Partagez | 
 

 [Equipe 9] - Donne Moi la Force

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 15 Nov - 3:22

De belle phrase, une belle motivation. Il avait réussit ce qu’il souhaitait le plus, faire naître cet élan de motivation à l’intérieur de leurs esprits. Que leurs cœurs soient purs et concentrés sur une seule et unique tâche. Il allait maintenant être la personne dont ils auraient le plus besoin, un seigneur parmi les manants. Il les vit passer un par un devant lui, les observant d’un œil fier. Pour une fois, il n’exprimait pas l’assurance d’être ce qu’il était, pour une fois il était fier de ce qu’il avait devant lui. Ces élèves, non, ses élèves allaient déplacer des montagnes, faire naître les feux de l’enfer en un claquement de doigt et surtout maîtriser leur sujet sans aucun effort. Il ne connaîtrait la défaite que lorsqu’ils auront choisi de l’épouser pour en finir avec cette vie désolante.

Il jeta un dernier regard dans la salle maintenant vide. Les trois chaises qui se suivaient et cette atmosphère d’inconnu et de suspicion qui avait disparue pour une solidarité et une détermination sans faille. Il esquissa un petit sourire et ferma la porte dans un geste symbolique. Ils quittaient l’académie, ils y reviendraient un jour, mais au sens moral ils grandissaient. Une émancipation annoncée dès leur entrée dans cette salle, une nouvelle équipe, de nouvelle relation et un avenir tracé dans la sueur et le sang. Kenji serait là pour les aider, pour les guider.

***


Le soleil de Konoha venait de quitter son zénith il n’y avait que quelques minutes. Les rayons hivernaux se faisaient doucement sentir sur le visage du jeune sensei. Sa chevelure sombre était plus à son aise par un temps qui n’attendait que la neige. La douceur des nuages blancs qui ressemblaient à des bouts de cotons contrastaient avec une lumière agréable et réconfortante. Les oiseaux volaient plus librement dans les cieux, ils n’étaient pas agressés par cette chaleur étouffante recouvrant habituellement le pays du feu. En symbiose avec leur temps, ils s’élançaient en groupe vers de mont de meilleure facture. Ils savaient qu’ici tout pouvait changer d’un moment à l’autre et l’aspect tendre de cette météo n’était peut-être qu’un leurre qui leurs feraient regretté de ne pas être parti la vieille dans un endroit plus confortable.

Un petit coin d’herbe comme les autres, la forêt de Konoha en regorgeait. Il allait être parfait pour devenir le terrain d’entrainement particulier de l’équipe neuf du village. Les arbres, gardiens de la forêt, protégeaient telles les barrières d’un enclos cette terre nouvelle et encore vierge de vie humaine. L’herbe était fraiche et la terre qui vivait par endroit semblait sereine et fertile. Une petite rivière coulait prés d’une des bordures du terrain. Elle naissait dans l’inconnue pour repartir vers des contrées encore plus sombre. Elle ne faisait que quelques pieds de larges et un homme assez doué en athlétisme pourrait, avec un entrainement certain, sauter pardessus.

Kenji se postait devant ce cours d’eau, droit et noble, il observait ses élèves devant lui en silence. Puis il prit la parole sur un ton convainquant et déterminé.

[Kenji] – Ceci est notre terrain d’entrainement. C’est ici que vous apprendrez à maîtriser le Ninjutsu…

Le jeune Uchiha fit quelques pas en arrière sans prendre le soin de tourner la tête. Une fois arrivée à la jonction de la terre et de l’eau il continua. Ses pieds se posèrent sur le liquide cristallin sans pour autant le traverser. Il exagéra le flux de chakra dans ses membres pour bien montrer à ces ses élèves ce qui se passait. Un petit halo de lumière bleu vint entourer ses chaussures tandis qu’il continuait son discours.

[Kenji] – Ou encore le Genjutsu…

Ses mains se confondirent dans une rapide série de signe. Son corps commença alors à se décomposer doucement. Il ne savait pas si ses étudiants allaient être effrayés ou émerveillés, cette pensée le fit sourire. Il continua, laissa les corbeaux prendre possession de son corps. Les sombres messagers étaient de sortie. Il réapparut alors juste derrière la rivière, quelques mètres plus loin. Il était séparé par l’étendu d’eau de ses élèves.

[Kenji] – Et pour finir le Taijutsu !

D’un geste vif il sortit deux kunai de sa sacoche ninja et inspira profondément. Le chakra influa alors avec force dans les lames, leur donnant une puissant inégalable. Il les fit tourner avec grâce entre ses doigts avant de les planter férocement dans le cours d’eau qui en subit les conséquences. Le chakra s’expulsa du métal dans une rafale de vent coupant le courant durant quelques courtes secondes. Kenji retira alors les deux armes et les rangea d’un geste vif dans sa petite sacoche ninja accrochée derrière son dos.

Il releva les yeux vers ses élèves qui l’observaient toujours. Il leur sourit devant les têtes qu’ils faisaient, même s’il n’arrivait pas réellement à discerner ce qu’ils pensaient. Il fit quelques pas pour les rejoindre et passa sa main droite dans une de ses poches pour en ressortir une petite bille noire. Il la fit rouler quelques instants dans le creux de sa main avant de la montrer à son équipe.

[Kenji] – Il se pourrait même que je vous enseigne quelques arts Eisei.

Il rangea alors la pilule dans une de ses poches et retourna son attention envers ses élèves. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre tout en leurs laissant le temps d’apprécier ce qu’ils venaient de voir. Une fois les esprits tourmentés revenu dans leur état normal, il reprit la parole.

[Kenji] – Nous allons voir quelques cas pratiques. Azumi tu es la plus jeune, la plus part du temps dans la tête d’un ennemie, la jeunesse est signe de fragilité.

Il éleva la voix pour faire réagir toute l’équipe rapidement, son ton était vif et obligeait à une réponse immédiate.

[Kenji] – Je suis votre ennemie, je vais me jeter sur Azumi que faites-vous ?

Kenji marqua une courte pause laissant les esprits s’habituer à la situation, puis il ressortit un kunai. La lame grise et fine scintilla sous un rayon de soleil, elle n’eut pas le temps d’apprécier son doux visage qu’il bondissait en direction de la plus jeune de ses étudiantes. Il attrapa Azumi par le bras et pointa son arme en direction de la jugulaire laissant la pointe flirter avec la peau de la jeune fille. Un air sérieux était toujours sur son visage, il observait Ying et Shinjin tour à tour.

[Kenji] – Jin’ tue Ying ou j’exécute Azumi.

C’était le second cas pratique. Il fallait que les trois répondent à ces situations. Il relâcha son emprise sur la jeune fille après avoir été sur de l’effet de sa petite intervention sur l’ensemble de l’équipe. Il rangea son arme et croisa les bras tout en attendant les réponses de ses élèves sur les deux situations dans lesquels il les avait entrainés. Ils seraient peut-être obligés d’affronter cela en mission un jour, et l’avoir vécu par le passé leur permettrait surement d’éviter des erreurs qui pourraient être fatale. Il inspira doucement l’air de ce début d’après-midi, il en était sûr, ce soir ils ne seraient pas les mêmes.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Lun 16 Nov - 1:15

Chapitre 6 à la Salle B-16 Arrow

Tome 1

Chapitre 7 - 1
Donne-moi la force

Elle ne fût pas surprise de voir le jeune Hyuga se lever d'un bond en affirmant que, maintenant, ils étaient une équipe. Chacun portait un jugement rapide de la personne qui se tenait devant eux. Les préjuger coulait à flot depuis une dizaine de minute. L'un croyait que l'aveugle serait peut-être un poids pesant pour l'équipe et l'autre pensait qu'une jeune fille de neuf ans ne pouvait pas faire face à ce qui leur était réservé pour l'avenir. Peu importe les étiquettes que l'équipe pourrait lui coller dans le front, Azumi restera droite et leur montrera qu'ils avaient torts. La fillette avait neuf ans. Et alors ? Tous ses amis lui avaient dit qu'elle était vraiment talentueuse lorsqu'il était question de chakra et elle les croyait. C'est pour cela qu'elle se foutait de tout ce que les autres pouvaient penser d'elle à cause de son jeune âge.

Si Ying et Jin' étaient plus forte qu'elle, tant pis. Elle ne serait pas fâchée, même si la jalousie serait légèrement présente. Ils avaient tous les deux plusieurs années d'expérience supplémentaire qu'elle et il serait normal qu'ils connaissent plus de choses. C'est aujourd'hui qu'Azumi allait voir si elle avait une longueur d'avance sur eux. Et c'est aujourd'hui que la jeune fille observera la véritable force de Ying.

Une fois le petit Hyuga près deux, l'équipe neuf tourna le dos à la classe. Une petite brise provenant d'une fenêtre entre-ouverte caressa leur visage. Pendant un instant, elle crue que le temps s'était arrêté. Immobiles, ils fixaient le mur blanc et propre de l'académie tel des super héros s'apprêtant à tout fracasser. Lorsque l'aiguille de l'horloge reprit sa ronde sans fin, le petit groupe se mit à marcher. Où allaient-ils ? Pourquoi Kenji les emmenait si loin de leur berceau. L'académie. Là où tous les ninjas débute leur art. Ils allaient la quitter pour rejoindre le monde des grands. Avec Kenji, leur nouveau sensei. Que les gens s'écartent devant leur passage, que les autres reconnaissent enfin leur valeur, l'équipe neuf est complète. L'Uchiha est celui qui mène. C'est lui qui les fera avancer. Seulement lui...

***

Ils continuaient de marcher. Kenji ouvrait la marche. Il les emmena loin dans la forêt. Un frisson parcouru son dos. Cet endroit lui rappelait de mauvais souvenirs. La semaine qu'elle avait passé ici à la recherche d'un chemin pour retourner au village avait été la pire de toute sa vie. Malgré les apparences, ce mauvais moment semblait si loin. Depuis que la famille Itô l'avait recueillit, des années avaient défilé dans sa tête. Mais cela faisait à peine un mois qu'Haruna l'avait sauvé d'une mort certaine. Cette famille était maintenant la sienne. Son père n'était qu'une mauvaise personne qu'elle n'avait jamais connue. Tout cela était du passé.

Son sourire réapparut aussi subitement qu'il s'était éteint. Personne ne semblait avoir remarqué son petit malaise de quelques secondes puisqu'ils étaient tous occuper à admirer le paysage. L'endroit où Kenji les avait emmenés semblait calme et apaisant, même si elle savait que c'était un endroit où elle et ses compagnons vivraient les pires entraînements qu'un étudiant puise enduré. L'Uchiha ne semblait pas être l'un de ces sensei qui donne du chocolat en récompense pour leurs efforts. Il semblait plutôt du genre à donner des leçons à ceux qui ne réussissaient pas et des félicitations rares et précieuses à ceux qui réussissaient. Mais tout cela n'était que préjuger. Azumi venait de coller une étiquette dans le front de son professeur. Celle d'un dirigeant dur, mais juste.

La clairière dans laquelle l'équipe neuf avait pénétré était simple. Elle était éclairée par la lumière du jour et assombrit par les nuages qui avaient tendance à s'aventurer devant le plus gros astre connu jusqu'à ce jour. Un vent frisquet soufflait dans leurs cheveux qui, dans une danse indescriptible, voguaient tel un bateau dans une tempête. Azumi détestait le climat de l'hiver. C'était la saison la plus propice à attraper des rhumes ! Pouark ! Des rhumes...

Une petite rivière coulait non loin de là. Elle n'était pas très large et on pouvait facilement la traverser. L'eau semblait peu profonde même si la jeune fille n'oserait pas y tremper les pieds. Du moins, pas à ce temps-ci de l'année. Donc, ce liquide laissait planer un petit bruit très agréable qui brisait le lourd silence que l'Uchiha avait imposé durant le voyage.

Ce dernier alla se poster devant le cours d'eau et fit face à ses élèves. Sûr de lui, il ouvrit la discussion :

Kenji - Ceci est notre terrain d’entrainement. C’est ici que vous apprendrez à maîtriser le Ninjutsu…

Sans même regarder derrière lui, Kenji mit un pied sur l'eau et montra ainsi à ses élèves qu'il savait marcher sur cette substance cristalline. Azumi aussi savait le faire et c'est sans étonnement qu'elle admira le brave garçon se donner en spectacle. Il croyait sans doute que les membres de l'équipe étaient jeunes et ne savaient rien faire. Mais il se trompait. Cela faisait quelque temps déjà que la jeune fille s'entraînait plus ou moins durement pour arriver à maîtriser des techniques assez basiques, mais qui lui serviront à se sortir du pétrin. C'est pourquoi elle aurait dû être impressionnée comme elle l'avait été lorsque Ying lui avait fait une démonstration. Par contre, une chose étrange se manifesta au niveau des pieds du Chuunin. Une lumière bleue et vive était présente, ce qui signifiait que le pauvre homme dépensait trop de chakra inutilement. Était-ce parce qu'il avait de la difficulté à le maîtriser ? Non, c'était impossible venant d'un Uchiha aussi haut gradé.

Kenji - Ou encore le Genjutsu...

Kenji fit de rapides signes incantatoires qu'Azumi ne pût reconnaître. Ses mains bougeaient trop rapidement. Tout à coup, le corps du Chuunin se sépara en une dizaine de corbeaux aussi sombres que la chevelure de son professeur. Les d'oiseaux traversèrent le petit cours d'eau et reformèrent l'homme qui venait tout juste de disparaître sous les yeux de l'étudiante ébahit. C'était donc cela le Genjutsu ? L'Uchiha venait de tromper leurs yeux grâce à son mystérieux pouvoir. Comment était-il arrivé à un tel résultat ? Pour la jeune fille, tout cela était hors de nature. Scientifiquement, se téléporter de cette manière était tout simplement impossible. La bouche d'Azumi resta longuement ouverte. Elle la referma seulement lorsqu'elle se rendit compte que le regard noir de son Sensei croisa le sien. La fillette ne voulait pas lui montrer qu'elle était autant émerveillée face à une technique de ce type.

Kenji - Et pour finir le Taijutsu !

Sans perdre de temps, il sortit deux Kunai de sa sacoche ninja et les lança dans le cours d'eau après avoir emplit ses mains de chakra. La force avec laquelle il avait frappé était tout simplement incroyable, mais Azumi savait pertinemment que jamais elle ne réussirait à réaliser cette technique. Les muscles de la fillette étaient trop faibles et la force brute n'était pas vraiment son truc. Ce qui devait être le contraire pour le brave aveugle qui n'avait sûrement rien vu de la démonstration de leur professeur. Pauvre petit. Il devait vivre avec un handicap qui était très gênant dans son métier. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander s'il était capable d'apprendre normalement. Comme les autres quoi !

Le chuunin s'approcha de ses armes et les remit rapidement à leur place. D'un sourire qui démontrait toute la fierté qu'il ressentait à ce moment, il sortit de son sac une bille noire qu'il fit rouler quelques instants dans sa main. Celle-ci ressemblait étrangement à une pilule de soin ou un bonbon dur.

Kenji - Il se pourrait même que je vous enseigne quelques arts Eisei.

Cette phrase confirma les pensées de la fillette. Cette bille était belle et bien une pilule de soin que les médecins utilisaient en combat pour venir en aide à leurs coéquipiers ou pour se redonner des forces. C'était quelque chose qu'elle avait appris dans un livre qui avait fait en sorte qu'elle avait choisi la voie du Genjutsu. Il ne laissa pas planer le mystère plus longtemps. En passant une main dans ses cheveux, Kenji reprit la parole pour leur avouer ce qu'il attendait des trois gamins.

Kenji - Nous allons voir quelques cas pratiques. Azumi tu es la plus jeune, la plus part du temps dans la tête d’un ennemie, la jeunesse est signe de fragilité. Je suis votre ennemi, je vais me jeter sur Azumi que faites-vous ?

La jeune fille serra les dents. Encore des préjugés. Si l'ennemi lui sautait dessus, elle allait se défendre, c'est simple. Et si, en se jetant sur elle, il avait l'intention de l'attaquer, elle se défendrait encore plus. Il serait lâche de la part d'un ninja de se jeter sur la plus petite avant. Mais dans ce monde cruel, tout était possible. Elle allait répondre à la question, mais le jeune homme ne lui laissa pas le temps de répondre. L'Uchiha sortit un Kunai et, sans prévenir, il mit la lame sous le cou de la pauvre Azumi. Elle s'immobilisa et fixa la lame avec crainte. Ce petit fou l'avait bien eu ! Il était trop rapide pour elle, impossible d'éviter son attaque. Elle, la petite gazelle, était maintenant emprisonnée dans les bras d'un lion musclé. Furieuse, Azumi jeta un regard à Ying et Jin' pour voir comment ils réagissaient au comportement de leur nouveau Sensei.

Kenji - Jin' tue Ying ou j'exécute Azumi.

La fillette fronça les sourcils. La mise en situation de Kenji n'avait aucun sens. Ses deux compagnons ne pouvaient pas réagir. Ils étaient de simples étudiants et ne connaissaient pas la pauvre jeune fille. Il était donc peu probable que, dans une situation réelle, ils restent pour la sauver.

Le lion laissa sa proie filer. Azumi s'extirpa des bras de l'Uchiha et s'éloigna brusquement, prête à courir si une autre attaque se produisait. Voyant que personne ne répondait à la situation de Kenji, étudiante prit la parole en pointant son nouveau sensei.

Azumi - Si vous étiez un véritable ennemi, jamais je ne vous aurez laissé m'avoir comme vous m'avez eu ! Si une telle situation vient à arriver, mes compagnons n'auront pas le choix de me laisser. Du moins, pour l'instant puisque nous n'avons aucun moyen pour combattre. Vaux mieux un que trois.


Dernière édition par Azumi Itô le Dim 2 Mai - 20:51, édité 6 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Lun 16 Nov - 4:24

Ying ne regrettait pas ses paroles car, ça lui avait donné un peu plus confiance. Bien sûr, elle savait fort bien que pour l'instant s'ils rencontreraient une autre équipe il ne pourrait malheureusement pas les écrabouiller. Mais tout casser comme Azumi avait dit, était possible. Par contre, ils ne devaient pas se faire voir sinon ils risqueraient d'avoir des problèmes. Même si pour être un bon ninja il faut savoir faire des sacrifices... Banal comme vitale.

La première qui s'était levé juste après Ying était son amie Azumi et peu de temps après Jin'. l'équipe neuf était maintenant complet. Tous les quatre partir de la pièce. Les trois chaises resta seul dans cette classe vide, avec seule compagnie le doux vent qui sortait de la fenêtre ouverte tout au fond. En quittant cet endroit, c'était le début pour devenir de vrai ninja et c'est grâce Kenji qu'ils avanceront dans le droit chemin.

***


Le petit groupe marcha pendant un moment, jusqu'à la forêt. Le décor était tout simplement magnifique, mais tout ça lui rappelait la pire erreur de sa vie... C'était ici qu'elle était venue se reposer un après-midi et ce jour-là un rongeur c'était approché. Elle n'aurait jamais dû avoir pitié de cette pauvre petite bête. Depuis, elle est obligée d'endurer ce fichu Loraz. Quoi qu'il en soit, tout ça était du passer et maintenant elle devait si faire. Même si cet endroit lui rappelait un mauvais souvenir Ying trouvait que, ici, ferait sans doute un très bon terrain d'entrainement.

Durant la marche personne ne parlait, Kenji n'était pas très bavard et les élèves n'osait pas parler. Ça faisait un silence calme, Même beaucoup trop calme. Quand c'est rendu que les oiseaux fond le bruit de fond, c'est qu'il est temps que quelqu'un ouvre une discussion. Mais ça ne serait certainement pas Ying, elle avait trop peur de déranger... Au cas ou quelqu'un de l'équipe aimait ce silence pénible.

Lorsque Ying vit la petite rivière elle trouva le silence, plus du tout agaçant. Avec les rayons du soleil l'eau brillait comme du cristal, quelques poisons bougeaient à l'intérieur et les arbres verts lui faisait juste assez d'ombre. Il ne manquait plus qu'une grenouille sur une roche grisâtre et tout était parfait.

L’étudiante fut sortie de ses pensées lorsqu’elle vit Kenji s’arrêter tout près de l’eau. Il regarda ses élèves avant de commencer :

[Kenji] – Ceci est notre terrain d’entrainement. C’est ici que vous apprendrez à maîtriser le Ninjutsu…

Il fit quelques pas par en arrière sans prendre la peine de regarder. Il aurait pu trébucher, mais cela n'arriva pas. Une chance ! Sinon il aurait pu se casser un bras, tombé dans l'eau et, par la suite, mourir noyer... Quelle fin douloureuse. Mais bon la chance était avec Kenji et il se mit à flotter sur l'eau. Cette technique n'avait rien d'étonnant, mais il y avait quelque chose de bizarre... Le chakra sous ses pieds sortaient en trop grande quantité. Est-ce une autre technique qui se préparait ?

[Kenji] - Ou encore le Genjutsu...

Ensuite, il fit plusieurs très rapidement, impossible de les distinguer. Il les connaissait vraiment par coeur ! Soudainement, son corps ce décomposa en corbeau qui s'envola. Ying n'en croyait pas ses yeux, elle n'avait jamais vu un tel prodige. Il était vraiment fort. Comment arrivait-il à faire cela ? L'étudiante espérais qu'un jour elle puisse faire comme lui. Après peu Ying vit que son sensei était de l'autre coter de la rive. Il s'était téléporté ? Comment ? Il était tout simplement incroyable. Réussir de telle technique est-il vraiment possible ? Bien sûr, Kenji venait de le prouver à l'instant même.

[Kenji] – Et pour finir le Taijutsu !

Il prit alors, deux kunais qui lança brutalement dans l'eau juste avant de l'avoir remplit de chakra pour provoquer un choque plus dur. Après, il s'approcha de ses armes pour les remettre à leur place. Ying n'en revenait toujours pas à quel point son nouveau sensei pouvait être doué. Le fait d'être un uchiha avait peut-être rapport ou peut-être pas.

Par la suite Kenji leurs sourit fièrement. Ying aussi lui souriait, elle était tellement impressionnée qu'elle ne pouvait le cacher. L'étudiante ne savait pas la réaction de ses coéquipiers, mais Jin' ne devais pas avoir vu grand-chose... Le pauvre il a vraiment ratée quelque chose d'intéressant.

Le chuunin sortie alors, une bille noire qu'il fit rouler durant un court instant dans sa main. On aurait dit une pilule, mais de quoi ? De la drogue ? Oui, peut-être ! Et en ce moment il s'apprêtait à faire un pub pour vendre sa drogue. Quelle bonne idée ! Il avait devant lui trois clients facile à manier et donc, facile pour lui de leur vendre sa drogue.

[Kenji] - Il se pourrait même que je vous enseigne quelques arts Eisei.

Non, malheureusement c'était des pilules de médecine. Il les rangea alors, dans une de ses poches. Juste avant de continuer il passa l'une de ses mains dans ses cheveux sombres.

[Kenji] – Nous allons voir quelques cas pratiques. Azumi tu es la plus jeune, la plus part du temps dans la tête d’un ennemie, la jeunesse est signe de fragilité. Je suis votre ennemi, je vais me jeter sur Azumi que faites-vous ?

Il était vraiment surprenant, Ying ne s'attendait pas du tout à cela... Elle ne savait pas non plus qu'est-ce qu'elle devait répondre. Dans la réalité, même si Azumi aurait voulu se défendre elle n'aurait rien pu faire contre un adversaire de son niveau. L'âge n'avait aucune importance sur ce point... Même si cela aurait été Jin' ou même Ying aucun n'aurais pu se défendre.

