Partagez | 
 

 Amphi pour les cours de Taïjutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Ven 28 Mar - 1:09

Akio sprintait...

Enfin le mot était mal adapté pour parler d'un individu filant à plus de cinquante kilomètres par heure, en plaine. L'herbe volait sous les pieds de ce dernier. Il était en retard.

Encore une fois. Idan allait le détruire, pas au sens propre du terme, mais verbalement. Ce type était d'un cynisme...
Et surtout il savait taper là où cela faisait mal, ce qui ne manquerait pas de déclencher l'hilarité de quelques étudiants. L'homme passa les Portes de la ville, sans se faire arrêter.Les gardes avaient l'habitude. Il n'y avait qu'Akio qui pouvait se déplacer à une telle vitesse, à quelques exceptions près.
Il manqua à deux reprises de renverser des passants, et qui le décida à opter pour la voie aérienne. Il sautait, ou plutôt courrait de toit en toit. L'Académie grossissait rapidement. Il se souvenait qu'il avait laissé une des fenêtres de l'amphithéâtre ouverte. Il espérait que l'était restée.

Il arriva dans l'une des cours de l'Académie, avec une allure qui aurait enrhumé n'importe quel individu à cinq mètres de proximité. Il devait avoir une bonne dizaine de minutes de retard.

Idan allait lui passer le savon de sa vie. Le chuunin espérait que Aya aurait un ou deux mots pour le défendre. Totuefois il ne fallait rien attendre de Lya. La fin de leur relation avait été plutôt houleuse. Les autres l'avait pourtant prévenu. Enfin, un mois et treize jours, il faisait parti du top vingt des plus longues relations de la jolie chuunin. En y repensant, elle était vraiment exécrable avec son casque. Toujours à écouter de la musique et à l'envoyer plus ou moins gentillement promener lorsqu'elle était plongée dans son univers musicale.

Pire qu'une transe...

Mais Aya le sauverait des griffes d'Idan...mieux valait se rattacher à cet espoir déraisonnable. Akio craignait l'ex-combattant, et cela malgré sa maladie incurable et terriblement handicapante. Il y avait quelque chose chez cet homme qui le rendait respectable, et même qui imposait le respect.

La fenêtre était ouvert. D'un bond, il la traversait. Malheureusement pour lui il avait trop de vitesse. Il allait atterrir sur le bureau. Avec une agilité inuoïe, il réussit à "surfer" sur l'énorme bureau, faisant voler au passage toutes les feuilles et autres paperasses.

Cette fois, il venait vraiment de signer son arrêt de mort. Idan ne retiendrait pas ses mots, et il y avait fort à parier qu'il succomberait de honte suite à son pugilat en public. Il releva la tête et regarda les professeurs derrière le bureau. Il y avait Aya et Lya, toutes les deux, effarées, mais pas son bourreau.

Il était absent aujourd'hui ? La chance !

Pour se rassurer, il demanda à Aya.

"- Idan n'est pas là ?"

Un voie sonore lui répondit. Ce n'était pas celle d'Aya, elle venait de l'amphithéâtre, plus précisément d'un des escalier menant à l'estrade.

[Idan]"- Si, je suis là...et les cours ont commencé...

"- Merde...

Concis et précis, cela résumait entière l'actuelle situation dans laquelle se trouvait Akio.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Dim 20 Avr - 20:58

Tel un chat Idan effaça les quelques marches qui le séparaient de l'estrade, d'un pas prudent et assuré à la foi. Après l'arrivée en trombe de son collègue un silence était tombé dans la salle. Tous les regards étaient portés sur les deux professeurs qui se tenaient maintenant à portée de souffle.

Idan: Laisse moi deviné, tu étais en chemin lorsque tu t'es retrouvé embringué dans un de ces paris stupides que tu aime tant, et pour rattraper le temps tu as traversé la ville à toute vitesse pour rattraper le temps perdu. Moi qui pensais que ce rôle d'enseignant allait te rendre plus mature, je voie que tu n'as pas changé. Akio.

Le silence ce fit plus aiguë encore, on pouvait entendre quelques " OOOoh" dans la salle, et l'attention de tous élèves était désormais portée sur Idan.
Les élèves les plus observateurs avaient déjà remarqué que ses déplacements étaient extraordinaires. Ils étaient à la fois prudent et assuré, on aurai dit que le son était dévoré tout entier sous chacun de ses pas et que lorsqu'un de ses pieds avait touché le sol, le second pouvait partir à tout moment! Chacun de ses pas évoquait la force et la faiblesse à la fois, la faiblesse car pour s'être habitué à marcher de la sorte, même devant des élèves dans une salle de cours il fallait qu'il est vécu des choses difficiles.

Enfin, aucun élève ne porta son jugement si loin que ça, d'ailleurs la plupart ne résonna même pas. Ils avaient considéré ce frêle jeune homme comme un assistant, ou peut être un inspecteur venue étudié le cours mais certainement pas comme un prof.
Les regards étaient donc portés vers l'estrade ou les deux professeurs se dévisageaient encore.
Soudain le silence fut brisé.

Aya: Idan.

Dit elle d'un ton qui n'avait rien d'agressif, presque maternelle, comme pour ordonner à ses enfants de se calmer.

Aya:Je suis sur que Akio avait une bonne raison
Idan pose un regard inquisiteur sur Akio.
Tous les regards dans la salle se tournèrent également vers lui. Les élèves, de leur hauteur, ne pouvaient pas voir son visage à cause de la casquette qu'il portait. Cela rendait la scène plus dramatique, et conférait à Akio un style provocateur: Rappelez vous, le saut par la fenêtre, le surf sur la table...

Les élèves les plus audacieux espéraient avec sourire que la joute verbale se termineraient par une rixe, ce qui permettrait de voir le niveau des shinobis qu'on promu au rôle de professeurs.
Pour l'instant, chacun attendait la réaction de Akio, aurait il une bonne excuse ? Ou bien allait il répondre par une autre déclaration cinglante ?
Dans le coeur des enfants, la déclaration cinglante l'emportait largement.
Il n'en fit rien. Avant même qu'il ai eu le temps de répondre Idan déclara:

[Idan]Nous n'avons pas le temps pour ça

Il fondit sur le tableau et inscrit les noms des professeurs qui se trouvaient à la table, puis il les rejoint, debout devant le bureau:

Idan: Bonjour à tous. Je suis Sö Idan et je m'appliquerai à vous enseigner l'art du taijutsu pendant ce cours. L'art du taijutsu est certainement l'art le plus ancien pratiqué par les shinobis.
Etant donné que ses styles sont très varié, d'autres professeurs m'assisteront pour vous enseigner cet art. De droite à gauche Tachibana Aya

Quelques sifflements

Otsama Lya

Un tonnerre d'applaudissement

Et Raitero Akio au centre.


Un tonnerre d'applaudissement. Le précédent événement lui avait conféré une certaine popularité (surtout de la part des dames).

