Partagez | 
 

 Amphi pour les cours de Ninjutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

MessageSujet: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 31 Mar - 19:11

Hyô descendait lentement les marches menant à l'estrade. Elles craquaient toutes, sous chacun de ses pas. L'air ambiant était froid, pour ne pas dire glacial. L'homme savait pertinemment que cela n'était dû qu'à sa seule présence. Ses capacités héréditaires s'exprimaient avec une telle force chez lui, qu'il lui était difficile de les contenir complètement.

Il s'arrêta à mis chemin de sa descente, fixant le tableau aux couleurs vertes sombres. Des vagues de souvenirs lui revinrent en mémoire.

Son premier jour à l'Académie, en tant qu'étudiant. C'était Isumi-senseï qui lui avait enseigné pour la première fois. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il avait été promu jounin en même temps, soit un peu plus d'un an après leur rencontre. Isumi était mort en mission, à ses côtés, moins de deux semaines plus tard. Ils finissaient tous par mourir, mais pas lui...

Non, lui, il réussissait l'impossible, à chaque fois. Lui et lui seul, survivait. Comment ? Pourquoi ? Des questions trop douloureuses pour y penser encore une fois...

Un pot de fleur, reposant sur la table de professeurs, se transforma soudain en ourson. C'était Mr.T...

[Mr.T]"- J'ai cru que tu étais un espion de la mafia des ramens, tu sais..."

D'un ton monocorde et le visage placide, Hyô acquiesça. Le regard de l'ourson changea, comme s'il devenait plus compréhensif.

[Mr.T]"- Tout va bien ? Si tu veux, je peux te raconter une blague..."

Négation de la part d'Hyô. Il n'était pas d'humeur, il ne l'était jamais. Pourtant personne ne pouvait le remarquer...il ne voulait rien laisser transparaître de ses émotions le plus souvent contradictoires. Tout les objets environnants lui rappelaient des proches, décédés.

Gengoemon fit son apparition. Il semblait être tout sourire. L'explication vint rapidement.

[Gengoemon]"- Enfin l'administration reconnait mes capacités et me met à l'égalité avec le non moins célèbre Homme de Glace."

La mâchoire d'Hyô se crispa. Il détestait, il haïssait ce surnom, synonyme de ses nombreux exploits, de sa réputation. Il était un souvenir vivant, une plaie à jamais ouverte, de ses camarades morts...
Il avait l'impression de bâtir sa réussite, sur leur déchéance. Cela l'insupportait.

[Gengoemon]"- Il était plus que temps, non ?"

[Mr.T]"- Non..."

La réponse coupa net le chuunin dans sa tirade. Il n'osa pas répondre, comme en proie à une peur indécise. L'anbu quant à lui s'en était

[Hyô]"- Tu devrais t'assoir maintenant. Le cours va bientôt commencer."

Sous ses dehors de conseil, l'ordre énoncé par Hyô ne souffrait la contestation, et Gengoemon s'exécuta aussitôt. Les élèves arrivèrent peu de temps après. Déjà on entendait les murmures dans les rangs et les couloirs. C'était l'Homme de Glace qui allait donner des cours. La salle grouillait de plus en plus d'individus, bientôt il n'y aurait plus assez de chaises pour tous. Il y avait certainement dans la masse, bon nombre de personne n'ayant pas choisi comme spécialisation le ninjutsu, mais tous venaient voir "l'une des légendes vivantes de Kiri no Kuni."

Lorsque ce dernier se leva, le silence se fit immédiatement.

[Hyô]"- Aujourd'hui, Mr T, Gengoemon Habaki et moi-même, vous ferons cours sur les arcanes séculaires de notre pays."

Il marqua une pause...

[Hyô]"- Sur ce, commençons..."

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 14 Avr - 20:08

[ Bon, j'inaugure cet amphi, avec pour but l'apprentissage du kaï. J'espère ne m'être pas trompé d'amphi, mais le kai est indexé ninjutsu dans les règles, donc... J'ai essayé de faire coller Hyo à sa description dans la salle des profs, mais je garantis pas un résultat formidable ^^" ]


La partie d'introduction du cours venait juste de se terminer. Les professeurs avaient parlé deux longues heures durant du ninjutsu, ainsi que des techniques ancestrales du village. Des techniques qui n'existaient que dans mon esprit... Ces histoires de légendes vivantes, telles que Zabuza Momochi, et bien d'autres encore, s'affrontant à l'aide de ce formidable patrimoine de Kiri, me laissaient indécis...

* Vraiment incroyable, tout ça... *

Après une petite et très rapide révision des douze signes, le célèbre Geïrou Hyô, l'Homme de Glace, s'avanca sur l'estrade, arborant un visage fermé et taciturne, comme désintéressé par ce qui gravitait autour de lui, toute cette vie qui n'aspirait qu'a aperçevoir la légende vivante , et pouvoir profiter de ses enseignements. Cependant, de nombreux étudiants avaient déjà quitté la salle auparavent si bondée, désorientés par la longue partie théorique...
Tout autour de moi, on chuchotait à propos de la légende.

« L'Homme de Glace en vrai.. J'y aurais jamais cru! »

Ce qui confirmait ce que je pensais depuis le début. Nombre de ces étudiants n'étaient présents que pour voir en chair et en os Hyô. Ce n'était pas mon cas... N'ayant pas grandi à Kiri, je ne connaissais pas cet homme imposant de rigeur et de froideur, qui émanait un froid glacial... Mais cependant, même en ne le connaîssant pas, on pouvait voir de loin sa puissance, qui, comme trop importante pour un corps humain, comme ayant déjà investi tous les recoins de cet être, suintait en grandes quantités des pores de la peau de l'anbu. Un masque inerte couvrait cependant le tout, laissant seulement apparaître l'homme rude qu'il était pour le public. Jamais un sourire ne venait perturber son visage, jamais un fronçement de sourcils ne s'insinuait chez cet étrange personnage, jeune et pourtant déjà si vieux... Je fronçai les sourcils, impressionné... Je m'apperçus alors du mouvement de tête de l'anbu. Le cours allait bientôt commencer. Hyô fixa les grandes fenêtres, et ouvrit la bouche.