La fillette lança un regard furieux à ses coéquipiers. Elle devait être fâché d'être la première proie juste à cause de son âge. Ce monde est si injuste... Pour son âge elle se ferait tuer ? Si durant une mission cela arrivait Ying ferait son possible et elle se battrait et shinjin surement aussi. Il n'a pas l'air d'être un garçon bien égoïste.

[Kenji] - Jin' tue Ying ou j'exécute Azumi.

Ying eu le souffle coupé durant une demi seconde. Elle se tourna vers Jin',perplexe. Elle retourna alors, le regard vers Azumi qui avait l'air fâcher puis, vers son nouveau sensei. Ying avait beau réfléchir elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait répondre. Mais elle se rappela alors, de la rencontre avec Taka. Celle-ci lui avait aussi fait une mise en situation comme cela.

Le chuunin lâche Azumi puis, celle-ci décidément un peu tendu lui dit en le pointant :

[Azumi] Si vous étiez un véritable ennemi, jamais je ne vous aurez laissé m'avoir comme vous m'avez eu ! Si une telle situation vient à arriver, mes compagnons n'auront pas le choix de me laisser. Du moins, pour l'instant puisque nous n'avons aucun moyen pour combattre. Vaux mieux un que trois.

La jeune fille ce gratta la tête avant de répondre :

[Ying] Non, il est sûr que l'ont ne partirais pas. L'équipe passe avant tout et sans nos coéquipier on n'est qu'une victime de plus sur le champs bataille. Dans une situation comme celle-là on aurais l'avantage du nombre et donc, une chance de l'avoir. Mais abandonner un membre de l'équipe c'est d'être rien de plus qu'un lâche ! Alors, même si je risque ma vie jamais je ne ferais un tel geste d'égoïsme.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Jeu 19 Nov - 21:50

Nous marchions depuis quelques minutes. L'air se faisait vif, ce qui n'était pas courant, pour le pays du feu. L'hiver approchait à grands pas, et ça se sentait. Je sens la fraîcheur assaillir doucement mon visage, et je me blottis dans mon haori. Cette sensation d'emmitouflement me rejouis, c'est vraiment agréable. Je ne connais pas Konoha par coeur, mais on se rapporche de la forêt. En plus de mon sens de l'orientation, qui me fait me voir sur le décor du village caché, un peu comme un point qui se déplace sur une carte, je commence à sentir les odeurs typiques de la forêt: verdure, humus, bois sec, ou en train de pourir... ces odeurs qui nous font nous rapprocher de la nature quand on s'apperçoit que nous les apprecions.
Les interruptions régulières de la chaleur dégagée par le soleil que je sens sur la peau de mon visage viennent confirmer. L'ombre des arbres, le soleil se faisant de moins en moins présent: nous traversons une forêt dense; puis le soleil revient, mais les effluves et les bruits m'informent que nous y sommes toujours. Un cours d'eau coule un peu plus au nord. Une clairière, qui je pense, va servir de terrain de jeu au senseï pour nous "tester". Statistiquement, il cherchera à voir nos différentes réactions face à une situation pour pouvoir les anticiper en mission réelle. C'est logique. Quand on va vers l'inconnu, il est préférable d'y aller avec des gens dont on arrive à prévoir les réactions, donc en qui on peut avoir confiance, que des inconnus.

[Kenji] – Ceci est notre terrain d’entrainement. C’est ici que vous apprendrez à maîtriser le Ninjutsu…

La hauteur de sa voix diminuant, surement imperceptiblement pour Ying et Itô, qui elles, le voient, m'informent qu'il s'éloigne, à peu près au niveau du cours d'eau lorsque ses paroles atteignent la même intensité que les remous du ruisseau. Ce qui me dit qu'il marche dessus. Je sens du chakra qui émane de lui. Je me demande quelle attaque il va lancer, aussi je me tiens prêt, sur mes gardes. Je ne peux pas prévoir qui va être la cible. Ce chakra, il émane en grande quantité de ses pieds. Il cherche donc à nous montrer qu'il essaie de nous faire comprendre quelque chose. Marcher sur l'eau, j'y suis arrivé. Avec une bassine, en quatre jours. Mes deux coéquipières semblent aussi fulgurées que moi par ce formidable exploit qui se réalise sous nos yeux. Ce n'est peut-être pas le moment d'ironiser. Moui... effectivement.

[Kenji]- Ou encore le Genjutsu...

Il est à peu près à la moitié de ce qu'on va appeler une rivière, qu'il enchaîne une série de mouvements vifs. Signes que je ne peux, évidemment, pas voir. S'ensuit une perturbation. Mon instinct, bafoué. J'ai déjà connu cette sensation. Genjutsu. C'est assez désagréable pour ceux qui ne peuvent pas le voir. Mes sens agissent bizarrement. Alors que je me fonde en particulier sur mon instinct pour me déplacer et combattre, ce dernier est complétement hors d'état de fonctionner, et je dois me rattraper sur mon savoir à moi, et uniquement moi. Je sais, d'après les sons, que c'est un terrain plutôt plat, aussi je puis combattre, difficilement, mais je le peux. Il me reste un instinct de survie qui me préviendra juste avant un coup, s'il est moins rapide, j'évite, sinon, je fuis. Dans ce cas, je le perçois encore, difficilement.
Si je voyais, j'en verrais deux. Un, une source dont émane un chakra bizarre, qui me met mal à l'aise, et un autre qui se divise, en ce qui semble être des oiseaux. Il fait une simple démonstration de genjutsu, et il ne sait pas que je vais devoir entièrement me reprogrammer après. Je pense que mon mal aise n'est pas ressenti par les autres, trop absorbés par son illusion. Il faudra que j'en parle. Si je me retrouve confronté à un genjutsu plus puissant, cela pourrait être catastrophique. Azumi pourrait m'aider dans ce domaine, elle tient à se spécialiser dans ce domaine... Enfin, cela s'arrête, les piafs s'en vont, et la source de chakra reste, maintenant arrivée sur l'autre berge. En situation réelle, j'aurais eu une chance sur deux de le toucher.

[Kenji] – Et pour finir le Taijutsu !

Du chakra, des projectiles, qui ne tardent pas à fendre l'air. La combinaisant des deux fait également se fendre la rivière dans une bourrasque de vent surnaturel. Chakra du vent? Il faudrait que je teste le mien, pour savoir ce qu'il en est de mon affinité, ça va devenir utile. Je pense que pour ce qui est de sa démonstration personnelle, c'est fini. Quoique, beaucoup de domaines restent non montré: shido, sceaux, kuchiyose... Kuchiyose. Je m'intéresse beaucoup à ce dernier. Ma mère, plus jeune, acceptait de me lire des histoires de ninjas utilisant ces magnifiques créatures. Depuis ce jour, je me suis persuadé que j'en aurais un. D'après ce que j'ai appris sur les affinité animaux/humains, c'est une voix qui promet de me contrarier.

[Kenji] - Il se pourrait même que je vous enseigne quelques arts Eisei.

Eisei. L'art de soigner. L'art des ninjas médecins. Ceux qu'on respecte le plus sur un champs de bataille m'a-t-on dit. On les touche rarement, les laissant soigner leurs alliés, comme ceux d'en face laissent les nôtres se faire soigner. Cette chose qu'il fait rouler dans sa main doit être une pillule, solution miracle capable de redonner force et chakra, mais pas sans contre coup. Il y a toujours un effet secondaire, après coup, qui peut se payer très cher. Sachant cela, je m'en suis totalement déintéressé. Gagner sur un court terme pour mourir ou perdre trop de choses par la suite, à d'autres, je vois pas trop l'avantage d'avoir terrassé son ennemi à ce prix là.

[Kenji] – Nous allons voir quelques cas pratiques. Azumi tu es la plus jeune, la plus part du temps dans la tête d’un ennemie, la jeunesse est signe de fragilité. Je suis votre ennemie, je vais me jeter sur Azumi que faites-vous ?

J'allais répondre que je couvrirai Ying, quoiqu'elle essaie de faire, mais il ne m'en laissa pas le temps. Il croit bon de joindre parole et acte, aussi très rapidement, il prend Azumi en otage. Il bouge rapidement. Je suis complétement dépassé, et n'ai pas su réagir en temps et en heure. Je n'aime pas ça... il faudra que je sois encore plus rapide. Oui, il va vraiment falloir que je me mette au taïjutsu. Et que je trouve un maître digne de me l'enseigner. La taïjutsu basique, avec des entraînements communs, ne m'intéressent pas (même si je prends en compte que l'entraînement commun, poussé à son extrême, devient un entraînement plus qu'intéressant). Mais ce n'est pas le moment de penser à ça. Je dois palier à une situation plus qu'emmerdante. D'autant que ce n'es pas une situation réelle, que mon raisonnement bloque sur l'attitude à adopter, et que je ne connais pas toutes les pièces du puzzle. Je sais que l'ennemi est assez orgueilleux, qu'il se porte en haute estime, et par conséquant, tient à avoir une équipe, des coéquipier dignes de cette estime. Profiler le personnage. Non, profiler le senseï, tu ne devrais pas t'y risquer Jin'... trop de variables... et trop d'inconnues, aussi.
Il détient le sharringan, ce n'est même pas la peine de combattre de front. Récupérer Azumi est impossible, du moins dans le feu de l'action. On ne l'aura pas vivante. Je préconise le repli. C'est la meilleure solution. Je prends le risque de perdre Azumi. Si c'est le cas, on se sépare, Ying et moi. Et il choisira d'en poursuivre un, le dernier s'en sort. S'il ne la relâche pas, on peut constituer un plan, et tenter quelque chose. On verra, j'ai ma p'tite idée la dessus. Le pari est tout de même sacrément risqué. Pauvre Azumi.

[Kenji] - Jin' tue Ying ou j'exécute Azumi.

Là, hé ben ça ne change pas grand chose. Je suppute toujours le repli. Le problème, c'est que l'aura de Ying est devenue assez combative. Je ne pense pas qu'elle soit du genre à laisser quelqu'un derrière. Et ça, c'est vraiment chiant. Je ne pourrais pas la faire se replier. C'est fini. On va tous mourir. Parce que si elle fonce, je fonce aussi. Me replier, ça ne sert à rien. Il bute Azumi, il bute Ying, il me rattrape parce que c'est un chunin et que je ne suis même pas genin. Alors autant augmenter les chances de départ, et foncer avec Azumi. Statistiquement parlant, je nous donne entre 1 et 2% de chance d'en sortir vivants tous les deux. Tous les trois, ça vise le "proche du zéro".

[Azumi] Si vous étiez un véritable ennemi, jamais je ne vous aurez laissé m'avoir comme vous m'avez eu ! Si une telle situation vient à arriver, mes compagnons n'auront pas le choix de me laisser. Du moins, pour l'instant puisque nous n'avons aucun moyen pour combattre. Vaux mieux un que trois.

Voilà de sages paroles, mais tout pile ce qu'il ne faut pas dire. Le reflexe, c'est de la prendre en pitié et de...

[Ying] Non, il est sûr que l'ont ne partirais pas. L'équipe passe avant tout et sans nos coéquipier on n'est qu'une victime de plus sur le champs bataille. Dans une situation comme celle-là on aurais l'avantage du nombre et donc, une chance de l'avoir. Mais abandonner un membre de l'équipe c'est d'être rien de plus qu'un lâche ! Alors, même si je risque ma vie jamais je ne ferais un tel geste d'égoïsme.

Bon, c'est fini. Il ne reste plus que moi. Entre temps, l'emprise sur Azumi est finie. Kenji a arrêté la simulation. Et les regards semblent se tourner vers moi. Ils attendent ma réponse. Si je dis seulement que je préconisai le repli, ça ve jeter un petit froid dans la relation qui me lie à mes coéquipières. Je rajouterai donc quelques petites choses.

[Jin'] J'aurai estimé un repli plus que nécessaire. De un, nous ne connaissons pas toute l'étendue des capacités de l'ennemi, ici, Kenji. De deux, nous savons qu'il est chuunin, et nous qu'aspirant, aussi j'estime nos chances très minces, et se replier pour l'observer, et établir une stratégie d'attaque me paraît un bon plan. Cependant... hum... j'ai l'impression que ce n'est pas trop dans les habitude de Ying de fuir un combat, aussi je l'aurais assisté, augmentant nos faible chances de venir à bout de vous, senseï... avant que vous n'égorgiez Azumi.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Ven 20 Nov - 2:07

Kenji était satisfait. Heureux d’avoir suscité cet étonnement dans les yeux de ses élèves. Il avait beau jouer les ninjas distants et froids, la reconnaissance était toujours appréciable, même de la part de jeune shinobi. Ils étaient ses élèves et il allait faire d’eux de grand ninja mais pour cela il devait gagner en légitimité au prés d’eux et cela semblait être une tâche bien plus aisée qu’il ne l’avait pensée. Il suffisait de les voir, Ying était complètement émerveillée par la beauté et la puissance que dégageait l’aura de l’Uchiha. Azumi tentait de garder la face en montrant un peu de suffisance et pourtant, le jeune garçon savait qu’au fond d’elle, elle souhaitait cette puissance, cette force et il allait la lui accorder. Et il y avait Shinjin, qui malgré son handicape comblait cette lacune par une intelligence vraiment poussé, il résonnait avec recul et attention sur chacune des situations qui se présentaient à lui. Cette équipé était vraiment complémentaire pour leur état d’esprit. Un futé et stratège en herbe, une jeune aspirante gagnant à chaque instant en puissance et avec un potentiel hors norme, et une autre vivant pour les autres, donc l’altruisme n’était plus à prouver avec une motivation sans faille. Kenji appréciait cela, et se rendait compte de plus en plus que donner aux autres n’étaient pas forcément une mauvaise chose.

Le jeune sensei se passa doucement une main dans sa chevelure sombre rangeant le kunai qu’il avait utilisé pour effrayer ses élèves dans sa sacoche de ninja. Il esquissa un brin de sourire tendit que le soleil venait éclairer durant un cours instant son visage angélique. Ses pupilles sombres passèrent d’un aspirant à un autre, pour le moment il n’avait vraiment pas été déçu.

Il écouta alors les réponses de ses élèves à sa petite interrogation orale. Avec étonnement il vit que la jeune Azumi commença directement légèrement piqué dans son orgueil d’avoir été choisi pour son jeune âge et ses aspects frêles. Mais c’était la vie des shinobis qui voulait cela, en mission cela risquait de se produire bien plus souvent qu’ils ne devaient le penser. Il écouta en silence ne cillant pas du regard face à son élève qui lui expliqua qu’il valait qu’elle meure, plutôt qu’ils meurent tous. Des paroles héroïques dans la bouche d’une fille de neuf ans. Le sensei ne dit rien, préférant attendre que chacun d’entre eux se soient fait son opinion sur la situation.

Ying, toujours dans son élan de motivation surgit de nulle part, prit la parole avec détermination. Comme l’avait prévu Kenji, elle était la plus altruiste du groupe, celle qui le solidifierait par la notion de solidarité qui coulait dans ses veines. Jamais, et ce même si la mort était certaine, elle n’aurait abandonnée Azumi durant un cas pratique comme celui-ci. C’était une pensée noble mais qui perdait un peu de crédibilité à travers une enfant de quatorze ans.

Shinjin donna son point de vue aussi réfléchit que le pensait le Kenji. Il avait jugé le repli nécessaire mais n’aurait pas laissé son équipière Ying partir seule dans la bataille, encore une action d’une noblesse extrême. Les stéréotypes et préjugés qu’il avait posé dans son esprit avant d’arriver ici étaient tous fondés. Il sourit et se passa doucement une main dans sa chevelure sombre avant de prendre la parole sur un ton neutre, pour montrer qu’il ne prenait le parti d’aucun de ses élèves.

[Kenji] – Il n’y a pas véritablement de ligne de conduite dans ces situations, Azumi est prête à se sacrifier pour l’équipe, Ying ne veut pas laisser une partenaire aux mains de l’ennemie et Jin’ préfère analyser la force de l’adversaire avant de faire quoi que ce soit. Ceux sont ici trois visions différentes, aucune n’est juste mais aucune n’est fausse. Dans tous les cas, faites ce que vous pensez être le mieux et surtout assumez vos responsabilités dans les conséquences qui en découleront.

Kenji fit quelques pas et revint devant le petit cours d’eau. Il prit position en tailleur devant ses élèves et les incita à faire de même. Ils lui faisaient face tous les trois, n’attendant qu’une chose, qu’il leur parle. Il inspira doucement et ferma les yeux se concentrant doucement. Il relâcha le contrôle permanent qu’il avait sur son chakra tout en plaquant ses mains l’une contre l’autre. Il expira alors calmement et ouvrit les yeux sur ses élèves. Un petit halo bleuté entourait maintenant son corps et le souffle qu’il avait rejeté, était rempli de chakra. L’air ambiant devint plus lourd, plus fort pour les poumons. Il prit alors la parole d’une voix à souple et fine, il voulait être sûr de la concentration de ses élèves. Ils faillaient absolument qu’ils soient à l’écoute.

[Kenji] – Tout individu, quelque soit sa spécialité, doit savoir maîtriser son chakra. Un contrôle sans faille pour le Taijutsu et le Genjutsu est demandé. Yokusei ou l’art de la maîtrise de cette énergie qui fait qui nous sommes.

Il passa une main dans sa sacoche ninja et en ressortit rapidement trois bouts de parchemins. Trois petites feuilles rectangulaires d’une couleur légèrement jaune, vieillit par le temps. Il se rappelle la première fois qu’il avait fait ce test avec son sensei, la maîtrise du feu c’était alors éveillé en lui avec celle de la foudre. Il savait pourtant, qu’au plus profond de lui, celle de la terre était présente. Mais depuis qu’il en avait apprit un peu plus sur ses origines il n’arrivait plus à la faire ressurgir comme avant. Il se passa doucement une main dans les cheveux et ne laissa rien transparaître avant d’envoyer une feuille à chacun. Il ne prenait pas garde à l’handicape du seul garçon de son équipe, il fallait le former aussi durement que sur le terrain. En mission, ses ennemis ne lui laisseraient aucune chance.

[Kenji] – Je veux que vous fassiez comme moi, extériorisez votre chakra sur le bout de papier, si vous arrivez à donner cet « ordre » à votre énergie intérieur cela voudra dire que votre maîtrise est complète. Ces feuilles sont imbibées d’une énergie spécifique qui nous dira de quelle affinité votre chakra est faite.

Kenji observa d’un œil sérieux ses élèves se concentrer sur les bouts de papiers qu’il venait de leur donner et ce fut presque sans surprise qu’il vit Azumi et Ying embraser leur feuille. Il esquissa un sourire de satisfaction et s’approcha des deux jeunes filles. Il posa un genou à terre et posa ses deux mains en suspension dans les airs devant chacune d’elle. Ses paumes étaient tournées vers le sol à quelques centimètres de l’herbe encore vierge d’intrusion. Cela n’allait pas durer. Il concentra son chakra dans le creux de ses membres posa ses deux mains en même temps d’un geste vif sur le sol. Un bruit d’explosion étouffé se fit entendre tandis que deux petits trous se formèrent devant les jeunes filles.

L’Uchiha se redressa devant elle tout en se passant une main dans les cheveux. Il inspira doucement et devant leur regard peut-être ébahit il souffla quelques mots.

[Kenji] – Ca cela sera pour plus tard. Allez chercher de l’eau jusqu’à remplir ces trous. Une fois en place, je veux que vous rendiez cette eau aussi chaude que celle des sources de Konoha.

Il ne leur en dit pas plus, si elle avait des questions elles pourraient le lui poser. Même s’il était froid et distant, il leurs répondrait mais il fallait qu’elles aient assez de confiance en elle pour le demander. Pour le moment, il tourna la tête et se dirigea vers le Hyûuga. Il se posa à ses côtés et resta silencieux tout en regardant la feuille du jeune aspirant. Il murmura quelques paroles doucement pour que les deux filles n’entendent pas.

[Kenji] – Pour le moment, ce n’est pas le plus intéressant pour toi de connaître ton affinité… Je vais t’avouer quelque chose, il serait vraiment bon pour l’équipe que tu maîtrises ton Byakugan. Je ne peux t’aider mais tu dois surement avoir des relations avec qui le développer ?

Kenji marqua une pause avant de continuer sur un ton plus fort et plus motivant.

[Kenji] – Je sais que tu es un professionnel en Taijutsu mais nous allons voir du Ninjutsu tous les deux. Tout d’abord l’art de la transformation, cette technique pourra te sortir de bien de mauvais pas. Si tu n’as pas d’arme, il te suffira de copier celle de ton ennemie, par exemple.

Le sensei se redressa devant le jeune garçon et l’invita à faire de même. Kenji se passa doucement une main sur son épaule se massant la nuque avec décontraction avant de continuer.

[Kenji] – C’est le même principe que le Yokusei, mais au lieu de chercher à contrôler ton chakra, il faut que tu le tordes, que tu en sois le maître pour lui donner la forme que tu souhaites.

Kenji jeta un bref coup d’œil aux deux jeunes filles qui étaient entrain de s’amuser à chauffer leur eau. Elles ne savaient pas qu’elles ne faisaient qu’assimiler réellement leur affinité. Il sourit et détourna le regard pour se concentrer sur Shinjin qui se tenait maintenant devant lui. Ce bandeau sur ses yeux cachait la blancheur de ses pupilles et empêchait le pouvoir de ces dernières d’être relativement efficace. Kenji inspira doucement, c’était une douce journée d’un début d’hivers, il allait les faire travailler tout l’après-midi et le soir venu il leur ferait une petite surprise. Même si tout travail ne méritait pas une récompense, celle-ci était importante pour marquer le coup. Etrangement il se sentait bien entouré de ces élèves, intelligent, habile et avec un potentiel important. Il se détendit intérieurement, il était sensei.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 22 Nov - 7:00

Tome 1

Chapitre 7 – 2
Donne-moi la force.

D'un coup d'oeil rapide, elle inspecta chacun de ses coéquipiers pour tenter de discerner leur réaction face à sa réponse. Ils ne semblaient pas en désaccord. Du moins, ils ne le laissaient pas paraître. Sa réponse avait été brève et démontrait aux gens qu'elle préférait mourir plutôt que sacrifier les deux coéquipiers qui l'aideront lors de sa carrière. Azumi espérait du plus profond de son coeur que cette réponse était la bonne. Il faut avouer tout de même que la fillette serait très peinée de devoir mourir parce qu'elle était la plus jeune du groupe. Kenji la mettait face à une grande injustice. Il faut avouer aussi que sa réaction, en temps réel, serait très différente qu'à ce moment précis. Il serait étrange de sa part de vouloir se sacrifier pour la survie de deux personnes qu'elle ne connaissait presque pas. Il est certain qu'elle aimerait secrètement être sauvée. Mais L'Uchiha avait exigé une réponse et Azumi lui en avait offert une.

Son regard s'arrêta sur Ying qui se grattait le cuire chevelu. Elle répondit :

Ying - Non, il est sûr que l'ont ne partirais pas. L'équipe passe avant tout et sans nos coéquipier on n'est qu'une victime de plus sur le champs bataille. Dans une situation comme celle-là on aurais l'avantage du nombre et donc, une chance de l'avoir. Mais abandonner un membre de l'équipe c'est d'être rien de plus qu'un lâche ! Alors, même si je risque ma vie jamais je ne ferais un tel geste d'égoïsme.