Cessez je vous prie

silence


Il est évident que nous avons chacun un style différent, et que chacun surpasse l'autre dans son style de prédilection. Il n'est donc nullement question de savoir qui est le plus fort, ou qui est le plus faible.
autre chose, le fait que j'ai pris la parole ne signifit pas que j'ai plus d'autorité que mes collègue, si j'ai prit la parole c'est juste pour ne pas perdre de temps.

Il se déplaça jusqu'au devant de l'estrade

Je sais que certains d'entre vous sont là parce qu'ils pensent que..

c’est à se moment là que Nutera entra. Du haut de l'estrade il referma la porte et s'assit a la place la plus proche, a l'avant dernier rang. Une fois sur sa chaise il se fit tout petit
pensent que le taijutsu est la discipline qui demande le moins de d'efforts et de capacités. Ceux là se trompent.
Nutera sentait le regard du professeur qui parlait le transpercer.
Le taijutsu est un art qui demande de la rigueur, un sens de l'analyse poussé et une bonne connaissance des bases ainsi que beaucoup d'endurance. En ce qui concerne la rigueur certains ont déjà du soucis à se faire.

Idan marqua une pause

Bien commençons. Nous allons nous divisé en quatre groupes, chacun avec un professeur. A l'appelle de votre nom veuillez rejoindre le professeur que je vous indiquerai.


A la fin de l'énumération Nutera et une dizaine d'autres shinobis se retrouvèrent dans le groupe de Lya. Ensemble ils se rendirent dans la cours. Deux des autres équipes y étaient déjà.

Ouf je suis pas avec l'autre, Sö je crois. Comment il m'a regardé, j'ai cru qu'il allait me tuer. En plus j'ai rien fait j'ai juste eu un peu de retard.

Allez tout le monde en position de pompe

je me demande ce qu'il s'est passé quand même le bureau été pas mal saccagé

...?
les profs avaient pas l'air fort, moi qui m'attendait à voir des mecs super baraque. Et puis le vieu des rivieres gelées je l'ai pas vue non plus
Hey
Bizarre. Il a peut être chopé la crève
Hey!

Nutera reprit ses ésprits. Tous les élèves étaient au sol et une femme le regardait.

[Lya] T'es sourd j'ai dit en position de pompe

D..désolé

Il s'exécuta

Lya:Allez on fait une série de vingt pour s'échauffer.
un..
deux..
trois..


Ce qu'elle est bonne celle là, qu'est ce qu'elle fout à l'académie? Elle devrait plutôt allez voir du coté des bordels, ou alors mannequin peut être.
Ah mince j'ai oublié, le mec m'avait dit de lever la tête.


Quand Nutera leva les yeux, il vit devant lui son professeur. Elle s'était mise face aux élèves pour pouvoir mieux les corriger. Le regard de Nutera se dirigea instinctivement vers la poitrine de son professeur.

Umf
!!


Apres un rapide tour de tête, il vit tous les autres garçons bavaient devant leur professeur. Cette position qu'est la position de pompe offrait beaucoup de possibilités, en conclu Nutera. Il baissa les yeux.

Lya:Hey toi lève les yeux !

grumph, moi je faisais ca pour elle, si elle insiste tanpis pour elle.. Pourtant elle a les yeux ouvert elle devrait comprendre

M..madame on en est déjà a plus de 50 pompes...

gémit un élève. Lya ferma les yeux

M..madame!


Laisse tomber elle à un casque

répondit un autre qui n'avait pas bonne mine non plus

Après 300 pompes Lya rouvrit les yeux. Constatent la mollesse et le peut d'application que les élèves mettaient dans l'exercice, elle en conclue que les 20 pompes étaient finis.

Lya:Bien tout le monde debout on s'étire.
Quand tu fais des pompes, regarde toujours devant toi c'est très important. C'est pour le mental

dit elle à Nutera

d..d'accord



Waw elle a fait plus de 150 pompes facile et elle semble même pas fatigué, à peine essoufflés alors que eux ils suent tous comme des porcs


[Lya]Allez ça suffit, maintenant on va voir un peu de combat...

Lya marqua une pose dans sa phrase, au même moment deux élèves s'employaient à la déshabiller activement du regard .

[Lya]Mais avant 300 pompes!



umph !!

Le reste du cours ne fut que pompes, course, endurcissements, gainage et autres tortures physiques en tout genre. Après plusieurs heures de cauchemard la séance prit fin sans étirements.

Lya:J'espère que la prochaine fois nous pourrons travailler. Portez vous bien jusque là, la semaine prochaine, combat.

Nutera et tous les autres garçons pensèrent à l'unisson

J'irais pas !!!
J'irais pas !!!
J'irais pas !!!
J'irais pas !!!
J'irais pas !!!
J'irais pas !!!
J'irais pas !!!


Dernière édition par Nutera le Lun 12 Mai - 11:39, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Lun 21 Avr - 11:28

[Nutera: + 12 XP RP (bonus inclus)]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Dim 18 Mai - 11:47

Nutera se leva du lit très tard. Le cours de taijutsu avait sans doute déjà commencé, dans l'urgence il sauta du sofa et courut s'habiller.
Ce fut quand il eu les deux pieds à terre qu'il s'arrêta net.

Oh purée les courbatures...
Le cours physique de la veille lui avait laissé de douloureux souvenirs, et l'idée de devoir subir un autre cours dans cet état le laissa perplexe.

Bon aller je suis un homme ou pas !
En caleçon il exécuta quelques douloureux exercices d'étirements avant d'ingurgiter quelques morceaux de sucres et quelques brioches. Après quoi il s'habilla et sortit au pas de course en direction l'académie.

En plus j'ai chopé la crève !

Arrivé à l'académie il se changea dans les vestiaires, s'équipant de tout ce qui lui été nécessaire

Hop ma coquille

Et il courut dans la cour extérieure.

Personne

Il se retira donc dans la salle, peu rassuré.


Mais ou ils sont ?


Dans le couloir il rencontra deux professeurs qui marchaient face à lui. Parmi eux son prof de taijutsu Lya.

Bonjour professeur !

Il s'inclinat

J'ai participé hier à votre cours, et je voudrais savoir si vous me permettriez aujourd'hui encore d'y assister. Je sais que les groupes son tournant et que je devrais avoir cours avec un autre professeur, mais je souhaiterai apprendre vos techniques!


Lya: Hein ? C'est prévue comme ca, chaque prof donne deux cours à son groupe avant de changer.


Ah d'accord
Il se redressa et continua son chemin vers la salle de cours

C'est un de tes élèves ? Demanda l'autre professeur qui accompagnait Lya.

De son coté Nutera était arrivé devant la salle

bon puisque j'ai vue la prof ça veut dire que e cours est pas commencé

Il ouvrit la porte.
Personne

Mais c'est bizarre quand même y'a un truc là!

Il se rappela

Ah oui hier pour pas être en retard j'ai reculé mon réveil d'une heure

Apres une longue expiration il pris sa place au milieu de l'amphithéâtre et posant sa tête entre ses mains ferma les yeux.