[Hyo]« Il va faire froid... »

Le désintéret total de son entourage ne laissait rien présager de bon, comme le moment ou il prit une craie et commença à écrire au tableau. L'unique raison de ma présence. L'apprentissage du kaï.

« Tout cela est très simple... En fait, vous vous servez du kaï lorsque vous êtes piégés par un genjutsu.. Et, comment dire... vous devez vous auto-mutiler... »


Lorsque le professeur ferma les yeux à la suite de son discors, nombre des étudiants restèrent interdits. Le discours de Hyô n'avait pas été vraiment précis...Le désintéret le plus total perçait à travers son discours monotone... Et la majorité de ce qu'il avait dit, nous étions déjà au courant. Pour ma part, je ne savais rien de l'automutilation, mais je m'étais renseigné sur le genjutsu avant de venir assister au cours.

« Mais la question telle qu'elle est.... enfin, ce que je veux dire c'est: arriveriez vous à vous rendre compte que vous êtes pris dans un genjutsu? »


Il ne poussa pas plus avant ses explications et commençea à tracer quelque chose au tableau d'un air morne, comme si tous les malheurs du monde pesaient en ce moment précs sur ses épaules, trop faibles pour supporter un tel poids... D'ailleurs, qui le pourrait?

* Percevoir l'illusion... J'ai entendu quelque chose au sujet du genjutsu... Il perturberait les liaisons synaptiques de l'adversaire en injectant du chakra dans son cerveau.... Il faudrait donc pouvoir soit s'appercevoir des illusions, soit parvenir à visualiser à volonté ce flux de chakra... Bref, il faudrait parvenir à visualiser l'illusion... Je demanderai à Takeo-sensei ce qu'il en pense... *


Le professeur n'était vraiment pas clair. Ses phrases étaient brèves, et ses explications plus que succintes. Malgré tout, je parvenais convenablement à lire entre les lignes de son discours.

[Hyo] « Qui , depuis tout à l'heure, a su déceler mon illusion? »

La voix froide et puissante s'élevait non plus devant moi, mais derrière moi. Etonné, je me retournai en voyant le professeur disparaître. Il était là, debout au fond de la salle, nous narguant par son naturel inflexible.

[Hyo] « Et je ne suis pas un spécialiste du genjutsu, hein... »

Puis il redescendit dans l'amphithéatre, se déplaçant aussi vite que j'étais lent... Il reprit alors après cette petite démonstration son cours magistral.

[Hyo] « Il existe cependant une deuxième question: arriverez vous à vous auto-mutiler sans problème? Saurez-vous juger la force qu'il sera nécéssaire pour vous mutiler suffisament? Savez-vous? Toi! »

Il avait presque crié ses derniers mots, comme si sa vie en dépendait. Il fixait désormais un jeune étudiant appeuré du premier range. Celui-çi ne bougeait plus. Il était à genous, et se prenait la tête dans les mains.

[Hyo] « Vous voyez? Il n'arrive même pas à percevoir l'illusion! Désormais, je peux en disposer comme bon me semble! »

Le professeur mit fin au genjutsu, puis balaya la salle d'un air dur, et déterminé:

[Hyo] « Si vous avez compris les notions essentielles de mon cours, si vous avez su lire entre les lignes, alors peut-être y a-t-il une chance que, la prochaine fois que je vous soumette à un de mes genjutsu, certains y réchappent convenablement... Filez, maintenant. »

Sur ce, de nombreux étudiants prirent leurs affaires, comme s'ils étaient possédés, pour s'enfuir rapidement de cette salle gelée, qui avait été le théâtre de leurs humiliations.

* Ok: visualiser l'illusion... doser sa force en fonction de l'adversaire... saisir quelque chose, puis se mutiler... C'est affreux, cette technique... J'aurai bien besoin d'entraînement, après un cours si embrouillé...*


Sur ces dernières pensées, je sortis d'un pas lent de l'amphi auparavent si plein. En me retournant, je vis l'Homme de Glace, en train de regarder par la fenètre d'un air mélancolique le soleil se couchant. A ses côtés, la peluche ne bougeait plus...

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 14 Avr - 20:39

[Hyô est très bien repris...
Shuo: + 8 XP RP]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 18 Avr - 18:35

[Partie théorique, un peu à la bourre désolé...]

L'amphithéàtre était désormais presque vide... Les dernières prestations d'Hyo en avaient fait fuir plus d'un , et seuls ceux vraiment intéressés par le kaï, et la partie théorique, étaient encore présents cette-fois là... Un
amphi désert... Cela devait pourtant être très rare, vu le nombre d'aspirants étudiant à l'académie de Kiri. Autant la réputation de Hyo était importante, autant ses effets pouvaient être ambivalents... Son passé suintait par les pores de sa peau, mais personne, à part peut-être Mr.T... , et ses proches, ne pouvaient comprendre et discerner le professeur... Et surtout pas moi. J'entrai d'un pas rapide dans la salle, en même temps que plusieurs autres étudiants, et partis m'asseoir dans l'amphi. Seul le premier rang était complet, le reste était vide , ou presque...

