Partagez | 
 

 CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Mar 7 Oct - 21:19

CK005 : TOURNOI CHUUNIN - Team 3


Sayuri sourit devant l'enthousiasme de Tenson. Il n'avait pas fallu batailler sévèrement pour récupérer cette mission, la Jounin était depuis longtemps reconnue comme personnalité compétente de Konoha, et on la remerciait en acceptant ses demandes. A vrai dire, elle avait proposé son équipe juste après leur première rencontre, au Parc. Elle s'était rendue compte qu'ils ne se connaissaient pas, et cela nécessitait une mise au point approfondie. Dans quelques mois, il y avait fort à parier qu'ils seraient capable de combattre d'une façon optimal, selon leurs moyens. Avec ou sans Sayuri... Et d'ailleurs, avec ou sans Hiyori, qui ne semblait pas vouloir se lever aujourd'hui.

A la mention d'Akogare, le sourire de Sayuri augmenta encore un peu. Même s'il avait fallu payer de sa personne - oui, elle admettait que cela n'avait rien de désagréable et que bon, c'était presque plus en sa faveur qu'en celle d'Akogare, même s'ils n'avaient jamais fait de concours - elle était assez fière de son coup. Sans doute lui aura-t-il appris quelques tours utiles...

[Sayuri] - De rien Kyuza. Il est assez difficile de créer un lien, hum... professionnel avec lui. Mais peut-être que si tu lui as plu, il te proposera un nouvel apprentissage, après avoir eu tes résultats au Tournoi Chuunin.

Oui, bon, il ne fallait pas trop espérer non plus. Quand il n'était pas en mission, Akogare faisait tout son possible pour rester loin de l'Académie. Du moins, à visage découvert. Mais même avec son masque, Sayuri l'aurait reconnu. Il se tenait d'une façon particulière, et il y avait toujours cette aura qu'il ne prenait pas la peine de dissimuler. Une certaine puissance, et une certaine ironie.

[Sayuri] - Si vous n'étiez pas prêts, je ne vous aurais pas inscrit. Même si vous ne parvenez pas à l'emporter, vous pourrez apprendre davantage. Et cela, c'est important.

Elle regarda une nouvelle fois autour d'elle, puis s'avança en direction de la porte. D'un geste de la main, elle indiqua aux Genin de la suivre.

[Sayuri] - On ne va pas attendre plus longtemps. Il faut qu'on ait atteint un certain point avant la tombée de la nuit.

Les gardes leur souhaitèrent bonne route. Sayuri leur adressa un charmant sourire. Peu de chances qu'ils aient des ennuis sur ce parcours. La route diplomatique jusqu'à Kumo était sûre. Ils étaient en bons termes avec le Village Caché des Nuages. Ceux-ci ne risquaient pas de les attaquer, et avec un peu de chance, ils auraient même une escorte privée.

Avec Kiri, les choses étaient un peu plus floues. Sayuri savait que le village sortait d'une guerre civile. Qui l'avait emporté, cela, elle n'en savait rien. Leurs informations étaient encore maigres, le conflit trop récent. Mais connaissant la fierté des Kiréens, ils participeront. Même s'ils devaient être deux, ils participeront.

Mais quelque chose lui disaient qu'ils viendraient en nombre, pour montrer que Kiri est toujours là, toujours puissant, et toujours vigilant.

[Sayuri] - Le voyage en bateau durera un peu. On pourra effectivement en profiter pour apprendre quelques petites choses. Improbable que je t'apprenne à maîtriser le Katon. Il faudrait que je te dévoile certaines arcanes des Uchiha, et ce n'est pas pour tout de suite.

Elle lui adressa un clin d'oeil taquin, et commença à quitter la voie principale.

[Sayuri] - Il faudra deux jours pour atteindre Kumo. Nosu allons traverser Kawa, et Yuki. Ce soir, on dormira à Kawa. Et demain, à Kumo.

Ils avaient pénétré dans la dense forêt du Pays du Feu. Sayuri bondit sur une large branche, et demeura accroupie.

[Sayuri] - Vous devez savoir comment on se déplace pendant les missions ? Pour aller plus vite. Vous utilisez votre chakra pour vous propulser de branches en branches. Ce sera un peu fatiguant au début, mais vous vous habituerez rapidement !

Elle rejoignit la branche la plus proche, et se tourna, debout, vers ses étudiants.

[Sayuri] - A vous ! Si vous voulez discuter, ne me perdez pas de vue.

Elle réitéra son sourire taquin, et bondit de branches en branches, vers le nord.

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Jeu 9 Oct - 17:16

Sayuri leur confirma qu’ils étaient près pour cet examen, même si la victoire n’était pas assurée, ce qui était normale. Avec l’entraînement qu’il avait fait en compagnie de Sabi et Akogare il avait pris beaucoup de niveau et la mission allait surment lui faire le plus grand bien.

A priori Hyori n’allait pas venir, c’était dommage mais c’était son choix, si il ne venait pas c’était qu’il n’avait pas la carrure pour devenir shinobi. Si on veut le devenir c’était à force de suer et d’en prendre plein la figure, pas en restant dans son lit à pioncer comme un loir.

L’équipe trois était partit, Kyuza fit de même que son sensei vis-à-vis des gardes. Ca ne fit pas le même effet qu’elle mais vu son physique c’était sûr que ces hommes ne pouvaient résister au charme de la charmante Uchiha.

Pendant le chemin Sayuri sauta sur une branche, le genin se demanda ce qu’elle était entrain de faire, il ne voyait pas l’utilité de faire ça.
Sans que l’élève est eu le temps de comprendre ce qu’elle leur disait de faire elle partit de branche en branche.
Ne voulant désobéir aux ordres, le shinobi jeta sa cigarette et se lança sur une branche, une fois dessus il manqua de tomber. Pour éviter la chute il concentra son chakra dans ses pieds, ainsi il restait figé sur la branche.
Le problème était qu’a cette vitesse là, ce n’était pas forcement le plus rapide, sauf pour la chef d’équipe qui était déjà toute petite au loin.