J'ai encore mal-
- Si un ninja peut le faire je peux le faire-

-qu'à cela ne tienne je ferai de mon mieux -
-je suis pas venue ici pour me la couler douce-

plus que mon mieux je les battrai tous-
-c'est maintenant que ca commence!-

et je serai le meilleur -
mon programme pour etre le vainqueur


Ouais je vais cartonné

L'heure était passé et plusieurs élèves étaient entré dans la salle. Apres quoi le corps enseignant avait fait son entré et chaque professeur avait pris en charge son groupe.

Sans un mot Lya avait entraîner son équipe dans un bâtiment de l'autre coté de la cours qui n'était pas rattaché à l'académie. A l'intérieur, plutôt qu'une salle de cours, un vaste espace sur lequel était posé des tatamis.
Sur un des cotés de la pièce on pouvait voir des miroirs, et sur un autre une armoire fermée à clef.
Le professeur s'avança dans la salle de façon a se retrouver dos aux miroirs.

Lya: Aujourd'hui donc, combat. On commence par s'étirer les articulations. D'abord les chevilles.

Tout en massant ses chevilles Nutera esquissa un petit sourire

Parfait! Je vais pouvoir leur montrer mon talent! Je ne saisp as ce qu'elle compte nous apprendre mais ca reste du combat, coup de poing et coup de pied je sais faire ca

Maintenant les poignets

A cause de la séance d'hier beaucoup d'élèves sont partis, sur l'endurance je peux faire la différence!

Il pensait tout en étirant ses chevilles.

Bon arrêtez.

Elle fit un rapide tour de la salle. Effectivement plusieurs élèves manquaient à l'appelle. Son regard se stoppa sur le garçon qu'elle avait vue plus tôt.

Toi là vient

Parfait !! Elle a dû remarquer ma force, elle veut s'entrainer avec moi

Regardez tous, je vais vous montrer le premier mouvement. Quand un adversaire vous donne un coup de poing comme ceci...


C'est a moi ! C'est pouf vous professeur ! Coup de Poing de Démonstration !!


Vous prenez là et vous faites

crack

AAaaaaaaaaaah !! Ca a fait crack !!


Mmmh ?

Observant les mines horrifié de ses élèves et les gesticulation du garcon, Lya diminua le son

* La sensation été bizarre*

Aaaaïe aaaaaaaaaah aaaah ma main, aaaaaaïe aïe aaah, ah la laa ca fait super mal, elle m'a pété la main aaaïe


Il se roulait par terre dans tous les sens

Voyez ce qui arrive quand on ne s'étire pas correctement les articulations. Fais voir


Nutera se redressa les yeux luisant, essayant de calmer son souffle. Il lui tendit la pâte

Ca n'a pas l'air grave, rien ne ressort. Va voir au cours de médecine ils vont t'arranger ca. Dit leurs que c'est moi qui t'envoie

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Ven 27 Juin - 17:19

Nutera: +10 XP RP (bonus genin inclus)

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Sam 27 Déc - 19:23

Liori suivait le reste de la classe, qui se dirigeait à l’extérieur de l’académie. Aujourd’hui, c’était exercice pratique en plein air, sous la direction du plus gros tour de poitrine du personnel enseignant de l’académie de Kiri. Exactement le type de cours que le Satsubatsu voulait suivre en venant dans une autre section de l’académie que celle réservé à sa spécialisation dans le domaine des arts ninja.
Oui, Liori avait retourné sa veste de médecin, pour afficher celle de combat au corps à corps, d’élève en Taïjutsu… Du moins temporairement.

En vérité, il ne l’avait pas réellement retourné, vu qu’il suivait cette masse d’élèves suivant elle-même leur professeur, elle-même devancé par sa grosse paire de… Bref, il suivait le mouvement pour pouvoir terminer et perfectionner l’apprentissage d’une technique, ou plutôt d’un registre de technique, qu’il avait commencé à étudier des semaines plus tôt. En fait, concernant l’apprentissage, il ne lui manquait plus que la pratique. Il ressortait d’un cours de médecine dirigé par le colossal Durga Achyuta, qui avait dû interrompre son cours avant de commencer la pratique, comme il en avait l’habitude.

Donc, la raison pour laquelle Liori se retrouvait maintenant à faire des étirements dans la cour, glaciale par cette matinée légèrement brumeuse, de l’académie était maintenant expliquée.

[Lya] – OKAY ! ALORS MAINTENANT VOUS VOUS TROUVEZ UN PARTENAIRE ET VOUS COMMENCEZ UNE SERIE DE COMBATS.

La douce et mélodieuse voix de l’enseignante spécialisé en Taijutsu résonna dans toute la cour, ou elle éclipsa totalement tout les sons figés qui y régnait par ce froid début d’après midi, et il ne faisait nul doute quelle avait aussi fait trembler les fenêtres des bâtiments alentours, et perturbée quelques cours dispensé à des étudiants prêt à rire de n’importe quels bruits suspects, allant du pet à la voix tonitruante venant de l’extérieur.
Cependant, si une voix de ce type était signe d’un professeur autoritaire, ici elle était plutôt chargée de l’incompréhension des sourds qui pensent que s’ils n’entendent rien, c’est le cas pour le reste du monde, et qui ne comprennent donc pas cette nouvelle mode de se boucher les oreilles quand on parle délicatement.

[???] – Professeur, votre casque… S’il vous plait.

[Lya] – QUOI !?

En regardant autour de lui, et tout en enfonçant profondément son doigt dans son oreille, convaincu que de toute façon son doigts ne pourrait plus faire de dégât suite au passage de la vague sonore spécialiste de taïjutsu, et jugea d’après les réactions des autres élèves que c’était ainsi que se déroulait toujours les cours avec cette prof.

[???] – Je veux toucher tes gros seins !

La voix qui venait d’hurler, ainsi que le bruit d’un poing rencontrant un obstacle durant sa course étaient familiers aux oreilles du Satsubatsu. Sans doute parce que le deuxième bruit était tout bonnement un coup de poing, et que le second était une des rares connaissances qui pouvait se faire affubler le titre « d’amis » pour le Genin.
La dîtes connaissance, un individu masqué à la tignasse grise, virant au blanc mais actuellement couverte de rouge sanguinolent, percuta avec violence le sol dallé au côté de son compère.

Ignorant totalement les quelques regards horrifiés des élèves les plus jeunes, et les commentaires blasés des habitués, Liori s’approcha du pauvre apprenti victime de sa connerie, et du changement de musique effectué par le balader de Otsama Lya.
De part son masque, totalement fissuré suite au coup reçut, il était difficile de dire si l’individu en question était encore conscient, mais Liori n’en doutait pas le moins du monde. Si des doutes existaient cependant, ils furent bien vite réduit à miette par la voix bien connue qui sortie de derrière ce masque grotesque.

[Osa] – Liori ! Kestufoulà ?!

[Liori] – Et toi ? (Il préféra ne pas répondre à la question de son dérangeant amis) Il me semble que tu es médecin ?

