Partagez | 
 

 Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 13 Oct - 10:35

[HRP: Désormais mon entraînement se fera ici ^^]


[Sentetsu] - ...TROIS !

Tenson exécuta les sceaux en vitesse maximale, se concentrant pour réussir la technique. Il y était presque. Le kunai de son grand-père lui fonçait dessus à vive allure, menaçant.

[Tenson] – Kawarimi no...

Il évita de justesse le projectile, une simple esquive, toutefois... Le kunai alla se ficher dans l’herbe, assez loin derrière lui. Tenson soupira. Il partit en courant pour aller récupérer l’arme de jet. Une fois revenu à sa place initiale, il envoya le kunaï en direction de l’arbre juste à côté de son grand-père, où était improvisée une cible dans le tronc.

[Sentetsu] - Bravo ! C’est un cinq points, ce qui donne un total de trente-trois points. Plus que cinquante-sept et tu auras ta récompense !

[Tenson] – C’est soixante-sept grand-père, pas cinquante-sept...

[Sentetsu] – Ah oui c’est vrai, où avais-je la tête, cent moins trente-trois, ça fait bien soixante-sept...

Décidément, Sentetsu raffolait des entraînements qui développaient plus d’une chose à la fois. Celui-ci était plutôt original. La première étape était de s’entraîner à la technique de permutation, en essayant de contrer le kunai envoyé par sentetsu. Il avait beau être vieux, les muscles qui envoyaient ce type de projectile étaient toujours aussi à l’affût qu’autrefois, le coup peut-être légèrement moins percutant... Si Tenson réussissait à permuter avec un rondin de bois, il gagnait vingt points. S’il ne réussissait pas, il devait partir à la course ramasser le kunai – qui parcourait une sacrée distance, quand même – et revenir à sa place le plus vite possible. Ensuite, il devait viser la cible aménagée sur la grand conifère aux côtés de Sentetsu et marquer le plus de points selon la précision de son tir. Le point central de la cible donnait dix points, décroissant ensuite à mesure qu'on s'en éloignait avec cinq, quatre, trois, deux, un. Il s’entraînait maintenant depuis presqu’une heure, sans résultat pour la permutation.

[Sentetsu] – Concentre-toi ! Anticipe le mouvement ! En plus, tu sais d’avance que je vais te lancer ce kunai, alors imagine quand il s’agira d’une attaque surprise ! Allez, on recommence.

C’était toujours le même scénario. Tenson éprouvait des difficultés à visualiser la technique. Résultat : il évitait le kunai, ratant sa technique. Au moins, il améliorait son endurance et son agilité de tir. Cependant, il s’épuisait à la longue, et il se devait de réussir pour marquer des points et découvrir quelle était cette récompense que son grand-père lui réservait. Plus important encore, il voulait être capable de faire cette fichue permutation ! Mais rien à faire, ça ne fonctionnait pas.

[Sentetsu] – Faisons une pause, tu sembles épuisé. Tiens, prend ça.

Il lui tendit une bouteille d’eau, froide et rafraîchissante. Tenson l’engloutit de moitié d’une seule traite. Il en avait bien besoin ! Après quelques minutes pour retrouver une respiration normale, Sentetsu eut une ideé.

[Sentetsu] – Tu sais ce qu’il faudrait faire ?

[Tenson] – Non, mais je sens que tu as une idée.

[Sentetsu] – Il faudrait augmenter le taux de risque., mettre plus de piquant à tout ça, plus de danger...

[Tenson]- Du danger ?! Comment c’est supposé m’aider à réussir cette technique ?

[Sentetsu] – Et bien c’est plutôt simple, s’il y a un réel danger et que tu te sens menacé, l’adrénaline en toi va monter et tu vas avoir plus de chances de réussir !

Tenson réfléchissait.

[Tenson] – D’accord, je veux bien, mais comment va-t-on s’y prendre ? Il n'y a pas vraiment de façon de provoquer le danger...

[Sentetsu] - J’ai ma petite idée...

*Un sourire en coin, c’est pas bon signe...*

Les deux se remirent en place, comme avant. Sentetsu lança son kunai. Tenson faisait les sceaux avec une rapidité excellente, à force de pratiquer, sans doute. Puis arrivait le temps de faire la technique proprement dite. Il essayait, bien sûr ! Mais encore une fois, il fut contraint d’éviter le projectile.

*Wah mais qu’est-ce que...*


Une autre projectile était à quelques centimètres de son visage.

*C’est ma chance...*

[Tenson] – Kawarimi !

...

Une traînée de sang suivit le deuxième kunai. Tenson avait été touché sur le bas de la joue, une longue ligne rouge s’y dessinait. Il avait crié, évidemment, et son grand-père ne savait pas trop comment réagir. Il avait cru que ça marcherait, mais ça n'avait pas été le cas. Désormais, son petit-fils avait une sévère entaille sur la joue et ça lui déplaisait.

[Sentetsu] – Oh ! Je suis désolé Tenson ! Viens on ferait mieux d’aller dîner...

Heureusement, la maison où les attendait Ikoda n’était pas bien loin. Tenson se tenait la joue en gémissant, résistant contre les pleurs. Aussitôt qu’elle le vit, Ikoda s’affolla.

[Ikoda] – Mon dieu ! Mais que s’est-il passé ?! Allez viens mon chéri je vais t’arranger ça...

Elle mit ses mains au-dessus de la blessure, la soignant avec la lumière verte caractéristique. Pendant ce temps, Sentetsu lui résuma les évènements, évitant de mentionner qu’il avait voulu hausser le degré de danger, la pauvre dame était déjà assez ébahie comme ça... Tenson comprit le coup d'oeil de son grand-père. Il remercia sa grand-mère pour les soins et ils entrèrent manger une bouchée.

Après le court mais délicieux repas, ils retournèrent sur l’aire d’entraînement, repus. Ils recommencèrent doucement, suivant le même modèle qu’au début. Tenson essayait toujours, mais il savait que c’était désespéré.

*Jamais je serai capable de faire ça... C’est trop compliqué. Comment je fais pour utiliser mon chakra pour un déplacement-substitution-machin-truc ? Je comprends pas très bien...*

Mais malgré tout, il s’entraînait, gagnant des points aux tirs sur la cible. Une fois atteint les cinquante points, Sentetsu en eut assez. Il sorti de sa poche une petite boule aux couleurs étranges.

[Sentetsu] – Voici ce qu’on va faire. Ce que j’ai dans les mains c’est un explosif assez puissant. Je vais l’attacher au-dessus de ta tête, sur cette branche, et ... Enfin, regarde-moi faire, tu vas comprendre.

De la même poche, il sortit du fil ninja. Évaluant le terrain, il finit par élaborer tout un système entourant les pieds du garçon. Il ne pouvait plus en sortir, sinon il actionnerait le système d’un kunai auquel était attaché une note explosive qui enflammerait la mèche de l’explosif et déclencherait l’explosion... Sentetsu jouait bien son jeu. Il savait que cette Spéciale d’Hanabi ne tuerait pas son petit-fils, mais le jeune shinobi n’en savait rien, lui. Il pouvait donc se permettre de jouer côté théâtral.

[Sentetsu] – C’est ta dernière chance, Tenson. Si tu ne permutes pas pour éviter ce kunai, alors la chaîne sera enclenchée. Explosion après explosion. D’abord la note attachée au kunai, ensuite ma belle petite bombe, puis après ce sera toi. Tu n’as pas le choix de réussir.

Tenson déglutit difficilement. Il observait l’ingénieux système autour de ses pieds jusqu’au dessus de sa tête. En effet, le fil faisait le tour de deux arbres de chaque côté de lui. Ce même fil était croisé, maintenu en place par deux branches enfoncées dans le sol. Tenson se trouvait au milieu de la partie centrale, entre les deux branches. Ensuite, le fil était rattaché à une branche ramenée en arrière, sur laquelle reposait le kunai muni de la note explosive. Si un pied de Tenson tirait sur le fil, la branche serait relâchée, propulsant le kunai qui exploserait une fois en mouvement, enclenchant la réaction en chaîne qui n’attendrait aucune longueur de mèche. Il était pris au piège. Sa seule issue était l’arbre du côté opposé à celui sur lequel se trouvait le kunai explosif. Comment s’y rendre ? Par permutation.

