Partagez | 
 

 La Grande Fontaine de Kiri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 17:15

La Grande Fontaine de Kiri ... un monument qui existait depuis l'aube de la création du village de la Brume. Il avait été laissé à l'abandon depuis une dizaine d'années, et pourtant il ne semblait pas souffrir des ravages du temps.

L'eau de source qui coulait dans la fontaine était pure et claire et ne gelait jamais, pas même au plus froid de l'hiver. Cet endroit était aussi un lieu de souvenir pour moi ; c'était ici que j'avais reçu Kubikiri Houcho de la main du Mizukage de l'époque.

Les légendes disaient que le fondateur de Kiri avait laissé son âme dans la fontaine à sa mort afin de pouvoir toujours veiller sur le village. Je ne savais pas si c'était vrai mais je devais essayer.

Au moment où j'approchais du rebord de la fontaine, la chaine de Shinobu se mit à briller intensément ; j'avais vu juste. Il me fallait l'invoquer à présent.

Je m'entaillai le pouce avec un kunai et posai mes mains à la surface de l'eau, concentrant mon Chakra et l'envoyant dans la fontaine. Au fur et à mesure que la surface aqueuse engloutissait mon énergie, la chaine s'affolait et bougeait dans tous les sens.


*Shinobu .... J'ai besoin de toi ...*
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 18:15

Le sang de Zabuza commença à se rependre dans l’eau claire de la fontaine. Quelque chose semblait cloché, une chose qui n’aurait pas du se produire arriva. Le sang du Mizukage de Kiri ne se diluait pas il flottait sur l’eau comme rejeté par celle ci, le puissant chakra s’accumulait deja autour de la teinte rouge claire formant autour de celui ci une auréole bleutée. La pression autour des mains de Zabuza se faisait de plus en plus forte, comme collé ou attirer par l’eau il lui aurait fallu une force titanesque pour s’en détacher mais les forces lui manquait et la tache rouge s’élargissait sur l’eau étirer par son aura de chakra .
Plus il tirait sur ces mains et plus la douleur d’etre vider de l’intérieur grandissait et deja il ne sentait plus ces bras. Il tomba à genou les doigts toujours collés à la surface de l’eau, il tentait de respirer, de reprendre son souffle…

Un etre faible serait deja mort d’un pareil traitement mais Zabuza avait connu pire, la douleur n’était pas plus grande que sa vitalité et sa rage de vivre réunit. Son esprit se reforma et il n’avait deja plus qu’un genou à terre, de nombreuses veines étaient apparu sur ses bras puissants qui se contractait toujours plus forts pour echapper à la douleur. Il sentait que le plus dur était derrière lui car la tache rouge avait deja recouvert toute la surface de la fontaine.

Au moment ou l’aura touchait le contour de la fontaine, le sang commença à disparaître pour laisser apparaître à travers l’eau une image sombre et rocailleuse qui ressemblait à une grotte. Une forme humaine était assise là au bord du petit lac qui comblait le fond de la caverve.
Zabuza aurait jurer avoir entendu deux voies différentes se parler au moment ou s’ouvrait ce portail. L’une d’entre elle il la connaissait deja celle du tout premier Mizukage mais la deuxième il n’en avait jamais entendu de tel. Elle dégageait une puissance et une violence hors norme, Zabuza sentait son sang se geler à l’intérieur de lui cette voie était l’amplissait d’une chose qu’il n’avait jamais connu la terreur. Des gouttes de sueurs tombaient de son front sur ces bandages, il n’osait pas vraiment regarder mais il put entrevoir que la seule ombre de cette caverne se mouvait et se dirigeait vers sa direction.


-Ne bouge pas Hikke je reviendrais.


La porte se refermait deja que Zabuza entendait le rire emplie de haine de la chose qui se trouvait il y a quelque instant à une dizaine de mètres de lui.
Shinobu se tenait au milieu de la fontaine et regardait Zabuza un genou à terre devant lui.


-Relève toi ami ,je suis fier de voir que tu es encore en pleine forme après m’avoir appeler tout le monde ne pourrais pas en faire autant.


Une voie rassurante et connue, il n’en fallait pas moins au Maitre de Kiri pour se relever et faire face à celui meme qui il y a quelque temps lui avait donner la chaine qui frémissait encore le long de son bras.


-Je suppose que tu as beaucoup de chose à me dire Zabuza.

Il flottait à présent sur l’eau de la fontaine et marchait dessus comme s’il avait s’agit de la terre ferme. Il tendit la jambe et sauta de la fontaine, Zabuza le dépassait de plusieurs tetes lorsqu’il se furent retrouver au meme niveau. Deux etres physiquement totalement différents maniant le meme art. La suite ne manquerait d’être intéressante.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 18:32

"En effet ... Je suis venu te demander conseil ..."

Il y avait longtemps que je n'avais plus prononcé de tels mots. La dernière personne à qui j'avais dit ça était surement Rokuro, mais aujourd'hui, plus que jamais j'avais besoin qu'on me dise quoi faire.

"Suna va nous attaquer sous peu, Tamafune me l'a dit ... Je n'ai pas peur de me battre pour Kiri, pas plus que ce que je n'ai peur des shinobi du sable, mais il y a Satsushiki ... Il est le ninja le plus fort de ce monde et est aussi mon maître, j'ai peur de ne pas pouvoir le vaincre, il est par delà l'être humain ..."

Tout en parlant j'avais inconsciemment serré mon poing, de frustration. Lorsque je m'étais entraîné, j'étais sûr de pouvoir vaincre le Kazekage, mais plus le temps passait, plus je doutais.

"J'aurais besoin d'un entraînement spécial ..."
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 18:52

-Tout ceci est très troublant en effet.

Il s'arreta un instant posa sa main sur sa joue et regarda un instant la fontaine.

-Je vais t'indiquer une marche à suivre mais elle ne sera ni facile ni heureuse.

-Nous ne pouvons pas enrayer la marche du vent vers nous mais nous pouvons augmenter nos chances de lui faire front avec dignité.
Satsuchiki est en effet le ninja le plus puissant de ce monde mais là ou vit sa force c'est avant tout dans la peur de ta défaite. Pour effacer tout tes doutes et te préparer à rencontrer ton ancien maitre en face je peux en effet te proposer un entrainement très spécial.

