Partagez | 
 

 Entraînement de Kin Saitô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Entraînement de Kin Saitô   Ven 6 Jan - 15:55

(Yokusei-Maîtrise du ninjutsu. Technique de rang D)

Kin s'était rendue dans la forêt de Konoha dans l'optique de s'entraîner. Elle déambulait entre les immenses arbres, cherchant l'endroit idéal. Elle jetta son dévolu sur une minuscule clairière au milieu de laquelle trônait un rocher recouvert de mousse.
L'air était frais grâce à l'ombre des arbres et Kin était déterminée. Toutes les conditions requises à l'entraînement étaient réunies.
La jeune femme s'avança et sauta sur le rocher. Elle s'y assis lentement et adopta la position propice à la méditation. Elle croisa ses jambes, redressa son dos et posa délicatement ses mains sur ses genoux.
Le vent faisait bruisser le feuillage des arbres environnant. C'était apaisant et Kin n'eut pas de mal à se concentrer. Le souffle régulier et les yeux fermés, elle était parvenue à trouver le calme dont elle avait besoin. A présent, elle malaxait son chakra. Elle le sentait circuler en elle. Toute la théorie acquise à l'académie allait se révéler très utile.
Soudain, un oiseau émit un cri ce qui eut pour effet de déstabiliser Kin. Elle ouvrit les yeux par réflexe et perdit le fils de sa concentration.

«Raaaaah! Maudit oiseau!»

Invectiva-t-elle.
La kunoichi souffla puis entreprit de retourner à sa méditation. Si elle voulait parvenir à maîtriser parfaitement son chakra, elle devait commencer par le visualiser, le sentir afin de pouvoir le distribuer correctement et sans le gaspiller en combat. Elle savait que ce ne serait pas facile mais elle désirait utiliser son chakra intelligemment. Et comme tout entraînement, celui-ci commençait par une bonne dose de concentration et de patience.
Le temps passait et Kin malaxait toujours son chakra. Le front plissé et humide de sueur, elle s'en sortait bien.
Lorsqu'elle fut certaine de ne pas perdre le fils de sa concentration, elle ouvrit lentement les yeux et se releva. Elle respirait toujours au même rythme. Rapidement, elle enchaîna les mudras de la technique Katon Goukakyuu no Jutsu. Elle bomba la poitrine et concentra une dose de chakra qu'elle pensait suffisante afin de réaliser cette technique. Lorsqu'elle tenta de tout relâcher, rien ne se produisit.

*Je n'ai pas insufflé assez de chakra pour cette technique, je dois trouver le dosage idéal.*

Elle réitéra l'expérience bon nombre de fois avant d'arriver à lancer la technique du Katon Goukakyuu no Jutsu. Mais ce n'était pas suffisant. Elle n'était pas parvenue à manier son chakra assez précisément et intelligemment. La preuve en était qu'elle était à cours de chakra maintenant.
Il était temps pour la kunoichi de faire une pause. Elle l'avait bien mériter!
En descendant de son rocher, elle trébucha et tomba sur les fesses. Honteuse, elle vérifia si personne ne l'avait vu. Soudain, un bruit léger se fit entendre et un buisson frémit. En alerte, Kin s'attendait à voir surgir un ennemi ou un habitant de Konoha qui se moquerait d'elle. Heureusement ce n'était qu'un écureuil de passage. Soulagée, la jeune femme attrapa son sac et en sortit une boîte dans laquelle se trouvait son déjeuner. Elle l'ouvrit et en sortit trois boulettes de riz, une brochette de poulet frit et une orange. Elle avala le tout goulument. Rassasiée, elle s'allongea. La tête posée sur son sac, elle entreprit une courte sieste réparatrice.
Une heure et trente minutes plus tard, Kin se réveillait enfin. Elle sortait d'un rêve dans lequel elle serait bien rester plus longtemps.

*Arf! Si seulement j'avais hérité d'une grosse somme d'argent...*

Pensa-t-elle.
Ses muscles étaient endoloris à cause de son entraînement et de la dureté du sol sur lequel elle s'était endormie. Elle se releva et, tout en s'étirant, se frotta les yeux puis émit un bâillement silencieux.

«Je dois reprendre l'entraînement si je veux arriver à mes fins...»

A peine réveillée, elle remonta sur le rocher recouvert de mousse et s'y assis. Elle parvint à se concentrer plus rapidement. Elle malaxait son chakra et le ressentait clairement circuler en elle.
Elle se releva et tout en maniant son flux de chakra entreprit de lancer sa technique du Katon Goukakyuu no Jutsu. La première fois fût un échec mais la jeune femme, bien qu'impatiente, ne lâchait pas le morceau au premier coup dur.
Malgré sa fatigue, elle retenta l'expérience encore une fois. Ce fut un échec.
L'entraînement aurait été plus simple si Kin avait un senseï. Elle gardait cette idée dans un coin de sa tête depuis longtemps mais se promit à elle même de parvenir à maîtriser cette technique par ses propres moyens.

*Respire, concentre toi, malaxe ton chakra, ressens le, modèle le, contrôle le, distribue le...*

Peut être sa méthode n'était pas la bonne. Plusieurs échecs cuisants plus tard, Kin était de nouveau à court de chakra. Elle décida donc de faire une pause à nouveau. Le soleil était couché et les bruits de la nuit retentissaient aux alentours de la clairière.

«Autant passer la nuit ici, à la belle étoile...»

Elle sortit un sac de couchage de son paquetage et s'y engouffra. En quelques minutes, elle s'endormit profondément.

Les oiseaux chantaient en passant au dessus de la clairière. L'air frais du matin était revigorant. Kin se réveillait en douceur lorsqu'elle se rendit compte de l'endroit où elle était.

