Partagez | 
 

 Appartement de Mianzou Suizune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Appartement de Mianzou Suizune   Ven 16 Avr - 13:35

Premiers Pas

La porte venait de se refermer derrière lui, cette présentation lui avait semblé interminable. Même si en apparence Mianzou ne semblait pas affecté par son histoire, le fait de la raconter à des inconnus, aussi sages soient-ils, avait été dur pour lui. Ajouté par-dessus la mort de son grand-père, Mianzou était somme toute dans un piteux état.

Il n'avait pas remarqué le ninja qui l'accompagnait, il fût même pris de panique avant de se rappeler que celui-ci devait le mener dans son nouveau logement et qu'il n'était donc en aucun cas une menace. Le ninja remarqua le sursaut et se mis à regarder dans la direction de Mianzou avec un sourire rassurant sur le visage.


Nerveux hein? c'est normal, tu arrives dans un univers nouveau dans lequel tu es complétement perdu ... je m'appelle Kyo ravis de te rencontrer, toi c'est Mianzou c'est ça?

Oui c'est ça, mais comment.... vous avez écouté?

Bien sûr ! Et c'est normal, à l'intérieur du village très peu d'informations son privées entre shinobis et en général celles qui le sont, sont très importantes. Tu est un nouvel arrivant qui souhaite rejoindre notre académie, il est normal que nous nous intéressions à toi, je peux t'assurer que je n'était pas le seul en dehors du conseil à t'écouter.

Mianzou fût choqué et surpris par cette révélation, il retourna la phrase plusieurs fois dans sa tête mais en vain, il ne comprenait pas. Le fait d'être des shinobis vous donnait-il le droit d'écouter aux portes? Kyo dut voir à son visage où les menaient les pensée de Mianzou.

Ne le prends pas mal, ce n'est pas de l'impolitesse c'est même plutôt une marque de respect chez nous...

Le ninja avait un petit sourire aux lèvre, apparemment content de sa tournure de phrase. Ceci finit d'énerver Mianzou

Parce que pour vous c'est normal d'écouter aux portes? Et si je ne voulais pas que mon histoire soit connue de tout le monde?

Dans ce cas il ne fallait pas la raconter.

Mais...! il fallait bien justifier ma venue ici !? que pouvais-je raconter d'autre ?!

Je suis bien d'accord, mais ne sois pas surpris, c'est comme ça que les choses se passent dans un village tel que Kumo, tu te retrouveras surement à ma place dans quelques années. Il est important de savoir ce qu'il se passe dans le village car nous sommes comme une grande famille et nous nous devons de nous protéger...

Kyo marqua une pause pendant laquelle il fixait Mianzou, ce qu'il vit lui arracha un sourire en coin, apparemment il était content de l'expression de défis sur le visage du garçon.

Et bien et bien, derrière toute ta retenue et tout ton calme apparent tu reste finalement un petit garçon avec ses humeurs, c'est une bonne chose.

Une autre pause, Kyo voulait laisser le temps à Mianzou pour comprendre ce qu'il venait de lui dire, après tout tout cela était nouveau pour lui.

Allé fait pas la tête, je sais que ça paraît bizarre mais tu t'y habituera vite crois moi. En attendant suis moi, il est temps que tu découvre ton appartement. Une fois là-bas je t'expliquerais quelques petites choses sur le village et on ira manger quelque chose, il est bientôt midi tu dois avoir faim. Et si tu le veux bien je resterais avec toi jusqu'à ce que ton escorte pour sortir du village arrive.

Je... merci..! avec plaisir.... mais vous n'avez pas autre chose à faire?

Pas aujourd'hui non, c'est mon jour de repos, mon équipe vient de rentrer de mission. Donc j'en profite pour aider.

Vous appelez ça aider vous, écouter aux portes?

Je vois que la pilule à du mal à passer

Kyo semblait beaucoup s'amuser

Et ça vous surprend ?

Pas vraiment, mais je ne te cache pas que c'est toujours amusant de voir la réaction des gens quand on leur fait quelque chose qu'ils n'aiment pas et de les voir, quelques années plus tard, faire la même chose et expliquer que c'est normal, ce qui est vrai au final !

Je suis curieux de voir le jour où j'agirai de la sorte...

Je suis sûr qu'il est plus proche que tu le crois !

Qu'....

Assé parlé de ça Mianzou, nous venons juste de nous rencontrer et je t'apprécie, n'allons pas nous disputer, en plus regarde comme il fait beau !

Kyo avait raison, ça ne servait à rien d'argumenter, il était clair que pour le shinobi, le fait d'avoir écouté aux portes n'avait rien de mal élevé et continuer plus avant cette discussion ne mènerai qu'à un débat stérile et une dispute.... triste pour son premier jour au village. Restait à savoir si Mianzou allait devenir paranoïaque ou pas, il commençait déjà à s'imaginer des ninjas caché dans des coins sombres en train de l'observer, peut-être même dans son futur appartement... !

Mianzou sourit, c'était son premier jour à Kumo et déjà il rencontrait quelqu'un d'amical. C'était un nouveau monde pour lui, et par des regards assé étrange, il ne s'était pas encore remis du fait que d'autre personnes que le conseil aient écouté son entrevue,mais il devait bien admettre que ce genre de vie avait des attraits.... une grande famille, cela lui plaisait.... Beaucoup même !

Kyo et Mianzou sortirent du temple, dehors il faisait beau il y avait quelques nuages épars et un léger vent frais qui était agréable au milieu de toute cette chaleur. L'homme et l'enfant prirent le chemin du centre ville où se situaient les logements. Sur le trajet Kyo en profita pour faire découvrir le village à Mianzou et lui expliquer comment se déroulait la vie ici. Mianzou quand à lui réalisait tout juste qu'il faisait ses premiers pas dans sa nouvelle vie.


Dernière édition par Mianzou Suizune le Ven 16 Avr - 14:53, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Ven 16 Avr - 14:20

Chez soi

Le trajet entre le temple et le centre ville prit une dizaine de minutes. Rien qu'à la manière qu'avait Kyo de parler lorsqu'il présentait tel ou tel aspect de Kumo on sentait qu'il aimait son village et c'est ça qui intéressai réellement Mianzou, plus que le parc ou l'arène. En voyant cette joie dans les gestes et les paroles de Kyo, Mianzou sentait que cet endroit était chaleureux pour ses habitants et qu'il le deviendrait aussi pour lui, maintenant l'envie d'être accepté en tant qu'aspirant était encore plus grande !

L'arrivée dans le centre ville fût un choc.

Jusque là ils avaient croisé peu de monde et traversé des endroits relativement ouverts, mais là il y avait des rangées de bâtiments des deux coter de la rue qui bouchaient la vue sur le village et la rue elle même était bondée, Mianzou se demandait comment autant de gens pouvaient vivre aussi serré. Malgré tout il arrivait à voir une certaine harmonie dans les immeubles et les magasin qui s'alignaient le long de la rue, peut-être était-il en train de tomber amoureux de Kumo ?

Soudain Kyo l'attira sur le coté vers un immeuble plus large que les autres et le mena vers des escaliers qui montaient sur le balcon au premier étage.


Ton appartement se situe au deuxième étage, il est inoccupé pour le moment mais tu verra qu'il est assé grand pour deux personnes, il se peut donc que l'académie t'envoie un autre locataire mais tu peux aussi te trouver toi même un locataire ! Sauf si tu préfère vivre seul bien sûr...


