Partagez | 
 

 Entrainement pas tellement........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entrainement pas tellement........   Mer 13 Juin - 20:58

Une nouvelle journée faisait place au rayon de l’astre solaire. Je me suis réveillé de bonne humeur et je n’avais qu’une envie en tête, commencer mon entrainement sous les meilleurs horizons. Je me réveillais dans sous mes draps en décidant d’aller prendre une douche chaude. Je me demandais ce que je vais bien pouvoir accomplir pour mon perfectionnement et je choisis de continuer la maitrise de mon énergie spirituelle et corporelle, j’excellais dans l’utilisation de mon chakras en sachant insuffler un dosage parfait dans mes jutsus. Je me concentrais essentiellement sur mes aptitudes de Yamanaka et le genjutsu, également le fuinjutsu qui était mon héritage maternel. Je me débrouillais assez bien dans ces arts qui me correspondaient et je me démarquais dedans. Je suis une Yamanaka talentueuse pleine de ressource, je m’améliorer chaque jour qui suit en augmentant mes capacités sans cesse. Je ne faisais pas exception à la règle en matière d’effort car j’investissais un maximum de possibilité et de volonté de devenir plus forte, il fallait savoir que les kunoichi devaient épanouir leurs talents de manières différentes. Elles apprenaient à développer les rudiments des poisons et de la soustraction d’information grâce à leur beauté contrairement aux ninjas masculins. Bref, je me préparais dans ma chambre après avoir pris une douche chaude, je décidais d’enfilais mon ensemble noire qui comportait un chemisier-bustier, une jupe et une paire de botte sans oublier mon bandeau. Je portais mon bandeau de Konoha sur mon bras droit de manière générale à la différence de ma cousine Mikasa Yamanaka, celle-ci l’avait autour de la taille. Tout le monde avait sa préférence de positionnement et je me moquais de ce détail, je me fiais pas à ce genre de chose qui montrait nos appartenance à un village caché de n’importe grand pays ninja. Je commençais à constitué ma sacoche contenant mes armes ninjas basiques, je descendais les excaliers en sortant de ma chambre. Je continuais mon chemin vers la porte en arrivant devant le jardin familial lorsque j’entendais ma mère me demandait ou je comptais me rendre, elle aimait me taquiner avec ça et je lui rendais bien.

Fumika : Tu vas t’entrainer maintenant ?, je te dis à toute à l’heure dans ce cas.

-Merci maman, je vais passer une bonne journée et toi aussi, je te vois à mon retour.

Dis-j’en me dirigeant dans l’endroit où je souhaitais me perfectionner sans personne…

Je traversais les rues de la ville qui étaient animées par les habitants du Konoha, on ne manquait pas de vitalité dans le coin et je me plaisais à vivre ici. Je me dirigeais à la recherche d’un lac tranquille sans personne, j’avançais dans un endroit que je connais bien, je ne connaitrais pas trop de dérangement à cause de quelqu’un étranger ou familier. Je ne jugeais personne sur le physique car la mentalité importait plus à mes yeux, je me rappelais même plus mon horrible rendez-vous avec Gin. Dans un sens, je préférais penser à une idée plus intéressante qui ne m’agaçait pas. Je me concentrais sur mon développement personnel avant tout, un homme ne faisait pas partie de mes projets pour le moment. Je reconnaissais qu’il y avait des beaux hommes à Konoha mais ils rassemblaient un point commun non négligeable, il pensait au plaisir charnel pour la plupart et une autre partie voyait au-delà de cela. Celui-ci aurait droit à un regard ou un sourire de ma part, je suis une jeune femme qui devait démontrer ses talents de ninja. Ainsi, je me fais une réputation au sein du village de la feuille. Les missions n’allaient pas s’accomplir toute seule et je me devais de fournir un maximum d’effort pour assurer dans une équipe. Je venais d’arriver à l’orée du lac dont je vous ai parlé à l’instant, une grande étendue d’eau où je vais pouvoir commencer à apprendre à marcher sur l’eau, un exercice vain à première vue mais la maitrise du chakra jouait un rôle indispensable. Je mettais une essence particulière à utiliser mon énergie avec précision. Sans perdre une heure de plus, je concentrais mon chakra sur mes pieds puis je marchais sur l’eau, j'ai mis un maillot de bain en savant que je vais pas réussir du premier coup. Auparavant, je retirais ma tenue en rangeant ceux-ci à l'abri, la séance commence assez bien. Lorsque j'ai aperçu la vision du Senjago sur mon apparence, je tombais dans l'eau en recommençant encore, je n'accordais pas d'importance à Gin. Il pouvait se rincer l'oeil autant qu'il voudrait dans ses rêves, il ne touchera pas un centimètre de mon physique avec ses mains. Il fallait insuffler un dosage précis sur nos pieds ? Je m’entrainais en faisant le vide dans mon esprit, je me parais à l’éventualité d’être surprise sans m’y attendre. J’avais la maitrise de mes émotions, je savais faire abstraction des soucis. Je poursuivais ma séance d’entrainement en percevant les pensées de l'individu, je me préoccupais pas de lui ensuite…..