Le jeune Satsubatsu s’était subitement relevé, un masque flambant neuf sur le visage, affichant un eternel sourire (=D). Il semblait presque aussi « normal » que d’habitude, si ce n’était le flot de sang qui dégoulinait de sous son masque, et qui avait teinté ses cheveux du rouge mentionné quelques lignes plus haut.
Bref rien de vraiment effrayant quand on connaissait la nature du personne, et la capacité dont il avait hérité, tout comme Liori. Cependant, le fait inquiétant était que d’après ses dires, les stigmates de la maladie se trouvaient à une zone totalement opposé du visage. Donc, une telle hémorragie n’était pas bon signe. Mais vu que le comportement d’Osa n’avait pas changé d’un poil, il n’y avait sans doute aucune raison de s’inquiéter… Et dans le cas contraire tant pis.

[Osa] – Ouais, mais la prof a de gros seins !

Liori soupira, puis décida de laisser Osa en plan afin d’éviter de trop attirer l’attention, et surtout de ne pas faire parti des dommages collatéraux d’une nouvelle réplique mal placé.
Il se fondit dans le groupe d’élève, et regretta un peu d’avoir dû s’approcher de la jolie shinobi qui était en train d’expliquer comment allait se dérouler le cours. Non pas que la vue d’une jolie fille le répugnait, et qu’il virait gay –comme semblait le souhaiter quelques personnes de son entourage-, mais plutôt que les explications de Lya, pouvait tout simplement être nommé, hurlement de sourds.
Bref un régal pour les yeux et les oreilles.

Ainsi le cours allait se dérouler comme un tournois, plusieurs terrains avaient étés délimités, sur lesquels deux élèves s’affronteraient. Le perdant descendrait alors d’un terrain, et le gagnant monterait. Pour gagner, plusieurs choix. Mettre son adversaire à terre plus de trente secondes, le rendre inapte à se battre, l’abandon, le faire sortir du terrain, ou finalement une partie de Jaken pour départager les deux, au cas ou la durée allouée au combat (trois minutes) s’écoulerait sans vainqueur.
Bref, aux yeux de Liori, cela semblait être un moyen pour s’assurer que les ninjas en herbe soient occupé, tandis que miss écouteurs s’explosaient les tympans tranquillement.
Cependant, il ne se permit pas de la taxer de professeur fainéant, étant en train d’assister à son seul et unique cours de taïjutsu, il ne pouvait pas réellement juger. De plus, il s’en foutait pas mal, étant donné que le contenu du « cours » lui convenait parfaitement.

Liori se déplaça parmi les terrains, et en choisis un qui correspondait aux niveaux moyens. Contrairement à Osa qui avait foncé directement au terrain de tête, laissant une belle trainée rouge sur son passage, il ne cherchait pas à faire parti des grands gagnant de ce pseudo tournois. Il cherchait plutôt des adversaires suffisamment bon, mais pas trop, qui lui permettent d’exercer la pratique de ses techniques dans des conditions réelles.

Lorsque les combats commencèrent, Le genin aux cheveux blancs se trouva face à un jeune garçon aux cheveux bruns, ayant sans doute quelques petites années d’écart avec lui, et possédant des yeux marron remplis d’un flegme visible. Pourtant, ce fut lui qui attaqua le Genin en premier, bondissant droit sur lui, voulant apparemment lui donner un coup de coude en pleine gorge. Liori écarta son torse de la trajectoire du coup, laissant le bras de son adversaire passer derrière lui. Il s’apprêta à lui décocher son poing gauche en pleins visage, quand il sentit la main de son adversaire lui saisir l’arrière du crâne et le pousser vers le sol avec une force dont Liori n’aurait pas soupçonné l’existence.
La technique assez bourrine, et expéditive qui consistait à éclater le crâne de son adversaire contre un sol en pierre était assez efficace et apprécié par le Satsubatsu. Cependant, la subir ne lui semblait pas une option très agréable.
Ses mains touchèrent le sol, et lui permirent de résister à la poussé qu’avait donné son adversaire. Il donna un coup de pied derrière lui, espérant toucher la jambe de son adversaire.

Ses espérances furent récompensées quand il sentit le genou de son adversaire se faire heurter par son pied. Cependant, cela ne suffit pas à engendrer de gros dégâts, mais libéra pendant quelques secondes le genin de la présence néfaste de son adversaire, ce qui lui permit de se relever.

Le début du combat s’était révélé plutôt barbare, et digne d’un combat de rue –enfin, cela dépendait du point de vue- et si combattre de cette manière ne dérangeait pas particulièrement le Genin (tous les moyens sont bons pour gagner un combat), actuellement, cela ne l’arrangeait pas.
Son adversaire un poil trop sauvage ne lui laissait pas énormément d’ouverture pour s’essayer aux techniques qu’il voulait maitriser.

D’ailleurs, son adversaire revint à la charge, une approche visiblement moins brutale. Liori s’abaissa pour laisser passer la jambe de son opposant au dessus de lui, avant de se relever pour dévier de justesse un direct du gauche. Le Satsubatsu sauta sur l’occasion. Il lui saisit le poignet de la main droite, et visa le mou du coude, plus précisément le nerf de la zone.
Il recula après avoir encaissé un crochet du droit suffisamment violent pour l’étourdir légèrement. Son adversaire ne poursuivit pas son assaut, se tenant le bras, plus précisément le coude, là ou Liori avait réussit à planter ses doigts.
Visiblement, il avait réussit son coup. Pas mal pour une première fois.

Tout en souriant, il s’avança à nouveau vers son jeune adversaire, et donna un violent coup de pied dans la rotule de son adversaire…

[…]

Liori était sur le chemin du retour. Couvert de bleu mais satisfait de sa journée. Il s’était discrètement éclipsé du cours au bout d’une petite heure, comme une majorité d’élèves qui avait subit l’agressif enthousiasme de leurs joyeux camarades.
Le Satsubatsu lui avait à peu prêt remplie son objectif. Les zones à cibler pour faire plus mal qu’à l’habitude n’avaient presque plus de secret pour lui. Du moins concernant les bras et les jambes…

Les cours de Taïjutsu n'étaient pas si mal en réalité.

[Tentative d'apprentissage du domaine du corps, bras et jambe.]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Sam 3 Jan - 14:14

Liori: + 12 XP (bonus genin inclus) - Techniques apprises.

Osa est toujours aussi énorme. Attends de voir sa nouvelle technique Razz

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Lun 13 Avr - 21:41

Il faisait froid ce matin. L'air était glacé bien que le soleil éclairait pleinement l'horizon. Genichi courrait autour d'un stade ainsi qu'une vingtaine d'autres élèves. Les quelques herbes qui frottaient ses jambes étaient mouillées. La rosée du matin sans doute. Il respirait fort, chaque expiration étaient accompagnées d'un nuage de fumée dû à la condensation de l'air. Cela faisait maintenant dix minutes qu'il s'échauffait en courant. Ils étaient lui et les autres shinobi à l'arrière de l'académie dans le stade réservés aux activités sportives. Genichi avait décidé de prendre son premier cours de Taïjutsu aujourd'hui. Dans la perspective de se familiariser avec le domaine du combat au corps à corps. Le professeur parla fort.