Avoir un locataire ne me pose pas de problème, au contraire je serais très heureux d'en avoir un, surtout si l'appartement est grand.

Parfait, je n'en attendais pas moins de toi ! Je vais te laisser t'installer, je t'attendrais au premier pour aller manger, tiens voilà les clefs.

Merci je ne serais pas long.

Kyo s'éloignait de la porte pendant que Mianzou pénétrait dans son nouvel appartement, c'était étrange de se dire que ce lieu serait le sien à partir d'aujourd'hui, il n'y vivrait peut-être pas tout seul mais cela serait chez lui, son point de repli.

L'appartement était grand, comme l'avait dit Kyo et deux personnes pourraient y vivre sans problème sans se sentir à l'étroit.

L'entrée donnait directement dans la partie gauche du salon qui était spacieux, sur le mur en face se trouvait une porte qui devait certainement mener vers une chambre à droite et une arcade qui menait visiblement vers la cuisine sur la partie gauche. Le mur de droite avait lui aussi deux portes et celui de gauche disposait d'une fenêtre qui donnait certainement sur le toit de la boutique située juste à coté.

La cuisine n'était pas très grande par rapport au reste visible de l'appartement mais bien aménagée et elle disposait d'une petite lucarne sur la gauche et une fenêtre sur le mur du fond qui la rendait plus lumineuse, elle serait parfaite.

De retour dans le salon Mianzou posa son sac à coté du sofa situé au centre en face d'une bibliothèque du coter du mur de la porte d'entrée, bibliothèque qui avec une armoire de rangement juste a coté de la porte donnait une impression de sas d'entrée. Sur la partie droite du mur il y avait une fenêtre qui donnait sur le balcon, Mianzou se dirigea vers la porte de ce qu'il pensait être la chambre, il ne fût pas surpris.

C'était une belle chambre, avec une fenêtre donnant du même coté que la cuisine. Le lit avait l'air agréable et il y avait même un petit bureau... super les appartements de Kumo.

Il ne restait plus que deux porte sur le mur de droite, la première qui était du coté du mur du fond donnait sur la salle de bain avec douche toilette et lavabo plus quelque rangement pour les affaire de toilette... assé mignon, la dernière porte située proche du mur de la porte d'entrée, donnait sur une deuxième chambre presque identique à la première si ce n'est que la fenêtre donnait sur la rue coté du balcon.

Aucun doute la-dessus, l'appartement était parfait, même trop grand pour une personne seule, il lui faudrait un colocataire... Mais bon, assé trainassé, Kyo l'attendait pour aller manger et Mianzou sentait son estomac crier famine, c'est donc vers la sortie qu'il se dirigea en vérifiant bien qu'il avait de quoi payer le repas sur lui.

Son nouvel ami l'attendait au premier, les bras croisé posés sur la rambarde du balcon. Il observait tranquillement le flot continue de gens qui défilait dans la rue en dessous de lui comme absorbé. avant que Mianzou ai poser le pied sur le sol du balcon Kyo avait déjà relevé la tête et l'observait, vraiment attentif ce ninja.


Voilà je suis prêt.

Alors qu'est ce que tu pense de l'appartement?

Il est super, même un peu trop grand.... je vais être mal à l'aise tout seul dans un appartement aussi grand ! En tous cas il est bien fourni et il à l'air confortable, je ne sais pas comment vous remercier, c'est trop.

Ne te tracasse pas, tu n'as pas à nous remercier.... il était vide avant que tu n'arrive, il fallait bien qu'il serve à quelqu'un nan? Et ce quelqu'un c'est toi !
Maintenant, avant d'aller manger, je vais t'expliquer quelques petites choses sur le village.

Tout d'abord, tant que tu n'auras pas été accepter au sein du village, et si tu est accepté, tant que tu ne sera pas Genin, tu n'auras pas le droit de sortir du village non-accompagné.Je sais bien que tu as déjà voyager mais il y a une différence entre être un voyageur d'un village de campagne et être un voyageur de Kumo et les alentours du village peuvent être dangereux.

A l'intérieur du village tu est libre, tu peux aller où tu veux et parler à qui tu veux, je t'encourage même fortement à le faire! Bien sûr si je te trouve en train de roder trop près d'un bar on aura une petite discussion, mais je pense que tu aura mieux à faire que ça ! haha !

Lorsque le conseil t'acceptera au sein du village, si il le fait, tu seras considéré par tous les shinobis et les habitants comme un membre à part entière de Kumo, à partir de ce moment là tu aura des droits mais aussi des devoirs envers le village et ses habitants, tous relèvent principalement du respect et du bon sens donc ça devrait aller pour toi.

Et pour finir, quand tu deviens aspirant, cela signifie que tu embrasse la voie du shinobi, à partir de là tu dois te former et te faire des amis, car les amis seront très important plus tard lors des missions que tu te verras confiées. Pour commencer je te conseillerai fortement d'allé assister à des cours d'amphithéâtre sur les arts que tu veux maîtriser, en ce qui te concerne je pense que tu favorisera les amphithéâtres de Ninjutsu, même si ta situation est un peu particulière au vu de ton affinité, mais je ne saurais trop te conseiller d'aller roder près de l'amphithéâtre de Genjutsu, je pense que ça irait très bien avec ta personnalité ! En plus de ça les amphithéâtres sont les lieux parfaits pour faire de nouvelles connaissances.

Tu pourras aussi te chercher un professeur si tu préfère un enseignement plus particulier, mais les amphithéâtre restent une étape importante, mais tout te seras expliquer à l'académie plus en détail.

Et le dernier point, je sais que tu est tout nouveau et que tu te sentiras vite perdu, donc je t'ai laisser une carte du village avec des indications sur les lieux important et aussi mon adresse et les lieux ou tu pourrais me trouver dans ta boite aux lettres, je t'aime bien et je n'aimerais pas que tu te sente seul dans ce village.


Mianzou ne savait pas quoi répondre à la dernière phrase, il se contenta de sourire.

Compris, pas sortir du village, respecter autrui, assister aux amphithéâtres..... Mais je n'ai pas encore été accepté, même si tu à l'air de croire que ça seras le cas, rien ne dit que le conseil pensera comme toi....

Si j'étais toi je ne m'en ferais pas trop, Kumo n'est pas un village refermé sur lui même et nous avons déjà accepté beaucoup d'autres étrangers au village. Tu comprends? Nous n'aimons pas trop nous fermé à l'extérieur car parfois il y a des jeunes comme toi qui ont du potentiel et qui sont tout à fait aptes à devenir de brave Kuméens! Ta candidature devrait, je pense, aboutir sans trop de problème.

Aller! il est temps d'aller manger, j'ai faim!


Mianzou avait du mal à imaginer ce qui allait devenir de sa vie, mais une chose était sure, il voulait que Kyo ait raison, plus il passait de temps à Kumo plus il avait envie d'y vivre et de le protéger. C'est donc le cœur léger et le sourire aux lèvre qu'il suivit Kyo en bas de l'escalier vers la grande rue et un repas que lui aussi attendait avec impatiente.

