surnoms définissant sa fonction de paternel.


[Ayame] – Senji... C'est le nom de ton père ?

Seiki toujours dans une situation déséquilibre fit un signe de non de la tête.

[Seiki] – C'est le prénom d'artiste de mon père. Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi il ne signait pas son vrai nom.

L'interlocutrice de Seiki leva un sourcil et avait pris un petit air perdu

[Ayame] – Je croyais que tu ne lisais pas les articles des journaux scientifiques.

Seiki acquiesça de la tête tout en classent quelques livres


[Seiki] – Je ne les lis pas parce qu'il nous en parle à moi et mon frère dès qu'il en publie un. Il le commente et l'approfondit avec nous. Les derniers étaient plus une occasion pour moi pour passer un peu de temps avec lui. Mon frère est un gros désintéresser qui finira sa vie comme un chien mort dans un caniveau dès que mon père en aura assez de son attitude et le jettera dehors.

Ayame avait eu un léger mouvement de recul


[Ayame] – Ce n'est pas un peu cru... c'est quand même ton frère


Seiki avait laisser échapper un petit rire.


[Seiki] – J'ai compris avec Soya que les gens comme mon frère ne serve à rien et brise ce que nous construisons en vivant au crochet de la société. Il n'est mon frère que de sang, psychologiquement parlent, je te trouve plus près d'être ma soeur que lui d'être mon frère. Je dirai même à la blaque qu'il à été adopter... mais j'en met peut-être un peu trop, pardons. Je ne veux pas qu'il lui arrive de mal, mais il n'ira nul part s'il ne ce bouge pas le cul.

[Ayame] – …


Pendent les quinzes minutes suivant la fin de cette discussion, un froid s'était installer entre Seiki et Ayame. Ayame était impressionner par l'attitude que son amie avait vis-à-vis son frère. Bien entendu, le travail fut vite terminer à deux et les amies purent partir sans trop de problème. La bibliothécaire avait insister pour faire la section de Taijutsu seule, elle disait ce passionner pour cette art. Le livre à la main, les deux filles arrivèrent au moment où elles devraient ce séparer. Elles avaient tout deux abandonner l'idée d'un bar après la mission, Seiki était trop impatiente de lire son livre... au grand désespoir d'Ayame qui n'osait pas insister.


[Ayame] – D'ailleurs Seiki, c'est quoi le vrai nom de ton père ?


Seiki lui fit un sourire avant de la laisser là


[Seiki] – Cherche... Si tu parviens à le trouver, je t'offrirai un truc.

MessageSujet: Re: [Mission D] - Classement   Mer 21 Juil - 12:36



Mission de rang D - Classement - Accomplie

Seiki : + 33 XP | + 25 £ | + 1 Réputation

J'ai bien aimé cette mission. C'est vrai que le fait que tu changes de style apporte un plus mais ce qui compte c'est que toi tu sois à l'aise quand tu écris. Ceci dit, attention aux fautes un peu trop flagrantes Wink
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Mission D] - Classement   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Classement Sélo des équipes de Soule RR + classement des équipes artésiennes
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Kumo-