*Pas de temps à perdre...*

Elle se mit à la recherche de baies comestibles pour remplir son estomac affamé. Une fois son repas terminé, elle retourna sur son rocher et entreprit de recommencer son exercice à zéro.
Quelques étirements lui permirent de réveiller tout ses muscles. Elle adopta la position de méditation. Grâce au repos qu'elle c'était octroyée, son chakra était revenu à la normal. Elle le sentait de nouveau et parvint facilement, cette fois, à le modeler.
La nuit porte conseil. C'est en pensant à ce dicton que Kin se leva et effectua lentement et avec une intense concentration les mudras de sa fameuse technique du Katon Goukakyuu no Jutsu. Elle contrôla le flux du chakra dont elle avait besoin pour cette technique, le modela et l'utilisa. Une boule feu de taille moyenne apparut. En apparence rien n'avait changer. Sa technique n'était pas plus redoutable qu'auparavant. Seulement, Kin était parvenue à économiser son chakra en l'utilisant intelligemment, sans gâchis. Cela ne lui apporterait pas une force supplémentaire mais lui permettrait d'effectuer d'avantage de techniques et donc de combattre plus longtemps.
Pour être certaine de maîtriser cette technique, elle réitéra l'expérience plusieurs fois.
Ses lèvres étaient endolories par la chaleur des flammes et ses muscles la faisaient souffrir mais cela en valait la peine. A présent, Kin savait maîtriser son chakra. Il faudrait qu'elle s'entraîne encore bien sur mais en ce qui concerne cette technique, elle en maîtrisait dorénavant les tenants et aboutissants.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Lun 9 Jan - 16:49

(Henge-Métamorphose. Technique de rang D)

L'endroit était silencieux et reposant en cette matinée. La rosée du matin reposait encore sur le feuillage des arbres majestueux qui composaient la forêt. Kin était encore dans cet état brumeux dans lequel elle était plongée juste après le réveil. Sa tasse de thé matinale n'avait pas suffit à la réveiller. Ses pensées n'étaient pas claires et son corps était comme engourdi. Elle traînait son corps dans les bois tel un zombie déambulant sans but. Après quelques minutes de promenade rafraichissante, la théine commença à faire effet. L'esprit de Kin fut délivrée du capharnaüm qui l'opprimait et son corps se dégourdissait enfin. Rapidement, elle retrouva la petite clairière où elle avait accompli son précédent entraînement. Elle s'y sentait à l'aise et son succès antérieur lui donnait du courage et la rendait optimiste quant à la réussite de la technique qu'elle était venue apprendre aujourd'hui. Bien que sans senseï, la jeune femme, se devait tout de même de travailler son panel de techniques. Le travail serait long et difficile mais cela en valait la peine. De plus, son instinct lui disait clairement qu'elle finirait par trouver un senseï digne d'une élève telle qu'elle.

Kin avait emmener avec elle un petit miroir. Il lui serait utile durant son entraînement. La technique que Kin s'apprêtait à apprendre s'appelait Henge ou Métamorphose. Elle permet au ninja qui la maîtrise de prendre la forme d'un objet inanimé, d'un individu. C'était une technique fort utile et tout ninja se devait de la maîtriser. Elle pourrait certainement être utile à Kin un jour.

La jeune femme commença son entraînement par une course à pieds afin de préparer son corps à l'effort. Elle tournait en rond autour de la clairière. Son souffle était régulier et sa vitesse croissante.
Lorsqu'elle sentit que son corps était prêt elle arrêta sa course et entama des étirements pour éviter de souffrir de courbatures. Mieux vaut prévenir que guérir.

Un fois son corps chaud et prêt à l'entraînement, elle s'assit dos au rocher qui trônait au centre de la clairière et commença à malaxer son chakra. Sa réserve était pleine et elle pourrait s'entraîner longtemps grâce à son entraînement précédent. En effet, elle avait assimilé la technique Yokusei-Maîtrise du ninjutsu qui permet à un ninja d'économiser son chakra lors de l'utilisation de techniques de ninjustu.
Kin malaxait son chakra et une intense sensation de chaleur et de bien être l'envahie soudainement.
Elle devait se concentrer un maximum afin de parvenir à maîtriser cette technique.
Ses pensées se dirigeaient vers Misaki Yoshida, sa voisine. Elle venait d'accomplir une mission chez elle et son apparence était claire dans l'esprit de la kunoichi. Elle comptait bien prendre son apparence, sa voix... L'illusion devrait être parfaite.

La jeune femme effectua les mudras de la technique et puisa dans sa réserve de chakra afin qu'il l'enveloppe et lui donne la forme de la vieille Misaki. Elle sortit le miroir qu'elle avait emmené avec elle et y contempla son reflet.

«Mince. Je suis hideuse!»


Seule sa coiffure avait changée. Relevés en un chignon ses cheveux étaient devenus gris.
Elle se concentra à nouveau et réitéra l'expérience en se concentrant sur l'apparence de la vielle femme. Elle enveloppa lentement son corps de chakra et modela son apparence.
Elle tendit de nouveau le miroir devant son visage afin d'observer les changements qui avaient opérés sur son apparence.
Cette fois, des rides étaient apparues sur l'ensemble de son visage. Des tâches brunes ornaient également ses tempes. Mais elle ne ressemblait pas vraiment à Misaki. On aurait plutôt dit une vieille Kin Saitô...
L'image qui faisait face à la jeune femme la démoralisa. Elle redoutait plus que tout de vieillir. En ce qui la concerne, elle pensait être la plus belle des kunoichi de Konoha, voir du monde! Et il n'était pas envisageable que son visage se flétrisse.
Cependant, si elle voulait un jour maîtriser une technique qui lui permettrait d'être éternellement jeune et jolie, elle devait d'abord maîtriser des techniques simples comme celle pour laquelle elle était venue s'entraîner.
Une fois encore, elle effectua les mudras de cette technique. Elle tenta de modeler plus précisément son corps avec une pellicule de chakra plus fine qu'auparavant. Elle sentait clairement les effets de sa technique sur son apparence. Elle fixa le miroir pour observer les effets. Rien, absolument rien n'avait changer!
Pourtant, elle sentait qu'un changement important avait eu lieu. Elle tâta son corps et remarqua que sa taille avait changée. Plus petite qu'avant, elle s'était tassée et sa silhouette était celle de Misaki Yoshida.
Sans perdre de temps, elle enchaîna concentrant son chakra sur son visage. Avant même d'observer son reflet de son miroir, elle savait qu'elle était parvenue à un résultat. En effet, elle avait désormais les traits de madame Yoshida, sa coiffure, son corps, sa taille... Mais cela ne suffisait pas! Il fallait également qu'elle arbore les mêmes habits et accessoires que la vieille. Même si l'idée de porter un tablier à motifs floraux ne l'enchantait guère, elle se résigna. Son élégante tunique s'enveloppa de charka. Cet exercie fut plus simple que les précédents et elle n'eut pas de mal à changer la forme, la matière et la couleur de son vêtement. Elle songea un instant qu'elle aurait dû commencer par cette partie de la métamorphose.
En observant son reflet elle fut satisfaite et mémorisa avec précision les détails de sa nouvelle apparence.
Annulant les effets de sa technique, elle entreprit de faire une pause.
Elle sortit de son paquetage une bouteille d'eau et en but goulument quelques gorgées en songeant à la suite de l'entraînement.
Il faudrait bien sûr qu'elle imite l'attitude, la voix et l'odeur de madame Yoshida. Et enfin, qu'elle prennes la forme d'un objet inanimé. C'était la partie que Kin redoutait le plus. Il lui faudrait être la plus précise possible et surtout effacer son odeur.
Mais elle devait penser positif. Elle n'était peut être pas un génie mais elle n'avait pas besoin d'en être un pour maîtriser cette technique de base. En peu de temps elle la maîtriserait.