-Mais ce n'est pas moi qui vas te le donner ce sera quelqu'un de tout aussi puissant et dangereux que ton ancien maitre. Je crois que tu as pu entendre sa voie tout à l'heure.


A entendre le Mizukage on aurait put croire qu'il riait mais ce qui le rendait vraiment heureux plus que tout au monde c'est que les pièces du puzzle allaient enfin avoir l'occassion de se rassembler.


Avec une grande violence il plongea son bras dans l'eau de la meme fontaine qui l'avait vu sortir il y avait quelque instant et la meme paroi rocheuse commençait à se dessiner.

-Une fois passer cette porte on ne peut plus revenir en arrière je te souhaite de nous rejoindre plus fort car je vois dans tes yeux que ton choix est deja fait.

-Je m'occuperai de notre village pendant ton absence soit sans crainte mais surtout reviens à temps.


Zabuza commença à faire un pas puis le regard de Shinobu le fixa intensement et il dit.


-Quand tu seras revenu tu saura ce qu'est ne pas etre humain, n'oublie jamais ne le regarde que quand le moment sera venu.


-Avant ton départ je ne te dirais qu'une dernière chose, Pas de Doutes, Pas de Peur seul doit rester ta Force.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 19:09

"La voie du shinobi n'est pas faite de facilité ni de bonheur, juste de devoir et d'honneur. Peu m'importe ce que je dois sacrifier pour Kiri, je le ferai.

C'est vrai, j'ai peur de perdre contre Satsushiki, mais quand je reviendrai, je serai plus fort que jamais et je le vaincrai."


J'enjambai le rebord de la fontaine et avançai vers l'ouverture rocheuse. L'eau me sembla glacée et noire pendant un court instant. Je pus apercevoir deux yeux rouge et ressentir une puissance incommensurable émaner de la grotte. Mes jambes tremblèrent un instant, non pas de peur mais d'excitation.

*Je tiens enfin le moyen de te vaincre, Satsushiki ...*

Je me retournai et regardai Shinobu dans les yeux une dernière fois en tendant mon bras vers lui. Sa chaine se détacha d'elle même et alla s'accrocher autour du sien.

"Tu risques d'en avoir besoin ..."

Je me retournai à présent vers l'entrée de ma nouvelle aire d'entraînement et sans regarder cette fois en direction de l'ancien Mizukage lui dit :

"Dis à tout le monde et surtout à Chihiro que je reviendrai."

Je passai la porte qui disparut dans l'eau de la fontaine. Shinobu était à présent seul sur la place, quant à moi j'allais affronter une nouvelle épreuve ...


[Shinobu, Zabuza : +5 EXP RP]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 8 Jan - 19:42

-Bien de mon coté j'ai un message à transporter et du monde à voir. Chihiro ce nom me dit vaguement quelque chose??

Il fut soudain pris d'un violent mal de crâne et posa sa main sur sa tête. Non impossible, il ne pouvait pas sentir la douleur, il ne la sentait plus depuis bien longtemps déjà. Quelque chose ne voulait pas qu'il pense dans cette direction.
Soit mais il finirait par savoir quoi, bien qu'au plus profond de lui il sache déjà quoi.


-Bien par où commencer? L'académie peut-être, l'arène ou le port? Il y a trop de choses à voir et à faire bien.

Il executa une série de signes déjà bien connus de tous les étudiants ninjas, 3 formes aqueuses émergèrent de la fontaine ressemblant parfaitement au ninja qui les avait invoquées.


-Bon vous savez déjà ce que vous devez faire, Zabuza est parti et il reste beaucoup de chose à rattraper.

Sans dire un mot ils partirent tous dans 4 directions différentes mais dans un même but, combler le vide que venait de laisser le Mizukage Zabuza.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Jeu 30 Mar - 16:45

Vivre était quelque chose d’assez indispensable. Dans le cas de Zabuza, mourir était un droit qui lui était refusé à l’instant même où il prit le titre de Mizukage. Shinobu avait depuis longtemps perdu toute notion de temps aussi bien pour son organisme que de ce qui l’entourait. Incapable de juger si un mois ou une semaine s’était écoulé, il ne pouvait que sentir les choses. Récemment le dragon aqueux ne faisait plus trembler le sol comme à son habitude, l’énergie néfaste de la fontaine s’était échappée et le passage demeurait presque invisible aux yeux de son créateur.
Lorsqu’il retrouva la serrure il plongea sa main dans l’eau glacée et son énergie illumina l’eau. Un rictus sur son visage traduisit la quantité nécessaire à recréer un portail. Au milieu de l’eau un tourbillon commença à se former. Au début pas plus gros qu’un noisette il grandit et faillit parfois renverser de l’eau de la fontaine. Le Chakra se concentra en son centre et enroula les parois du tourbillon pour les maintenir. Shinobu tira fort sur son bras pour l’enlever de l’étreinte aquatique et posa un pied sur le bord de la fontaine. En prenant un petit élan il sauta dans la fontaine mais ne percuta pas le fond, le tourbillon était devenu un trou laissant un espace suffisant à quelqu’un pour pénétrer dans la grotte du dragon.

Shinobu ne vit pas la différence lumineuse tout de suite entre Kiri et la grotte éclairée par des cristaux lumineux. Quand ses pupilles adhérèrent à la luminosité ambiante il poursuivit sa marche sur à peine quelques mètres pour voir dans l’eau trouble une forme serpentine bouger.
Reconnaissant son dragon il le salua.

-Salut Ikke !

La bête répondit par un grognement discourtois. Shinobu ne comprenait pas vraiment ce qu’elle lui reprochait mais passons les réponses viendraient sans doute après. Voyant Ikke s’agiter de plus en plus il préféra mettre tout de suite les choses au clair.

-Je suis venu voir Zabuza, tu attendras un peu et surtout laisse nous seuls.

Une pointe d’autorité auquel le dragon ne pouvait se soustraire. Il plongea dans les profondeurs certainement à la recherche d’un esprit damné à dévorer. Au bord d’un rocher demeurait le corps étendu de Zabuza, il dormait mais dans sa main se tenait toujours le grand sabre de Kiri qui faisait toute sa silhouette menaçante. Shinobu avança dans sa direction, bien que discret dans ses mouvements il sentit l’œil de Zabuza s’éveiller et le regarder fixement. Ces affaires étaient dans un sale état mais pour lui ça semblait aller. Le simple fait qu’il respire encore prouvait qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

-Tu es dans un drôle d’état Mizukage mais tu es toujours plus éveillé que lorsque je t’ai laissé passer la porte de cette caverne.