* Merde ! *

Au bout d’une dizaines de branches, le ninja avait comprit le système et se déplaçait de plus en plus vite.
Elle avait eu raison lorsqu’elle avait dit que c’était fatigant, de plus il devait se concentrer à chaque saut, ce n’était pas un reflex pour lui. Les seules fois ou il avait fait ça s’était de toit en toit dans le village de Konoha, il avait donc beaucoup plus d’espace pour atterrire. Heureusement pour lui que pendant son entraînement il avait fait en sorte d’avoir plus de chakra, sinon il aurait été largué au bout d’une heure.

Par inquiétude, le jeune Kajitori se retourna pour voir comment se débrouillait son collègue.

Kyuza – Ca se passe bien pour toi ?

Le vent qui sifflait dans ses oreilles ne faisait qu’amplifier sa joie.
Partir en mission diplomatique à son niveau était une expérience que peux de personnes peuvent avoir

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Ven 17 Oct - 1:29

[Sayuri] - Le voyage en bateau durera un peu. On pourra effectivement en profiter pour apprendre quelques petites choses. Improbable que je t'apprenne à maîtriser le Katon. Il faudrait que je te dévoile certaines arcanes des Uchiha, et ce n'est pas pour tout de suite.

Tenson se renfrogna, impatient, mais se consola en se disant que le bateau serait une expérience unique et qu’il pourrait apprendre tout de même ces « quelques petites choses ». Il était jeune et il avait encore de la difficulté à manipuler son chakra. Cette force intérieure magnifique et mystérieuse n’était pas encore domptée, comme un chiot qui demande beaucoup d’énergie à entretenir. Mais déjà, il était capable de le ressentir et de le diriger dans son corps, ce qui marquait souvent le potentiel encore inexploité. Voilà justement que se présentait à lui une occasion de s'exercer.

Imitant Sayuri, il grimpa à l’arbre en faisant adhérer le tronc à ses pieds – il commençait à être plutôt bon pour ça – et s’arrêta sur une branche plus haute. Il prit quelques instants pour se concentrer en vue de réussir l’exercice.

*Pour grimper, j’utilise mon chakra pour faire coller mes pieds au tronc. Si je veux sauter plus loin, et bien... je n’ai qu’à le faire sortir de mes pieds !*

L’explication lui était venue naturellement, usant de son sens de la logique. Il visualisa son chakra qui sortait vivement par son pied droit et sauta. Il réussit de justesse à s’accrocher à l’autre branche, par les mains ! Il se remonta sur la branche où il était rendu, faisant le point.

[Kyuza] – Ca se passe bien pour toi ?

[Tenson] – Et ben... On dirait que ça marche pas vraiment très bien mais je sens quand même une différence avec un saut normal ! C’est comme hop ! Je devrais peut-être y aller avec plus de force...Mais si je sautes trop loin c’est pas mieux. Ah zut, ils ont tellement la vie facile, les oiseaux, tu trouves pas ? Ils font cui-cui et battent des ailes et voilà ! Dans les airs ! Mais bon nous on a pas de plumes alors... M’enfin, tu as l’air de te débrouiller plutôt bien, comment tu fais, dis ?

Tout en l’écoutant, Tenson réessaya son saut. La prochaine branche était plus basse et plus rappochée, ce serait probablement plus facile. Il concentra de nouveau son chakra dans ses pieds, qui s’entourèrent d’une légère lueur bleue, comme quand Reiko leur avait fait la démonstration. Le genin se souvint alors des explications qu’il avait eues dans ce même cours. Il existait deux types de chakra et il devait les malaxer convenablement, détail qu’il avait un peu négligé, brouillonné. Il stoppa le flux déjà en circulation et recommença, plus lentement. Sayuri était déjà loin, mais suffisamment près pour que ses élèves puissent la rattraper. Selon lui, Tenson devait répartir également le chakra physique et le chakra spirituel. La force de son corps, et celle de son esprit. C’était difficile à distinguer, mais une subtilité dans la chaleur dans deux lui permettait d’ajuster ses dosages. Lorsqu’il fut satisfait de son mélange, il expulsa son chakra dans ses pieds, très rapidement, presque brusque, et s’élança. En combinant chakra et force musculaire, il réussit à atteindre l’autre branche, un peu déséquilibré, toutefois. Il se retint in extremis en inversant le sens de circulation de son chakra, chose difficile auquelle il n’était pas habitué. Cependant, il se rendait compte que ça allait lui être très utile, cette capacité de passer du saut à l’adhérence et vice versa.

Sayuri gambadait à l’horizon, et Kyuza, qui avait compris les bases du précédé, l’attendait un peu, ne voulant quand même pas le laisser seul. Comprenant sa propre lenteur, Tenson accéléra le rythme. Il préférait y mettre plus d’efforts physiques et moins de chakra, quitte à être plus essoufflé. De cette façon, il arriverait à développer une façon beaucoup plus naturelle de se déplacer, sans tout calculer.

Effectivement, plus ils avançaient, plus Tenson se sentait léger, porté par son chakra. Certes, il devait quelques fois se rattraper avec les mains, subissant quelques échardes, mais toujours de moins en moins. Sayuri avait raison, c’était fatiguant à la longue, mais le Saishi s’étonnait encore de l’effet produit, une sensation de légèreté dans les airs, comme un écureuil volant qui plane de branche en branche.

[Tenson] – Finalement, c’est plutôt cool ! Là c’est vraiment hop ! Ah tout à l’heure je me suis fait cette vilaine écharde beurk ! Il faudrait que je m’entraîne à marcher sur l’eau aussi, ça doit être trop trop sympa le surf sans planche ! Tu y arrives, toi ? J’ai l’impression que tu as plus d’entraînement à ton acquis que moi... Au fait, c’est qui ce Akogare qui t’as entrâiné ?

Tenson sembla se rendre compte de quelque chose d’essentiel qu’il avait précédemment loupé, trop enthousiaste à l’idée de prendre le large. Il allait participer au Tournoi Chuunin.