Cette réponse là aussi était brève. Ying s'amusait à dire le contraire de ce qu'Azumi pensait. Peut-être était-ce vrai... L'équipe passait avant tout. Mais avant quoi ? Avant la mission ? Avant le village ? Une longue et pénible réflexion s'imposait. La fillette avait besoin de réfléchir à la véritable réponse de la mise en situation de leur nouveau Sensei. Si Ying et Jin' tentait de s'approcher de l'ennemi, il tuerait la plus jeune du groupe. Si le pauvre aveugle ne tuait pas sa coéquipière, l'adversaire tuerait Azumi. L'équipe neuf n'avait pas le choix. Ses deux compagnons devraient l'abandonner. La jeune fille ne changea pas d'idée. C'était la réponse la plus crédible qu'elle pouvait donner à l'Uchiha.

Tous les regards se tournèrent maintenant vers Jin'. Lui aussi semblait réfléchir. La mise en situation n'était pas très simple. Les pauvres étudiants n'avaient aucun moyen de combattre. C'est pourquoi il serait très difficile de se sortir d'une telle situation. Et peut-être même qu'il n'y avait pas de réponse. Pour l'Hyuga et Ying, c'était soit la vie, soit la mort. Pour Azumi, la mort était assurée. Autant en perdre une au combat plutôt que trois.

L'aveugle déclara :

Shinjin - J'aurai estimé un repli plus que nécessaire. De un, nous ne connaissons pas toute l'étendue des capacités de l'ennemi, ici, Kenji. De deux, nous savons qu'il est chuunin et nous qu'aspirant, aussi j'estime nos chances très minces et se replier pour l'observer et établir une stratégie d'attaque me paraît un bon plan. Cependant... hum... j'ai l'impression que ce n'est pas trop dans les habitudes de Ying de fuir un combat, aussi je l'aurais assisté, augmentant nos faible chances de venir à bout de vous, senseï... avant que vous n'égorgiez Azumi.

Tous ces mots semblaient calculés et cette manière de faire semblait la meilleure. Le petit Hyuga était beaucoup plus futé qu'il ne le paraissait. Cela venait sans doute de ses origines ou un don venant de son clan. La fillette savait que le clan Hyuga était des experts pour examiner une situation, établir une stratégie et observer toutes les possibilités disponibles pour se sortir du pétrin. Azumi était contente d'en avoir un dans son équipe, même si ce dernier était aveugle. Il semblait à la fois sympathique et intelligent. Ils s'entendraient bien elle et lui. L'étudiante en était persuadée.

Par contre, la réponse de son coéquipier avait validé les craintes d'Azumi. La réponse de la jeune fille était mauvaise. Dans une équipe, les membres devaient se protéger les uns des autres. Cela devait être une règle inscrite dans le code des Shinobi. La fillette n'en était pas certaine puisqu'elle n'avait jamais jeté un coup d'oeil à ce dernier. Enfin, dans peu de temps, elle et ses nouveaux amis sauront la véritable réponse de la mise en situation de Kenji.

Le vieux mystérieux passa une main dans ses cheveux, souriant pour montrer à ses élèves qu'il était fier de leur réponse. Il s'adressa au petit groupe en prenant un ton neutre et calme qui rassura la fillette.

Kenji - Il n'y a pas véritablement de ligne de conduite dans ces situations, Azumi est prête à se sacrifier pour l'équipe, Ying ne veut pas laisser une partenaire aux mains de l'ennemie et Jin' préfère analyser la force de l'adversaire avant de faire quoi que ce soit. Ce sont ici trois visions différentes, aucune n'est juste, mais aucune n'est fausse. Dans tous les cas, faites ce que vous pensez être le mieux et surtout assumez vos responsabilités dans les conséquences qui en découleront.

En lui rendant son sourire, Azumi hocha vivement la tête pour lui montrer qu'elle comprenait bien ses explications. Elle était contente, car sa vision des choses n'était pas mauvaise et celle de ses coéquipiers non plus. Pour l'instant, ils étaient tous au même pied d'égalité. Ils allaient être une équipe soudé, l'étudiante en était persuadée. Et le fait que Ying et Jin' veulent bien rester avec elle pour combattre l'ennemi lui réchauffait le coeur. La jeune fille était enfin appréciée à sa juste valeur.

Sans en ajouter davantage, l'Uchiha avança vers le cours d'eau et s'assit devant celui-ci. Il invita les trois étudiants à faire de même pour qu'ils puisent discuter à la même hauteur. Il ferma les yeux comme Azumi le faisait lorsqu'elle voulait expulser ou concentrer son chakra à un endroit précis. Le jeune Chuunin plaqua ses mains ensemble. Il faisait cela sans doute pour insister son chakra à se rependre plus facilement dans son corps. Lorsque ses yeux noirs se posèrent sur la fillette, une petite lueur bleue entoura son nouveau professeur. Étrangement, l'air semblait changer. La Kunoichi avait plus de difficultés à respirer qu'avant. Quelle était donc cette technique ? Le chakra de Kenji était si pesant qu'une goutte de sueur perla sur son front. Son jeune sensei était-il fort au point de faire fuir ses ennemis à l'aide de l'énergie qui émanait de son corps ? Celui-ci devait être un grand Shinobi pour arriver à un tel exploit.

Ses traits ne changèrent pas lorsqu'il dit :

Kenji - Tout individu, quelle que soit sa spécialité, doit savoir maîtriser son chakra. Un contrôle sans faille pour le Taijutsu et le Genjutsu est demandé. Yokusei ou l'art de la maîtrise de cette énergie qui fait qui nous sommes.

Il n'attendit pas plus longtemps avant de sortir trois petites feuilles de sa sacoche ninja. Devaient-ils écrire ? Azumi n'avait pas emmené de crayons. De plus, son écriture n'était pas parfaite et elle avait encore beaucoup de difficultés à faire des traits soignés et propres. Son père lui avait appris les bases de la lecture et de l'écriture, mais la fillette n'avait jamais été très loin dans ses études du japon, de son histoire et dans les calcules mathématiques. Elle avait un grand retard de ce côté-là et elle comptait le reprendre très rapidement. La Kunoichi avait d'ailleurs commencé à lire des livres sur les ninja qui lui en disaient plus long sur ce qui l'attendait dans son futur. C'était aussi un de ces livres qui l'avait inciter à choisir le Genjutsu comme voie principale.

Kenji lui tendis un petit bout de parchemin et fit de même avec les autres membres de l'équipe. Il se passa une main dans les cheveux avant de dire :

Kenji - Je veux que vous fassiez comme moi, extériorisez votre chakra sur le bout de papier, si vous arrivez à donner cet « ordre » à votre énergie intérieure cela voudra dire que votre maîtrise est complète. Ces feuilles sont imbibées d'une énergie spécifique qui nous dira de quelle affinité votre chakra est faite.

En hochant la tête pour lui montrer qu'elle avait compris, Azumi baissa les yeux sur son petit bout de parchemin jaunis. Comment ce dernier pouvait-il lui montrer son affinité ? Des mots allaient se dessiner seuls sur ce bout de papier ? Enfin, le seul moyen de le savoir était d'essayer. La jeune fille ferma les yeux et se concentra pendant un long moment. Elle tenta de faire circuler son chakra dans tout son corps. Ensuite, Azumi plaqua ses mains l'une contre l'autre comme son sensei l'avait fait quelques minutes plus tôt. Le morceau de parchemin qui était placé entre ses doigts s'enflamma. Surprise, elle laissa tomber les cendres et regarda ses coéquipiers avec des yeux ronds qui démontraient toute sa perplexité. Comment ce papier s'était-il enflammé ? Cela voulait-il dire que son affinité était le feu ? Sans doute. Après quelques essais de la part de son amie Ying, la jeune fille constata qu'elle était de la même affinité qu'elle. Par contre, la brave petite jeune fille ne pût voir quel était celle de Jin'. La jeune Kunoichi était peinée pour lui. Il allait sûrement être exclu du groupe, car il n'empruntait pas la même voie que les deux filles. Azumi ferait donc son possible pour qu'il se sente moins seul.

Une fois que l'Uchiha eut l'attention de tout le monde, il suspendit ses paumes dans les airs, face au sol. La fillette sentit qu'une grande énergie allait émaner des membres du Chuunin. Heureusement, celui-ci l'étouffa en collant ses mains sur le sol. Malheureusement pour l'herbe, deux gros trous s'étaient formés. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Pourquoi ces trous ? Kenji voulait qu'elle et ses compagnons réalise un autre exercice ?

Kenji - Cela sera pour plus tard. Allez chercher de l'eau jusqu'à remplir ces trous. Une fois en place, je veux que vous rendiez cette eau aussi chaude que celle des sources de Konoha.

Sans leur dire plus d'explications, il s'avança vers Jin' et laissa les deux jeunes filles seules devant quelque chose qu'elles n'avaient jamais côtoyé. Ying et elle venait tout juste d'apprendre leur affinité et Kenji leur donnait déjà un exercice sur la maîtrise du feu. Et ce, sans leur donner d'explications. Tant mieux ! Azumi pourrait donc montrer à son sensei qu'elle était capable d'apprendre une technique sans aide. En souriant, elle se tourna vers sa nouvelle coéquipière et lui dit :

Azumi - Je chuis très contente de t'avoir dans mon équipe. Ch'est toujours rassurant de savoir qu'il y a quelqu'un que l'on connait pour nous épauler. Je voulais aussi te remerchier d'avoir dit que tu serais resté pour m'aider à combattre l'ennemi pour me chauver. Ch'était très gentil.

En lui adressant un sourire amical qui démontrait tout le respect que Ying éprouvait pour la petite fille, elle lui répondit :

Ying - Moi aussi je suis contente d'être dans la même équipe que toi. À vrai dire, je ne croyais pas te revoir de si tôt, mais c'est bien de revoir une amie dans ce genre de circonstance. Sans connaître Kenji et Shinjin j'étais sûr d'avoir quelqu'un de bien dans l'équipe et tu n'as pas à me remercier... C'est normal de ne pas abandonner un coéquipier à la mort. Sinon ça serait vivre dans un lourd remord, tu ne crois pas ?

D'un geste de la main, la jeune femme chassa une mouche qui se baladait devant son nez. Une dernière survivante... L'hiver aller bientôt arriver et la plupart des insectes étaient bien camouflés sous la terre.

Après mûre réflexion et de plus ample précision de la part de Ying, Azumi trouva que son raisonnement n'était pas bête. Un Shinobi abandonnant sont coéquipier de mission devait avoir de gros remords après un tel geste. La jeune fille ne savait pas comment elle réagirait si jamais elle abandonnait les membres de l'équipe neuf pour rester en vie. Aurait-elle des remords ou la certitude d'avoir fait le bon choix ?

La fillette ajouta :

Azumi - Oui, c'est sans doute toi qui a raison... Je crois que moi aussi je cherais restée pour sauver mon ami. Mais bon, ce n'était qu'une mise en situation. Qui chait comment on réagirait en temps réel ? En tout cas, t'as une idée pour emmener l'eau du ruisseau jusqu'aux trous ? L'emmener avec nos mains sera plutôt long et ardu comme tâche... Hum...

Azumi mit un doigt sur son menton, ce qui l'aida à réfléchir. Elle leva les yeux au ciel pour observer les nuages qui bougeaient lentement, mais sûrement. Le soleil descendait à la même vitesse. Il devait être 1h de l'après-midi.

Ying - Oui, tu as raison. Qui sait comment on réagirait en temps réel ? Bon. C'est pas grave, mais j'ai une idée : l'une de nous deux se transforme en sceau grâce à la métamorphose tendis que l'autre remplis les trous avec.

L'étudiante fût étonnée de la rapidité de raisonnement de sa jeune amie. La petite Niwa venait daAvoir une idée brillante. Et comme Azumi était moins lourde que sa coéquipière, elle ajouta :

Azumi - Bonne idée ! Je vais me transformer. Je suis moins lourde que toi et tu sembles avoir de plus gros muscles. Allons-y !

En plantant ses pieds dans l'herbe, elle ferma les yeux et fit un signe incantatoire. En criant la formule magique, elle se transforma en un sceau jaune flashy très moche. Mais bon, ce n'était pas important... Cette couleur. Enfin, Ying prit Azumi dans ses mains et s'avança rapidement vers le petit ruisseau. Elle trempa la gamine dans cette substance cristalline jusqu'à ce que l'eau déborde. C'est avec force qu'elle souleva le petit sceau jaune flashy pour l'emmener près des trous d'une circonférence aussi grosse qu'une toilette. Son amie versa dans chacun des trous une quantité de liquide suffisante à la pratique d'un jutsu. De la petite mousse causer par la terre flottait sur l'eau, ce qui lui donnait un air malpropre. Tant pis, elles devraient se tremper les mains quand même. Azumi redevint elle-même et se pencha au-dessus de la flaque d'eau.

Azumi - On a réussi. Maintenant il faut chauffer l'eau... Comment faire ? Faut-il expulser le chakra de notre affinité ?

Elle lui répondit en souriant.

Ying - Oui c'est ça. Il n'y a pas d'autre façon de chauffer l'eau avec le chakra, non ?

Azumi - Euh... Je crois pas.

Elle regarda Ying du coin de l'oeil et se remit à songer à ce qu'elle allait faire pour y arriver.

La fillette décida d'improviser puisque Ying ne semblait pas vouloir lui en dire plus. L'étudiante enfonça ses mains dans l'eau et ferma les yeux pour se concentrer. Elle fit circuler son énergie dans tout son corps, espérant ainsi chauffer l'eau qui entourait son bras. Sans succès. La jeune fille n'avait ressenti aucune chaleur. Il y avait seulement ce froid insupportable qui commençait à engourdir ses doigts. Elle retira ses membres du trou et essuya rapidement l'eau sur l'herbe douce de la clairière. Pour se réchauffer, elle déposa ses mains entre ses cuisse et jeta un coup d'oeil interrogateur à son amie. Elle semblait dans la même galère qu'elle. Peut-être que les deux jeunes filles devaient expulser du chakra pour arriver à un résultat convenable. Sans hésiter, Azumi remit ses mains dans l'eau boueuse et fit le même exercice que tout à l'heure en dirigeant le plus de chakra possible vers ses mains. Dans un effort qu'elle avait ressentit bien des fois, l'étudiante expulsa son énergie. Azumi sentait que ses mains étaient victime d'une force inhabituelle, mais elle ne ressentait aucune chaleur qui lui indiquait qu'elle avait réussi. Agacée face à son impuissance, elle se leva puis se réchauffa quelques instants.

Décidée à reprendre son entraînement, elle trempa pour la troisième fois ses deux mains dans le liquide froid et salle. Cette fois-ci, elle se concentra surtout sur le chakra qui avait émané de son corps quelques minutes plus tôt lorsqu'elle avait brûlé le morceau de parchemin que Kenji lui avait offert. Elle trouvait que ce dernier était légèrement différent de celui qu'elle utilisait habituellement. Le chakra de feu. Kenji voulait qu'elles assimilent leur affinité en exigeant cet exercice. Les deux jeunes filles devaient donc utiliser un autre type d'énergie pour arriver à un résultat valable. Déterminée, la fillette expulsa une source constante et égale de chakra dans la substance boueuse. La Kunoichi savait pertinemment que ce type d'énergie était différent de celui qu'elle utilisait souvent pour réaliser des bunshin, car la sensation n'était pas la même. Une légère chaleur pouvait se faire sentir au milieu de sa paume. Ce qui signifiait sans doute que son affinité faisait effet. Elle en fût persuadée lorsque la température de l'eau augmenta moyennement, mais trop légèrement pour impressionner son sensei.

Elle jeta un coup d'oeil du côté de Ying qui semblait au même stade qu'elle. Contente des progrès qu'elles faisaient ensemble, Azumi se concentra le plus qu'elle en était capable. La jeune fille tentait de trouver le chakra de feu qui parcourait son corps pour mieux l'expulser et ainsi chauffer l'eau plus rapidement qu'elle le faisait maintenant. Elle ferma les yeux si fort qu'elle aurait pût se fouler une paupière. L'étudiante sentait son énergie se rassembler à un seul endroit, comme si une boule de feu se formait dans son estomac. Elle crispa les doigts, serra les dents et expulsa son chakra encore et encore. De petites bulles se formaient au-dessus de la flaque. Ce qui signifiait que toute cette eau allait bientôt bouillir. Cette dernière était de plus en plus chaude et ses mains devenaient rouge à cause de cette chaleur qui, à chaque seconde, devenait de plus en plus insupportable. Il y avait du mouvement au fond de cette marre miniature. Elle le sentait, elle le voyait, elle pouvait toucher ces mouvements. La Kunoichi tentait désespérément de résister aux brûles, mais il vint un temps où elle ne pût s'empêcher de retirer ses membres. Toutefois, elle ne lâcha pas la concentration. Elle suspendit ses paumes au-dessus de la substance cristalline. Elle remarqua donc qu'il était inutile de tremper ses mains dans l'eau pour la faire bouillir. Les premières grosses bulles firent leur apparition. De la vapeur émanait du trou. Fière d'elle, elle se tourna vers ses coéquipiers et cria :

Azumi - J'ai réussi ! J'ai réussie ! Regardez ! Elle fait des bulles et elle est toute chaude. J'ai réussi à chauffer l'eau Kenji-Sensei.

...


Dernière édition par Azumi Itô le Dim 2 Mai - 20:56, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Mer 25 Nov - 6:10

Il ne restait plus que Jin' et c'est pour cela que Ying espère qu'il ait la même vision des choses. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas envie d'avoir tort. Elle savait très bien que son idée ne devait pas être des plus plausibles. Avec un tel plan irréfléchi, les trois risquaient la mort. Mais d'une façon ou d'une autre ils la risquaient aussi. Puisque, s'ils décidaient de quitter, leur ennemi tuerait l'otage et pourchasserais les deux derniers pour leur réserver le même sort. Alors, peut importe la décision contre un adversaire comme Kenji la mort était assurée.

[Jin'] J'aurai estimé un repli plus que nécessaire. De un, nous ne connaissons pas toute l'étendue des capacités de l'ennemi, ici, Kenji. De deux, nous savons qu'il est chuunin, et nous qu'aspirant, aussi j'estime nos chances très minces, et se replier pour l'observer, et établir une stratégie d'attaque me paraît un bon plan. Cependant... hum... j'ai l'impression que ce n'est pas trop dans les habitude de Ying de fuir un combat, aussi je l'aurais assisté, augmentant nos faible chances de venir à bout de vous, senseï... avant que vous n'égorgiez Azumi.

Sa vision des choses étaient vraiment brillante, mais dans une situation réelle aurait-il le temps d'établir une stratégie ? Peut-être, mais durant ce cour moment s'en était fini de la pauvre petite Azumi... Et donc, se serais une pitoyable défaite. Mais il comprenait quand même le point vu de Ying. Il serait près à l'assister au combat si celle-ci refuserais de se replier... Ce qui serait sans doute le cas.

En souriant leur nouveau sensei passa doucement une main dans ses cheveux noirs. Il s'apprêtait à parler et cela se voyait.

[Kenji] – Il n’y a pas véritablement de ligne de conduite dans ces situations, Azumi est prête à se sacrifier pour l’équipe, Ying ne veut pas laisser une partenaire aux mains de l’ennemie et Jin’ préfère analyser la force de l’adversaire avant de faire quoi que ce soit. Ceux sont ici trois visions différentes, aucune n’est juste mais aucune n’est fausse. Dans tous les cas, faites ce que vous pensez être le mieux et surtout assumez vos responsabilités dans les conséquences qui en découleront.

Ying lui sourit, c'était de sage parole. Elle ne s'attendait pas à cela, mais elle était bien contente que ce soit pas Azumi qu'y ai raison. L'étudiante était contente et cela se voyait, mais les autres devaient croire que c'était seulement pour la réponse de Kenji. Mais enfaîte, Ying prenais un peu Azumi comme une rivale... Elle ne voulait pas que celle-ci la surpasse surtout à cause de son âge.

Le chuunin fit quelques pas vers l'eau Pour par la suite, s'asseoir. Ying fit pareil tout comme ses deux coéquipier. Kenji fit quelques trucs bizarres que l'étudiante ne compris pas vraiment, mais une lueur bleuté en entourais maintenant son sensei. L'aire était plus lourde et Ying se sentait un peu étrange. Qu'est-ce qui se passait ? Une autre technique de genjutsu ? Une chose est sûre, il est fort ce type.

[Kenji] – Tout individu, quelque soit sa spécialité, doit savoir maîtriser son chakra. Un contrôle sans faille pour le Taijutsu et le Genjutsu est demandé. Yokusei ou l’art de la maîtrise de cette énergie qui fait qui nous sommes.

Ying était vraiment impressionné qu'il ait un tel chakra. Mais l'étudiante avait le pressentiment qu'elle ne pourrait jamais avoir un tel niveau. Même avec des efforts inconsidérables, beaucoup de détermination et l'expérience du temps... Depuis toujours ses parents lui disent qu'elle n'est qu'une faible qui n'arrivera à rien alors, elle espère qu'un jour tout cela changera. Ses chances de changer ont toujours été très mince, mais avec cette équipe elle avait l'impression que ses chances avaient grandi de plusieurs pas.

Ying fut sortie de ses pensées lorsqu'elle vit son sensei sortir des bouts de papier de ses poches. Les bouts de parchemins était d'un jaune moche, un peu comme les yeux d'une mouche. Il était de forme rectangulaire, comme la plupart des feuilles de papier connue. Ils n'ont pas bien spéciale et il ressemble à un morceau de parchemin pour invoquer un quelques choses de vivants. Peu importe ce n'est pas très important... Ying pris le morceau que Kenji lui tendis.

[Kenji] – Je veux que vous fassiez comme moi, extériorisez votre chakra sur le bout de papier, si vous arrivez à donner cet « ordre » à votre énergie intérieur cela voudra dire que votre maîtrise est complète. Ces feuilles sont imbibées d’une énergie spécifique qui nous dira de quelle affinité votre chakra est faite.

Cela ne devait pas être bien compliqué. Ying avait déjà réussit plusieurs techniques qui demandaient d'envoyer du chakra à un endroit précis. De plus, une technique doit être beaucoup plus difficile que de seulement envoyer du chakra dans une feuille de papier, non ? Quoi qu'il en soit, il n'y a qu'un moyen de le savoir...

Ying mit la feuille de papier sur son avant-bras de façon à ce que le papier atteigne ses paumes de mains et plia les doigts pour le retenir. L'étudiante l'observa un moment avant de fermer les yeux pour se concentrer. Après peu, elle sentie son chakra se mélanger dans son ventre. Elle le malaxa un moment avant d'essayer de l'extraire de ses mains. Mais bizarrement il n'y avait rien qui atteignait le papier.

Ying s'apprêtait à recommencer lorsqu'elle vit celui d'Azumi prendre feu. La fillette avait les Yeux rond comme des melon-miels. L'étudiante la regarda avec stupéfaction. Elle a un chakra de feu... Ying elle espérait avoir l'élément de l'eau parce que l'eau était porteuse de chance et peut-être qu'avec cela elle pourrait communiquer avec les poissons ? Aucune chance, mais bon...

Voyant que le morceau de papyrus pouvait prendre feu elle décida de le prendre de façon dont seulement ses mains touchent au papier. Sinon ses avant-bras pourrait peut-être prendre feu et cela doit être assez douloureux...

Par contre, Azumi avait réussi et donc Ying devait à tout prit réussir le plus vite possible. Laisser Azumi prendre l'avance, ce n'est pas question ! Avec la mince brindille de frustration qu'elle ne laissa pas paraitre la jeune fille ferma les yeux pour la deuxième fois. Comme l'autre fois d'avant elle sentie sa substance bleue bouger en elle.

