Partagez | 
 

 La flamme jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: La flamme jaune   Jeu 28 Oct - 18:00

Identité : La flamme jaune
Chef : Naikin Tadashi
Membres actuels : Ryosen Rashoke, Koshiro Negame, Benihime
Membres historiques : Darucha gankarra, Kade Kasen
Statut : Actif
Classe : S
Générations : quatre

Motif de Notoriété : équipe qui a vu passer certaines des grandes légendes du village, qui ont atteint leur maximum de productivité au sein de la flamme jaune. La flamme jaune est une image forte pour kiri, elle réunit les personnalités les plus prometteuses d’une génération donnée et porte les espoirs du village.

Histoire : La flamme jaune a été créée sans grande prétention par un ninja expérimenté du nom de Akio Benjiro. Il s’agissait à l’origine d’une équipe parmi d’autres, qui n’avait pas encore trouvé son nom définitif. Akio avait cependant dans l’idée de faire quelque chose de son équipe. Il ne choisit pas ses coéquipiers au hasard, mais privilégia les personnes qu’il jugeait les plus prometteuses, celles qui l’avaient le plus impressionnées. Il avait déjà un nom en tête au moment de la création de son équipe, Mio Nao, une jeune femme brillante qui quitta sa propre équipe dans l’intention de le rejoindre. Ils commencèrent à deux, leurs desseins s’affinèrent avec le temps qu’ils passaient ensemble. Si leurs missions se passaient bien, ils avaient besoin de consolider certains secteurs de leur stratégie pour s’approcher d’une efficacité optimale. Ils recrutèrent ainsi Sanzo Moshidu, jeune homme chétif au teint maladif, mais dont la force et l’incroyable résistance laissaient songeur.

L’équipe n’est pas entrée dans la légende lors de cette génération, qui a été injustement oubliée. Beaucoup de personnes continuent à croire que c’est Darucha Gankarra qui est à l’origine de la création de l’équipe, mais c’est incorrect. L’équipe d’Akio était déjà complètement efficace, elle s’était spécialisée dans les missions de récupération, qu’il s’agisse d’individus à secourir ou de documents à recouvrir. Elle y était tellement rompue que kiri n’hésitait pas à les lui confier pratiquement toutes. Ce serait Mio qui aurait trouvé le terme de flamme jaune, car au fil des ans, l’équipe faisait office d’exception, que ce soit dans son mode de fonctionnement ou dans sa philosophie de recrutement. Une flamme au milieu des îles, c’était l’image initiale. Par la suite, la flamme jaune prendra énormément de significations dans le cœur des gens, que ce soit son caractère fluctuant, ses périodes d’éclat sans précédent qui font suite à de longs moments de sommeil, ou le jaune de la trahison qui l’a définitivement coloré. Mais la flamme jaune s’éteignit à la mort d’Akio au cours d’une mission solitaire, surpris par un guet-apens qui ne lui laissa aucune chance.

La flamme jaune disparut de kiri et rien n’indiquait qu’elle devait à nouveau y briller. Mais c’était sans compter la volonté sans limite d’un homme, une légende grandissante, Darucha Gankarra. Il attendit près de six ans avant de la reprendre. A ce moment là, Darucha était respecté dans tout kiri comme l’un des médecins les plus puissant et le plus sage que le village ait jamais compté. C’était ce que la flamme jaune attendait pour s’embraser : une légende. Darucha fut rejoint par Kaede puis par Jaemon. Les faits d’arme de l’équipe se sont inscrits de manière indélébile dans les archives du village, même si elle ne dura que cinq ans. On prétend, vraisemblablement à juste titre, que l’équipe n’a jamais été vaincue au cours d’une mission. Si Darucha était déjà populaire, son équipe fut adorée. Kaede était une combattante d’exception qui avait fait partie des tueurs de déserteurs avant de rejoindre la flamme jaune, Jaemon était encore jeune mais tout à fait talentueux et vif dans sa réflexion.

Mais un jour, Darucha mena son équipe dans un piège. L’épisode a été interprété de beaucoup de façons différentes, car la vérité a été difficile à établir clairement. Darucha était connu pour avoir un sens de la justice extrêmement aiguisé et, ce qui passait pour de la droiture quand il assassinait les ennemis du village, passa pour de la folie quand il s’en prit à Kaede. Aujourd’hui, avec le recul qu’apporte l’histoire, on admet plus facilement qu’à l’instar de nombreux grands hommes, Darucha était bel et bien fou, mais que sa folie servait le village et qu’on pensait pouvoir la contenir. Si la puissance est difficile à limiter, la folie l’est davantage. Il reprochait à Kaede un épisode de sa vie passée, lorsqu’elle était oinin. Elle avait alors massacré une famille, qui s’avéra être celle du frère de Darucha. Ce dernier n’était toutefois pas animé d’une volonté de vengeance, comme cela a été prétendu, mais par une volonté de justice. Il regrettait que Kaede ne lui ait jamais avoué son crime, et prenait cela comme un manque de respect intolérable. Il a tué, de ses mains, Kaede et a laissé un Jaemon perdu et terrifié s’enfuir, avant de disparaître lui-même dans la nature. On n’entendit plus parler de Darucha Gankarra. L’épisode traumatisa kiri, qui avait perdu d’un seul coup son équipe la plus populaire, l’un de ses héros, trois ninjas d’exception et une bonne partie de ses espoirs. L’équipe retomba dans le néant et on souhaitait qu’elle n’en sorte plus jamais.