Ils se regardaient profondément, aucun regard de voulant lâcher son emprise. Shinobu voulait attaquer directement le sujet de sa visite mais avant quelques précautions étaient nécessaires.

-Dis moi Zabuza j’ai deux ou trois petites questions à te poser. La première, quel est mon nom ? La deuxième, quel est mon age ? Et la dernière, pourquoi est-ce que je suis là ?

Trois questions, trois épreuves avec un but fixe et subtil. Restait à voir si Zabuza était toujours lui même sinon Shinobu devrait prendre les mesures qui s’imposait dans ce genre de cas.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Jeu 30 Mar - 17:21

L'entraînement du grand dragon était difficile et me laissait au bord de la mort à chaque fois. Seuls la volonté de vivre pour affronter le Kazekage et l'espoir que Chihiro plaçait en moi me donnaient la force de continuer.

J'avais laissé mon élève dormir un peu plus loin alors que j'étais parti affronter Hikke pour la énième fois. Je n'avais pas pu le vaincre, mais j'avais cette fois réussi à le blesser et lui prendre une écaille.

Suite à ça, je m'étais écroulé de fatigue, tenant fermement Kubikiri Houcho dans ma main droite, et mon trophée dans l'autre. Je restai ainsi pendant de longs moments, quand l'apparition d'une présence me sortit de ma torpeur. Lentement, je me relevai pour lui faire face.


"Shinobu... Ca fait longtemps... Tu ne m'as pas menti, l'entraînement d'Hikke est redoutable..."

L'ancien Mizukage et moi nous regardâmes dans les yeux pendant quelques minutes, puis il prit la parole. Ses questions me surprirent de prime abord, mais je me doutais qu'il ne les posait pas sans arrière-pensée.

"Quel est ton nom ? Je ne le sais pas véritablement, sachant qu'il est d'usage chez les shinobi de prendre le nom de leur choix après être devenus des Genin. Cependant, tout le monde te connait sous le nom de Shinobu et l'histoire retiendra de toi ce nom.

Quel âge as-tu ? Difficile à dire. Normalement tu devrais être plus jeune que moi vu que tu n'étais pas Kage lorsque j'ai deserté Kiri no Kuni, mais là encore, il n'y a pas de certitude. Etant donné que tu n'es pas entièrement humain, je ne pourrais dire si tu existais déjà avant que je naisse ou si tu as transcendé pendant mon absence.

Pourquoi tu es là ? Certainement parce que tu as quelque chose d'important à me dire..."


J'avais prononcé cette dernière affirmation avec un sourire en coin non-dissimulé.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Jeu 30 Mar - 20:17

Un semblant de logique demeurait dans son esprit, que maintenant qu’il avait ouvert la bouche il semblait moins sûr de lui. Son regard flottait de temps en temps, entre deux respirations il semblait presque vide. Au moins était-il encore en vie.
Shinobu descendit à son niveau et fixa son visage.


-Ici et maintenant il est important que tu gardes les yeux en face des trous. Ne t’éloigne pas de la réalité. Quand le moment sera venu de sortir Ikke essayera certainement de t’en empêcher en te faisant voir ce qui t’est le plus cher au monde.


Il laissa le temps à Zabuza de digérer le fait que ses problèmes n’étaient pas terminés loin de là. Lorsqu’il sentit le bon moment il reprit la parole.


-Ikke n’est pas méchant, il est juste sournois par nature et aussi très seul. Si les hommes ne l’avaient pas trahi il serait certainement encore en train de veiller sur eux.

Il s’assit sur une pierre presque taillée comme un banc. Le confort était sommaire mais largement suffisant pour entamer la prochaine étape.


-Tu dois te rendre compte par toi-même que tu ne sais rien sur moi à part que tu peux me faire confiance sinon tu ne serais pas ici. C’est important de connaître ses alliés mais pour le moment il y a plus important encore.

Le grand village du désert n’allait pas tarder. A chaque seconde le vent se faisait plus fort sur Kiri, la marche avait commencé. Suna était un problème de taille mais elle n’était pas seule sur la liste. Dans l’ombre voguaient des êtres intéressés et méprisables qui n’avaient rien à faire en terre Kiréenne.

-Je dois t’avertir que je ne prendrai pas part à la bataille contre Suna, un ennemi plus vil et plus secret voudra profiter du chaos qui régnera en ville pour doubler Satsuchiki dans ses projets. Ils me croient bien stupide s'ils pensent que je ne sais pas qui ils sont et ce qu’ils veulent. J’arrêterai l’espion coûte que coûte.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Ven 31 Mar - 9:39

Pendant quelques secondes, mon esprit divagua alors que je contemplai l'écaille que j'avais réussi à prendre à Hikke. Sortant de ma rêverie, je regardai Shinobu dans les yeux et nous reprîmes la conversation.

"Je commence à comprendre Hikke et ce qu'il ressent. S'il avait voulu me tuer il l'aurait déjà fait, mais je pense que, tout comme Tamafune, il essaye de me léguer quelque chose bien au delà de la compréhension humaine, afin de m'aider à vaincre le mal qui ronge le Kazekage.

La preuve en est de la présence de Chihiro. Je pense que le grand dragon savait très bien qu'elle représente ma raison d'être et ma volonté de vivre. S'il l'a emmenée ici, c'est qu'elle et moi avons une mission à accomplir ici."


Pendant un petit moment, l'ancien Mizukage et moi même restâmes silencieux, puis, il reprit la parole.

"Je dois t’avertir que je ne prendrai pas part à la bataille contre Suna, un ennemi plus vil et plus secret voudra profiter du chaos qui régnera en ville pour doubler Satsushiki dans ses projets. Ils me croient bien stupide s'ils pensent que je ne sais pas qui ils sont et ce qu’ils veulent. J’arrêterai l’espion coûte que coûte."

"Alors Asahi va profiter de la confusion pour venir à Kiri... Sais-tu au moins ce qu'ils cherchent ici, mis à part Satsushiki ?"
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Jeu 6 Avr - 18:43

-Chihiro ici ?