*Aller ! Je peux y arriver ce coup-là ! Une gamine de neuf ans y est arrivé alors, je ne vois pas pourquoi j'y arriverais pas... Azumi se vante un peu trop de ses propres compétence et les chiens les plus faibles aboi le plus fort donc, elle n'est pas plus douée que moi. Mais elle est vraiment sympathique et sur ce point c'est la meilleure, il faut l'avouer.*

Ying fini par se rendre compte que ce n'était pas vraiment le moment de s'encourager intérieurement elle continua donc, où elle en était. Le chakra était sans doute assez malaxé alors, elle trouva bon de commencer à l'envoyer sur ce bout de papier.

Elle commença tranquillement à envoyer son chakra vers ses mains. Elle sentait monté cette énergie. Lorsque celle-ci fut dans ses mains elle commença à l'extraire, mais elle fut incapable de l'extraire immédiatement elle du recommencer une autre fois.

Cette fois elle arriva à trouver son chakra beaucoup plus rapidement. Elle commença alors, à l'extraire en grande quantité par ses mains. Presque instantanément le papier prit feu et dès qu'elle constata se fait elle le lâcha très rapidement. Un réflexe qu'elle ne pouvait pas contourner.

L'étudiante regarda toutes son équipe avec un sourire de contentement. Elle avait réussi au troisième essai, mais elle avait réussi et cela n'avait pas de prix. Tout de suite après, Kenji arriva près d'Azumi et elle. Il posa un genou sur le sol en plaçant ses paumes de mains en suspension au dessue du gazon vert. Par la suite, il donna un coup sec et une petite explosion se fit entendre. Il avait créé deux trous dans le sol et tout ça d'un seul coup de chakra ! Ying était vraiment impressionné d'avoir un tel sensei. Ensuite, Kenji se redressa et juste avant de commencer à parler il passa une main dans ses cheveux.

[Kenji] – Ca cela sera pour plus tard. Allez chercher de l’eau jusqu’à remplir ces trous. Une fois en place, je veux que vous rendiez cette eau aussi chaude que celle des sources de Konoha.

Après ces brefs explication, il se tourna vers Jin' qui était un peu loin. Ying ne savait pas trop comment il fallait qu'elle si prennes, mais si celui-ci avait décidé de leur donner aussi peu d'information c'est sans doute parce qu'elle devait apprendre cette technique d'eux-mêmes. De toute façon, une fois l'eau amener, ça ne serait peut-être pas très compliqué. Pour chauffer l'eau il faut du feu et leurs affinités étaient de feu donc, le lien était facile à faire et Ying l'avait compris.


[Azumi] Je chuis très contente de t'avoir dans mon équipe. Ch'est toujours rassurant de savoir qu'il y a quelqu'un que l'on connait pour nous épauler. Je voulais aussi te remerchier d'avoir dit que tu serais resté pour m'aider à combattre l'ennemi pour me chauver. Ch'était très gentil.

Ying lui adressa un sourire amical même si elle ne savait pas trop pourquoi la fillette la remercia. Même si Jin' aurait été à sa place elle aurait aussi répondu cela...

[Ying] Moi aussi je suis contente d'être dans la même équipe que toi. À vrai dire, je ne croyais pas te revoir de si tôt, mais c'est bien de revoir une amie dans ce genre de circonstance. Sans connaître Kenji et Shinjin j'étais sûr d'avoir quelqu'un de bien dans l'équipe et tu n'as pas à me remercier... C'est normal de ne pas abandonner un coéquipier à la mort. Sinon ça serait vivre dans un lourd remord, tu ne crois pas ?

Après ces mots Ying chassa, de la main, une grosse mouche noire avec des rayures bleus. Il faut dire qu'elle l'avait vu d'assez près. C'était la première que l'étudiante voyait de toute la journée. Les autres doivent être en grève de sang, t'en mieux !

[Azumi] Oui, c'est sans doute toi qui a raison... Je crois que moi aussi je cherais restée pour sauver mon ami. Mais bon, ce n'était qu'une mise en situation. Qui chait comment on réagirait en temps réel ? En tout cas, t'as une idée pour emmener l'eau du ruisseau jusqu'aux trous ? L'emmener avec nos mains sera plutôt long et ardu comme tâche... Hum...

Ying regarda Azumi un moment, elle avait une bizarre de façon pour réfléchir... Elle n'avait pas de s'aveugle avec le soleil, pour par la suite, se mettre le doigt dans l'oeil... Celui qui est malheureusement sur son menton. Mais un menton est si vite descendu et qu'est-ce qui a plus haut ? Les yeux, bien entendu.

Ying fut sortie de ses pensées lorsqu'elle eue une idée vraiment génial. Elle marcherait c'est certain !

[Ying] Oui, tu as raison. Qui sait comment on réagirait en temps réel ? Bon. C'est pas grave, mais j'ai une idée : l'une de nous deux se transforme en sceau grâce à la métamorphose tendis que l'autre remplis les trous avec.

Qui aurait pu dire mieux ? Le Raikage peut-être ? Mais pas Azumi, car elle avait eu l'idée avant elle et Ying en était bien fier.

[Azumi] Bonne idée ! Je vais me transformer. Je suis moins lourde que toi et tu sembles avoir de plus gros muscles. Allons-y !

*J'ai des plus gros muscles ? Est-ce qu'elle vient de me dire, subtilement, que j'ai un surplus de poids ! Même pas vrai ! Je pèse 40,2 kg pour seulement 148,1 cm alors, je sais que c'est pas vrai. Elle essaie de me rendre anorexique pour ensuite prendre ma place dans l'équipe, hein ? Et bien ça ne marchera pas ! *

Ying préféra ne pas répondre et la laisser faire, juste au cas où elle s'emporterait sauvagement... Par la suite, Azumi se transforma en sceau jaune, un jaune encore pire que le papier de tout à l'heure. Mais bon, elle prit rapidement le petit pot moche et alla le remplir. Ying hésita un moment avant de tremper son amie dans l'eau, est-ce qu'elle pouvait se noyer ? Bon, tempi pour elle. Ça serait pour lui avoir dit qu'elle avait de gros muscles.

L'étudiante remplit le pot jusqu'à ce qu'il déborde de tou les côtés. Elle n'avait pas envie de faire de deuxième voyages. La jeune fille ce rendit ensuite rapidement au trou puis, vida la substance liquide dans chacun d'eux.

Ying se frotta les mains ensemble, prête à commencer. Mais avant elle se tourner vers Azumi qui lui demandait :

[Azumi] On a réussi. Maintenant il faut chauffer l'eau... Comment faire ? Faut-il expulser le chakra de notre affinité ?

Qu'est-ce qu'elle croyait ? Bien sûr qu'il faut le chauffer avec le chakra d'affinité. La vraie question était plutôt comment utilisée ce chakra. Malgré que la question d'Azumi était quelques peu ridicule Ying lui sourit gentiment avant de répondre :

[Ying] Oui c'est ça. Il n'y a pas d'autre façon de chauffer l'eau avec le chakra, non ?

Sans hésiter elle trempa immédiatement ses mains dans l'eau glacée et légèrement boueuse. Durant ce temps elle entendit Azumi dire quelques mots, mais ça ne semblait pas important donc, elle n'écouta pas. Ying ferma les yeux pour mieux se concentrer même si l'eau froide était des plus déconcentrant. Elle fit Malaxé son chakra tranquillement en elle avant de l'expulsé dans ses mains.

Elle expulsa son chakra durant un bon moment, mais l'eau ne changeai pas, toute était pareille sauf la douleur de ses mains qui s'intensifiaient avec le temps. Malgré tout elle continua d'expulsé du chakra dans l'eau. Mais est-ce que son affinité de feu était dans son chakra normal ou fallait-elle qu'elle aille le chercher à quelque part d'autre ?

Elle sortie un moment ses mains de l'eau, car la douleur commençait à être intense et elle voyait bien que ses efforts n'étaient que du gaspille de chakra. Il fallait qu'elle trouve un moyen de puisé dans son affinité de feu, mais comment ? Il n'y avait qu'un seul moyen essayer de nouveau et chercher à expulsé la bonne énergie.

L'étudiante souffla un peu dans ses mains avant de les replonger dans l'eau glacée. Elle ferma les yeux, malaxa son chakra et l'envoya vers ses mains, mais c'était encore la même énergie. Elle recommença une autre fois toute en essayant de se rappeler quelle sorte de chakra elle avait dû utiliser pour bruler le papier.

*Aller Ying !*

Elle recommença encore deux fois puis, elle essaya quelque chose d'autre. Ying commença par mélanger son chakra un peu plus longtemps et elle finit par sentir un chakra plus ou moins différent que celui de l'habitude. Elle commença calmement à l'expulsé de ses mains. Lorsqu'elle en mit une certaine quantité ses doigts commença à s'engourdir à cause du contraste de froid et chaud.

Lorsque Ying remarqua que l'eau chauffait de plus en plus elle augmenta sa dose pour que le liquide réchauffe plus vite. Après peu ses mains ne lui faisaient plus mal à cause du froid, mais bien à cause du chaud. Elle avait enfin réussi. L'étudiante continua tout de même à chauffer l'eau pour qu'elle se mette à bouillir. Quelques bulles commença à éclater sur le dessue et...

[Azumi] J'ai réussi ! J'ai réussie ! Regardez ! Elle fait des bulles et elle est toute chaude. J'ai réussi à chauffer l'eau Kenji-Sensei.

Ying resta concentré sur ce qu'elle faisait même si elle avait entendu Azumi. Elle voulait faire plus de bulle qu'elle alors, elle continua. Mais cela ne dura pas très longtemps, car ses poignets lui faisait mal à cause des bulles et ses mains à cause de l'eau elle-même.

Ying se leva debout puis, en regardant son sensei elle dit :

[Ying] Moi aussi j'ai réussi.

Elle regarda ses mains qui étaient devenues rouge, mais sans doute pour pas très longtemps. Une brulure créé par l'eau ne reste jamais bien longtemps, mais elle réalisa qu’elle avait quelque peu exagéré...
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Sam 28 Nov - 0:30

[Kenji] – Il n’y a pas véritablement de ligne de conduite dans ces situations, Azumi est prête à se sacrifier pour l’équipe, Ying ne veut pas laisser une partenaire aux mains de l’ennemie et Jin’ préfère analyser la force de l’adversaire avant de faire quoi que ce soit. Ceux sont ici trois visions différentes, aucune n’est juste mais aucune n’est fausse. Dans tous les cas, faites ce que vous pensez être le mieux et surtout assumez vos responsabilités dans les conséquences qui en découleront.

Autant dire qu’il ne veut se mettre personne à dos. Mais en situation réelle, je ne nie pas que la décision soit assez délicate. Surtout que j’ai Ying à gérer. Comme dit, je saurais quoi faire en temps voulu, mais mes nuits pourraient être tourmentées après cela. Autant se débrouiller pour ce genre de chose n’arrive jamais. Et Ying doit penser comme moi… Mieux vaut ne jamais se retrouver en face. En raisonnant un peu plus loin, ce ne serait pas bon si Azumi mourrait, et que Ying et moi en sortions vivants, en ayant tout de même pris une branlée. Cela l’affecterait plus que moi. Tu commences déjà à vouloir protéger tes partenaires ? C’est mignon tout plein dis moi. Tais-toi, j’anticipe. Si ça nous arrive, je saurais que c’est fini.


[Kenji] – Tout individu, quelque soit sa spécialité, doit savoir maîtriser son chakra. Un contrôle sans faille pour le Taijutsu et le Genjutsu est demandé. Yokusei ou l’art de la maîtrise de cette énergie qui fait qui nous sommes.

Il doit sortir quelque chose de sa poche, et comme d’habitude, je ne peux le voir. Mon chakra… Fen m’a parlé des affinités de chakra, mais déterminer la nature de mien ne m’avancera pas à grand-chose. Pas au point où j’en suis. Plus tard, surement, quand j’en saurais un peu plus long sur le ninjutsu, et ça, c’est le patron qui va m’y aider. De tout son être, j’ai la nette impression qu’il veut faire des grandes choses. Son orgueil suinterait presque s’il n’y avait cette touche d’ironie.

Orgueil. Plus je réfléchis, et plus je me dis qu’il n’en a pas démontré son existence. Ca m’est venu comme ça, je ‘lai pensé, comme un tilt. Instinct, ou fourvoiement. Peu de choses arrivent à me tromper, mais s’il l’est, alors c’est une bonne chose. De mes partenaires, ce doit être moi qui possède le moins de détermination. Ce qui fait de moi le plus futé. Paradoxe, à retenir, pour plus tard.


[Kenji] – Je veux que vous fassiez comme moi, extériorisez votre chakra sur le bout de papier, si vous arrivez à donner cet « ordre » à votre énergie intérieur cela voudra dire que votre maîtrise est complète. Ces feuilles sont imbibées d’une énergie spécifique qui nous dira de quelle affinité votre chakra est faite.

Je pris la bout de ce qui semblait être du papier, mais avec une entité étrange, autre que du chakra, qui en émanait. La mettre entre mes mains et y concentrer mon chakra, et paf, ça donne l’affinité de mon chakra. Plus tard. Je la mettais dans une poche de mon haori. Je crois que le patron m’a vu, mais étant donné ma lignée, et mes voix principale de taijutsu en découlant, plus le ninjutsu auquel je porte un intérêt particulier, les affinités ne me serviront sans doute pas avant longtemps.

Ne pas me soumettre à l’exercice du patron a créé une sorte de chiisme dans le groupe. Azumi et Ying possède apparemment le même type de chakra, et il leur donne un exercice en conséquence. Cela va les faire augmenter plus vite. Je n’ai pas besoin de les observer pour savoir qu’il va y avoir une sacrée rivalité entre les deux. Rivalité qui les rapprochera, et qui m’écartera moi, à moins que l’une d’elles se croie amoureuse de moi… ce serait chiant à gérer. Je me vois déjà en train de devoir choisir un parti entre les deux opinions. Si ça arrive, j’engagerai la conversation avec le senseï. En fait, ça va être pas mal distrayant, surtout si les situations varient et évitent se répéter éternellement. Là, je me fais ANBU.

Une fois qu’il leur a donné un objectif à atteindre, je les vois s’activer à tenter de remplir un trou que vient de faire Kenji. Et le patron vient vers moi. Je pense qu’il a compris que l’entraînement ne va pas être le même pour moi que pour les deux filles. Je pense aussi qu’elles possèdent plus de capacité que moi. Je veux dire qu’elles doivent avoir une capacité d’assimilation supérieure à la mienne, que ce soit par leur talent, ou leur détermination. Je comblerai donc cette lacune par ma capacité à réagir et raisonner rapidement, et mon Hyuuga.


[Kenji] – Pour le moment, ce n’est pas le plus intéressant pour toi de connaître ton affinité… Je vais t’avouer quelque chose, il serait vraiment bon pour l’équipe que tu maîtrises ton Byakugan. Je ne peux t’aider mais tu dois surement avoir des relations avec qui le développer ?

Aïe, il va là droit ou ça fait mal. J’ai pas mal de problème avec ce foutu Byakugan qui ne veut pas sortir, et le fait que je ne le maîtrise pas. Et effectivement, j’ai pas mal de gens qui peuvent m’aider, à savoir toute ma famille, mais qui l’ont tous découvert tout seul. Ce qui veut dire que demander de l’aide à un autre Hyuuga, c’est un peu comme me déshonorer, et donc déshonorer ma famille. Et elle, ne le mérite pas. Moi je m’en fous, mais ma mère, mon père, ils ne le méritent pas. Ils ont essayé de m’éduquer tant bien que mal, et ont plutôt bien réussi. Ou pas… ils ont fait ce que je suis. Donc voilà, à partir de là, je leur suis reconnaissant.

[Kenji] – Je sais que tu es un professionnel en Taijutsu mais nous allons voir du Ninjutsu tous les deux. Tout d’abord l’art de la transformation, cette technique pourra te sortir de bien de mauvais pas. Si tu n’as pas d’arme, il te suffira de copier celle de ton ennemie, par exemple. C’est le même principe que le Yokusei, mais au lieu de chercher à contrôler ton chakra, il faut que tu le tordes, que tu en sois le maître pour lui donner la forme que tu souhaites.

Alors là… déjà que j’ai galéré quatre jours pour réussir à me maintenir sur l’eau en maléant mon chakra, et maintenant je dois lui donner forme concrète, le tordre, le durcir. Dans le fond, le principe reste le même. Il adopte une attitude, faut que je fasse la même chose. Essayons.
Je concentre mon chakra dans ma main. Et maintenant, comme pour que ma main adhère à une paroi, je l’extériorise. Jusque là, ça va. Maintenant, lui donner une forme. Je m’imagine parfaitement les forme d’un kounaï banal, que j’ai vu tant de fois quand ce bandeau n’était pas encore sur mes yeux, et dont j’ai parcouru le contenu plus d’une fois. Je fixe mon chakra sur l’image de ce kunaï. Il en prend la forme. Sauf que c’est du pur métaphysique, rien de palpable, je ne peux même pas dire s’il est visible à l’œil nu tellement il est multi-dense, un peu visible de ci de là, sans doute. En tout cas, mon chakra, lui, il s’envole dans l’atmosphère vitesse grand V. J’arrête, ça s’appelle du gaspillage. Faut que j’essaie un autre truc.

En jetant un coup d’œil, quoiqu’ici, un coup de perception soit un terme plus approprié, du côté des filles, ça progresse. Il y émanation de chaleur, pas encore beaucoup, mais il y en a. Et ça papote, mais ça progresse.

[Jin’]- Vous n’auriez pas un kunaï vide ? Creux ? Dans mequel je puisse mettre du chakra sans que celui s’évapore.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Jeu 3 Déc - 1:03

L’après-midi aux couleurs de l’automne filait doucement. Le vent frais s’était calmé mais l’atmosphère ambiante était encore froide. Les brins d’herbes craquelaient sous leur pied tandis que l’eau du ruisseau se reflétait sous les rayons du soleil qui ne la réchauffaient pas. Une étrange symphonie perdue entre deux émotions et ne sachant laquelle choisir. Comme si l’impossible le serait à jamais, coincé entre deux destins sans pouvoir ne serait-ce qu’obtenir la réponse d’un seul. Une petite certitude avait été cette petite bise fraiche, mais elle avait cessé et laissait les esprits se tourmenter d’un inconfort déprimant. Le paysage s’assombrissait légèrement tandis que les arbres de la forêt où ils se trouvaient, faisaient vibrer leur feuillage. On approchait de l’hiver, cela se sentait et les plus vieilles personnes le ressentaient. Des os qui font souffrir, d’ancienne fracture qui semblent renaître après une guérison pourtant certaine. Des rhumatismes et autres blessures de guerre sont d’autant de signe d’un changement de temps. Des balivernes de vieillard qui se répètent diraient certains.

Kenji avait beau être concentré sur l’entrainement de Shinjin, il n’en gardait pas moins un œil sur les deux filles non loin. Elles semblaient bien s’entendre et déjà se connaître. Cela aurait pu être un bon point pour l’équipe, mais Kenji avait peur qu’elles décident de délaisser le Hyûuga. Il savait les filles biens plus mesquines et cruelles que les garçons. Mais Shinjin n’était pas seul, l’Uchiha ne tiendrait pas compte des origines de son élève et l’aiderait à progresser autant que faire se pouvait. C’était ça le véritable esprit d’un sensei, l’ouverture à une sagesse que tout le monde possède mais n’exprime pas forcément.

Il vit les deux filles se servir d’ingéniosité pour remplir les trous qu’il avait créés. La plus jeune se transforma en sceau, la technique qu’il était entrain d’enseigner à Shinjin, tandis que Ying porter l’objet pour le remplir avec l’eau du ruisseau. Il y avait là les prémices d’un travail d’équipe et le chef apprécia. Elles semblaient toutes les deux maîtriser avec perfection les techniques de bases des ninjas et Kenji allait les aider à étendre ces connaissances. Il les vit tenter durant de longues minutes de chauffer l’eau. Chacune avait sa technique, si Azumi préférait plonger ses mains dans l’eau, Ying était plutôt d’un tactile timide. Le résultat serait de toute façon sensiblement le même. Mais la plus jeune se rendrait compte que sa technique comportait quelques inconvénients.

L’Uchiha détourna le regard pour revenir sur son élève maître en taijutsu. Ce dernier colla ses mains l’une contre l’autre et partit dans une concentration intense. Kenji l’observa avec attention sans sourciller. Son regard perçant analysait chacun des faits et gestes de son élève et il y vit rapidement que ce dernier n’était pas dans le bon. Il extériorisait son chakra alors que la métamorphose demandait un changement interne du métabolisme. L’extériorisation était utile surtout pour le genjutsu. Shinjin s’attaquait à un noble art mais très difficile à maîtriser. Il le laissa continuer et une fois qu’il eut terminée et demandé un objet pour l’aider dans la concentration de son chakra, Kenji prit la parole.

[Kenji] – Tu ne prends pas la technique par le bon bout. La métamorphose est un changement physiologique, tu copies l’apparence d’un quelque chose que tu as déjà vu. Concentre ton chakra et essaye d’en modifier la substance même. Enchaine la série de taos tout en pensant à quelque chose dont tu veux prendre l’apparence.

Il laissa Shinjin méditer sur ces paroles alors que les filles à côté criaient. Il tourna la tête et fit quelques pas vers elles. Il vit que les eaux des deux trous étaient en ébullition complète et il esquissa un sourire de satisfaction avant de se poster devant elle. L’Uchiha se passa délicatement une main dans sa chevelure sombre laissant son regard obscure sonder les deux enfants. Il prit un ton neutre et continua leur enseignement du jour.

[Kenji] – Les étapes se suivent à la perfection, après la contrôle du chakra par le Yokusei vous avez assimilé la nature de ce dernier, le Netsuretsu Shinzou, vous verrez qu’à partir d’aujourd’hui vos techniques de type feu seront beaucoup plus puissantes.

Kenji partit en direction de la lisière du petit terrain d’entrainement qu’ils avaient inauguré quelques heures plutôt. Il se posta devant un arbre et enchaina rapidement une série de signe avant de bomber le torse. Ses poumon s’embrasèrent facilement et se chargèrent d’un chakra de feu. Il expulsa le tout en portant le signe du tigre à ses lèvres, délivrant les premières flammes que le village caché de la feuille eussent connues. La démonstration dura quelques secondes avant qu’il ne se retourne vers les deux filles tout en se passant une main dans les cheveux.

[Kenji] – On passe à la troisième et avant dernière étape. Vous maitrisez le chakra, vous maitrisez votre affinité. Maintenant vous allez lier les deux. Ce que vous avez vu et une attaque Katon. L’une des premières flammes de Konoha. Simple et général, il ne vous fera jamais défaut. Concentrez-vous et maintenez votre chakra dans votre gorge tout en laissant le feu en prendre possession. Après la série de taos vous ressentirez les flammes vous lécher le palais, expulsez le tout dans un souffle régulier et stable. Chacune un arbre, je veux que vous vous entrainiez jusqu’à ce que l’écorce disparaisse.

Kenji leur fit un signe de la tête pour leur dire de commencer et retourna prés de Shinjin. Il savait qu’il laissait un peu à l’aventure les deux jeunes filles, mais elles étaient amies et allaient surement s’entre aider. Il était ouvert si elles avaient des questions mais il ne pouvait se permettre de laisser seul le Hyûuga. Lui aussi avait le droit à un entrainement plus spécifique, puis il n’allait pas rester à côté des deux aspirantes pour les regarder cracher du feu durant tout une heure. Il souffla doucement et leva son regard sombre sur la silhouette du Hyûuga en espérant pouvoir passer à autre chose. Les enseignements du Cygne le rongeaient, la logique élitiste de l’excellence, et voir un élève buter sur une simple métamorphose lui faisait bizarre. Il ne savait pas comment réagir, s’il avait été Takeshi, il l’aurait ignoré et même dédaigné. Mais Kenji ne se sentait pas comme ça avec ses élèves, il était leur guide et leur protecteur. Il ne les laisserait pas tomber. Il inspira alors profondément et laissa sa voix se perdre en direction de Shinjin.

