Partagez | 
 

 Une rencontre mouvementée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

MessageSujet: Une rencontre mouvementée   Lun 17 Aoû - 13:50

Rappel du premier message :

Tinga sortait de son entraînement, mieux manier son bâton pour renvoyer des projectiles et dévier les armes, mais là sa priorité est retrouvé meloku-nee-san, il marchait en direction de l'allée marchande pour lui trouver un superbe cadeau qui pourrait lui changer les idées sur les garçons et l'amitié en fait, mais quel cadeau? Elle est tellement repoussante que Tinga pourrait se prendre une baffe si il était trop près d'elle mais bon le physique et l'agilité font qu'il esquive tout coups menaçant son jolie visage de dragueur. Une poitrine se colla a la sienne, surement une superbe fille se disait-il, mais d'abord se reculer un peu pour éviter une baffe au cas où il la regarda, il était à peu près plus grand qu'elle juste un peu. Il mit sa main sur la tête de la personne et dit :

-C'est quoi ce look, la fête du déguisement c'est pas pour aujourd'hui.

Un regard vif fut balancer vers lui, il recula net de plusieurs mètres, qu'est-ce qu'elle a cette fille, elle serait presque comme Meloku-san, regard terrifiant mais celui-là il est moins sexy que celui de nee-san, il laissa sa peur loin derrière et se rapprocha d'elle, il lui fixa d'un regard interrogatoire, il la surement déjà vu, une fille comme ça ne peut pas être inconnu pour les gens du village mais où l'avait-il vu quelque part. Puis souvenir lui revint alors il trébucha puis se releva.

-C'est toi! J'en étais sûr, la folle qui fou le boucan dans les bars.

C'est quoi ce langage devant tout le monde, un peu de respect pour les ainés, même si ce sont des personnes qui se saoul dans les bars et créent des bagarres comme s'ils étaient des enfants, mais Tinga restait planté sur la poitrine de la jeune femme qui semblait être la copie conforme de celle de Meloku-san. Oh!!! Meloku-san, la douce la belle, une fille qui ne connait pas ce qu'on appelle aimer quelqu'un. Une fille qui aura surement besoin de Tinga pour connaître se genre de sentiment, mais revenant à cette dame au regard noir, qu'elle look bizarre, elle aurait besoin de changer un peu.

[Désolée si j'ai peu écrit le fait est que lorsque j'écris et qu'il y a un bug d'envoi, je suis un peu en manque d'inspi après]



Die Götter haben gebaut
Sie haben
Ich Tinga zerstört
Ich bringe die Ordnung in die Welt zurück


Dernière édition par Kemuri Tinga le Lun 24 Aoû - 13:17, édité 1 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Mar 25 Aoû - 17:28

Mon regard était rivé au sol.
C'était le seul endroit sûr. Je n'osais pas lever le regard vers le Satsubatsu, pendant qu'il me réprimandait. Je n'osais pas regarder à ma gauche, je percevais, sentais le regard ardent que me posait la petite. Qu'avais je fait pour qu'elle me regarde ainsi ? Vraiment, qu'est ce qui avait pu lui déplaire ? J'étais angoissée. Mais c'est absurde ... Je ne la connais de rien, elle commence déjà à se moquer de moi, et là elle me regarde de travers ! Non, je ne dois pas me sentir mal. Cette femme est ...improbable, oui, voilà ...
Maux de ventre. Je suis faible ...
Enfin, à ma droite, le nain. Je ne le regardais même pas. Il me dégoûtais. C'était sa faute si il me réprimandait ... C'est de sa faute si on a des ennuis, là. Enfin, il l'a fait pour me protéger, mais ... J'ai trop d'orgueil pour l'admettre. Il m'a humiliée. Mais pourtant, j'arrive pas à lui en vouloir.
Envie de pleurer ...

Et l'odeur de sang ... Elle me faisait tourner la tête. Il croyait que j'étais aussi stupide que l'autre affalé à terre ? Bien sûr que je sais que c'était stupide ce que j'avais fait ... Pourquoi l'avoir fait alors ? Aucune idée ... Ce n'était pas ma faute si le nain avait perdu l'esprit ... Mais je m'en sentais responsable, quand même. Pas totalement, hein, en partie ... Mais je m'en voulais ... Envie de revenir à la maison. Revoir papa, maman ... Même si ça entraîne tout le reste. Quoi que non, en fait, il vaut mieux que je n'y revienne pas. Et si ils avaient tellement souhaité que je revienne, ils me l'auraient fait savoir depuis longtemps ... Pensées maussades. Même ma famille ne tient pas à moi. Et mon amour-propre m'interdit de revenir.
Envie de pleurer.