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Mer 21 Avr - 13:18

Le repas est servi


Le restaurant se situait à une centaine de mètre de la résidence où logeait à présent Mianzou, la devanture était commune, il y avait une grande baie vitré faisant la largeur de restaurant et au-dessus était inscrit "Chez Pinako, spécialités du pays de la foudre". Le but de la baie vitrée laissait Mianzou perplexe dans une rue aussi bondée et relativement fermée, enfin cela devait permettre d'éclairer un peu la pièce... ou peut-être qu'à force de vivre dans une masse de personnes on prenait goût à les regarder passer...

L'intérieur du restaurant quand à lui était plaisant, aéré et avec des couleurs chaudes qui égayait la pièce, de plus le restaurant avait beau être plein on se sentait respirer et on ne gênait pas les clients en se déplaçant dans la pièce. Kyo en bon habitué se dirigea directement vers le fond du restaurant où il trouva un box libre, en général Mianzou préférait être à coté des vitres mais si c'était pour regarder un flot sans fin de gens défiler, il n'y avait plus d'intéré.

L'organisation du restaurant était bien pensée, à l'avant du restaurant juste derrière les vitres il y avait deux lignes de tables rondes pouvant accueillir quatre personnes et disposées en dent de requin pour faciliter l'accès aux tables proches des vitres. Sur la première ligne de tables on pouvait en compter six, trois de chaque coté de la porte, et la deuxième ligne en avait quatre qui étaient disposées de façon à ne pas gêner l'entrée des clients. Derrière ces deux premières lignes se trouvait pas moins de quatre rangées de box alignés, vous savez ces box qui sont en fait des banc collés dos à dos et séparés par des vitres. Toutes étaient espacées par un petit chemin permettant de se déplacer, le chemin central était plus large et menait à un comptoir pour les ventes à emporter... ils avaient pensé à tout dans ce restaurant. Sur chacune des rangés il y avait trois box pouvant accueillir eux aussi quatre personnes, les bancs étaient confortables et les box fournissaient une certaine intimité, somme toute un restaurant bien sympathique.

Ils trouvèrent les menus disposé sur la table, leur lecture fut un choc pour Mianzou.


[Mianzou] Ouah ! Je n'ai jamais vu un si grand choix ! Ils font vraiment tout ça ici ? Il y a même des plat dont je n'ai jamais entendu parler !

[Kyo] C'est le privilège des grands villages ! Beaucoup d'affluence et donc beaucoup de cultures ce qui amène, dans ce cas précis, beaucoup de diversité dans les plats. Et tu peux même t'essayer aux spécialités d'autres pays, ils ont une partie du menu qui leur est réservée, si jamais tu veux essayer un plat avant de te retrouver dans le pays, histoire de savoir vers quoi tu vas...

L'expression qu'arborait Kyo en parlant de ça laissait à penser qu'il avait eu de mauvaises expériences avec la nourritures d'autres pays, peut-être qu'il avait l'estomac fragile... ou que certain pays font vraiment des plat étranges...

[Mianzou] Tu as beaucoup voyager ?

[Kyo] Pas tant que ça, j'ai fait mon petit bout de chemin avec des collègues.

[Mianzou] Tu es allé dans quels pays ?

[Kyo] Dans le pays de l'eau, le pays du feu et le pays du vent avant que le village ne soit fermé.... Tous de beaux pays avec leur cultures et leurs paysages respectifs, mais tu les visitera un jour toi aussi, donc je ne vais pas te gâcher le plaisir !

[Mianzou] Moi je veux bien que tu me le gâche.... enfin bon

[Mianzou] Le village du pays du vent a été fermé?

[Kyo] Oui, et à cause de ça le pays du vent est devenu très dangereux pour tout étranger, tu peux essayer de t'y aventurer mais c'est à tes risques et péril. Ça veut aussi dire que tu auras du mal à te trouver un maître qui puisse t'apprendre à contrôler ton affinité, la majorité des utilisateurs du vent viennent de Suna, Village caché du pays du vent et les quelques utilisateurs qui restent sont éparpillés dans le monde et malheureusement pour toi il n'y en a aucun à Kumo

[Mianzou] Pardon.... ?

[Mianzou] Tu veux dire qu'à cause de mon affinité je ne pourrait pas être formé? enfin si je suis pris s'entend...

[Kyo] Si, tu pourras être formé, il y a beaucoup d'autres sujets autour du ninjutsu et encore d'autres spécialité que l'on peut t'enseigner, ce que je veux dire c'est que tu ne trouvera aucun maître du vent dans ce village et que si tu veux apprendre à utiliser ton affinité en combat tu ne pourra compter sur aucune aide, enfin disons que tu n'auras que quelques conseils, tu trouveras toujours quelqu'un qui a affronté un utilisateur du vent et qui pourrait t'expliquer à quoi ressemblait telle ou telle technique, mais ça restera flou, le gros du travail reposera entre tes main..

Mais ne t'inquiète pas, avant d'en arriver à contrôler ton affinité tu as beaucoup de choses à apprendre !

[Mianzou] Encore faut-il que je sois accepté....

[Kyo] Ne prend pas cet air défaitiste, si je ne pensais pas que tu serais accepté je ne te torturerai pas en te racontant tout ça....

[Mianzou] Vraiment.... ?

[Kyo] Tu sais ce que tu vas manger?

[Mianzou] Eu... Oui! j'ai vu deux plat que je connais, comme ça je vais voir si ils font vraiment bien la cuisine ici !

[Kyo] Parfait ! Sora s'il-te-plaît !

[Mianzou] Sora.... ?

[Kyo] C'est le nom de la serveuse, tu va voir elle est super mignonne ! Mais fait attention, c'est la fille du patron !

[Mianzou] Il se moque de moi... ?

[Sora] Bonjour Kyo, comment tu vas ? et... ooooh, je vois que tu n'est pas seul, je ne t'ai jamais vu ici toi ! comment tu t'appelles ??

Sora était une très jolie jeune femme d'une vingtaine d'années, assé grande et élancée elle avait de longs cheveux d'un noir de jais et des yeux vert clair très brillant, elle semblait vivre dans une joie permanente, et d'une certaine manière répandre sa joie, quoique pour le moment tout ce qu'elle avait réussie à faire c'était mettre Mianzou dans une transe dont il eût du mal à s'extirper.

[Mianzou] Euh...

[Kyo] Il s'appelle Mianzou, il vient d'arriver au village et c'est un futur étudiant à l'académie.

[Sora] Et bha... Enchantée Mianzou, moi c'est Sora, mais mon Kyo a du te le dire ! Dit moi, ça te dérange si je t'appelle Mian ? je trouve ça trop mignon, et je trouve que ça t'irai bien !

[Mianzou] N...non pas de problème.

[Sora] Et je te le dis tout de suite, je préfère que tu me tutoie, je n'aime pas tout ces vouvoiements, ça fait austère...

[Mianzou] Ouaou...

[Sora] Bon alors qu'est ce que je vous sert ?

[Kyo] Pour moi ça sera des Gyoza et des Ramens s'il-te-plaît ! et tu rajouteras un peu de saké aussi !

[Sora] Bien ! Pas de mission en ce moment ?

[color:0926=indigo[Kyo] Non, je rentre tout juste d'un longue mission, donc j'ai le droit à quelques jour de repos.

[Sora] Super ! profites-en bien alors!

Et toi Mian, qu'est ce que je te sert?


[Mianzou] Euh, oui.... alors pour moi ça sera un Katsudon et des Takoyaki s'il te plaît !

[Sora] Tu as un gros appétit dit moi !