[Kenji] – Alors prêt pour la suite ?

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Sam 5 Déc - 22:42

Lorsque Kenji entendit les deux aspirant crier leur réussite celui-ci se tourna vers elle. Ying affichais un large sourire. Elle était bien contente d'avoir réussi cette étape et peu de temps après Azumi ou peut-être en même temps... Mais bon, une chose est sûre c'est Azumi qui a affirmé avoir réussi avant. L'étudiante se demandait quelle-serait la prochaine étape. À moins que ce soit déjà terminé... ça serait surprenant.

Après avoir passé une main dans ses cheveux Kenji les regarda tous les deux. C'était une sorte de signe pour dire qu'il allait parler, ou peut-être pas... Mais il y a de grandes chances que oui.

[Kenji] – Les étapes se suivent à la perfection, après la contrôle du chakra par le Yokusei vous avez assimilé la nature de ce dernier, le Netsuretsu Shinzou, vous verrez qu’à partir d’aujourd’hui vos techniques de type feu seront beaucoup plus puissantes.

Encore d'autre mot compliquer à apprendre. Bientôt on pourra remplir tout un parchemin avec cela... Non, mais : Yokusei, Netsuko et shin quelque chose il faut avouer qu'il n'y a pas plus compliqué. Par contre, il faut se conter chanceux que ce ne soit pas : bulle. Sinon cela aurait été une vraie catastrophe ! Car comme le dit le si bien le dicton : une bulle c'est bien, mais deux c'est nul.

Ying sortie alors, de ses pensées lorsqu'elle remarqua que son sensei marchait un peu plus loin pour la suite. Il y avait sans doute quelque chose de nécessaire à la prochaine épreuve par là-bas. Comme tout à l'heure c'était l'eau et maintenant le bois d'un arbre ? Certainement puisqu'il s'était arrêté juste à coter d'un arbre. Après avoir fait plusieurs signes rapidement celui-ci avait soufflé du feu en maintenant le signe du tigre à ses lèvres. Il avait craché du Katon, mais comment ? T'en de question flottait, tel une feuille sur l'eau, dans le cerveau à Ying, mais aucune réponse ne lui sautais au visage. L'étudiante se tourna vers Azumi, mais elle n'eu pas le temps de voir si celle-ci avait l'air de comprendre lorsqu'elle entendit Kenji commencer à parler. Elle se retourna alors pour l'écouter attentivement.

[Kenji] – On passe à la troisième et avant dernière étape. Vous maitrisez le chakra, vous maitrisez votre affinité. Maintenant vous allez lier les deux. Ce que vous avez vu et une attaque Katon. L’une des premières flammes de Konoha. Simple et général, il ne vous fera jamais défaut. Concentrez-vous et maintenez votre chakra dans votre gorge tout en laissant le feu en prendre possession. Après la série de taos vous ressentirez les flammes vous lécher le palais, expulsez le tout dans un souffle régulier et stable. Chacune un arbre, je veux que vous vous entrainiez jusqu’à ce que l’écorce disparaisse.


Il leur fit un signe de tête pour qu'il puisse commencer et retourna vers Jin' au fait pourquoi n'avait-il pas le même entraînement ? Cela aurait été bien qu'il soit là, mais c'est surement parce qu'il maitrise déjà tout ça. C'est vrai qu'il a l'air assez doué et rien avoir avec son clan puisqu'il est aveugle. Mais sa non-voyance n'est surement pas de naissance par contre... C'est comme : une tortue sans patte, c'est impossible sauf si on lui coupe et donc, un Hyuuga aveugle est impossible sauf avec un bandeau ! Mais bien sûr, tout cela est si logique ! Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le temps de penser à tout ça. Il fallait que Ying réussisses cette technique avant Azumi !

La jeune fille se tourna vers son amie. Elle soupira avant de se dire que cela ne lui apporterait rien de toujours vouloir la dépasser. Ce n'était qu'une gamine de neuf ans donc, c'était sans doute déjà fait... De toute façon Azumi n'était même pas au courant que Ying voulait à tout prix être plus forte qu'elle pour des raisons complètement stupides.

Après quelque courte seconde Ying fini par dire avec un air un peu contrarier :

[Ying] J'suis désolée...

Pour une fois elle avait mis son orgueil de coter pour s'excuser. Azumi ne savait pas pourquoi, mais Ying se sentait mal d'avoir été si dure avec elle. Même si tout s'était passé dans sa tête, pour la jeune fille, c'était important de faire la "paix" en quelque sorte... Tout deux faisait partie de la même équipe alors, elle devait mettre leur différence de coter.

Un peu surprise de cette déclaration inattendu Azumi lui répondit :

[Azumi] Comment ça désolé ?

[Ying] Vos mieux prévenir que guérir.

Elle fit un sourire en coin puis s'approcha de l'arbre devant elle. Ying avait préféré dire cela, car lui avoir dit la vraie raison celle-ci lui en aurais certainement voulu. Elle ne la connaissait pas encore très bien, mais valait mieux ne pas prendre de risque... Si elle s'était mise à pleurer ? Ou pire ! Essayer de la mordre. Elle aurait pu lui arracher un doigt avec toutes ces petites dents pointues.

Assez réfléchi il y a un arbre qui attend pour mourir il ne faudrait tout de même pas le faire attendre. L'étudiante s'approcha de sa proies. Dans quelque instant ce conifère allait souffrir, tout comme son compagnon que Kenji avait brûlé. Un cruel destin lui était réservé, mais t'en pis c'est son problème ! Quelle technique diabolique !

La jeune fille se frotta les mains ensemble avant d'utiliser le signe du tigre pour placer devant sa bouche tout comme son sensei l'avait fait plus tôt. Elle respira une grande bouffé d'aire et se concentra sur son chakra. Après l'avoir malaxé dans son ventre Ying réussi à l'envoyer dans sa gorge, mais elle était beaucoup trop lente et sa respiration n'était pas éternelle. L'étudiante reprit donc son souffle avant de ressayer. Il fallait tout de fois qu'elle essaye d'être plus rapide avec son premier chakra.

L'aspirante recommença encore et puis, lorsque son chakra normal fut rendu dans sa gorge et sa bouche elle réussit à envoyer de son affinité se mélanger au tout. Les deux substances ensemble formaient une énergie assez désagréable à avoir dans la bouche. Mais bon, tout le monde doit passer par là pour cette technique. Dès que Ying croyais avoir mis assez de temps elle ouvra la bouche pour souffler sur l'arbre. Malheureusement, le résulta ne fut pas des plus exceptionnels. Il y avait eu du feu, mais une simple petite flamme... Qui a seulement égratigné le tronc d'arbre. C'était peu, mais quand même bien pour un début.

Avant de continuer la jeune fille jeta un coup d'oeil à Azumi. Elle avait l'air de bien aller de son coter aussi. Alors, elle ne prit pas plus attention. Ying alla posé c'est deux mains sur le tronc d'arbre, elle le regardait dans le blanc de l'écorce avec un air sérieux.

[Ying] tu vas voir, j'vais finir par te faire flambé ! Et chaque fois je viendrais m'entraîner ici c'est sur toi je vais frapper !

Elle éloigna de quelques pas et continua son entraînement. Après environ une dizaine d'essai qui ne donna rien de très bon, Ying commença à penser que ce qu'elle faisait n'était peut-être pas bon. Elle avait l'impression d'utiliser beaucoup chakra, mais peu de feu sortait de sa bouche à chaque fois. Alors, peut-être n'y avait-il pas assez d'affinité pour la quantité de chakra ?

Cette fois Ying envoya moins de chakra dans sa bouche, mais plus de feu dans le tout. Le résulta fut bien mieux alors, ce n'était que les quantités qui n'étaient pas correcte. Elle recommença encore, mais cette fois en changeant ses doses de chakra. Elle fut cela pendant environ vingt minutes et après ce labste de temps elle avait de grand progrès.

* Ce coup-là sera le bon, je le sens. *

Ying malaxa son chakra et le dirigea tout de suite dans sa gorge et sa bouche. Juste après elle envoya son chakra de feu au même endroit. Dès qu'elle sentie le feu sous son palais elle ouvra la bouche et du feu sortie brûler l'écorce de ce pauvre arbre. Le feu n'était pas assez puisant pour rester sur l'arbre et l'enflammé, mais assez fort pour le brûler. De toute façon c'était bien normal que l'arbre ne puise pas prendre feu... Le feu d'une simple aspirante ne pourrais jamais être assez fort.

La jeune fille s'approcha de l'arbre pour le regarder d'un peu plus près. Il avait une grosse tache noire à l'endroit ou Ying s'était exercé. Kenji leur avait demandé de s'entraîner jusqu'au moment ou l'écorce disparaîtrait donc, il ne devait plus lui rester bien des essais avant qu'elle commence à tomber à cause du feu.

Ying recommença le même processus qui avait réussi le coup d'avant environ trois ou quatre fois. Ensuite elle vit que l'écorce était presque toute enlever. Il y avait une grosse tache de brûler plus d'écorce donc, elle avait réussi. Mais Ying hésita un moment avant d'avertir Kenji puisqu'il s'attendait peut-être à plus... Mais bon, si c'était le cas il n'aurait qu'à lui dire.

Ying s'avança d'un pas encore hésitant dans la direction de son sensei et Shinjin. Elle ne se tourna pas vers Azumi puisqu'elle savait que celle-ci avait sans doute réussit aussi ou presque si ce n'était pas le cas... Rendu à quelques pas deux elle dit à son sensei :

[Ying] J'ai terminé. Bah, je crois... Est-ce que c'est bien ?
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 6 Déc - 0:43

[Kenji] – Tu ne prends pas la technique par le bon bout. La métamorphose est un changement physiologique, tu copies l’apparence d’un quelque chose que tu as déjà vu. Concentre ton chakra et essaye d’en modifier la substance même. Enchaine la série de taos tout en pensant à quelque chose dont tu veux prendre l’apparence.

Mmmh… j’ai peut être néglidé les taos. Je ne sais plus lesquels ils sont. On m’a montré une fois, et Fen m’a fait des sculptures de plusieurs signes, après que son père lui en ait sculpté pour lui. La fainéantise est un gros défaut, ouais, je sais. Mais c’est tellemenent barbant. Mais j’ai la chance d’avoir une bonne mémoire, et ainsi de connaître quelques signes primordiales, il suffit d’ajouter à ça un vague souvenir de mon sens du toucher, plus mes vieux cours de l’école, et je devrais réussir à recoller l’enchaînement correctement.

[Kenji] – Alors prêt pour la suite ?

Interrompu. C’est l’impression que j’en ai. Et au ton de sa voix, je ne fais pas aussi bien qu’il l’aurait espéré. Aussi je décide de me concentrer sur une chose pour laquelle j’ai fait des progrès depuis quelques temps : ignorer mon environnement, ne pas me préoccuper du regard des autres, de savoir si je ferais assez bien pour eux. Une vague chaude remonte. Ses sensations d’être en trop, de ne pas faire aussi bien de ce qu’on attendait de moi. Ma maladresse quotidienne, mon manque d’assurance… J’ai travaillé, j’ai pris sur moi, je me suis mis à ne plus me concentrer sur ce qu’on veut que je fasse, mais sur ce que je veux faire, moi. Et là, je m’étais rendu compte d’une chose, durant toute ma vie, mon éducation, j’étais promis à un avenir de shinobi, un Hyuuga, une faction parmi les meilleures de Konoha. Et moi, je n’avais aucun désir, je suivais cela pour valoir quelque chose. Vivre pour soi, à savoir uniquement pour soi, et pas pour les autres. Voilà ce que je suis devenu, et ça me plaît. Mon confort. Malheureusement, le confort de chaque habitant de ce village, et par conséquent, du mien, passe par un bon fonctionnement de celui-ci, sans guerre. Puissance politique rime avec puissance économique et militaire. Et j’ai choisi : militaire.

Alors, l’enchaînement, la concentration du chakra dans ma main. Et l’objet que je veux représenter. Celui là également, mes doigts ont parcouru ses contours, je m’imagine parfaitement ses dimensions. Lisse, long, affuté, magnifique. J’aurais voulu connaître l’artisan capable de créer une telle œuvre d’art pour qu’il m’apprenne comment faire.

Et là je le sens. Mon chakra suit simplement… s’en est presque irréaliste tellement il m’obéit. Comment se fait-ce ? Modéliser un kunaï, arme de base d’un ninja, je n’y suis pas arrivé. Et pourtant, je sens mon chakra remplir cette forme, enveloppée dans un chakra moindre. Comme un récipient qui se remplit, petit à petit. Je crois que la sensation en ai si plaisante, que j’en ai perdu la notion de temps. Mon chakra remplit cette forme entièrement, je n’ai plus qu’à le durcir, à lui faire prendre cette couleur du métal tant chéri, la finesse, la majesté, la beauté, l’harmonie parfait de ce chef d’œuvre. Et mon chakra semble bien vouloir m’écouter. C’est étrange, j’ai une drôle d’impression, comme si ce dernier n’émanait pas de moi, avait sa conscience propre, et qu’il ne supportait pas d’être monopolisé pour une banale arme de jet, mais qu’il mérite de représenter au minimum un objet tendant vers le divin.

Le chakra, par contre, demande une certaine énergie, pour être manipulé de la sorte. Ne pas relâcher ma concentration. C’est bien. Mon entrainement du domaine, de la bassine, savoir marcher sur l’eau, longtemps, savoir se battre, tout en rendant ce phénomène automatique. Ce n’était pas vain. Le travail dépensé y prendrait presque un goût de plaisir. Ce petit automatisme de concentration, j’arrive à la gérer, à tel point de pouvoir commencer des mouvements avec ce magnifique nodachi. Je dois rester modeste. L’arme est beaucoup plus légère que son original, ce qui me fait avoir des doutes quant à son efficacité. Mais dans les mouvements, je dois traduire l’art ancestral de son maniement. Elle tient en quelques mots : harmonie, poésie, beauté. L’art des samouraïs. Aussi, je suis trop peu expérimenté pour faire des mouvements rapides, précis, efficaces. Je me mouvais lentement, en faisant attention à chacun de mes gestes, et à l’image que je peux donner. Celle-ci se doit d’être parfaite, à la limite d’une poésie que je n’ai pas assez étudiée, et que je sais encore moins pratiqué.

Et là, je stoppe. J’ai assez ignoré Kenji-senseï pour continuer. Je me concentre dans ma main gauche, et le fourreau, sublime continuité de l’œuvre que je manie, talentueusement ouvragée, par des doigts qui ont passés leur vie à n’en faire que deux ou trois , se matérialise. C’est pratique, beau, mais tellement éphémère.

[Jin’] – Je vous présente un des biens les plus précieux de ma famille : Kon'gouseki Hiryuu.

J'accentue sur le ton serein de ma voix, du mieux que je peux, en prononçant son nom. Peu son apte à l'avoir déjà vu. Le nettoyer est un honneur, aussi, si un jour je m'étais fait prendre en train de l'observer de mes doigts, voire de jouer avec, la sanction aurait était sévère. Et aussi peu que sont ceux qui l'ont vu, son nom ne doit être prononcé. Des règles dont je me fous pas mal. Ils ont loupé un coche, à un moment, dans mon éducation. Et c'est pour cela que je leur révèle, par esprit de défi, cette œuvre d'art, fierté de ma famille, qui fait maintenant la mienne.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 6 Déc - 7:45

Tome 1

Chapitre 7 – 3
Donne-moi la force

Ce n'était pas dans ses principes de se vanter comme Ying le prétendait secrètement. Azumi était heureuse de pouvoir maîtriser son affinité et elle se foutait royalement de qui avait terminé la première. Sa nouvelle coéquipière n'allait certainement pas l'intimider lors de ses entraînements, ça non !. La jeune fille était venue dans cette équipe parce qu'elle croyait que tout le monde aurait confiance en eux. Ying n'avait pas confiance en elle, puisqu'elle doutait de ses propres capacités. Elle était persuadée que la fillette de neuf ans était plus forte et qu'elle lui volerait sa place au sein de l'équipe alors que c'était complètement le contraire. Ying avait plusieurs années d'expérience de plus que la jeune étudiante ! Ce n'était pas rien. Elle était donc inévitablement beaucoup plus forte qu'Azumi.

Si par le plus grand des malheurs, sa jeune amie l'avait surpassé en un mois, Ying était vraiment une boulette. Euh... Boulet... ! Pardonnez mon erreur.

Enfin, ceci n'était pas le premier de ses soucis. Son Sensei était le seul qui pouvait vraiment l'aider. L'Hyuga était non seulement aveugle, mais pratiquait aussi le Taijutsu. Complément inutile pour Azumi qui ne pourrait rien tirer de lui. Et sa deuxième amie commençait à la faire douter. Était-elle vraiment forte ou était-ce un autre de ses clowns qui se prétendent Shinobi ? Si c'était le cas, la fillette serait heureuse de s'entraîner avec eux et de devenir forte avec eux. Tous ensemble, ils deviendront la meilleure équipe que Konoha ait connu. Peut-être pas en même temps, mais ensemble, en s'entraidant et en se supportant.

Son sourire était définitivement collé sur son visage. Elle tourna sur elle-même élégamment, joyeuse de sa réussite, pendant quelques secondes. Étourdit, elle s'écrasa sur le sol dans un pouf profond et rigola jusqu'à ce qu'elle constate que son sensei attendait qu'elle se calme. L'étudiante cessa donc sa folie pour redevenir la petite fille sérieuse et talentueuse qu'ils connaissaient. L'apprenti tourna les yeux vers sa coéquipière. Son eau bouillait comme la sienne, mais elle semblait vouloir maintenir cette réaction chimique. Se rendait-elle compte qu'elle avait réussi ou voulait-elle maintenir la technique plus longtemps pour une raison obscure ? Plus calme qu'Azumi, Ying se leva et s'avança vers le petit groupe. Son visage ne montra aucun signe de douleur. Un peu contradictoire puisque ses mains étaient d'un rouge vif comme si une sensation de brûlure parcourrait tout son être. Belle comédie jeune Niwa !

Son amie leva les yeux vers Kenji et lui dit qu'elle avait réussi d'un ton qui démontrait tout sauf de l'enthousiasme. Comme si elle venait tout juste de le remarquer, sa coéquipière regarda ses mains. Elles étaient toujours aussi rouges.

À son tour, la jeune fille regarda ses membres pour constater les dégâts. Étonnement, elles étaient redevenues comme elles étaient avant d'être trempées dans l'eau bouillante. Sans doute parce que la jeune fille avait retiré ses mains plus tôt que son amie. Ou était-ce parce qu'elle avait acquis une nouvelle défense contre la chaleur grâce à l'affinité qu'elle venait tout juste de découvrir. Sûrement pas. Le feu ne combat pas le feu. Seul l'eau peut atténuer les flammes.

Tout en restant assise, Azumi attendit les indications de son Sensei qui tardait légèrement à prendre la parole. On pouvait voir sur son visage qu'il était fier d'elles et de leur performance. Il n'était pas donné à tous les Chuunin d'avoir des étudiants aussi doués qui apprenaient aussi rapidement. Les deux amies progressaient à la même vitesse. C'était quelque chose de très apprécier chez les hauts-gradés. D'autant plus qu'elles avaient affaire à un Uchiha. La fillette savait très bien qu'ils étaient difficiles à contenter, ces mecs de clan célèbre. D'un ton neutre, il annonça :

Kenji - Les étapes se suivent à la perfection, après le contrôle du chakra par le Yokusei vous avez assimilé la nature de ce dernier, le Netsuretsu Shinzou, vous verrez qu'à partir d'aujourd'hui vos techniques de type feu seront beaucoup plus puissantes.

Kenji alla se poster près des arbres qui encerclaient cette jolie petite clairière. La jeune fille, de son côté, s'amusait à inspecter chaque fait et geste de son sensei. Il semblait se croire très fort et il devait l'être. Seul lui pouvait lui donner la puissance qu'elle voulait obtenir. La fillette lui devait donc respect et se plier à tous les petits caprices qu'il ferait part à l'équipe. Tout cela ne sera pas une partie de plaisir, mais c'était le jeu. Le jeu que plusieurs surnomme Vie.

Sans perdre de temps, il enchaîna plusieurs signes incantatoires. Un souffle insupportablement chaud sortit de sa bouche lorsqu'il fit le signe du tigre. Des flammes d'un orange éclatant émanèrent d'elle comme si la source même de cette chaleur était ancrée au plus profond de son souffle. L'air devint soudainement lourde et les cheveux d'Azumi volèrent quelques temps dans les airs lorsque ce vent dangereux frôla son corps. Elle resta surprise face à cette force soudaine. Kenji allait-il leur apprendre ce secret ? Allait-il leur montrer comment invoquer l'un des éléments essentiels à la vie ? Le feu. Rien n'est plus majestueux que cette lumière vive et brûlante. L'Uchiha pouvait leur offrir ce pouvoir. Seul un idiot aurait pu refuser ce cadeau. Sur un plateau d'argent, son nouveau Sensei leur donnait enfin le pouvoir qu'ils recherchaient tous. Que pouvait-elles lui donner de plus qu'un grand merci ?

Lorsque le calme revint dans cet espace de verdure, son jeune professeur passa sa main dans ses cheveux avant de se tourner vers les deux étudiantes. Elles semblaient toutes les deux impressionner face à cette démonstration. Azumi avait entendu parler des shinobi, mais qui aurait cru qu'ils étaient capables de tel pouvoir ? Et qui aurait cru qu'un jour, c'est elle qui détiendrait ce pouvoir ? La jeune fille en serait digne et ferait attention pour ne pas l'utiliser à la légère. Être ninja était un art. La personne incapable de bien le pratiquer ne ferait que du mal autour de lui.

Kenji - On passe à la troisième et avant dernière étape. Vous maitrisez le chakra, vous maitrisez votre affinité. Maintenant vous allez lier les deux. Ce que vous avez vu est une attaque Katon. L’une des premières flammes de Konoha. Simple et général, il ne vous fera jamais défaut. Concentrez-vous et maintenez votre chakra dans votre gorge tout en laissant le feu en prendre possession. Après la série de taos vous ressentirez les flammes vous lécher le palais, expulsez le tout dans un souffle régulier et stable. Chacune un arbre, je veux que vous vous entrainiez jusqu’à ce que l’écorce disparaisse.

Elle était un peu déçu d'entendre que c'était la dernière épreuve, car elle se sentait d'humeur à s'entraîner aujourd'hui. Mais Azumi était contente d'être certaine que son Sensei allait lui apprendre la technique mystérieuse qui se nommait : Katon. Avant de retourner vers le petit Hyuga, Kenji les invita à commencer. Les deux jeunes filles étaient laissées à elles-même. Pourquoi est-ce que l'Uchiha s'amusait-il à ne pas donner des explications claires qui les aideraient sûrement à mieux progresser. C'était tout de même un peu égoïste de sa part, car l'étudiante ne pouvait lui montrer convenablement ce qu'elle était capable de faire. Sans se laisser abattre, elle se choisit un arbre assez gros pour recevoir quelques coups de chaleur.