Et l'autre qui se sent obligé de me faire remarquer que le monde est injuste ... Abruti. La bile me monte à la gorge. Envie de lui lancer une réplique cinglante, tout en sachant que je ne le ferai pas. Je n'ai pas assez de cran, et vu comment il a contrôlé le nain, je ne doute pas un seul moment que cran ou pas, il se ferait un plaisir de me faire souffrir pour un mot de travers. Maudits yeux ... Qui me font rappelé à quel point mes glandes lacrymales sont fournies. Regard rivé sur le sol. On s'évertue à m'enlever tout ce qui fait de moi, moi. Mon identité, mes rêves, mes illusions. Une seule envie, partir et pleurer dans un coin, sous le seul regard de la Déesse.

Le Satsubatsu se tourne vers la petite. Je ne ferai pas deux fois la même erreur. Disparaître sans laisser trace, oui ... Un moment de force, un seul, et tu pourras te complaire dans ta faiblesse, une fois solitaire comme celle tout en haut, Uzu ... J'observe leur échange. La petite a vraiment du mal à s'exprimer. La cicatrice à la gorge ? Je ne saurais le dire ... Mais si tel est le cas, je ne peux m'empêcher d'avoir un haut le corps écœurant. Les larmes me montent d'autant plus vive aux yeux. Pas maintenant ...

Je dessine discrètement les runes du Bunshin, et fait apparaître un seul et unique clone, cette fois-ci. Je trace de nouvelles runes, le besoin pressant mes gestes. L'inquiétude m'envahissait, les runes que je dessinais, étaient des plus imparfaites. Je craignais que quelque chose se déroule mal. Que quelque chose échappe à mon contrôle. J'enchaînais sur les runes de l'Henge. Je ne savais quelle apparence j'avais endossée, mais qu'importe. Je devais partir, et vite. Pas lestes et démarche silencieuse, je m'éloignais comme si de rien n'était. Poings serrés à m'en faire mal, sans nul regard à l'arrière.

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Mer 26 Aoû - 13:37

Les émotions ne pouvaient être décrites, tout le monde, enfin les trois kiriéens ne semblaient penser qu'à leur escapade, Tinga le premier, rester avec Liori-sama serait de s'offrir à la mort, la punition qu'il allait lui donner allait être terrible, il n'avait pas le temps d'attendre que celui-ci lui fasse comprendre que ce qu'il a fais était mal, il devait s'en aller c'est sûr.
Il semblait réfléchir sur un plan, Liori-sama semblait gronder Meloku donc ça ne le dérangeait pas trop, le fait qu'elle se fasse gronder n'était pas si grave mais le pire c'est de se rabaisser l'âge, elle avait sortis de conclusion comme-ci elle avait le même âge que Tinga. La différence est frappante, mais là on ne le dirait plus, Tinga n'avait jamais entendu ça, même s'il avait vu Liori-sama pour la première fois, il n'aurait jamais demandé clémence à quelqu'un qui a un air de tueur. En fait il ne l'aurait dis qu'à un de ses amis ou un de ses parents.
Bref il laissa ce sujet non-intéressant pour retourner dans ses plans, l'escapade? Comment pourrait-il faire pour s'échapper? Et pourquoi pas une partie de chat? bien-sûr il met en compte la vitesse de Liori-sama mais peut-être qu'il gagnera, tout ce dont il a besoin c'est d'arrivé au moins jusqu'à sa maison. Puis il s'interrompit, une phrase lancée par Liori-sama lui plaça une petite veine sur la tête en signe de son mécontentement. Liori-sama n'admettra jamais que Tinga est un bon ninja, il ne le prendra jamais comme un ninja en tant que tel, tout ça à cause du stupide combat qu'il a fais face à Kira, il se retourna, ferma les yeux pencha la tête du côté de Meloku et bouda. Une seconde après une critiques lui vint à l'esprit mais bien-sûr elle n'y resta pas longtemps.


