Partagez | 
 

 C'est ici que tout commence...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: C'est ici que tout commence...   Ven 25 Fév - 16:51

Certes, tout ne se passait pas comme il l'avait prévu, cela avait le don de l'agacer. Deux heures, non peut-être trois... Voici le temps qu'avait duré son équipe avant d'être éclaté le lendemain par le village. Au bien sûr, il était heureux de la promotion de Jin et d'Azumi, mais sans doute était-il déçu de n'avoir joué aucun rôle dans cette promotion. Qu'importe, il lui en restait deux, deux jeunes pousses qui ne demandait qu'à grandir. L'Uchiha posait beaucoup d'espoir sur ses deux genin que tant de choses séparait... Il pensait se voir dans chacun d'entre eux, il pouvait ressentir la frustration du plus âgé, Ryu, de n'être encore qu'un genin à son âge, de n'avoir eul'occasion de faire ses preuves... Et il semblait se voir, plusieurs années en arrière en You, jeune fougueux, rebelle... Chaque individu est unique, mais chacun peut donner du siens pour aider l'autre. C'est ce que fait chaque jour Hakai et c'est ce qu'il fera pour ses élèves.

Le réveil fut compliqué, le visage marqué, les yeux rougeâtres, sans doute avait-il encore pensé à tout ce qui lui arrivait... Il est vrai que sa vie n'était pas rose tous les jours, elle était même plutôt grise... Bien que stimulé par sa récente promotion, Hakai n'en restait pas moins morose tant sa vie privée était un échec perpétuel. Il s'enfermait dans des rêves et des cas consciences qui l'empêchaient de s'ouvrir à de nouvelles opportunités, à de nouvelles rencontres... Sans doute nous faisait-il une crise...

Immergé dans son bain, l'homme essayait de faire le vide dans sa tête. Puis vint le sens du devoir. Le meilleur moyen d'oublier ses problèmes le temps de quelques heures était de s'occuper de ce qui lui tenait à coeur: ses élèves.

Ryu était un Yamanaka, Hakai n'avait donc pas ses entrées au sein de son clan. Il avait conscience de la réputation qui lui collait à la peau bien que les choses étaient occupé de changer. Le meilleur choix était encore de se concentrer sur le petit cancre... Cet enfant qui avait tant de choses en commun avec l'Uchiha et si peu à la fois... Si son apprentissage se déroulait sans embuche, il pourrait devenir quelqu'un d'important.

Gonflé par les espoirs d'un monde meilleur, Hakai sortit du bain. Sa mine montrait déjà un tout autre visage, il avait retrouvé son côté serein et chaleureux de l'ordinaire. Sa main effleura la surface plate du miroir qui emporta avec elle toute l'humidité qui s'y était déposé. Son regard sombre scruta tout d'abord son visage qu'il détendait avec ses doigts. Puis lorsque le résultat était satisfaisant, il commença à s'habiller. Sous-vêtement, chaussette, pantalon... Rien n'avait changé. Il brossa quelque peu ses cheveux à l'aide d'une brosse avant de recouvrir le tout d'un bandana fraichement acheté la veille. Il sortit de la salle de bain et se rendit vers la cuisine ou Nora y était déjà installé visiblement mal réveillé elle aussi...

[Hakai] « La nuit a dû être longue. »

A l'écoute de cette voix qu'elle appréciait particulièrement, la jeune femme reposa sa tasse de café sur la table et se força à étirer ses lèvres dans une grimace qui se disait être un sourire.

[Nora] « Peut-être... Mais pas pour les raisons que tu crois. »

Hakai qui cherchait quelque chose dans le frigidaire eut un léger rire.

[Hakai] « Tu fais ce que tu veux. Tu as passé l'âge que l'on te maternelle sans cesse. »

Les deux camps semblaient être d'accord la-dessus. L'homme buvait calmement son jus de vitamine tandis que la femme avalait difficilement sa mixture amer.

