Partagez | 
 

 Fuyuka Isatsu (en cours...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Fuyuka Isatsu (en cours...)   Ven 17 Mai - 1:15

Fuyuka Isatsu




¤ Fiche Descriptive :
Physique : D'une taille conventionnelle mais fort peu imposante, Fuyuka ne domine personne de son mètre 56. Elle tient à préciser le centimètre qui l'élève eu-dessus du petit mètre 55. Pourtant sa silhouette est allongée, et à défaut de la grandir elle a le mérite d'être élancée. Habituée aux sentiers rudes de la montagne et des galipettes dans les collines, la jeune Isatsu peut faire confiance à ses jambes robustes. Bien que finement musclées, elles restent sèches et fermes comme toute vraie montagnarde. Des bottes montantes de cuir et de fourrure sont les alliées de ses pieds face aux longues marches. Par ailleurs, ses mains ont les doigts fins mais la paume est râpeuse, abimée par le travail. S'enroulant autour de ses poignets, un tatouage tribal en encre verte serpente, représentatif de la sérénité de la flore. Fuyuka peut au moins se féliciter de sa taille fine et de ses courbes galbées, qui donnent envie à bien des femmes. Drapée dans une tunique ocre de plusieurs épaisseurs, efficace contre le vent, le froid et les frottements désagréables avec la pierre, elle met en valeur sa finesse. Son visage en forme de cœur repose sur un cou gracile, dominant ses épaules courtes et rondes qui paraissent fragiles, à tord. Sur sa nuque, s'inscrit le symbole de son clan en encre noire. Ses yeux de chat, dont l'iris tend vers le jaune, contraste avec sa peau matte. De longs cils noirs les ornent, tandis que ses sourcils, fins mais expressifs, affirment encore davantage la lumière de son regard. Ses pommettes hautes lui donnent un air malicieux, mais ses yeux brillent de défiance et de curiosité. Si les montagnards ont la réputation d'être des peuples gais et ouverts, ils n'en restent pas moins des peuples en alerte, côtoyant les dangers les plus imprévisibles. Ses cheveux mi-longs sont coiffés par le vent. Ils se courbent par la brise et s'ébouriffent par les rafales. Leur couleur cuivre rappelle la terre rouge, mais leur éclat attire l’œil contrairement au sol terne. Plus bas, ses lèvres pulpeuses sont fréquemment gercées par le froid ou une morsure involontaire. Par ailleurs, sa peau douce et cuivrée se fripe régulièrement sur les coudes et les genoux, qui subissent le frottement des habits rugueux et la dureté de la pierre.

Morale : Fortement religieuse, Fuyuka porte toutes ses prières vers son Dieu favori : Shiun. Bien que tolérante, elle ne comprend pas ceux qui doutes que les Dieux existent ou réfutent les croyances. Fuyuka est persuadée que les hommes doivent leur vie aux Dieux et que les miracles du monde sont de leur fait.