Elle rangea sa bouteille d'eau dans son sac et se leva. Les mudras de la technique de métamorphose lui vinrent instinctivement. Elle les effectua rapidement et avec précision.
Elle repensa à l'image mentale de son apparence qu'elle avait prit le temps de sauvegarder dans sa mémoire. Et tout en enveloppant son corps d'une mince pellicule de chakra, elle modela son corps et ses vêtements à l'image de Misaki.
Kin n'avait pas besoin d'observer son reflet, elle sentait très clairement qu'elle avait réussi.
A présent, elle comptait s'attaquer à l'attitude. Elle n'avait pas besoin d'utiliser de chakra pour cette partie. Elle se contenta donc d'imiter un maximum la vieille Yoshida dans ses mouvements etc.
Elle ne la connaissait pas particulièrement bien qu'elle était sa voisine. Son imitation n'était donc pas des plus réussie. Cependant, ne pouvant faire mieux, elle se contenta de ca.
La voix serait la prochaine étape. Comment la modifier? Une imitation semblait être la meilleure solution. Encore une fois, elle n'utilisa pas son chakra. Elle tenta de trouver la tessiture du modèle grâce à un exercice de chant. Elle énuméra l'alphabet en changeant sa voix au fur et à mesure jusqu'à trouver une celle qui se rapprochait le plus de Misaki.
Bien que ressemblante, sa voix n'était pas une copie parfaite de celle qu'elle voulait imiter.
Elle y ajouta de petits tremblements pour se rapprocher de l'originale. Mais le résultat n'était pas assez convaincant pour quelqu'un qui connaissait Misaki.
Kin décida donc d'insuffler un peu de chakra le long de ses cordes vocales pour en modifier les sons. Elle fit en sorte également que celles-ci soient un peu usées.

«Test, teeeeeeeeeest, test? Teeuuuuuheuuuuuust...»

La copie lui semblait convaincante.
Elle décida de faire une pause tout en gardant son apparence pour tester ses limites.
Elle observa la clairière. L'endroit était reposant. Le soleil était à son zénith. Kin n'avait pas vu le temps passer. Sortant de son sac son déjeuner, elle s'assit en continuant son imitation. C'est donc difficilement et en tremblant qu'elle s'assit en tailleur sur le sol.

«C'est épuisant et inconfortable d'être vieille. J'aurai dut choisir un modèle plus jeune.»


Elle se délecta du pavé de saumon mariné qu'elle avait cuisinée et des gâteaux aux amandes qu'elle avait emmenés avec elle. Le ventre plein, elle décida de s'allonger une minute. Le ciel était clair et quelques nuages passaient péniblement devant le soleil toujours à son zénith. Kin jouait à trouver à quoi ressemblait la forme des nuages.

«Celui-ci...une théière! C'est évident. Oh! Et celui-là on dirait...une sorte de...tâche.»

Une fois lassée, elle se releva et reprit l'entraînement. Elle devait à présent changer son odeur en celle de la vieille Misaki Yoshida. Ce ne serait pas une mince affaire. Cependant, elle se souvenait très clairement de l'odeur que trainait la vieille femme. C'était un mélange de vieux livres et d'humidité. Elle se souvint également de l'odeur présente chez elle. Un relent secoua violemment son corps. Elle réprima son envie de vomir tout en étant écœurée à l'idée d'adopter elle même une odeur aussi nauséabonde.
Quand il faut y aller, il faut y aller! Prenant son courage à deux mains, elle manipula son chakra afin qu'il modifie l'odeur qui s'échappait de son propre corps. Elle se concentra intensivement et parvint au résultat escompté. Soudain, la jeune femme ne put réprimer son dégoût. Son visage se tordit sous l'effort pour ne pas rendre son repas. Elle exécuta un exercice de respiration pour éliminer sa nausée. En quelques minutes elle s'habitua à l'odeur et parvint à contrôler ses nausées.
Ça y était, Kin était parvenue à se transformer en Misuki Yoshida.
Soudain, une pensée la traversa. Elle n'avait pas appris à changer de sexe. L'exercice serait sans doute plus ardu.
Elle décida de se transformer en l'homme dont elle connaissait le mieux l'apparence: son défunt père. Elle pensa à lui intensément en reprenant son apparence normale. Concentrée à l'extrême, elle ne put réprimer un sentiment de nostalgie intense. Ce sentiment envahi son être et la plongea dans un état tel que l'entraînement devenait impossible. Elle se remémora les souvenirs qu'elle avait de son père, de sa mère aussi, des circonstances de leurs morts... La tristesse submergea la jeune femme puis laissa place à une rage intense. Elle n'acceptait pas le fait de finir comme ça!

*Je ne finirai pas de cette façon. Je deviendrai forte et riche et tout le monde m'enviera...*