[Hyo] « Aujourd'hui, nous allons arborer la partie technique... Comme vous n'êtes que 12, eh bien... Euh... On va vous faire passer un par un... Et, je vous soumettrai, enfin, je vous infligerai un léger genjutsu, et nous verrons bien si vous arriverez à, enfin si vous parviendrez à maitrîser la technique... »

Il se baissa alors, et sortit de sous le bureau une liasse de papiers plutôt décourageants... Qu'il jeta d'un air négligeant sur son bureau, comme si supporter le poids de cette liasse était pour chacun d'entre nous impossible... Il fit signe à un étudiant, qui se leva et distribua les feuilles... Ainsi donc, la démotivation de Hyo à exercer son poste de professeur allait jusqu'à écrire son cours pour ne pas avoir à parler? Ce professeur était vraiment étrange...
Je saisis la feuille d'un geste vif, et commençai à lire les instructions du professeur...

*****

Comment parvenir à maîtriser le kaï? Comment parvenir à passer outre le réel?
1- Si vous croyez être sous l'empire d'une illusion, faites le vide dans votre esprit... Cela vous aidera à la visualiser.
2- Quand vous pensez être cerné par l'illusion, effectuez le signe du kaï
3- Enfin, prenez sur vous, et automutilez-vous.

*****

La voix glacée de Hyo s'éleva alors dans la salle, refroidissant instantanément l'atmosphère...

[Hyo] « Le plus ardu, dans cette technique, c'est le point 3... Enfin, je veux dire, arriveriez-vous à surmonter l'empire de l'illusion et le pouvoir de votre adversaire...C'est pourquoi, je... enfin, pour vous faire passer la pratique, eh bien, comment dire... Euh... Je suis trop... Puissant, pour vous... C'est pourquoi je vais demander à Gengoemon de vous faire subir cette illusion... »

Il termina d'un ton plus froid que jamais... Puis, à l'étonnement de tous, il reprit d'un air presque chaleureux:

[Hyo] « Ne vous inquiétez pas, tout se passera... Enfin, je veux dire... Bref... Allons-y! »

Gengoemon s'avança derrière l'anbu. Un air contrit s'étalait sur son visage, et il faisait apparament de grands efforts de maîtrise de soi... Tants d'efforts qu'il en était devenu rouge...

[Gengoemon ] « Que veux tu dire par là? Je suis parfaitement compétent! Ce n'est pas pour rien que l'administration m'a... »

Sur ces derniers mots, et devant le regard de mort de Hyo, le chuunin recula d'un air appeuré, et se tint coi pour le reste du discours... Ses joues étaient en feu, mais il avait trop peur de l'anbu pour répliquer...
[Hyo] « Alors, eh bien... Euh, y a-t-il un volontaire? »

La question jetta un froid sur l'assemblée, et c'était le cas de le dire... Chacun avait l'estomac noué, de peur d'échouer devant ses camarades... Et il en allait de même pour moi. Une minute passa sans que personne ne se dévoue... Je levai alors timidement le bras, tremblant de tout mon être.

* Allez, mon grand... Rien de bien dangereux, et c'est Hyo qui l'a dit... *

Je descendis devant le bureau... Le professeur Gengoemon était dressé debout, devant moi... De longues minutes passèrent, durant lesquelles mes camarades ne soufflèrent mot. Puis le chuunin s'adressa à moi d'un air moqueur:

[Gengoemon] « Je suis là! »

Et soudain, il dispaut de devant moi... Je compris avec rage que je m'étais fait berner par l'illusion... Mais quand-donc cette fichue illusion avait-elle démaré? Je ne parvenais pas à voir...

[Gengoemon] « Déçu, hein? »

Cet air supérieur me mit à bouts de nerfs... Cependant, avant d'avoir eu le temps d'intervenir, Hyo fit taire Gengoemon d'un geste rapide...

[Hyo] « Il fait déjà froid... Si tu continues à étaler ton incompétence, je te... »

Et il laissa le dernier mot en suspends... Puis il me fit signe d'approcher, et me proposa de tenter l'expérience à nouveau, proposition à laquelle je répondis par l'affirmative... L'anbu me regarda alors droit dans les yeux, tandis que l'air autour de moi se refroidissait... Je me sentais de plus en plus gelé, et la fenêtre venait de s'ouvrir, laissant rentrer de la neige dans la salle...

* De la neige, en été? *

Il m'avait fallu quatre bonnes minutes pour parvenir à cette interrogation subtile, après quoi je me concentrai sérieusement... Il y avait sûrement illusion... Cependant, Hyo se déplaçait, regardant partout dans la salle... Il n'était vraiment pas concentré... Je fermai les yeux un instant, tentant de visualiser mes flux de chakra... Le bleu habituel n'était vraiment pas bien présent... C'était un bleu qui virait au violet! Mes mains se joignirent alors et j'essquissai le signe du kaï... Je me souvenais de la position: c'était un des douze signes que Takeo-sensei nous avait ordonné de mémoriser...
Je rouvris les yeux: tout avait changé! Je parvenais à visualiser l'illusion du professeur! Je tentai de porter la main à ma poche... La puissance de Hyo écrasait tout, j'avais l'impression d'être en apnée, et je me sentis enfin comme je devais être: totalement piégé par l'illusion.

[Hyo] « Ca suffit... Tu as bien, euh, je veux dire que tu a visualisé l'illusion... Mais je suis trop puissant pour un étudiant... Tu vois comment faire , maintenant? »

Il se détourna de moi, et regarda Gengoemon en façe.

[Hyo] « Allez, tu vas... enfin, remets le sous un genjutsu... Et attention... »

Le chuunin acquiesca d'un signe de tête, et s'avança vers moi. Cette fois, j'étais prêt, et lorsque le professeur me regarda de son air narquois, je visualisai mes flux de chakra... Il n'avaient pas encore viré au violet, mais prenaient une douce teinte différente...