C’est un peu plus grave que prévu mais bon rien qui puisse etre irrécupérable pour le moment. Ikke voulait vraiment sortir de sa prison, pour Zabuza il fallait vraiment faire quelque chose. Comment lui expliquez, comment lui dire sans qu’il ne doute ? Si il avait simplement confiance ce genre de question ne se poserait pas.

-Bon on va faire avec. Sache que lorsque quelqu’un entre ici sans passer par ma personne elle échange en quelque sorte sa place avec Ikke. Il ne faut plus que tu lui laisses l’occasion de sortir. Je me demande quel mauvais tour il a put commencé à construire. Je vais faire cours et constructif. Ils sont venu pour récupérer les reliques du passé aussi bien Satsuchiki que l’Asahi. Je me chargerais de l’un pendant que tu t’occuperas de l’autre, aucun d’entre eux ne doit posséder ses artefacts. Ils ont été fait pour ne pas etre assembler et leur présence dans chaque village ninja allait dans se but précis.
Maintenant si tu as d’autres question pose les vite car je dois préparer une petite surprise à nos invités dont ils n’apprécieront pas la chute.


Il sentait que Zabuza reprenait son souffle. Lui devrait préparer le sien car il avait une idée derrière la tete, une idée à base de clone et l’entrainement de ses dernières semaines lui avait montré qu’il ne semblait pas y avoir de limite à son contrôle dans Kiri soutenu par la force qui lui permettait encore de se tenir debout.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Ven 7 Avr - 9:33

Je refermai le poing et serrai l'écaille d'Hikke rageusement. Je me doutais dès le début que le dragon avait quelque chose en tête en faisant venir Chihiro ici, mais je ne m'étais pas douté que c'était dans le but d'échanger sa place avec elle.

"Je ne m'en fais pas au sujet d'Hikke. Il est bien obligé d'être de notre côté s'il veut vivre. J'imagine que si le Kazekage s'empare de notre relique, le pouvoir de Kiri sera grandement diminué et il se pourrait bien que l'accès à cet endroit soit scellé...

En ce qui concerne Satsushiki, je ne saurais que te conseiller de fuir devant lui toi aussi. Essaye de le ralentir tant que tu peux, mais évite l'affrontement direct.

Le plus important sera de protéger les Etudiants et Genin quand Suna viendra et de s'assurer de leur survie. A cet effet j'aimerais que tu charges Darok de les coordonner le temps que je leur envoie Chihiro en renfort.

Pour ma part, l'entraînement d'Hikke n'est pas encore achevé, ainsi je risque d'arriver au milieu de la bataille. La seule consigne est donc de survivre jusqu'à mon arrivée."


L'ambiance était tendue. Je savais que mes consignes ne devaient guère enchanter Shinobu, mais en retour, lui savait que c'était l'option la plus réalisable face au maître des ombres.

"Je n'ai pas d'autres questions, tout me semble clair, mais toi, en as-tu à me poser ?"
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Mar 11 Avr - 12:06

Shinobu se demandait ou Zabuza voulait en venir, son esprit embrumer par sa futur tache. Dans la pénombre du silence Hikke faisait flotter la pointe de son épine dorsal hors de l’eau. Shinobu détourna sa tête pour s’assurer de ce qu’il savait déjà, Hikke les écoutait à présent. La bête mystérieuse semblait avoir la mémoire courte, le sujet qui allait etre aborder ne le concernait pas particulièrement, ce qui faisait qu’il pouvait l’entendre.

-Je me pose plusieurs questions, je me demande dans un premier temps comment vas tu aborder la situation face à Satsuchiki ?
Je me demande si tu seras en état physique ou mental de faire face. Je ne doute pas que tu te dresseras devant lui car c’est ton destin d’homme et de Kage mais il faudra te ménager sur la fin de ton entrainement.

Hikke ne connaît pas ce mot alors plus vite tu seras sortis mieux ce sera lorsque tu seras prêt. Je ne doute pas et quoi que tu fasses je sais que se sera ce qu’il y a de mieux pour tous.

Asahi est une menace évidente pour nous mais intérieurement à Kiri je dois te prévenir de quelque chose.

Un mal de tête commença à le prendre violemment, une foule d’image défilait de façon hacher et violente. Zabuza devait sentir sa crispation, le mal était intérieur et remontait en lui. Le moment était venu de confier un secret à Zabuza.

- …

Il se pencha discretement et murmura quelque chose de quasi inavouable. Le yeux de Zabuza restaient grand ouvert et il rata aucunes de ses paroles. Les paroles mystérieuses du ninja paralysait les deux personnages et ils restèrent un instant dans cette position. Les vagues sombres se remirent à onduler, le temps que chacun retourne à ses taches arrivaient.
Shinobu ne perdait pas l’homme des yeux car il ne le reverrait pas avant très longtemps et à ce moment les choses seraient encore plus troubles que l’eau de la grotte.
Comme un pacte invisible il venait de lié une personne à son histoire. Certains secrets ont un poids plus ou moins dangereux mais dans le cas de Shinobu cette histoire remontait dans les plus hautes sphères de Kiri. Zabuza devait savoir ce qu’il l’attendait. Shinobu avait toujours été une arme pour Kiri et rien d’autre parce qu’il était manipulable et modulable à l’époque. Hélas ce n’était pas le cas de sa sœur de sang.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Mar 11 Avr - 12:39

J'avais moi aussi remarqué la présence d'Hikke, mais je n'aurais su dire s'il était vraiment là ou pas ; le grand dragon avait ce don de toujours me mettre sur mes gardes, même lorsqu'il était absent.

"Ne t'inquiètes pas en ce qui concerne le Kazekage. Je lui ferai face et l'affronterai. Hikke m'a bien entraîné et il n'est pas seul dans cette dimension ou nous sommes. Je ressens aussi la présence de Tamafune ainsi que d'une troisième personne dont je ne connais pas l'identité.

Cela n'est pas surprenant. Après tout, si j'ai bien compris, nous sommes à la frontière entre la dimension d'Hikke et l'Abysse, un lieu dangereux au croisement des mondes.

Pour ce qui est d'Asahi, je pense qu'ils n'attaqueront pas en même temps que Satsushiki, mais plutôt après, lorsque lui et moi serons affaiblis, mais je ne saurais en jurer."


Shinobu se pencha alors vers moi et me murmura quelque chose à l'oreille. Je ne pouvais croire ce que j'entendais, mais en même temps je n'avais pas d'autres choix que de l'admettre.