Elle rejeta les pensées négatives qui la tourmentaient. Tout en se concentrant sur son père, son visage, son corps, sa voix et son attitude elle effectua les mudras de la technique de métamorphose. Le premier essai fut une réussite totale. Kin connaissait tellement bien son défunt père et pensait si souvent à lui qu'il lui fut facile d'imiter son apparence.
Ne supportant pas d'être une copie de son père, Kin annula le ninjutsu.
Voilà qui était fait! Kin affichait un large sourire. Elle était très visiblement fière d'elle.
Cependant, l'entraînement n'était pas fini, loin de là.
Il lui fallait encore maîtriser la partie de la technique où le ninja se métamorphose en objet inanimé.
Elle porta son choix sur une paire de lunettes. Cet objet lui était suffisamment familier pour qu'elle maîtrise la technique en deux temps trois mouvements.
Malheureusement pour elle, elle avait nettement sous-estimer la tâche qui l'attendait.
Il lui fallait bien évidement prendre la forme de l'objet. Ce serait la tâche la plus aisée, mais cacher son odeur, rester immobile et inanimé serait plus difficile.
Kin se concentra au maximum. Son chakra s'activa rapidement et elle le sentit déferler en elle comme un brasier ardent prêt à terrasser tout ce qui se mettrait sur sa route.
Elle appliqua son chakra sur l'ensemble de son corps et se concentra sur sa paire de lunettes. Elle modela son apparence comme elle l'avait fait auparavant. Soudain, sur le sol trônait une petite paire de lunettes aux branches noires. Kin était satisfaite de son travail. Il ne lu restait plus qu'a rester immobile. Et elle le demeura durant d'interminables minutes afin de tester ses limites. Lorsqu'elle sentit qu'elle ne pourrait pas tenir plus longtemps, elle annula sa technique et reprit son apparence normale.
A présent, demeurait le problème de l'odeur. Elle pouvait tromper des ninjas de bas étage grâce à sa technique nouvellement apprise. Cependant, un ninja digne de ce nom, repérait facilement l'odeur de la jeune femme et par conséquent, elle serait vulnérable à une attaque.
Elle se transforma donc une nouvelle fois en une paire de lunettes. L'exercice lui parut naturel et simple. Maintenant elle s'attela à la tâche qui lui paraissait la plus difficile: masquer son odeur et par conséquent, sa présence.
Elle concentra son chakra autour de sa nouvelle apparence. Ainsi son odeur était bloquée par son chakra. Seulement, la couche de chakra était trop épaisse et facilement détectable. Il lui fallait la diminuer un maximum. Elle s'y attela et au bout de longs et pénibles essais, y parvint.
Malheureusement, Kin était épuisée et ne put tenir sa métamorphose longtemps. Elle rompit le sort et se réappropria son apparence.
Épuisée mais ravie, la jeune femme se leva et s'engagea sur le chemin pour rentrer chez elle.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."


Dernière édition par Kin Saitô le Mer 1 Fév - 21:23, édité 4 fois
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Sam 14 Jan - 21:36

Techniques Validées.

Sympathique, vision intéressante des choses, héhé.

Kin : + 25 xp


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Lun 16 Jan - 0:28

(Suimen Hokouno Waza-Art de Marcher sur l'Eau. Technique de rang D)


La forêt de Konoha était célèbre pour sa densité et pour sa richesse tant au niveau de sa faune que de sa flore. C'était un lieu propice aux entraînements des ninjas mais également un endroit charmant pour se promener. Seuls ceux qui étaient originaires de la région pouvaient pénétrer dans ces bois et être surs d'en ressortir un jour et en cela, ils constituaient un parfait rempart qui protégeait le village caché de Konoha et ses habitants.
Kin aimait l'ambiance unique qu'offrait cet endroit. Elle le considérait un peu comme un temple dans lequel elle se recueillait. Les immenses et larges troncs formaient les colonnes qui soutenaient l'édifice et les feuilles conservaient les secrets que la jeune femme pouvait confier.
Elle y trouvait la paix et le calme dont elle avait besoin parfois pour démêler ses pensées et trouver la vérité. Et la vérité en cet instant était que l'ennui la rongeait. Rien de tel que l'ennui pour vous plonger dans les profondeurs de vos pensées les plus obscures. La jeune femme voulant éviter à tout prix de déprimer, s'engagea dans la forêt tout en mâchouillant une des branches de ses lunettes.
Une heure plus tard, Kin avait atteint un endroit dans lequel elle n'était jamais aller auparavant. Une rivière à l'eau claire serpentait paisiblement entre les arbres. La jeune femme s'en approcha et y plongea la main. L'eau était glacée et lui tira un frisson. Malgré cela l'idée de piquer une tête était trop tentante. Elle vérifia qu'elle était bel et bien seule. C'était le cas.

*Ça m'apprendra la résistance au froid.*

Elle se dénuda et pénétra lentement dans le lit de la rivière. L'eau était tellement froide qu'elle engourdissait tout son corps si bien qu'elle décida de nager pour se réchauffer. A présent cette baignade était supportable et elle y prit beaucoup de plaisir. En laissant son corps flotter à la surface, toutes les pensées négatives qui parasitaient son esprit disparurent. Soudain, un bruit retentit. Kin, surprise, entreprit de plonger afin de se cacher. Un homme munit d'une canne à pêche émergea des bois en sifflotant et s'installa sur le bord de la rivière. Il s'assit et prépara son équipement. Au bout d'une minute, Kin, ne tenant plus, émergea afin de reprendre sa respiration.
En un éclair, l'inconnu s'était levé et avait traversé la rivière en marchant sur l'eau. Il y plongea un bras, en extrait la jeune femme et la ramena sur la rive.

«Lâchez moi je ne me noyait pas!»

L'homme, interloqué ne put détourner son regard du corps nu de Kin, tremblotante et allongée sur le sol.

«Excusez moi je pensais que...»

Dit-il pour se justifier. Ses joues se teintèrent d'un rouge vif.

«Vous pensiez mal! Arrêtez de me regarder comme ca et amenez moi mes vêtements espèce de pervers!»


Rétorqua-t-elle d'un ton agressif.
L'homme alla ramasser les affaires de Kin posées à quelques mètres et les lui tendit tout en faisant attention de ne pas poser les yeux sur elle. Rapidement mais en claquant des dents, elle s'habilla. Ses vêtements étaient auréolés par l'eau qui recouvrait encore sa peau.
L'homme se retourna. Il ne portait pas de bandeau. Pourtant, l'instinct de Kin lui disait qu'il ne constituait pas une menace. Elle détailla son visage. Ses cheveux blonds mi-longs encadraient un ovale parfait. Son regard pétillait de malice et son nez discret lui donnait un drôle d'air. Il arborait un sourire gêné mais franc.

*Charmant!*

«Vous n'êtes pas de Konoha. Qui êtes vous et d'où venez vous?»

L'inconnu répondit tout en se grattant la tête:

«Je m'appelle Buntaro Kimura et je voyage.»

A ces mots, il semblait clair pour Kin que cet individu était suspect. Il avait utilisé la technique Suimen Hokouno Waza (Art de Marcher sur l'Eau), il n'était donc pas un simple voyageur civil.

«Je suis navré de vous avoir secouru... Enfin, je veux dire de vous avoir vu... Bref, je suis désolé pour ce qu'il vient de se passer...»

Tout en restant sur ses gardes Kin dit:

«Oui et bien, ne recommencez plus. Étant donner l'humiliation que vous venez de me faire subir je suis en droit de vous demander un service. Vous m'êtes redevable!»