[Mianzou] c'est que je n'ai pas fait de vrai repas depuis deux jour....

[Sora] Vraiment? Alors ne t'inquiète pas, je fait une commande en express pour que tu sois servis au plus vite !

Et elle était partie, Mianzou n'avait jamais vu quelqu'un comme elle, c'est comme-ci on ne pouvait que l'apprécier...

[Kyo] Ferme le bouche...

Kyo souriait, une habitude peut-être...?

[Mianzou] Oui désolé...

[Kyo] Elle te plaît?

[Mianzou] Elle est belle.... Mais qu'est ce que je raconte ? Mais trop vieille pour moi ! En tout cas elle à un sacré tempérament....

[Kyo] Oui, elle a toujours été comme ça, même toute petite, ses parents sont très fier d'elle. Tu verras que c'est une personne sur laquelle tu peux compter en cas de coup dur, essaie de t'en faire une amie.

[Mianzou] D'accord.

[HRP: je ne savais pas si il fallait que je crée un nouveau sujet ou pas donc je l'ai mis à la suite... si jamais le nouveau sujet était bienvenue je le déplacerait. La suite ce soir ou demain...]

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Dim 25 Avr - 18:06



    Mianzou : +20 XP

    Petite pause XP pour toi, continue sur ta bonne lancée =)

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Mer 28 Avr - 22:42

Une histoire

Le repas avait été servis et ce n'était pas mauvais, les Takoyaki était bon et le Katsudon un délice. Jusqu'à maintenant Kyo et Mianzou n'avait parlé que de sujets banals comme ce que pensait Mianzou de Kumo, les coin qu'il devrait visiter, quelques anecdotes de voyages de la part de Kyo, mais Mianzou sentait que Kyo voulait lui poser une question plus importante et qu'il hésitait. En même temps Mianzou n'était pas sûr de lui, il se sentait fatigué, oppressé, il sentait comme un poids dans l'atmosphère comme si on lui compressait le cerveau de toute part. Ce n'est qu'une fois qu'il avait commencé à manger que ce sentiment s'était fait sentir avec plus de force, comme pour lui gâcher le repas.... et il continuait à s'accentuer, peut-être était-il malade?

Finalement le moment était venu, Kyo s'était arrêter de manger alors qu'il n'avait pas fini et regardait Mianzou avec intensité, finalement il ne s'était pas trompé une question le taraudait bien.. Mianzou posa ses baguettes et regarda Kyo.


Mianzou - Qu'est ce qu'il y a?

Kyo - Il y a quelque-chose que nous devons éclaircir et c'est un point délicat... je suis désolé de devoir l'aborder si tôt mais les choses vont un peu plus vite que je ne le pensais.

Mianzou - qu'est ce qu'il veut dire? mise à part mon mal de crane rien n'a changer... et il ne peut pas savoir...?

Mianzou - Je t'en pris vas y, je suis assé grand.

Kyo sourit.

Kyo - Asser grand je ne sais pas, mais visiblement assé mature. Comme je te l'ai dit c'est un point délicat, c'est au sujet de ton entretien et de ton histoire... plus précisément de l'histoire de Nifune.

Mianzou - Hein?

Mianzou - Mon grand-père? que veux-tu savoir?

Kyo - Pas seulement moi Mianzou, le village... Quand tu a débarqué au village avec une lettre de Nifune Suizune, un déserteur de longue date, ça a remué pas mal de poussière, c'est la raison pour laquelle tu as été reçu par le conseil aussi tôt, ils étaient curieux. C'est aussi la raison pour laquelle il y avait plus de spectateurs que d'habitude à ton entretient, Nifune représente un grand mystère, je tiens à te rassurer ce n'est rien de très grave sinon le village s'en serait occupé d'une manière ou d'une autre, mais nous n'avons jamais vraiment sut pourquoi il avait déserté et pour ne rien te cacher nous le pensions mort...
Puis du jour au lendemain un enfant débarque en racontant que Nifune Suizune avait été son grand-père et aussi son premier maître et plus encore, que le corps de celui-ci reposerai tout proche du village, ajoute à cela une lettre signé par Nifune lui-même et un récit qui tient parfaitement la route, les doutes semblent peut permis.
Cependant, dans ton histoire tu n'as pas abordé les point qui nous intéressaient plus particulièrement, je dois donc les aborder avec toi.


Mianzou - Que..Quoi ?! Mon grand père un déserteur ? Qu'est ce qu'il raconte ?! Pourquoi... ?

Mianzou resta silencieux un long moment, silence qui ne fut pas rompu par Kyo. Celui-ci observait attentivement les expressions qui défilait sur le visage du garçon allant de l'étonnement, au questionnement et à la colère avant de retourné vers un calme, comme s'il cherchait à se contrôler. Kyo savait trop que dans ce genre de situation il fallait laisser la parole à l'intéressé, il ne forcerait donc pas la main au garçon et serait patient, elle aussi devrait l'être d'ailleurs, aussi impatiente soit-elle, et de toute manière elle devait entendre d'où elle était, elle ne risquait donc pas de tout gâcher.

Mianzou - Tu veux dire que mon grand-père serait un déserteur? une sorte d'ennemi du village?

Kyo - Pas un ennemi, les déserteurs sont mal vu je te l'accorde mais ce ne sont pas tous des ennemis, Nifune a juste quitté le village du jour au lendemain sans laissé de trace, juste une note pour les dirigeant sexpliquant qu'il était parti et ne reviendrait surement pas mais qu'en aucun cas il ne trahirai les secrets de Kumo. Bien sûr les dirigeants ne l'on pas cru et une enquête a été lancée, mais Nifune n'avait commis aucun crime et donc l'enquête fut rapidement abandonnée pour d'autres enquêtes plus urgentes et ton grand-père oublié dans les paperasseries, ton retour à tout ramené à la surface et maintenant nous aimerions savoir ce que tu sais de cette période, si tu sais quelque chose bien sûr?

Mianzou - Et bien.... il m'a un peu parler de son départ... pendant longtemps j'ai été très insistant sur ses raison de venir vivre chez nous et ça m'a valu pas mal de punitions mais un jour il a accepté de m'expliquer....

Kyo - Tu serais prêt à me raconter son histoire ou tu considère que ça ne nous concerne pas?

Mianzou - Si je ne raconte rien vous continuerez à supposer qu'il aurait pu vous trahir?

Kyo - Ça restera une question en suspens et d'autre te la poserons à nouveau.
Écoute, je ne te forcerais pas, je n'en ai pas envie car comme je te l'ai dit je t'aime bien, j'essaie juste de t'éviter des interrogatoires moins... charitables.


Mianzou - Ils me tortureraient ?!

Kyo - Non ! non ! ne vas pas t'imaginer ce genre de choses ! mais d'autre ne s'occuperaient pas de la manière dont tu ressent les choses, ils iraient droit au but en choisissant les chemins les plus douloureux pour les souvenirs, une manière de te faire céder.

Mianzou - Je comprend, ce n'est pas une histoire sordide pourtant... c'est juste que c'est personnel, j'aurais préférer avoir l'accord de mon grand-père pour la raconter.

Kyo - Seulement ton grand-père n'est plus là, peut-être aurait-il aimé que tu enlève les doutes sur sa personne, que tout le monde sache qu'il n'était pas un traître ?

Mianzou - Oui tu as surement raison...

Kyo - Prend ton temps nous ne sommes pas pressé.