SÖ - Désormais jeunes gens, étirez-vous et nous procéderons aux début de l'exercice!


Genichi n'avait jamais vu ce professeur. Il arborait une chemise bleue à fleur et était en train d'allumer sa deuxième cigarettes depuis le début du cours. Il était plutôt grand et jeune. Des yeux très claire éclairait son visage. Il expirait calmement la fumée de ses poumons. Il avança vers le cercle d'élèves qui c'étaient formés. Il observait chaque détail à une vitesse prodigieuse.


SÖ - Rokka tes lacets.. Fumiko enlève ton bracelet tu vas te faire mal.. Teijo arrête de provoquer Akiko et échauffe toi.


Genichi s'échauffa en silence. Tout d'abord le haut du corps pour finir par les jambes. Puis les articulations qu'il prit soin de bouger dans tous les sens. L'odeur de fumée dérangeait Genichi. Le professeur parut remarquer sa gène et s'éloigna de lui.
Les os de Genichi craquaient sous les mouvements répétés.


SÖ - Bon.. Maintenant nous allons travailler tranquillement une simulation d'attaque armé, j'aimerais voir comment vous réagiriez et arriveriez à parer les attaques. Les indications viendrons après. Toi et toi devant.


Le professeur leurs parlait à part. Au bout de quelques minutes les élèves se placèrent de face. Il lança à l'un deux un bâton en bois. Il tapa le plus légèrement possible dans ses mains. Prenant soin de ne pas trop être brusque dans ses mouvements.


SÖ - L'élève armé attaquera comme bon lui semblera, l'autre devra parer. Esquiver à la rigueur. Aucune contre-attaque n'est permis même si votre partenaire vous aura explosé la mâchoire. Dites vous bien que vous n'aviez qu'à parer l'attaque.


Il inclina la tête et fit signe aux élèves de démarré la démonstration. Celui qui tenait le bâton était moins costaux que celui qui était en face. Brun, des yeux claires, il attendait l'arme en main. L'autre c'était mit directement en garde. Soudain l'élève qui tenait l'arme bondit sur son vis-à-vis. Il esquiva le coup de justesse, mais un revers du bâton vint lui couper la respiration. Le professeur fit signe d'arrêter.


SÖ - A chaque fois que vous touchez votre adversaire, ne vous arrêtez pas.


L'élève récupéra son souffle tant bien que mal. L'autre n'osait plus vraiment recommencer. Pourtant il devait le faire. Il courut et tenta un coup de bâton latérale en direction de la tête de son partenaire, l'autre ce baissa et fit un pas de côté. Le shinobi armé se retourna et abattit son bâton sur la tête de son adversaire. L'autre étudiant para de justesse le coup. Un coup sévère percuta son épaule. Déséquilibré, il trébucha. Un coup plus violent lui tapa le genou, il s'abaissa. Une touche sur la clavicule le mit au sol. Le professeur arrêta le combat.


SÖ - Aux bouts de trois touches vous inverserez. N'ayez pas peur de frapper votre adversaire, dit vous qu'il en fera autant. Je constitue les groupes.


Au bout de quelques minutes Genichi se retrouva avec un jeune homme du même âge que lui. Légèrement plus grand, les cheveux blonds. Un peu moins musclé mais il avait l'air plus vif. Il s'appelait Sozan. Il prit le bâton avant même de parler à Genichi. Il choisit lui même une place sur le stade et attendit que Genichi vienne se placer devant lui. Il prit la parole d'un ton grave.


Sozan - Genichi c'est ça? Ne croit pas que je le fait de gaité de coeur. J'espère que tu me rendras coup pour coup.. Retient bien que je suis ici pour m'améliorer. Sa tiras?


Genichi - Je n'en attendais pas moins, tu peux commencer.


Genichi accompagna ces paroles d'un geste de la main. Sozan sourit l'air satisfait, puis il chargea. Tentant de percuter par une simple charge le torse de Genichi. Genichi esquiva, Sozan répliqua et lui envoya le bâton en pleine gencive. Profitant de l'étourdissement de Genichi, il lui assainit une touche destructrice dans le ventre. Il recula, attendit que Genichi récupère son souffle et chargea de nouveau. Genichi fit un pas de côté et évita l'autre coup en direction de sa tête. Un autre vint lui percuter la jambe, le suivant s'annonçait plus violent et arrivait en direction de ces cotes, il para le coup avec sont avant bras. Sozan c'était approché de lui.


Sozan - Trois touches je crois bien, à ton tour.


Il n'attendit pas que Sozan lui tende le bout de bois, il le prit, tremblent encore et essuyant le saignement de sa bouche. Genichi n'attendit pas une seconde de plus. Il s'écarta de quelques pas. Tapa le bâton par terre pour faire comprendre à son adversaire que le combat allait démarrer. Il fonça sur lui, feinta une attaque au niveau du torse pour balayer ses jambes avec plus de facilité. Sozan esquiva le balayage et rompit le corps à corps. Genichi courut vers lui et enchaina une série de moulinet qui eut pour effet de percuter Sozan et de l'envoyer au sol. Il mit du temps à se relever. Il saignait au niveau du coude et des genous. Genichi sourit et lança le bâton au pied de Sozan.


Genichi - Trois touches me semble t-il? A ton tour!


Comme l'avait dit Sozan, il lui rendrait coup pour coup. Genichi l'avait fait avec une certaine once de provocation. Il était tombé sur l'adversaire parfait, celui qui n'avait pas peur de progresser. De plus il avait l'air de savoir se battre. Parfait pour un entrainement. Désormais il le testait, savoir comment Sozan réagissait à sa provocation. Il attendit sa réaction avec curiosité.


Sozan - Très bien.. A mon tour donc..


Sozan se mit en garde, fit un clin d'oeil à Genichi et avança calmement vers lui. Il lui frappa brusquement le genou, lui percuta par la suite la tête et le balaya sans que Genichi n'ai pus esquisser un mouvement. Il était au sol, surprit par la prodigieuse vitesse de Sozan. Il était tombé sur quelqu'un de compétent, ce qui confirmait ces dires. Il sentait un liquide chaud coulé le long de son arcade. Il se redressa et cracha du sang. Une voix retentit dans le dos de Genichi.


SÖ - Tu ne serait pas tombé si tu aurait réagit à temps..


Le professeur était venu les observer, depuis peu de temps, l'odeur de cigarette commençait seulement à effleurer les narines de Genichi. Il ce redressa et approcha des deux élèves.


SÖ - Même si tu reçois un coup prépare la parade suivante sans penser à celui que tu viens de recevoir. Si tu es tombé comme une feuille, sa veux simplement dire que tes pieds et donc ton point d'appui était mal positionné. Apprend aussi qu'une parade ne s'effectue pas seulement avec le haut du corps. Les jambes ont un rôle bien plus important que le reste. La preuve en percutant ton genou, tu n'a plus su réagir car ton point d'appui était rompu.


