Partagez | 
 

 Dans la peau d'un Nukenin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Soujuu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Dans la peau d'un Nukenin.   Ven 24 Aoû - 19:05

Et voilà, c'était maintenant officiel. Il était devenu un Nukenin pour son village et serait traqué jusqu'à sa mort sans avoir la moindre chance de revenir au village sans se faire tuer. Il ne reverrait plus Hughes et son énorme sourire. Il ne reverrait plus Mizugiwa, sa très cher coéquipière ainsi que Sainan, sans qui rien n'aurait été possible.

Désormais, il ne pouvait plus compter que sur lui-même. Il serait seul contre tous et son seul espoir était que les autorités n'ébruitent pas trop l'affaire pour qu'il puisse vivre presque tranquillement dans un autre pays. La première difficulté serait de quitter le pays de l'eau et par conséquent, il devrait trouver un moyen de s’échapper de l'ile où se trouvait Kiri. Il lui fallait donc trouver un bateau ou alors cela devrait se passer à la nage ce qui pourrait se trouver relativement impossible à faire s'il prenait la mauvaise direction.

Malheureusement, il n'était jamais sortit du pays de l'eau et il connaissait mal les moyens pour en sortir. De toute façon, l'heure n'était pas à la réflexion mais à l'action. Il commença par mettre son bandeau qui ne le quittait jamais dans sa poche pour ne pas être trop visible non plus. Il mit le parchemin laissé par son maître dans sa poche, il le lirait quand il serait en sécurité.

Pour s'en sortir vivant, il devait également penser comme ses poursuivants. Prévoir où il serait attendu et quels endroits ils devait absolument éviter. Deux choix s'offraient à lui, la première étant de foncer sur la berge et chercher une barque a dérober. Il connaissait heureusement la carte du monde en gros et était capable de s'orienter. Il pensait pouvoir trouver la bonne direction une fois en mer. Par contre, il avait du mal à imaginer le temps qu'il lui faudrait pour atteindre une autre île ou le continent. Il devrait donc également essayer de prendre de la nourriture et de l'eau pour le voyage.

La deuxième était de se cacher pour trouver un endroit pour dormir et récupérer un peu ses forces. Il profiterait alors d'un village pour se renseigner sur comment sortir du pays avec le moins de danger possible et peut être même embarquer dans un vrai bateau.

Soujuu choisit la deuxième option, la trouvant plus sécuritaire et étant surtout particulièrement fatigué. Il sortit de sa cachète et après avoir jeté un dernier coup d'oeil au village, il s'enfonça dans la forêt la plus proche. Il devait se rendre sur la côte la plus proche du continent et il utilisa donc les étoiles pour s'orienter et gagner ainsi un maximum de terrain pour le lendemain.

Après une heure de marche silencieuse dans la forêt, attentif au moindre bruit suspect, il décida d'arrêter là. Il était mort de fatigue à cause de la course qu'il avait fait plutôt dans la journée. Il essaya de se trouver un coin le plus confortable possible où il fallait absolument se mettre juste à coté en regardant dans sa direction précise pour le voir. Il espérait simplement qu'il n'y aurait pas de ninjas sensoriels trop compétant à sa recherche. Dans ce cas là, il serait au plus mal.
Soujuu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Dans la peau d'un Nukenin.   Mar 4 Sep - 2:43

Soujuu se réveilla quelques heures plus tard. Il ne se releva pas toute suite pour prendre le temps d'analyser la situation à la lumière du jour. Premièrement, la cachette avait l'air d'avoir fonctionné ou personne n'avait eu l'idée de venir le chercher dans la forêt. C'était le matin et le soleil allait bientôt commencer à se lever, il bénéficierait encore de la pénombre pour au moins une ou deux heures. Il s'assura de n'entendre aucun bruit suspect avant de se relever, il devait vraiment faire attention au moindre détail s'il ne voulait pas mourir bêtement.