-Vous êtes juste jaloux de mon talent.

Bref il devait passer à autre chose, Liori-sama l'a laissé pour aller questionner Houjuu, nul, il l'a trouvait nul, pas assez forte pour lui faire grand mal, mais le fait de savoir qu'elle n'était pas encore à l'académie lui vint, elle a voulu utiliser un Genjutsu or elle n'est même pas fille de ninja où quoi que ce soit à la base, au moins une ancienne il aurait accepté, mais si cette fille peut réussir le Genjutsu qu'elle voulait utiliser Tinga aurait surement perdu, peut-être que le fait que Meloku lui ait poser sa main sur son corps pour le pousser a influencé le Chakra de la jeune femme et libéré Tinga du Genjutsu, il devait s'entrainer, cette fille ne pouvait pas être à égal. Lui c'est un Genin et elle même pas un ninja si comme elle le dit, elle est ancienne samouraï, elle n'a surement pas réussit à exécuter son Genjutsu. IMPOSSIBLE! Elle ne pouvait pas se disait-elle n'a pas le même niveau que lui. Il l'a dépasse! Oui! La fureur lui montait, il se posait trop de question, lorsqu'il ouvrit les yeux, il voyait Meloku en train de faire des signes de mains, elle avait surement trouvé le moyen de s'enfuir, pas le temps! Tinga devait lui aussi mettre son plan en œuvre, place à la première partie de chat jamais connu dans le monde ninja, si on l'attrapait au moins les autres allaient s'échapper aussi, Meloku aurait donc surement la chance de s'échapper elle aussi. Il se leva marcha vers Liori-sama, Meloku avait déjà fait un clone d'elle et semblait commencer son plan de fuite, il avançait assez rapidement vers lui, il s'arrêta à au moins cinq mètres d'écart entre eux puis il dit :

-Bon il est temps!

Bon moment pour s'enfuir, il couru si vite que derrière lui il laissait comme un clone derrière lui, qui a disparu a la seconde juste après sa course, laissant un petit sourire munis d'un rire, il savait que Liori-sama devait faire un choix, soit courir après lui soit retenir les femmes pour ne pas qu'elles s'en aille comme lui, plan parfait l'escapade va marcher, le taux de réussite est de 99% seul ce dernier peut causer l'échec mais ça dira que les personnes qu'il a laissé derrière ne se sont pas échappé et qu'elles attendent leur punition, en tout cas Tinga n'est pas de ce genre lui, il laisse les problèmes derrière lui et s'en va en courant. Enfin, seulement si c'est une bêtise qu'il a fait et non une responsabilité, et là. Ça avait tout l'air d'une bêtise.



Die Götter haben gebaut
Sie haben
Ich Tinga zerstört
Ich bringe die Ordnung in die Welt zurück

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Ven 28 Aoû - 22:11

J’acquiesçai intérieurement, de la façon qui consiste à ne pas faire de mouvement particulier, mais à se dire qu’on le faisait quand même.
Les révélations de cette petite éclaircissaient quelques points de l’obscurité qui l’entourait. Entre autre je comprenais mieux sa capacité à garder confiance face à deux…

[Tinga] - Bon il est temps !

… Genin ? Non, je ne pense pas. Ils ont du prendre le bandeau d’un autre lors d’un moment d’inattention.
Parler pour couvrir sa fuite est un plan intéressant. Peut être moins efficace qu’un fumigène. Ca avait l’avantage de m’arranger en fait. Peut être n’aurais-je pas noté ce qu’ils tentaient de faire sans ça. Quoique, j’avais déjà commencé à me retourner avant que Tinga n’ouvre la bouche. De ce fait, je n’avais qu’à finir mon mouvement pour analyser rapidement ce qui se passait.
Le plus visible était le microbe qui s’enfuyait à toute jambe, ce n’était pas vraiment un problème, j’avais les moyens de le rattraper avant qu’il n’ait trop élargit la distance. Cependant, la rouquine était bizarre. Sans doute irréelle. Je devais avoir réussi à l’effrayer ou la stresser, son clone présentait de nombreuses imperfections, comme un visage transparent…
A travers ce visage fantomatique, je pouvais voir une silhouette tenter de rejoindre la foule pour une sortie discrète. Vu la trajectoire qu’elle avait entamé je ne pris pas le luxe de douter. C’était forcément elle.