¤ Histoire :
*Le clan Isatsu*
Si ancien que tous le considèrent comme intemporel, le clan Isatsu vit dans le Nord de Nawa. Il se constitue des hommes qui vivent ici, en groupe, et qui se retrouvent régulièrement dans les montagnes. Dans cette région, la terre offre rarement le confort de l'horizontalité. Hormis les quelques plateaux et vallées de la région, tout n'est que pentes et falaises. Il y a bien des plaines vers l'Est, mais elles sont arides et l'eau est rare.Aux pieds des montagnes grandissent d'épaisses et tortueuses forêts. Ces montagnes s'élèvent en maître. Les nuages s'y écrasent, dévalent les pics et enveloppent les hommes de leur corps mouillé et vaporeux. Ils sont dangereux par leur brume et réconfortant par ce qu'il représente. En effet, ils sont les frères de Shiun. Bien qu'il soit le plus orageux des Dieux, il veille sur le clan. Shiun tempête souvent dans le ciel. Il doit bien y avoir là haut quelques batailles divines. Sans oublier qu'il met souvent ses fidèles à l'épreuve, claquant ses éclairs contre la terre. C'est sans doute un moyen comme un autre de les endurcir ; de ne pas entrer la tête dans ses épaules quand le fouet électrique fait vibrer la terre, abat les falaises et brûle les arbres. Un Isatsu apprivoise sa peur, vit au côté du danger. D'un autre côté, il est si beau d'observer la danse de la foudre, de se sentir un instant si petit face à tant de puissance.
Fort de leur croyance et de leur aptitude incroyable à survivre, le clan mène sa vie avec courage dans les régions difficiles. Bien d'autres éléments les accablent. Le vent souffle dans les falaises, à faire renverser les hommes dans le vide. La pluie arrache la pierre, crée des éboulis et des glissements de terrain. Sans parler des mains froides de l'hiver qui étreignent la vie durant de longs mois. Dans le Nord de Nawa, le gibier est agile et s'enfuit. Quand aux fruits, ils sont capricieux et sauvages. Il y a dans les territoires du nord quelques mauvaises volontés venant du ciel et de la terre, qui feraient fuir bien des hommes. Mais le clan demeure. Sans parvenir à maîtriser les alinéas climatiques, le clan Isatsu a pourtant fait de cette terre la sienne. Il n'a pas la prétention de s'y promener en Maître, mais en ami. Le clan a apprit à s'émerveiller du chant du vent entre les montagnes. A laisser passer la pluie lorsqu'elle est colérique. Si la crise ne passe pas, ils jouent de leurs instruments, et la pluie répond à la mélodie. L'hiver, ils apprécient davantage le feu et la fourrure. C'est le temps de la chasse ardue et des contes au coin du feu. Il joue à cache-cache avec le gibier, à qui sera le plus malin et le plus habile. Les fruits et le miel peuvent à loisir camper sous la roche, dans les arbres et sur les pentes escarpées. Cas cela ne tienne, les mains glissent sous la pierre et tâtent. Si un serpent veut mordre, ils le chassent. Ils grimpent aux arbres pour atteindre les mets. Et s'il le faut, ils gravissent la paroi pour s'approprier ce qu'ils veulent. Tout est bon à prendre pour se nourrir, se vêtir. Vivre. Le clan survit, certes. Mais il n'est pas facile, même en gardant le sourire, de se confronter à la nature. La mort autant que la vie appartiennent au quotidien des montagnards. Ils ne peuvent qu'aimer leur vie, et la craindre. Les éléments sont régulièrement déchaînés, et la mort rôde même si la vigilance demeure. Afin de survivre, il est important de prouver à Shiun et aux autres divinités que le clan reste fidèle et humble envers eux. Les prières et les offrandes sont de rigueur pour être sous la protection des forces divines, qu'elles restent clémentes.
Aujourd'hui, des peuples sédentaires vivent dans les vallées et les plateaux. Ils bâtissent de maisons solides et combattent les possibles inondations et glissements de terrain. Dans les plaines arides, ils irriguent l'eau, mais ne sont pas à l'abri d'une sécheresse. Pourtant, ils ont réussi à créer des villages et à vivre. Ils profitent même des avantages de la sédentarité : du confort et de la stabilité. Le clan Isatsu est aujourd'hui heureux de leur présence. Lors de leur déplacement, il peut maintenant trouver quelques abris pour une nuit et troquer. Le troc est très important dans la région. Le clan apporte de nombreux mets des montagnes et des forêts, en échange de quoi il trouve outils, habits et nourriture exotique et domestique. Les plus anciens ronchonnent parfois contre ces villes qui mangent quelques parcelles de verdure. Ils grondent souvent les enfants de ne pas se laisser tenter à une vie gâtée dans une maison et d'un quotidien monotone.