[Tenson] – OH MON DIEU ! Mais tu te rends compte ?! C’est pas n’importe quel tournoi, là ! J’ai jamais assisté à ça auparavant ! Est-ce que ça va être ton premier essai toi aussi ? Oulàlà j’en reviens pas encore !

L’exercice avait beau être épuisant, il débordait d’énergie.

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Jeu 23 Oct - 18:46

Son coéquipier avait l’aie d’avoir plus de mal que lui à sauter de branche en branche, il aurais voulu être un oiseau pour se déplacer plus facilement.
Kyuza rigola à cette remarque, effectivement ce serait plus facile, mais les piafs n’ont pas un grand cerveau ni de rêves à accomplir à par manger et dormir. Quel vie inintéressante…
Son homologue allait même jusqu’à lui demander des conseils, ce qui était très flatteur. Le genin aimait bien se sentir utile en venant en aide aux autres, il se fit donc une joie de l’aider.

Tout en avançant et en jetant des regards devant lui il expliquait comment faire à Tenson.

Kyuza – J’ai fait un entraînement spécial pour projeter mon chakra affin de sauter plus vite et plus loin, ce qui fait que je n’ai pas mis longtemps à y arriver.
Le truc c’est qui faut envoyer suffisamment de chakra de ton pied vers le sol, de façon à ce qu’il te projette. C’est assez simple si tu sais déjà marcher sur les arbre.
Tu verra au bout d’un temps tu n’y pensera même plus.


Tout les trois avançaient dans la forêt, avec Syuri en tête et les deux genins derrière entrain de faire la causette.
Le jeune Saishi continuait son interrogatoire sur le Kajitori.

Kyuza – Ouai j’y arrive, c’est l’une des première chose que j’ai apprise, j’en ai bavé, les truc avec le chakra c’est pas vraiment mon truc, mais bon je suis bien obligé de s’avoir m’en servir un minimum.
Je sais pas vraiment si j’ai plus d’entraînement que toi, on verra ça si un jour on combat ensemble. Je ne dis pas que j’ai envie de te casser la figure mais c’est le seul moyen de savoir et puis tu sais je suis s^r que tu maîtrise mieux ton chakra que moi.
Akogare c’est un intimer de Sayuri-sensei et faut dire qu’il n’a pas le même niveau que nous. C’est un anbu, il fait partit de l’élite de Konoha, donc bon il est balèze. T’aimerais bien faire parti de l’anbu ? Moi je ne sais pas encore, je suis entrain de revoir mes objectifs en ce moment.


Les deux collègues avaient l’air de s’apprécier, c’était une bonne chose, il aurait pu tomber sur quelqu’un d’égocentrique ou un malade mental. Lui était sympa et enthousiaste, c’était bien comme ça, il était plus sûr de lui que la première fois où ils s’étaient rencontrer.
Quand il m’entonna le chuunin exame Kyuza eu un haut le cœur, il était si proche te si important pour lui, comment avait-il fait pour l’avoir oublier si vite.

Kyuza – J’ai déjà assisté à ce tournoi à Kumo, ça va faire bizarre d’y retourner. En tout cas les gars las-bas ce sont des masses. Je ne les ai pas combattu mais il sont balèzes certains.

En parlant de ça, une question lui vin à la tête.

Kyuza – Dites Sayuri-sensei, les équipes seront faites en fonction de quoi, on sera ensemble Tenson et moi ?

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Sam 25 Oct - 17:42

Sayuri avait pris une certaine avance sur ses étudiants, mais elle veillait à rester dans leur champ de vision. Son but n'était pas tant de les semer que de les entraîner. Elle se laissa même rattraper, pour ne garder qu'une courte longueur sur les deux Genin. Si tout se déroulait comme prévu, ils dormiraient ce soir dans une auberge adorable en bordure du pays, et pourraient ensuite poursuivre le cœur tranquille pour faire la jonction avec Kumo. Sayuri sourit lorsque Kyuza évoqua le statut d'Akogare. Un intime ? … Oui, quelque chose comme ça. Même si, et c'était assez drôle, ils faisaient l'un et l'autre tout leur possible pour minimiser les liens trop… encombrants. Pourtant, ils auraient fait un beau couple romanesque. Lui, pâle comme la mort, avec ses yeux laiteux et pétillants. Elle, hâlée et lisse comme une pomme, une pomme qui croquait et se faisait croquer, avec deux yeux dorés trop plein de malice. Les deux clans les plus illustres de Konoha, réunis sur le champ de bataille et dans le lit pour donner naissance à des dizaines de héros et d'inspirations héroïques… Un jour, juste pour rire, elle lui en parlera. Juste pour voir sa tête catastrophée.

Sayuri se retourna à moitié quand Kyuza lui adressa la parole. Elle eut un délicat haussement d'épaule, presque invisible à cause du mouvement constant.

[Sayuri] – Je n'ai pas l'autorisation de parler des modalités avec vous. Mais si équipe il y a, ce sera les équipes habituelles, toi et Tenson, en somme, pour la nôtre.

Quand Sayuri avait proposé leur nom, Tenson venait juste d'être fait Genin, et leur première rencontre avait eu lieu dans le parc. Ils n'avaient pas été très performants lors de ce test. La précédente équipe de la jeune femme avait presque, presque réussi à l'inquiéter. Elle avait un pied en dehors de la zone, le bras levé, et les doigts du plus jeune de ses étudiants avaient frôlé le foulard. Mais Sayuri lui avait cassé le poignet d'un coup sec, sans trop se soucier des conséquences. Aujourd'hui, c'était un excellent Jounin. Quoique toujours pressé.

Ils progressaient dans les temps. Les minutes puis les heures s'écoulaient, et midi approchait rapidement. Finalement, Sayuri indiqua une pause. Ils étaient toujours dans le Pays du Feu, à côté d'une rivière et au beau milieu de la dense forêt propre à cette région. Sayuri retira son sac à dos et le jeta contre un arbre. Elle s'assit par terre, les jambes tendues en avant, et s'appuya sur ses deux mains. Elle aurait volontiers continué et mangé en chemin, mais rien ne pressait terriblement. Shigeo, l'intendant de Kumo, devait désormais être averti de l'arrivée de l'émissaire de Konoha et ils auraient vraisemblablement estimé son arrivée à demain. Comme prévu.