Se mettant debout, il pu constater qu'il avait parcouru plus de chemin qu'il ne le pensait et le village côtier qu'il voulait attendre ne se trouvait plus qu'à une centaines de mètres. Au moment où il se releva, il sentit quelque chose dans sa poche. Le parchemin de Sainan, il avait failli l'oublier !
Il le déroula et constata qu'il était composé de deux parties distinctes. L'une d'entre-elles représentait un sceau et l'autre était un message de son Senseï. Il commença par lire cette dernière, utiliser un sceau sans en connaître son utilité pourrait s'avérer dangereux.

Citation :
" Si tu tiens à quitter le pays de l'eau en vie, active le sceau en y plaçant ta main. "

Le message ne l'aidait pas beaucoup mais il faisait assez confiance en Sainan pour poser sa main sans hésitation. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre mais sûrement quelque chose de plus impressionnant qu'une boussole de chakra. Celle-ci pointait vers une direction apparemment quelconque, difficile de déterminer à l'avance sa destination.

Le jeune Nukenin avait encore deux options devant lui. Suivre son idée jusqu'au bout ou suivre la boussole de Sainan. Encore une fois, il n'hésita pas et décida de faire confiance en la personne qui l'avait sauvé et qui continuait encore de le faire.

Il arriva à l'orée de la forêt une heure après avoir ouvert le parchemin. Le soleil n'était pas encore tout a fait levé et il bénéficiait encore de la faible clarté pour ne pas se faire repérer. Devant lui, s'étendait à son grand désespoir une vaste plaine où il serait à découvert pendant un long moment. On pouvait juste voir au loin un village qu'il n'avait encore jamais visité. En courant normalement, il pourrait espérer l'atteindre en une heure voir deux s'il devait se reposer entre-temps. En effet, il n'avait encore rien mangé et ses forces faiblissaient déjà.

Le trajet se déroula heureusement sans encombre, sans doute du au brouillard qui s'était levé dès qu'il avait quitté la forêt. Peut être que les dieux des eaux étaient avec lui pour une fois ! Il s'était même accordé une pause à l'abri d'un rocher où il put reprendre ses forces. Arrivé au village, il se cacha et observa attentivement le village. Il était très envisageable que des ninjas y patrouillent pour le retrouver, dans ce cas, il devrait se passer encore d'un repas.

S'il y en avait, ils étaient trop discret pour que Soujuu les remarquent. Il ne trouva rien d'anormal au village qui commençait doucement à reprendre vie après un repos bien mérité. Il pouvait même déjà sentir les odeurs d'une boulangerie qui devait certainement se trouver près de l'entrée du village ou alors, Soujuu était tellement affamé qu'il avait inconsciemment amplifié tous ces sens en quête de la moindre nourriture.

Il essaya de prendre une attitude normale et marcha tranquillement vers le village. C'était une petite boulangerie comme on pouvait en trouver dans n'importe quel village du pays de l'eau. La boulangère venait de finir sa première tournée et Soujuu put donc s'acheter des pains encore chaud et même une pâtisserie... Ce genre de denrées pourrait se retrouver rare dans le futur, autant en profiter tant que cela était encore possible !

L'ex-Genin de Kiri dévora ce qu'il avait acheté pendant qu'il faisait le tour du village. Qui irait soupçonner qu'un adolescent, entrain de manger une pâtisserie, avait tué pas plus tard que le jour d'avant un compatriote ? Dans le doute, il marchait le long des murs en profitant de l'ombre des maisons pour passer inaperçu. Il arriva après quelques détours devant une forge où était exposé divers armes et outils. Malgré la taille du village, certaines armes étaient de très bonnes qualités et il exposait même un magnifique Zanbato ! Elle était de faible qualité mais rendait quand même un bel effet, s'il n'arrivait pas à se procurer une faux, il achèterait certainement une arme ainsi.