Kyo - Ou tout du moins moi je ne le suis pas....

Mianzou se remémorait l'histoire, cela faisait maintenant 3 ans qu'elle lui avait été raconté.. Les détail lui revenaient peu à peu, il pris une grande inspiration et fixa Kyo en se remémorant son grand père et en se disant que c'était pour son bien. Le garçon se lança dans un récit difficile, parfois fouillant dans sa mémoire un petit moment et à d'autre moment expliquant certain détail qui lui semblait important...

Mianzou - C'était quand il avait une vingtaine d'année. Il était chuunin plein d'espoir de devenir juunin rapidement, c'est pour ça qu'il enchainait des missions avec son équipe, mais il était également instructeur à l'académie et il m'a dit qu'il avait 2 élèves à cette époque. Sa décision de partir a été prise après une certaine mission, elle avait eu lieu dans une région assé proche de mon village natal jusqu'à s'en rapprocher et se dérouler en partie las-ba, il s'agissait d'une mission de recherche d'un certain ninja qui appartiendrai à une organisation qui prenait de l'ampleur à l'époque, d'après ce qu'il m'a raconté ce ninja était réputé pour sa force en duel singulier ce qui avait rendu un groupe de chasse en théorie capable de le retrouver et de l'interpeler. Même si la mission promettait d'être difficile pour le niveau de leur groupe, le conseil avait accepté à la condition qu'un juunin supplémentaire, plus habitué à la chasse et à ce genre de mission, les accompagne.

Ils étaient donc partis en chasse, ce n'était pas sa première mais avec l'aide du juunin elle devint vite très instructive pour lui et ses compagnons... quoi qu'il en soit après quelques semaines et plusieurs pistes ils avaient trouvé sa trace dans une province reculée du pays de la foudre, en bordure de mer, la province d'où je viens. Toujours d'après leurs informations le ninja essaierai de quitter le pays par bateau pour rejoindre le pays de l'eau, le groupe décida donc de hâter le pas. Ils le retrouvèrent finalement mais il n'était pas seul, un autre ninja était avec lui, et un bien plus puissant, il ne m'as pas expliquer comment mais un combat éclata, le ninja étranger était très fort, il ordonna à la cible de partir se cacher pendant qu'il les occupait. Alors que la cible fuyait, un des deux juunin et mon grand-père partirent à sa poursuite l'autre ninja s'en aperçu et convoqua un clone qu'il envoya à leur poursuite, c'était un clone solide, capable de combattre... je ne me rappelle plus du nom de la technique....


Kyo - Un Kage Bunshin.

Kyo - Ce n'est pas grave, continue.

Mianzou - Bien... Donc le juunin engagea le combat et ordonna et mon grand-père de poursuivre la cible, ce qu'il fît. Il le retrouva en bordure du petit village, apparemment il s'était arrêté près d'une ferme isolé, quand mon grand-père arriva il le vit tuer une femme et un homme accourir en criant, quand il s'apprêtait à tuer l'homme, mon grand-père tenta de le protéger mais ne parvins qu'a dévier légèrement le coup si bien que l'Homme reçu une blessure profonde qui lui serait fatale mais serait très douloureuse. Le combat démarra immédiatement, la cible était confiante car elle n'affrontait qu'un ninja sur les quatre envoyé initialement, et les informations à son sujet se révélèrent vrai, il était redoutable en combat singulier, après plusieurs échange musclé mon grand-père pris un sale coup d'épée au niveau de l'abdomen ce qui le força à rompre l'engagement et à se mettre en position dangereuse, mais à ce moment là le juunin qui l'accompagnait arriva, il semblait en forme bien que quelques trace de son combat contre le clone restaient.

Il prit le relais alors que mon grand-père se relevait et essayait de réduire sa blessure avant de poursuivre. C'est à ce moment qu'il entendit l'homme, le fermier qui s'était fait attaquer, celui-ci le regardait suppliant et lui demandait de protéger sa fille, la dernière de sa famille, il lui demandait sa parole. C'est à ce moment qu'il la vit, une jeune femme, à peine vingt ans peut-être moins, qui essayait de sauver son père, celui-ci qui se sentait partir posa tout ses espoir dans le jeune ninja qui avait essayé de le sauver et se battait contre son agresseur. Mon grand-père n'avait pas le choix, il se sentait piégé et décida de lui donner sa parole, d'offrir à cet homme le repos qu'il méritait, sans peine.

Peut après il repartit se battre et les renfort arrivèrent alors que la cible faiblissait contre ses deux adversaires. Apparemment, son allié avait du fuir le combat qui le confrontait au trois autres ninja, mais il avait causé pas mal de dommage, cependant le juunin et un des deux camarades du groupe était toujours en état de se battre et à quatre contre un ils parvinrent à capturer leur cible, plus proche de la mort qu'ils l'auraient voulu, mais elle avait été très acharnée et avait nécessité de grand moyens. Avant de repartir, les ninja durent prendre une pause pour se soigner et récupérer, ils restèrent une seule nuit pour repartir au matin. Mon grand-père profita pour réitérer sa promesse auprès de la fille cette fois, lui assurant qu'il reviendrait pour la protéger et s'occuper d'elle très rapidement. Il m'a dit qu'il ne savait pas ce qui l'avait poussé à faire cette promesse mais qu'à l'époque il s'était senti obligé, il m'a aussi dit qu'il n'avait jamais regretté.

Il retournèrent donc à Kumo, il avait dans l'idée de retourner voir la fille et d'essayer de la convaincre de venir au village où elle vivrait mieux et où il pourrait tenir sa promesse plus facilement. Quand il y retourna il fut surpris de la vivacité avec laquelle la jeune fille refusa, elle disait que sa place était ici près de sa famille, elle devait s'occuper de sa ferme, c'était son héritage, l'abandonner serait une honte, une injure à la mémoire de ses parents, c'est donc la mort dans l'âme et avec une nouvelle résolution que mon grand-père retourna au village. Il n'y resta qu'un semaine, semaine durant laquelle il plia ses affaires, trouva un autre professeur pour s'occuper de ses élèves une fois partit, sans lui révéler qu'il partait, et enfin écrire quelques lettre pour expliquer à ses élèves, certains de ses amis et les dirigeants de Kumo qu'il partait et qu'il ne trahirai pas le village sans dévoiler toutes ses raisons. Bien sûr il avait veillé à cacher sa destination et ses raisons, même lors de son premier retour au village, il ne voulait pas être retrouvé et même si ce n'était pas le meilleur des ninja il connaissait des moyens pour se perdre dans la nature.

Après ça il a commencé sa vie à Tirua, il se mit à travailler à la ferme et à chasser, il aidait le village et le protégeait quand il était attaqué par de petits groupes ou les aidaient à se cacher quand une plus large bande venait les embêter, mais le plus important est que quelques année après son arrivée au village il se maria avec cette fille qui devint donc ma grand-mère et la mère de mon père....


Kyo - Je vois... donc il serait parti pour une promesse...

Mianzou - C'est ce qu'il m'a raconté.

Kyo - Je te crois, et je peux comprendre, enfin il semble que Nifune ait tenu sa promesse et qu'il n'a rien à se reprocher, son dossier sera fermé tu peux être tranquille. Je te remercie de m'avoir raconter cette histoire.

Mianzou - De rien....

Kyo - Je crois que ton escorte est arrivée.