[Sayuri] – On va s'arrêter quelques minutes.

Sayuri délaissa ses sandales et les jeta également contre l'arbre. Elle remonta les ourlets de son pantalon jusqu'à ses genoux et s'avança dans la rivière. Rapidement, elle se débarbouilla le visage de la poussière qui s'y était déposé et s'étira longuement. Elle s'assit ensuite sur un rocher, planté au milieu de l'eau et demeura les pieds dans l'eau.

[Sayuri] – Si vous n'avez pas pris à manger - ce qui n'est pas bien -, il y a de la nourriture dans mon sac.

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Sam 8 Nov - 19:37

[Si la mission ne vous intéresse pas, dites le moi et je la termine. Si vous ne pouvez pas poster en ce moment dites le moi aussi.]

Sayuri mangea quelque chose rapidement, puis revint sur le rivage. Elle s'installa contre un arbre, ferma les yeux, et attendit patiemment que ses pieds sèchent. Sans être en avance, ils n'étaient pas en retard, et dès ce soir ils dormiraient bien au chaud chez un ami. Cela servait de beaucoup voyager. L'occasion de se faire suffisamment de contacts de part le monde pour toujours savoir où dormir, où se restaurer. Ses étudiants auraient le temps de s'y essayer, plus tard, à leur tour. Finalement, Sayuri se releva, descendit l'ourlet de son pantalon sur ses chevilles et remit ses sandales.

[Sayuri] – On repart.

Ils étaient prêts de toute façon. Sayuri poursuivit le trajet à une allure modérée. Ils ne suivaient pas strictement l'itinéraire diplomatique ou marchand, mais une ligne plus ou moins droite qui les mènerait à bon port. Le soleil tapait fort encore. Les Genin discutaient entre eux, parfois, mais petit à petit ils parcouraient les kilomètres qui les séparaient encore du premier point d'arrivée. Sayuri était tout à ses pensées. Elle n'était pas angoissée devant le travail qu'il lui faudrait accomplir. Elle avait l'habitude de fréquenter des shinobi venus d'ailleurs, et la perspective de retourner dans ses villages, en tant qu'émissaire, était séduisante. Sayuri y avait cultivé quelques amitiés depuis le temps qu'elle exécutait des missions, et elle appréciait beaucoup ces pays. La nouvelle administration de Kumo lui était totalement étrangère, un certain Shigeo Koyama, celui-là même qui organisait le précédent Tournoi Chuunin. Kiri était, aux dernières nouvelles un peu mouvementées, dirigé par Shinji Azechi. Ce serait l'occasion de vérifier. Toutefois, si Kiri se montrait menaçant… Elle jeta un coup d'œil à ses étudiants. Non, ce ne serait pas très difficile de les protéger et de se replier. Ils n'iraient pas faire de folies.

Les minutes puis les heures s'écoulèrent, le soleil commençait à redescendre dans le ciel. Sayuri prenait des nouvelles de Kyuza et de Tenson de temps à autre, puis les informa qu'ils étaient bientôt arrivés. Vingt minutes plus tard, une première cabane apparut, puis une maison bien plus vaste quelques mètres plus loin, cachée derrière un épais feuillage.

[Sayuri] – C'est ici que nous dormirons.

Sayuri quitta les branches pour retomber à terre d'un petit bond élégant. La maison était moins grande qu'il n'y paraissait de loin, de vrais rondins de bois se superposaient les uns aux autres avec par endroit des ouvertures pour une fenêtre. Sayuri se déplaça jusqu'à la porte, elle tapa à deux reprises. Une voix lui répondit à l'intérieur, la porte s'ouvrit et une petite mine curieuse les dévisagea. Les yeux de la femme s'illuminèrent quand ils rencontrèrent ceux jaunes de Sayuri.

[???] – Sayuri-chan !

C'était l'une des rares personnes à encore l'appeler ainsi.

[Sayuri] – Contente de te revoir Oobomi. Depuis le temps.

[Oobomi] – Tu vas au nord ?

[Sayuri] – A Kumo oui... J'espérais que tu pourrais nous héb…

[Oobomi] – Mais oui, mais oui !

Le regard de la femme – elle devait avoir plus de cinquante ans, mais Sayuri ne lui avait jamais demandé – un regard noir et pétillant, se posa sur les étudiants qui l'accompagnait.

[Oobomi] – C'est ta nouvelle équipe ?

[Sayuri] – Oui, Sayuri posa sa main sur Kyuza. Voici Kyuza, puis sur Tenson. Et voici Tenson.

Oobomi hocha la tête avec intérêt.

[Oobomi] – Bienvenue jeune gens ! Ils ont l'air plus vif que Minato, hein. Le petit o…

Sayuri éluda d'un large signe de la main.

[Sayuri] – Oui, oui ils sont plus vifs.

Elle se souvenait d'un dîner particulièrement inconvenant où ledit Minato avait passé le temps le regard plongé dans le décolleté de Sayuri. Cela avait certes beaucoup amusé Oobomi, mais nettement mais Sayuri. Ils disaient que c'était parce qu'elle était trop concernée. Ben ça…

Ils entrèrent, Oobomi les mis à l'aise et les prévint que dans une heure environ le dîner serait prêt. Sayuri prévint qu'elle comptait utiliser la salle de bain. Elle ne donna pas d'instructions particulières aux Genin et monta directement à l'étage. Dans le couloir, elle retira sa veste qui commençait à l'étouffer en fin de journée. Elle referma la porte, déposa le vêtement sur une chaise et termina de se déshabiller. Sayuri prit une douche rapide pour retirer les agglomérats de poussières et de terre qui s'étaient accumulés dans ses cheveux et sur sa peau, puis elle ouvrit les robinets et les laissa couler. Avec un soupir de profonde et sincère satisfaction, elle s'immergea complètement dans l'eau chaude. Sayuri ferma les yeux, et laissa avec un certain plaisir ses pensées quitter son esprit. Ne plus penser à rien, rêver sans tout à fait dormir.