Il se surprit à penser à la voler. Après tout, il était déjà recherché alors pourquoi ne tout simplement pas voler ? Ce serait tellement plus facile et avec ces compétences de Genin, même sans son katana, il devrait pouvoir le voler sans trop de problèmes.... Le seul problème résidait dans le poids de l'arme. Il n'était pas sûr d'être encore assez fort pour la manier dans un combat. Non, il ne la volerais pas. Il n'en aurait pas l'utilité pour le moment et cela compromettrais ses chances de s'échapper de Kiri. Par contre, il aurait besoin d'au moins une arme comme par exemple un kunai ou mieux un katana. S'il pouvait déjà s'en procurer un, sa survie en deviendrait tellement simplifiée ! Mais il devait préserver un maximum d'argent s'il voulait acquérir une faux. Le seul moyen était donc d'en voler un. Sa décision prise, il se plaça donc de sorte qu'il puisse observer les déplacements du forgeron sans que lui ou d'autres passants puissent le voir.

Il resta une bonne demi-heure à observer ses allées et venues dans la forge. Il avait déjà repéré sa cible qui se trouvait derrière le comptoir, suspendu sur le mur grâce à deux clous. Impossible de connaître sa qualité à cause du fourreau qui cachait sa lame mais on pouvait se douter qu'une pièce affiché avec un fourreau de bonne qualité ne pouvait pas être ratée. Le forgeron était actuellement en train de chauffer le four dans le but de s'occuper d'une lame. Soujuu profita de ses compétences en forge obtenues avec Hughes pour s'aider. S'il avait de la chance, le forgeron commencerait à forger une nouvelle lame et ne tarderait pas à taper sa lame à coup de marteau et dans ce cas, le vol serait beaucoup plus aisé grâce au bruit sourd de ce dernier.

Il lui fallut encore attendre une dizaine de minute avant que la température du four soit à la bonne température. Au grand soulagement de Soujuu, le forgeron commença à choisir un marteau parmi la longue liste qu'il possédait. Le moment allait bientôt arriver, il essaya de se remémorer la démarche de Sainan et sa souplesse qui lui permettait de se déplacer pratiquement sans aucun bruit sans pour autant ralentir sa vitesse. Il n'était pas Aisu mais il avait retenu au moins un précepte des Eaux : être fluide comme l'eau. N'être que mouvement et glisser sur le sol comme la marée...

Les coups commençait à résonner à rythme régulier. Il calqua son cœur, ses mouvements, son âme sur celui-ci comme il avait pu le faire en forgeant ses propres lames dans le passé. L'exercice était plus complexe car ce n'était pas lui qui imposait le rythme mais le forgeron. Il devait pourtant y arriver s'il voulait ne pas se faire prendre bêtement. Là, voilà. Il avait réussi à attraper le rythme, il devrait être capable de la voler même les yeux fermés tant son état de concentration était intense. Il était maintenant prêt à commettre le premier larcin de sa vie.

Dernières précautions, il fallait qu'il n'y est aucune personne dans la rue. Il était encore très tôt le matin et seuls quelques personnes étaient déjà levés. Cette dernière précaution effectuée, il ne manquait plus qu'un moment pour s'élancer. Celui où il retirerait la lame du four pour recommencer à la travailler. A partir de ce moment, il n'aurait que quelques secondes pour sauter au-dessus du comptoir, prendre la lame qui heureusement n'était que déposé sur des clous, rebondir au dessus du comptoir pour ensuite s'enfuir de la rue où il reprendrait une allure normale pour ne pas éveiller les soupçons. Si cela fonctionnait selon ses plans, le forgeron ne s'apercevrait de la disparition de son katana qu'après avoir finis de travailler sa lame, ce qui pourrait prendre quelques dizaines de minutes.

Il n'attendit pas plus longtemps et partit dès le millième de seconde où le bruit du marteau retentit. Il n'était plus qu'une ombre...