[Nora] « Comment se passe ton entrainement? »

[Hakai] « Calmement. Je médite pour essayer de ressentir ce que je recherche. Le genjutsu est vraiment compliqué et demande une patience et une sagesse que je crains de ne pas avoir. »

[Nora] «Tout cela se travaille. Avec le temps tu y arriveras. Mais créer quelque chose n'est pas une mince à faire, surtout dans le genjutsu. Il est possible que tu bosses dur pour rien, mais au final, tu auras tout de même appris quelque chose. »

[Hakai] « Oui... Tu as sans doute raison. Bon je dois te laisser, je dois rendre visite à l'un de mes élèves. »

[Nora] « A plus tard. »

Document à la main, Hakai marchait dans les rues bondaient du marché du village. Ses yeux étaient endormi et heureusement que ses poches étaient vide ou bien même le pire des voleurs aurait été capable de lui subtiliser ses biens. Cependant, la lumière du soleil était un bon remède contre la morosité. Hakai retrouvait peu à peu le sourire sur ses lèvres et l'atmosphère béante du marché n'en était pas étrangère. L'homme adorait jeter un coup d'œil au étalage, chaque jour il était sûr de trouver quelque chose de nouveau, de neuf, le petit truc que tout le monde pourrait s'arracher et il en avait vu des bonnes femmes se disputer un bout de chiffon...

Il fallait se dépêcher, pas le temps pour trainer ici. L'homme tourna au prochain carrefour et s'éloigna de la foule. Il se trouvait toujours dans le quartier marchand et le panneau publicitaire si particulier de l'armurerie lui indiquait le secteur dans lequel il se trouvait. Il regarda une dernière fois les coordonnés de You avant de voir se dernier devant les vitrines. La chance devait lui sourire... il n'aurait pas à le chercher bien loin. L'Uchiha s'approcha dans le dos de l'enfant afin de voir sur quoi celui-ci salivait. Derrière la vitre, tout un arsenal y était entreposé. Des différentes sorte de shuriken, au bâton de combat, nunchaku, saï, épieux et autres... c'était bien sur le sabre que l'enfant avait jeté son dévolu.

[Hakai] « Grande arme pour un si petit enfant. »

La voix de l'homme s'était voulu calme et rassurante, son visage arboré un sourire sincère, il était simplement heureux de voir son élève s'intéresser aux armes.

[Hakai] « Je te cherchais. Nous devons parler et commencer à t'entrainer aujourd'hui. J'espère que tu es prêt? »


Dernière édition par Uchiha Hakai le Mar 1 Mar - 2:10, édité 1 fois

MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   Dim 27 Fév - 18:43

Il en avait encore mal au bras. Avait-il réaliser une série de pompes ou un autre exercice physique un peu trop intense pour un enfant de son âge ? Pas du tout, You avait tout simplement… sauté dans le vide.

***

Quelques heures auparavant, You est dans la pièce qui lui sert d’adresse officielle. Après une rencontre des plus inattendues à l’hôpital la veille, You a passé une nuit complète et réparatrice à mène le sol. Ni la dureté du sol, ni l’humidité des murs n’avaient été suffisamment encombrant pour le réveiller. C’est simplement naturellement qu’il se réveilla, les cheveux en bataille comme d’habitude, avec les rayons du Soleil passant au travers de la vitre cassée.

Il se leva, gardant les yeux fermés le plus longtemps possible comme toujours. S’il avait eu temps de mal à s’arracher des méandres de son esprit vide lors de son intégration au village, il aimait pourtant rester dans cet état végétatif contrôlé. Et c’était toute la différence, il contrôlait son état. Brumeux, volatile, en gros la tête dans le cul, c’était son côté fainéant qui lui disait de rester quelques instants de plus sans aucune idée en tête.

Mais cette fois là, on le força à ouvrir les yeux.

Un petit bruit contre le carreau déjà trois fois amoché le retira du pays de Morphée. Il ouvrit les yeux d’un coup, tout rond mais un peu vide, il chercha d’abord parmi les nombreux graffitis. C’est quand, enfin, que le petit bruit suspect se fit entendre une nouvelle fois, qu’il put observer le dit endroit.

C’était un oiseau, pis que ça, c’était un faucon. You ne s’intéressait pas aux oiseaux, ni aux animaux d’une manière générale. Mais il crut comprendre que la petite lettre accrochée à la patte du vertébré à plumes était une nouvelle assez importante.