Trente minutes plus tard, elle était hors de la baignoire, occupée à prendre soin d'elle et encore vingt minutes plus tard, elle était dans le couloir. Oobomi avait préparé un véritable festin en moins d'une heure. C'était… inattendu, mais Sayuri la remercia chaleureusement. Le dîner dura près d'une heure, Oobomi ne pressait pas de questions, elle était simplement intéressée de savoir qu'un Tournoi se préparait, et curieuse de savoir si les jeunes gens présents sous son toit y participeraient. Ils débarrassèrent, puis la vieille femme annonça qu'elle allait se coucher. Sayuri retint un instant ses Genin pour leur annoncer le programme de demain.

[Sayuri] – Demain on traversera les pays de Kawa et de Yuki. Il fait froid à Yuki mais si on maintient à bon rythme, demain soir on sera escorté par une équipe de Kumo vers leur village. Passe une bonne nuit, on se lève à six heures.

Elle leur adressa un sourire, leur indiqua où étaient leurs chambres, et monta dans la sienne. Cela faisait près de douze ans qu'elle dormait ici quand elle allait au nord. Cela lui remémorait un certain nombre de souvenirs… Elle s'endormit.

A cinq heures, elle était éveillée. Des exercices, une douche, puis un petit-déjeuner en compagnie de tout le monde. Sayuri dit au revoir à Oobomi, qui souhaita bonne chance à tout le monde, et ils repartirent.

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Lun 10 Nov - 0:48

Une fois la méthode de déplacement apprivoisée, il ne mirent pas trop de temps à se rapprocher de Sayuri.

[Tenson] – Ouais un jour on fera un combat ensemble et ça va être trop trop sympa ! Bon, va falloir que je m’entraîne encore et encore mais tu vas voir j’vais être super fort ! Et ouais c’est vrai j’aimerais bien être dans les ANBUUUU ! Kyaaa !! Nan mais vraiment ils sont trop cool avec leurs masque et tout et tout ! Au fait, j’me demande bien quel animal j’aurais comme masque...

Heureusement que Sauri avait ralenti le rythme, ils purent enfin être à son hauteur. Tenson avança juste un petit peu plus, simple caprice personel. Kyuza parla alors d’équipes pour le tournoi. Le Saishi n’avait pas envisagé cette possibilité. Il se dit que ça pourrait être sympa.

[Tenson] - Ce Hiyori est-ce qu’il est genre « officiellement » dans notre équipe ? Ça va déranger si on est juste deux ? Ah, juste comme ça, dans les autres pays est-ce que c’est le même système qu’à Konoha ? Genre des équipes de trois et tout, là ? Enfin j’imagine que oui, c’est surement la meilleure façon.

Il se parlait plus à lui-même en fin de compte... Le trajet se passait bien, le temps était bon, Tenson était heureux. Il avait cet air sur le visage, vous savez, avec les pommettes rouges et un petit je-ne-sais-quoi dans les yeux qui fait qu’on se sent illuminé à la vue d’une pareille jeunesse. Bientôt, il n’eut même plus besoin de se concentrer pour avancer, c’était devenu un automatisme. Bien sûr il y pensait, mais pas assez pour appeler ça de la concentration.

Alors que son estomac commençait à ressentir les effets du déplacement, Sayuri proposa justement un arrêt pour prendre une bouchée. Ils étaient en bordure d’une rivière aux eaux rocailleuses, un endroit très calme. Suivant les traces de sa professeure, Tenson se prit un sandwich et retira ses chassures pour aller le déguster sur un rocher. Il trouvait ça plutôt cool, être sur un rocher comme ça, tout entouré d’eau. Quelques oiseaux se promenaient au-dessus de leurs têtes, descendant quelquefois pour pêcher. Le garçon eut même pitié d’un bébé canard et lui donna un petit bout de pain.

[Tenson] – Attention de pas t’étouffer avec, hein.

Sayuri annonça qu’ils reprenaient le chemin. Quelques minutes furent nécessaire à Tenson pour se remettre en mode déplacement, après lesquelles tout allait bien. La conversation était au minimum, Sayuri s’informant de leur état de temps en temps. Alors que l’après-midi était assez avancé, ils atteignirent finalement la cabane qui les hébergerait pour la nuit.

La dame qui les accueillit semblait plutôt âgée. D’ailleurs, son accueil fut très chaleureux. Elle paraissait curieuse et intéressée d’en savoir plus sur les deux élèves. Tenson tâcha dde retenir son nom, Oobomi-san. Le shinobi rougit légèrement lorsqu’il fut présenté à la dame. Il esquissa un petit sourire et détourna le regard en direction de Kyuza. Lorsqu’elle mentionna le nom de Minato, Sayuri eut une drôle de réaction, comme si elle cherchait à éviter le sujet.

[Oobomi] – Donc bienvenue chez moi, ça fait toujours plaisir de recevoir de la visite. Je vais préparer le dîner et dans une heure ça devrait être servi. Je vous en prie, faites comme chez vous, j’ai une bibliothèque bien garnie, la cour est accessible également et j’ai quelques jeux dans l’armoire là-bas. Vous connaisez le Go ? Le Shogi ? Enfin bref, serrvez-vous, il y en a pour tous les goûts. Les toilettes sont au bout du couloir et à l’étage à droite. Je vous laisse, la cuisine m’attend.

[Tenson] - Merci beaucoup, Oobomi-san !

Il se retrouva bientôt seul avec Kyuza, leur senseï montée à l’étage. Ils marchèrent un peu histoire d’explorer les lieux. l’ambiance était drôlement confortable. Les divans étaient moelleux et les lumières jaunes ni trop claires, ni trop tamisées. Tenson s’adressa à son camarade.

[Tenson] – T’as envie de faire quelque chose ?