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Jeu 14 Juin - 16:33

Le feu brûlait en moi, non pas parce que je lui demandais, mais bien parce que la colère était importante. J'en voulais au monde, à ma vie, à moi même. Je ne supportais plus les erreurs que j'avais commise et sur lesquelles on n'hésitait plus à appuyer telle une blessure béante. J'étais un Senjago, un être caractériel, colérique et vulgaire, mais j'étais un être humain comme tous les autres, possédant des sentiments, des envies, des malaises. J'étais recroquevillé sur moi même dans un coin du jardin. Je jouais sans cesse avec mes doigts, faisant claquer mon index et mon pouce l'un contre l'autre pour produire une étincelle à la façon d'un briquet. Il était rare de me voir dans cet état, j'étais un homme pratiquement, on ne boudait pas pour un rien. On ne pouvait même pas dire que je boudais, je n'en voulais à personne d'autre que moi même. J'avais fait l'erreur de ne pas écouter mes sentiments et de n'en faire qu'à ma tête. J'avais repousser la seule personne extérieur à la famille qui avait accepté de son propre chef de passer du temps en ma compagnie. Un chagrin d'amour ? Je refusais de l'accepter, mais au fond je savais que c'était vraie. Il était curieux de voir avec quelle rapidité je m'étais attacher à cette personne. On ne pouvait dire que c’était la première fois que je la rencontrais, mais pouvait-on dire que je connaissais réellement cette femme jusqu'alors ? Je ne sais pas, les histoires de cœur, ça me dépassait. J'avais réussit à y échapper jusqu'à présent, mais on ne pouvait fuir son destin. Il fallait bien qu'un jour mes hormones flash sur quelqu'un. Je pense même avoir eut de la chance... elle aura au moins eut le mérite de me supporter une demi-journée... ou plutôt de me voir sous mon meilleur jour. Ce n'était pas donné à tout le monde.

Je sens des mains se poser sur moi. Instinctivement, je me repliais sur moi même, comme un enfant que l'on venait arracher d'un rêve et qui refusait d'en sortir. Ses mains douces étaient celle de ma sœur. Malgré son caractère à la con, elle avait toujours été présente pour moi lorsque je me sentais mal... Bon, il fallait avouer aussi que ce n'était pas tous les jours que je déprimais. Je la regardais faire, me caressant la nuque, puis les cheveux, essayant de me détendre comme elle le pouvait. Ses yeux étaient triste, pour la première fois de ma vie, je la voyais compatissante envers quelqu'un. Mais sa pitié ne faisait qu'augmenter ma colère, c'était une insulte de faire ressentir de la pitié à un Senjago alors, je hurlais. Qu'importe les personnes présentes, je hurlais ma colère dans un long cri bestial, les étincelles se transformant en petit jet de flamme à la teinte noirâtre. Asuko resserra son étreinte sur moi, elle ressentait ma peine et c'était bien la le problème. Je haïssais lorsque l'on pouvait me contrôler, me manipuler, me charmer... J'étais fière, simplement trop fière.

Asuko – Chut... Gin. Tout va bien...

Je restais là, sans bouger, le regard fixant la petite flamme noir qui dansait dans le creux de ma main. On disait que le pouvoir d'un Senjago dépendait de sa colère. C'était sans doute vrai, bien que cela ne soit pas une généralité. Le pouvoir qui était en nous cherchait par tous les moyens à ce libérer, la colère n'était que le raccourcie à cela. Mais je n'acceptais pas ce don, pas ainsi... C'était trop facile, la colère ne pouvait tout résoudre, les Senjago se trompaient. Je resserrais le poing, étouffant ainsi la flamme.

Asuko – Jamais je n'aurais pensé que tu tomberais amoureux d'elle...

Gin – Cela devait bien arriver un jour. Maintenant, reste à savoir si je suis un lâche et que je l'oublie ou que je l'affronte.

Je restais ici à la regarder dans les yeux. Elle ne pouvait comprendre, elle n'avait jamais ressenti cela jusqu'à présent. Pour elle, les relations n'étaient qu'un plaisir lorsqu'elle y mettait fin, une courte aventure où elle aurait profité du peu que 'homme avait lui offrir sans qu'elle ne s'engage plus dans la relation et lorsque le peau était vide, elle le jetait pour en prendre un autre. C'était une façon de vie que Gin respectait en tant que Senjago, mais pas en tant qu'homme.

J'étais partie à sa rencontre, moi qui détestait les jardins fleuri, voilà que je me mettais à arpenter les allées dans le but de simplement l'apercevoir. Un tour.... Deux tours... Je ne la voyais pas, mais j'avais cependant l'impression d'être observé par les autres Yamanaka. Un voleur ? Non, il n'y avait aucun intérêt à voler des fleurs... Je craignais plutôt que Kanon avait raconté notre petite après-midi... Je ne sais pas pourquoi je fais cela, mais ma main s'emparait une à une des fleurs que de différente type que je voyais devant moi, le tout formant un bouquet de rouge, de violet et de jaune. Je déposais le tout sur le comptoir observant la réaction du Yamanaka qui ne pu s’empêcher de montrer sa surprise.

« J'espère que vous ne compter pas offrir ce bouquet à une femme ? »

Gin – Peut-être bien que si...

Il sortit quelque chose d'un tiroir, un petit ruban qu'a l'aide d'une paire de ciseau il fit tourbillonner. Il ajusta le tout pour embellir un peu le bouquet de fleur. Il est vrai que mes gouts pour les fleurs étaient quasi nulle... mais je n'avais besoin de personne pour en faire un. Il me le tendis alors que je déposais les quelques ryos qu'il en demandait.

« Si vous la cherchez, elle se trouve à un petit lac, non loin de la forêt, perdu entre deux collines. »

Je ne lui dis rien, pourquoi le remercier alors qu'il se mêle de mes affaires ? Malgré tout, cet imbécile me fit gagner des heures de recherche infructueuse. Il me fit tout de même une bonne heure pour tomber nez à nez avec elle. Bouquet de fleur à la main, je la regardais marcher difficilement sur l'eau. Elle m'avait remarqué, mais la colère pouvait se lire dans ses yeux, elle était palpable, encore intact de l'autre jour. Je lui avais montré le pire de ce que je pouvais donner... Elle n'avait pas mérité cela c'est vrai. Mais j'étais ainsi, il fallait m'accepter ainsi... Un senjago caractériel et sentimental... Un bon cocktail pour tout faire péter.