Mais je ne pouvais pas courir après l’un ou l’autre. La perspective de me faire semer par des genin de leur niveau ne me plaisait pas, du moins dans la situation présente. Je ne pouvais pas leur courir après, je n’avais plus qu’à tendre le bras pour les saisir.
Je jetais mon bras gauche dans la direction qu’ils empruntaient. Les bandages qui le recouvraient semblèrent exploser sous l’action de la matière rouge et sauvage qui dormait en dessous. Celle-ci fusa en avant. J’avais conscience de répandre mon odeur à travers toute la rue, et de sans doute la laisser là pour quelques jours, mais je ne voulais pas lâcher ces deux fuyards.

Le jet, semblable à un tentacule rattaché à mon bras par divers endroits, tous plus douloureux les uns que les autres, se divisa en deux, chacun rasant le sol pour se rapprocher rapidement de leur cible. Le temps semblait s’écouler plus lentement et facilitait ma manœuvre. Que quelqu’un bénisse l’adrénaline.
J’ouvrai la main, et chaque tentacules fit de même, formant des pinces grotesques, qui fauchèrent deux paires de jambe. Mes deux victimes au sol, je n’avais plus qu’à les ramener. Je fermais la main. Le sang fit de même autour de leur jambe. Je ramenai mon bras en arrière et, à l’image d’un pécheur sortant sa ligne de l’eau pour vérifier si son appât est toujours en place, je ramenai les deux nuisibles sur la berge de l’autorité, juste à côté de l’ex Samouraï. S’il fallait tous les avoir dans le champ de vision pour qu’ils ne tentent pas une action du genre, très bien.
Lorsqu'ils touchèrent le sol, je fis lâcher prise à mon sang, qui ne laissa qu'une marque rouge et légèrement humide là où il les avaient saisi. Je le fis se remettre en place, se cacher dans les creux et crevasse de ma chair en charpie, recouvrant mon bras gauche d'un rouge à l'apparence visqueuse, mais pourtant solide. Je fis jouer les articulations de mon bras et des ma main, faisant plier chaque doigt grâce à cette si précieuse matière vitale. Je jetais à nouveau mon regards sur le groupe face à moi.

Tandis que je laissais le couple se remettre de son voyage le long du sol et les pieds à dix centimètre en l’air, je me recentrais sur la borgne.
Malgré ses blessures et son problème d’élocution, elle avait encore une grande gueule et un sale caractère. Je l’imaginai mal survivre longtemps si elle arrivait à prendre du grade… Mais si sa vie de Kunoichi, encore non officiellement entamé, évoluait en bien sans doute retrouverait elle rapidement une taille normale…

Les deux autres semblaient s’être remis assez rapidement du voyage. Je les observais sans rien dire, piochant une pilule dans la sacoche accroché au bas de mon dos. Je fus rapidement certains du point qui m’inquiétait. Leurs jambes étaient encore intactes. Plutôt que soupirer de soulagement bêtement, je mis ma drogue en bouche et l’avala assez bruyamment.
Ce que j’avais fais pouvait sembler basique quand on connaissait les talents propres à mon clan. C’est vrai que c’était proche de la base dans l’utilisation extérieure du sang. Une base qu’il m’avait fallut des années pour acquérir correctement. Et c’était plus du chapitre « planter » que « attraper ». Je pouvais donc remercier une quelconque providence pour avoir gardé mes genin intact.
En passant, je pouvais aussi préciser que tous les mouvements exécutés lors de cette capture n’étaient que du cinéma. Mais dans tout les cas, personnes n’avait besoin de savoir ça.

[Liori] – La prochaine fois que vous tentez un truc comme ça, je vous casse une jambe... Sans rire.

Je marquais un temps de pause, histoire d’observer leur réaction et d’ignorer leur complainte, puis je repris.

[Liori] – Maintenant, vous allez me suivre. (je m’adressai alors uniquement à Motoko). Enfin toi tu es libre de t’en aller. On se verra sans doute à l’académie.