Le sang de Tenson circulait rapidement, le coeur battant la chamade. Il devait réussir.Il malaxa son chakra, préparant déjà les sceaux. Il sentait le danger peser au-dessus de sa tête. Autrefois, ils devaient avoir des méthodes beaucoup plus radicales...

Le projectile sifflait, lancé d’une bonne distance. Il se rapprochait, très vite. C’est alors que Tenson prit réellement conscience de son état critique.

*Oh mon dieu je vais mourir ! Je n’ai jamais réussi et ça fait déjà plus d’une heure que je m’y entraîne aujourd’hui, pourquoi je serais capable maintenant plus qu’avant ? Pas le temps de penser à sa, il faut agir.*

[Sentetsu] – [color=grey]Vas-y, tu peux le faire !


[Tenson] – KAWARIMI NO JUTSU !

Schlik ! Boum ! BOUM !

Une vague de chaleur envahit l’atmosphère. Ça brûlait, atrocément. Tenson fermait les yeux, ne voulant pas mourir les yeux ouverts. La chaleur était si intense que ses vêtement lui collaient à la peau.

*Et puis dans le fond, c’est peut-être ce que je mérite si je ne suis pas assez bon...*

[Sentetsu] – Tenson ? Tenson, ça va ? C’est fini tu peux descendre maintenant.

Descendre ? Comment ça descendre ? Tenson ouvrit les yeux, tout en sueur.

[Tenson] – WAAAAAAAHHHH !!

Il se rattrappa de justesse avant de se casser la figure au sol. Il était tombé de l’arbre, ce qui voulait dire...

[Tenson] – Est-ce que je...

Il regardait son grand-père dans les yeux, une lueur d’espoir dans le visage. Il se contenta de hocher la tête avec un sourire. Tenson explosa – oui, c’est le bon terme – de joie !

[Tenson] – Enfin ! J’ai réussi ! Yatta !

Il s’arrêta quelques secondes.

[Tenson] –Mais... pourquoi est-ce que ça a explosé quand même ?

Sentetsu éclata de rire. Il lui expliqua que c’était le rondin de bois avec lequel il avait permuté qui avait actionné le mécanisme, chose qu’il n’avait pas prévue... Ils pouffèrent tous les deux un bon coup, complètement épuisés.

[Sentetsu] – Soixante-dix points ! Plus que trente et tu as ta surprise ! J’ai hâte de voir si tu vas être capable de le refaire... Mais j’ai confiance.

Tenson, lui, n’en était pas aussi sûr...Certes, il avait réussi sous l’effet de l’adrénaline, mais serait-il capable de le reproduire en étant en contrôle de sa technique ? Il doutait de ses capacités.

Il repensa à ce qui venait tout juste de se passer. Il dévisagea le rondin de bois sérieusement amoché par les flammes de l’explosif. Il ne s’était même pas rendu compte de comment il avait changé de place avec lui. C’est là qu’il réalisa une chose. Il y a des techniques qui ne se comprennent pas, mais qui se font, tout simplement. Le chakra est une force inimaginable qu’il ne faut pas essayer de décortiquer. Or, c’est exactement dans cet état d’esprit qu’il avait entreprit ses premiers entraînements. Il se jura qu’à l’avenir, il ressentirait les choses plutôt que de les disséquer. Pas besoin de s’ouvrir les côtes pour savoir que notre coeur bat.

Un sourire illuminait son visage. Il avait repris confiance en lui et en ses capacités. Son grand-père était vraiment quelqu’un d’extraordinaire. Sans lui et ses méthodes risquées, il n’aurait probablement jamais été capable de réussir cette technique.

[Sentetsu] – Tu es prêt pour un autre essai ?

[Tenson] – Oui grand-père ! Vas-y !

Le kunai sifflait encore, mais il semblait beaucoup moins menaçant. Le chakra circulait en Tenson, ses mains s’activaient.

[Tenson] –Kawarimi no jutsu !!

Il avait fermé les yeux pour mieux faire confiance à son chakra. Il avait visualiser l’endroit qu’il voulait rejoindre avec la technique, concentré sur son objectif. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il ne tomba pas en bas cette fois-ci. Il souriait de plus belle sur sa branche dont un bout venait de se faire percer par le kunai un peu plus bas.

[Tenson] – C’est génial grand-père, t’as vu ça !

Il était visiblement très fier de lui et son grand-père aussi.

[Sentetsu] – Oui, splendide ! mais ce n’est pas terminé, il te manque encore dix points !

Pour seule réponse, Tenson descendit de l’arbre et décoinça le kunai. Il visa le centre de la cible, fermant un oeil pour mieux viser, jaugeant la direction du vent et calculant la force du tir. Il retint sa respiration puis lança.

En plein dans le mille.

[Sentetsu] – Wow ! Dis-donc tu devrais prendre des risques plus souvent jeune homme ! Bon, je suppose que je te dois une récompense pour tes efforts et une... compensation pour t’avoir fait subir ceci.

Il sortit un autre explosif identique de sa poche et le remit entre les mains de Tenson.

[Sentetsu] – La Spéciale d’Hanabi. Son explosion n’est pas très impressionnante, mais comme tu as pu t’en rendre compte, elle dégage une chaleur très élevée. Je suis certain que ça va t’être utile un jour.

[Tenson] – Oh mais c’est trop super ! Merci grand-père !

Il se jeta dans les bras de son grand-papa, très content de son cadeau. Après cette étreinte, il rangea la petite boule aux teintes bizarres dans sa poche.

[Sentetsu] – Très bien, rentrons, ta grand-mère doit se faire du souci pour toi et moi, il est presque l’heure de manger.

[Tenson] – D’accord ! Je pourrai revenir m’entraîner après souper ?

[Sentetsu] – Mais bien sûr ! Si tu en as encore la force...

[Tenson] – Mais oui, mais oui...


[HRP: Vous inquiétez pas, j'ai déboursé le 300 pour la Spéciale d'Hanabi de Tenson Wink et oh, j,espère que vous avez compris que c'est une demande de validation de permutation XD]

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Mar 14 Oct - 17:30

Tenson : +28 XP

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Mer 7 Jan - 4:45

o(°`~`°)o



Schlik schlik schlik schlik schlik schlik schlik !


Les kunaï fusent de partout dans un combo métallique étincelant. Au milieu de la tornade métallique, un jeune garçon à la chevelure de feu pousse des cris d’effort en usant de son chakra pour lancer et attraper les armes avec plus de précision. Enfin, il essaie. Non vraiment, il est plutôt mignon, du haut de ses 10 ans, à se muscler le corps et l’esprit. Seul. Dans une forêt grouillante de bruits de fonds...

FFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF


Tchichichichichichichichichichichichichi

Bloouuup !


Crôaaa Crôaaa !!


Nan mais vous me saoûlez à la fin ! Foutus oiseaux...


Alors ils déguerpissent en emmenant avec eux leur écho progressif. Ils reviendront sans doute quelque heures plus tard, mais ils en ont marre des cliquetis incessants. Ces bruits typiques du ninja moderne lançant sur des plaques de fer grises aux vertus repoussantes quelques shurikens déjà trop usés. Le jeune garçon ressent bien les effets de son entraînement. Très bien. La respiration haletante, les doigts écorchés, il perfectionne ses réflexes de tirs sur ses nouvelles cibles, cadeau de Sentetsu. Mais une pause s’impose, qu’il se repose car trop il ose repousser les limites de son corps. Il revoit encore Ikoda l’avertir d’un air bienveillant

Ne t’avises surtout pas de te blesser ! Ta mère nous en voudrait énormément...


Il s’en fout un peu, il veut juste ne pas perdre son temps. Les lames le fascinent énormément. Elles semblent lui sourire chaque fois qu’il s’entaille un doigt. Il leur répond d’un même sourire en les envoyant balader dans le centre de la cible. II essaie de ne pas les rater celles-là. Il essaie, car c’est important.

shrish, shrish, shrish


Des pas se rapprochent. Il regarde autour de lui en quête d’un regard perdu. Personne. Que les bruits de pas.

shrish, shrish, shrish


Bientôt, le vent révèle une tignasse foncée. Mais qui est-elle donc ? Elle s’approche de lui, comme si de rien n’était. D’une politesse profondément ancrée dans son crâne, elle ouvre les lèvres et les referme aussitôt, laissant la chance au garçon de réagir de façon plus contrôlée. Se rendant compte de sa situation, – les mains chargées de projectiles – il rougit comme lui seul sait le faire puis dépose ses armes sur le sol. Il s’essuie brièvement les mains sur son pantalon, le tachant d’un peu de sang, puis hoche la tête en guise de salut.