J'étais là, à le regarder sur la rive, ses affaires à côté de moi, elle ne voulait pas me regarder, elle m'ignorait comme si je n'existais pas... Alors, je m’avançais vers elle. D'abord un pied dans l'eau, puis le second. J'étais habillé, mais je m'en foutais. L'eau montait progressivement à force que je m'avançait vers elle. Je faisais attention de bien garder le bouquet de fleur au dessus de l'eau pour ne pas les abîmer et lorsque enfin celui-ci arrive à hauteur de son visage, j'étais sur la pointe des pieds, avec simplement mon nez et mes yeux qui la fixaient difficilement. Je n'étais pas doué pour les mots. Alors, peut-être qu'avec des gestes cela se passerait mieux.

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Ven 15 Juin - 15:09

Gin me semblait différent de son comportement habituel, il s’approchait de ma position de manière à m’offrir quelque chose. J’étais en colère contre lui à propos de mon rendez-vous d’hier, celui-ci avait duré moins d’une heure, autant dire un effort conséquent quand on repenser à ce moment horrible. Je ne m’attendais pas à une attention délicate de sa part, je voulais dire un bouquet de fleur caché derrière son dos. Je supposais qu’il désirait me prouver une la bonne facette de lui-même et il avait raison de se rattraper maintenant, ma colère ne cessait pas de monter en sentant sa présence. Il m’agaçait rien qu’en sortant une phrase de sa bouche, je me méfiais de son mauvais côté qui pouvait ressortir à tous moment, un seul mot déclencherait sa colère. Vous avez déjà vu un Senjago bourrin et sentimental, je n’en connaissais pas pour l’instant. Je me décidais à envisagé la possibilité de donner une chance de plus à Gin. Je n’avais pas envie de subir ses humeurs à chaque fois qu’il pétait un câble, le tempérament explosif de celui-ci ne facilitait les relations avec son entourage, enfin pas toujours dans le bon sens je vous direz ou inversement, cela dépendait de l’environnement et du feeling entre deux personnes. Je me rassurais de manière à éviter une séance de catastrophe à la Senjago, vous imaginez nos vie couple à tous les deux, je remédierais à ses bêtises pendant qu’il continuerait à en manigancer.

Il causait un niveau de dommage important se traduisant souvent par la carbonisation de plusieurs objets aux alentours, je refusais de connaitre une histoire d’amour chaotique mêlant la rudesse et la douceur en même temps. Je ne demandais pas une liste de qualité indispensable de l’homme idéale mais une personne qui m’aime pour moi-même, je ne comptais pas accepter des fleurs sans un minimum d’excuse convaincante. Vous connaissez un pourcentage de personne qui appréciait la compagnie des Senjago ? Ils avaient un entourage restreint à mon humble avis en constatant la réputation et l’attitude de la majorité d’entre eux. Eventuellement, je pourrais découvrir une facette différente de sa personnalité jusqu’à penser à l’aimer. Je ressentais des sentiments inavoués à son égard, je pourrais vous décrire mes impressions sur son sujet et les miens n’étaient pas aux beaux fixes si vous attendez une réponse satisfaisante. Je commençais à apprécier sa compagnie brièvement, je préférais quand il n’ouvrait pas trop la bouche. Il prononçait un certain nombre de connerie et il n’était pas doué avec les mots. Il exprimait son amour à travers une manifestation de geste étranger à un membre Senjago, il pensait à forniquer tous ce qui passe sur leur passage et engendrer une descendance pour assurer la pérennité du clan de la montagne. Enfin, je n’avais pas envie de connaitre une déception amoureuse qui s’affichait en grosse lettre dans mon esprit. Je continuais d’ignorer sa personne en me concentrant sur mon entrainement et mon chakra surtout.

Je maintenais un dosage constant du chakra sur mes pieds, je parvenais à me débrouiller de plus en plus sur la maitrise du suimen. Je rassemblais mes efforts qui finissaient par être fructueux, la persévérance me permettait de me surpasser et mes capacités voyaient un accroissement tous les jours. Je me sentais capable de réussir cet exercice fondamentale à la panoplie du bon ninja, il n’y avait pas de mode d’emploi à proprement parlé et je me débrouillais assez bien pour le moment. Je marchais aisément à chacun de mes pas et je tombais de moins en moins dans l’eau, je pouvais être fière de moi sur ce point. Malheureusement, je devais comptais la présence de Gin Senjago à mes côtés. Je trouvais son attitude touchante en voulant m’offrir un bouquet de fleur au risque de prendre un bain gratuit, je me retournais devant son regard vert émeraude en ne souriant pas et en attendant pas grand-chose de lui. Je faisais l’effort de répondre à celui-ci, du moins entamer la conversation le moins possible.

-Je peux savoir pourquoi tu es là ? Tu veux me dire quelque chose ou m’offrir un bouquet de fleur ?

Dis-j’en posant la question au jeune homme hésitant à répondre….

Je connaissais peu de chose à propos de la personne de Gin mais le contenu que j’ai aperçu de lui me découragea à poursuivre la première phase de la rencontre. Je me disais qu’il saurait se montrer attachant et attention avec moi, un homme qui traiterait une femme dans les règles de l’art, la séduction. Nous ne sommes pas des créatures naïves et idiotes contrairement à l’image qu’on renvoyait aux autres. Nous remarquons les détails invisible à l’œil nu ou à celui de l’homme plutôt et nous donnons une chance quand nous pouvons être certaine de la fiabilité de notre prétendant, il faut qu’il puisse attirer mon attention et se comporter correctement pour commencer à sortir avec la belle fleur que je suis. Je savais pertinemment, les gens changeaient de méthode d’approche en fonction de leur trait respectif. Un Senjago agissait dans la rudesse et le bourrin, il se montrait maladroit lorsque nous rentrons dans le domaine de l’amour. En y repensant, je me mettais peu à peu à sa place et je constatais la difficulté qu’il ressentait à me révéler ses sentiments. Donc en réfléchissant, je me mets à prendre ce geste de tendresse à la Senjago être un début de pardon. Attention, je n’étais pas une femme qui accordait une dizaine d’ouverte à un homme et je remédiais aux problèmes sans plus attendre. A la moindre petite erreur, je cessais la continuité de notre relation et tant pis pour lui, il avait qu’à saisir la bonne opportunité pour me plaire. Dans ses yeux, je voyais qu’il m’aimait en luttant contre ceux-ci. J’acceptais de parler quelque minute et l’écoutait me dire ce qu’il voulait à condition de m’aider à m’entrainer, il devra me prouver ses efforts comme ça. L’idée me séduisait assez dans un sens et je pourrais admirer sa musculature joliment dessiné, ma colère s’estompait peut être à ce moment ou pas ? C’est à lui de me montrer de quoi il était capable, il avait un niveau au dessus du mien mais je ne suis pas reste non plus.