Dernière édition par Liori Satsubatsu le Ven 28 Aoû - 23:37, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Ven 28 Aoû - 22:52

Je soupire, je savait pas que je pouvait le faire autant sans crever. Sérieux ! Avant d'arriver à Kiri je le faisais pas, pas besoin, je me foutait de tout. Mais là, je dois admettre que même la vieille moi aurait trouver à soupirer vu à quel point c'était pathétique.
Nan sincèrement tu va vite comprendre. La porte de prison, Mel-quelque chose... Hein , Meloku ? T'es sur ? Okay, Meloku.
Meloku, donc, avait tenté une fuite ninja pendant que j'étais en train de faire sortir cette montagne de verre de ma gorge. Y avait du style et de l'idée, je te l'accorde. Mais franchement, un bunshin quoi. Une bête illusion de merde sensé faire servir de diversion quand tu tente de capturer cette saloperie de furet dont j'ai entendue parler des génins. Utiliser un Bunshin face à Blanche-Neige c'est comme crier "derrière toi" à un tueur venu te faire un second sourire dans la gorge. Ça fonctionne pas.

Mais bon, je donne des points devant l'idée, avec un peu plus d'expérience, ça aurait pu passer, franchement.

Par contre le nain, alors lui il mérite juste mon dégout le plus total. Quel ninja dans ce putain de monde va attirer l'attention sur lui avant de tenter de piquer un simple sprint pour fuir ? A moins que ut puisse te faire le voyage Kiri-Suna en deux jours en te servant seulement e tes jambes, ça sert à rien de tenter de sprinter un supérieur. Au mieux il est plus rapide que toi, au pire il aura tout son temps pour te chopper grâce à son grade.
Sérieux, c'était quoi ça ?

Je soupire donc, secouant la tête de dépit pour le nain et levant un sourcil interrogateur pour la porte de prison. Je croise les bras, et j'attends le spectacle que Blanche-Neige va m'offrir.

Et quelle spectacle frangin !

C'est décidée, tu prend du grade Blanche-Neige, tu passe de ça à "Rouge-gorge". C'était crade, c'était odorant, c'était mauvais pour mon estomac mais c'était vachement impressionnant et encore plus fascinant... Ouais je connais la définition de ce mot, merci...
Deux sortes de, de quoi au juste ? Câbles ? Fils ? Veines ? Nerfs ? Cervelles ? Peu importe. deux trucs sont sortit de sous son bandage et ont filés directement ramener les deux fuyards par la peau des fesses. Le lus étonnant c'est quand même de voir ces trucs agir de concert avec les mouvements de Rouge-gorge. Fascinant et super flippant aussi et super puant dans la foulée. Putain, il cache un cadavre en décomposition dans son slip ou quoi pour que ça schlingue autant ?
Pas que ce soit mon problème note.

Laissons de coter les problèmes mortuaire de Rouge-gorge, que j'espère qu'il règle vite car même moi je commence à tourner de l'œil un peu, et jetons plutôt mon regard vers les deux petits espiègles que nous avons.
Ils sont actuellement suspendus par les chevilles par les trucs, et ils sont juste à coté de moi... Bordel, l'odeur !
Je secoue la tête un peu, on va tenter d'éviter de vomir tout de suite et.. Oh ! Outch... Ça a du faire mal de tomber comme ça...
Semblerait que les trucs de rouge-gorge les aient relâché et ils se sont plus vautrés qu'autre chose, ça dois surprendre d'ailleurs.
J'écoute plus vraiment ce qui se passe là je me concentre plutôt sur les deux génins à coté de moi.
Le nain, je l'ignore, tant qu'il aura pas de poils qui pousse sur le menton, ou plus bas, je vais même pas m'emmerder à essayer de socialiser avec lui.
Par contre la porte de prison à du potentiel, faut juste savoir comment la faire sortir de cette putain de coquille qu'elle utilise. J'ai pu la voir la vraie elle, enfin je crois, quand elle s'est redressée de toute sa taille pour me menacer, ça c'était quelque chose ! Et si je devais jouer les putes pour revoir ça, ben t'en fais pas, je vais bien faire mon taf.