Kyo - et j'espère que ce qu'elle a entendu lui suffira....

Mianzou - Mon escorte?

Kyo - Bonjour Shina, ça fait longtemps que je ne t'avais pas vu.

Shina - Bonjour Kyo, comment tu vas? je crois que tu reviens de mission? encore un réussite à ce qu'on m'a dit, tu n'était pas un de mes élèves pour rien...

Mianzou fut surpris par la voix de la femme et se retourna brusquement vers elle. Elle était grande et habillée dans des couleur violines très élégante avec des cheveux blonds-or très longs et un petit sourire sur les lèvres, mais tout ça semblai masqué par son regard bien qu'il soit encadré par un très beau mascara orange, on pouvait discerner que son sourire était honnête mais il n'en restait pas moins que le regard était très froid et qu'il donnait l'impression d'être aux aguets de toujours calculer, de plus bien qu'assé douce on sentait une certaine dureté dans sa voix, dureté qu'on retrouvait dans ses yeux, somme toute une femme impressionnante avec une aura bien particulière.

Kyo - Merci, tu n'était pas non plus le professeur le plus clément...

Shina - Bien sûr, si je t'offrais tout sur un plateau tu ne progresserai pas, la vie est dure il faut savoir se débrouiller, c'est le seul moyen de survivre, moi je ne suis là que pour vous montrer la voie, pas pour vous déblayer le chemin.

Mianzou - C'est donc un professeur... Kyo semble la respecter et la craindre à la fois... je fais quoi?

A ce moment elle se retourna vers Mianzou.

Shina - Tu dois être Mianzou, le nouvel aspirant?

Mianzou - Pardon?

Mianzou - Oui... v.. vous avez dit nouvel aspirant ?

Shina - Oui, je suis chargée de t'informer, tu est accepté dans notre village et dans notre académie, je te donnerai toutes les informations nécessaires plus tard, mais pour le moment nous devons aller chercher le corps de ton grand-père, on m'a aussi chargée de ta protection pour la sortie du village.

Mianzou - Je suis accepté....

Kyo - Félicitation Mian ! Tu vois, je te l'avais bien dit !

Il avait fait un clin d'oeuil en disant sa phrase, il semblait vraiment heureux de la nouvelle. Mianzou quand à lui était encore en train d'essayer de comprendre le sens de ce qu'elle venait de dire, il ne pensait pas être accepté si tôt, c'était si soudain... !

Mianzou - Merci ! Merci à vous aussi pour la nouvelle et pour avoir accepté de m'escorter !

Shina - Ce n'est qu'une mission, tu n'as pas à me remercier, et puis j'avais entendu parlé de ton grand-père, à l'époque où il était encore de notre village il faisait équipe avec mon propre grand-père, j'étais curieuse voilà tout.

Mianzou - Je vois..

Shina - As-tu finis de manger?

Mianzou - Oui.. mais il faut que je paie...

Kyo - Nan laisse, je te l'offre pour fêter la bonne nouvelle, tu peux y aller

Mianzou - Vraiment... ?

Kyo - Oui, allez dépêche toi, elle ne t'attendra pas.

En effet Shina était déjà à la porte prête à partir, Mianzou se leva en vitesse et commença à partir vers la porte.

Mianzou - A bientôt j'espère !

Kyo - Plus tôt que tu ne le crois !

Sora - Oh, Mian! Tu pars déjà ?

Mianzou - Sora.. ! oui, je dois aller chercher quelque chose en dehors du village, je suis assé pressé.

Sora - D'accord je vois, bon courage alors ! et reviens nous voir !

Mianzou - Promis !

Tout en parlant, Mianzou traversait le restaurant, Shina l'attendait de l'autre coté de la porte et elle ne semblait pas patiente , il saluait ses deux nouveaux amis qui le saluaient eux aussi, Kyo avec un sourire décidément indécrochable sur les lèvre, et Sora toujours aussi excitée et visiblement impatiente de le revoir bientôt.

Sa nouvelle vie commençait enfin !


[HRP: un peu en retard par rapport à ce que j'ai dit... désolé mais les vacances et le beau temps n'aident pas l'écriture =), bonne lecture.]

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Sam 8 Mai - 0:52

Hommage

Le trajet jusqu'aux portes du village fut extrêmement silencieux, maintenant que Mianzou se savait accepté au sein de l'académie, tout savoir sur Kumo était devenue une obsession, il regardait partout complétement absorbé par l'environnement, en oubliant presque son mal de crane et l'étrange professeur qui l'accompagnait.

Shina quand à elle avançait devant, guidant Mianzou quoi qu'elle ne semblait pas se soucier du rythme de la marche, soit il suivait soit il resterai là, elle ne lança pas non plus la discussion, si le petit voulait parler il parlerait, elle n'en avait aucun doute. Elle avait assisté à l'entretient du petit juste par curiosité, comme l'avait dit Kyo l'affaire Suizune était vieille et oubliée, la voir réapparaitre sous là forme d'un enfant avait donc été surprenant, la suite avait été différente, quand le conseil avait demandé un volontaire pour aider le jeune garçon et découvrir l'histoire de Nifune, elle ne s'était portée volontaire que pour la deuxième raison, elle voulait découvrir la vérité elle-même, pour être sûre que le petit ne les menaient pas en bateau.

Kyo les devança et amena Mianzou à tout raconter, ayant été présente Shina pouvait affirmer qu'il n'avait pas menti, l'aspect intéressant de la mission disparaissait et la condition pour accepter l'enfant au village était remplie, maintenant il fallait retrouver le corps... Shina espérait fortement que le garçon savait où il l'avait caché, elle ne voulait pas passer plus de temps qu'il le fallait à parcourir toutes les montagnes avec un jeune aspirant qui ralentirai les recherches....

Quand ils arrivèrent aux portes de Kumo, Mianzou s'arrêta net.


Mianzou - Ouaou....!

Il observait les portes avec les yeux grand ouverts comme si il les voyaient pour la première fois pensait Shina.

Shina - Qu'y-a-t'il ?

Mianzou - Elles sont magnifique !

Shina - Tu ne les as pas vu quand tu est entrée pour la première fois? elle sont pourtant visible...

Mianzou sentit l'étonnement et surtout le sarcasme sur la fin de la phrase de Shina, il commençait à ne pas beaucoup l'aimée. Sa réponse fut sèche, comme un défi... elle était peut-être un professeur et plus vieille qu'elle, son grand-père lui avait appris à ne pas se laisser marcher sur les pieds !

Mianzou - Ce n'est pas ça... quand je suis arrivé aux portes il faisait nuit noire, j'ai vu qu'elle était grandes mais je n'ai pas pu voir à quoi elle ressemblait réellement... et pour ne rien cacher ce n'était pas la chose la plus importante qui m'occupait l'esprit à ce moment...

Shina - Il marque un point, calme toi Shina...En tout cas il me plaît ce garçon.

Shina - Je peux comprendre.

Mianzou - J'espère bien !

Shina s'ecarta un peu comme pour lui donner une meilleur vue sur les portes, Mianzou en profitat pour les observer avec atention et quelques instant plus tard.

Shina - Allons-y, ça serait bête de laisser le corps de Nifune à l'abandon plus longtemps.

Mianzou - J'arrive.

Ils reprirent la route, Shina marchait un peu plus lentement d'après Mianzou et elle semblait moins austère, qu'était-il arrivé?