Le sourire de Buntaro s'évanouissait au fur et à mesure que Kin parlait. Il pensait sauver la vie d'une jeune femme en détresse et voilà qu'il se trouvait redevable envers cette même personne... Tout ca lui semblait un peu tirer par les cheveux, mais il devinait qu'il n'aurait pas le dernier mot avec cette fille.

N'attendant pas une réponse de sa part, Kin poursuivit:

«Enseignez moi la technique qui permet de marcher sur l'eau...»


L'air surpris, Buntaro acquiesça.

«Très bien, mais d'abord déjeunons. Et pour ce faire nous devons pêcher...»

La pêche n'était pas l'activité favorite de la jeune femme. En effet, la qualité première d'un pêcheur étant la patience, on peut dire qu'elle n'était pas du tout faite pour ca. Malgré tout, elle fit l'effort de participer à cette tâche afin de ne pas contrarier Buntaro qui allait lui apprendre une technique de base dans l'enseignement ninja.
Une fois le poisson pêché, ils allumèrent un feu et le firent cuire sous forme de brochettes. Le repas bien que simple et sans accompagnement fut copieux et savoureux. Tout deux repus, ils décidèrent d'entamer la partie théorique de la technique: Suimen Hokouno Waza.

«Tout d'abord, saches que cette technique te permet non seulement de marcher sur l'eau mais aussi de gravir des surfaces que tu ne pourrais pas atteindre d'ordinaire.»

Kin écoutait attentivement ce que lui disait Buntaro.

«Pour y parvenir, tu dois matérialiser ton chakra dans la partie de ton corps qui te permettra de te tenir sur la surface voulue. Par exemple, pour marcher sur l'eau, tu dois concentrer ton chakra dans la plante de tes pieds. Essaie déjà de faire cela.»

Rapidement et grâce à la maîtrise qu'elle avait de son chakra, Kin parvint à le concentrer dans ses pieds.
Une fois la partie théorique acquise, la partie pratique de l'entraînement débuta.
Pour commencer, Buntaro lui demanda de grimper sur la surface verticale d'un arbre. Ce fut long et éprouvant mais le travail finit par payer. En peu de temps, elle parvenait à se tenir correctement sur des surfaces inatteignables d'ordinaire. Cependant, marcher sur l'eau s'avérait plus difficile que cela, car l'eau, n'étant pas une matière solide mais liquide, est en perpétuel mouvement. A plusieurs reprises, Kin tomba à l'eau et eut le souffle coupé à cause de sa température. Petit à petit elle parvint à concentrer avec d'avantage de précision son chakra et à finalement marcher sur l'eau.
Lorsqu'elle y parvint, elle sauta au coup de Buntaro.

«Merci! Merci infiniment...»

A nouveau, les joues de Buntaro se teintèrent de rouge. Kin, pour le remercier, déposa un baiser sur la commissure de ses lèvres.

«Je devrai rentrer. Je suis frigorifiée.»

Dit-elle tremblotante.
Elle s'engagea sur le chemin qui la ramènerait chez elle. Son nouvel ami lâcha:

«Merci à toi! Et qui sait, peut-être que nos chemins se recroiseront un jour...»

Tout en restant immobile, il fixa la silhouette de Kin s'enfonçant dans les bois.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."


Dernière édition par Kin Saitô le Mer 1 Fév - 21:29, édité 3 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Lun 16 Jan - 5:09

(Bunshin-Clone. Technique de rang D)

Kin avait décidé de s'entraîner de nouveau dans les bois. Dans l'espoir de retrouver son ami Buntaro Kimura, elle était retournée près de la rivière. Peut être pourrait il lui apprendre une nouvelle technique. Une fois sur les lieux, elle ne vit personne. Sans doute était il parti pour un voyage à long terme. Après une rapide réflexion, elle se dit que c'était sans doute mieux ainsi. Se reposer sur quelqu'un revient à dépendre de cette personne. Et, Kin tenait bien trop à son indépendance pour laisser une telle chose arriver. Le bruit de la rivière qui s'écoulait apaisait la jeune femme qui était bien décidée à élargir son panel de techniques lors de cet entraînement. A l'académie, on lui avait enseigner la technique du Bunshin. Elle consistait en la création d'un clone de son utilisateur. Bien qu'inconsistant, une telle chose pourrait s'avérer fort utile en combat. A l'époque, Kin ne maîtrisait pas son chakra aussi bien qu'aujourd'hui et elle avait beaucoup de mal à accomplir cette technique de base correctement. Elle s'en souvenait parfaitement:

***

Kin s'asseyait toujours au fond de la classe. Non pas qu'elle était un cancre ou qu'elle était timide, mais elle aimait voir tout ce qui se passait. Les deux garçons devant elle n'écoutaient jamais le professeur et plusieurs fois elle eut envie de les faire taire, mais jamais elle ne trouva le courage de ses opinions. Elle était, à l'époque un peu amoureuse de son senseï et elle buvait ses paroles avec un grand plaisir. Un jour le professeur dit:

«Les enfants, aujourd'hui nous allons nous pencher sur une technique de base de l'art ninja: le Bunshin ou Clonage. Grâce à votre chakra, vous reproduirez une copie indépendante de vous même. C'est une technique qui peut s'avérer très utile en de nombreuses occasions.»

Elle se rappelait du fait que son professeur était un passionné. Il élevait la pédagogie au rang d'art. Cependant, il appréciait d'avantage la théorie à la pratique ce qui avait pour effet l'endormissement de la moitié de la classe chaque jour. Une fois sa tirade sur les tenants et aboutissants de cette technique il appela chacun leur tour les élèves afin qu'ils s'essaient à l'exécution de ladite technique.

Tous étaient plus ou moins parvenus à créer un clone décent d'eux même. Lorsque le professeur appela le nom de Kin, une vague d'angoisse l'envahie. La peur de l'échec la terrorisait. Elle ne voulait surtout pas être le boulet de la classe, celle dont les autres se moqueraient. Elle se leva et s'avança jusqu'à se retrouver devant le pupitre du professeur, face aux autres élèves. La boule au ventre mais avec concentration et minutie, elle exécuta les mudras de la technique Bunshin et un double d'elle même apparut. Il était loin d'être parfait mais Kin n'était pas celle qui avait le moins réussi l'exercice. En cela, elle fut satisfaite de son travail.

Une fois cette journée d'école finie, elle rentra chez elle et travailla d'arrache-pied cette technique sans jamais vraiment parvenir à ses fins. Peu à peu, elle s'améliorait mais sa maîtrise de son propre chakra était trop médiocre à l'époque pour cette technique. Pourtant elle avait appris quelque chose de primordial ce jour là. Une leçon qui lui serait utile dans toutes les situations: la valeur de l'acharnement, ne jamais abandonner malgré les échecs passés...