Hurm ? Rouge-gorge me parle. Semble qu'il en a finit avec moi et qu'il compte "discuter" plus avant avec les deux fuyards. Pourquoi pas, j'ai un peu plus rien à foutre ici perso, et je devais aller à l'académie de toute façon, voir où en est mon dossier et commencer à tordre des cous si rien à bouger.
J'hoche la tête vers rouge-gorge pour lui dire que j'ai compris et, sans un mot ni un regard pour les autres, je me retourne en faisant claquer mes talons et marche d'un pas détendue, les bras toujours croisés. Devant les gens se poussent, je fait peut être la moitié de leur taille mais ils ont compris que je plaisantait pas et se dégagent d'eux même.

Je les regarde pas, pas besoin, si c'est le Destin, on se reverras sinon, bof, pas une grosse perte.

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Ven 28 Aoû - 23:18

Encore, encore un échec ...
Mais tellement prévisible. Après tout, un simple Bunshin, surprendre quelqu'un de cette envergure ... Mais que s'était il passé ? Quelle idée improbable m'avait poussée à faire cela ? Et pourquoi ma transformation venait-t-elle de céder, maintenant qu'il me traînait au sol, avec cette odeur écœurante, pestilentielle ... Tel un kraken, tentacules de sang qui venaient de me faucher ... J'étais paralysée par la terreur. J'avais pourtant entendue parler des Satsubatsu, mais je n'étais pas prête à affronter ... ça. Il me traînait au sol, chaque caillou se plantait dans ma peau, mes vêtements, la boue me souillait, mais je ne me débattais pas, c'était parfaitement, complétement inutile. Je risquais au mieux de me briser les jambes. D'ailleurs, ça se confirme. Ils lisent dans les pensées, il venait juste de nous menacer de nous les briser, si on essayait de s'enfuir.

Je me résignais à recevoir mon châtiment. La petite, avant de partir, me lança un regard de travers ... Enfin, c'était l'impression que j'avais. J'espère plus jamais la revoir, celle là ... Elle me fait vraiment, vraiment peur ... Peur comme je n'avais jamais eu avant. Même si à choisir, je préférai me retrouver avec elle plutôt qu'avec le nain. Et la Déesse sait à quel point j'ai des réticences. D'ailleurs, le nain, parlons en. Verser des larmes ou me moquer narquoisement de lui ? Non, car, je ne dis pas être douée, ô grand jamais mais, ce qu'il venait de tenter était ... pathétique. Et le voilà à coté de moi, maintenant, et je devrai le supporter, alors que le Satsubatsu nous réprimandait ... Magnifique, tout simplement magnifique ...

Je me relevais, et posais un dernier regard à la petite. Regard trouble.
Je me retournais vers lui, et m'apprêtais à le suivre, en espérant que ça ne durerait pas longtemps .. En sachant très bien que ça le durerait, longtemps. Me répéterai-je en me contentant de dire : "Journée de merde" ..?

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Sam 29 Aoû - 1:30

L'idée de Tinga était plutôt intéressante même si certaine personne dotée d'une jalousie incomparable n'acceptait guère son talent, il se disait que Liori-sama trouvait sa diversion ridicule. Il courrait aussi vite qu'il le pouvait, s'arrêter ou même regarder derrière ne pouvait servir à quelque chose, il se disait que s'il le faisait, il allait surement tomber dans un Genjutsu, pourquoi tomber dans le panneau si quelques secondes après il voit un Liori devant lui, dans le but de causer sa perte et en le ramenant au point de départ. Bref, éviter toutes possibilités de se faire avoir par un Genjutsu, il ouvra grand les yeux analysant le rayon qu'il pouvait couvrir. Un rayon vaste de 180°, on pouvait dire seulement car c'était la portée de la vue maximale d'un simple ninja. Rien! Pas de Liori-sama à côté de lui, devant ou à proximité, Tinga l'avait bien semé.
Plan d'escapade réussis avec succès! Quoique? Il entendit un bruit, il se rappelait de ce bruit, il ne pouvait l'oublier, le bandage qui semblait exploser, une technique du clan de Kira surement. Tinga s'arrêta un moment et regarda derrière lui, une liane de sang semblait se diriger vers lui.


-Qu'est-ce que...