Ils s'assirent sur les canapés qui se faisaient face, séparés par une table basse et eurent à peine le temps de comprendre le principe du Shogi que le dîner fût prêt. Tenson écarquilla les yeux devant le festin qui dégageait des arômes exquis.

[Tenson] - Sugoiii ! Vous avez préparé tout ça seule ? Nan mais je veux dire TOUT ça ? Ça sent tellement bon ! Oh ! vous avez même fait des... Ne me dites pas qu'ils viennent de Suna ? Ce sont les meilleurs ! Rien à voir avec ceux de Konoha,vraiment... Heureusement que c'est pas Ginko qui est avec nous, elle aurait tout dévoré toute seule ! Sayuri-senseï est plus partageuse ! Si, si ! Elle nous a même donné de ses sandwich comme casse-croûte plus tôt. Sans vouloir offenser Sayuri-senseï, je suis sûr que votre cuisine doit être bien au-delà de ces sandwich !

Elle lui répondit d'un sourire chaleureux. Il s'empressa aussitôt d'attaquer le plat principal, pigeant dans les multiples entrées au hasard, ne sachant pas par où commencer. Tout avait l'air si délicieux ! Les autres semblaient se régaler tout autant que lui ! Enfin, peut-être en moins grosses proportions... Oobomi les interrogea sur leur participation au tournoi, ce à quoi ils répondirent modestement. Après le dessert, la dame monta tout de suite se coucher, probablement exténuée par la cuisine qu'elle avait faite.

Sayuri leur annonça l'itinéraire à suivre pour le lendemain. Ils devraient se lever tôt et être en forme. Cependant, Tenson avait le goût d'aller s'entraîner... Il hésitait quelque peu. Après réflexion, il décida d'y aller tout de même. Il avait parlé avec Kyuza de ce truc de marcher sur l'eau et il voulait être capable. Assurant qu'il serait bientôt rentré, il se rendit dans la cour avec une serviette et du linge de rechange, juste au cas où. Une petite mare décorait le paysage extérieur. Elle n'était pas trop profonde, ce qui éviterait à Tenson de se tremper complètement. Il retira ses chaussures et remonta son pantalon jusqu'à ses cuisses. Comme il s'était déplacé toute la journée à l'aide de son chakra, il avait une certaine facilité à le contrôler. Il se dit qu'il serait probablement assez facile de réussir à marcher sur l'eau. Il mit 'abord un pied, éjectant du chakra pour compenser l'effet de gravité. Encore en appui sur son autre pied, il se donna un élan pour embarquer.

*Ok, voyons voir ce que ça donne...*

Malheureusement, il perdit aussitôt l'équilibre et glissa sur le dos. PLOUF ! Lui qui avait espéré ne pas se tremper... C'était raté. Il se concentra et réfléchit plus profondément.

*Pour avoir le plus de chances de rester sur l'eau, j'imagine que je dois répartir mon poids sur la plus grande surface possible. Le tout est de faire comme si l'eau était un plancher fragile, ne pas la brusquer.*

Il réessaya à plusieurs reprises, tentant de s'équilibrer. Au bout de trente minutes, il avait fait du progrès. Il était capable de rester presque 'une seconde sans tomber. À force de réessayer, il finit par être capable de se tenir sur place assez longtemps.

*Ouais ! bon maintenant il faut essayer de se déplacer... Doucement...*


Lentement, il leva un pied puis le reposa à quelques centimètres devant. L'étape la plus difficile était le transfert de poids. En fait, tout était de synchroniser le flux de chakra avec le mouvement. Encore et encore, il n'y arriva pas. Il essaya même de patiner sur l'eau, mais rien n'y faisait. Puis il se souvint de son entraînement avec Kento, au cours duquel il avait appris à marcher sur les arbres. Ce même transfert de poids lui avait posé tout un problème. Il se souvint qu'il devait équilibrer les doses de chaque côté de sorte qu'il puisse tenir debout. Cela faisait environ une heure qu'il s'entraînait. Il devrait bientôt rentrer se reposer, le lendemain allait être exigeant.

*Allez, je suis capable d'y arriver avant huit heures trente.*

Très concentré, il réessaya de nouveau. Il arrivait à faire à peine un pas, puis il retombait dans l'eau. Épuisé, il se laissa choir au complet dans l'eau, de toute façon, il était déjà trempé. Retenant son souffle, il regardait la lumière floue de la lune à travers la surface de l'eau. Tout semblait se passer tellement lentement autour de lui... Il ferma les yeux un instant, se laissant séduire par la légèreté qu'il éprouvait dans l'eau. Les bras et les jambes écartés, il en vint à flotter à la surface, en forme d'étoile. Alors qu'il en arrivait à la fin de son souffle, un éclair de génie le traversa. Il se releva brusquement, éclaboussant les alentours, et regagna le bord. Il avait compris.

Sans un mot, il prit une grande respiration, et avança un pied. Puis l'autre. Puis l'autre. Il sourit doucement et se rendit de l'autre côté de la petite mare. Il avait compris qu'il fallait ralentir le flux de chakra, étant donné que l'eau est plus lourde que l'air. Ce faisait, il s'assurait un équilibre beaucoup plus aisé et pouvait jouir de sa stabilité pour se marcher sur l'eau. Mettant également le reste en pratique, c'est-à-dire la propulsion de chakra, l'occupation de la plus grande superficie possible et le dosage approprié de chakra lors du transfert de poids, il rendait le tout encore plus facile.

Satisfait, il se sécha et se changea derrière un arbre, de crainte qu'un visiteur inusité ne l'espionne de la maison. Il suspendit ses vêtements mouillés aux branches de ce même arbre et regagna la maison. Ce petit entraînement lui avait coûté cher en énergie et il ne mit pas de temps à trouver le sommeil.

Après une nuit sans rêves, il se réveilla vers cinq heures trente. Tout le monde était déjà debout. Il les rejoint à table pour le petit-déjeuner et ne se gêna pas de raconter son "exploit" de la veille. La bouche pleine, bien sûr.