-On va dire que j’accepte ton bouquet de fleur, tu peux me prouver tes efforts bien entamé en venant t’entraîner avec moi. Tu pose ce bouquet floral à côté de mes affaires, tu te déshabille et tu me rejoins ou nous sommes.

-J’apprends les ninjutsus de bases, ça te fera du bien j’en suis sur et je t’aiderais à mon tour à développer un jutsu, ça te va ?

Dis-j’en proposant mes conditions pour un pardon mérité….
Je suivais une logique qui incluait la démonstration physique de ses dires, j’avais besoin d’un partenaire d’entrainement en même temps pour la suite de ma journée. J’écoutais celui-ci me répondre en faisant un petit sourire, la colère de mon regard masqué…..

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Lun 18 Juin - 17:00

L'eau venait par instant recouvrir mes yeux, me forçant alors à les fermer et à sombrer dans le noir complet. J'avais un peu honte de ma position, je faisais vraiment pitié et dire que je subissais cela uniquement pour une femme. Valait-elle vraiment tous ses sacrifices ? Après tout, la vie en couple c'était s’enchaîner l'un à l'autre, respecter des règles de conduite, ne plus faire ce que l'on voulait. Je n'étais vraiment pas certain de vouloir une vie comme cela. M’enchaîner à elle signifierait dire adieu à une partie de mon être, la partie Senjago, celle qui ne pouvait s'empêcher de foutre le bordel dans des moments agréable. J'étais conscient que cela pouvait m'aider, mais comment voulez-vous que j'accepte de dire adieu à une partie de moi même ? Cette femme me rendait déjà fou rien qu'en la regardant...

Et elle me regardait enfin. Mon regard ne quittait pas la jeune femme des yeux, elle était belle, ravissante, éclatante... bien qu'en maillot de bain, je ne faisais nullement attention a son corps, je faisais le maximum d'efforts pour que la Yamanaka ne pensait pas que j'étais simplement attiré par son corps, mais belle et bien par son esprit, ça façon d'être, son... indulgence envers ma personne. Peut-être était-ce simplement pour cela que je me sentais attiré par elle. Kanon était sans doute la seule femme de mémoire, à ne pas avoir fuie lors d'un moment avec moi. Je lui en étais reconnaissant ? Peut-être... après tout, l'amour et moi ça fait deux normalement.

-Je peux savoir pourquoi tu es là ? Tu veux me dire quelque chose ou m’offrir un bouquet de fleur ?

C'était si évident que ça ? Faut tout de même avouer qu'un homme qui se baigne dans un lac habillé avec un bouquet de fleur qu'il se casse les couilles à garder au sec, ça paraissait évident qu'il souhaitait les offrir ! Mais je ne tenais pas compte de son idiotie, enfin si peut-être, mais ma position dans l'eau était très délicate et m'empêchait de me mouvoir comme il fallait ou encore de parler. C'est que j'aimerais ne pas me noyer, un Senjago nage très mal et un Senjago n'aime pas l'eau pour commencer... Qu'est ce qu'il m'a prit de venir là moi. Quand je repensais à la veille, à ce que je lui avais dit pour clairement me débarrasser d'elle... c'était dégouttant. Mais le plus important avait été ce qu'il c'est passé par la suite... Les flammes ténébreuses c'étaient révélé à moi par la colère... Ce n'était pourtant pas la première fois que je rageais devant tant d'injustice, mais cette fois, ce fut différent. La haine envers ma personne avait tellement grandit qu'elle s'était manifesté par cette couleur, noir comme la mort, noir comme les ombres... Cela était peut-être un indice sur ce que son réellement les Senjago. Peut-être ne sommes nous pas fait pour aimer, mais simplement détruire. Peut-être ne sommes nous pas fait pour ressentir amour et guetté, mais simplement haine et peur. Et devions nous le faire savoir au autre ? Étions-nous des sortes de chevalier de l’apocalypse envoyé dans ce monde afin d'y répandre misère, guerre, peur... A cette pensée je soufflais, je ne voudrais pour rien au monde voir cette femme pleurer.

-On va dire que j’accepte ton bouquet de fleur, tu peux me prouver tes efforts bien entamé en venant t’entraîner avec moi. Tu pose ce bouquet floral à côté de mes affaires, tu te déshabille et tu me rejoins ou nous sommes.

-J’apprends les ninjutsus de bases, ça te fera du bien j’en suis sur et je t’aiderais à mon tour à développer un jutsu, ça te va ?


Je restais un instant ébahit à ne pas comprendre ce qu'elle venait de dire. Peut-être était-ce son pardon si facilement obtenu qui me fit cet effet, ou alors peut-être le fait qu'elle veuille s’entraîner avec moi, en sous-vêtement sur l'eau... Je n'aimais pas l'eau.. marcher dessus pouvait être une bonne solution pour éviter a noyade. Alors j’exécutais ses désires. Je fis demi tour et toujours sur la pointe des pieds, je rejoignis la berge où sans trop attendre, je déposais le bouquet de fleur sur les affaires de la femme. Mais au moment de devoir enlever mes vêtements, je regardais Kanon... Avais-je vraiment envie de me dévêtir ainsi... Un entraînement hein ? Moue... Finalement, je tirais sur ma première manche afin de dévêtir mon premier bras, le reste alla très vite. Mes vêtements étaient en faite une sorte de combinaison, enlever le haut et il vous suffisait ensuite de tirer sur le bas pour dégager vos jambes. Le tout terminé, je regardais avec appréhension l'étendu aquatique. J'étais un Senjago, un être de feu... L'eau nous faisait naturellement peur et la femme ne savait pas quel effort cela m'avait demandé pour la rejoindre. Je ne savais même pas nager pour vous dire ! Alors je la regarde de loin, la frousse devait sans doute ce lire sur mon visage, mais je m'en moquais, je n'irais pas une seconde fois dans l'eau... essayer de marcher dessus me paraissait absurde, comment ne pas tomber ? Oui, car c'était la chute dans cette infini bleuté qui me faisait bien peur...