***

A présent, plus mûre et confiante, elle entreprit de retenter sa chance. Avec une détermination sans faille, elle effectua la série de mudras nécessaire à l'incantation d'un clone. Du premier coup, elle parvint à créer un clone d'elle même. Bien qu'il fut de mauvaise qualité, elle se rendait compte des progrès qu'elle avait fait depuis ses débuts à l'académie.
Quelques essais plus tard, elle parvint à créer un clone parfait. Elle réitéra cependant l'expérience plusieurs fois afin d'être sur que le processus était acquis. Il l'était.

Une voix retentit comme venue de nulle part:

«Hey! Kin. Encore en train de t'entraîner?»


C'était la voix de Buntaro Kimura. Il se précipita vers la jeune femme qui se retourna, l'air étonné.

«Salut.»

Dit elle surprise.

«J'espérais te trouver ici. Je voulais absolument te voir avant de partir.»

A ces mots Kin haussa les sourcils et dit doucement:

«Tu vas où?»

«J'ai des affaires à régler à Kumo. C'est juste une histoire d'argent, rien d'intéressant, mais je ne pense pas revenir au pays du feu avant un bout de temps donc je voulais te faire mes adieux...»

A ces mots, elle se douta qu'elle ne le reverrait jamais. Impassible, elle n'esquissa pas l'ombre d'un expression faciale. Buntaro, lui, un peu gêné se mit à sourire bêtement en se grattant la tête. Elle finit par lâcher d'une voix neutre:

«Dans ce cas, bonne route et merci encore pour ton enseignement.»


«Merci Kin. Et bonne chance à toi pour la route que tu as choisie!»

Ils échangèrent un dernier regard et chacun partit dans sa direction l'air songeur.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."


Dernière édition par Kin Saitô le Mer 1 Fév - 21:29, édité 1 fois
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Lun 16 Jan - 15:37

Techniques validées.

Je te rejoute même des xp pour la scène de nu, muhahaha

Kin Saitô: + 15 xp


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Mar 17 Jan - 20:52

(Netsuretsu Shinzou-Cœur Ardent. Technique de rang D)

L'affinité de Kin était le Katon. Malheureusement, elle ne savait que trop peu le maîtriser. Son père en revanche était un formidable maître en la matière. Durant son enfance il lui avait donné des conseils afin de s'améliorer. Il disait toujours:

«Le secret pour maîtriser de puissantes techniques Katon, c'est d'abord de maîtriser l'élément en lui même.»


C'est dans cet optique que Kin alla s'entraîner au bord de la rivière qu'elle avait découvert dans la forêt. Ne voulant pas risquer de provoquer un incendie, s'entraîner à la manipulation du Katon à proximité d'une rivière lui sembla être une idée plus que judicieuse.
Une fois arrivée à l'endroit voulu, elle s'installa et se concentra afin de malaxer son chakra. C'était une sorte d'échauffement pour elle. La technique qu'elle voulait maîtriser aujourd'hui était la base de toute technique Katon: Le Cœur Ardent. En maîtrisant cette dernière, elle saurait tirer toute sa puissance des autres techniques Katon qu'elle assimilerait par la suite. En effet, le feu est un élément dangereux et son utilisateur, s'il ne sait pas le maîtriser à la perfection risque de se blesser.

Elle était à présent prête à commencer l'entraînement. Maline, elle commença par exécuter sa technique du Katon Goukakyuu no Jutsu en utilisant le moins de chakra possible afin que sa puissance soit réduite. Elle remarqua immédiatement que la forme des flammes était hétérogènes. Malgré sa maîtrise du chakra, elle ne contrôlait pas encore son affinité. Et cette technique, elle l'exécutait au petit bonheur la chance... Il fallait changer cela. Afin de mieux s'en sortir elle fouilla dans sa mémoire à la recherche des souvenirs qu'elle avait des enseignements de son père. Que disait il à propos du Katon?

«C'est l'élément symbole de notre pays, le maîtriser est une fierté. Grâce à cette affinité, je suis sorti indemne de nombreuses galères. Mais encore faut il le maîtriser. Le feu est dangereux pour ton ennemi mais aussi pour toi si tu ne le contrôle pas à la perfection.»

Contrôler le Katon. Ca lui faisait une belle jambe. Comment allait elle s'en sortir? Elle savait maîtriser son chakra, peut être qu'en se concentrant et en lui donnant une certaine forme, elle pourrait maîtriser la forme des flammes.
C'est donc avec une intense concentration que Kin exécuta à nouveau sa tchnique du Katon Goukakyuu no Jutsu. Cette fois elle sculpta les flammes afin que le brasier soit plus concentré et d'une forme plus homogène.
Le résultat fut concluant. Elle enchaîna les essais jusqu'à arriver à maîtriser parfaitement la forme que prenait le feu qu'elle créait.
Dompter le feu s'avérait dangereux pour Kin dont le contour des lèvres commençait à la faire souffrir. C'était la preuve qu'elle ne maîtrisait pas encore parfaitement l'élément.

Après de longues heures de travail elle décida qu'il était temps de faire un pause. Elle nettoya son visage grâce à l'eau de la rivière et s'assit dans l'herbe qui l'entourait. Sa souffrance était minime mais bien présente. Cependant, elle ne désespérerait pas. Elle parviendrait à contrôler le Katon si bien qu'il ne la blesserait plus. Il lui suffisait de concentrer son flux de chakra et de l'expulser de manière plus efficace. Au bout de quelques minutes de repos, elle se leva reprit l'entraînement.

*Ne jamais abandonner*

Se dit elle.
Au bout de plusieurs essais peu concluants, l'agacement de la jeune femme était à son comble. Si bien qu'elle craqua et fondit en larmes. Énervée elle dit d'une voix autoritaire:

«Merde! Je n'y arriverait pas. C'est vraiment trop nul.»

Après quelques injures et quelques coups portés à un ennemi imaginaire, Kin s'était calmée. Elle se reprit.

*Bon, il faut que je me concentre!*

Cherchant en son fort intérieur la force dont elle avait besoin, elle exécuta les mudras de sa technique Katon Goukakyuu no Jutsu. Une boule de feu homogène apparut. Fier d'elle, Kin entreprit de recommencer. Au même moment, un bruit la surpris et elle cracha sa technique dans la direction de la provenance de cet élément perturbateur.