Le professeur avait prodigué tous ses conseils avec une certitude dans la voix qui ne permettait pas dans douter. De plus il les avait ciblés à une vitesse prodigieuse. L'instructeur écrasa son mégot au sol et fouilla dans ses poches une autre cigarette. Il en sortit une, il la coinça entre ses doigts et s'approcha des deux élèves.


SÖ - Bon, erreur que font souvent les étudiants. Regarder pertinemment d'où provient le coup. Tant que vous n'aurez pas analysé d'où il provient vos chances de parer seront grandement réduite. Ayez l'œil, ça fera la différence lors d'un combat. Sozan reprend s-il te plait, ne t'arrête pas tant que j'aurais dit stop.


Sozan s'écarta, Genichi cracha une nouvelle giclée de sang. Il s'essuya le sang qui perlait le long de son arcade. Il se mit en garde et observa les gestes de Sozan. Il sera machinalement ses poings, recentra correctement ses jambes et attendit patiemment la charge de son adversaire.
Sozan chargea d'une manière inattendu. Il fit un pas de côté et profita de toute la longueur du bâton pour frapper Genichi horizontalement. Ayant appréhendé la touche, Genichi se baissa puis recula fasse à un autre coup plus direct. Il esquiva le suivant et l'autre. Malheureusement plus Sozan gagnait du terrain plus les coups pleuvaient. Il fut vite submergé et se retrouva par terre au bout d'une minute.


SÖ - C'est bien mieux. Encore beaucoup d'erreurs, mais un progrè encourageant.. Tu regardes et anticipe ce que tu ne faisais pas avant. Rejoignez les autres élèves. La deuxième partie du cours va commencer.

( HRP: Suite à venir.)


"Celui qui ne connait pas son passé et condamné à le revivre... " Mémoire d'un schizophrène

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Dim 19 Avr - 12:49

Genichi et Sozan avancèrent côte à côte. Les flancs de Sozan étaient meurtris et une coupure sur l'épaule faisait dégouliner un sang chaud tout le long de son bras. Genichi n'était pas dans un meilleur état. L'arcade explosé et la gencive était ouverte. Son genou était égratigné sur une dizaine de centimètres. Il était satisfait de son entrainement avec Sozan. D'autres élèves étaient amochés, mais rien de très grave jusque là. Le professeur fit le tour des élèves. Il les toisa un par un du regard. Il rangea la cigarette qu'il avait sortit devant Sozan et Genichi.


SÖ - Bon.. Désormais nous allons mettre en application les conseils que je vous ai prodigué individuellement. Avant toute chose s'il y a des blessés ou des personnes qui se considèrent comme tel, je vous engage à rester sur le côté et à ne pas participer à cette partie du cours.


Trois élèves s'assirent sur le côté. L'instructeur les regarda, puis prit une profonde inspiration.


SÖ - très bien.. Je vais désigner une dizaine d'élèves. Cinq de chaque côté des lignes noires. Formant donc un couloir d'une vingtaine de mètres de large et d'une longueur d'environ soixante mètres.. Les autres devront le traverser par équipe de deux. Le but et d'arriver avec son coéquipier. Les élèves qui formeront un couloir seront munis de bolas. N'oubliez pas. Vos yeux et vos jambes seront les seuls atouts dont vous disposerez. Toutes techniques est interdites. Servez-vous de votre corps!


Les élèves se regardaient l'air étonné. Il est vrai que les exercices de se professeur était de plus en plus surprenant. Mais il avait réellement l'air de savoir ce qu'il faisait. Le premier exercice était vraiment intéressant, pourquoi pas celui là? Une dizaine d'élèves furent désignés et équipés de bolas. Le professeur se plaça à l'autre bout du stade.


SÖ - On va démarrer! Rokka et Nikuya allez!


Les élèves avancèrent d'un pas peu assuré puis coururent. Quelques bolas frôlèrent les deux élèves. Une stoppa net la progression de l'un deux. Il se retrouva cloué au sol. Une deuxième pluie de bolas arriva sur le suivant alors qu'il faisait demi-tour pour démêler les jambes de son coéquipier.


SÖ - Prenez la place de deux tireurs! Kogari et Maru! En avant!


Les deux shinobis tentèrent une progression originale. Ils croisaient constamment leurs course et prévenaient leurs partenaires lors d'un assaut de bolas. Il était presque arrivé au bout quand les tireurs décidèrent de lancer leurs projectiles en même temps. Les deux élèves furent bombardés.


SÖ - Stoppé à dix mètres de l'arrivée.. Dommage! Prenez la place de deux tireurs! Sozan Genichi!


Genichi sourit, il ne pensait pas passer immédiatement. Il regarda Sozan du coin de l'oeil.


Sozan - Bon, restons côte à côte, si l'un de nous tombe, faut encaisser les projectiles pendant que l'autre se démêle. Va falloir avoir l'oeil. Je peux te faire confiance?


Genichi - On démarre, le prof s'impatiente!


Ils s'élancèrent en même temps et prirent soin de rester côte à côte. Des bolas frôlèrent à plusieurs reprises les jambes de Genichi. Les lanceurs commençaient à prendre le coup de main. Sozan trébucha, Genichi le saisi par le bras et le releva. A ce moment précis un bola s'enlaça autour de ses jambes et Genichi ne pus que contempler la chute inexorable de son corps. Un bruit sourd accompagna sa chute. Sozan était également tombé mais ne s'était pas en pétré les jambes. Il n'était donc pas disqualifié.


Genichi - Merde! Grouille!


Sozan s'en sortit plus vite que prévu et fit écran face au nouveau tir adverse. Il adressa un clin d'œil encourageant à Genichi. Genichi se libéra tant bien que mal. Un bola tapa l'arrière du crâne de Sozan. Il tituba puis mit un genou au sol. Une autre frôla le visage de Genichi.


" Putain il vise la tête maintenant.. "


Il souleva Sozan et commença à courir. Sozan reprit ces esprits et esquiva la nouvelle saucée de bolas. Il était presque arrivé quand une pluie phénoménale leurs tombèrent dessus. Sozan tomba le premier, aucune ne s'était enlacé autour de Genichi. Il fit demi-tour lorsqu'une douleur lui tapa l'arrière du crâne. Puis plus rien.. Genichi tomba inconscient au côté de Sozan. Il entendit vaguement le professeur annoncer qu'ils étaient disqualifiés, puis sombra dans un trou béant.


[Une dizaine de minutes plus tard]


SÖ - ça va mieux petit gars?


Genichi ouvrait calmement les yeux, il était allongé sur le sol, un cercle d'élèves c'était formé tout autour de lui, Sozan et le professeur étaient tous deux penchés vers Genichi. Genichi se toucha machinalement l'arrière du crâne, une jolie bosse était né suite au coup qu'il avait reçu sur la tête. Sozan arborait quelques hématomes sur le visage et les bras. Probablement dû à la nuée de bolas que lui et Sozan avaient encaissés.