Gin – Je.... je ne sais pas marcher sur l'eau.

J'avais un peu honte de le dire, mais il était hors de question pour moi que cela allez encore plus loin, que je ne savais tout simplement pas nager. J'avais déjà eut mon cota de rabaissement pour la journée, je ne voulais pas paraître plus faible que je ne l'étais devant.... elle.

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Jeu 21 Juin - 21:00

Comme je m’y attendais, il s’exécutait sur le champ en allant poser mon bouquet de fleur et en se mettant en sous vêtement, il aurait dut prévoir un maillot de bain mais bon. Je pouvais observer le détail de sa musculature au fur et à mesure qu’il se déshabillait, je ne me lassais pas de la vue qui en valait la peine. Je pouvais marcher sur l’eau de mieux en mieux, j’y arrivais aisément grâce à mes efforts. Je me doutais pas de la difficulté qui m’incombait lors de mon entrainement, il devra apprendre la même technique pour vaincre sa peur de l’eau, il n’avait pas peur à proprement parlé. Son affinité avec le katon créait une opposition évidente, l’eau et le feu ne se complétait pas vraiment déjà par rapport à leur propriété distinctif et leur effet contradictoire. Vous voyez le genre d’exemple que j’insinue, nous sommes dans la même situation. Le contraire de l’un et de l’autre, la flamme et la fleur pouvaient-ils former un couple équilibre ? Je n’en suis pas certaine moi-même. Je ressentais une rancœur se dissipant peu à peu, je ne passerais pas le moindre écart de conduite ou les excès de colère qui caractérisait le tempérament explosif d’un Senjago. Je me demandais comment je pouvais supporter les humeurs de celui-ci tous les jours. Nous nous ne voyons pas tous le temps et je me sentais prête à accorder une deuxième chance au konohan, mes sentiments me joueraient des tours et me ferait lui pardonner ses erreurs. Je ne pouvais pas me lancer dans une histoire sérieuse sans connaitre un minimum mon partenaire, je ressentais une incertaine pour lui. Je me trouvais au milieu du lac, il ne semblait pas vouloir s’avançait plus loin. Il ne devait pas se décourageait et essayer de marcher sur sa peur, si cela se disait comme ça. Etant une personne généreuse, je décidais de rejoindre celui-ci sur le rivage. Je vais chercher le jeune homme me regardant arriver de lui, je n’avais plus de soucis pour marcher l’étendue liquide. Enfin, j’avais une aisance naturelle grâce à mes efforts. J’en étais fière à vrai dire et je comptais aider mon partenaire d’entrainement.

-Tu vas me suivre Gin, Je vais t’aider à marcher sur l’eau. Tu verras, ça te semblera plus utile que tu le crois. Nous allons commencés par le début, tu vas concentrer ton chakra sur tes pieds ? Tu vas y arriver.

-Ensuite, tu pourras marcher de mieux en mieux sur ton ennemi naturel. L’eau et le feu s’opposent mutuellement ils peuvent se mélanger aussi. Tu contrôle un près le flux de ton chakra ?

Dis-j’en savant maitriser mon chakra, je m’y attelais depuis le début…..

Néanmoins, je pouvais tomber dans l’eau à tous moment et je concentrais mon chakra en savant doser celui-ci. Je me débrouillais pour convaincre le Senjago pour qu’il fasse un effort, un exercice qui demandait un minimum de concentration. Rien de plus simple si nous voulons arriver à des résultats rapide ou tardif, un ninja montait de grade à travers un chemin semait d’embuche et de persévérance. Je venais du clan Yamanaka, une famille de ninja connu pour leur particularité. J’étais consciente de la réputation des Yamanaka. Je me différenciai chaque jour qui suit, je continuais d’avancement en lâchant pas mon but premier. Je souhaitais être un grand ninja de Konoha, je trace mon avenir moi-même et je ne vais pas baisser les bras. Etre une Genin doté de talent héréditaire me donnait un aperçu sur mon développement et j’avais envie d’accroitre mes capacités jusqu’à mon paroxysme. Je pensais à une perspective des voies ninjas qui me tentait bien, je dévoilerais mes désirs lorsque j’aurais acquis le savoir nécessaire. Je suis une jeune femme pleine de ressource, une fleur Yamanaka.

-Tu vois, tu commence à comprendre mes conseilles. Je te remercie de m’aider à m’entrainer, c’est plus amusant à deux.

Dis j’en partant du rivage, Gin me suivait de près à son rythme…..

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Mar 26 Juin - 20:01

Bah j'étais bien moi maintenant... Entouré de toute cette eau à cause de cette démone à l'apparence féerique. Une véritable succube qui avait réussit à m’envoûter avec son petit sourire et ses formes généreuses... A son sens, elle était pire que moi, les Yamanaka étaient des êtres fourbe qui n'hésitaient pas à cacher leur jeu, mais surtout ils étaient capable de lire dans les esprits ! A mon sens, un Yamanaka équivalait à vingts Senjago en terme d'emmerde ! Mais c'est vrai quand on réfléchit, un Senjago n'était pas fourbe, c'était un emmerdeur qui vous disait ce qu'il pensait en face, bien que généralement cela était tourné de sorte à faire mal, mais au moins il vous le disait !