Une jeune femme sortit des bois et s'avançait vers Kin un sourire aux lèvres. C'était trop tard, la boule de feu se précipitait déjà vers la pauvre inconnue. Celle-ci, se baissa juste à temps. Elle était indemne, seulement quelques cheveux de brûlés. Outrée la jeune inconnue hurla:

«NON MAIS T'ES MALADE!!!»

Kin était gênée mais avait réussi! Elle ne put s'empêcher d'esquisser un large sourire.
L'inconnue reprit:

«Ca te fait marrer en plus?»

Elle avait l'air vraiment furax! Kin se précipita vers elle et lui dit:

«Désolé mais c'est de ta faute. On ne doit jamais perturber l'entraînement d'un shinobi.»


L'inconnue, véxée et ne sachant quoi dire se retourna et proférant des insultes à l'encontre de Kin, s'en alla.
Pour sa part, Kin en avait finit avec cet entraînement et décida de rentrer au village. Elle courut afin de rattraper l'inconnue et de lui offrir une bière à la taverne.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Mar 17 Jan - 23:55

Kin Saitô
+ 6 xp
Technique validée

T'es un danger public, je le savais!.


La faim justifie les moyens...

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Ven 20 Jan - 6:11

(Suiren-Combat aquatique et Kai-RuptureII. Techniques de rang D)

De retour à la rivière où elle avait prit l'habitude de s'entraîner, Kin décida de faire un jogging afin de s'échauffer. Elle courait le long de la rivière. Au fur et à mesure que le temps passait, elle sentait ses muscles qui s'habituaient à l'effort. Soudain, tel un coup de tonnerre, une crampe se fit sentir. Ses reins la faisaient tellement souffrir qu'elle décida de faire une courte pause. En contrôlant sa respiration, elle parvînt à faire disparaître peu à peu la douleur lancinante. Une fois qu'elle disparut totalement, elle entreprit de recommencer sa course.

Son corps était à présent totalement prêt pour l'exercice pour lequel elle avait décidé de s'entraîner. Il constituait en une technique de ninjutsu de combat incluant la technique de Suimen Hokouno Waza-Art de Marcher sur l'Eau. Grâce à un de ses entraînements précédents, elle maîtrisait cette technique. Le Suiren ou combat aquatique, permettait d'incorporer la technique de l'art de marcher sur l'eau et de l'utiliser à son avantage de manière offensive en se créant un plus vaste espace de combat. A priori, l'entraînement serait long. C'était la première fois que Kin tentait d'apprendre une technique de ninjutsu de combat et elle ignorait son niveau dans cette catégorie.

Lentement, elle glissa sa main le long de sa cuisse, jusqu'à son étui à kunais et en dégaina un avec dextérité. Puis, elle s'avança sur la rivière. Marcher sur l'eau était maintenant devenu instinctif pour elle si bien que la moitié du travail était déjà acquis. Comme si elle esquissait des pas de danse, elle commença à combattre un ennemi imaginaire. Ses coups étaient rapides mais elle n'arrivait pas à l'effet escompté.

Il fallut plusieurs semaines à Kin pour maîtriser les bases de l'enseignement de cette technique. Combien d'heures avait elle passées à lire de vieux parchemins à la bibliothèque de Konoha ne serait ce que pour comprendre en quoi consistait cette fameuse technique de combat aquatique? Tout ce travail théorique fut un plaisir pour elle car sa soif de savoir était intarissable. Mais il fallait reconnaître que ce fut également un long et pénible travail de recherches. Kin avait questionné plusieurs maîtres en la matière afin de bénéficier de leurs conseils avisés. Cette étape avait été la pierre angulaire de cet entraînement. Elle savait exactement, grâce aux conseils récoltés, comment aborder l'entraînement. Il lui fallait utiliser à son avantage le terrain, en l'occurrence l'eau et manipuler judicieusement son chakra de manière à maintenir la technique de l'art de marcher sur l'eau, tout en ayant la possibilité de l'utiliser à d'autres fins en même temps.

Avec ses pieds, elle entama une rotation tout en concentrant son chakra si bien qu'une vaguelette aqueuse apparue à la surface de la rivière. Elle avait trouver le moyen d'utiliser le terrain et le son chakra en cours d'utilisation à son avantage en situation de combat. La vaguelette n'était pas très impressionnante et n'était pas dangereuse mais Kin avait saisi le principe.
Épuisée, elle décida de faire une pause.
Elle s'avança à pas lents d'un immense arbre et s'y adossa. Elle glissa lentement le long du tronc et s'allongea à même le sol. Rapidement, elle s'endormit. Malheureusement pour elle, même durant son sommeil elle ne serait pas tranquille. Elle s'égara dans un rêve étrange:


°°° Kin se retrouvait dans un endroit imaginaire. C'était une forêt mais, elle ne ressemblait en rien à celle de Konoha. Il y régnait une ambiance malsaine. Les arbres étaient tordus et d'un bois tellement sombre qu'on aurait dit qu'ils étaient constitués d'encre. De manière générale, leur aspect était étrangement menaçant, presque hostile. Soudain, un vent léger et glaçé souffla dans le dos de Kin comme pour lui signifier qu'il lui fallait avancer. Elle jeta un coup d'œil derrière elle. Il n'y avait rien, littéralement rien, le néant... Elle n'avait d'autre choix que de suivre la direction du vent. Elle remarqua soudain un détail qui ne l'avait pas frapper de prime abord. Elle était sur un chemin. Il devait certainement mener quelque part, peut être vers une sortie. Il était sinueux et l'horizon était trop sombre pour avoir un indice de l'endroit vers lequel il menait. Elle entama son périple avec résignation. Elle remarqua rapidement que plus elle avançait, plus la largeur du chemin diminuait. Les branches des arbres qui bordaient le chemin se rapprochaient si bien qu'elles finirent par s'entre mêlées. Continuer d'avancer devenait difficile. Kin dégaina un kunai et entreprit de couper les branches qui commençaient à lui barrer la route. Le chemin était à présent tellement fin qu'il était impossible de le distinguer. Kin était submergée par la forêt et ses arbres étranges. Plus elle avançait, plus ils étaient gênants. Soudain, elle se sentit envahie par la peur. L'air commençait à lui manquer. Comment sortir de ce cauchemar? Une idée lui traversa l'esprit. Elle s'était entraîner afin de maîtriser une technique de rupture des illusions. Le rêve étant une illusion que le cerveau impose à l'esprit, Kin se dit qu'il était sans doute possible que cela fonctionne. Elle effectua les mudras nécessaires à l'activation de la technique de Kai et dit en hurlant de toutes ses forces:

«RUPTURE!» °°°

Le corps de Kin fût secoué par un violent spasme. Elle retrouva ses esprits rapidement et remercia les dieux de s'être réveillée. Après un instant de réflexion elle se dit qu'elle ne devait à personne d'autre qu'elle même d'être sortie de ce rêve. En se frottant les yeux, elle décida de rentrer chez elle et de terminer sa sieste dans son lit.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."