* C'est donc comme cela, que je puis visionner la force de mon adversaire? *


Je joignis mes mains et accomplis le signe... L'illusion était entièrement visible, et paraissait beaucoup moins tangible que celle d'Hyo. J'essquissai un rapide mouvement du poignet: il bougeait, mais n'atteignait pas la vitesse désirée...Je tentai une nouvelle fois d'attraper un kunai, quand un objet me frappa au visage: Gengoemon , profitant de l'illusion, m'avait envoyé une craie...

[Gengoemon] « Tu vois, trop faible! Tu ne parviens même pas à suivre mes mouvements! »

Cependant, ce faisant, il s'était révélé, et avait diminué l'intensité de la force de l'illusion: je saisis alors brutalement un kunai, et m'entaillai légèrement la jambe... Tout autour de moi redevint alors brutalement clair, comme si la pièce auparavent plongée dans l'obscurité, venait d'être illuminée par une centaine de torches puissantes... Je tombai à genoux, gémissant, m'apperçevant du sang qui coulait de ma légère blessure...
Hyo s'approcha de moi, sans regarder Gengoemon , et passa la main sur la blessure, qui se referma en un clin d'oeil.

[Hyo] « Eh bien tu as, enfin... Je crois que c'était bon cette fois... »

Etait-ce donc ça le kaï? Et le pouvoir du genjutsu était-il donc si immense? Je frissonnai alors, entouré de l'aura froide de l'anbu, qui appella un autre élève à lui...

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 18 Avr - 21:48

[Shuo: + 13 XP RP]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Jeu 8 Mai - 15:48

Haya s'était réveillée tard ce matin-là. Elle n'avait cours que plus tard dans l'après-midi et n'était pas pressée de quitter son lit. Elle prit le temps de se constituer un solide petit-déjeuner, puis alla s'installer sur la terrasse de son balcon, un livre sur les genoux. Cela faisait bien deux semaines qu'elle n'avait pas pris le temps pour elle-même - en lecture ou en repos, tout simplement.

Finalement, Haya se dirigea vers la douche et partit en ville. Elle arriva tôt à l'Académie. Quelques étudiants étaient présents, assis, solitaires, au quatre coins de l'amphithéâtre. Haya s'assit dans l'une des rangées de droite, plus vers le fond qu'au milieu. Elle n'aimait pas être trop près, des fois qu'un enseignant ait la malheureuse idée de la faire participer. Ses amis n'étaient pas encore arrivé. Cela n'était guère surprenant ; Kaikatsu séchait plus que de raison, Shimuka et Mie ne devaient pas même être réveillées et Shishu devait être plongé en plein repas - un moment somme toute solennel.

L'amphithéâtre commença à se remplir doucement. Des personnes la saluait d'un signe ou d'un sourire, et Haya prenait le temps de leur répondre d'un geste. Il y avait même cet emmerdeur, Tanrei, qui s'était assis à côté d'elle avec l'intention très arrêtée de la peloter autant que possible. Il en resta - miracle ! - au stade des mots, à discourir tant et tant, jusqu'à finalement s'excuser de devoir s'installer auprès de ses poulettes, comme il les appelait tendrement. Elles l'attendaient, jalouses jusqu'à en devenir violettes de peau, au beau milieu de l'amphithéâtre. Si seulement elle savait que Haya aurait été prête à payer tout son salaire et plus encore pour se débarrasser de leur précieuse... chose...

Mais tout de suite après cet heureux départ, Shimuka et Mie se présentèrent et filèrent s'installer à ses côtés.

[Shimuka] Ouah ! On n'est même pas en retard !

Shimuka observait les lieux avec cette petite moue au niveau des lèvres qui faisait tant rêver les hommes. Elle était tout à fait charmante, avec de longues, longues jambes - le plus souvent soigneusement mises en valeur, mais Haya ne pouvait pas lui en vouloir - des cheveux bruns qui lui arrivaient aux épaules et quelques mèches faussement rebelles qui se balançaient sur son front. Ses grands yeux noirs achevaient de la rendre extrêmement populaire.
Mie était plus douce, mais extravagante et directe que sa colocataire. Elles étaient amies depuis plus de cinq ans à présent, et vivaient ensemble dans un appartement au bout du village depuis l'année précédente. Elle avait des cheveux plus longs et plus clairs, presque blonds. Sa peau était également davantage bronzée, un hâle naturel dont elle ne se souciait pas énormément. En revanche, elle prenait un soin particulier pour la manière dont elle s'habillait en dehors du travail (un trait qu'elle partageait avec Haya et Shimuka), mais aussi pour ses ongles. Elle avait une passion tout à fait authentique pour les produits de beauté, tellement qu'elle pouvait passer des après-midi entière à essayer toutes sortes de crèmes sur ses amies, à leur manucurer les mains, puis les pieds, et tout cela en discutant gaiment de sujets divers.

[Mie] On est déjà sûres de ne pas avoir Geirou.

[Shimuka] Uch, oui... Il nous aurait lancé son regard. Tu sais, son regard. Je sais pas s'il le sait, mais il m'excite énormément quand il nous regarde comme ça.

Elle mima, avec plus ou moins de succès selon la bienveillance qu'on lui accordait, le regard glacial que dispensait parfois - plus rarement que Shimuka voulait bien le croire - le shinobi. Haya l'aimait bien. Il était exigeant, et elle peinait parfois à suivre ce qu'il disait, ou ce qu'il faisait. À vrai dire, ce n'était pas tant sa puissance qui la fascinait, contrairement à beaucoup d'étudiants. Ni sa légende à proprement parler. Mais son histoire, ce qui fait qu'il en est là actuellement. Et l'expression de son visage, aussi, cette espèce de mélancolie latente, si soigneusement dissimulée qu'elle intrigue forcément ceux qui la détectent. Elle aimerait bien l'approcher, un jour.