Tinga n'arrivait même plus à dire un mot, il était stupéfait par la maniabilité dont il faisait preuve en dirigeant cette liane, il reprit ses esprit pas question qu'il se fasse attrapé, pas si prêt du but! Non! Pas question, pas une deuxième fois, il va encore se faire avoir par une de ses techniques bizarre des Satsubatsu, et dire qu'il n'a même pas eut le temps d'apprendre la substitution, la liane rapide et fine se rapproche plus de sa jambe, il tente d'aller plus vite mais rien quand soudain...
La liane l'attrapa la cheville, il l'a regarda en serrant ses dents, comme un mécontentement totale. Plan raté, fuite mise en échec par une technique du clan Satsubatsu, la malchance lui venait elle de là? Liori-sama n'aurait pas pu simplement les laisser partir? Enfin ils sont tous du même village, il aurait pu se dissuader des les attraper se jour.
Tinga regarde la liane, que va-t-il se passer? Que lui a réservé Liori-sama? La liane semblait tirer, elle allait le ramener vers Liori-sama, il décolla, soulevé par la liane tête en bas, pied en l'air, le regard qu'il semblait afficher n'était pas très gentil, un regard qui pouvait faire peur à n'importe qui.


-Je le déteste.

Tinga arriva enfin à destination, normalement la punition pour une telle fuite, ce serait d'aggraver encore mieux la sentence qu'ils vont recevoir. Bref il s'en foutait, il gardait Liori-sama des yeux sans le lâcher une seconde, il n'avait plus de plan d'escapade enfin, il ne voulait plus fuir, déjà qu'il n'avait pas réussis une première fois, la liane semblait se déserrer, l'envie de s'écraser au sol ne lui venais pas en tête, il laissa ses bras bien droits et parallèles au sol, paumes grandes ouvertes, il arriva au sol intact, et s'assoit après avoir repris l'équilibre, croisa les bras et ne quittait toujours pas Liori-sama des yeux comme pour lui dire qu'il attendait la sentence pas la peine. Les filles lui étaient comme sortis de la tête, il ne fantasmait plus, le moment n'était plus le bon pour fantasmer mais plutôt pour savoir ce que Liori-sama lui réservait, Motoko s'en alla, il n'en avait rien à faire, s'il ne l'avait pas rencontré, il ne se serait jamais fais tous ces problèmes, elle est nul, un cauchemar à effacer de sa mémoire, il doit l'oublier, il ne lui sert à rien, elle n'est encore qu'à l'académie et lui il est déjà Genin.

*Ouais! Va-t-en j'aurai moins de problèmes si t'es pas là.*

La drôle de dame s'en alla enfin, Liori-sama voulait que Tinga et Meloku le suivent. Quoi? Suivre quelqu'un dont il n'avait guère un soupçon de confiance, Meloku elle se leva, il ne le fera pas, il ne le voulait pas, rien qu'à le suivre, il savait que ça serait pire là-bas, un récalcitrant à vrai dire, il était peut-être prétentieux, Tinga regardait Meloku aller en direction de Liori-sama, il se tourna, enlevant son regard de Liori-sama jamais il le fera, il en était bien convaincu et personne n'allait le dissuader de ne pas suivre Liori-sama, juste quelques secondes après avoir montré dos à Liori-sama sa bouche s'ouvrit pour faire sortir deux mots :

-Pas moyen!

Ces deux mots étaient clair, il refusait de le suivre, il préférait attendre ici que Liori-sama lui donne sa punition, il ne voulait pas voir ce qu'il allait faire, de toute façon quoi qu'il fasse sortir de sa bouche, il ne pourra pas forcer Tinga à bouger de là où il est.



Die Götter haben gebaut
Sie haben
Ich Tinga zerstört
Ich bringe die Ordnung in die Welt zurück

MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Ven 4 Sep - 2:22


MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   Dim 6 Sep - 21:43

Tinga : +44xp (bonus genin inclus) Bogoss style Mr. Green T'as de bonne idée, fais attention à l'ortho.
Motoko : +41xp Bouh, va te changer avec ton look de foire Mr. Green (et met un slip !)
Uzumi : +35xp (bonus genin inclus) Va voir un psy !
Liori : +29xp (bonus chuunin inclus) Besoin d'une véritable aide psychiatrique !
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre mouvementée   

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» [Libre] Une promenade mouvementée !
» Un après-midi ... Mouvementé ? [PV Zaza]
» Une matinée mouvementé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Coeur du Village-