Euhm... Saishi, Saishi Tenson. Hajimemashite.
...
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Mer 7 Jan - 5:40

Nara après sa rencontre mouvementer avec Kenji, avait entreprit de chercher un nouveau terrain d'entraînement. Après plusieurs heures a marcher en forêt, Nara entendit des bruits d'entraînement. La curiosité l'emporta et Nara se dirigea en direction du son. Se qu'elle découvrit la surprit. Le garcon qui se tenait dans la en plein milieu des arbres était beaucoup plus jeune qu'elle. S'était vrai qu'elle était asser vieille pour une genin mais quand même. Nara avait du mal a donner plus de dix ans au garcon qui s'entrainait en ce moment devant ses yeux. Mais une chose était sur, il était genin car son bandeau brillait au soleil. Nara posa sa main sur le sien. Ce geste la rassurait et c'était l'une des raison qui l'avait poussé a l'attaché au niveau de sa cuisse et non sur son front comme la plupart des autres genins. Soudain les bruits cessérent. Le gamin semblait la regarder. Nara se rendant compte qu'elle avait été découverte, sortit de sa cachette et se dirigea vers le genin. Elle allait prendre la parole mais se ravisa en voyant les shurikens que tenait encore ce dernier. Le genin rougit légèremment avant de déposer ses armes sur le sol et de s'essuyer les mains sur son pantalon et la salué.

Le gamin- Euhm... Saishi, Saishi Tenson. Hajimemashite.

Nara regarda Tenson quelques instants avant de répondre.

Nara- Salut Tenson. Moi c'est Nara. Nara Hyuga.

Nara tendit sa main a Tenson et attendit que ce dernier la serre. Puis tout en attendant, Nara continua la discussion.

Nara- Sinon, tu habite loin d'ici? Tes parents savent-ils que tu t'entraînent ici?

Ce jeune garçon lui rappellait ses toute premières années qu'elle avait passer a l'académie. Alors agé d'une dizaine d'année, elle ne s'était jamais autant amusé. Jusqu'au funeste jours ou son père avait été tuer. Après cela, tout avait changé. Les autre enfants la fuyait comme la peste, même les professeurs ne la regardait plus du même oeil. C'était alors qu'elle avait couper tout lui avec son clan. Elle s'était dès lors retrouver dans la rue, a voler les pauvres marcahnds pour pouvoirs se nourir. Lorsqu'elle avait eu environ quatorze ans, elle avait rencontré Takame qui lui avait enseigné les base de l'art Ninja et qui lui avait redonner le goût de retourner a l'académie. Sans Takame, Nara serait surement encore a voler les marchands et a dormir a la belle étoille. Takame lui avait offert un foyer et une raison de vivre. Nara se demanda si le genin qui se tenait devant elle avait trouvé sa raison de vivre. Une raison qui fait que la vie a enfin un sens. Nara prit une profonde inspiration avant de reprendre la parole.

Nara- Alors? Tu peut m'expliquer le fonctionnement de ton entraînement? Car moi le combat a distance n'est pas vraiment mon point fort. Peut-être pourait tu m'apprendre quelques truc au lancer du shuriken?

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Jeu 8 Jan - 5:21

Il la regarde droit dans les yeux, pointe d’ébahissement incluse en raison de sa cordialité envers lui, malgré son jeune âge. Parlant d’yeux, les siens sont très jolis. Il sont assez pâles, presque blancs, avec une touche de violet. Il n’ont pas de pupille, ce qui les rend davantage mystérieux. Il la fixe ainsi un instant.

*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°**°*¤*°*¤*°*¤*°*¤¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤*°*¤

Il est gêné de devoir lui serrer la main alors que celle-ci est légèrement souillée. C’est pourquoi il abrège l’action le plus possible, baissant la tête devant cette impasse diplomatique. Elle s’appelle donc Nara. Nara Hyuga. Sentetsu lui a peut-être déjà mentionné quelque chose sur cette famille, mais ça lui échappe pour le moment. Il est très fasciné par la pureté du regard de la demoiselle. Des yeux profonds.

Face à l’absence de discussion – on ne peut appeler cela un silence – Nara enchaîne sur une question de type bavardage, histoire d’entamer la conversation.

Sinon, tu habites loin d'ici ? Tes parents savent-ils que tu t'entraînes ici ?


Ses iris de rubis dévient légèrement vers le soleil. Une pensée pour Kishin. Mais il garde le sourire et répond cordialement.

Bah en fait ma mère pense que je soupe avec mes grands-parents mais eux sont au courant que je m’entraîne. Pour devenir fort.


Pour protéger le village, pour protéger sa famille, pour son père... Toutes ces raisons expliquées à Tsubaki quelques mois plus tôt. Mais pas de larmes aujourd’hui. Du sang, s’il le faut, mais aucune larme. Le désarroi ne mène qu’au désarroi et la colère n’offre que ce qu’elle a à offrir. L’honneur est plus honorable, et beaucoup plus « propre ». Nara semble une demoiselle honorable par son sourire et ses bonnes manières. Elle est grande comparée à Tenson et il doit lever le menton pour lui voir le visage. Au niveau de son prorpe nombril se trouve une cuisse ceinturée d’un bandeau de Konoha. Elle est donc au moins Genin. Elle est sûrement douée au combat.

Alors ? Tu peux m'expliquer le fonctionnement de ton entraînement ? Car moi le combat à distance n'est pas vraiment mon point fort. Peut-être pourrais-tu m'apprendre quelques trucs au lancer du shuriken ?

Il la jauge du regard un instant, hausse un sourcil en ramassant ses projectiles sur le sol.

*C’est moi le môme et c’est elle qui me demande des trucs ? Elle essaie peut-être seulement d’être sympa... m’enfin...*


Shlik CLING ! Shlik CLING! Shlik CLING !



Le tout est dans le poignet. Y’a pas vraiment de truc, c’est surtout l’entraînement. En plus c’est jamais exactement pareil avec chaque shuriken, faudrait les faire perfectionner. Enfin... Il y a deux sortes de tirs que mon grand-père m’a enseignés. Le Coup de Griffe et le Coup de Patte. Ou si tu préfères, l’intérieur et l’extérieur. L’intérieur est probablement plus puissant mais l’extérieur plus précis. Reste à voir si tu veux trancher une gorge ou toucher un point vital. Et y’a la distance qui joue aussi. Bref, tu sais si ton Coup de griffe est assez puissant si tu entends le métal cogner. Sinon, ils se font repousser ou dévier avec d’avoir atteint les cibles. C’est parce qu’elles sont aimantées. On peut même régler leur force avec la roulette qu’elles ont derrière.


Tenson va augmenter le niveau de difficulté des trois cibles qu’il vient de toucher puisque le « CLING! » a retenti partout. Il indique a Nara de prendre les deux autres en lui rappelant d’entraîner la gauche aussi. Un ninja ambidextre a deux vies. Parole de Sentetsu.

Ils s’entraînent ainsi pendant un bon moment. Tenson s’efforce toujours à bien doser son chakra afin d’accroître sa force de tir. Il devrait penser à s’acheter des gants, voire des bandages qu’il pourrait se mettre sur les mains, histoire de préserver une esthétique manuelle minimum. Nara se débrouiille plutôt bien. Elle en vient même à lui demander d’augmenter la force des aimants de ses cibles. Elle a déjà plusieurs heures d’entraînement d’accumulées, aucun doute là-dessus.

Dis, tu as quel âge au fait ? Et toi, tu vis près d’ici ?


Au risque d’avoir l’air d’un séducteur inexpérimenté, il veut savoir qui elle est et mieux la connaître. Elle est si gentille.


SchCLING !
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Sam 10 Jan - 23:30

Tenson lui expliqua que ses parents n'étaient pas au courant qu'il s'entraînait et que ses derniers croyaient plutôt que le jeune genin allait manger chez ses grand-parents. Puis ensuite il enchaina rapidement en lui expliquant comment lancer un shuriken.