L'orpheline se tourna vers sa nouvelle amie et fut étonnée de voir qu'elle la regardait aussi. De loin, Azumi put entendre un long soupire. Ying en avait sans doute marre de s'entraîner. Cela faisait une ou deux heures qu'ils avaient quittés l'académie. Il était donc normal que sa jeune coéquipière veuille retourner chez elle, là où sa famille l'attendait. Mais elles devaient progresser et l'étudiante voulait qu'elle le comprenne. C'est pourquoi elle la regarda avec insistance. Ce regard l'inviter à prendre place près d'elle, mais la petite Niwa ne sembla pas le remarquer. Elle s'avança tout de même vers elle et prit un ton contrarier. Plutôt étonnant puisqu'Azumi n'avait rien fait pour qu'elle emprunte ce ton impoli. Heureusement, cette contrariété ne semblait pas causée par la fillette de neuf ans. Un souvenir devait être remonté à la tête de la jeune femme. Ces seuls mots laissèrent l'étudiante dans un état de surprise :

Ying - J'suis désolée...

Sans attendre plus longtemps, Azumi répondit en empruntant le même ton que son interlocutrice.

Azumi - Comment cha désolé ?

Ying - Vos mieux prévenir que guérir.

La fillette regarda son amie du coin de l'oeil en se demandant qu'est-ce qui lui traversait l'esprit. Sous ses apparences de fille angélique se cachait une personne incompréhensible. Mais de quoi elle parlait ? Pourquoi ressortait-elle une telle expression au beau milieu d'une conversation qui, au départ, n'avait déjà aucun sens. Selon la fillette, son amie avait pris de grandes cuillerées de gazon et tout cela lui était remonté à la tête. Pauvre Ying, elle ne savait même plus ce qu'elle disait. C'est pour cela que la jeune fille ne prit pas la peine de répondre. La suite de cette conversation aurait abouti à rien de très intéressant.

Un dernier sourire lui fut adressé avant que son amie retourne à son entraînement. En se frottant les mains, Azumi inspecta sa cible avec attention. Que voilà un entraînement particulièrement dangereux. La forêt de Konoha était en danger. Et si par m'égare l'une d'entre elles créait un immense incendie qui aurait tôt fait de brûler des centaines d'arbres. Ils étaient si précieux... Pourquoi les perdre pour un simple entraînement ?

Elle laissa sa jeune amie qui ne souciait aucunement de la nature poursuivre sa folie silencieuse et tourna un peu autour de la clairière. Elle trouva finalement l'arbre parfait. Il était éloigné des autres, avait une assez grosse circonférence et ses feuilles étaient plutôt rare. La fillette frappa l'écorce et n'entendit aucun raisonnement. Ce qui signifiait que ce tronc majestueux était en pleine forme et qu'il tiendrait longtemps. Elle n'allait tout de même pas prendre un vieux chêne pourrit seulement pour raccourcir son entraînement. Azumi n'était pas une lâche. Si elle avait à s'entraîner, elle mettrait la barre haute dès le départ. Inutile de se demander si Ying faisait de même.

Sans tarder, l'étudiante se mit en place en plantant bien profondément ses talons dans l'herbe froide de cette saison hivernal. Elle ferma les yeux et se détendit en maintenant un signe incantatoire qui aidait à la concentration. La jeune fille avait appris depuis le début de sa carrière que cette technique était l'une des meilleures avant d'apprendre un jutsu inconnu. C'était une manière simple et très efficace. La première chose qu'un ninja doit faire avant de commencer un entraînement est de se concentrer. Ensuite vient les étirements afin de mettre le corps en action. Il serait dommage de s'étirer un muscle inutilement. Par contre, cette règle était surtout réservée aux pratiquants de Taijutsu qui avaient besoin d'une grande capacité physique. Dans le cas d'Azumi, bien se concentrer et détendre ses muscles était le meilleur remède pour réaliser une technique de Ninjutsu ou de Genjutsu.

Elle fit donc le vide complet dans sa tête afin de ne plus songer à ses soucis et aux soucis des autres, visualisant seulement son chakra parcourant son corps. La fillette chercha son chakra de feu au plus profond d'elle. Malgré l'effort qu'elle avait fait quelque seconde plus tôt pour le réveiller, il était toujours engourdit par ce réveil difficile. Il fallait donc le malaxer pour qu'il soit prêt à l'utilisation. À chaque fois qu'elle manipulait cette nouvelle énergie, la Kunoichi ressentait une chaleur à peine perceptible si elle ne se forçait pas à la ressentir. Lorsqu'elle se sentit prête, Azumi gonfla ses poumons de chakra tout en mélangeant son énergie habituelle à celle du feu. Une réaction s'était fait à l'intérieur de son torse. La jeune fille avait l'impression que son sang bouillait et se rassemblait au milieu de son corps. Elle gonfla ses joues d'air frais et dirigea le mélange de ses poumons dans sa trachée ensuite dans son larynx jusqu'à sa bouche. Une chaleur se fit sentir sur son palais. En faisant le signe du tigre devant sa bouche, elle souffla un vent chaud. Malheureusement, il n'était pas suffisamment puissant pour que des flammes jaillissent de ses entrailles.

Déçu de ses performances, Azumi tourna longuement autour de l'arbre à la recherche de son erreur. Que pouvait-elle avoir fait pour que la technique ne se réalise pas comme elle le voulait. D'un regard discret, elle inspecta sa jeune amie pour voir comment elle s'y prenait et sans étonnement elle constata qu'elle était dans la même galère. La dose de chakra ne devait pas être la bonne. C'était souvent cela le problème. D'un pas rapide elle se dirigea vers l'endroit où elle avait planté ses pieds quelques minutes plus tôt. C'était une distance parfaite qui ne détruirait pas la forêt entière et qui permettrait au feu de brûler l'écorce de l'arbre visé. Les traces de pied étaient présentes dans la terre, elle n'eut aucun mal à reconnaître son endroit favori. L'étudiante refit le même exercice que tout à l'heure en commençant par se concentrer et à malaxer son chakra dans ses poumons.

Cette fois-ci, elle essaya une dose de chakra différente de la dernière. Azumi utilisa plus d'énergie de feu, mais lorsqu'elle expulsa le tout, le résultat fut le même. Elle ne laissa pas le désespoir la gagner et essaya une dizaine de fois en expulsant, à chaque fois, une dose différente de Chakra. La chaleur devenait de plus en plus intense, ce qui voulait dire qu'elle était sur la bonne voie. Sans perdre de temps, elle essaya une autre fois, puis une autre, puis une autre jusqu'à ce qu'une petite flamme puisses être visible. Elle était petite et occasionnait de petits dommages, mais la pratique ferait en sorte qu'elle deviendrait grosse comme celle de Kenji.

Le dernier essai la fit tomber sur le sol tout dur. Elle se releva péniblement et regarda sa copine qui la regardait elle aussi. Immédiatement, Ying se remit au boulot. Mais pas Azumi. Elle voulait voir comment elle avait progressé lors de ces dernières minutes. Étrangement, son amie ne fit pas ce que la fillette attendait. Elle s'adressa à l'arbre et lui fit des menaces comme si un être humain se tenait devant elle. L'eau bouillante de tout à l'heure lui avait ramolli cerveau. Voilà la seule excuse plausible pour parler avec un vieux chêne sans yeux, sans oreille et sans bouche. Plus le temps passait, plus la fillette de neuf ans se disait qu'elle avait affaire à une folle. Finalement, l'orpheline mit la faute sur la fatigue. C'était elle qui était la cause des agissements étrange de la Ying qu'elle admirait. Voilà pourquoi.

En secouant vigoureusement sa tête pour se ressaisir, la kunoichi se remit au travail et refit le même exercice que tout à l'heure. Elle augmenta sa concentration et sa dose de chakra de feu. À chaque essai, le résultat devenait mieux que le précédent. Sa fatigue, par contre, devenait de plus en plus intense. La jeune fille avait dépensé beaucoup de chakra et elle craignait que si elle ne terminait pas rapidement cette partie de l'entraînement, elle ne puisses poursuivre la troisième partie. C'était assez rigoureux comme entraînement et elle n'y était pas habituée puisqu'elle réussissait tout très facilement.

Sans renoncer, elle recommença. Trois quarts d'heure s'étaient écoulés depuis que Kenji avait donné ses explications et que les filles avaient débuté leur entraînement. De la sueur perlait sur son front et de la saleté recouvrait tout son corps. Une bonne douche s'imposait. La fillette savait très bien que l'uchiha ne la laisserait pas partir sans qu'elle ait réussi ce jutsu et elle préférait rester. C'est pour cela qu'elle reprit confiance et qu'elle admirait les progrès qu'elle faisait à chaque essai. Sa flamme était devenue très grand et touchait le tronc à un point tel que l'écorce devenait noir. Quelques feuilles tombèrent en cendre dans un silence lourd et profond. Quelques branches continuaient de brûler dans un crépitement doux et apaisant qui aida la jeune fille à se concentrer.

Cela prit quinze minutes avant que l'écorce soit complètement disparue de son champ de vision. Heureuse d'avoir réussi, mais épuisée de cet entraînement, elle se tourna vers ses nouveaux amis et constata que Ying avait terminé depuis une durée indéterminé. Azumi avança avec moins de joie que sa dernière réussite même si le sourire était toujours bien scotché sur son visage d'ange. Elle s'arrêta vers ses compagnons qui la regardaient avec insistance.

Azumi - J'ai... J'ai terminé...

Dit-elle à bout de souffle.

Elle jeta un petit regard interrogatif à la jeune Niwa tout en repoussant une mèche de cheveux imbibée de sueur. La jeune Itô s'installa confortablement sur le sol et regarda le ciel en soupirant, profitant des quelques minutes de repos qui lui étaient donnés. Car elle savait que, bientôt, la dernière partie allait débuter. Est-ce que Shinjin allait participer cette fois ? Peut-être bien. Il serait dommage qu'il soit toujours à l'écart du groupe. Car il semblait sympathique et Azumi attendait l'occasion parfaite pour faire plus ample connaissance avec ce mystérieux Hyuga. Elle n'en avait jamais rencontré auparavant. Peut-être étaient-ils moins orgueilleux que les Uchiha. Ou même les Niwa... Qui sait ? L'avenir nous le dira.

...


Dernière édition par Azumi Itô le Dim 2 Mai - 21:00, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Ven 11 Déc - 0:20

L’après-midi filait à une vitesse folle. Le soleil passait par-dessus les arbres comme une vague que rien ne pouvait stopper. Il rayonnait d’une folie inhabituelle et pourtant ses rayons ne perçaient pas cette atmosphère fraiche d’une fin d’automne. Il tuait peut à peut les feuilles vertes des arbres de la forêt qui faisait la réputation du village caché de la feuille, pour mieux les faire renaître quelques mois plus tard. Il se prélassait dans un ciel bleu au couleur de l’azure laissant les autres se pavaner sous sa grandeur absolue. Le vent avait faibli et déclaré sa défaite face à cette instance naturelle bien trop puissante. Quelques soupçons d’une bise passée se levaient par moment mais c’était juste assez pour soulever une mèche de cheveux un peu trop légère.

C’était le début de l’hiver.

Kenji était debout face à son jeune élève masculin. C’était d’ailleurs le seul garçon qu’il avait sous la main. L’Uchiha avait ressenti une étrange envie de partager depuis qu’il enseignait. Une envie de montrer tous ses talents et de faire vivre ces sensations de puissance à d’autre. Ces autres tout aussi avide de pouvoir et le regardant avec étonnement lorsqu’il exécutait une technique, même mineur. La flatterie était une étrange amie qui pouvait vous poignarder dans le dos à tout moment. Kenji le savait bien, mais avec ces trois aspirants, cela semblait être différent. Cet ébahissement venait d’autre part, ce n’était pas des compliments malsains, mais ce d’une détermination naissante. Il arrivait au schéma qu’il avait tant espéré. Une équipe forte, une équipe soudaine, l’excellence à son paroxysme et des entrainements dans un esprit de compétition.

Non loin, il y avait Ying et Azumi qui s’entrainaient à la technique qui leur avait montré. En voyant la plus âgée des deux s’entrainer avec acharnement il sourit. Il savait qu’elle était pleine de ressource et légèrement jalouse d’Azumi. Mais il ne ferait rien, il n’allait pas intervenir dans les sentiments de ses élèves, il n’avait pas spécialement de préférence même si la plus jeune lui faisait forte impression. Elle était si naïve encore qu’il allait pouvoir la guider pour qu’elle devienne encore plus forte et peut-être un jour la dépasser. Il le ressentait au plus profond de lui, de cette équipe ressortirait quelque chose de bon, quelque chose de grand.

Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre et rapporta son attention sur Shinjin. Ce dernier semblait avoir du mal mais la concentration qui se lisait explicitement sur son visage permettait à Kenji de continuer à croire en lui. Et il avait raison. Finalement, une petite aura bleue vint entourer les mains du jeune garçons, tandis que son sensei l’observait toujours avec avidité d’en voir plus, toujours plus. Kenji pouvait sentir le chakra de Shinjin émanait tout autour d’eux, il devenait fort, sa concentration était à son paroxysme et il ne faisait plus qu’un avec l’objet qu’il voulait copier. L’Uchiha aimait cela, cette force extérieur que dégageait un aspirant ninja prêt à tout pour réaliser ses rêves, ses souhaits utopiques mais qui font que chaque jour il se levait pour s’entrainer.

Soudainement, une arme ou plutôt un chef d’œuvre des arts shinobi apparut dans la main de Shinjin. C’était un katana de grande classe qui se laissait observer avec beauté. Le soleil vint éclairer le fourreau d’une facture sans pareille. Aussi léger que le vent mais tout aussi dur que l’acier. La finesse apportait au détail donnait une petite touche mélancolique et poétique à cette arme. Car cela ne restait pas moins une arme qui servait à tuer, blesser ou torturer. Shinjin se mit à faire quelques moulinés avec le sabre, il avait de l’adresse et le prouva. Kenji l’observait satisfait et une fois que le Hyûuga revint prés de son maître, c’était avec fierté qu’il lui décrivit l’arme. L’Uchiha écouta en silence, ne connaissant pas du tout l’origine de cette dernière. Il aurait aimé en savoir plus mais il savait que cela n’était pas possible. Si c’était un joyau de son clan, Shinjin ne pouvait se permettre dans dire trop à d’autres ninjas et qui plus est un Uchiha. Mais la façon dont l’aspirant avait manié l’épée était plus qu’intéressante et quand ils se connaîtraient mieux, Kenji pensait à l’aider à en faire son arme de prédilection.

Mais il n’avait pas qu’un seul élève. Il tourna alors la tête vers les deux jeunes filles qui crachaient maintenant du feu comme des tigresses. Il fit un petit signe à Shinjin pour que ce dernier le suivent et ils se rendirent derrières les deux filles pour les voir finir leur entrainement. Kenji nota d’étrange manière dans le comportement de Ying. Elle se mit à parler à l’arbre sur lequel elle s’entrainait et sa motivation sembla se décupler. Il cligna des yeux quelques instants pour être sûr de la scène qu’il voyait mais ce n’était pas une illusion. Elle avait bien tenu entre ses mains le tronc et l’avait tout simplement disputé. C’était incroyable, mais il ne dit rien, chacun avait ses méthodes pour réussir. Et cela semblait être la bonne pour la Niwa qui se remit à cracher du feu de plus belle. Cela dura encore quelques minutes avant que la suie se créait sur le tronc.

Kenji tourna alors la tête vers Azumi. La jeune fille était appliquée et concentrée pour atteindre son objectif. Elle enchaina la série de taos et porta le signe du tigre à sa bouche pour finalement relâcher les premières flammes de Konoha, base de toute une fondation. Elles brûlèrent l’air ambiant et vinrent s’écraser sur le tronc d’arbre avec force et conviction. Le feu crépitait doucement sur quelques feuilles qui avaient eu la malchance de se trouver sur une branche un peu basse. Et tout à coup, les deux filles relâchèrent leur puissant katon d’un commun accord pour faire s’embraser l’atmosphère. Cela ne dura que quelques secondes, mais ce fut intense et parfait. Les deux filles se retournèrent vers lui et il plongea un regard satisfait dans les leurs tout en se passant une main dans les cheveux.

Mais en voyant la mine fatigué de ces dernières et la dépense de chakra de Shinjin pour faire apparaître son arme, il comprit. Même s’il prônait la perfection, leur en demander autant dès le premier jour n’était pas très responsable. Il aurait aimé les voir donner encore plus, mais ils étaient encore jeunes et bientôt tout serait différent. Mais pour le moment, il fallait savoir s’arrêter et se reposer.

Il inspira doucement et se retourna pour se rendre prés de la petite rivière. Il allongea le bras pour dire aux aspirants de ne pas le suivre. Il avait besoin d’espace et s’ils venaient prés de lui, ils allaient le gêner. Il avança encore de quelques pas avant de se trouver dans une sorte de petit cercle entre la rivière et ses élèves. Il joignit ses mains l’une à l’autre et ferma les yeux doucement tout en se concentrant. Le chakra affluait dans son corps comme une seconde nature, le sang n’était plus qu’un vulgaire jouait de ses méridiens. Il sentait aussi l’une de ses trois affinités grandir en lui, la plus enfouit, la seule trace de son passé. Il ouvrit les yeux d’un geste vif, observant quelques secondes ses étudiants avant de poser avec force un genou sur le sol. Ses deux mains s’enfoncèrent dans le sol de quelques centimètres et la terre se mit à rugir avec force. Son chakra s’échappait pour venir faire prendre forme au petit périmètre tout autour de lui, c’était l’art du Doton, la peinture d’une vie passé.

La terre frémi laissant et s’écroula sur elle-même devant Kenji, créant un petit trou de terre et d’herbe fraiche. Le rugissement ne s’arrêta pas là, quatre petites mottes de terre apparurent tout autour du feu se laissant surplomber le sol de quelques centimètres. C’était un petit campement que Kenji venait de créer et lorsqu’il ressortit les mains du sol il continua à le perfectionner. D’un geste ample de la main il mit feu à la cuvette et se redressa pour inviter ses élèves à s’assoir autour du feu. La nuit était tombée entre temps. La douce étoile de mère nature apparaissait comme pour veiller sur ses enfants. La température regagna quelques degrés autour des flammes rouges et réchauffantes. C’était une nuit tout aussi douce que l’après-midi. La lune n’était pas encore apparue sur son chariot d’argent et se laisserait désirer encore une petite heure avant de donner son spectacle.

Kenji attendit que chacun d’entre eux sois installé autour du feu pour sortir de sa sacoche de ninja trois bento. C’étaient de petite boite dans lesquels avaient été gardé au chaud des denrées alimentaire. Cela allait leur redonner un peu de force avant de rentrer chez eux. Il les distribua avant de prendre place lui aussi devant la chaleur d’un feu de soirée. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre observant les flammes d’un regard songeur. Cela avait été une belle journée, et même s’ils ne se connaissaient pas tous depuis longtemps, un certain lien c’était créé. C’était ce qu’il fallait pour que l’équipe subsiste et qu’ils puissent tous partir en mission rapidement.

L’Uchiha inspira doucement et invita d’un regard doux ses élèves à manger avant de prendre la parole sur une voix plus posée qu’à l’accoutumée.

[Kenji] – La journée a été longue et difficile dans tous les domaines… Il reste une dernière chose à mettre en place dans votre entrainement pour aujourd’hui. Nous avons vu les bases sur lesquels vous allez vous appuyer durant toute votre carrière de shinobi. Il ne vous manque plus qu’une seule partie de cette base pour vous lancer dans l’entière construction de votre avenir.

Kenji passa une main dans son dos avant de la ramener vers le feu luisant devant lui. Il y avait trois kunai de facture simple qui rayonnèrent sous la chaleur des flammes. Quelques étoiles se reflétèrent dessus avant qu’il ne continue sa prise de parole.

[Kenji] – Une arme. Je ne vous offre pas la lame qui sera le prolongement de votre bras ou autre. C’est la plus simple de toute, mais elle ne vous fera jamais défaut que cela soit au corps à corps ou à distance. Un kunai est toujours utile en combat et chaque shinobi se doit d’en posséder quelques uns. Aujourd’hui, je vous en offre un chacun, apprenez à le manier quand vous serez chez vous.

D’un geste souple il envoya se figer au pied de ses élèves les trois kunais avant de reprendre la parole.

[Kenji] – Nous allons avoir une phase d’entrainement intensif, je prône l’excellence, car vous êtes les meilleurs. Sachez que rien n’est impossible quand on le veut vraiment. Dans la vie on ne retient que les numéros un, lorsqu’il y a un tournoi, seul le vainqueur voit son nom gravé à jamais dans les mémoires. Le second est oublié après un certain temps. Alors je vous le dis, si vous voulez être gravé dans les mémoires, avoir la reconnaissance que vous pensez vous être dût il va falloir le mériter, travaillez dur, avec sérieux et prouvez votre volonté par des actes.

Il se redressa légèrement, toussotant pour reprendre un ton un peu plus neutre.

[Kenji] – Maintenant, nous allons raconter un peu qui nous sommes et quel but nous souhaitons atteindre dans la vie. Il n’y a pas que le combat et l’entrainement, il faut réussir à se sortir de cette bulle de temps à autre pour décompresser et prendre du recul sur ce qui vous entour. Votre jugement n’en sera que plus éclairé après. Je vais commencer. Je fais parti du clan Uchiha et ais été promu Chuunin récemment. Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise personne qui nous fait face. Il y a juste des individus qui doivent vivre leur vie tranquillement. Nous sommes là pour assurer cette protection, agir dans l’ombre pour garder un certain équilibre. Mais objectif ne vous regarde pas pour le moment.

Il inspira doucement tout en se passant une main dans les cheveux. Il cachait encore de nombreuse chose à ses élèves, mais il voulait montrer l’exemple pour être sûr des réponses qu’il allait avoir. Il espérait solidifier encore un peu plus les liens qui les unissaient et en faire une véritable équipe.


Dernière édition par Kenji Uchiha le Dim 27 Déc - 0:19, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 13 Déc - 6:15

Dès que Ying eu terminer elle aperçue Azumi qui, elle aussi, avait réussi. Tous les deux apprenaient dans les mêmes temps, avec quelquefois un ou deux minutes de différence. C'était un bon avantage, car de cette façon l'une ou l'autre ne se retardait pas. Mais pour ce qui est de Jin', peut-être sera-t-il ralentit ou le contraire s'il était moins avancé... Mais bon, même si c'était le cas ce ne serait pas très grave. Tout le monde a un rythme différent pour apprendre et c'est très bien comme cela. Si tout être de ce monde avait le même rythme d'apprentisage se serait horrible ! Personne ne pourrait se vanter d'avoir réussi un exploit en peu de temps... Enfaîte pour ce point ça serait bien, mais une fillette de neuf ans pourrait battre une adolescente de quatorze ans et ça ce n'est pas gentil.

Lorsque Ying remarqua que son sensei partait vers la petite rivière elle crue qu'il fallait le suivre pour avoir les explications de la prochaine étape. Mais celui-ci leur fit signe de ne pas approcher. Il allait sans doute leur montrer un autre de ses pouvoirs. Il était vraiment très fort Kenji et il devait l'être bien plus qu'il essayait de le faire prétende. Ça se voyait : Uchiha, chuunin et chef d'équipe de l'équipe neuf. C'est sûr il est fort ! Trop fort ! Et un jour Ying connaitra autant de technique. Surement dans vraiment très longtemps, mais rien est impossible sauf pour les marchants. Mais cela n'est pas un préjugé seulement une réalité. Qui a déjà vue un marchant avoir une vie ? Vendre des trucs en passant son temps à dire : C'est la meilleure marchandise que vous pourrez trouver. Bien sûr... Il arrive à parcourir tous les villages sans les vendre ou ce les faire voler par les briguant... Ça doit vraiment être bon si même les briguant en veulent pas.