Maître du jeu
Administrateur
Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Dans la peau d'un Nukenin.   Jeu 6 Sep - 16:40

Citation :
Détail de l'intervention: Soujuu se dirige vers l'Est du pays de l'eau, sans savoir si c'est la mort ou une nouvelle vie qui l'attend. Mieux vaut rester discret, les Oï-nin ont peut-être déjà été lâchés. Soujuu a réussi à se procurer un katana sans se faire prendre. Lors de son larcin, une vieille dame l'a regardé sauter au dessus du comptoir attrapé l'arme et s'en allait. Elle n'a cependant pas réagi, pensant que le garçon en question appartenait au village et réalisait une course pour le forgeron. Soujuu a d'ailleurs fait du bruit en décrochant l'arme, mais le forgeron n'a rien entendu à cause de son travail assourdissant. L'arme est un katana FQ (attaque 22).
Soujuu Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Dans la peau d'un Nukenin.   Jeu 6 Sep - 19:50

Tout c'était passé comme il l'avait prévu. Le forgeron n'avait rien pu voir du larcin et il était maintenant en mesure de se défendre bien plus efficacement. Il restait juste un doute qu'une personne extérieure ait réussi à l'apercevoir comme il n'avait pas entendu de cri ou de bruit de pas il pensait qu'il n'avait pas lieu de s'inquiéter.

Il ralentit juste avant le dernier tournant pour reprendre une marche normale et profita de ce moment pour attacher correctement son nouveau katana. Il était légèrement plus lourd que celui de son grand-père mais cela ne devrait pas poser trop de problèmes. Il décida de ne pas perdre de temps et sortit directement du village en suivant les indications de la boussole de chakra qui pointait inlassablement vers l'est.

Soujuu s'assura de ne plus être en vue du village pour recommencer à courir. Seule une vaste plaine s'étendait devant lui et les quelques arbres ne suffiraient pas à le cacher. Il devait donc profiter un maximum du brouillard qui n'allait pas tarder à disparaître en faveur du soleil. Les premières heures se passèrent donc tranquillement où le brouillard le cachait complètement aux yeux du monde et il s'imposa une pause pour ne pas dépenser son énergie trop rapidement.

Vers deux heures de l'après-midi, un évènement perturba sa course monotone. Un groupe de trois ninjas traversait la plaine en direction du village où il contait se rendre. Deux d'entre-eux devaient être probablement Genin ou Aspirant tandis que le dernier était surement un Chuunin instructeur. C'était sans-doute une équipe qui devait effectuer une mission dans le village. Cela ressemblait fort à une mission de rang D ou C et dans ce cas, ils ne devraient pas être très fort mais un Chuunin reste un Chuunin et donc théoriquement plus puissant que lui. Il y avait également une chance pour que le village aie déployé plusieurs équipes de tout niveau pour le retrouver et par conséquent il devrait contourner ce village le plus possible pour ne pas se faire prendre.

Ce détour retardait son arrivée mais c'était beaucoup plus sûr que de courir au danger pour pratiquement rien. Ce détour lui faisait longer la côte et il croiserait donc un ou deux villages côtiers. C'étaient des endroits à risque mais il ne pouvait tout simplement pas tous les éviter. Il attendit que l'équipe rentre dans le village pour sortir de sa cachette et se diriger vers le sud. Il devait toutefois faire attention à la plage où ses empreintes seraient trop facilement traçables, autant ne pas faciliter la tâche des pisteurs.