Genichi - On a.. On a été disqualifié du coup?


Sozan - Euh.. Oui..


Sozan avait l'air désolé, réellement désolé. Le professeur demanda à Sozan de relever Genichi. Il ajouta d'un air sérieux et résolus.


SÖ - Tu ferais mieux d'aller à l'infirmerie. Le cours est fini. Revenez la semaine prochaine, nous continuerons à travaillez cette notion d'esquive et de parade. Je ne prends personne d'autres et je veux voir ce qui était déjà présent. Bonne journée.


Il partit tout en allumant une cigarette. Genichi partit à l'infirmerie avec Sozan qui le soutenait. Ce n'est pas qu'il avait dû mal à marcher, juste que tout tournait horriblement autour de Genichi. Il était temps de se faire soigner.


"Celui qui ne connait pas son passé et condamné à le revivre... " Mémoire d'un schizophrène


Dernière édition par Genichi Hida le Dim 19 Avr - 16:23, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Dim 19 Avr - 15:50

Hida : +20 XP RP

(Tu confonds les frondes avec les bolas. Les frondes sont des espèces de lance pierre =p).

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Jeu 30 Avr - 14:47

Il venait de pleuvoir, l'air était humide, une légère brume serpentait dans kiri. Une écharpe noir recouvrait la moitié du visage de Genichi. Il faisait effectivement assez froid, surtout quand il était à peine 10h et que Monsieur Idan avait convoqué lui et une vingtaine d'autres élèves pour la suite de son programme de Taïjutsu. Genichi marchait d'un pas las, les nuages étaient gris et menaçaient de lâcher une saucée à tout moment. Il commença à courir en direction de l'académie. Le rendez-vous d' Idan Sö était fixé à 10h15 dérrière le gymnase de l'académie. Genichi était partagé. Les cours de SÖ était d'une très grande utilité, une rigueur de l'apprentissage. Voilà ce que recherchait par-dessus tout Genichi. Monsieur Idan était l'un de ces professeurs qui avaient une méthode implacable et qui portait réellement ces fruits. En contre partie cette rigueur était obtenue par un apprentissage douloureux, épuisant, fatiguant et l'on en sortait rarement sans égratignure. A la vue de cette pensée, Genichi tapota son crâne. Il sentit la couture à l'arrière de son crâne. Légère contusion dû à la première séance d'entrainement de Monsieur Idan.


Il poussa la lourde porte d'entrée et se dirigea vers le gymnase. Il était en avance pour un foi, il pouvait voir en longeant le gymnase le cours de danse de Madame Tachibana. Ce cours était un régal pour les yeux, on admirait avec facilité la beauté des corps se contorsionner. Il s'avança quand les yeux d'une fille de son âge retient son attention. Les mêmes qu'Aneko.. Froid, implacable, magnifiquement attirant. L'impression d'être isolé et de rester seul au monde face à ses yeux. Il sourit, la fiile s'en aperçut. Il se retourna gêné et passa en coup de vent. Il ne voulait en aucun cas passé pour un pervers qui " matait les filles " . Elle devait surement le prendre pour l'un d'entre eux. Pourtant, il n'avait fait qu'admirer la beauté de ses yeux. Il ne se retourna pas et fila vers la porte. La porte grinça, il aperçut Sozan qui s'échauffait au loin. Habillé chaudement, il s'étirait dans tous les sens. Le professeur était adossé au mur, fumant une cigarette comme à son habitude. Il avait l'air blasé et il ne parlait peu. Lui et Sozan étaient les deux seuls élèves présents pour le moment. Il devait être 10h10.


SÖ - Salut Genichi.. En avance. Comme ton coéquipier dit moi. Ne perd pas de temps, va vite t'échauffer. Il serait malheureux qu'un de tes muscles se froisse.


Il rejoignit Sozan et commença à s'étirer. Les deux élèves ne parlaient pas. Concentrés dans chacun de leurs mouvements. Au bout de quelques minutes d'autres élèves franchirent la porte et vinrent se joindre à l'échauffement silencieux des deux étudiants. Monsieur Idan s'approcha du groupe d'élève qui était complet désormais.


SÖ - Bonjour à tous. Courez autour du stade. Quand j'estimerais que vous aurez suffisamment couru on débutera les notions plus poussées d'esquive et d'encaissement.


L'ensemble des élèves se mirent à faire des allés et retour en trottinant le long du stade. Le professeur se plaça au centre du stade et parla haut et fort.


SÖ - Echauffez-vous! Vous allez en avoir réellement besoin.. Avez-vous une idée de ce que nous sommes en train de mettre en place durant cette session?


Les étudiants se regardaient tous en fronçant les sourcils. Un deux osa et hurla pour se faire entendre.


[ ?? ] - On apprend tout simplement à parer !


SÖ - Oui.. Si seulement c'était aussi simple. Je tâche de vous enseigner le Shinshutsukibotsu Gotoshi Kaze.. Il est bon de savoir frapper, trouver la faille. Mais il est aussi également bon de pouvoir éviter les coups et donc de préserver votre vie. Votre corps et une arme, mais votre corps à ces limites. Encore 10 minutes et vous viendrez vers moi.


Les élèves après s'être correctement échauffés vinrent vers le professeur qu'il les attendait en fumant une clope. Il les regardait un par un, les dévisageait. Il écrasa son mégot par terre et cracha une fumée blanche et opaque. Il mit les mains dérrières son dos et avança.


SÖ -Ce que je tente de vous enseigner ne sera pas de tout repos.. Le Shinshutsukibotsu Gotoshi Kaze n'est pas à la portée de tout le monde. Malheureusement si vous voulez apprendre le Taïjutsu il faudra passer par cette apprentissage que je trouve essentiel. Beaucoup trop de personnes néglige la défense.. Chose absurde. C'est donc dans le but de vous apprendre à être intouchable que je devrais être amené à vous voir dans le cadre d'autres cours. Si vous trouvez cette apprentissage par trop épuisant, faite une croix sur le Taïjutsu..


Les élèves ne dirent plus mots. Ce professeur était ambitieux, ses paroles avaient tenue en haleine l'ensemble des étudiants.
Sozan regarda Genichi. Il avait l'air satisfait tout comme Genichi. Il est vrai que beaucoup de combattant en oubliaient leurs propres linges de défenses. Idan recula de quelques pas et toisa de nouveau tous ses élèves du regard. Il souriait légèrement.


SÖ - Je suis heureux de constater que vous êtes près à travailler dur pour augmenter la qualité de vos esquives. Ne perdons pas de temps. Certains élèves ne sont donc pas des têtes brûlées..


Il paraissait parler pour lui même. Les shinobis étaient pour l'ensemble suspendu à ces lèvres. Une chose était certaine, et l'ensemble des étudiants l'avaient comprise. Ils allaient enfin apprendre ce qu'était le Taïjutsu, les réels efforts allaient commencer. Avec pour seul issue l'échec ou la réussite total du Shinshutsukibotsu Gotoshi Kaze. Certains des camarades de Genichi étaient tendus, d'autres fière et d'autre restait comme Genichi et Sozan..