Shina - A partir de maintenant je te suit, tu te rappelle où tu as caché le corps?

Mianzou - Hmpf.. bien sûr elle ne sait pas où elle va, c'est pour ça qu'elle veut paraitre plus gentille...

Mianzou - Oui je sais où il est, je ne l'aurais pas mis quelque-part où je ne puisse pas le retrouver....

Shina - Il ne l'a quand même pas mis au milieu d'un chemin ou dans un pré ?

L'expression de Shina après cette phrase était telle que c'était comme si Mianzou avait lu dans son esprit, il se dépêcha de rectifier.

Mianzou - Un voyageur un peu curieux ne risque pas de tomber dessus ne vous inquiétez pas ! J'ai juste un bon sens de l'orientation...

Shina - ça c'est à moi d'en juger.

Shina - Très bien allons-y, je te suis.


Elle ne semblait visiblement pas rassurée, il n'était peut-être qu'aspirant il n'était pas non plus complétement débutant, son grand-père lui avait appris à survivre et la survis n'est pas possible sans orientation... il allait lui montrer ! En plus le lieu serait d'autant plus facile à retrouver qu'il le verrai dans deux tournant de la route... Il était marqué par un pic sortant de la roche, une sorte de piédestal ou de plongeoir qui offrait une vue magnifique sur les environ et qui remémorai beaucoup à Mianzou ses entrainements, en plus d'être beau ce lieu n'était pas accessible à n'importe qui et pas assé intéressant pour ceux qui pourraient y accéder.

Ainsi il marchèrent pendant près d'une demi-heure, après dix minutes Mianzou avait repéré l'excroissance sur la roche, en plein jour elle était encore plus belle qu'au coucher du soleil..

Il avait hâte d'y être pour plusieurs raison, la première étant de vérifier que le corps était toujours là et indemne, la deuxième car il voulait faire ses preuves auprès de cette Shina et enfin il voulait appliquer un petit exercice de relaxation qu'il avait appris, même si en s'éloignant de la ville son mal de tête avait grandement diminué, il était toujours là et l'irritation n'aidait en rien, il avait donc bien besoin d'un peu de relaxation avant de retourner à Kumo et l'endroit serait parfait pour ça.


Mianzou - Nous y sommes !

Ils s'étaient arrêter en plein milieu d'un sentier presque invisible qui longeait la montagne, ça n'avais de sentier que le nom car c'était en fait un amoncelement de pierre qui formait un chemin relativement plat mais cependant sûr et parfois emprunté par des voyageurs, c'était surtout un endroit complétement exposé à la vue de tous ce qui inquiéta Shina.

Shina - Il a un bon sens de l'orientation c'est vrai mais ça reste le pire endroit possible pour cacher un corps... j'aurais du m'en douter après tout, ce n'est qu'un enfant...

Shina - Et où est le corps?

A la grande surprise de Shina, Mianzou la regarda avec un grand sourire et pointa le doigt vers le ciel.

Mianzou - Juste au-dessus !

Shina - ..au-dessus ?

Shina - Il n'y a rien qu'un pic... et aucun chemin, comment est-tu monté?

Mianzou - Vous semblez oublier que j'ai été entrainé par un ancien ninja et que sa principale occupation pendant 6 ans a été de m'apprendre contrôler mon chakra...

Et au grand étonnement du professeur, Mianzou sauta vers la falaise et se mis à courir naturellement dessus, il s'arreta à mi chemin le grand sourire revenu.

Mianzou - Et pour ce qui est du pic, il offre justement beaucoup d'espace, sans mentionner une petite grotte !

Et il était repartit dans son ascension.

Shina - Il me plaît définitivement !

Ainsi elle le suivit, il avait fait quelques pas à peine quand elle arriva sur la surface plane. En effet il y avait une petite grotte et au fond de celle-ci, sous une couverture on pouvait distinguer un corps, pour le reste c'était un endroit étrangement vaste et le pic offrait une vue magnifique sur les montagnes environnantes, un très bel endroit...

Mianzou - Je l'ai amené ici en hommage, cet endroit ressemble beaucoup à celui sur lequel j'avais l'habitude de m'entrainer avec lui, et puis cette vue à elle seule suffit à justifier mon choix, je pensais qu'il n'y avait pas meilleur place...

Shina - Tu as raison, c'est un très bel endroit.

Mianzou - Et... si vous pouviez ne pas le crier sur les toit, j'aimerais le garder comme lieu de détente et de réflexion.

Le regard qu'avais Mianzou ne reflétait pas une demande mais plutôt une volonté qui se rapprochait presque d'un ordre, l'enfant avait un sacré tempérament et ça plaisait étrangement à Shina, il avait un potentiel, restait à voir comment il allait l'utiliser.

Shina - Bien, cet endroit restera le tient je te le promet.

Mianzou poussa un soupir de soulagement, il ne lui restait plus qu'une chose à faire maintenant.

Mianzou - j'aurais une dernière requête, pourriez-vous attendre un peu avant qu'on reparte ? Il y a quelquechose que j'aimerais faire.

Shina - De quoi s'agit-il ?

Mianzou - Une technique que j'utilise pour me relaxer, depuis que je suis au village je me sens comme écrasé, même si ce sentiment à beaucoup diminuer depuis que nous sommes sorti, cela ne prendra que quelques minutes !

Shina - Je croyais qu'il n'avais appris aucune technique... intéressant..

Shina - Très bien vas-y, de toute manière il fait beau, cet endroit offre une belle vue et je n'avais rien de prévu cet après-midi, prend ton temps !

Shina - C'est moi qui viens de dire ça ?


Mianzou - Merci !

Le grand sourire était revenu. Mianzou se retourna et se dirigea vers la pointe du pic pendant que la jeune femme s'asseyait au bord de la falaise et l'observait attentivement.

Au bout du Pic il s'arrêta et fît quelques signe que Shina ne vit pas, instantanément du chakra sorti du corps du garçon et se mis à flotter autour de lui, une petite teinte bleutée presque invisible mais bien là, il écarta les bras et relava la tête, quelques instants plus tard le chakra se concentra plus autour de son corps avant de s'étirer tout autour de lui, le garçon extériorisait complétement son chakra, mais l'expérience du juunin lui dit qu'il ne faisait pas seulement que l'extérioriser, il y ajoutait une nature, un élément, il y ajoutait le vent.

Quelques instants plus tard c'était vérifié, le garçon utilisai son chakra pour créer du vent... mais dans quel but? Les minutes passèrent et Shina observait attentivement, cherchant à comprendre ce que faisait Mianzou, il n'avait pas bougé, bien droit les bras écarté et la tête relevée, toujours entrain de répandre son chakra... Essayait-il de se vider? Non, elle pouvait répondre elle-même à cette question, il éjectait du chakra mais le récupérai aussi, il ne perdait pas de chakra il le faisait juste circuler... alors pourquoi y ajouter son élément? ça n'avait pas de sens...

Shina n'aimait pas être dérangée quand elle se relaxait ou essayait de se concentrer, mais là c'était plus fort qu'elle, et elle décida de poser la question qui lui brulait les lèvres...


Shina - Que fais-tu?

Mianzou rouvrit les yeux et baissa un peu la tête, sans pour autant rompre sa technique

Mianzou - Je fait circuler mon chakra pour reposer mon corps...

Shina - Oui, ça je le sais, mais pourquoi ajoute tu ton affinité? La circulation du chakra seule devrait être suffisante... ?