Mais il hésita. Il n’était pas vraiment en confiance en fait.

[You] « Tu ne touches pas à mes yeux, d’accord ? »

Il attrapa soudainement l’oiseau par le cou pour récupérer l’enveloppe. Mais ça n’avait pas dû plaire à l’animal… une petite lueur apparût dans son œil droit, la lueur du tueur…

Il sauta à la tête de You, le poursuivit dans la pièce unique de son appartement. You décrivait des cercles pour s’échapper.

[You] « Lâche-moi, stupide piaf ! »

Après une, puis deux lacérations aux visages, une autre lueur apparût. Mais c’était dans l’œil de You cette fois…

[You] « Tu l’auras voulu machine à caca d’oiseau ! »

Il s’énerva, fît apparaître une flamme bleutée dans sa main et entreprit de carboniser l’oiseau à petit feu.

Après quelques minutes où ni l’un ni l’autre des opposants ne sortit indemne, l’enveloppe se détacha de la patte du faucon et You laissa l’oiseau s’envolait vers d’autres aventures.

La petite enveloppe tomba dans une des nombreuses petites flaques d’eau de la pièce. You l’attrapa nonchalant et l’ouvrit comme un enfant, c’est à dire en déchirant l’enveloppe en morceaux. Mais ce qui appaut alors, sous les yeux du gamin, était mieux que n’importe quel trésor. Quelques billets, des ryos, atterrirent dans sa main pour travail rendu en mission.

Il leva les yeux au ciel, ou plutôt au plafond poussiéreux. Il n’y croyait, ce n’était plus quelques pièces mais bien des billets, il allait pouvoir devenir…

[You] « Un acheteur ! Je vais pouvoir acheter des choses ! »

Et c’est dans l’instant que You, éclatant de joie mais puant le sang et la sueur, décida de se rendre au plus vite au marché… en passant par la fenêtre cassée.

***

C’est donc ainsi que You, dans un état plus que pitoyable, mais tout à fait naturel pour lui, se retrouva devant la boutique d’armement. La vitrine était belle, brillante et bien garnie. Ici et là trônait quelques projectiles, ou lame de bonne facture, et la taille du katana qu’il observait dépassé bien tout ce qu’il avait pu imaginer jusque là.

[You] * Je me demande ce que je pourrai découper avec ça. Les lanternes en papier de la vieille d’en face peut-être… *

Mais quelques s’arrêta derrière lui, il observait son reflet dans la vitrine. Grand, l’équipement shinobi apparent, ça ne pouvait être qu’Hakaï, la personne qu’il était censé respecter en tant que senseï. Oui… il avait encore du mal avec cette idée, ça restait un adulte…

[You] * Mais il est toujours là quand je prépare un gros coup… *

Il fit sa moue accusatrice, de boudeur comme il le faisait si bien. Mais il changea tout de suite, serrant la petite liasse de billet qu’il avait en main. Après tout, c’était bien grâce à lui qu’il avait reçu ceci.

Alors il se retourna, le regarda droit dans les yeux, comme pour le défier. Mais il en était rien.

[You] « La mission. »

Et il lui montra les billets, son trésor, qu’il protégerait jusqu’à l’avoir dépenser et lui avoir donné une forme plus usuelle et utile.

Mais Hakaï semblait avoir une autre idée en tête.

[Hakai] « Je te cherchais. Nous devons parler et commencer à t'entrainer aujourd'hui. J'espère que tu es prêt? »

Entraînement ? C’était déjà la deuxième fois qu’il entendait ce mot. C’est quoi ? un truc que les adultes veulent faire faire aux enfants ? Certes, on verra ça plus tard. Il était hors de question que You s’en aille maintenant.

Il prit sa voix d’enfant, calme et naïve, celle même qu’il prenait quand il ne comprenait pas quelque chose.