Tenson- Le tout est dans le poignet. Y’a pas vraiment de truc, c’est surtout l’entraînement. En plus c’est jamais exactement pareil avec chaque shuriken, faudrait les faire perfectionner. Enfin... Il y a deux sortes de tirs que mon grand-père m’a enseignés. Le Coup de Griffe et le Coup de Patte. Ou si tu préfères, l’intérieur et l’extérieur. L’intérieur est probablement plus puissant mais l’extérieur plus précis. Reste à voir si tu veux trancher une gorge ou toucher un point vital. Et y’a la distance qui joue aussi. Bref, tu sais si ton Coup de griffe est assez puissant si tu entends le métal cogner. Sinon, ils se font repousser ou dévier avec d’avoir atteint les cibles. C’est parce qu’elles sont aimantées. On peut même régler leur force avec la roulette qu’elles ont derrière.

Nara avait dèja entendu des dizaines de fois se cours lorsqu'elle était a l'académie mais la facon dont le genin venait de le lui expliquer était différente. Ce que des dizaines de professeurs avaient en vain tenter de lui apprendre, un jeune d'une dizaine d'année venait de le faire. Elle avait compris pour la première fois le fonctionnement du lancer du shuriken. Peut-être était-ce parce qu'avant se jours, elle ne s'y était jamais vraiment attardé? Personne ne saurait le dire. Le genin lui fit signe de ramasser les deux petits shuriken qui restait sur le sol et de les lancer sur la cible. Nara s'exécuta. Après une trnetaine de minute, Nara demanda a Tenson d'augmenter la difficulté des cibles. Ce qu'il fit rapidement. Alors Nara reprit l'entraînement. N'oubliant pas d'Entrainer son bras gauche aussi. Après une autre demi-heure d'entrainement, Tenson et Nara prirent une pause et s'assirent dans l'herbe.

Tenson- Dis, tu as quel âge au fait ? Et toi, tu vis près d’ici ?

Nara s'y attendait a cette question car elle même la lui avait poser un peu plus tôt. Ce jeune garcon possédait exactement la même curiosité naturelle qu'elle et un sentiment d'amitié commencait a unirs les deux genin.

Nara- Hey bien fait Tenson, j'ai dix-huit ans et j'habite a l'intérieur de Konoha.

Nara marqua une pause. Une idée venait de germer a l'intérieur de sa tête. Le genin semblait fort et Nara avait besoin de savoir si elle était de taille pour l'examen chuunin. Elle prit une profonde inspiration avant de continuer.

Nara- Je me demandait si nous pourions faire un combat? J'ai besoin de savoir si je suis apte a participer a l'examen chuunin et aussi quel sont les choses que je doit améliorer. Vu ton habilleté au tir de shuriken je présume que tu doit pratiqué le ninjutsu? Moi je pratique le Taijutsu.

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 12 Jan - 4:40

Devant la réponse de la demoiselle, il reste perplexe. Elle paraît plus jeune que son âge. Elle est grande, certes, mais son visage conserve des traits doux de sa jeunesse. Sauf pour les yeux. Tenson y décèle une lueur peu commune qu’il semble connaître. La lueur d’une certaine douleur enfouie. Un gargouillement intérieur au rouge vif et aiguisé, une lame souillée, un acier. Dans cette paire d’yeux s’y reflète une autre, sans vie. Mais en un clignement, Tenson chasse ces idées de son esprit. Il s’agit probablement d’une défense naturelle du cerveau contre la nostalgie, voire la dépression, à la même manière qu’une jeune tignasse ne reste jamais fâchée bien longtemps. La vie continue

Oh… D’accord.


Il ignore pourquoi, mais il se sent bien avec la jeune femme. Assis tous les deux dans l’herbe, ils reconstruisent leurs réserves de chakra et reprennent leur souffle. Tenson la regarde regarder le vide devant elle. Son regard profond est hypnotisant. Il la fixe presqu’aussi profondément, absorbé par ce mystère. Soudain, elle brise le silence d’un soupir suivi d’une proposition :

Je me demandais si nous pourrions faire un combat. J'ai besoin de savoir si je suis apte à participer à l'examen chuunin et aussi quelles sont les choses que je dois améliorer. Vu ton habileté au tir de shuriken je présume que tu dois pratiquer le ninjutsu ? Moi je pratique le Taijutsu.



T'as raison, je me spécialise dans le ninjutsu. J'aime bien les trucs qui se lancent et le feu. Et les trucs qui se lancent et qui font du feu.


Un léger silence s'installa, Nara ayant probablement des doutes sur la santé mentale du garçon. Pyromane ? Non, pas du tout. Enfin, peut-être un peu...

Alors ? Pour le combat ?


Tenson réfléchit quelques instants.

*Elle est jolie, j’ai du mal à l’imaginer en plein combat… J’aurais peur de lui entailler le visage et de laisser une cicatrice qui la marquerait à vie… Mais bon, ça pourrait être amusant.*


Ouais ça serait sympa ! Tu veux qu’on fasse ça ici ? Après tout pourquoi pas, c’est un beau terrain, plein de possibilités de stratégie avec ces arbres qui nous entourent. On a qu’à se laisser une petite distance pour commencer.


De plus en plus excité à l’idée de combattre, il s’active instantanément et recule de quelques mètres. Nara fait de même. Kunaï en mains, ça peut commencer. Taïjutsu. Ça risque d'être intéressant.

[Très court et manque de contenu, je sais XD Désolé, c'est le syndrome du dimanche soir XD
Bref, suite à l'arène.]

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Jeu 15 Jan - 6:41

[Revenant de l'amphi ninjutsu]

Complètement rassasié, la forêt l’attend. Cette fois, il doit s’entraîner seul, car Sentetsu est occupé ailleurs, probablement parti faire des courses pour Ikoda. Cependant, il va tout de même faire un tour chez sa grand-mère pour lui dire bonjour. Et puis il préfère la forêt dans ce coin là, les arbres sont plus grands et plus dispersés.

Il frappe à la porte et Ikoda vient aussitôt lui répondre.

Oh, mon petit chéri ! Tu viens t’entraîner ? Tu pratiques quoi aujourd’hui ?


Tout en pénétrant dans le hall d’entrée, il lui répondit d’un ton enthousiaste.

Bunshin no Jutsu ! J’ai plein de notes et Raihai-senseï m’a dit que je pourrais réussir sans trop de problèmes !

Oh, je vois ! Je me souviens du temps où j’apprenais ce genre de techniques. Cela fait un sacré bout de temps, je ne suis pas née de la dernière pluie ! Dans mon temps...


Puis elle enchaîne sur ce qui révéla être un monologue que Tenson fait semblant d’écouter, par politesse. Il reteint seulement qu’elle lui a parlé de ses débuts dans la voie médicale, ce qui ne l’intéressait pas vraiment. Après quelques minutes assis dans le salon, Tenson se lève.

Je devrais aller m’entraîner maintenant si je veux réussir à maîtriser cette technique de clonage !

Oui, oui, bien sûr. Oh ! Mai j’ai une idée soudaine ! Puisque ton grand-père n’est pas là, je pourrais t’accompagner, moi ! Et te donner des conseils, surtout !


Tenson hésite quelques instants. Il a toujours préférer travailler seul, excepté avec Sentetsu. Mais d’un autre côté, il ne veut pas blesser sa grand-mère qui est toute revigorée à se rappeler son jeune temps. Pesant le pour et le contre dans sa tête, il en vient à la conclusion qu’il pourrait bien lui faire assister à son entraînement pour une fois. Mais une seule !

D’accord, si tu veux.

Oh voudrais-tu apporter ma chaise pliante s’il-te-plaît ?

Bien sûr, bien sûr.


Dissimulant un soupir, Tenson se charge les bras de ladite chaise, trop lourde à son goût. Sur ce, ils se dirigent vers la forêt, qui se trouve à quelques mètres à peine de la demeure. Ikoda prend soin d’apporter des collations dans un petit panier et pour éviter d’attraper froid avec le vent frisquet, elle enfile un pull de laine rouge. On dirait le petit chaperon rouge.

Arrivée à l’orée du bois, le Saishi installe la chaise sur laquelle Ikoda s’assoit aussitôt. Elle lui rappelle qu’elle a un panier de collations si jamais il a une petite fringale. Les règles de politesse l’obligent à la remercier et à refuser, sans oublier qu’il devra en prendre plus tard s’il ne veut pas paraître impoli. Comme si la nourriture de grand-maman pouvait être infecte. Franchement !

Sans plus attendre, Tenson s’éloigne un peu puis se concentre.