Mianzou - Oui, en théorie, mais au moment où j'ai appris cette technique, je l'ai vite trouvée ennuyeuse, j'ai donc utilisé ce que m'avais appris mon grand-père sur les sceaux pour créer une technique qui remplirait cette fonction mais serait aussi plus distrayante, c'est comme ça que je l'ai mise au point et c'était un très bon exercice...

Shina - C'est toi qui l'a inventée?

Mianzou - Oui, l'affinité de Nifune n'était pas le vent, mais l'électricité comme la majorité des membres de Kumo d'après ce qu'il m'a dit, même s'il l'avait voulu il n'aurais pas pu m'apprendre de technique avec l'affinité du vent...

Shina - Et donc, que fait cette technique que tu as mise au point ?

Mianzou - Elle me lie au vent.

Shina - Pardon?

Mianzou - En ajoutant le chakra du vent je peux créer des bourrasques, avec l'entrainement je me suis rendu compte qu'au delà des bourrasques je pouvait écouter le vent et plus tard me lier à lui, c'est à dire envoyer une partie de mon chakra chargé en vent dans le lit d'un courant et le suivre, ainsi je pouvais percevoir beaucoup de choses, cela me permettait de distraire mon esprit et cela augmentait l'efficacité de la technique car en se liant au vent mon chakra s'imprégnait du chakra naturel et m'en ramenai un peu, comblant les pertes et parfois même les dépassant légèrement.

Shina - Impressionnant... Et que peux tu percevoir?

Mianzou - Certains son porté par le vent, des odeurs aussi et parfois je peux déterminer si le vent que je suis traverse une foret ou des montagnes ou encore un village... là par exemple je sens la foule de Kumo, je sens le vent qui se faufile à travers eux....


Shina - Je ne m'était pas trompé, il a un gros potentiel...

A ce moment là Mianzou désactiva sa technique, son chakra réintégra son corps et il revint vers Shina et la grotte.

Mianzou - Voilà j'en ai fini, nous allons pouvoir rentrer.

Shina regarda l'heure et réalisa qu'ils avaient passé près d'une heure ici, elle n'avait pas vu le temps passer, en même temps cela faisait longtemps qu'un tel potentiel ne s'était présenté..

Shina - Très bien, dis moi, tu as dit que tu percevais la foule de Kumo, est-ce précis?

Mianzou vit ou Shina voulait en venir

Mianzou - Non, rien n'est précis, ce n'est pas une technique d'espionnage, ce n'est pas son but et ça ne le sera jamais, je m'insère dans le vent, je ne peux pas le contrôler, je ne peux donc pas l'utiliser dans un justsu tout comme je ne peux pas m'en servir à ma guise, il m'apporte les informations en fonction des routes qu'il prends et ne me permet de discerner que les fluctuations.

Shina - Mais tu sens quand même quand il y a de la vie...

Mianzou - Oui, grâce au mouvement, mais je ne peux rien dire sur le nombre ou la nature de la vie, ça pourrait très bien être des animaux je ne le saurai pas, je peux juste dire s'il y en a peu ou beaucoup.

Shina - Je vois....

Mianzou se dirigea dans la grotte pour ramasser le corps puis il revint vers la falaise.

Mianzou - Allons-y

Shina observa rapidement Mianzou et se demanda encore une fois comment il avait fait pour porter le corps du vieil homme jusqu'ici, bien qu'il ne semblait pas trop gêné par le poids, Nifune faisait bien quatre tête de plus que lui et presque deux fois son poids...

Shina - Je vais le porter ça sera plus simple...

Mianzou fît un hochement de tête et donna le corps de son grand-père à la jeune-femme. Et ils était partis, le retour pris le même temps que l'allée, ils ne se pressèrent pas, il n'y en avait pas besoin, une fois rentré au village Shina les amena à l'hôpital où elle remis le corps à des infirmiers qui l'apporterai à la morgue en attente de l'enterrement.

Mianzou sentait que le moment était venu de partir, ce n'est pas qu'il n'aimait pas Shina mais il était mal à l'aise avec elle, elle était étrange....


Mianzou - Encore merci de m'avoir accompagné, je vais y aller maintenant.

Shina - Attends un peu.... Je m'appelle Shina Okamoto, je suis professeur de Ninjutsu à l'académie, ce que tu m'a montré aujourd'hui, ton habilité à maitriser le chakra, m'a impressionnée pour un jeune de ton âge. Je ne sais pas quelle voie tu vas choisir, tout ce que je sais c'est que tu as du potentiel dans le domaine du Ninjutsu mais que tu as aussi un gros inconvénient, car aucun professeur ne pourra te guider dans l'apprentissage du ninjutsu du vent....

Cependant, tu semble avoir un potentiel et j'aimerais te proposer mon aide, devenir ton professeur, je ne suis pas plus avancée en ninjutsu du vent que les autres mais j'aime les défis et je pense que tu as le talent pour progresser dans cette voie. Qu'en dis-tu?


Mianzou resta bouche-bée, cette femme qu'il pensai assé distante et froide lui offrait son aide, il ne savait quoi penser mais la réponse était évidente. Il avait toujours eu une affinité pour le chakra et il adorait s'instruire, il avait découvert ça pendant ses entrainement, tout ce qu'il pouvait apprendre en lisant ou par la parole l'intéressait, l'hésitation n'était pas permise.

Mianzou - .... Oui ! J'accepte d'être votre élève... !

Shina sourit, c'était la première fois qu'il la vit sourire...

Shina - Bien ! Mais j'impose une condition pour que je sois ton professeur, tu devra assister aux amphithéâtre de ninjutsu non élémentaire et apprendre les bases, même si je pense que ça sera facile pour toi... Et! Tu devra apprendre un jutsu du vent, c'est un jutsu basique qui s'appelle Fuuton, je pense qu'il est à ta portée, de ce que j'ai vu il s'agit de lancer une vague de vent contre l'ennemi, je ne connais pas les sceaux ni le principe, juste ce que je t'ai dit. Tu devras trouver toi même comment il fonctionne, si tu y arrive je serait ton professeur, sache que nous avons une bibliothèque bien fournie, tu pourra trouver des références pour t'aider.

Mianzou - Entendu, j'apprendrai cette technique et j'irai aux amphithéâtre, après je reviendrais vous voir.

Shina - Parfait, garde cet état d'esprit, et si jamais il te prenais l'envie d'aller dans d'autres amphi vas-y, toute instruction est bonne à prendre.

Mianzou hocha la tête...

Shina - Bien, l'heure est venue de nous séparer Mianzou, j'espère te revoir très bientôt. Tant que j'y pense, tu est attendu dès demain à l'académie à 8h du matin, ne soit pas en retard.

Avec cette phrase elle se retourna et parti vers ce qui ressemblait au temple, Mianzou ne savait quoi penser de ce qui venait de se passer, il était juste extrêmement excité et avait envie d'aller directement à l'académie, mais peu à peu la fatigue le rattrapa, il décida donc de profiter de son après-midi pour se reposer et être prêt pour l'académie le lendemain!

MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   Lun 31 Mai - 17:44



    Mianzou : +21 XP

    C'est un très bon RP, continue à nous régaler Wink
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Appartement de Mianzou Suizune   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Mieux qu'une fontaine d'appartement (19.12.10 à 15h32)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre-Ville de Kumo-