Et voilà qu'elle me donnait des ordres... Je haïssais cela, me croire inférieur à quelqu'un alors que ce n'était pas du tout le cas... C'était... affreux. Si ça n'aurait pas été cette femme, sans doute aurai-je balancé un katon ou autre chose, du moment que je faisais mal. Mais je me retenais, il le fallait, pour moi, pour cette femme... J'étais prêt à beaucoup de sacrifice, à marcher sur l'eau par exemple ! Et de son côté ? Était-elle prêt à des sacrifices pour moi ? C'était bien beau de dire que j'étais belle homme et tout et tout... mais pourquoi ce serait à moi de faire tous les efforts ?

Et la voilà qui repartait un peu plus loin dans les profondeurs du lac... Je la regardais un instant, j'aurais aimé savoir si elle se foutait de ma gueule, mais visiblement ce n'était pas le cas... Elle me jetait de regard, savoir où j'en étais lui semblait important. Bah... j'en étais encore au point de départ, à savoir si j'avais réellement l'envie de faire cela. Mais une femme était une motivation des plus importante, leurs regards vous boostaient à un point que vous ne l'auriez jamais imaginé. L'amour n'était pas des chaînes, mais belle et bien des ailes qui poussent à aller piocher le plus possible dans vos ressources pour parvenir à vos fins. Mon chakra donc hein... Oui, en tant que Senjago, je me devais de le contrôler, sinon cela devenait rapidement une catastrophe. Une petite lueur bleuâtre fit donc son apparition sous mes pieds. Je la regardais, priant les dieux de tous les volcans de ce monde que cela me ferait bel et bien tenir sur l'eau. Puis c'était le moment fatidique, cet instant où mon pied aurait normalement dû s'enfoncer dans l'eau, mais qu'au lieu de cela, je pouvais prendre appuie dessus. C'était très étrange comme sensation, je pouvais sentir les remous de l'eau sous mon pied, comme si vous marchiez sur un terrain pas stable, un tremblement de terre ou une connerie du genre. Mais le résultat était là, j'étais debout, sur la masse aquatique, mon buste fier et droit.

Elle me faisait signe de la suivre... Plus facile à dire qu'a faire, il y avait un pas entre rester debout sur l'eau et marcher sur l'eau. Dans le temps, un homme qui avait trop abusé sur le vin avait dit à ses compagnons qu'il était capable de marcher sur l'eau... peut-être qu'un peu de vin m'aiderait également. Lever un pied créait un déséquilibre monstre qui me persuadait que faire cela était une connerie pure et dure. Quel idiotie... l'ennemie se barre sur le rivage, laissez les partir bon sang ! Moi je les suivrais pas de toute façon...

Gin – Quelle connerie...

C'est mot n'était destiné à personne, il était même peu probablement que la jeune femme l'avait entendu. Alors l'homme marchait sur l'eau comme un pingouin marcherait sur la glace. Petit pas par petit pas, il rejoignait la jeune femme sur ce lac que le Senjago détestait déjà. Il écouta que d'une oreille les remerciements de la jeune femme, il fallait avouer qu'il était beaucoup trop concentré sur l'eau pour savoir faire deux choses en même temps, déjà que d'origine, c'était bien difficile pour un homme de faire cela...

Gin – Oui oui.. de rien. Mais... tu sais c'est aussi pour être avec toiiiiiiiiiiiiii !

Et voilà l'erreur qui devait arriver arriva. Je m'écroulais littéralement dans la masse aqueuse, emportant avec moi la jeune femme qui ne pouvait résister à l'étreinte forcé que je lui imposais. Nous nous retrouvions tous les deux dans cette espace bleuté, sombre, où la lumière avait du mal à pénétrer, silencieux, une part de magie aussi... Puis il fallait remonter par soucis d'air. Je pataugeais comme un petit chien pour rester à la surface, je vous l'avais bien dit qu'un Senjago dans l'eau c'était comique à voir...

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Mer 27 Juin - 21:18

Je constatais une preuve évidente de sa bonne foi, il fournissait des efforts pour se faire racheter et me prouvait qu’il ne pensait pas qu’à sa petite personne. Un Senjago, une question se posait à chaque à leur propos, est-ce qu’ils peuvent aimer quelqu’un sans créer de catastrophe ? Eh ben, je pouvais dire qu’on ne pouvait pas se passer de la catastrophe, un espace carbonisé la plupart du temps. Je me retrouvais sous l’eau grâce au déséquilibre de Gin, il m’avait serré dans ses bras et je me sentais bien avec lui à ce moment, peut être un peu trop bien. Je remontais à la surface aqueuse en tenant sa main, il ne savait pas nager donc je devais l’aider respirer. Nous nageons dans l’étendue bleuté qui était fraiche, j’avais bien fait de prendre mon maillot de bain. Nous revenons à nos moutons, je remarchais sur la surface aquatique sans difficulté. J’apportais mon aide une nouvelle fois, je ne manquais pas d’énergie et je vais soutenir cet adorable jeune homme. J’insuffler mon chakra sur ses pieds pour qu’il puisse parvenir à se maintenir debout sur l’eau, il parvenait à concentrer son énergie corporel de mieux en mieux. Je félicitais sa concentration qui deviendra une capacité indispensable à l’utilisation de ses jutsus. Etant un Senjago, il avait une affinité naturelle pour les ninjutsus élémentaire de type Katon, une trait important du clan lui-même. Contrairement à mon cas, je suis les genjutsus en tant normale. Je maitrise mon chakra de manière parfaite, les techniques psychiques et mentales du clan Yamanaka. Comme vous constatez, nous sommes l’opposé de l’un et de l’autre, le Yin et le Yang. Vous imaginez les avis à propos de notre histoire d’amour, nous ne formons pas un couple mais je me voyais difficilement avec lui. Il avait tellement de manie grossière et un langage dont je ne citerais pas le nom. Il s’améliorait en passant du temps avec moi, je ne savait pas si je faisais du bien à son tempérament ou son cœur, il était le seul qui pouvait répondre à cette question. Encore, il m’avouerait ses sentiments un jour où l’autre. Je ne me précipitais pas dans une inconscience irréfléchie, je prenais mon temps avant de me lancer dedans.