[Tenson] - Au début cha fonchionnait pas du tout ! Puis enchuite ch'ai echayé plein de chrucs. Et puis après ch'ai compris. Et là cha marchait !

La dernière phrase un peu trop enthousiaste, il expulsa un bout de pain sur Kyuza, de l'autre côté de la table.

[Tenson] - Oh ! Echcuse-moi Chyuza!


Dernière édition par Tenson Saishi le Dim 30 Nov - 7:15, édité 1 fois

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Mer 12 Nov - 23:00

Bien, les deux genins allaient pouvoir combattrent ensemble pour l’examen, même si Tenson n’avait pas l’air d’avoir un panel de techniques impressionnant, il préférait combattre avec lui. Ils se connaissaient pas trop mal et mine de rien ils étaient dans la même équipe.

Enfin Sayuri annonça une pause, depuis le temps que Kyuza attendait ça.
Comme à son habitude, le jeune homme n’avait pas pensé à prendre à manger dans son sac. Leur sensei avait tout prévue, elle sortit trois sandwichs et fit la répartition. Il y avait dedans des crudités avec un peux de beurre, tout ce qu’un shinobi à besoin pour tenir la journée, ce qui signifiait qu’elle savait comment ça se passait. Pendant le repas tous vaquaient à leur occupations, Sayuri dormait, Tenson jouait avec un petit moineau et lui mâchait son encas regard dans le vide.
Une fois qu’il avait fini et remercié la Uchiha, le Kajitori s’alluma une cigarette avant de repartir. Il prit plaisir à la fumer, car la prochaine était dans au moins deux à trois heures, ce qui faisait loin…

La nuit commençait à tomber et Kyuza commençait sérieusement à en avoir assez de sauter d’arbre en arbre. Heureusement que sa condition physique était bonne, sinon il aurait été KO.

Sayuri se retourna et leur annonça qu’ils allaient s’arrêter, à ce moment là, le shinobi se demanda où ils allaient dormirent. Dehors ? Pourquoi, il l’avait fait plusieurs fois, le seul problème aurait été pour s’alimenter, il était hors de question pour lui de mendier une nouvelle fois de la nourriture à son aîné.

L’équipe se retrouva face à une maison, la chef de l’équipe descendit et les deux disciples firent de même.
La jounin était devant et les deux genins eux se situaient juste derrière.

Un femme âgée sortie et les accueillit avec une bonté exemplaire, la moindre des chose était de lui sourire lors de présentations et de dire « bonjour ».
Il était rassuré de savoir qu’ils allaient dormir sous un toit, d’ailleurs il se demanda pourquoi une dame comme ça vivait ainsi coupée de la population.

Tenson et Kyuza se retrouvèrent tout seul face à la femme. Que pouvaient-ils bien faire ? En tout cas il en connaissait une qui avait de la chance, une bonne douche ou un bain serait le bienvenue. Mais il avait horreur de taxé les gens, même ceux qu’il connaissait.

[Tenson] – T’as envie de faire quelque chose ?

C’était justement la question qu’il se posait.
En regardant autour il vit un jeu de shogi. Bien que ce n’était pas vraiment sa tasse de thé, il n’y avait que ça à faire. Il se retourna vers Oobomi et lui adressa la parole avec un petit sourire agréable.

Kyuza – Excusé-moi, on pourrait vous emprunter vote jeux de shogi s’il-vous plais, en attendant que Sayuri-sensei finisse ? Ou alors si vous avez besoin d’un coup de mina je suis à votre disposition.

L’hôte lui fit signe de servire du jeu et elle lui répondit qu’elle n’oserait pas faire travailler ses invités.
Kyuza n’insista pas et la remercia.
Il se tourna vers son collègue.

Kyuza – Je vais me fumer une clope et j’arrive pour te mettre la pâté.

La soirée se finissa dans la meilleurs ambiance : Un dîner copieux, un cadre chaleureux, des personnes agréables, une bonne cigarette en fin de repas et un bon lit.
Tout allait bien…

Jusqu’au moment ou tout le monde se réveilla.
A ce moment là il hésita à rester au lit et ne pas déjeuner, mais il se disait que si il tapait la crise d’hypoglycémie, sont équipe allait lui en vouloir pour le retard qu’il aurait occasionné.
Plein de motivation le genin se leva, le plus dur était fait, il ne lui restait plus qu’a sortir de la chambre et rejoindre les autres.

Kyuza – Salut tout le monde, vous avez bien dormis ? Moi c’était impeccable. Oobomi-san je vous remercierait jamais assez pour le somptueux repas que vous nous avez offert.

Enfin tout les monde était prêt, Kyuza était dehors avant les autres, histoire de s’intoxiquer les poumons avant de partir.

Kyuza – C’est partit pour un long trajet, aurevoir Oobomi-san et encore merci pour l’accueil.


[Ce n’est pas qu la mission ne m’intéresse pas, bien au contraire, mais j’ai du mal à me libérer en ce moment désolé.]

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Sam 15 Nov - 0:07

Traverser le Pays des Marais n'était pas aussi désagréable que le nom le laissait penser. Les paysages étaient beaux, surtout aussi tôt le matin, avec le soleil qui se levait doucement derrières les forêts d'arbres tortueux. Sayuri présentait les lieux à ses Genin, elle leur faisait part d'anecdotes, de missions pas tout à fait oubliées. Cela l'étonnait elle-même, de se souvenir de tout cela. Les expériences s'étaient accumulées sans s'effacer, et c'était rassurant, quelque part. Sayuri n'était pas femme à regarder en arrière pour méditer. Elle avançait, c'est tout.

[Sayuri] – Au début, j'étais sûre que le Pays des Marais allait avoir une sale odeur… Mais en fait, le terrain de cette route est très peu marécageux. Je ne me suis pas aventurée beaucoup plus loin de toute façon.

Ils s'arrêtèrent à nouveau pour manger, Oobori les avait tous largement pourvu en nourriture. Puis ils repartirent.

[Sayuri] – Vous verrez, les voyages sont souvent monotones. C'est toujours mieux que se faire attaquer tout le long, j'imagine.