En vérité, c'était Habaki Gengoemon qui s'occupait de la session d'aujourd'hui. Il était suivi par Shishu. Par le gigantesque Shishu, affectueusement appelé Sushi par ses amis. Il était énorme, Shishu. Un colosse de seize ans. Aussi large que la porte, de presque deux mètres de haut, il était disproportionné d'un bout à l'autre de sa physionomie. Il était adoré, Shishu. C'était sa bonté naturelle qui le rendait si populaire. Et tant pis s'il prenait deux sièges pour s'installer ; tout le monde voulait profiter de son rire joyeux et vibrant.

[Shishu] Ah ! mes petites préférées !

[Shimuka] Sushi ! T'en as mis du temps !

[Shishu] - Tu vas rire, dit-il en s'installant, mais c'était précisément ce que j'étais en train de manger.

Il passa sa gigantesque main dans les cheveux de Haya avant de s'installer à ses côtés. Le professeur avait atteint son bureau. Il prenait son temps. Elle se demandait si aujourd'hui il allait faire l'appel. C'était son truc pour perdre du temps. Faire l'appel et faire la lecture. Des astuces infaillibles. Haya l'appréciait lui aussi. Il faisait un peu de peine, presque pitié quand il se laissait piéger par un des petits génies des derniers rangs. Les petits génies le méprisaient. En un sens, ils avaient raison : ils étaient déjà bien plus fort que lui, et en savaient sans doute plus long sur les sujets abordés. Mais c'était Gengoemon, et sans se l'expliquer, elle était prête à lui pardonner sa maladresse.

[Shishu] - C'est parce que tu le trouves mignon. C'est comme si un petit chaton faisait ses griffes sur ta robe préférée ; ça te gonfle, mais il est tellement mignon avec ses petites patounes !

Un fin psychologue, Sushi. Il avait sans doute raison d'ailleurs. Gengoemon était mignon. Il était très agréable en dehors des cours, joyeux et drôle ! Il perdait beaucoup de sa superbe quand il se retrouvait derrière son bureau, devant une meute de Genin avides de se repaître de son incompétence. Quel dommage...

[Gengoemon] Bon, et bien, nous allons... euh... commencer, du coup.

Il regardait autour de lui, comme s'il avait oublié quelque chose. Haya leva les yeux au ciel.

[Gengoemon] Ah, j'ai oublié mes feuilles... je reviens tout de suite.

Des voix, dans le fond, crièrent, entre deux éclats de rire.

[Voix] Téléportez-vous !

Et d'autres, plus proches.

[Voix] Elles sont sur votre bureau Monsieur.

Gengoemon se gratta la tempe.

[Gengoemon] Ah, tiens, bien vu. Tu m'as évité un... déplacement inutile.

Il se saisit de ses feuilles et les parcourut rapidement du regard.

[Gengoemon] Bien, je vais vous apprendre les bases d'une technique défensive.

Shimuka partit à cet instant dans la narration de sa soirée de la veille. Haya fut bien obligée d'avouer que c'était plus intéressant que le cours proprement dit, qui multipliait les répétitions et les phrases toutes faites, en une longue et pesante introduction sur la nécessité de se protéger.

[Gengoemon] Regardez bien les signes.

Il forma lentement les signes voulus et immédiatement après un fin mur translucide l'entoura. Les reflets de lumière rappelèrent les effets de l'eau. Haya ne put s'empêcher de se demander l'intérêt de se protéger avec de l'eau. Comme si, poussé par un extraordinaire instinct de professeur, Gengoemon répondit à sa question muette.

[Gengoemon] À vrai dire, si vous êtes derrière ce bouclier, vous pouvez être sûr d'êtres plus résistants aux attaques de votre adversaire. C'est, euh, comme ça quoi ! Les signes se font rapidement, donc si vous voyez que votre adversaire prépare une attaque, surtout physique, vous faites ça. Notez que des personnes de votre spécialité sont particulièrement sensibles aux attaques physiques.

Sans déconner ?

[Elève] - La proportion de chakra injecté dans la technique doit-elle être en relation avec la totalité du chakra que nous possédons ou bien pouvons-nous entretenir la technique en dehors de tout carcan matériel ?

[Gengoemon] Ha, ha ! A vrai dire, c'est exactement ça.

[Elève] - Hein ?

[Gengoemon] C'est bien ce que j'ai dit. D'autres questions ?

[Elève 2] - Est-ce l'eau qui est parcourue de chakra, ou bien le chakra qui crée l'eau ?

[Gengoemon] Excuse-moi, mais ta question ne veut rien dire. Reformule-la et revient me voir la semaine prochaine, d'accord ?

Les questions s'enchaînèrent et pas une seule véritable réponse ne fut apportée. Haya, qui avait néanmoins suivi la partie la plus intéressante, pensait avoir compris les bases. C'était tout simple. Il suffisait de reproduire les bons signes. Il s'agissait d'ailleurs de la seule chose qu'elle avait écrite sur sa feuille, feuille qu'elle avait presque intégralement remplie de petits dessins que Shimuka avait alors minutieusement colorié.

Il n'y avait pas à dire, les cours de Gengoemon était passionnants. Il finit par mettre fin à la session d'un habile "Oh ! vous avez vu l'heure ! J'aurai adoré poursuivre ce passionnant débat sur... quoi déjà ?" puis s'était éclipsé le premier. Mie se plaignit d'avoir faim et Shishu prit cela pour une insulte personnelle : qu'à cela ne tienne, elles étaient invitées dans le restaurant familial.