Il longea la côte plusieurs heures durant en se dirigeant péniblement vers le nord-est, la destination devait se trouver certainement elle aussi près de la côte mais il en était encore trop loin pour le savoir avec certitude. De plus, il atteignit enfin un village côtier comme il l'avait prédit. Il faisait certainement office de port également car on pouvait voir quelques petits bateaux le long d'une construction en bois qui permettais de les amarrer facilement. Soujuu choisit de répéter la même précaution que pour le premier village et attendit plusieurs minutes. Cette fois-ci, ses craintes étaient fondées car un ninja venait de sortir par la porte où il comptait rentrer. Il attendait aux portes et jetait des regards sur l'île comme pour apercevoir quelque chose... ou quelqu'un ! Soujuu était assez loin mais il prit quand même la peine de se camoufler encore plus derrière le tronc d'arbre pour ne faire dépasser que le strict minimum de son corps. Certains Chuunins avait une vision aussi développée que les aigles et si c'était son cas, il ne tarderait pas longtemps avant qu'il ne le découvre. Heureusement, l'arrivée de deux autres ninjas moins âgés que lui interrompit son observation et ils partirent ensemble en direction du village.

Ce n'était peut être qu'une coïncidence mais il avait de plus en plus l'impression de passer à travers les mailles du filet à chaque fois. Soujuu reste encore une dizaine de minutes pour s'assurer qu'ils ne se retourneraient pas et entra dans le village. Il avait de nouveau faim et trouva rapidement un petit restaurant où il cuisait des ramens. Le bâtiment n'était pas très bien éclairé et offrait plusieurs endroits aux consommateurs pour manger tranquillement sans être déranger. Le jeune Nukenin choisit de s'asseoir à une table pour manger à son aise. La place lui permettait de surveillait toutes les entrées et la faible luminosité le rendait presque invisible au premier abord. Les ramens étaient par contre loin d'être parfaits et le fit presque regretter d'avoir déserté tant il sentait déjà que ceux du village Kiri allait lui manquer !

A nouveau rassasié, il sortit du restaurant mal éclairé et mit un peu de temps pour se réhabituer à la lumière du jour. Bien que le soleil n'allait pas tarder à descendre pour laisser la place à l'astre lunaire, ces rayons étaient encore assez puissants pour l'aveugler temporairement. Soujuu se colla à l'ombre d'un mur et partit en direction de la porte nord du village. Sur le chemin, il tomba sur un tailleur où quelques pièces étaient exposées. Une, en particulier, attira son attention. En effet, c'était une simple cape mais qui remontait sur la tête et qui permettait de dissimuler celle-ci et si l'ombre s'y prêtait, son visage. C'était surtout utilisé en temps de pluie pour éviter de mouiller les cheveux et par conséquent c'était très commun dans la région. Il ne sortirait donc pas du lot et cela augmenterait donc sa discrétion.

Soujuu en choisit un de faible qualité, toujours dans l'optique de conserver un maximum d'argent. C'est en sortant de la boutique qu'il aperçu deux Genins garder les portes nord du village. Il se souvenait d'eux car ils avaient tous les deux participé à la course et avait même réussi à distancer tout le monde grâce à leur faculté de marcher sur l'eau. Ils regardaient chaque passants avec attention. Cela ne faisait donc aucun doute, ils étaient à sa recherche ! Mais le village n'aurait pas envoyé deux simples Genins pour l’arrêter, leur Senseï ne devait donc pas être très loin.

Soujuu était maintenant sur ses gardes et enfila directement son nouvel achat sans oublier de rabattre le capuchon sur sa tête. Avec un peu de chance, leur Senseï surveillait une autre porte et eux ne seraient pas assez rigoureux que pour vérifier le visage derrière chaque personne encapuchonnée. Il cacha son katana sous les replis de sa cape et marcha d'un pas normal en suivant une groupe de personne qui se dirigeait vers les portes. Au moment de passer les deux ninjas, le temps semblait être ralenti pour Soujuu tant son cœur battait rapidement. Il ne put retenir un discret soupir au moment où il pensait être hors d'atteinte.

- Hey, toi ! Celui avec sa capuche ! Arrête toi !