A ce moment là, je compris quel était le destin de mon prédecesseur ainsi que les épreuves qui avaient pesé sur ses épaules. Celles qui l'attendaient ne semblaient guère plus enviables.


"Je comprends... Alors c'est peut-être la dernière fois que nous nous voyons tous les deux..."


[Shinobu, Zabuza : +4 EXP RP]
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Mar 11 Avr - 19:20

En conclusion le anbu se releva et addressa un signe la main au Kage. Une démarche simple accompagner d'une dernière phrase.

-Adieu Zabuza, garde toi bien.


Il passa le portail comme il l'avait prit à l'aller et se retrouva quasi instantanément de l'autre coté. Rien n'avait changer, c'est comme s'il ne s'était jamais absenter. Maintenant il devait reprendre ses fonctions le temps que tout éclate.
Shinobu
Mort
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Dim 30 Avr - 23:47

-Ma tête..

Comme une vis qui perçait une planche, shinobu vit son crane transpercer par une douleur à la limite du soutenable. Il se mordit la lèvre à se faire saigner et serra ses poings pour se forcer à dissiper ce sombre appel.


-Déjà ?


Intérieurement il se lamentait, le temps coulait il si vite qu’il ne l’avait pas vu passer ? Non les événements de ses dernières semaines avaient précipité son état. Au moment ou il avait signé ce pacte il savait que cela annoncerait le retour de celle qui partageait son sang. Shinobu ne pouvait plus dormir. Chaque fois qu’il fermait ses paupières il voyait les grands yeux rouges et ce foulard dorée. C’était comme de rêver de sa mort prochaine, inéluctable et si douloureuse. Il avait passé de bon moment ici mais ce n’était une raison pour laisser sa place si rapidement surtout après tout les préparatifs qu’il avait fait pour son dernier combat. Chaque seconde il sentait la menace approché mais jamais assez rapidement pour lui permettre d’accomplir son ultime travail.
Comme un filet dressé tout autour de kiri ses clones lui permettrait d’attirer son adversaire vers le lieu le plus favorable qu’il soit pour lui, la grande fontaine.
Cet endroit restait cependant suffisament prêt du centre de Kiri pour se dire qu’il n’avait pas droit à l’erreur et que sa marge de manœuvre restait faible.

Il vida sa tête une dernière fois, laissant de coté tout ce qui ne lui servirait pas pour son combat, souvenir et autres illusions de la vie n’auraient plus de sens après tout ça. Si quelques choses l’attendaient encore après ce ne serait certainement pas la vie paisible et monotone de ses derniers mois.
Une fois son tour de passer derrière le miroir, il ne savait pas si il pourrait sentir et si il y aurait de la lumière. Personne pour le tirer de là à part lui même, au final il se retrouvait à nouveau seul face à lui même et n’aurait certainement pas autant de chance que la dernière fois. Trêve d’apitoiements.

Son rituel de combat était terminé, l’ombre pourrait avancer il ne reculerait pas.

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Mar 25 Juil - 18:49

[Chihiro] « Tamafune ! Ramène-moi immédiatement ! »

La kunoichi se débattait entre les anneaux que le corps du serpent formait autour d’elle. Il faisait la sourde oreille, indifférente à l’humaine vagissante qui était devenue rouge de colère.

[Chihiro] « C’est un ordre ! Fais demi-tour maintenant ! »
[Tamafune] « Tais-toi un peu. Si tu continues, je te laisserai ici, et tu erreras à jamais entre les dimensions. Sois sage. » ordonna-t-il d’un ton calme mais ferme.
[Chihiro] « Ne me parle pas comme si j’étais une enfant ! Tu dois retourner là-bas ! Il a besoin de moi ! »
[Tamafune] « Pourtant, c’est bien ton titre… L’Enfant… » rétorqua le serpent d’une voix plus douce. Il avait senti le désespoir dans les paroles de la jeune fille, et ne souhaitait pas la blesser plus qu’elle ne le fût déjà. « Zabuza m’a dit de te reconduire jusqu’à Kiri, et c’est lui mon maître, pas toi. Tu pourras hurler et gesticuler autant que tu veux, tu ne m’empêcheras pas de faire ce qui doit être fait. Si Zabuza a pris cette décision, c’est qu’il est capable de s’en sortir seul. Et ne sois pas si égoïste : tes compagnons d’armes ont besoin de ton aide, la guerre a déjà commencé. Tu n’as pas de temps à perdre. »

Chihiro se tut : elle savait que l’invocation avait raison. Elle s’immobilisa et ferma les yeux. Elle était persuadée que le Mizukage tiendrait parole, et reviendrait à Kiri en temps voulu, quoi qu’il ait décidé de faire à présent. Elle avait confiance en lui, même si elle lui tenait rancune de ce qu’il venait de faire.

[Chihiro] * De toute façon, tu savais parfaitement que ça finirait comme ça… Sa « fille »… Ne devrais-tu pas le prendre ainsi et cesser tes illusions ? Ce sera bien moins douloureux d’accepter la vérité. Le temps va faire le reste, comme il le fait toujours. Toutes les plaies finissent par cicatriser. Il est temps de rouvrir les yeux… *

Elle ne sut pas combien de temps dura cet étrange voyage, mais bientôt, elle remarqua que Tamafune desserrait son étreinte.

[Tamafune] « Te voilà chez toi, Chihiro. Dépêche-toi de retrouver tes compatriotes ! Ne sens-tu pas l’odeur du sang qui a déjà envahi ton village ? Des alliés et des ennemis sont déjà tombés. Mais il n’est pas trop tard, et tu verras que ton aide sera la bienvenue. Cesse d’être timide, tu es dorénavant un des piliers. Tu es digne de ton grade, alors aie confiance. Et tu as un allié de taille, tu le sais. » termina-t-il d’un ton ironique.

Chihiro eut l’impression de lire un sourire sur la face du reptile. Oui, elle devinait à qui il faisait allusion. Et les retrouvailles seraient difficiles car Chihiro n’avait pas encore eu l’occasion d’honorer sa promesse. Néanmoins, elle se débrouillerait pour se faire obéir de lui. Elle s’inclina profondément vers Tamafume.