[You] « Tu as de l’argent ? Non ? Tu dois être riche ? Alors… c’est quoi la meilleur façon d’utiliser son argent ? »

Il en avait si peu. Il ne voulait pas gâcher son trésor, même si cette lame avait l’air jolie.
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   Dim 27 Fév - 22:44

Étrangement, Hakai s'attendait à une tout autre réaction de la part de son bambin. Il n'aurait jamais pensé l'amadouer grâce à sa paye et le fait qu'il s'intéresse au arme était bon signe, il allait enfin se concentrer un peu plus à la carrière dans laquelle il s'était lancé. Tout cela était bon signe pour la suite. Hakai sourit lorsque l'enfant lui montra sa poignée de billet. C'était le fruit d'un travail bien accompli et l'Uchiha était certain que l'enfant recevrait bientôt plein d'autre récompense. Car oui, cet argent était une récompense. Chez certain, on offrait des images au bon élèves, chez les shinobi, c'était un salaire... Certainement bien plus motivant.

Le chuunin regarda alors avec plus d'intérêt les vitrines. Il y avait ici suffisamment d'arme pour faire tourner la tête d'un jeune shinobi. A cet age, il était certainement attiré sur tout ce qui était grand et chère. Sans doute avait-il compté acheter un peu de tout pour être certain de posséder un arsenal digne des plus grands. Cependant, avoir un arsenal, c'est bien, mais encore fallait-il savoir s'en servir. Et à ce que savait Hakai, ce jeune garçon ne savait déjà pas quel art exercer.

[You] « Tu as de l’argent ? Non ? Tu dois être riche ? Alors… c’est quoi la meilleur façon d’utiliser son argent ? »

Encore une question amusante. Bien sûr il était trop jeune, il ne pensait pas au taxe a payer, à l'entretient, au course et à tous ces gouffres financier qu'il fallait obligatoirement payé pour vivre. Très vite, il se rendra compte que le salaire qu'il percevait était rapidement divisé par deux ou par trois...

[Hakai] « Disons qu'il nous faut d'abord savoir si tu préfères combattre de loin ou de prêt. Mais dans tous les cas une bonne armure est nécessaire. Personnellement, j'investis uniquement dedans, cela m'a permit de pouvoir me payer cela. »

Hakai enleva un morceau de bandelette pour laisser paraître sa seconde peau. Une armure ninja finement construite, de petite pierre rouge incrusté dans l'armure brillaient de milles feux. Hakai entreprit le geste de prouver à l'enfant que bien que magnifique, cette armure était destiné avant tout à lui sauver la vie, alors il tapa deux, trois fois dessus, un bruit sourd se faisait entendre.

[Hakai] « Mais si tu préfères l'attaque, une arme est tout aussi importante. Reste à savoir laquelle tu serais apte à manier. »

L'enfant eut un petit sourire, fier d'avoir pu admirer une si belle armure, mais il fallait croire que ce qu'il l'attirait été les armes. A peine avait-il entendu ce nom qu'il se retourna vers la vitrine dévorant chaque arme. Réagissant comme un gamin qui ne savait pas quelle sorte de bonbon choisir, il remuait gentiment ses bras et ses pieds. Hakai ria de bon cœur et se rapprocha lui même de la vitrine. Se penchant légèrement, il observait lui aussi ces armes qu'il trouvait également magnifique. De dos, on aurait pu croire de frère qui languissait devant les vitrines. Hakai voulait simplement se rapprocher un peu de son élève, lui aspirer la confiance qui doit lier un élève à son mentor. Ce n'est pas avec Ryu qu'il pouvait faire cela...

[Hakai] « Chaque arme dans cette vitrine est unique. Elle demande chacune à être utilisé, à écrire une page d'histoire dans ce monde. Et pour cela elle doive être manié par un maitre d'arme. »

L'homme détourna la tête pour regarder l'enfant. Il eut un curieux sourire à son égard.

[You] "Qu'est-ce que c'est qu'un maître d'arme ? On m'a dit que la médecine serait plus utile.."