Dernière édition par Kin Saitô le Sam 21 Jan - 6:58, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Sam 21 Jan - 6:48

Kin Saitô
: +7XP
: +0% Bonus Inclus
: Kai - Rupture II validé

: Dommage que ta session soit si courte, c'est pour cela que je t'ai validé qu'une seule technique (Tu n'as qu'à faire une autre petite session si tu veux validé ton autre technique) Bien que je conçois très bien qu'il peut être lassant de décrire un entraînement, il existe des moyens efficaces pour contrer cet ennuie. Par exemple, tu peux très bien créer un contexte autour de ton apprentissage à l'aide de PNJ, de flash back ou lors d'une mission et tout cela en utilisant l'ellipse pour sauter la description de l'entraînement. Ça rend un RP d'apprentissage bien plus intéressant et bien plus amusant à écrire. Essai de travailler ce point à l'avenir, car ton jeux est très intéressant Smile

Ceci dit, j'ai apprécié comment tu as décrit ton cauchemar. On s'y croirait presque !

MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Dim 22 Jan - 17:28

(Suiren-Combat aquatique. Technique de rang D)

Après la mission qu'elle avait accomplie avec Shinjin Hyuuga dans le quartier populaire, Kin décida de ne pas rentrer chez elle directement. Elle avait un entraînement à achever. Elle s'en retourna donc dans la forêt tout en repensant à Jin' et aux évènements précédents.
Durant la mission elle s'était vraiment rendue ridicule, ce qu'elle regrettait. C'était la première fois qu'elle accomplissait une mission en équipe et elle n'avait pas montrer le meilleur d'elle même. Toutefois, elle avait obéi aux ordres sans rechigner. Elle décida de faire un bilan dans sa tête:

*Ce garçon, est vraiment étrange. Mais quelque chose me dit qu'il est très fort! Bon d'accord, c'est un gamin mais il existe des shinobis qui répondent au nom de génie... En tout cas, c'est un chuunin...*

Tout en s'entraînant, elle pensa au fait qu'elle n'avait toujours pas de sensei. Ce jeune homme serait parfait pour entraîner Kin. Il était pondérer et calme quand elle était exubérante. Et ses yeux, le byakugan, était un avantage qui s'avèrerait sans doute utile en mission et en entraînement.

Kin s'avança sur le lit de la rivière où elle avait prit l'habitude de s'entraîner et entama son entraînement de la technique: Suiren-Combat aquatique. Elle dégaina un kunai et entreprit de se battre à nouveau contre un ennemi imaginaire. Elle ne parvenait pas à se concentrer et pensa:

*Il faut absolument que ce soit lui! Je veux qu'il m'enseigne les rudiments de l'art shinobi. Peut être a-t-il déjà d'autres élèves? Peu importe, un peu de concurrence est bon pour se motiver et s'améliorer...*


Une légère brise faisait se soulever les cheveux de la jeune femme. L'air était frais et un calme religieux régnait sur les lieux. L'entraînement se poursuivait normalement mais Kin continuait de planifier son avenir en tant que genin.

*Il s'est battu avec un homme! J'aurai tellement aimer voir ca! Je me demande de quoi il est capable...*

En effet, au cours de la mission, une attaque fut perpétrée. Avec l'aide d'un des gardes présent, il se débarrassa du gêneur en quelques secondes. Les effusions de sang ne faisaient pas peur à Kin, bien au contraire. Lorsqu'une bagarre était sur le point d'éclater, elle ressentait au fond d'elle une intense excitation, comme si son côté animal s'éveillait et ne demandait qu'a se libérer. Elle avait manquer le combat et cela la décevait beaucoup. Elle pria pour avoir d'autres occasions.

Elle lança un kunai et rapidement effectua les mudras de la technique Katon Goukakyuu no Jutsu. Ces deux offensives alliées seraient redoutables en situation de combat. L'ennemi tenterai d'esquiver le kunai et serait donc concentrer sur celui-ci et se ferait frapper de plein fouet par la technique Katon. Bien sûr il faudrait que Kin lance cette technique au moment le plus opportun. Elle entreprit de s'entraîner dans cette optique.

*Si j'arrive à un certain niveau, ce ne sera plus moi qui courrait après un sensei mais les potentiels senseis qui courront après moi!*

Un grand sourire se dessina sur les lèvres de Kin. Sa prétention était sans borne et elle se baignait régulièrement d'illusions. Elle serra les poings:

*Et puis, je suis sûr qu'il est possible de trouver un bon sensei en faisant un peu de charme...*


Elle dégaina son deuxième kunai et le fit tournoyer autour de son index. Une fois en main, elle mima des attaques au corps à corps puis des esquives. Soudain, elle effectua un bond en prenant appui sur un rocher qui dépassait de la surface de l'eau et lança son arme dans la direction opposée. Il se ficha, quelques mètres plus loin, dans le tronc d'un arbre.

*Je suis prête! Il me faut un sensei! J'ai atteint mes limites en ce qui concerne l'autodidaxie...*

Elle continua cependant son entraînement durant encore plusieurs heures. Elle était épuisée et la sueur imprégnait se vêtements. Cependant, elle avait progresser. Elle s'assit en tailleur au bord de l'eau et but goulument. Il était temps pour elle de rentrer chez elle et de se remettre de ses émotions. Elle espérait vraiment avoir de nouveau l'occasion d'accomplir une mission sous les ordres de Shinjin Hyuuga.

*La prochaine fois, je verrai de quoi il est capable!*

Tout en s'essuyant le visage d'eau fraîche, elle se leva. Elle s'engagea sur le chemin qui menait vers sa maison.

*A bientôt Shinjin Hyuuga*

Se dit elle un sourire carnassier sur les lèvres et les yeux brillants.


"Les branches des arbres trop chargés se rompent."
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   Lun 23 Jan - 14:32

Kin Saitô
+ 5 xp
Technique validée

Alors j'ai validé la technique car le rp parle de moi. Il faudrait tout de même un peu étoffer l'aspect technique de la technique pour les prochaines.


La faim justifie les moyens...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Kin Saitô   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-