-Je te remercie pour le bain, l’eau est fraiche je trouve. Tu arrive à canaliser ton chakra de mieux en mieux, tu sauras marcher sur l’eau à ton rythme. Je suis contente de passer un moment avec toi.

-Je vais te laisser te débrouiller tous seul, tu vas y arriver Gin, tu concentre ton chakra dans tes pieds et tu marche simplement.

Dis-j’en encourageant les efforts de celui-ci….

Enfin, nous ne sommes pas à un détail près, nous avons la journée pour progresser dans cet art, je voulais me perfectionner et apporter un soutient au Genin de Konoha, nous devons nous entraider si nous voulons avancer ou obtenir des résultats probant à nos efforts. Je pouvais me promener où je voulais dans les environs du village, je privilégiais mon entrainement avant tout. Je ne me berçais pas d’illusion et de faux-semblant, je savais bien qu’il ne changera pas en un jour. Je me baserais pas sur des incertitudes et je voulais des exemples concrets de son amour pour moi, il était sur le bon chemin, je vous rassure tous de suite. Bref, je regardais ce séduisant Senjago marchait jusqu’à ma position, je me suis déplacée de quelque pas afin de regarder son avancement vers ma direction. Je suis heureuse des efforts qu’il faisait pour se rapprochait de moi-même. Je me contentais d’admirer la musculature du beau ninja qui se trouvait devant moi, à proximité de mon emplacement enfaites. Je n’affichais pas mon impression à cœur ouvert, je ne voulais pas prendre le risque de souffrir inutilement. Je n’attendais rien en particulier, un signe apparaitra un jour ou l’autre. Je pensais à tous et à rien en ce moment, à part la progression du suimen qu’il appliquait très bien. Je répondais en regardant calmement celui-ci.

-Continue comme ça, tu m’as offerts un joli bouquet de fleur, elles sentent bons. Merci pour l’attention, bon on reprend notre entrainement.

Dis j’en reprenant le fil de l’entrainement en une seconde….

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Mar 3 Juil - 16:31

L'eau était fraîche, un comble pour un homme de feu comme moi. Je mettais beaucoup d'énergie pour rester à la surface de l'eau, mais cela ne suffisait pas. Par moment, je coulais à pique, mon visage se faisant recouvrir par la masse aqueuse qui me fit avaler de travers. Heureusement, je n'étais pas seul dans cette galère, Kanon était présente pour me soutenir. J'étais heureux de l'avoir à mes côtés dans cette épreuve, et d'autant plus soulagé de savoir qu'elle n'était pas ce genre de femme rancunière... plus d'une se serait moqué de moi en me voyant patauger comme un petit chien chien dans l'eau et m'aurait laissé moisir ainsi. Elle.... elle valait bien plus que tout cela... c'était vraiment une femme formidable, douce... belle... disposant d'un esprit aiguë comme la plupart des membres de son clan... mais surtout, elle savait pardonner. Certain pouvait juger cela comme une faiblesse, après tout, vue le monde dans lequel on vit, il valait mieux exécuter un point défaillant plutôt que de lui donner une seconde chance. C'était sans doute vraie sur le plan militaire, mais sur le plan humain, tout était différent. Les Senjago oubliaient souvent cela... que leur comportement provocateur pouvait être utile en combat ou dangereux... mais que dans la vie de tous les jours, rien de bon ne pouvait leur arriver. Malheureusement, on ne gommait pas des siècles de brutalité, de grossièreté et par moment, de perversité d'un coup. J'avais envie d'être cette exception à la règle, d'être ce Senjago qui trouvait chaussure à son pied non pas par pitié, par obligation ou par folie, mais belle et bien par amour. Sans doute serais-je mal compris par mes paires, mais qu'importe, tout Senjago sait que la seule chose qui compte réellement, c'est nous même.

Elle m'aida à me restabiliser sur la masse aqueuse, la peur pouvait se lire dans mes yeux, oui un Senjago pouvait ressentir la peur, mais cela ne le rendait que d'autant plus dangereux, un peu comme une bête sauvage. Je restais sur place, immobile, un long moment. Il était hors de question pour moi de retomber dans l'eau, une expérience traumatisante me suffisait. Mais il fallait croire que cette démone n'en avait pas assez... elle s'éloignait de moi, sans doute dans l'espérance que je vienne une seconde fois à sa rencontre. N'en avait-elle pas marre de subir tout ce que je lui imposais ? Enfin... il fallait avouer que c'était elle aujourd'hui qui m'imposait sa loi. Jamais plus de deux secondes à ses côtés, il fallait toujours qu'elle bouge, qu'elle s'éloigne de moi dans le but de me faire marcher sur cet ennemi imprévisible... Que faire ? Fuir ? Hors de question... Combattre ? Oui, mais comment ? L'ennemi était beaucoup plus fort que moi, le feu serait vite consumé ici...

Mon regard se perdit un instant.. De toute façon, que je faisais marche arrière ou marche avant, il n'y avait qu'une seule façon d'agir. Alors j'étais reparti pour une séance d’entraînement très... compliqué. J'avançais à petit pas vers la jeune femme, ne quittant pas du regard mes pieds qu'au moindre indice d'instabilité je m’efforçais de corriger. Plus les minutes passaient et mieux ça allait, mais la jeune femme ne se rapprochait pas pour autant, la garce reculait en même temps que j'avançais! A ce rythme, jamais je ne serais à ses côtés pour dire ce que j'avais à dire... Alors je pris mon courage à deux mains, peu à peu, mon rythme s'accélérait, je passais d'un pas très lent et peu assuré à un pas un peu plus rapide... puis une dizaine de minutes plus tard, c'était à une allure tout ce qui a de plus simple que j'avalais le bitume aqueux. Si je m'améliorais, la jeune femme devait en faire de même, sans doute était-elle capable à présent de courir avec aisance sur mon ennemi naturel, mais elle n'en faisait rien, sans doute trop soucieuse de mon être. Je ne pouvais que lui en être reconnaissant, mais être traité de la sorte n'était pas dans mon habitude si bien que j'essayais à présent de trottiner... La situation était étrange... j'avais l'impression d'être un équilibriste sur son fil.Je faisais de mon mieux pour ne pas tomber, mon regard concentré sur la jeune femme qui pour la première fois, se rapprochait peu à peu.