[Chihiro] Je te remercie de m’avoir raccompagnée, Tamafune. A bientôt, j’espère. » dit-elle avec sincérité.
[Tamafume] « A bientôt, jeune fille. Fais attention à toi, ce n’est plus un jeu. »

La kunoichi acquiesça d’un mouvement de tête, et s’éloigna en marchant silencieusement, sans se retourner. Dissimulée dans un coin d’ombre, elle rattacha ses cheveux de manière à ne pas être gênée et vérifia si elle était en possession de la totalité de son équipement. Oui, tout était là, en parfait état, comme toujours. Chihiro était une jeune fille très soigneuse. Elle était prête, et escalada un mur pour atteindre le toit sans utiliser son chakra. Elle ne savait pas si les shinobi de Suna étaient entrés dans Kiri, et ne savait pas non plus à quoi s’attendre, à qui elle avait à faire. De toute évidence, la prudence était de mise. Se remémorant le plan de son village, la kunoichi jugea que la porte sud était la plus proche. Elle courut sans un bruit d’un toit à l’autre, son cœur battant la chamade à l’idée de ce qu’elle allait découvrir. Elle n’avait pas peur de périr, ça non. Elle avait tant de fois frôlé la mort, ou cru mourir, qu’elle était certaine de ne pas flancher quand le moment viendrait. Ce qu’elle redoutait, c’était une victoire de Suna, la mort de ceux qu’elle connaissait, la prise de son village. Elle se battrait de toutes ses forces, de toute son âme pour que cela n’arrive pas. Et, après tout, c’était le dernier ordre qu’elle avait reçu de son maître.

[Chihiro] « Pour Kiri, et pour toi, Oni-chan… »


Je suis une vilaine

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Ven 28 Juil - 14:48

[Suite de l'Héritage du Forgeron]

Sorincha ne m'avait pas vraiment dit la vérité. Maintenant que j'avais reveillé le pouvoir de Kubikiri Houcho, elle n'était plus rattaché à cette dimension et pouvait aller où bon lui semblait.

J'avais donc pris le passage à la suite de Chihiro, suivant le bruit des clochettes du démon. Je me doutais qu'il s'agissait là d'une autre épreuve qu'elle m'infligeait ; après tout n'avait-elle pas dit qu'elle me tourmenterait encore ?

Voyageant à travers l'obscurité entre les mondes, je cessai mon avancée à la vue d'un miroir de glace placé sur ma route. M'en approchant, je constatai qu'il ne me renvoyait pas mon reflet mais une scène du passé : moi dans la fosse. Le son des clochettes cessa alors.


"Qu'est-ce que... ?"

"C'est un des miroirs du temps qu'Hikke garde... Ils ont le pouvoir de refléter ce qui aurait pu être... et ce qui aurait dû être... Avant de te renvoyer à ton époque je vais te montrer tous les choix qui auraient pu être tiens, afin que tu comprennes ta place..."

Je plongeai alors le regard dans le miroir. Dans la vision, j'étais sorti de la fosse victorieux, sans tuer tout le monde. Le Mizukage remit alors leurs bandeaux de Kiri aux vainqueurs et fit observer une minute de silence pour les perdants, puis je fut assigné avec deux de mes camarades, pas Rokuro et Yuhi. Une succession d'image de ce qu'aurait pu être ma vie défila. J'avais l'air heureux, une vie de shinobi sans conspirations menée par des êtres hors de ce monde et tournant autour de moi.

"Pourquoi ne sont-ils pas avec moi?"

"Pourquoi le seraient-ils... ? Ils se sont rapprochés de toi parce que personne ne te voulait... Si tu avais triomphé normalement ce jour, ta vie aurait été toute autre... Tu peux changer le cours des choses si tu le souhaites... Hikke te crains et n'est pas là... Il te suffit de plonger dans le miroir et cela deviendra ta vie... Qu'en dis-tu ?"

"J'en dis que tu me mens, démon. Ce que tu me montres là ne peut pas arriver. J'ai le Démon de Kiri en moi, le massacre ne pouvait être évité, cesse d'essayer de me tromper et montre moi plutôt ce qui aurait dû être..."

"Tu es malin, Forgeron... Il est difficile de te tenter... Je vais te montrer ce qui aurait dû arriver sans l'intervention d'Hikke..."

Je revis alors une scène familière... la fosse, le carnage, tous mes camarades morts de ma main... et moi, recroquevillé sur moi même, tenant mon kunai contre moi. J'avais peur. Je me sentais seul.

Un bruit me fit lever la tête et brandir mon arme, un tintement de clochette. Une petite fille d'à peu près mon âge et portant un masque se tenait devant moi et venait dans ma direction.

Je n'avais plus peur. Je me sentais bien, serein, comme si sa présence calmait la fureur qui animait mon âme. Elle s'agenouilla devant moi et me prit par la main, m'affranchissant de toute chose.


"Ainsi c'est toi et non pas Chihiro qui aurait dû être là pour moi ce jour..."

"Oui... et si elle ne m'avait pas pris ma place, tu aurais pu avoir Yuhi..."

"Ce qui voudrait dire que Chihiro ne serait jamais venue au monde..."

"Absolument... Mais ce n'aurait pas été grave... Elle n'aurait pas eu de rôle à jouer... Je te le dis une dernière fois... Si tu plonges dans le miroir, tu peux changer le cours des choses. Tu seras heureux et moi j'aurais ma place... Mais tu sais ce que tu devrais sacrifier..."

"Et tu sais que je ne le ferai pas. Ce fardeau n'est plus le tien, tu es libre à présent."

"Passons au miroir suivant alors..."

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Sam 29 Juil - 1:58

A nouveau, je laissai le bruit des clochettes me guider. Je me demandai ce que Sorincha voulait bien me montrer cette fois. Je comprenais son ressenti et sa colère, mais plus que tout j'étais curieux de savoir ce qui se serait passé si Hikke n'avait pas poussé Chihiro à modifier le cours de l'histoire.

Nous arrivâmes devant le second miroir. Ce dernier me renvoyait l'image de notre fuite à Yuhi et moi alors que les Anbu nous poursuivaient. Elle était blessé et saignait abondament alors que je la portais sur mon dos. Puis nous parvinmes à la rivière, là où tout s'était arrêté.

Dans cette possibilité là, je ne tranchai pas la gorge de Yuhi et me battait férocement pour la protéger, préservant sa vie au prix de la mienne. La vision s'arrêta et Sorincha reprit ses explications.