Dernière édition par Haya Sasaki le Sam 24 Oct - 19:09, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 9 Mai - 12:55

[Haya: +14 XP RP]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 2 Juil - 19:07

C'était Mr. T aujourd'hui. La pelucheuse peluche. Le nounours préféré de ces dames. Haya aimerait bien pouvoir le tenir dans ses bras un jour. Oh, il crierait, et lui frapperait la poitrine et les bras de ses petites pattounes duveteuses, mais elle le serrerait avec tellement d'amour qu'il en oublierait sa rancœur.

Oui, un jour elle le serrerait dans ses bras. Pour le moment, il trônait fièrement sur la table de cours, les bras croisés sur la poitrine, fusillant d'un regard faussement sévère la salle de classe. Mais comment une peluche aussi adorable pouvait être méchante ? Il sauta en arrière (technique ninja de peluche, sans aucun doute) et pianota furieusement sur son ordinateur. C'était sa toute dernière idée : installer des caméras dans la salle de classe pour être sûr qu'il ne risquait rien.

Et Haya se posait toujours la même question : qui pourrait vouloir du mal à une si jolie (et sexy, Mr. T était un monstre du sexy) pelucheuse et peluchesque peluche ?

Mr. T - Le blondinet du sixième rang en partant de la fin, cinquième siège, avec le bonnet bleu, est prié de cesser de mater les fesses de sa camarade de classe, la brune, sixième rang de la septième rangée, avec ce décolleté vertigineux et cette bouche à faire fantasmer un saint. Par ailleurs, dans le but d'aider le blondinet du sixième rang et du cinquième siège, la brune est priée de bien vouloir se rasseoir et de cesser de se pencher ainsi vers moi. Oui, j'ai vu que vous aviez des seins gargantuesques et oui, je les trouve appétissants, mais seulement en dehors de mes heures de travail. Si vous voulez prendre un rendez-vous - galant ou purement sexuel, selon vos préférences - veuillez voir avec ma secrétaire qui, j'en suis sûr, est à même de vous concurrencer niveau protubérances mammaires.

La douche froide. La jeune fille se rassit brutalement, le visage rouge et couchée sur la table, tandis que le blondinet détournait la tête et, pour se donner une contenance, regarda les lumières au plafond. Haya sourit. Elle adorait Mr. T.

Mr. T - Ceci écarté, nous allons pouvoir commencer. Aujourd'hui, je vais vous apprendre à... roulements de tambour...

Quelque élèves parmi les plus motivés imitèrent le roulement de tambour. Mr. T se rengorgea tout de suite, très fier de son petit effet.

Mr. T - Faire plus de dégâts, hourrah !

Les élèves se dévisagèrent. Ce n'était pas si extraordinaire que ça.

Mr. T - C'est simple, il suffit de balancer plus de chakra. Ainsi vous pourrez toucher plusieurs personnes et là, qu'est-ce que vous dites ? Vous dites que vous êtes ENFIN efficace. Notez que si vous envoyez une technique COLOSSALE sur vos adversaires... attendez.

Il quitta son promontoire pour sauter à terre. Il pointa un doigt (une grosse patte pour être exact) accusateur vers un étudiant, lequel écarquilla les yeux et se figea sur place.

Mr. T - Hep toi là, p'tit gars... T'es qui ? Je te connais pas. Je t'ai jamais vu. Tu as un air suspicieux. Ou circonspect. C'est pareil : tu ne serais pas un de mes éternels ennemis ? Venu jusqu'à dans ma salle de classe pour tenter de VIOLER mon intimité, mon identité, mon moi intime ?

Etudiant - Euh non, M'sieur. J'm'appelle Kakeru et, euh, ben je suis là depuis, euh, eh bien, trois mois. Je crois.

Mr. T - Ok.

Sans un mot de plus, Mr. T retourna sur son bureau. Il allait faire une technique. Haya adorait voir sa petite tête se gonfler de chakra. Ce devait être un très bon shinobi pour réussir à malaxer du chakra dans un corps plus petit que celui d'un bébé. Et effectivement, Mr. T prouva son art en recrachant un jet d'eau contre le tableau. Un jet beaucoup plus vaste que la normale, qui... nettoya le tableau. Génial, en effet, comme plan.

Mr. T - C'est simple non, et multifonction. Je connaissais un shinobi de Konoha, Takanashi Hiroshida, qui était une star parmi nous grâce à son incroyable prédisposition à faire cuire des poulets. Il pouvait en faire cinq d'un coup vous savez ! Il a fini par se faire tuer par un végétarien.

Il se recueillit l'espace d'une seconde puis rebondit sur ses jambes.

Mr. T - Et maintenant... Sous ma direction assistée... On s'entraîne ! Lavez-moi ce tableau (vous passerez le balai ensuite, personne ne croira qu'une peluche seule et désespérée aura tentée de se noyer, n'insistez pas)

Haya savait qu'il lui faudrait retravailler cette technique chez elle, ou sur un terrain d'entraînement. Mais rien que pour les beaux yeux boutons noirs de Mr. T, elle alla s'exercer avec les autres.

Mr. T - Je connaissais une rousse il y a longtemps. Attends... hey mais c'est toi Sumatari ! Comment va depuis le temps ?

Il était trop mignon quand il délirait.


Dernière édition par Haya Sasaki le Sam 24 Oct - 19:11, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 2 Juil - 21:42

Haya: +10 XP RP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Ven 18 Juil - 20:12

De bonnes résolutions... J'en étais rempli.
Et c'est partant sur ces bonnes résolutions que je me prenais le chemin de l'académie afin de prendre quelques petits cours particuliers sur la maîtrise de mon Chakra. Non pas que je ne parvenais pas à correctement le malaxer mais comment dire... je sentais mes réserves brûler trop rapidement, comme si je puisais un peu trop dans mes réserves.
Je ne voulais pas, le moment venu, manquer de Chakra suite à une utilisation un peu trop grossière de cette ressource...