Comme Ying l'avait pensé Kenji faisait usage d'une autre technique impressionnante. Elle ne savait pas exactement ce qu'il faisait, mais un grand rugissement s'écroulait sous la terre. Il réussit alors à créer un trou de terre meuble et d'herbe. Peu de temps après fut le tour de quatre petites mottes de terre autour du trou central. Après quelques ajustassions compliqué il mit le feu au centre. À la toute fin ça donnait une espèce de campement ce qui signifiait que l'entraînement était terminé. Dommage qu'y n'est pas duré plus longtemps. C'était épuisant, mais distrayant.

L'après-midi était déjà terminé. Le soleil était même couché. Le temps avait passé si vite, mais la température avait resté très douce et donc Ying n'avait presque rien remarqué. C'était surprenant pour une journée d'automne. Ni pluie, ni vent froid et fort ou la moindre trace qui pourrait laisser croire que l'hiver approchait. Tout était calme pour le moment et les astres rendait ce soir encore plus paisible. La lune n'était pas pleine, mais elle enluminait comme toutes les étoiles réunies. Ying regarda le ciel quelque seconde avant d'aller rejoindre les autres autour du feu.

Lorsque tous les trois fut bien installé autour de ce magnifique feu, Kenji sorti des petits repas appeler bento. Il les distribua. Lorsqu'il fut rendu au tour de Ying celle-ci le remercia. Juste après, il alla s'asseoir sur une motte de terre qui était autour du feu. Ying regarda la boite durant un court moment tout ça lui donnait faim... Surtout avec l'entraînement qu'elle venait de vivre. Malgré tout, elle n'y toucha pas. C'était impolie de commencer à manger sans attendre.

Après une courte inspiration le chuunin invita gentiment du regard ses élèves à manger. Ce que Ying apprécia grandement. La jeune fille commença tranquillement à manger en écoutant attentivement son sensei. Elle ne voulait rien rater de ses explications.

[Kenji] – La journée a été longue et difficile dans tous les domaines… Il reste une dernière chose à mettre en place dans votre entrainement pour aujourd’hui. Nous avons vu les bases sur lesquels vous allez vous appuyer durant toute votre carrière de shinobi. Il ne vous manque plus qu’une seule partie de cette base pour vous lancer dans l’entière construction de votre avenir.

Kenji sorti trois kunai de derrière lui. Ying les regardas entre deux bouchées de ce repas délicieux. Est-ce que c'était le moment ou un sensei demande à ses élèves de s'entre tuer pour leur propre honneur ? Mais bon, Ying n'avait pas trop peur, car elle avait un peu l'avantage : Azumi n'avait que neuf en et Shinjin était aveugle. Ces deux fait n'avais aucun rapport, mais quoi qu'il en soit c'était tout de même un sorte d'avantage.

[Kenji] – Une arme. Je ne vous offre pas la lame qui sera le prolongement de votre bras ou autre. C’est la plus simple de toute, mais elle ne vous fera jamais défaut que cela soit au corps à corps ou à distance. Un kunai est toujours utile en combat et chaque shinobi se doit d’en posséder quelques uns. Aujourd’hui, je vous en offre un chacun, apprenez à le manier quand vous serez chez vous.

Il leur lança devant eux avant de continuer. Ying le pris durant ce temps et l'observa tout en écoutant le reste du discoure à Kenji.

[Kenji] – Nous allons avoir une phase d’entrainement intensif, je prône l’excellence, car vous êtes les meilleurs. Sachez que rien n’est impossible quand on le veut vraiment. Dans la vie on ne retient que les numéros un, lorsqu’il y a un tournoi, seul le vainqueur voit son nom gravé à jamais dans les mémoires. Le second est oublié après un certain temps. Alors je vous le dis, si vous voulez être gravé dans les mémoires, avoir la reconnaissance que vous pensez vous être dût il va falloir le mériter, travaillez dur, avec sérieux et prouvez votre volonté par des actes.

Ying espérait que ses entraînements arrivent à ce que Kenji attendait d'eux. Il demandait l'excellence, mais l'étudiante doutait qu'elle puisse y arriver. Tout était possible, c'est sûr, mais rien ni personne n'est parfait. Alors, même avec beaucoup d'effort ce n'est pas toujours possible. Tout comme le fait d'être oublié ou gravé dans la mémoires des gens. Malgré ça, tout le monde fini par être oublié un jour ou l'autre... Même les plus forts. La seule différence c'est le temps. Comme par exemple : si un marchant meurt, personne ne s'en rendra compte. Mais si un Hokage perd la vie pour son village il sera oublié seulement après une centaine d'année.

[Kenji] – Maintenant, nous allons raconter un peu qui nous sommes et quel but nous souhaitons atteindre dans la vie. Il n’y a pas que le combat et l’entrainement, il faut réussir à se sortir de cette bulle de temps à autre pour décompresser et prendre du recul sur ce qui vous entour. Votre jugement n’en sera que plus éclairé après. Je vais commencer. Je fais parti du clan Uchiha et ais été promu Chuunin récemment. Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise personne qui nous fait face. Il y a juste des individus qui doivent vivre leur vie tranquillement. Nous sommes là pour assurer cette protection, agir dans l’ombre pour garder un certain équilibre. Mais objectif ne vous regarde pas pour le moment.

Ying avala un morceau de nourriture avant de regarder ses coéquipier. Personne ne semblait vouloir répondre en premier alors, elle décida de commencer. Elle ne savait pas quoi dire encore, mais elle improviserait. Elle réfléchie quand même un court moment puisque, elle n'avait pas vraiment envie de commencer à parler sans avoir une vague idée de quoi dire. Rien ne lui venais à l'esprit et donc, t'en pis.

[Ying] Puisque personne ne parle je vais commencer. Moi je fais partie de la famille Niwa et je suis la dernière... [ elle baissa ses yeux pour regarder le kunai qui était dans sa main droit] Je me rappelle de cette journée, il y avait eu beaucoup sang... [elle releva les yeux sur l'équipe et voyant qu'elle n'était pas dans le bon sujet elle se reprit ] Je suis aspirante et plus tard j'aimerais être l'une des meilleures ninja au Genjutsu. J'aimerais pouvoir prouver aux gens qu'ils ont eu tord à mon sujet.

L'étudiante s'arrêta là. C'était vague comme description, mais elle n'avait pas vraiment envie d'en rajouter. De toute façon, ce n'était pas très intéressant et ils n'avaient sans doute pas envie qu'elle leur conte quoi que ce soit d'autre. Par contre, c'était déjà bien mieux que la première présentation.
Shinjin Isatsu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Lun 21 Déc - 17:52

Kenji-senseï avait l’air content de moi. Je l’étais aussi, si ce n’est plus. Une nouvelle technique venait s’ajouter à mon cursus, et cela ouvrait la porte, comme à chaque technique, à beaucoup de stratégies différentes. Possibilités et statistiques vont de paires, bien qu’elles deviennent de plus en plus complexes au fur et à mesure de mon évolution. J’arrête la technique. Savoir que je peux la faire me suffit pour le moment, la durée durant laquelle je peux la tenir n’est pas encore tout à fait nécessaire.
De leur côté, Ying et Azumi, ont, semble-t-il, maîtrisé un des plus célèbres jutsu de Konoha. Je parviens à ressentir le chakra, puis la chaleur qu’elles expulsent de leur corps avec de consumer la cible dans un torrent de flammes. Kenji a réussi à nous faire faire de bonnes choses, et cela en une journée. Sommes-nous devenus des génies, à force de sa volonté que nous en soyons ?

Je suis épuisé. Et content de moi. Le mélange des deux est une sensation agréable. Le salaire d’une journée bien occupée. La terre se met à bourdonner. Kenji a vaguement enchaîné ce qui pourrait être une série de taos. Un doton ? Surement. Après le façonnement de Kenji, je suis obligé de remettre mes sens à zéro pour chercher à savoir ce qu’il est devenu. Je l’ai pes le temps, qu’il met le feu à quelque chose. Le reste, je le devine avant de le sonder. C’est la fin de la journée, et il nous met à l’aise, en nous invitant à une pause au coin du feu. Il n’est pas aussi inflexible qu’il y paraît. La question de l’autorité se fait sentir. Je ne me serais pas permis de faire ça. Trop de familiarités. Ce n’est pas une bonne chose. Ce n’est pas un grand frère, mais notre supérieur hiérarchique, nous devons lui obéir. Et cela ne va pas faciliter la tâche, lorsque ce sera qui se retrouvera en mauvaise posture. Tu aurais peur de perdre tes élèves ? Oui, et pour cela, je limiterai nos liens, afin qu’ils partent quand je leur dirai de partir, me laissant seul face à un destin incertain.

Je m’assois. Trop fatigué pour attendre qu’on m’y invite. Ying et Azumi font de même. L’autorité et l’égard face à Kenji change déjà… et moi, comme à chaque fois que je suis dépassé, j’analyse. C’est affolant. Je ne fais que ça. Analyser, calculer, interpréter. Ce sont mes mots d’ordres. Exténué, je continue.
Dans mes mains, Kenji dépose un bentô, tout comme dans celles de mes partenaires. Ca va me faire du bien. Je sors les deux baguettes de leur orifice, et je me mets à manger. Après dégustation au premier degré, il s’avère que ce n’est pas un bentô très élaboré, aussi, je me permets de ne pas faire trop attention au goût, et de le manger, en m’empêchant de trop avoir l’air de le dévorer. Retour des bonnes manières. Ce sont mes forces qui reviennent. Rien que le fait de le voir et de le sentir me redonne des forces. L’effet du conditonnement.


[Kenji] – La journée a été longue et difficile dans tous les domaines… Il reste une dernière chose à mettre en place dans votre entrainement pour aujourd’hui. Nous avons vu les bases sur lesquels vous allez vous appuyer durant toute votre carrière de shinobi. Il ne vous manque plus qu’une seule partie de cette base pour vous lancer dans l’entière construction de votre avenir. Une arme. Je ne vous offre pas la lame qui sera le prolongement de votre bras ou autre. C’est la plus simple de toute, mais elle ne vous fera jamais défaut que cela soit au corps à corps ou à distance. Un kunai est toujours utile en combat et chaque shinobi se doit d’en posséder quelques uns. Aujourd’hui, je vous en offre un chacun, apprenez à le manier quand vous serez chez vous.

Un projectile vient se planter devant moi. Je le prends de ma main libre, et parcours ses contours de ma main libre, en posant, de l’autre, les baguettes sur le bentô bien entamé, que je compte finir. C’est une arme basique, comme j’ai pu en tâter au dojo Hyuuga. Mais c’est la première qui est réellement à moi. Bien que je considérerai ma première arme, ou mon premier matériel, qu’une fois que je l’aurais acheté avec ma solde de ninja. Le fruit d’un dur labeur, qui servira à en exécuter d’encore plus durs. Je souris, range l’arme dans mon Haori. Dans la poche, il y a quelque chose de mouillé. Je en vois pas ce que ça peut-être.
C’est le papier que m’a donné Kenji au début de l’entraînement. Trempé. Je ne comprends pas. S’il est censé indiquer mon type de chakra, alors ce sera l’eau. C’est un peu embêtant, pour un village qui préfère manier le feu. Je le plie, l’emballe, et le remet à côté du kunaï, bien au chaud dans la poche intérieur de mon manteau.

[Kenji] – Maintenant, nous allons raconter un peu qui nous sommes et quel but nous souhaitons atteindre dans la vie. Il n’y a pas que le combat et l’entrainement, il faut réussir à se sortir de cette bulle de temps à autre pour décompresser et prendre du recul sur ce qui vous entour. Votre jugement n’en sera que plus éclairé après. Je vais commencer. Je fais parti du clan Uchiha et ais été promu Chuunin récemment. Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise personne qui nous fait face. Il y a juste des individus qui doivent vivre leur vie tranquillement. Nous sommes là pour assurer cette protection, agir dans l’ombre pour garder un certain équilibre. Mais objectif ne vous regarde pas pour le moment.

Je n’ai jamais été très extraverti. Cela aurait pu me poser problème, mais vu qu’il fixe lui-même son jardin secret, cela de me posera aucun état d’âmes de ne rien révéler de moi, trop personnel. Je leur dirai ce qu’ils doivent savoir, ce que Kenji doit savoir, qu’il puisse interpréter mes mouvements et mes réactions dans le futur. Ce que je veux, pour l’instant, c’est rien. J’ai choisi la voix du shinobi car mon clan n’aurait pas tolérer que je m’oriente vers un autre métier. Et parce que j’éprouve quelques facilités dans cette voix là. Fonder une famille, travailler dur pour que la maison marche, c’est un peu trop de responsabilités. Tandis que shinobi, tuer un homme de temps à autres, faire quelques missions, c’est en quelques sortes un peu plus peinard. Peut-être que c’est pour cela que j’ai un peu plus de recul dans des situations, je dénigre ma voix.

[Ying] Puisque personne ne parle je vais commencer. Moi je fais partie de la famille Niwa et je suis la dernière. Je me rappelle de cette journée, il y avait eu beaucoup sang... Je suis aspirante et plus tard j'aimerais être l'une des meilleurs ninjas au Genjutsu. J'aimerais pouvoir prouver aux gens qu'ils ont eu tord à mon sujet.

Un passé difficile. Elle a vu, ce dont moi, j’ai été préservé. Et cela va la rendre plus forte, mais elle sera toujours dans la crainte de perdre des êtres aimés, que ce passé se réitère. Ceci explique cela. Je saurais peut-être argumenter, une fois… mais là, je n’en ai pas envie.
C’est étonnant, mais j’apprécie le moment présent, ce feu qui nous réchauffe, le fait d’être ici, à quatre, de parler, de se satisfaire de ce bentô (que j’ai recommencé à manger), de prendre conscience de notre évolution de la journée, et, pour ma part, de l’envie de notre senseï de souder une équipe avec laquelle il se sent bien. Azumi ne parlera peut-être pas, et si je m’écoutais, j’attendrais d’être le dernier à parler pou moduler les paroles en fonction de ce que j’ai entendu, mais là, la flemme. Kenji-senseï commence à s’ouvrir, d’un point de vue purement stratégique, en faire de même, c’est lui montrer qu’on abonde en son sens, que j’évolue, je m’extravertis… Mais ce n’est pas pour autant que tu dois lui révéler ton fort intérieur.

[Jin’] – Je suis un Hyuuga, et en tant que tel, j’ai une place de choix à tenir. Aussi je serais une rude concurrence pour vous.

Léger sourire, après cette pointe d’humour à l’égard de mes coéquipières. Je reprends un peu de riz. J’espère qu’elles ne penseront que je les prenne de haut, c’est ce qui arrive, en général, quand je m’essaie à l’humour. Par sureté, j’essaierai de rectifier le tir.

[Jin’] – C’est ma première équipe, et je dois avouer que je suis ravi. Je dis rarement ce que je pense, je parle rarement, même. Aussi, il faudra vous habituez à moi et à mon silence, mais sachez que… je vous apprécie beaucoup.

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Mar 22 Déc - 6:18

[Désolé du retard, j'ai pas vraiment eu le temps ni l'envie de Rp cette semaine. J'ai quand même réussit à poster =)]

Tome 1

Chapitre 7 – 4
Donne-moi la force.

Étendue, confortable, relaxant éternellement. On pouvait voir l'ombre des nuages blanchâtres survoler les eaux scintillant sous la faible lumière du soir. La fin du règne de cet astre lumineux allait bientôt prendre fin pour laisser la lune dominer les cieux. Le soleil allait revenir après que les autres pays aient profité de sa lueur brûlante. Il faisait cette ronde une centaine de fois par année et s'y était habitué. Maintenant, la véritable question était : quand est-ce que cette boule de feu allait cesser ses vas et vient et ainsi laisser la terre se changer en énorme boule de glace flottante ? C'était sans doute le moment le plus redouter des humains. Ceux-ci s'amusait à se faire la guerre pour se chicaner les différentes terres et pour posséder le plus grand pouvoir possible. Mais quand est-ce que les dieux en auront marre de leurs petits jouets ? Quand se décideront-ils à stopper cette souffrance et cette méchanceté qu'ils ont eux-même créer ? Les humains seront certains de leur colère seulement et seulement si le soleil s'éteint. Il était leur unique source de chaleur dans ce vaste univers. S'il n'était plus là, que deviendraient-ils ?

Azumi s'amusait à se poser des questions sur leur véritablement but dans ce monde. Pourquoi les humains étaient-ils là, dans quel but ils y étaient et surtout : pourquoi leur avoir confié la précieuse substance qu'est le Chakra ? Était-ce pour faire la guerre ou pour offrir à cette race la chance d'être la plus intelligente ? Peut-être qu'au tout début de l'histoire, cette énergie ne leur était pas encore offert. Peut-être était-ce un homme qui l'avait créé et non les dieux.

La fillette était étendue sur le sol. Il était confortable et elle se détendait en espérant pouvoir le faire éternellement. Elle savait tout de même que ce n'était pas en dormant qu'elle réussirait à devenir une grande femme. Il fallait montrer au joli Uchiha que l'aspirante n'était pas une bonne à rien pour qu'il puise lui offrir ce qu'elle voulait. Le pouvoir. Celui qu'elle désirait depuis un bout de temps déjà. Et elle l'obtiendra seulement si son nouveau Sensei le lui donnait. Depuis sa renter à l'académie, Azumi n'avait eu personne pour l'aider à progresser. Il y avait les amphithéâtre, certes, ils étaient trop remplit pour pouvoir jouir pleinement de l'enseignement d'un professeur. Aujourd'hui, elle avait la chance d'apprendre tout en tissant des liens avec des personnes qui, éventuellement, pourrait devenir de bons amis. L'orpheline avait droit à un entraînement presque privé qu'il ne fallait pas négliger. Chaques secondes lui servait. Chaques secondes l'aidaient à s'approcher de son but.

C'est après quelques secondes de questionnement que l'étudiante remarqua le sourire satisfait de Kenji. Elle le lui rendit en affichant un air qui lui démontrait toute la fierté qu'elle ressentait envers elle-même et ses coéquipiers. Ils devenaient grands. Jin' avait réussi la métamorphose, la première technique que la jeune fille avait appris. Les images de ce jour lui revint en tête. Elle préféra les effacer rapidement. Ying avait réussi le Katon en même temps que la fillette. Elles étaient donc du même niveau. Que voilà une belle opportunité pour montrer au jeune Uchiha qu'elle était la meilleure en matière de progression. Pour le moment, les deux jeunes filles étaient tout aussi forte. Mais bientôt, Azumi la surpassera.

L'aspirante aurait voulu poursuivre l'entraînement, mais son corps ne semblait pas désirer la même chose. Elle était faible. C'était sans doute la première fois de sa vie qu'elle sentait une aussi grande fatigue. Ses entraînements avaient toujours été très courts et très simples. Les techniques qu'elle avait apprises étaient, elles aussi, très simples. Mayo avait raison. Azumi ne savait pas grand-chose des ninja et elle avait légèrement sous-estimer la marche à atteindre pour être la plus forte. Mais tout cela n'était que détail. Haute ou pas, l'orpheline allait sauter par-dessus facilement.

En le suivant du regard, la jeune fille regarda son Sensei s'approcher de la rivière. Celle qu'il avait traversé grâce à son Genjutsu. La fillette allait se lever pour le rejoindre, mais comme pour l'arrêter, Kenji tendit sa main vers eux pour qu'ils n'avancent pas. Leur professeur allait sans doute leur montrer une nouvelle technique. Ensuite, les deux jeunes filles devraient l'apprendre. Il plaqua ses mains l'une contre l'autre et apposa son genou sur le sol. La terre se mit à trembler et un campement improvisé se forma devant les yeux ébahit des étudiants. Surprise devant ce minuscule tremblement de terre, Azumi se redressa pour mieux observer la scène. De petites mottes de terre avaient été crées pour que quatre personnes puissent s'asseoir sur chacune d'entre elles et un feu se dressait au milieu de toute cette herbe.

Sans attendre, les autres se levèrent et allèrent s'asseoir sur les petits bancs naturels. L'étudiante les suivi sans se faire attendre. Elle s'installa et tendit les mains vers le feu pour se réchauffer. La nuit était douce, mais la chaleur était si réconfortante qu'elle ne put s'en empêcher. C'était comme si le feu allait guérir toutes ses blessures. La jeune fille observa ses coéquipiers. Ils étaient sages et semblaient. L'orpheline avait eu de la chance d'être tombé sur des gens comme eux.

Un petit bento apparut soudainement devant ses yeux. C'était Kenji qui lui donnait à manger. Il avait tout prévu, ce fou. Azumi lui sourit et le remercia. En oubliant la politesse, elle prit la petite boîte et l'ouvrit rapidement. Elle attendit qu'un de ses coéquipiers prennent la première bouchée pour commencer le sien. La fillette ne voulait pas paraître gourmande devant ses nouveaux amis. Cela faisait quelques minutes qu'ils avaient commencé à s'empiffrer. Le silence planait. C'était un peu emmerdant comme ambiance. L'étudiante avait hâte que ce malaise entre les membres de l'équipe neuf tombe enfin pour qu'ils puisent discuter librement. Mais ils se connaissaient peu. C'est Kenji qui prit la parole le premier.

Kenji - La journée a été longue et difficile dans tous les domaines... Il reste une dernière chose à mettre en place dans votre entrainement pour aujourd'hui. Nous avons vu les bases sur lesquels vous allez vous appuyer durant toute votre carrière de shinobi. Il ne vous manque plus qu'une seule partie de cette base pour vous lancer dans l'entière construction de votre avenir.

Il sortit trois Kunai.

Kenji - Une arme. Je ne vous offre pas la lame qui sera le prolongement de votre bras ou autre. C’est la plus simple de toute, mais elle ne vous fera jamais défaut que cela soit au corps à corps ou à distance. Un kunai est toujours utile en combat et chaque shinobi se doit d’en posséder quelques uns. Aujourd’hui, je vous en offre un chacun, apprenez à le manier quand vous serez chez vous.

Une arme se planta près de sa jambe. Elle la retira du sol et l'examina avec attention. Sa lame était tranchante et il était vrai qu'elle ne serait pas la plus puissante, mais serait très utile. Un jour, trancherait-elle la chair ? La fillette grimaça en songeant à cette possibilité. Azumi n'avait jamais blessé quelqu'un et ça lui serait étrange de le faire.

Kenji - Nous allons avoir une phase d’entrainement intensif, je prône l’excellence, car vous êtes les meilleurs. Sachez que rien n’est impossible quand on le veut vraiment. Dans la vie on ne retient que les numéros un, lorsqu’il y a un tournoi, seul le vainqueur voit son nom gravé à jamais dans les mémoires. Le second est oublié après un certain temps. Alors je vous le dis, si vous voulez être gravé dans les mémoires, avoir la reconnaissance que vous pensez vous être dût il va falloir le mériter, travaillez dur, avec sérieux et prouvez votre volonté par des actes. Maintenant, nous allons raconter un peu qui nous sommes et quel but nous souhaitons atteindre dans la vie. Il n’y a pas que le combat et l’entrainement, il faut réussir à se sortir de cette bulle de temps à autre pour décompresser et prendre du recul sur ce qui vous entour. Votre jugement n’en sera que plus éclairé après. Je vais commencer. Je fais parti du clan Uchiha et ais été promu Chuunin récemment. Je ne pense pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise personne qui nous fait face. Il y a juste des individus qui doivent vivre leur vie tranquillement. Nous sommes là pour assurer cette protection, agir dans l’ombre pour garder un certain équilibre. Mais objectif ne vous regarde pas pour le moment.