*Bon, j’ai mon T-shirt blanc avec le dragon, des jeans bleu foncé, mes cheveux sont rouges, mes yeux aussi, mon bandeau est tourné sur la droite... Et je sais qui je suis. Tout devrait bien aller. *


Il malaxe son chakra en le dosant du mieux possible, puis compose avec ses mains les signes nécessaires de façon précise. Dans une technique de ce genre, la précision a priorité sur la rapidité. Cette dernière vient naturellement avec le temps, comme un deuxième souffle. Les yeux fermés, un peu embarrassé d’être devant sa grand-mère pour un premier essai, il a d’abord de la difficulté à réfléchir efficacement. Il s’apprête à lancer sa technique malgré tout mais...

Alors, ça vient ? Dans mon temps, il fallait être rapide pour être efficace ! Et tu fais ton signe du chien en gaucher ! Tu sais, les dessins dans les livres montres exactement la position des mains, comme une photo, pas comme un miroir. Montre-moi ton signe du dragon pour voir. C’est ce que je disais, c’est l’autre pouce qui doit croiser ! Oh là là....


Tenson rit nerveusement. Il tente de se contenir pour ne pas renvoyer sa grand-mère. Il doit avouer qu’elle avait raison, mais il aurait préféré s’en rendre compte tout seul. Il recommence depuis le début. Il ferme les yeux...

Dis, pourquoi tu fermes les yeux ? Je suis si laide que ça ? Voyons, tu n’iras pas loin dans la vie si tu dois fermer les yeux à chaque fois que tu réalises une technique ! Regarde plutôt tes mains pour vérifier tes signes encore un peu tordus. Plus tard tu pourras espérer regarder ton ennemi droit dans les yeux.


Décidément, il n’aime pas se faire critiquer. Il voudrait dire « C’est normal que je ne sois pas parfait, je suis seulement Genin ! Tu vas arrêter de me saouler avec tes histoires de perfection à la fin ?! ». Mais il s’agit de sa grand-mère. Il ne peut se permettre pareille liberté. Donc il recommence. Cette fois, il fait comme Ikoda lui recommande et regarde ses mains. Il lui est plus difficile de malaxer correctement son chakra lorsqu’il a les yeux ouverts et qu’il n’est pas sous l’effet de l’adrénaline. Au contraire, il a la pression de devoir performer pour satisfaire sa grand-mère qui aurait maîtrisé cette technique depuis belle lurette. Elle n’est pas devenue une kunoichi médecin pour rien... Et Sentetsu ne s’est pas épris d’elle uniquement pour ses beaux yeux.

Tenson respire à fond avant de réussir à malaxer son chakra en une quantité et un dosage qu’il juge convenable en un laps de temps qui ne dépassera pas les limites de patience d’Ikoda. Il s’étonne que ses signes étaient tous un peu inclinés sur la gauche, son côté moins « musclé ». Il se réajuste aussitôt. Cette fois, il fait une véritable tentative. Comme pour la métamorphose, il garde en tête une image de lui-même et fais confiance au mystère du chakra pour que la technique réussisse. Hélas, après le nuage de fumée, qui le surprit un peu de par son ampleur, il ne peut découvrir qu’une sorte de poupée pas très ressemblante en désarticulation sur le sol. Elle disparait aussitôt dans un nuage de fumée. Tenson se prépara à la pluie de critiques.

Oh mon dieu, il y a encore du travail à faire, mon chéri... Bon, allons-y dans l’ordre. Tout d’abord, ton clone est trop diaphane, ce qui veut dire que tu ne visualises pas bien la technique. D’ailleurs, tu savais que c’est cette étape qui est la plus déterminante ? Enfin, j’espère qu’ils vous ont enseignée la méthode physique et pas la méthode intuitive... Pour simplifier les choses, dis-moi ce que tu penses lorsque tu fais ta technique.

Euh... Et bien je malaxe mon chakra, ensuite je fais les signes et puis je pense très fort à l’image de moi-même, pour que mon clone soit très ressemblant. Et aussi Reiko-senseï nous a dit que ce serait beaucoup plus facile si on connaissait bien notre personnalité.


Ikoda réfléchit un instant, puis soupire. Elle secoue la tête en signe de découragement. Tenson est-il si mauvais que cela ? Pourtant, avec la métamorphose, ça avait très bien fonctionné, cette méthode. Pourquoi est-ce que ce serait différent cette fois-ci ? Comme si elle avait lu ses pensées, Ikoda lui répond, en se levant de sa chaise, respectant sa nature gestuelle.

Tu pratiques ce qu’on appelle la méthode intuitive. Ça a ses avantages mais bon, disons simplement que j’étais contre cette réforme. Ça peut être utile par exemple lorsque tu te métamorphose ou encore te téléporte, mais sinon la méthode physique est préférable. La différence est qu’au lieu de visionner le résultat de ta technique, tu visualises les déplacements du chakra. C’est plus compliqué à saisir, c’est d'ailleurs pourquoi ils ont appliqué cette foutue réforme, mais au bout du compte, c’est plus facile à réaliser. Il suffit que tu imagines que lorsque tu expulses ton chakra par tes tenketsus, pour former le nuage de fumée, un ou plusieurs corps se forme à partir des grains de poussière du nuage. C’est en quelque sorte une sculpture de toi-même dans la poussière. Tu comprends ?

Un peu, oui....

Alors vas-y, essaie cela.


Tenson vient de recevoir un flot d’informations important et il n’est pas certain que son cerveau soit en mesure de tout digérer aussi rapidement. Bien sûr il se souvient de ce que sont les tenketsus, il a compris la partie de la production du nuage de fumée, mais la « sculpture de poussière » le laisse perplexe.

*Au fond, je dois faire apparaître mon clone à partir du nuage de fumée, qui se trouve être mon chakra en forme de nuage... C’est étrange, mais je vais essayer.*

Tenson malaxe son chakra, le dosant du mieux qu’il peut. Il va mettre tous ses efforts dans chaque essai, pour ne pas décevoir sa grand-mère. Il fait circuler son chakra dans tout son corps. Non, elle ne sera pas déçue. Il enchaîne les signes à une bonne vitesse tout en s’assurant qu’ils sont bien formés. Elle risque même d’être fière. Ses tenketsus s’ouvrent et libère le chakra sous forme de fumée. C’est l’étape cruciale. L’espace d’un instant, il est capable de voir se former à côté de lui une réplique de lui-même. Une réussite ? En tous cas, il tient debout. Peu après, le nuage de poussière les enveloppant, lui et son clone, se dissipe, révélant une réplique... plus ou moins exacte. Sa grand-mère s’esclaffe de rire. Tenson ne comprend pas. Il regarde le résultat de sa technique. Et il se met à rire lui aussi. Son clone n’a pas de sourcils ! Il a l’air complètement ridicule ! Tenson relâchant ainsi sa concentration, le clone s’envole dans l’air. C’est l’hilarité générale dans la forêt. Même l’écureuil qui passait tout près semble rigoler.

Ça alors ! Ça faisait un bon bout de temps que je n’avais pas autant ri ! Comme tu as pu le voir, il est important de s’occuper de tous les petits détails. Mais c’est un bon début, je ne m’attendais pas à ce que tu arrives à un tel résultat aussi vite ! Recommence et je te dirai ce qui cloche. Ensuite, on pourra passer à la prochaine étape.


Tenson acquiesce. La demi-heure qui suit consiste à multiplier les essais pour perfectionner le clone afin qu’il soit le plus ressemblant possible. Il faut dire que travailler avec Ikoda a certains avantages après tout... Elle remarque les moindres petits détails, même ceux que Tenson lui-même n’aurait pas remarqués. Après multiples essais, Ikoda est enfin satisfaite.

Viens manger quelque chose, ensuite on attaque la deuxième partie. Tu veux une pomme ?

Oui, une pomme, ça ira, merci.


Crunch Crunch


*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤


Gauche ! Trop facile ! Je t’ai dit de faire attention aux détails ! Tes ennemis te reconnaîtront tout de suite si tu ne te dissimule pas comme il se doit ! Recommence.


Tenson trouve le nouvel exercice répétitif et beaucoup plus fatiguant. En plus de devoir former son clone, il doit se dépêcher de bouger pour changer de place avec lui et espérer apporter la confusion chez l’ennemi, joué par sa grand-mère, cause assez désespérée.

J’y arriverai jamais grand-mère, tu es trop douée à ce jeu pour que je réussisse à te faire douter.