*Fuyuka Isatsu*
Les feuilles tombaient en masse des arbres lorsque Fuyuka vint au monde. L'automne avait tardé à flétrir l'été, mais
avait débarqué avec fracas. Il rattrapait son retard sans effort sur la cueillette des feuilles. Leur danse macabre se précipitait dans le souffle du vent, qui les arrachaient à leur foyer qui les délaissait. Les arbres ne tarderaient pas à "hiberner" et abandonnaient leurs filles. Voltant, elles retombaient toutefois pour mourir sur le sol. Le groupe, conduit par Yugito Isatsu, avait fait halte près de la forêt, aux pieds d'un pic qu'ils avaient descendu. Lorsque l'hiver approchait, le groupe préférait descendre des monts s'ils y étaient, quitte les plaines arides et s'approcher des forêts. Les animaux sauvages vivaient en nombre conséquent. Les loups rôdaient énormément. En proies au froid, toute la nourriture leur était bonne à prendre. Heureusement, les Isatsu savaient se défendre et se déplaçaient à plusieurs. D'autre part, les loups cherchaient les troupeaux qui s'approchaient rarement de l'intérieur des forêts, où ils ne pouvaient plus compter efficacement sur leur vitesse. Les ours hibernaient, donc n'étaient un danger que pour les inconscients qui les dénichaient dans leurs abris. Par contre, les panthères des neiges avaient déjà attrapé quelques enfants égarés. Les renards chipaient dans les vivres, la faim les forçant à s'approcher des hommes si nécessaire. Rares étaient les bandits, mais les temps étaient moins sûr encore.
Mais oublions là les dangers de l'hiver, seul l'automne comptait aux yeux du nourrisson qu'était Fuyuka. Ignorante du monde, elle en observait les miracles. Miracles qu'étaient les choses simples et habituelles, auxquelles les adultes ne font plus attention. Aux premiers jours de sa vie, Fuyuka faisait davantage attention aux couleurs étranges qui l'entouraient qu'au visage de sa propre mère, Hinata. C'était une femme douce et discrète pleine de bonne volonté. Elle se promit que son enfant passerait l'hiver. Le premier hiver d'un enfant était le plus difficile. Il était mortel. Fuyuka n'aurait que quelques mois lorsque la neige s'abattrait, que les degrés chuteront en dessous de zéro. Si elle n'était pas vigilante, sa fille mourrait de froid. Son homme, Itô, était l'un des hommes forts du groupe et secondait constamment Yugito. Cette dernière était une femme sage et expérimentée qui les guidait avec aise. Elle connaissait bien la région et prenait de bonnes décisions. Elle demandait presque toujours à Itô de prendre la tête du groupe de chasse. Si bien que lorsqu'elle ne désignait personne, il s'avançait naturellement pour prendre la tête.
Dans le groupe, il n'y avait pas de chef. Il n'y avait que des hommes et des femmes avec leurs forces et leurs faiblesses. Le chef était présumé chef pour la durée du travail effectué. Cela permettait simplement à rendre les choses plus facile et de laisser les décisions au plus responsable, au plus doué dans l'entreprise du moment. Ainsi, Itô était bon chasseur tout comme Hinata était habile des mains. Elle avait cousu bien des vêtements, alliant les matières étrangères qu'ils avaient reçu des sédentaires dans les villages avec les peaux et fourrures de leurs gibiers. Fuyuka ne manqua pas de chaleur durant l'hiver. En revanche, elle ne fut pas facile à vivre. Elle sortait à son goût que trop rarement de son panier de peau qui la tenait au chaud. Elle râlait pour tout et n'importe quoi. Si durant l'automne, elle s'occupait en observant les mouvements autour d'elle, la monotonie de la marche et le désert blanc qui s'offrit à elle en hiver l'ennuya atrocement. Cet hiver là, quelqu'un imagina avec délice d'étouffer une petite fille dans la neige pour la première fois. Le printemps accueillit les premiers pas incertains de Fuyuka qui retrouva le sourire. Un monde nouveau s'ouvrait à elle, entre les longues marches de la pleine à la montagne, et les haltes dans les villages marchands.

**
**
**

¤ Le Role Playeur :
Adepte des jeux de rôle et passionnée par le monde de Naruto. Mais connais peu le système de Donjon&Dragon. N'ayez pas peur de la reprendre à la moindre "faute de jeu" ou incompréhension ponctuelle !


Dernière édition par Fuyuka Isatsu le Sam 8 Juin - 22:58, édité 4 fois
Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Fuyuka Isatsu (en cours...)   Jeu 23 Mai - 20:10

Bonjour, la présentation est-elle toujours d'actualité ? Dans le cas contraire, la présentation sera archivée le 31 mai.

MessageSujet: Re: Fuyuka Isatsu (en cours...)   Sam 25 Mai - 17:02

Elle est d'actualité mais ce sera un peu long, j'ai l'intention d'écrire plusieurs chapitres dans mon histoire.
Si ça ne va pas, je ferais une copie personnelle et re-posterais ma fiche quand je l'aurai terminée.
Kabashi Senjago
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Fuyuka Isatsu (en cours...)   Mar 18 Juin - 15:32

Bonjour et bienvenue sur Ryoma

C'est moi qui prendrais en charge ta présentation à partir de maintenant.

Je souhaitais savoir si la présentation était toujours d'actualité, n'ayant pas constater d'évolution depuis un moment. 

N'hésite pas à me recontacter pour plus de précisions et à lire attentivement la partie contexte du forum

Cordialement,
Daiki Detarame
Responsable des présentations


« Un homme est plus un homme par les choses qu'il tait que par celles qu'il dit. »

MessageSujet: Re: Fuyuka Isatsu (en cours...)   Mar 18 Juin - 20:37

Bonjour et merci

La présentation est toujours d'actualité, j'ai eu des contre temps. Je la travaille toujours mais j'attends qu'elle soit davantage avancée avant d'éditer ma fiche. Je prend mon temps pour être sûr que tout concorde avec le contexte général de Ryoma. Je la posterai bientôt normalement.

Cordialement,
Fuyuka Isatsu.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fuyuka Isatsu (en cours...)   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Informations :: Présentations :: Abandons-