Dans le mutisme le plus complet. Mutisme masquant l'envie de se surpasser et d'atteindre un but concret. Il était donc prêt, mais il ne savait pas encore que cela allait engendrer de réel souffrance et une rivalité certaines avec les autres élèves.


" Si vous trouvez cette apprentissage par trop épuisant, faite une croix sur le Taïjutsu.. "



Les mots de Monsieur Idan résonnait dans l'esprit de Genichi. Il ne ferait en aucun cas une croix sur le Taïjutsu, trop obstiné il devait réussir. Par tous les moyens..


( HRP: Comme à mon habitude, la suite viendra prochainement. Merci de votre compréhensions. )


"Celui qui ne connait pas son passé et condamné à le revivre... " Mémoire d'un schizophrène

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Sam 16 Mai - 14:15

Il était épuisé, à bout de souffle. Il transpirait et haletait comme un chien. Il ne sentait quasiment plus ses membres. Le cours venait de se terminer, Genichi regardait pensivement ces hématomes et autres égratignures. Une fois de plus la douleur couronnait l'aboutissement d'un apprentissage. Il s'écrasa sur l'herbe sèche. Décidément, il était impossible de s'investir en cours de taïjutsu et d'en sortir sauf. Il souffla pensivement et sourit à l'approche de Sozan. Les deux étudiants avaient travailler dur, les blessures et autres bleus le prouvait. Ils s'étaient tenue tête durant toute la séance, s'affrontant à chaque occasion. Tous les exercices de duel et de confrontation avaient provoqués de multiples face à face avec Sozan. Genichi était satisfait, lui et Sozan était exactement sur la même mesure. Travailler et toujours et encore travailler pour arriver à la perfection même. Sozan salua Genichi et partit d'un pas pressé. Il se tenait le coude, dû au fait que Genichi voulant lui asséner un coup, lui avait explosé un bâton dessus. Sozan en avait fait de même, les mains et bras de Genichi était parsemé de bleu et de coupure. Sa cote le relançait, il se leva douloureusement. Ses jambes étaient écorchées et des courbatures l'obligeait à marcher lentement.


Il avança en direction du gymnase. Il repensa aussitôt à la fille qu'il avait regardé. Il ne voulait en aucun cas croiser de nouveau son regard. De toute manière le cours de Madame Tachibana devait probablement être terminé. Il poussa la porte du gymnase et pénétra à l'intérieur tout en prenant soin de regarder où il marchait. Il avait traversé la moitié du terrain quand il redressa la tête. Le cours n'était pas fini, pire encore et comble de la gène. La fille en question était sur son chemin assise sur un banc et le fixait. Il tenta de faire abstraction et marcha d'un pas décidé. Il ne la fixait pas, ne voulait en aucun cas être remarqué. D'un naturel discret il ne se métrait pas en avant. Il arriva à hauteur de la fille et fit mine de l'ignorer. Malheureusement un coup d'oeil hasardeux l'informa qu'elle le regardait. Les jambes de Genichi se stoppèrent contre la volonté du shinobi. Il se retrouva bouche béante, ne sachant quoi dire. Elle le regardait avec la même désinvolture. Attendant visiblement que Genichi lui parle. Il resta la planté pendant quelques secondes.


Genichi - Je vous ai aperçu tout à l'heure. Je vous prie de m'excusez pour le regard indiscret que j'ai posé sur vous, ce qui a put vous gênez. Au revoir.


Il partit sans attendre de réponse. Marchant du mieux possible et fessant abstraction de l'énorme gourde qu'il venait de commettre. Il n'aimait pas s'attacher, la première rencontre avec quelqu'un était toujours quelque chose de décisif. Il s'était démêler de façon à ce que cette première rencontre n'arrive pas. S'attacher à une personne qui pourrait lui plaire était quelques choses de dangereux. Une main douce se posa sur sont avant-bras meurtris. Il se retourna et put admirer une nouvelle fois la beauté de ses yeux. Des yeux verts claires, un visage fin, de jolies boucles brune. Il s'arréta net.


Hinata - Hinata. Et non tu ne m'as pas dérangé. Je connais peu de personne qui s'excusent de me regarder dans les yeux.


Elle souriait, Genichi lui était réellement confus. Il sourit bêtement et répondit.


Genichi - Je ne voulais pas qu'il y ait de malentendu point barre..


Hinata - Aucun, aucun malentendu.. A qui ai-je l'honneur.


Il lui tendit la main, elle la regarda puis la serra. Genichi tentait de paraitre neutre, alors qu'à l'intérieur il était sous le charme.


Genichi - Genichi. Tu prends des cours de danse avec Madame Tachibana?


Hinata - Entre autre, mais j'avoue préférer le Taïjutsu à l'art de danser. Et toi?


Un sourire perpétuel s'affichait sur le coin de ses lèvres. Il en fallait peu pour déstabiliser le timide et mystérieux Genichi, ce qui était chose faite. Il n'avait plus qu'une seul chose en tête, fuir le plus vite possible.


Genichi - J'avais cours avec Monsieurs Idan. Tu m'excuse mais il faut que je file.


Hinata - D'accord.. Ravie d'avoir fait ta connaissance Genichi.


Il perçut une légère déception dans les yeux resplendissants d'Hinata. Il entra aussitôt dans ce genre de sentiment, ce sentiment qui vous fait regretter d'être désagréable, surtout qu'en la fille en question vous plaît. Pourtant il était trop tard, le destin tissait sa toile, il en était ainsi. Genichi était d'un naturel froid est peu enclin à la discussion. C'était ainsi..


" Un effort ne te tuera pas sombre idiot. "



Genichi - Ah et.. Bon cours, euh comment dire.. Tu penses que l'on pourra se revoir?


Elle paraissait surprise, agréablement surprise. Elle sourit de nouveau et approcha. Elle fixait Genichi avec une intensité rarement égalé.


Hinata - Qui sais? Surement, tu prends des cours à l'académie, moi aussi. A la prochaine.


Elle partit sans dire mot, Genichi resta la planté à la fixer. Puis il partit également sans se retourner. Il était étrangement plus joyeux et voyait les choses sous un autre angle. L'après-midi allait bien débuter se dit-il. Rien de mieux qu'un bon bol de riz et de porc au caramel. Il eu une dernière pensée pour Hinata, il avait étrangement hatte de la revoir.


" A la prochaine alors.. Qui sais.. "


"Celui qui ne connait pas son passé et condamné à le revivre... " Mémoire d'un schizophrène

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   Sam 16 Mai - 15:29

Genichi : + 15 XP - Technique Validée.

Idan, mon professeur préféré Smile
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Taïjutsu   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amphi pour les cours de Médecine
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Amphi pour les cours de Genjutsu
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Inscription Pour Le Cours De Vol( Pour Tous )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-