"Ce jour là... tu aurais pu échanger ta vie avec celle de Yuhi... Elle aurait pu vivre heureuse avec Chihiro, sans jamais avoir rien à craindre..."

"Une fois de plus tu me mens, Sorincha. Je ne pouvais pas mourir ce jour-là, le Démon de Kiri me protège lorsque je suis au bord de la mort. Cela fait deux fois que tu me montres quelque chose de faux, dis moi plutôt ce que tu attends de moi."

"Très bien... je ne te montrerai plus que ce qui aurait dû être puisque les remords et la tristesse n'ont plus d'emprise sur toi... Peut-être que les regrets en auront..."

Le miroir me refléta une vérité tout autre que celle que je connaissais. Au lieu d'une Chihiro inconsciente jetée à l'eau, c'était sa mère qui se trouvait à la dérive après que je l'eut réduite à l'inconscience.

Le courant la ramena vers la mer de Kiri, mais la tempête se déchaina. Sorincha se tenait à présent face à elle, donnant des ordres aux courants marins et envoyant la kunoichi au fond de la mer, la laissant se noyer.


"Voilà ce qui aurait été sans Chihiro... J'aurais pris la vie de Yuhi pour qu'elle ne te prenne pas à moi... Maintenant que tu sais ça, veux-tu encore me sauver... ?"

"A quoi bon te détester ? Dans un cas comme l'autre, Yuhi ne serait plus... Cette alternative que tu me montres n'est pas la vie que j'ai mené, de ce fait je ne peux t'en vouloir pour ce que tu n'as pas fait."

"..."

"As-tu autre chose à me montrer ?"

"Oui, je vais t'emmener au trésor d'Hikke, mais fais bien attention à ton choix à ce moment là..."

"Je n'ai pas peur. Malgré ce que tu fais, tu me mènes vers mon destin. J'a confiance en toi, Enfant."

"Tu es bien naïf, Forgeron..."

En silence, nous partîmes vers la dernière des épreuves qui m'attendait en ce lieu...

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Sam 29 Juil - 21:01

Cette fois-ci, Sorincha me mena vers un miroir bien plus grand que les précédents ; rien ne relétait dans sa surface, mais une aura étrange en émanait.

"Ce miroir semble différents des précédents... Qu'est-ce réellement ?"

"C'est le plus grand trésor d'Hikke... Le miroir qui permet d'influencer le destin de n'importe quel être... Si tu t'en sers tu pourras changer le cours de l'histoire à ta guise... Tu pourrais empêcher ta mère et tes amis de mourir... Tu pourrais même sauver Kiri de l'Abysse..."

"Je comprends mieux alors pourquoi tu m'as aidé à terrasser Hikke. Tu voulais que le force à se replier pour m'emmener ici alors qu'il n'est pas là..."

"Tu es perspicace..."

"Ton seul but depuis le début c'est de me forcer à réinverser le cours des choses, afin que tu ne sois pas déchue et que Chihiro soit eclipsée de ma vie, n'est-ce pas ?"

"..."

"Tu fais une grossière erreur en pensant que je vais rentrer dans ton jeu. Je ne remodifierai pas le cours du temps. J'accepte mon destin tel qu'il est, de plus je ne ferai rien qui puisse nuire à Chihiro ; tu perds ton temps, Sorincha."

"Fais ce que tu veux... Je t'offre juste une possibilité... Libre à toi de la saisir ou de la refuser..."

"Alors je sais ce qu'il me reste à faire."

Je m'approchai du miroir et me mit face à lui. Il me refléta mon image, ainsi que celle de Sorincha derrière moi. Sans hésiter, j'empoignai le manche de Kubikiri Houcho et abbatai le Grand Sabre sur le miroir qui vola en éclats.

"Ainsi, Hikke ne pourra plus jamais changer le cours du destin. Je me doute qu'il me poursuivra pour se venger, mais je l'attendrai."

"En effet... Tu viens de le priver de son rôle à présent... Lui non plus n'a plus de raison d'exister... Tu es entré dans mon jeu au final..."

*Ainsi donc c'était ça que tu cherchais : une simple vengeance...*

"A présent tu as eu ce que tu désirais. Es-tu satisfaite ?"

"Je n'ai pas encore tout ce que je veux... Un jour tu seras mien, comme tu te dois de l'être... En attendant, je te ramène où tu dois aller... Ton destin va s'accomplir sous peu..."

Sorincha disparut devant mes yeux. Seul restait le son des clochettes, me guidant vers là où elle voulait bien me mener. Au bout d'une durée de temps impossible à définir, je finis par apercevoir de la lumière. Franchissant le passage qui s'ouvrait à moi, je me retouvai dans la grotte où Hikke m'avait entraîné.

Kiri n'était plus bien loin...



[Zabuza : +6 EXP RP]

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Lun 31 Juil - 23:17

*Bien, il est temps de rentrer à Kiri. J'espère que je n'arrive pas trop tard...*

J'avançai sur l'eau, prêt à rouvrir le passage vers la Grande Fontaine lorsque un miroir de glace fit son apparition au dessus du lac. Je ne connaissais que deux personnes capables de faire ça : Haku, mais elle était morte depuis bien longtemps et...

"Shinobu ?"

"Zabuza... Tu as fait plus vite que ce que je ne pensais... Comment s'est passé cette mission à travers les miroirs du temps ?"

"Nous n'avons plus rien à craindre d'Hikke ; j'ai brisé le miroir principal et libéré Sorincha. Quant à Iba, il devrait être tranquille un moment, j'ai blessé le dragon."

"Je reconnais bien là tes méthodes... "

Shinobu avait prononcé cette dernière phrase avec un sourire en coin. Les deux hommes se regardaient dans les yeux, symboles du passé et de l'avenir, sachant parfaitement ce que signifiait le moment présent.

"Ainsi tu vas nous quitter ?"

"Oui, mon temps arrive à sa fin. J'aurais aimé rester plus longtemps auprès d'Iba..."

"Ne t'en fais pas pour lui, il deviendra un grand shinobi, j'y veillerai."

"Zabuza, protège-le... Fais-le pour moi..."

"Tu as ma parole."

Un nouveau silence s'installa entre mon prédécesseur et moi. C'était la dernière fois que nous pouvions nous parler lui et moi, mais ni l'un ni l'autre ne craignait ce qui allait arriver, nous avions depuis longtemps accepté notre destin.