Son état était tel, qu'il aurait put suivre le défilement des millisecondes dans une seconde. Dans un même mouvement, il s’arrêta, se retourna, prit la garde de son katana dans une des ses mains camouflée par sa cape et de l'autre se pointait lui-même du doigt pour feindre l'incompréhension. Il devait produire un effort surhumain pour empêcher son doigt de trembler, la moindre erreur pourrait lui être fatale. Les gens autour de lui s'étaient maintenant arrêtés et le regardait bizarrement. Sans-doute étaient-ils curieux de connaître la raison de la présence des ninjas de kiri dans leur village. Il se sentait toutefois encore incapable de parler sans éveiller les soupçons et se contenta des gestes.

- Relève la tête que je puisse voir ton visage. Nous cherchons activement une personne et nous sommes dans l'obligation de voir la tête de chaque personnes sortant de ce village. Il avait parlé tout en se mettant face au Nukenin. sa voix était plutôt confiante de celui qui sait qu'il est dans son bon droit.

Soujuu obtempéra et releva la tête et se mit à scruter attentivement le visage du Genin. Il devrait repérer le moindre signe qui trahirait qui le reconnaissait. S'il réussissait à être plus rapide que lui, il pourrait lui donner un coup rapide dans le ventre qui le mettrait K.O. pendant quelque temps. La tension était palpable et chaque parcelle de son corps était près à réagir à la fraction de seconde. Un peu comme le prédateur guette les moindres gestes de sa proie et peut rester immobiles durant plusieurs minutes avant de bondir à une vitesse hallucinante sur sa future victime.

- Désolé de vous avoir dérangé, vous pouvez partir. Vous n'êtes pas celui que nous recherchons.

L’inspection avait duré plusieurs lourdes secondes mais il ne l'avait finalement pas reconnu. Soujuu était tellement abasourdi qu'il mit un petit temps à reprendre ses esprits mais déjà le Genin avait repris son poste et les gens avaient continué leur chemin, déçu du résultat final. Comment ne l'avait-il pas reconnu ? Ses cheveux blancs étaient un repère évident qui le trahissait naturellement. Était-il incompétent à ce point ou alors peut-être qu'ils n'étaient pas là pour lui ? Après tout, il n'avait jamais entendu que de simples Genins partent à la recherche d'un Nukenin, aussi faible soit-il. Avait-imaginé qu'ils étaient à sa recherche ? Il devait certainement en avoir qui le cherchait mais il avait eu la chance de ne pas les croiser. Dans tous les cas, il avait maintenant donné assez d'indice pour le retrouver. Il devait donc s'enfuir de l'île à tout prix !

Le reste du trajet se déroula sans nouvel accrochage et il arriva, après une journée bien remplie, à destination...

MessageSujet: Re: Dans la peau d'un Nukenin.   Dim 9 Sep - 16:51

La plage était en vue, l’air marin soufflait sur le visage de Soujuu. Comme un appel des grands horizons, la boussole l’avait conduit vers l’extrémité Est du pays de l’eau. La Mer s’étendait à perte de vue, de l’eau jusqu’au bout du monde.

Mais une sensation parcouru le jeune nuke-nin, l’air venait de changer d’odeur, de s’emplir une présence, d’une sensation qui gène et qui opprime.

[Voix mystérieuse] « Tu es en retard. Mais tu es là. »

Le jeune garçon voulut se retourner mais d’autres silhouettes l’attrapèrent. Le coup qu’il reçut à la nuque rapidement le fit tomber dans l’inconscience.

Dans un dernier effort, le garçon ne put apercevoir qu’une silhouette lointaine et inconnue qui s’avançait vers lui.

Il était totalement vulnérable…

***

Soujuu : + 30 XP
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans la peau d'un Nukenin.   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Pourtant t'es beau comme une comète, j't'ai dans la peau, j't'ai dans la tête.
» Ayez le rythme dans la peau ; Maracasse
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» J'adore qu'on dise du mal de mes amis c'est la seule chose qui m'aide à me sentir mieux dans ma peau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-