Puis c'était l'escalade, trop ambitieux sans doute. Je retombais une nouvelle fois dans ses bras sans pour autant tomber dans l'eau. Mon visage était au contact de sa peau, mon visage rougit légèrement avant que je ne m'évade de cette position très inconfortable... Si cela continuait, elle allait croire que je le faisais exprès... Mais je ne pus m'empêcher de regarder la cause de notre équilibre... Kanon c'était dressé en pilier de soutient, essayant tant bien que mal de retenir mon corps, mais inconsciemment, mes pieds n'avaient pas lâcher leur adhésion avec l'eau... la collaboration des deux forces amena très logiquement ce résultat.

J'étais gêné... Habituellement, c'était l'homme qui faisait office de pilier, mais ici... Sans parler que je mettais écrouler sur elle, sans doute avais-je touché des parties de son corps sans trop le vouloir... je ne savais même pas moi même...

Gin – Je... excuse moi si je t'ai... fait mal...

S'excuser n'était pas coutume chez les Senjago. La plupart aurait sans doute dit dans cette situation « tu peux pas faire attention connasse ? » rejetant alors la faute sur la tierce personne. Mais il était hors de question que je fasse de même, Kanon comptait pour moi, je me devais de faire des efforts pour elle...

Gin – On... on pourrait retourner sur la terre ferme ? S'il te plaît....

MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   Mer 4 Juil - 19:37

Nous revenons sur la terre ferme, il m’avait prouvé ses efforts à travers son courage. Il se trouvait sur la bonne voie, je souriais en constant son état actuel, je n’en rajoutais pas une dose de plus et je m’amusais à ses côtés. Il voulait me parler d’une chose qui lui tenait à cœur, je l’avais torturé dans un sens, sans exagérer non plus. Je commençais à l’apprécier de plus en plus ce jeune homme séduisant, il avait tenté de se racheter de son attitude de l’autre fois et je pouvais dire qu’il avait réussit son but. Je me lassais pas des minutes qu’ont passaient ensemble en ce moment, je prenais ma serviette pour essuyer le corps mouillé de celui-ci. Il méritait une intention de ma part en réfléchissant, je touchais sa musculature délicatement, il pouvait sentir la douceur de ma peau près de lui et mon parfum l’envoutait complètement. Je profitais de cet instant pour donner un baiser sur sa joue en guise de remerciement, je laissais le Genin se reposer après ses exploits d’aujourd’hui. Je n’en demandais pas plus à sa personne, le konohan semblait vouloir me raconter une chose, exprimer ses sentiments à mon égard plutôt. Je ne savais pas comment réagir à sa déclaration, ni trouver une réponse à simple ? Il y avait une multitude de question qui tournoyait dans ma tête, est-ce qu’il va retrouver sa nature ou est-ce qu’il redeviendra ce type grossier qui n’avait aucune considération pour la femme ? Maintenant, je ne me posais pas la question tous de suite, enfin dans un recoin de mon esprit. Je pouvais sentir une chaleur parcourir le corps de Gin, son cœur battait la chamade et je ne me doutais pas de sa réaction à venir. Je percevais ses pensées sans en tenir compte, je voulais entendre ses mots à lui, il pourrait devenir l’exception à la règle d’un Senjago, se permettre d’aimer la femme de son choix. Je n’attendais pas une déclaration d’amour pompeuse, cela devait venir du cœur lui-même.

Elle me faisait rire à chaque fois qu’il se mettait en colère, il crachait des flammes qui ressemblaient à un spectacle pyrotechnique. Je m’écartais de l’homme lorsqu’il carbonisait les objets autour de lui, je me tenais à une distance conseillé comme la plupart des habitants du village de la feuille. Les Konohans se méfiaient du clan Senjago à cause de la réputation des membres, je ne m’intéressais pas à la couverture du livre mais à son contenu, celui-ci devait regorger de bonne chose, le mieux possible du moins. Je me plaisais à sourire en regardant son regard vert émeraude qui était beau, j’aimais la couleur de ses yeux. Son tempérament explosif pouvait donner quelque chose d’intéressant si je formais un couple avec lui, notre alliance serait original disons-nous. Je m’installais à côté de sa personne, je me tenais prête à entendre ses mots à tous moment. Il ressentait une certaine timidité à s’adresser à moi-même, il arrivait à me parler de mieux en mieux, elle disparaissait d’elle-même, une peur de rejet se sentait chez lui. Je ne jugerais pas son comportement où son attitude contradictoire à ses habitudes, je l’encourageais à me révéler ce qu’il avait dans la tête, le cœur m’intéressait particulièrement en sa personne, ce qu’il pensait de moi en autre. Je ne serais pas surprise de savoir son avis à mon sujet, il l’avait déjà fait hier. Nous étions tous les deux seules donc il l’avait rien à craindre des jugements extérieurs. Je répondais en regardant celui-ci.

-Tu peux me parler, je ne vais pas te juger. J’ai envie d’écouter ce que tu veux me dire, les fleurs me mettent sur la trace, je te pardonne pour le rendez-vous raté.

Dis-j’en souriant au jeune homme soucieux de choisir ses mots…

Je patientais en attendant la réponse de celui-ci, je ne pressais pas le temps qui passait de plus en plus. Je sentais le parfum du bouquet de fleur qui dégageait une fragrance délicate, je m’écartais de sa personne en m’essuyant le corps lorsque….
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entrainement pas tellement........   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-