Un homme ranima malgré tout la flamme jaune, en dépit d’une réticence évidente des autorités. C’était cependant un homme auquel on ne pouvait pas refuser grand-chose. Il s’appelait Kade Kasen et s’il avait fait largement parlé de lui en mal, multipliant les suspensions, les retenues de salaire, les séjours en prisons pour autant d’actes de terrorisme pur, au sein même de kiri, pour ses débordements de violence et ses prises de positions extrémistes, ou encore pour son racisme haineux qui imbibait chacune de ses paroles, Kade était tout de même un ninja exceptionnel. Capable du pire, il compensait par le meilleur, et c’était un meilleur qui brillait trop pour qu’on ferme les yeux. On lui accorda le droit de ranimer la flamme jaune, malgré la perspective impossible de passer après l’énorme Darucha. Kade dépassé Darucha dans tous les domaines. Sa flamme jaune étincela pendant dix années, la plus longue période d’activité à ce jour. C’était un Kade au meilleur de sa forme, il ne s’autorisait aucune erreur en mission ou quand il représentait la flamme jaune et on s’imaginait que ses élans nationalistes gênants s’étaient tempérés par la responsabilité. Il était accompagné de Tsuna Shono et d’Ona Okone. Chacun d’entre eux, alors dans leurs plus belles années, participait à la perfection de l’équipe d’une façon indispensable. Aujourd’hui encore, ils restent des personnalités très appréciées et très illustres dans le monde entier. La flamme de Kade est célébrée comme la plus grande à ce jour, elle a traversé le monde et traversera l’histoire. Tsuna connaissait la vérité sur Kade, la façade qu’il avait mis au point pour mener à bien une mission plus importante que tout ce qu’il avait entrepris, et qui lui imposait d’être la personne odieuse qu’il était quotidiennement. Et si Ona n’était pas dans le secret, il savait, en le fréquentant, que Kade était loin d’être aussi monstrueux qu’il le paraissait d’un point extérieur. Mais l’histoire se répéta : Kade trahit la flamme jaune afin d’apporter la touche finale à la couverture qui lui permettrait de mener à bien sa mission, une couverture qui lui avait pris plus de vingt ans de sa vie. Tsuna été avertie mais garda toujours le plus complet silence.

La flamme jaune fut dissoute à ce moment. Kade disparut à son tour dans la nature, période pendant laquelle il retourna auprès de sa famille, famille que seules cinq personnes de kiri lui connaissaient alors. Il fut retrouvé quand il essaya de se rendre à yukan, mais se déjoua avec facilité de l’équipe de chasseurs sur laquelle il était tombé, menée par Tsuna Shono. C’était une mise en scène, Kade étant parfaitement avertie des forces ennemies. L’histoire de la flamme jaune ne mourut pas avec Kade. Alors qu’il se trouvait toujours, vraisemblablement, en compagnie de ses filles, un jeune homme talentueux demanda à récupérer à son compte la flamme jaune. Il s’agissait de Naikin Tadashi, un chuunin de kiri que l’on jugeait trop jeune, même s’il était loin d’être dépourvu de talent. Quand Darucha ou Kade prirent en main la flamme jaune, ils approchaient des trente ans. On lui demanda d’attendre jusqu’à ce qu’il devienne juunin.

Il attendit. Sitôt sa promotion acquise, il renouvela sa demande et fut exaucé. On l’avertit qu’il n’aurait peut-être pas les épaules pour porter le poids énorme de deux légendes honnies, de tout le parfum de la flamme jaune, mais Naikin prenait cela très sereinement. Il recruta Koshiro pour commencer, un jeune chuunin avec qui il travaillait depuis longtemps. Son intérêt se porta ensuite sur Ryosen Roshoke, un médecin particulièrement talentueux, qui rejoignit ses rangs. Ryosen lui conseilla une jeune femme du nom de Benihime, qu’il connaissait bien. Naikin l’observa puis décida de l’intégrer également. Ce fut la première flamme jaune à quatre membres. Personne n’en attendait grand-chose, on murmurait que c’était la flamme jaune de trop, qu’il ne fallait pas passer après Kade. Toutes ces histoires étaient encore très récentes. La nouvelle de sa mort dans les mois qui suivirent n’arrangea rien à la popularité de la toute jeune flamme jaune, qui ne faisait rien pour se faire apprécier. Elle se contentait d’être excellente en toute chose. Aujourd’hui, cette flamme jaune s’est imposée dans l’esprit des gens, même si chacun redoute la façon dont elle s’éteindra. Cela a toujours été éclatant et sinistre par le passé, personne n’a plus envie de revoir cela.

Role Play où elle apparaît :

- Une question de conscience : présentation de la flamme jaune actuelle.
- Délicieuses pourritures : retour sur la flamme jaune de Darucha Gankarra.
- Toi l’Immortel : présentation lointaine de la flamme jaune et gros plan sur Darucha.
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La flamme jaune
» Haya Sasaki - Juunin - [Proche de la Flamme Jaune]
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Primer jaune army painter à vendre [vendu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Légendes du Monde :: Légendes de Kiri-