[Hakai] « Un maitre d'arme est une personne qui, à force de jouer avec les armes, les maîtrises totalement. Ainsi il peut effectuer des choses magiques avec elle. Tout comme les médecins. Chacune de ces personnes est passé maitre dans ce qu'elles font. Un maitre d'arme fait parler ses armes et un médecin soigne ses patients. Personnellement, les deux me vont très bien, c'est un choix qu'il t'appartient de faire. »

C'était une curieuse façon de dire à un enfant qu'il fallait s'entrainer, mais visiblement cela pouvait avoir plus d'effet. Tous les enfants aimaient jouer, même avec des armes. Il ne craindrait rien, pas tant qu'Hakai serait présent pour l'encadrer.

MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   Lun 28 Fév - 18:01

You écoutait ce qu’on lui disait, parce qu’on parlait de jeu, d’armes et d’un choix à faire. C’était l’une des premières fois qu’on lui en laissait la possibilité. You était un peu perdu.

Il prit alors un certain petit air, ce genre d’air songeur qu’on pouvait deviner aux grands penseurs du monde. Mais c’était bien d’un petit garçon de 8 ans dont il s’agissait.

Puis il reprit son sourire d’enfant. C’était bien un des rares moments où You l’affichait plusieurs fois de suite. Car, à ce moment là, il avait un objectif, une chose à faire, et il en était tout ébouriffé rien que d’y penser.

[You] « Est-ce que je peux les essayer ?! »

Hakai acquiesça avec le sourire et You empressa le pas pour entrer dans la boutique.

A l’intérieur, on aurait dit que la vitrine s’était agrandie, étoffée pour remplir une luxueuse pièce. Autour des tissus et des lampions colorés, You pouvait apercevoir des lames, bâtons, projectiles et instruments de compositions, de formes et de factures totalement différentes d’un bout à l’autre de la pièce.

You ouvrit à la fois la bouche et les yeux d’un même élan. Ses yeux n’avaient jamais autant brillé, c’était comme un magasin de jouet, sauf que les jouets étaient des engins mortels.

Puis il fit la moue, une nouvelle fois.

[You] « Comment je vais choisir moi… »

[Hakai]"Demande donc au gérant, il sera te conseiller."

Un vieux monsieur, moustachu, les cheveux grisonnants, attendait au comptoir, l’observant de ces deux perles qui lui servaient d’yeux. You eut un léger rictus de dégoût en l’apercevant mais il fronça les yeux.

[You] « Je veux essayer ça ! » hurla le garçon.

Pourtant, la pièce était vide mais… le vieux était un adulte. Et propriétaire des ces armes ou non, il voulait limiter le contact avec eux au maximum.

[Hakai]"Du calme bonhomme... On est pas la pour agresser... Désolé monsieur."

Il ne prêta aucune attention à ce qui dit Hakaï. Il voulait que ça bouge, que ça s’active. En gros, il voulait tout essayer !

[You] « Je commence par le plus gros ! » mais il était en hauteur et il n’avait aucun moyen de l’attraper. Il jeta un œil en biais,l’air mauvais, en direction du vendeur.

[You] « Bon vous voulez vendre ou quoi ?! Je suis un acheteur, j’existe, c’est moi le roi. »

Le moustachu barbu puant à l’allure d’homme préhistorique prit quelques secondes afin que l’information arrive à son cerveau, et quand il put enfin en analyser toutes les subtilités de langage et de sens, il quitta son comptoir pour exécuter l’ordre qu’il avait reçu.
You croisait les bras, l’air très fier. Il avait de l’argent et ça lui donnait du pouvoir. Il adorait ça.

On lui tendit l’arme : un manche en fer, une poignée bien ronde, lisse et volumineuse. Ensuite, dans son prolongement direct, une tige en fer tout aussi ronde et lisse concluait l’arme sur plus d’un mètre de longueur, la pointe étant des plus affûtées.

[Vendeur] « La lance. »

You tendit les bras, victorieux. Mais quand le vendeur lacha l’arme, You fut entraîné subitement vers le bas, sous le poids du métal. Il tituba un peu sur place d’abord, essayant de s’équilibrer tant bien que mal, mais l’apesanteur finit par gagner et You se planta là, la tête la première sur le pied d’Hakaï.

Le vieux explosa de rire bruyamment et instantanément.