L'édifice était immense, à l'image de la grandeur du village.
Je ne le connaissais pas comme ma poche certes mais je connaissais le chemin de la classe, il devait certainement y avoir quelqu'un qui pourrait me filer un coup de pouce.

J'entrais finalement, il n'était pas très débordant d'activités aujourd'hui. Bref, ce n'est pas ce qui m'importait le plus, je devais mettre la main sur un Professeur afin d'avoir quelques petites explications et réglages.

Arrivé devant la porte de la classe, je tendis légèrement l'oreille et là aussi, pas le moindre signe d'activité... Aussi étonnant que cela puisse paraître, il ne semblait y avoir personne... Ma foi!

Je toquais un coup, espérant obtenir une réponse mais rien... Je toquais une seconde fois pour finalement entrer sans demander mon reste et quel spectacle... Pas âme qui vive.
Je tournais les talons, déçu mais une voix se fit entendre...

[Voix 1] "Hep petit! Reste donc ici. T'es bien venu pour quelque chose non, à moins que je me trompe...?"

Surpris, je me retournais, espérant voir quelqu'un mais toujours rien... Quelqu'un devait sûrement se moquer de moi...

[Hanzo] "Où êtes vous? Je ne vous vois pas..."

[Voix 1] "Je suis là, triple andouille! Ca ressemble à ça la nouvelle graine de Ninja que l'on prépare pour nous remplacer? Bah dis donc... On n'est pas sorti de l'auberge."

Gêné, je l'étais profondemment.
Le cours commençait mal... Je ne savais même pas s'il allait commencer. Débuter de la sorte, c'était la meilleure manière de donner une mauvaise image de soi... Il fallait que je me rattrape.

[Hanzo] "Veuillez excuser ma négligence... Cela n'arrivera pas deux fois..."

[Voix 1] "Mouais mouais! C'est toujours ce que l'on dit, mais j'attends toujours de voir."

Un nuage de fumée s'éleva en plein milieu de l'estrade, laissant apparaître Mr T. Professeur assez particulier dans ses manières d'enseigner... C'est ce dont disaient les rumeurs.
Pas de chance aujourd'hui alors!
C'était la seule personne sur laquelle j'avais mis le grappin, il fallait faire avec. M'enfin, tout ces "on dit"... Etaient ils vrai au moins? C'était la meilleure occasion de vérifier les dires.

Alors que j'étais plongé dans toutes ces interrogations à son sujet...

[Mr T] "Bon, tu accouches ou quoi? T'es là pour quelque chose de précis non? A moins que toi aussi, tu veuilles me faire gaspiller mon précieux temps inutilement? Alors, qu'est ce qui t'amène ici?"

[Hanzo] "Ben euh... J'étais venu dans l'espoir de pouvoir maîtrise les rouaes de la malaxation de Chakra. Je suis Genin certes mais je suis profondemment convaincu que je n'utilise pas au mieux mes ressources vitales... comme si je piochais plus que nécessaire, je ressens comme de la fatigue après quelques utilisations."

[Mr T] "Bah dis donc! Pauvre! C'est pas comme ça que tu iras loin mon petit. Va falloir remédier à cela rapidement si tu ne veux pas te faire zigouiller à la première mission."

[Hanzo] "C'est bien pour cela que je suis ici aujourd'hui, Sensei."

Mr T se gratta le menton. J'avais vu juste.
J'étais élève, lui Professeur et j'avais pris l'initiative de me présenter à l'académie de mon propre chef pour aiguiser mon utilisation de Chakra.
C'était une belle intention... Je me le disais en mon fort intérieur.

[Mr T] "Bien vu petit! Ben commence donc! Montre moi jusqu'où tu peux aller... euh... ton prénom?"

[Hanzo] "Hanzo! Je m'appelle Hanzo! Je suis le neveu du défunt Sugimoto Sensei. Vous avez sûrement dû le connaître, je me trompe?"

[Mr T] "Sugimoto? Vouais! Je me rappelle de lui. Il a du nous quitter prématurement... Il s'était donc occupé de toi tout ce temps durant?"

[Hanzo] "Effectivement, Sensei. Il m'a tout apprit. C'est grâce à lui que je suis Genin aujourd'hui et j'essaie de perpétuer son oeuvre en essayant de devenir le plus doué possible."

[Mr T] "Et ces yeux que tu as! Ca fait longtemps que tu les as?"

Mes yeux? Lui aussi était au courant?
Ces yeux, comme il les appelait, attirer souvent les curiosités. Pourquoi donc... J'en avais pas la moindre idée et je m'en fichais aussi.
Peut être un don, un patrimoine génétique... M'enfin, là n'était pas la question, je voulais obtenir un cours particulier, rien de plus.

[Hanzo] "Quelques années déjà. J'arrive doucement à percer leurs secrets. Comment expliquer... euh... je suis capable, comment dire, de voir les choses se dérouler quelques secondes avant d'elles arrivent. Et il ne me faut guère d'explication pour que j'enregistre ce dont vous m'expliquez et me montrez... C'est... étrange..."

[Mr T] "Si tu le dis. Montre moi voir ce que ça donne, histoire que je me fasse une idée."

Je m'exécutais. Un instant de concentration et ma vision changea.
Lorsque je fixais mon Professeur du regard, j'avais comme l'impression qu'il y avait un décalage entre ce dont je voyais et ce dont il se passait comme si, ses actions rejoignaient ce que je voyais, une seconde plus tard... Sa silhouette rejoignait celle qui avait déjà bougé.
Ce n'était pas évident de se faire à cette vision dans laquelle tout était mêlés mais avec de l'entrainement, je parvenais à assimiler les rouages de cette vision...
Je fixais du regard mon Professeur, les lui montrant.