Mais voyons, ne te décourage pas, tu sais très bien que j’en exige plus que le nécessaire. Allez, en place. Suffi les pleurnicharderies, tu es un shinobi maintenant. Tu te souviens de ce que grand-père dit dans les situations difficiles ?


Bien sûr qu’il s’en souvient. C’est gravé dans son esprit.

Et même lorsque tout semble perdu, relève-toi.


Ce qu’il fait. Il se remet à l’ouvrage en tentant toujours d’accorder rapidité et efficacité. Si son clone était construit rapidement, il devenait facilement identifiable de par ses lacunes. Mais, au contraire, s’il s’efforçait d’avoir un clone réussi, il n’avait plus le temps de se mélanger avec son clone. Bien campé sur ses jambes, un peu essoufflé, il réessaie, encore et encore.

Après une autre demi-heure, sa grand-mère est enfin satisfaite. Elle affiche un grand sourire et lève une main pour lui faire signe qu’il peut arrêter.

C’est très bien Tenson, tu as fait de l’excellent travail. Ton grand-père sera très fier de savoir que tu as appris cette technique tout seul.


Elle lui fait un clin d’œil.

[Demande de validation pour Bunshin no Jutsu, évidemment Razz]


Dernière édition par Tenson Saishi le Ven 16 Jan - 18:21, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Jeu 15 Jan - 16:37

Tenson: + 32 XP (bonus genin inclus) - Technique validée.
Nara: + 8 XP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 19 Jan - 7:11

Bonjour grand-père !

Tiens, bonjour Tenson. Tu viens t’entraîner ?


Tenson répond par un sourire. Bien sûr qu’il vient pour s’entraîner. C’est toujours plus facile avec Sentetsu. Ils se dirigent vers la forêt, la même petite clairière qu’à l’habitude. Tenson bouille d’excitation tellement il a hâte de commencer son entraînement. Par chance, la pluie de la veille a cessé, laissant place à un joli soleil doré. Évidemment, il a avec lui son cahier de notes, instrument essentiel vu la complexité de la démarche d’assimilation de la technique.

À quoi tu t’entraînes aujourd’hui ?

Une nouvelle technique de feu ! Honoo no Seki ! Ça a l’air plutôt compliqué mais en même temps le résultat est super cool !

Oh, je vois ! Ça m’avait pris environ une semaine pour maîtriser cette technique. J’étais plus vieux que toi, cependant. Le meilleur conseil que je peux te donner c’est de ne pas te décourager et de te concentrer au maximum. Tu dois faire le vide et ne penser qu’à ça. Ensuite, une fois que tu l’as réussie, elle devient beaucoup plus facile à refaire.


Tenson s’étonne du temps d’apprentissage qu’il juge plutôt élevé. C’est encore plus que la fois où il avait appris à grimper aux arbres. Mais il y parviendra, il le sait. En plus, avec le Tournoi Chuunin qui approche, il n’a pas le choix de renforcir son arsenal de techniques. Il plonge aussitôt dans ses notes de cours.

Citation :

Étape 1 : Faire circuler le chakra très vite et expulser par tous les tenketsus simultanément.

Mais avant de passer à l’étape 1, il révise les sceaux et les répète pour les automatiser. Il s’assure d’être parfaitement placé, comme Ikoda lui avait enseigné. Il évite de faire les signes en « miroir » et il regarde ses mains pour corriger son penchant sur la gauche. Il dit le nom des signes à voix haute, pour les mémoriser. Il répète cet exercice plusieurs fois, prenant plus en plus de vitesse. Il va tellement vite qu’il n’a plus le temps de prononcer le nom des signes. C’était la partie facile. Sentetsu, lui, regarde, attend de pouvoir corriger un détail ou deux. Il s’est apporté une chaise, il risque de devoir attendre toute la journée, il connaît la persévérance et l’obstination de son petit-fils.

Bon, j’y vais !


Tenson se concentre. Il malaxe son chakra et le dose le mieux possible. Il respire, presque férocement. Son chakra irrigue chaque partie de son corps. Il le sent bouger, tout chaud. Instinctivement, il resserre ses muscles pour augmenter la vitesse de circulation. Heureusement, cela fonctionne. La chaleur en lui monte, monte. Il comprend ce que le professeur voulait dire par « chaleur de friction ». Est-ce le temps de débloquer ses tenketsus ? Il ignore si la chaleur est assez intense pour pouvoir s’enflammer. Brusquement, il perd sa concentration et son chakra se dissipe dans l’air, complètement inutile.

Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu as perdu ta concentration.

Euh... en fait je me demandais comment je fais pour savoir si mon chakra est suffisamment chauffé pour le laisser sortir.

Ah, d’accord. Et bien ça dépend des personnes. La nature du chakra influence dans tout ça et plein d’autres facteurs aussi. Je peux te dire cependant qu’il est préférable que tu mettes trop d’énergie que trop peu. Ensuite, la technique va t’être « débloquée », tu vas avoir compris le principe, et tu vas pouvoir t’ajuster par après. Tu saisis ?

Oui, oui !


Ainsi, il recommence. Il décide de faire frictionner son chakra jusqu’à ce qu’il le brûle. Mais il a oublié un détail. S’il fait circuler son chakra trop vite, il ne sera pas capable d’ouvrir ses tenketsus en même temps. Suite à ce deuxième essai, c’est donc des flammes irrégulières qui s’échappent de son coude, principalement. Il grimace face à ce nouvel échec. Mais il ne s’est pas encore découragé, il n’en est qu’à son deuxième essai, après tout.

Il fait encore plusieurs tests, ainsi, jusqu’à ce qu’il obtienne un résultat satisfaisant, après un temps qu’il ne compte plus, mais qui lui paraît énorme. Enfin, la première étape est complétée !

Waouh ! Grand-père t’as vu ça ?


Le Saishi est tout essoufflé, pauvre lui. En guise de pause, il reprend son cahier de notes pour lire sur la deuxième étape.

Citation :
Étape 2 : Entretenir le flux de chakra.

Il relit plusieurs fois les quelques mots qui résument la deuxième étape ainsi que la description plus détaillée qui suit. Il doit donc ralentir son flux de chakra par la suite, mais pas trop. Tout compte fait, cette technique demande énormément d’énergie. Il en a de la chance d’être jeune et en santé. Sentetsu n’a plus ce privilège depuis quelques années. L’âge commence à peser et il ne bouge plus comme à ses 20 ans. En quelque sorte, il se revoit grandir à travers Tenson. C’est un peu pour cela qu’il accepte d’assister à la majorité de ses entraînements. Et puis il revoit Kishin en lui, également... La même touffe rouge, le même entrain. C’est comme s’il s’était réincarné en son propre fils.

Pendant que le grand-père philosophe sur la vie, Tenson progresse. Déjà, il est capable de maintenir sa technique pendant un bon deux minutes, et il arrive même à faire un pas en même temps ! Mais le manque d’énergie se fait sentir. Il s’essouffle rapidement et semble sur le point de s’effondrer. Sentetsu juge qu’il est temps d’intervenir.

Allons, tu devrais prendre une pause. Le pire reste à venir. Avec le peu d’énergie qu’il te reste, tu devras attendre à demain, question d’être revigoré au complet. Crois-moi, c’est une toute autre histoire de devoir lancer une technique en gardant celle-ci active.


Tenson rechigne quelque peu, mais il est assez grand pour voir que son corps ne supporte plus la chaleur sui se produit en lui. À quelques endroits sur sa peau, les marques de brûlures indiquent l’emplacement des tenketsus. Tenson trouve cela plutôt pratique, car il peut savoir exactement où ils sont. Sur le chemin du retour, il s’amuse à les compter.

À l’intérieur, Ikoda leur a préparé un excellent souper. La mère de Tenson est également présente, exposant les meilleurs articles du catalogue de son magasin de vêtements à sa belle-mère. L’odeur qui se dégage du four est alléchante. Ikoda leur fait un clin d’oeil en leur servant le repas.

Canard à l’orange servi avec riz pilaf et sauce maison. Itadakimasu !

Itadakimasu !


Tenson se régale et avale les bouchées à une vitesse vertigineuse. Il se ressert trois fois et y va un peu fort sur le dessert, un gâteau à la vanille. Complètement repu, il remercie sa grand-mère pour l’excellent repas et va s’allonger sur le divan du salon. Il n’a pas le temps d’y penser qu’il ferme les paupières et sombre dans un sommeil profond.