"Pourquoi as-tu utilisé la technique interdite ? Tu aurais pu vaincre tes adversaires sans ça..."

"Non... Il y a une donne que nous n'avions pas prévu... Asahi a la relique, et le pouvoir de l'Abysse croit sans cesse..."

"Ca veut dire que Satsushiki..."

"Oui, il peut céder à tout moment face à Tsukimaru..."

"Je n'ai pas de temps à perdre, je dois y aller !"

"Attends ! Si jamais les ténèbres recouvrent le soleil, méfie-toi. Ce ne sera pas ton maître que tu affronteras. Ne laisse pas tes sentiments t'induire en erreur, tu dois vaincre, quel qu'en soit le prix."

"Je n'oublierai pas ce conseil."

Empoignant Kubikiri Houcho à deux mains, je fendis l'air devant moi, déchirant le voile entre les dimensions. Un passage lumineux s'ouvrit, seule porte de sortie de la grotte ; il me mènerait à Kiri où un difficile combat m'attendait.

J'empruntai ce chemin, disparaissant petit à petit.


"Adieu, Mizukage."

"Adieu, mon ami."

MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   Ven 4 Aoû - 22:54

Le passage entre les dimensions s'ouvrit et j'apparus devant la Grande Fontaine de Kiri. J'étais enfin revenu chez moi... Regardant le ciel, je m'aperçus que le soleil était complétement caché par une éclipse peu naturelle.

*Tsukimaru... Ainsi la confrontation est inévitable... J'espère que mes nouveaux pouvoirs seront à la hauteur des siens...*

Sans perdre plus de temps, je me mit à courir en direction du centre ville de Kiri. Mon chemin était jalloné de cadavres, ceux de mes hommes et ceux des sunéens. Un d'entre eux me fit cesser ma course...

"Shinzo-sensei ?"

Je m'approchai du corps du vieil homme, espérant me tromper. Il avait encore tant de sujets que je voulais évoquer avec lui. Je plaçai ma main droite derrière sa nuque et le secouait, espérant le réveiller.

"Shinzo-sensei... Shinzo-sensei !"

La pluie redoubla d'intensité et tomba à grosses gouttes sur moi et sur le visage du veil homme, qui finit par ouvrir les yeux. D'une main peu assurée, il se saisit de la mienne.

"Zabuza... Tu es venu... Je le savais..."

"Shinzo-sensei, que s'est-il passé ?"

"Suna... Ils sont incroyablement forts... Je n'ai pas pu... Ne m'en veux pas pour ma faiblesse..."

"Sensei..."

"Tu dois terriblement m'en vouloir... Je n'ai pas été un très bon maître... J'aurais tant voulu te montrer la voie..."

"Vous m'avez montré ma propre voie, Sensei. Vous avez toujours cru en moi, même lorsque j'étais un raté. Sans Rokuro, Yuhi et vous, je ne serais pas l'homme que je suis aujourd'hui."

"J'ai été un idiot, Zabuza... Ces dix dernières années... je t'ai dénigré... craché dessus... détesté... Mais quand j'ai vu ces gamins... la façon dont ils parlaient de toi... j'ai voulu y croire à nouveau... Ce sont eux qui étaient dans le juste, Zabuza... Tu es vraiment un chef formidable... Kiri est redevenue une fière nation..."

"Vos paroles m'honorent, Sensei."

"Zabuza... me pardonneras-tu mes paroles... ?"

"Les choses qui ont le plus d'importance sont toujours celles que l'on ne montre pas... Vous vous rappelez de cette phrase, sensei ?"

"Oui... C'est ce que je t'ai dit le premier jour... Tu ne l'as pas oubliée..."

"Elle m'a guidé toute ma vie, surtout au sujet de Yuhi..."

"Yuhi... elle était belle, hein Zabuza... ?"

"Oui, Sensei. Elle restera à jamais la plus belle de toutes..."

"Zabuza... Accorde moi une dernière faveur... Passe moi mon sake..."

Je décrochai la gourde d'alcool que mon maître portait toujours à la ceinture et la débouchait, la portant à ses lèvres. Mais son intention n'était pas celle que je lui prétai ; il se saisit du récipient et le jetta au loin, l'envoyant se fracasser sur les pavés de la rue.

"Je m'étais toujours promis... d'arrêter de boire... si on me prouvait que j'étais dans le faux... à ton sujet..."

"Sensei..."

Le vieil homme était à présent libéré de ses démons. Il partirait sûrement l'esprit libre dans l'autre monde. Sa main se ressera autour de la mienne.

"Zabuza... Tu as à tes ordres... des jeunes gens courageux et intègres... Ne les laisse pas tomber... Ce sont eux l'avenir de Kiri... Montre-leur la voie..."

"Comptez sur moi, Sensei. Je ferai d'eux de fiers enfants de la Brume."

"C'est une bonne chose... Promets-moi... de ne jamais oublier... pour qui tu dois être fort... Zabuza..."

"Je n'oublierai personne, maître. Tous mes disciples sont précieux à mes yeux, comme mes fils et mes filles... comme nous l'avons été pour vous..."

"Hé hé hé... tu ne m'avais jamais dit de telles choses auparavant... tu as bien changé, fiston..."

"..."

"Zabuza... regarde cette douce lumière là-haut... Tu la vois, hein... ?"

Je levai alors les yeux au ciel. L'éclipse et les ténèbres de Tsukimaru cachaient toute trace du lever du jour et du soleil. Seule l'obscurité régnait en maître. Je serrai un peu plus la main de Shinzo.

"Oui, Sensei, je la vois..."

L'étreinte de sa main se fit plus lâche.

"Aujourd'hui sera une belle journée..."

Ses yeux commencèrent à se fermer.

"... une grande journée..."

Sa main tomba mollement au sol, et le vieil ermite sombra dans le dernier sommeil de sa vie, l'air heureux, réconcilié avec lui même. Mon maître venait de rendre son dernier souffle.

Je passai une main sur ses paupières, les refermant pour de bon et le déposai au sol, croisant ses mains sur sa poitrine, puis me levai et repris ma course en direction du centre ville de Kiri.


*Chihiro... Darok... Hyrungo... Iba... Sana-khan... Zen... Attendez-moi... J'arrive !*


[Zabuza : +6 EXP RP]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Grande Fontaine de Kiri   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Grande Fontaine de Kiri
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-