[Vendeur] « Pour le reste, les vitrines sont ouvertes. Sers-toi toi-même petit. Haha, bien bonne celle-là. »

You lacha l’arme et se releva, en colère devant l’affront qu’il venait de subir. S’il en tait capable, il lui aurait éclaté sa tête à coup de technique de médecine. Mais voilà, son entraînement avait à peine commencé.

Il regarda cet amas de métal à ses pieds. L’arme était définitivement au course.

[You] « Je peux prendre laquelle à ton avis ? »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   Mer 2 Mar - 18:28

L'Uchiha ignorait pourquoi l'enfant réagissait ainsi face à cet homme, mais il est vrai qu'il avait bien mérité cette petite moquerie lorsqu'il se coucha de tout son poids sur le sol, l'épieu à la main. Cette arme était beaucoup trop grande pour lui, debout, elle devait être deux fois plus grande que lui, comme pourrait-il la manier?L'Uchiha resta silencieux, mais une envie irrésistible de rire le mordait les tripes. Il se retenait pour ne pas offenser le môme qui était sans doute susceptible. L'épieu tomba sur le sol et l'enfant se relevait, décidément de mauvaise humeur. Il fit une moue qui indiquait clairement ces attentions vis-à-vis du gérant. Hakai ne pouvait que sourire à cette rancune qui s'évaporerait rapidement. Assoiffé de connaissance, l'enfant se tournait vers son mentor.

[You] « Je peux prendre laquelle à ton avis ? »

Hakai se caressa le menton quelque instant, histoire de se donner un air sérieux. Bien sûr, il avait déjà la réponse. Au vu du physique du jeune garçon, il n'y avait pas trente-six choix qui s'offraient à lui. Un épieu était une arme beaucoup trop grosse, un katana lui demanderait encore énormément d'heure d'exercice et il devrait muscler considérablement ses bras pour pouvoir le manier convenablement. Un saï pourrait faire l'affaire, mais cela coûtait extrêmement chère. Les yeux du chuunin scrutait le magasin à la recherche d'une arme capable d'offrir efficacité et légèreté. Si l'enfant voulait à tout prit un sabre, le wakizashi était fait pour lui, c'était une lame fine, capable de couper n'importe quoi tout en gardant un poids des plus raisonnables comparé au Katana qui devait par moment être manié à deux mains. Sinon, il y avait ce bâton de combat, qui même s'il n'était pas aussi meurtrier que les lames, pouvaient offrir une certaine force de frappe. Mais l'Uchiha repensait à une chose qui pouvait avoir son lot d'importance.

[Hakai] « Mais dit moi, tu n'avais pas parlé de la médecine il y a quelques instants? »

[You] « Et alors? »

[Hakai] « Alors tu n'as pas forcément besoin d'arme. Les médecins sont réputés pour leur incroyable force, bien plus que les spécialistes du taijutsu. »

[You] « Ah bon? On m'a juste parlé de pilule. »

Ou il n'avait décidé de retenir que cela... Quoi qu'il en soit, le garçon était trop jeune pour comprendre réellement dans quoi il s'engageait. Mais une chose est sûr, la médecine était un noble art ou il ne manquait pas de travail... Hakai ne possédait aucune connaissance, mais il pouvait toujours le soutenir, lui apprendre les bases.

[Hakai] « La médecine est un art assez colossale, tu ne pourras pas tout comprendre, ni tout maitriser, mais il s'offre à toi le pouvoir de décider de vie ou de mort. »

[You] « Je m'en fiche de tout cela... Moi je voulais juste trouver une spécialité. »

Trop jeune, trop naïf... A cet âge, on ne sait pas ce que l'on veut, on cherche un modèle sur lequel ce calquer. Cet enfant avait grandi seul, il n'avait personne à admirer, mais surtout, personne ne s'était interessé à lui, il était trop tard pour lui demander de suivre les traces de quelqu'un. Il fallait qu'il se décide seul, même se cela prendrait du temps.