Le Pays de la Neige s'avéra mieux dessiné, géographiquement, mais tout aussi peu passionnant. Ils avalaient les kilomètres, affamés et boulimiques à la fois, sans s'arrêter, ou si peu. Sayuri avait appris à reconnaître la lassitude chez les gens. Pas seulement physique, mais aussi mentale ; parcourir des lieux et des lieux sans s'interrompre, sans penser à rien de particulier, devient agaçant sans habitude. Mais désormais, ils étaient proches de la limite du Pays de la Foudre.

Sayuri s'arrêta subitement à une branche et leva un poing unique. Les Genin s'arrêtèrent derrière elle. La Jounin descendit à terre avec agilité, et se redressa, une main sur la hanche.

[Sayuri] – Vous attendez depuis longtemps ?

Il y eut un mouvement, puis trois formes apparurent devant elle. Ils ne portaient aucun masque, mais Sayuri reconnaissaient chez eux les habitudes et le métier des forces spéciales. Un homme barbu, cigarette en bouche, hocha la tête dans sa direction.

[Masashi] – Non, on est arrivé ce matin. Une journée de congé, en quelque sorte. Bienvenue au Pays de la Foudre !

[Karin] – Encore... Contente de te revoir Sayuri.

Elle leva les yeux dans les branches au dessus d'elle.

[Karin] – Et bonjour à vous aussi. Tu n'en as pas marre d'enseigner ?

Sayuri rit, et le dernier homme du groupe de reconnaissance venu les accueillir sourit bêtement en écho.

[Sayuri] – Pas le moins du monde. Quand ils devront pousser ma chaise et me rappeler comment se servir de baguettes, là je me ferais du souci.

Les Genin descendirent, le groupe de Kumo s'était rapproché et les saluèrent.

[Masashi] – On arrivera dans la soirée. Vous n'êtes pas trop fatigué ?

Son regard se posa sur les deux Genin. Il était plus grand d'une bonne tête que Sayuri, et massif comme un tronc d'arbre. Il respirait la puissance, la force tranquille du travail bien fait. Karin était plus frêle, mais ses yeux pétillants témoignaient d'une rare énergie. Le dernier, Hakehin était plus petit encore que Karin, visiblement très jeune, pas beaucoup plus de dix-huit, d'après ce qu'estimait Sayuri. Il semblait un petit peu timide... ou gêné ? Elle lui sourit, il détourna le regard.

Elle adorait ça.

[Vous pouvez poster jusqu'à l'arrivée aux portes de Kumo. Il est environ 16H, vous arriverez aux alentours de 22H. Pour toute question, MP sur le compte d'Akogare Smile]

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Ven 28 Nov - 21:30

Sayuri : +36 XP
Tenson: +16 XP
Kyuza: +14 XP

MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   Ven 5 Déc - 16:44

C’était la fin de matinée, Kyuza en avait plus que mart de sauter d’arbre en arbre. Pas une seule pause depuis qu’ils étaient partis de chez Oobomi…
La jounin parlait un peu pendant qu’ils se déplaçaient, ça cassait un peu la monotonie du voyage.

Enfin ils allaient faire une petite pause, même si elle n’allait pas être longue c’était un pause quand même.

La quantité de nourriture qu’ils avaient était assez impressionnante, cette personne était vraiment bien, entre l’accueil auquel ils on eu le droit et toutes les vivres qu’ils avait…
Kyuza était assit en haut d’un arbre appuyé dessus et mangeait son encas.

[Sayuri] – Vous verrez, les voyages sont souvent monotones. C'est toujours mieux que se faire attaquer tout le long, j'imagine.

*Tu m’étonne que c’est relou…*

Kyuza – Nan ça va le cadre est moins pire que l’aurais pensé. En revanche une petite attaque l’aurais surment fait… Mais bon on ne peux pas tout avoir, déjà que l’on à l’occasion d’être les « émissaires » de Konoha. Personnellement je ne me plaiderait pas.

Par pure respect à ceux qui leur on assigné cette mission, le genin avait décidé de ne pas se plaindre.

Après un cigarette l’équipe trois reprit la route…encore.

Pendant le chemin le jeune homme pensait à l’image qu’il devait donner aux autres shinobis de Kumo et Kiri. Hé oui, les trois ninjas représentaient Konoha et en tant que tel il fallait être présentable…
N’aimant pas se torturer l’esprit, Kyuza passa à aute chose en se disant : Je verrais bien le moment venu …

En milieu d’après-midi la lassitude s’en allait enfin. Pourquoi ?
Parce que Sayuri avait sentit quelque chose, elle sauta agilement au sol et parla. Le genin jugea inutile de descendre, il ne savait pas ce qu’elle avait remarqué, donc : Pas la peine de se faire grillé pour rien.

Trois personne apparurent, le jeune homme ne savait pas quel village était représenté sur leur bandeau.
En réfléchissant bien il se rappela de celui de Kumo, lors du dernier chuunin exam il s’était rendu dans le pays de la foudre. Ce n’était donc pas des ennemies, de plus ils venaient de se faire remarquer.

Le sinobi de Konoha descendit alors, pas avec autant de clase que son aîné, le principal pour lui étant de bien retomber.

Kyuza – Bonjours, Kyuza.

En prononçant son nom sa main se posa sur son torse en guise de présentation.

Ces personnes dégageait chacun une forme de puissance différente, décidément tout les ninja de haut rang son impressionnants.

[Masashi] – On arrivera dans la soirée. Vous n'êtes pas trop fatigué ?

Il releva la tête ver la montagne qui se présentait devant lui.

* Tous impressionnant oui… surtout celui-là.*

Kyuza – Nan c’est bon vous pouvez y aller, on devrait pouvoir suivre.

La vérité était que lorsqu’il sut qu’il allaient arriver qu’en début de soirée, son morale tomba plus bas que bas.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CK005 - Tournoi Chuunin, vers Kumo
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo
» Tournoi chuunin
» Tournoi Chuunin - Seconde Épreuve !
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-