Il lui avait semblé avoir été claire lors de sa dernière présentation. Il n'y avait rien à ajouter. Elle voulait ce qu'elle voulait, elle était là pour cela et ils savaient qui elle était. Que dire de plus ? Son passé lui appartenait. Pas question qu'ils sachent les souffrances qu'elle avait dû endurer lors de son enfance. Quelques jours plus tôt, elle s'était fait la promesse de ne plus jamais penser à son père et à son ancienne vie. Maintenant elle était une Itô et elle était née à neuf ans. Azumi ne parla pas, puisqu'elle n'avait pas envie d'en dire plus sur elle. Impatiente et sans doute mal à l'aise, Ying prit la parole. Elle ne semblait pas apprécier le fait qu'elle soit la première, voulant sans doute se fier à la réponse des autres pour bâtir la sienne. C'était un mouton qui aimait bien suivre.

Ying - Puisque personne ne parle je vais commencer. Moi je fais partie de la famille Niwa et je suis la dernière...Je me rappelle de cette journée, il y avait eu beaucoup sang... Je suis aspirante et plus tard j'aimerais être l'une des meilleures ninja au Genjutsu. J'aimerais pouvoir prouver aux gens qu'ils ont eu tord à mon sujet.

Sa coéquipière avait elle aussi eut une enfance difficile. Elle semblait par contre avoir plus de facilité à en parler ouvertement. Jin' poursuivit, voyant que sa jeune amie ne répondait pas.

Shinjin - Je suis un Hyuuga, et en tant que tel, j’ai une place de choix à tenir. Aussi je serais une rude concurrence pour vous.

Son attention fut tout de suite diriger vers lui lorsqu'il parla de concurrence. Une rude concurrence à cause de sa descendance ? Que peut faire un Hyuga aveugle sauf bien sûr métamorphoser un Kunai ? C'était à lui de leur montrer. Azumi sourit chaleureusement face à ce défi qu'elle tenterait de relever sans hésiter. La fillette croyait que sa véritable rival était Ying. Jin' venait tout juste de lui montrer qu'il était prêt à se prêter au jeu avec elles. Ce sera drôle comme partie.

Shinjin - C'est ma première équipe, et je dois avouer que je suis ravi. Je dis rarement ce que je pense, je parle rarement, même. Aussi, il faudra vous habituez à moi et à mon silence, mais sachez que... je vous apprécie beaucoup.

L'orpheline joua joua avec ses doigts, voyant son tour arriver. Elle regardait le sol et releva les yeux vers son coéquipier après quelques secondes avant de dire :

Azumi - T'as l'air d'un garçon chympathique, Jin'. Moi je fais partie de la famille Itô. C'est mon grand-père qui m'a poussé à devenir Ninja. Il croit surtout que je suis incapable de devenir un bon Shinobi. C'est sans doute la chose qui me pousse à poursuivre mon apprentissage. Je veux lui montrer que ce qu'il dit à propos de mon incompétence est faux. Les autres disent que je suis quelqu'un qui maîtrise bien le chakra... En tout cas, pour une fille de mon âge. Je veux seulement qu'ils oublient mes neuf ans et qu'ils me traitent comme si j'étais un ninja quelconque. Je me demande si leur avis serait toujours le même si j'étais plus âgée.

Elle évita, bien entendu, de parler de son véritable père et de ce qu'il c'était passer avant le jour où Haruna l'avait recueillit dans sa famille. Car comme Kenji l'avait mentionné plus tôt, cela ne les regardait pas pour le moment.

...


Dernière édition par Azumi Itô le Dim 2 Mai - 21:02, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Dim 27 Déc - 1:31

Kenji voyait avec bonheur son équipe prendre forme, et surtout prendre vie. Maintenant qu’ils étaient fatigués, ils allaient laisser tomber leur barrière de défense naturelle pour s’ouvrir. Entre eux, après cette première soirée, cela ne sera plus jamais pareil. Même s’ils sont tous les trois avides de puissance et de reconnaissance, ils ne se laisseraient jamais tomber les uns et les autres. C’était de grand ninja en devenir, Kenji en était certain. Il avait là, la meilleure équipe de Konoha et elle possédait l’un des plus puissant chuunin du village. Il sourit intérieurement et les regarda manger en silence.

La lune daigna enfin apparaitre pour les éclairer même si le feu de camp se chargeait déjà de cette tâche avec brio. Le manteau noir qu’elle arborait en cette soirée se serti de plus en plus de paillette étoilée dans des proportions parfaitement ajustés. C’était une belle nuit qui débuté sur le pays du feu, malgré le sentiment froid qui rongeait le dos du chuunin, il sentait que la neige, qui ne tarderait à tomber, serait douce comme l’automne que venaient de vivre les habitants du village. Les arbres frémissaient de temps à autre autour d’eux dans une mélodie qui n’avait rien d’effrayante.

Kenji se passa doucement une main dans sa chevelure sombre et voyait qu’une envie soudaine de parler rongeait la plus âgée des deux filles qu’il dirigeait. Ying prit la parole d’un ton motivé et sérieux. L’Uchiha commençait à l’apprécier, il aimait cette fouge mélangé à un volontarisme sans limite. Elle donnait d’elle sans compter et cela lui permettrait d’atteindre les sommets rapidement. Kenji serait son guide de montagne.

Il l’écouta en silence tandis qu’elle parlait d’un sujet sérieux, son passé. Elle devait avoir souffert comme la plus part des jeunes ninjas s’engageant dans la voix du shinobi. Du sang, ce même liquide qu’elle ne cesserait de faire couler dans un futur qui n’était pas aussi lointain qu’elle pouvait le croire. Sa volonté à prouver sa valeur était l’une de ses qualités primordiale que Kenji appréciait. Il aimait la voir pleine de vie et enthousiaste à montrer qu’elle pouvait accomplir de grande chose. Une joie de vivre assez communicatrice car elle réussissait à arracher à l’Uchiha un sourire de temps à autre. C’était un atout qu’elle possédait, mais elle ne devait pas encore s’en douter.

Le silence s’installa à la fin de la prise de parole de la jeune fille. Kenji ne dit rien mais l’observa avec intéressement. Il voyait les flammes danser entre eux tandis que le regard de Ying croisa le sien quelques secondes. Il ne laissa rien transparaître, mais pour cette journée, il était fier d’elle. Il tourna alors la tête vers Shinjin qui avait décidé d’enchainer.

Kenji appréciait le fait que le Hyûuga ne se cache pas derrière son handicape. Même s’il semblait introverti il faisait des efforts qui étaient bon pour l’équipe. Il tenta même un peu d’humour, et l’Uchiha esquissa un petit sourire. Voir son élève souhaiter atteindre son niveau était un beau compliment mais aussi la preuve d’une motivation assez importante. Kenji aimait les gens motivés mais sérieux et réalistes. Shinjin faisait parti de ces individus pas forcément très puissants mais qui connaissaient leur limite et réussissaient à établir des stratégies intelligentes en analysant une situation. C’était un élément important dans une équipe. Il serait alors un maillon de l’équipe neuf sur lequel il faudrait compter.

Kenji posa finalement les yeux sur celle qui semblait avoir le plus de potentiel dans le groupe. Il était certain qu’au vue de son âge, Azumi deviendrait une grande kunoichi. C’était d’ailleurs pour cela que Kenji voulait prendre son entrainement et sa formation en main. Il sentait que de grandes choses pouvaient découler de la fillette dans un avenir proche. Elle parla de ses origines et de son futur. Ses dires n’étaient pas ceux d’une enfant de neuf ans, elle était bien plus réfléchit que certains genin de vingt ans. Même si elle semblait posséder une motivation parallèle à celle de sa partenaire Ying, une autre émotion ressortait de son discours, celle de la réussite. L’excellence pouvait l’atteindre. Kenji le sentait.

Il avait devant lui trois jeunes pousses qui étaient nées pour devenir les plus belles plantes du village. C’était encore de simple mortel et il leur ferait emprunter le chemin des dieux qui les mèneraient dans le temple de la renommée. Il se passa doucement une main dans sa chevelure sombre tout en se redressant devant le feu qui lui arrivait à la taille. Il plongea son regard noir sur chacun de ses élèves et inspira doucement avant de prendre la parole d’un ton neutre.

[Kenji] – Je crois au destin, et si vous êtes sous mes ordres c’est que vous êtes destiné à devenir de grand ninja. Je vous y aiderais, il va falloir travailler dur et avec sérieux. Mais vous serez fier du résultat.

Il prit son sac à dos qui trainait prés de lui sur le sol et l’enfila. Il se massa doucement le cou avec sa main gauche avant de reprendre.

[Kenji] – Cette journée n’était que le début et une infime partie de ce que je vais vous apprendre. Mais toute chose à une fin, entrainez vous à manier vos kunai chez vous et réfléchissez à une formation de combat que l’on pourrait adopter. On se reverra rapidement.

Il enchaina une série de taos doucement. S’ils avaient bien observé la démonstration de tout à l’heure ils devineraient ce qu’il allait faire.

[Kenji] – La prochaine fois j’en demanderais plus.

Sur ces mots, son corps se décomposa en une dizaine de corbeau qui s’envola par-dessus la cime des arbres. Il réapparut non loin sur une branche, sans que ses élèves puissent le voir. Il jura intérieurement et se promit d’apprendre la téléportation dans les mois qui suivraient car enfermer toute son équipe dans un genjutsu était assez facile pour le moment. Mais s’ils progressaient véritablement, cela deviendrait plus cornélien et il aimait les entrées avec classe. Il se passa doucement une main dans les cheveux et descendit de son arbre. Il partit en direction de la lisière de la forêt interne de Konoha pour rentrer chez lui sous cette nuit étoilée. Cette première journée en tant que chef d’équipe n’était pas du tout comme il l’avait imaginé. Il s’était attendu à recevoir de minable aspirant n’ayant aucune confiance en eux ou se croyant bien plus fort qu’ils ne l’étaient.

Mais Azumi, Ying et Shinjin n’étaient pas comme cela. Ils étaient jeunes et grandiraient avec Kenji, pour devenir grand, fort et sage. C’était l’équipe neuf, c’était l’avenir de Konoha.

[-150£ pour trois Kunai FQ]

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Mer 6 Jan - 23:19

Tome 1

Chapitre 7 – 5
Donne-moi la force.

La journée tirait à sa fin et c'est sans pleures qu'elle irait se coucher. L'entraînement avait été long et ardu. La fatigue la prenait un peu plus à chaque minute. Par contre, elle savait que, demain, une nouvelle sensation abriterait son corps. Un nouveau pouvoir. Celui des flammes de Konoha. Grâce à Kenji, les petits étudiants qu'ils étaient avait grandi et s'approchaient du jour où ils seraient prêts à prendre leur vie en main et poursuivre leur apprentissage seul. Mais ce moment était encore loin. Il y avait tant de choses que ces enfants ignoraient et que l'Uchiha leur enseignera. La marche de la perfection était haute. Heureusement, l'équipe neuf avait les jambes assez longues pour l'atteindre.

Azumi était fière de l'équipe sur laquelle elle était tombée. Pour l'instant, ils semblaient tous de la même force, ils étaient tous étudiants et ils avaient autant de chances de devenir l'un de ces Shinobis légendaires que plusieurs admires. Pour l'instant, l'harmonie régnait au sein de leur groupe. Mais tout cela pouvait très vite changer. La fillette avait comme l'impression que certain s'amusait à cacher leur véritable personnalité. Le temps leur dira s'ils sont vraiment faits pour s'entendre ou si tout cela n'est qu'une illusion.

L'étudiante savait que Ying avait quelques problèmes familiaux. Elle le savait puisqu'elles s'étaient rencontrées quelques jours plus tôt aux sources chaudes du village. Ce fut une excellente journée. La jeune fille avait été très sympathique avec Azumi. Seulement, cette dernière ignorait beaucoup de sa nouvelle amie. Il semblerait qu'elle ait vécu des choses plutôt traumatisantes lors de son enfance. Elle en saura peut-être plus lorsqu'elles se connaîtront suffisamment pour se confier l'une à l'autre.

Alors que la petite Niwa décida de parler d'elle en révélant peu à peu son passé obscur, Jin' pencha plutôt pour une description de lui-même. Il affirma qu'il préférait être silencieux et qu'il ne parlait pas beaucoup. L'orpheline l'avait déjà remarqué. Mais cela n'était pas un problème. Il était normal d'être un peu timide les premiers jours. Elle espérait seulement que ce mur qu'il s'était bâti tombera rapidement.

Tant qu'au jeune Chuunin, il préféra de garder tout pour lui. Ses objectifs, son passé... Il mentionna seulement son nom et ses origines. Puis, il conclu que c'était suffisant. Ce fut un peu énervant puisqu'aucun des membres savait à qui ils avaient affaire. Le temps allait leur en apprendre plus sur lui.

Azumi termina rapidement son bento. Elle déposa les baguettes au fond de la boîte, puis la déposa sur le sol. Elle avait prit la dernière bouché lorsqu'elle remarqua que tous les regards étaient figés sur sa pauvre personne. Son discourt avait pourtant été très bien. Peut-être que la jeune fille avait dit quelque chose qui les avait fâché ? Peu importe, tous ces yeux l'intimidaient. Ce lourd silence cessa lorsque Kenji se passa une main dans les cheveux. C'était sans doute le geste qui revenait le plus souvent chez lui. Il se leva, puis regarda chacun de ses élèves. Il allait parler.

Kenji - Je crois au destin, et si vous êtes sous mes ordres c’est que vous êtes destiné à devenir de grand ninja. Je vous y aiderais, il va falloir travailler dur et avec sérieux. Mais vous serez fier du résultat.

L'étudiante en était persuadée bien avant qu'il le dise. Avec un Uchiha, aucun doute. La réussite était assurée. Même sans Kenji, Azumi était destinée à devenir un grand Ninja.

Elle sourit puis le suivit du regard. Le jeune homme ramassa son sac après s'être levé et reprit.

Kenji - Cette journée n'était que le début et une infime partie de ce que je vais vous apprendre. Mais toute chose à une fin, entrainez-vous à manier vos kunai chez vous et réfléchissez à une formation de combat que l'on pourrait adopter. On se reverra rapidement.

L'attention de la jeune fille se dirigea vers sa nouvelle arme. Elle caressa la lame en s'imaginant en train de la manier habillement. Jamais elle ne s'était servie d'un objet pour faire du mal à un être. La seule fois où elle avait osé gifler quelqu'un, c'était lors d'une mission de rang D avec un jeune homme nommé Evan. Il faudra piler sur sa gentillesse si elle voulait devenir un bon Shinobi. Les derniers mots de Kenji résonnèrent jusqu'au plus profond de son être.

Kenji - La prochaine fois j'en demanderais plus.

Cette voix fut tu par des cris de corbeaux qui se perdirent dans les cieux. Le jeune homme venait de les tromper grâce à une illusion.

Sans perdre de temps, elle rangea son arme dans l'une de ses poches et s'approcha de ses nouveaux amis. L'orpheline posa sa main sur l'épaule et lui dit d'une voix amicale.

Azumi - Je chuis contente d'avoir passé la journée avec vous. Jamais je n'aurais pensé te revoir chi tôt. C'est une sacré chance qu'on ai choisi la même équipe.

Son regard se dirigea vers l'aveugle. Pensant qu'il lui fallait sans doute toucher pour mieux comprendre, Azumi s'approcha et déposa ses deux mains sur ses épaules.

Azumi - Je chuis certaine que nous allons progresser rapidement si nous sommes tous ensemble. Moi je retourne chez moi, je suis épuisé et il commence à se faire tard. Haruna sera en colère si je ne rentre pas immédiatement. On se voit bientôt, d'accord ?

Elle leur lança un dernier sourire avant de se diriger vers un petit buisson. Elle écarta les branches et s'enfonça dans les bois en tentant de se rappeler le chemin que l'équipe neuf avait emprunté quelques heures plus tôt. La noirceur l'empêchait de bien s'orienter. À l'aveuglette, Azumi atteignit enfin le village. La lumière rassurante des rues lui donnèrent le courage de continuer sans peur. Car tout le monde sait que les Dévoreurs d'Âmes n'étaient pas loin. S'ils se pointaient, elle n'aurait qu'à leur souffler une flamme chaude et brûlant. Le Katon.

Fin du chapitre.
Demande validation du Katon
Demande validation du Coeur Ardent
+ 1 Kunai

Chapitre 8 à [mission D- Equipe 9] Braquage à l'Italienne. Arrow


Dernière édition par Azumi Itô le Dim 2 Mai - 21:03, édité 2 fois

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Jeu 21 Jan - 15:30

Azumi : +51 XP - Techniques validées
Ying : +29 XP - Techniques validées
Shinjin : +30 XP - Technique validée
Kenji : +48 XP

Eh bien bravo à vous quatre, c'était une très sympathique session =)

MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   Sam 23 Jan - 0:59

[HRP : Je voulais essayer avec “Je” au lieu de “Il” dite moi qu’est-ce que vous en pensez =) ]

Après que j'ai eu terminée ma courte présentation, j'ai comme eu l'impression d'être impertinente ou tout simplement avoir volé le tour à quelqu'un. Puisque personne n'avait répondu... Au moins il y aurait pu avoir un simple sourire ou encouragement. Cela aurait été bien apprécier, mais bon ce n'est pas très grave. C'est sûr que parler du fait que mes parents sont décédés est un sujet qui peut paraitre assez triste. Mais si j'en aie parlé c'est certainement parce que je m'en fiche complètement. C'est sûr que je ne suis pas contente, mais cela m'affecte peu. De toute façon ma mère était une sauvage de premier niveau. Si part malchance celle-ci aurait survécu, je suis persuadée qu'elle serait devenue une tueuse de rang B. Quoi qu'il en soit, tout ça ne vaut pas la peine d'ajouter rien. Après tout, c'était le tour à Shinjin.

[Jin’] – Je suis un Hyuuga, et en tant que tel, j’ai une place de choix à tenir. Aussi je serais une rude concurrence pour vous.

Rude concurrence ? Bon d'accord, mais on verra bien qui sera la plus rude concurrence. Même si je ne le considère pas du tout comme un rivale, ça pourra bien être un défi de taille. Surtout que Jin' est un hyuuga. J'ai hâte de voir ce que ça va donner. Mais sérieusement, celle que j'ai véritablement envie de surpasser c'est Azumi. Même si c'est peut-être déjà fait, qui sait... Maintenant il reste qu'à devenir encore plus forte pour ne pas qu'elle me surpasse !

[Jin’] – C’est ma première équipe, et je dois avouer que je suis ravi. Je dis rarement ce que je pense, je parle rarement, même. Aussi, il faudra vous habituez à moi et à mon silence, mais sachez que… je vous apprécie beaucoup.


Je lui sourie gentiment. Moi aussi j'étais bien contente d'être tombé dans cette équipe. Par contre, ce n'était pas ma première équipe. La première n'avait pas été fameuses. Malgré que Taka-sensei semblait bien sympathique je ne crois pas que j'aurais été capable de bien m'entendre avec les autres membres. Je les avais vus qu'une fois et, déjà, il y avait un peu de tension. J'avoue que je n'étais pas bien mieux. J'ai jugé un peu vite, mais bon maintenant ça n'a plus d'importance. Est-ce qu'un jour je les reverrais ? Il y a peu de chance.

Je me tourne vers Azumi. Elle venait de réaliser que c'était son tour. Cela m'étonne beaucoup, d'habitude elle adore parler. Mais pour cette fois, elle a sans doute trouvé plus juste de parler en dernier. Peut-être qu'elle voulait faire un plagia vocal de Jin' et moi ! J'espère que non, sinon j'vais lui faire avaler de l'herbe à celle-là ! Mais bien sûr que non. Ce n'est pas son genre et je le sais très bien. De toute façon, se serais vraiment nul de ça part et elle n'a certainement pas envie d'avoir l'air d'une nulle. Ça se voie dans ses cheveux.

Comme je le pensais elle ne copia aucune de nos paroles. Elle se contenta plutôt de parler de tout et de rien... Son grand-père qui la prend pour une attardée, son âge qui lui donne des complexes et le jugement des autres qui la dérangeaient. Au moins elle savait très bien que les préjugés lui venait de son âge... C'est déjà un bon début. C'est vrai que c'est injuste, mais elle n'a qu'à se dire que tout changera lorsqu'elle aura environ treize, quatorze ans. Donc, ce n'est pas si dramatique. Tout le monde passe par là et pourtant seulement trente personnes sur trente-deux en meurt. Bah, je crois... Quoi qu'il en soit, un jour, pour l'encourager, je lui dirais que ce n'est pas grave tout le monde passe par là aussi. Ah, ça, c'est bien moi ! Je trouve toujours les bons mots pour remonter le moral aux gens.

Durant qu'Azumi termine sa dernière phrase, moi, j'en profite pour terminer mon bentô. Le riz est vraiment délicieux ! Après un aussi grand entrainement, il n'y a rien de mieux. C'est une chance d'avoir un sensei aussi attentionné.

[Kenji] – Je crois au destin, et si vous êtes sous mes ordres c’est que vous êtes destiné à devenir de grand ninja. Je vous y aiderais, il va falloir travailler dur et avec sérieux. Mais vous serez fier du résultat.


J'en doute pas ! Je ferais tout pour arriver à un haut niveau, même s'il faut que je transpire à n'en puer. Mon équipe sera fière de moi. Bien, je l'espère...

[Kenji] – Cette journée n’était que le début et une infime partie de ce que je vais vous apprendre. Mais toute chose à une fin, entrainez vous à manier vos kunai chez vous et réfléchissez à une formation de combat que l’on pourrait adopter. On se reverra rapidement.

Là je crois que c'est le moment bien placé de sourire pour montrer mon accort. Ce son de sage parole et il faut que je les retienne pour qu'un jour je sois capable de dire d'aussi bonne parole que celle de Kenji-sensei.

[Kenji] – La prochaine fois j’en demanderais plus.

Super ! Mais... Il est déjà parti ? Comment il fait ça ? Bon alors, je crois que c'est la fin. Je me lève en déposant mon nouveau kunai dans mes poches.

[Azumi] Je chuis contente d'avoir passé la journée avec vous. Jamais je n'aurais pensé te revoir chi tôt. C'est une sacré chance qu'on ai choisi la même équipe.

Hein ? Mais pourquoi sa main touche mon épaule ? J'vais la mordre si elle ne me lâche pas. Ce n'est pas que je suis fâchée, seulement, je n'aime pas vraiment qu'on me prenne par surprise comme cela. Mais bon, je sais très bien que ce n'est pas pour faire mal.

[Ying] Ouais, je trouve aussi que c'est une sacrée chance.

Bon maintenant elle met une main sur chaque épaule à Jin'. elle veut sans doute être plus ami avec lui que moi. Et bien ça ne marchera pas comme ça. Je vois très bien dans son jeu : elle veut être pote avec Jin' et me laisser à l'écart, mais Jin, sera mon pote. Oui, oui. Alors, je m'approcha de Shinjin et fit exactement comme azumi avant de dire :

[Ying] J'suis bien contente d'être dans ton équipe. Tu sembles être quelqu'un de bien sympathique alors, j'espère qu'on se reverra bientôt.

Je les saluas puis partie dans une direction complètement au hasard. Avec de la chance je finirais par arriver chez moi. Je crois bien que oui, car je me souviens bien de la route. Il ne reste plus qu'à continuer plus loin et tourner sur quelques rues.

[Fin du RP]
[+1 Kunai]
[ et désolé de mon retard]
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Equipe 9] - Donne Moi la Force   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Equipe 9] - Donne Moi la Force
» Proverbes et Citations
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-