[Hakai] « Alors tu as le choix. Soit la médecine, soit les armes. C'est à toi de décider, maintenant si tu veux un conseil, je suis la pour cela. Mais dépêche toi, plus tu traineras et plus ton avenir sera difficile. »

[You] « Je sais pas moi! Qu'est-ce qu'Azumi aimerait? »

Azumi? Que venait faire Azumi? Ici? Le garçon la prenait-il comme modèle? Ou commençait il a avoir le petit coup de foudre, le coup de foudre que nous avions tous eut dans notre jeunesse? Pauvre petit... C'était souvent le plus difficile à oublier. Mais si cela pouvait faire avancer les choses Hakai était prêt à utiliser la situation à son avantage.

[Hakai] « Elle serait certainement hereuse que tu deviennes un médecin de renom. »

[You] « Alors je serai médecin! »

Parfait! Tout simplement parfait. Il fallait savoir si prendre avec les gosses et cela passait parfois par le mensonge. Qu'importe, You deviendra un excellent médecin que cela lui plaise ou non à présent.

[Hakai] « Alors allons commencer ton entrainement de suite. Rejoins-moi à la lisière de la forêt dans une heure, je vais aller chercher de quoi commencer ton entrainement à la médecine. »

Il avait traversé toute la ville pour se rendre à la bibliothèque ninja. Il était rare que l'Uchiha s'y rende. Que pouvait bien lui apporter ce lieu? Il avait toutes les connaissances à sa disposition au sein du clan. Aujourd'hui était un jour exceptionnel car il n'y allait pas pour lui, mais bien pour son élève, You. La médecine était quelque chose d'inconnu pour l'Uchiha. Même s'il s'agissait d'un sujet sur lequel l'homme se pencherait dessus avec un intérêt certain, il lui était impossible de comprendre le moindre signe médical. C'était quelque chose appart du ninjutsu ou bien même du genjutsu. Mais peut-être qu'un jour ses yeux lui offriront quelques secrets de cet art si délicat et brutal à la fois. En effet, le peu d'eisei qu'avait rencontré l'Uchiha ressemblait soit à des char d'assaut ou était de délicate fleur... Hakai ne savait pas comment marchait cet art, si il y avait différente matière, mais une chose était certaine, You allait devoir évoluer et travailler dur pour réussir.

Ne sachant quoi prendre pour bien débuter, Hakai prit deux paires de livre dont les titres semblaient révéler le niveau qu'il apporter, par exemple celui-ci « Comment bien débuter dans la médecine. » Certes, des noms barbant, mais il fallait bien commencer par quelque chose. L'homme plaça trois livres dans son sac et en garda un pour la route. Il comptait bien recueillir le maximum d'information avant de retourner auprès de son élève. Les premières pages n'étaient qu'une infini d'emmerdement qui se voulait constructif pour le futur spécialiste. Aux yeux d'Hakai, ce n'était qu'un ramassis de connerie qui avait gâché de l'encre plus qu'autre chose. Il passa donc directement au chapitre suivant. Celui-ci était déjà plus intéressant. On y décrivait la façon de malaxer son chakra pour ensuite le répandre dans le corps d'un patient afin de guérir les petits bobos.

Sur le chemin, l'Uchiha eut la curieuse impressions que de devoir lire tout cela allait considérablement ennuyer le gosse. Il eut donc l'idée d'acheter un sachet rempli de bonbon, juste de quoi rendre l'exercice un plus intéressant.

La verdure de la forêt se dessinait au loin et une petite silhouette attendait comme prévu devant. Hakai n'ignorait pas que cette attente avait du l'emmerder, mais à présent le repos était terminé, à lui de bosser dur!

[Hakai] « J'ai été chercher des documents. Assez pour te donner un avant goût de ce que tu seras capable de faire dans un futur plus ou moins proche. Et surtout... J'ai également était cherché ceci. »

L'homme fit balancer le petit sachet, au bruit, on pouvait facilement deviner qu'une bonne centaine de bonbon en tout genre n'attendait qu'à être dévoré.

[Hakai] « Tu auras ta récompense à la fin de l'entrainement, pas avant. » L'homme plaça dans les mains de l'enfant le bouquin. « Alors au boulot. »
Hakai Toshiya
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   Mer 11 Juil - 1:47

Tsuki Senjago: +18 Exp

Hakai Uchiha: +41 Exp
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est ici que tout commence...   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-