Pas la peine de le réveiller, il peut dormir ici sans problèmes.

De toute façon, il serait revenu dès la première heure pour s’entraîner.


Vous êtes certains que ça ne dérange pas ?
Les beaux-parents de Raihai lui répètent encore une fois qu’il n’y a aucun problème. Une fois celle-ci partie, ils déposent une couverture sur Tenson, afin qu’il ne prenne pas froid. Lentement, sans faire de bruit, ils montent se coucher.

***********************************************************************************
Konnichiwa !

Déjà debout ? Je croyais que tu dépasserais midi !


Alors qu’ils rient en choeur, Ikoda, fidèle à sa cuisinière, fait cuire des omelettes au jambon et piments verts. Avec un tel talent en cuisine, on ne se pose plus de questions sur le pourquoi de son mariage avec Sentetsu. Dès que les assiettes sont sur la table, ils se précipitent tous pour avale leur première bouchée. Quelques minutes plus tard, ils en redemandent. Après cette deuxième assiette, ils ont le ventre plein, malheureusement pour leurs papilles gustatives.

On va s’entraîner, dis ?

Attends un peu, j’ai besoin de digérer, moi. Ha ha !

Alors j’y vais tout seul, tu me rejoindras plus tard.


En un éclair, il est dehors.

Sacré gamin...


Évidemment, il n’allait pas attendre une seconde de plus pour recommencer son entraînement. Et ce fut comme cela pendant cinq jours. Cinq jours où il revenait complètement épuisé, mangeait pour quatre, dormait trois fois rien sur ses deux oreilles dans un seul et unique but : Maîtriser l’Aura de Flammes.

En ce cinquième jour, il en est rendu à réaliser une technique en mouvement, la dernière étape. Il bouge aisément, entouré de son aura de flammes. Sentetsu crée un clone qui lui sert de cible en mouvement. Tenson court à côté de celui-ci, faisant de gros efforts pour contrôler son chakra de façon équilibrée. La veille, il est arrivé à lancer des projectiles en courant. Aujourd’hui, il veut réussir la dernière étape. Il sait qu’il ne doit pas malaxer à nouveau son chakra, il doit seulement faire changer le circuit de direction, une sorte de détour, pour permettre la diffusion des flammes par sa bouche. Sur place, ça se fait plutôt bien. Mais en mouvement, il n’atteint pas le niveau de concentration optimal qu’il devrait atteindre. Mais il s’entraîne. Il a l’impression que ses réserves de chakra augmentent à mesure qu’il persévère dans cet entraînement, comme s’il s’endurcissait. Il est donc capable de tenir quelques heures de plus. Le fait qu’il ait réussit à trouver un équilibre pour éviter le gaspillage aide également à sa cause.

*Je dois réussir ce soir. Le Tournoi Chuunin est dans quelques jours seulement. Je n'ai pas le choix. Je dois le faire.*

Dans cet ultime essai, la seule lumière restante étant celle du feu qui se dégage de son corps, il court, il chasse le clone de son grand-père. Pour mieux voir le terrain, il grimpe dans les arbres. Il a ainsi une vue de dessus beaucoup plus intéressante. Il doit se concentrer pour ne pas perdre sa technique. Il visualise mentalement la méthode à suivre. Puis il s’élance.

Le sceau est activé. Il détourne son chakra pour libérer par sa gorge une lampée de flammes. Le tigre a rugi. Dans un « pouf !» de fumée, le clone de Sentetsu disparait. Tenson sourit. Il a réussi. Enfin. Il relâche la technique qui lui dévore son énergie. Sa vision se trouble. Il sent ses jambes faiblir. Il s’effondre à genoux. Il entend à peine son grand-père qui se précipite à sa rescousse. Il ferme les yeux.


[Suite à l’hôpital. Demande de validation pour Honoo no Seki.]

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 19 Jan - 9:32

Tenson: + 11 XP (bonus genin inclus) - Technique validée.

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 26 Jan - 4:56

[Se passe avant le CE, après l’hôpital
Je l’ai fait au passé parce que je me suis rendu compte que j’avais commencé comme ça après un petit bout XD]


Une fois le seuil franchi, Tenson fut surpris de voir Sentetsu déjà prêt, avec sur le dos une sorte d’armure ninja qui semblait dater de quelques décennies. Elle était tachée par endroit. C’était peut-être du sang... Tenson n’osa pas demander. Il remarqua également que Sentetsu avait apporté son propre yari, qui ressemblait fortement au sien. La seule différence reposait sur l’usure de la lame, qui ne datait pas d’hier. Elle était légèrement rouillée et la pointe semblait avoir été raffûtée suite à un bris. Sentetsu sourit en voyant l’air étonné sur le visage de son petit-fils.

Plutôt vieux jeu, non ? Mais je me suis dit que pour un entraînement il ne serait pas nécessaire de me procurer de l’équipement neuf... Au fait, ta grand-mère a quelque chose pour toi.


Intrigué, Tenson entra et chercha du regard sa grand-mère, qui vînt vers lui. Dans les mains, elle tenait une sorte de veste vert forêt avec plusieurs pochettes. Elle était faite de cuir et semblait résistante. Tenson comprit alors de quoi il s’agissait.

Une tenue ninja ! Une vraie ! Oh ! Merci, grand-mère !

Il n’y a pas de quoi. J’ai pensé que ça te serait utile pour le Tournoi Chuunin qui s’en vient. Il y aura des shinobis et des kunoichis très puissants ! Tu dois être bien protégé.


Elle lui sourit d’un air bienveillant. Tenson enfila aussitôt sa nouvelle tenue. Elle lui allait comme un gant. Contrairement aux apparences, elle était légère comme une plume et n’entravait en rien ses mouvements. Parfait.

Bon, allons-y. Je suis sûr que tu meures d’envie d’apprendre à te servir d’une lame !

Ouais, c’est vrai ! À plus tard, grand-mère !


Sur ce, ils se dirigèrent vers l’emplacement habituel. Le temps était venteux, les feuilles virevoltaient dans les remous de l’air. Heureusement, le soleil était tout de même au rendez-vous. Un temps approprié pour un entraînement. Quand serait venu le temps de prendre une pause, le vent les rafraîchirait sans toutefois les faire frissonner. Sentetsu fit signe à Tenson de sortir son épieu de son étui, ce qu’il s’empressa de faire.

Recommence, trop lent.


Tenson hésita un bref instant puis s’exécuta. Cette fois, il sortit son yari avec le plus de rapidité possible.

Bien, tâche de toujours dégainer le plus rapidement possible afin d’écourter le temps où tu baisseras ta garde. Maintenant, approche et essaie de m’atteindre.

Ok, j’arrive !


Tenson s’élança vers son grand-père en voulant entailler son armure vieillotte. Sentetsu évita habilement le coup. Le Genin insista et réessaya quelques assauts, tous inutiles. Après quelques minutes, Sentetsu lui fit signe d’arrêter.

Tu t’y prends mal. Tu ne dois pas utiliser ton épieu comme s’il s’agissait d’une épée, mais plutôt d’une lance. Tu dois attaquer avec la pointe et non avec les bords. Recommence.


Tenson rougit légèrement, gêné de ne pas avoir compris tout de suite le système de fonctionnement. En y réfléchissant, il était logique de l’utiliser ainsi, pour augmenter la portée de l’arme. Il devait assener un coup précis et contrôlé. Il se dirigea à nouveau vers Sentetsu en essayant cette fois de l’atteindre avec la pointe de l’arme. Après quelques essais encore inefficaces, Sentetsu lui refait signe d’arrêter, pour donner des explications.

C’est mieux.

Mais ?

Mais encore une fois, tu manques de rapidité. Tu sais, les pic-bois ? Et bien tu en a déjà vu ou entendu un picorer un tronc d’arbre ?

Euh... oui. Pourquoi ?

Tu dois être en mesure de frapper à cette vitesse.


Tenson écarquilla les paupières devant une telle affirmation. Aussi vite que cela ? Il essaierait... Sans plus attendre, il se jeta à nouveau vers l’avant en imaginant son arme comme étant un bec pointu. Très pointu. De coup en coup, il lui semblait qu’il prenait de la vitesse. Puis il en perdait. Bref, il avait de la difficulté à garder sa vitesse d’attaque constante. Ses muscles commençaient à le faire souffrir. Sentetsu le remarqua.

Le but n’est pas de faire des centaines de tentatives inefficaces. Tu dois avoir la vitesse du pic-bois, mais la précision du prédateur. La concentration est la clé. Tu dois attendre que ton adversaire démontre une faille dans sa garde et l’exploiter. Ne t’inquiètes pas pour moi, mon armure est efficace malgré son ancienneté et de toute façon, ta grand-mère m’a fourni des pilules en cas de blessure. Allez, fais sortir en toi le tigre qui guette le bon moment pour saisir sa proie !


Tenson se montra alors plus mature et tenta mille et une feintes pour atteindre son entraîneur. Parfois, il attendait de longues minutes avant de retenter un nouveau coup, espérant avoir une chance de le prendre par surprise. Mais son grand-père avait beaucoup d’expérience et l’atteindre était presque impossible. Soudain, Tenson eut une idée. Il obligea Sentetsu à reculer et ce à une vitesse plutôt grande. Il le guida envers la forêt plus dense. Tenson avait l’avantage puisqu’il dirigeait complètement le déplacement. Si son grand-père arrivait dos à dos avec un arbre, cela lui donnerait le temps de placer un coup. Justement, Tenson voyait un gros pin en ligne droite derrière Sentetsu. Aussitôt, il accéléra d’un coup sec et se prépara à attaquer. Ça y est, c’était inévitable. Rendus où il en était, le vieux shinobi n’aurait pas le temps de contourner l’arbre sans que Tenson n’ait le temps de frapper. Et s’il ne le contournait pas, il prendrait contact avec l’arbre et l’attaque réussirait tout de même. Au dernier moment, Sentetsu s’écria :

Inago no Hiyaku !


L’essor de la sauterelle. Il s’élança dans les airs et le yari de Tenson alla se ficher dans le tronc de l’arbre. Sentetsu atterrit juste derrière Tenson. Il semblait fier de son coup.

Pas mal, non ? N’oublie jamais que tu combats toujours dans une situation en trois dimensions, et que la hauteur est une de celles-ci. Ton ennemi pourrait aussi bien te prendre par la cheville et t’enfoncer dans le sol. C’est plutôt rageant comme situation...


Tenson comprit qu’il s’agissait là d’une expérience qu’il avait déjà vécue. Il esquissa un petit sourire en imaginant la situation. Son grand-père concentré comme jamais ne trouve plus son ennemi dans son champ de vision, regarde derrière lui, sur les côtés, en l’air, mais il a oublié une direction. Une main surgit du sol et l’empoigne par la cheville en l’attirant dans la terre. Une fois bien la victime bien plantée, l’ennemi revient à la surface et rit de sa position. Drôle de situation. Cependant, il n’eut pas aimé se retrouver à la place de l’enfoui. Il nota donc le conseil de son grand-père.

Tenson n’attendit pas davantage avant de continuer la poursuite à travers les arbres. Cette fois, il utilisa sensiblement la même stratégie, mais en montant dans les arbres lorsque son grand-père évitait son coup. Ils jouèrent ainsi au chat et à la souris pendant une demi-heure au bout de laquelle, essoufflé, Tenson réussit enfin à trouver une faille et à attaquer Sentetsu. Il s’était coincé la cheville entre deux branches et ça l’avait ralenti. Tenson, vigilant, avait guetté cet instant pendant si longtemps qu’il ne se fit pas prier avant de sauter sur l’occasion. La lame avait entaillé la vieille tenue de Sentetsu au niveau de l’épaule droite.

Bravo, il était temps. Mais je dois avouer que j’ai beaucoup plus d’expérience de combat que toi alors c’est un peu normal que tu y aies mis tout ce temps. Je vois que tu as enfin compris avec quelle vitesse tu dois frapper. C’est une bonne chose. Prêt à passer à la prochaine étape ?

La prochaine étape ? Oui, mais ça consiste en quoi ?

Avoir à ranger puis dégainer ton yari sans cesse te fait perdre du temps. Il vaut mieux que tu t’entraînes à pouvoir lancer des projectiles et faire des signes en le tenant toujours dans tes mains. Ce n’est pas très compliqué, il suffit de savoir comment s’y prendre.


Il expliqua à Tenson comment tenir son yari s’il voulait lancer des shurikens. Il suffisait qu’il le garde le long de son bras avec son auriculaire et qu’il lance le shuriken avec les autres doigts. Le jeune Genin était très habile avec ses mains n’avait pas mis longtemps à réussir.

C’est pas compliqué, c’est comme si je lançais deux shurikens, mais que je n’en laissais partir qu’un !


Sentetsu le félicita d’avoir si rapidement saisi le mouvement. En plus, le Genin ne s’était même pas blessé au bras. Sentetsu voyait dans cet entraînement le fruit de tous les autres pendant lesquels il n’avait fait que perfectionner son tir. Les cibles aimantées qu’il lui avait offertes s’étaient donc révélées utiles. Cependant, il remarqua que ses shurikens commençaient à s’user. Il se promit de les faire aiguiser à ses frais.

C’est bon, comme ça ?

Tu vois bien que oui, tous tes shurikens sont plantés dans le même tronc et tu n’as rien au bras. On peut donc passer tout de suite aux sceaux.


Il lui démontra donc de quelle façon tenir son yari pour enchaîner les signes. Il y avait deux possibilités : le faire tenir au milieu de ses paumes pour chaque signe – c’était toujours possible peu importe le signe – ou encore le faire tenir dans sa bouche entre ses dents. Tenson préférait la deuxième option qui lui faisait garder le sourire, mais il s’entraîna tout de même à la première car il se dit qu’un yari en pleine bouche serait plutôt encombrant lors d’un Katon... Il s’efforça de retenir à quelle endroit il devait placer l’épieu pour que le signe reste efficace. Ce ne fut pas difficile, il avait la mémoire bien entraînée. Il prenait cela comme un jeu d’association alors que Sentetsu lui disait le nom du sceau et qu’il devait le reproduire. Il buta lorsque « sauterelle » et « autruche » sortirent de la bouche de son grand-père.

Ha ! Ha ! Ha ! Pourquoi pas poisson ! Au fait, ta technique de sauterelle ça existe vraiment ?

Hé, hé ! J’aime bien inventer des noms de jutsus à des mouvements qui n’en sont pas. Un peu comme toi avec ton «Tora no Jutsu »...


Tenson le dévisagea. Comment était-il au courant de cela ? Il ne se souvenait pas avoir prononcé ces mots en sa présence. Quand avait-il pu entendre cela ? Il répondit à son air intrigué sans le faire languir davantage.

Pendant ton combat avec la petite Hyuûga. Je vous ai vus combattre, de loin. J’avais entendu quelques bruits qui m’avaient intrigué et vu des oiseaux s’enfuir par groupes. Je dois dire que ta stratégie n’était pas mauvaise, mais prend garde lorsqu’elle aura activé son Byakugan. C’était limite.

Ouais, je n’étais pas bien préparé...

Oh ! Parce que tu crois qu’un shinobi a le temps de se préparer avant un combat ? Tu dois être prêt en tout temps ! Les attaques surprises sont les plus mortelles. Un piège est toujours à guetter. N’attend pas que le loup resserre ses crocs avant de te rendre compte que tu es dans sa gueule. Tu saisis ?

Euh... oui, oui. Oui.

Bon, et si tu essayais de lancer une technique en ayant ton yari entre les mains ?


Tenson s’exécuta rapidement. Il prit pour cible les cieux. Il aimait bien lancer un Katon dans les airs, car la circulation se faisait beaucoup mieux. Sans trop de mal, il effectua les signes à la nouvelle façon et largua les flammes vers le haut. Sentetsu ne cessait de s’étonner de la rapidité d’apprentissage de son petit-fils.

On croirait voir ton père avant son tournoi... murmura-t-il pour lui-même.

Qu’est-ce que tu as dit ?

J’entends ta grand-mère qui dit que ça va être froid. Rentrons. Tu as bien travaillé.


Ils regagnèrent alors la maison en se promettant de revenir pratiquer le lendemain. Il n’y aurait pas de temps de répit d’ici le tournoi. La flamme devait rester allumée jusqu’à embraser les gradins. Il rayonnerait.

MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   Lun 23 Fév - 14:26

Tenson : +13 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement de Tenson, près de chez Sentetsu
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-