[Mr T] "Ah oui d'accord. Drôle de gueule ces yeux... M'enfin, voyons voir si ce dont tu dis, est vrai."

D'un claquement de cils, il avait à sa main, un Kunai, qu'il me lança avec vigueur! Le lançait il dans l'intention de me tester?
Je n'avais pas le temps de réfléchir à la question... Le Kunai fonçait à toute vitesse dans ma direction.
Je forçais sur mes yeux et je vis se tracer la trajectoire de ce dernier, comme s'il se déplaçait avant même qu'il ait amorcer sa folle avancée.
Instinctivement, je tournais le bassin vers l'arrière tout en écartant mon épaule gauche dans la même direction.

Le Kunai fusa, me passa près... trop près et vint se figer contre le mur de la salle. Mr T n'avait pas bougé d'un cil quand je me retournais vers lui.
Je repris une position correcte, attendant qu'il prenne la parole... ce dont il prit le temps de faire, après m'avoir longtemps observé.

[Mr T] "Mouais mouais mouais! Disons que ce que tu dis, est vrai. Tu veux donc apprendre à maîtriser l'utilisation de ton Chakra et ainsi ne pas faire de gaspillage inutile?"

[Hanzo] "C'est bien ça."

Il avait cerna ma demande. Le cours allait enfin commencer.

[Mr T] "La seule chose que je peux te dire mon petit... Hanzo, c'est que ça vient avec l'habitude. A force d'utiliser ton Chakra, tu verras par tout même qu'il ne faut pas piocher des masses pour arriver au même résultat."

[Hanzo] "C'est tout?"

Drôle de cours.
L'habitude... Bah dis donc. Si j'arrive toujours pas à canalyser mon Chakra, jamais je n'arriverais à quoi que ce soit.

[Mr T] "Ecoute. Tu dois croire que ça fait vaseux comme explication mais je vais te donner plus de détails... et un tuyau. Essaies toi à utiliser de moins en moins de Chakra lorsque tu utilises une technique... et tu verras où tu butes. Une fois arrivé à cette bûtée, tu feras en sorte d'y arriver à force d'utilisation. Tu verras que lorsque tes réserves seront faible, inconsciemment, tu piocheras moins de Chakra dans tes réserves pour arriver au même résultat. Il suffit que tu mémorises à quel montant tu dois malaxer ton Chakra pour arriver au bon résultat sans devoir te dessécher après trois techniques."

[Hanzo] "Ben..."

[Mr T] "Ne me coupe pas! Ces choses là ne s'enseignent pas, elle s'apprennent au gré du temps et d'acharnement..."

[Mr T] *C'est toujours ce que l'on m'a dit... même si je ne le pense pas... puis bon, ça le forgera. Ca ne lui fera pas de mal.*

[Hanzo] "Et c'est tout?"

[Mr T] "Ben ouais dis donc! Allez, laisse moi tranquille, j'ai du travail. La compréhension du Chakra n'est pas si difficile, si tu y arrives de toi même, tu auras encore plus de mérite."

[Hanzo] "Vous voulez dire que...?"

[Mr T] "Tssss! Du balais! Allez hop!"

Il me ramena jusqu'au seuil de la porte d'entrée de la salle de classe et me la referma... Le cours était fini.
Simple, précis, sans fioritures.
L'abnégation était la clé selon ses dires... J'allais bien voir ça.

Je quittais l'académie soucieux de comment j'allais faire pour doser au mieux l'utilisation de mon Chakra afin d'en utiliser le moins possible tout en obtenant un résultat concluant.

Drôle de premier cours particulier.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 19 Juil - 0:47

Hanzo : + 8 XP RP

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 19 Juil - 13:49

Fallait que je mette la main sur ce Mr T.
J'avais mis en applications toutes ses recommandations et le résultat avait été probant... du moins, c'est de cette façon que je le voyais.
Je sentais mieux mon Chakra affluer dans toutes les parties de mon corps, sa malaxation devenait plus facile et l'exécution des techniques se faisait avec le moins de gaspillage possible.

J'avais atteint mes limites de malaxation. Je ne parvenais pas à en malaxer moins pour mes techniques, peut être que cela viendrait avec le temps mais pour le moment, j'en étais tout simplement incapable.

Je me dirigeais à nouveau à l'académie dans le secret espoir de mettre la main sur le dénommé Mr T, Professeur de Ninjutsu, à moins que je me suis fais berner comme un bon débutant.
Quoi qu'il en soit, ses conseils n'avaient pas été mauvais. Pour l'heure, je lui ferais confiance... Je verrais bien.

[Hanzo] *Bon, j'vais commencer par la salle de classe, c'est là où je lui ai mis la main dessus, peut être qu'il y sera encore.*

J'entrais dans l'académie et comme à mon habitude, je ne prêtais pas trop attention à ce qu'il s'y passait, je me dirigeais vers la fameuse salle de classe... mais pour y trouver personne.
Où était il donc passé? Il avait sûrement du travail mais bon, il fallait que je le trouve pour en savoir un peu plus sur quelles étaient les différentes techniques de Ninjutsu.
Non pas que je ne les connaissais pas, mais il y en avait certaines qui avaient attisés ma curiosité. Je ne voulais pas un entrainement particulier mais seulement des explications à ce sujet.

Mais où était il bon sang de bon soir?!

Je sortis précipitamment de la salle de classe, quelque peu déçu.
Ce n'était pas aujourd'hui que j'allais commencer quoi que ce soit.
Bref, je n'avais pas encore abandonner l'idée de trouver quelqu'un qui pouvait me renseigner au sujet du fameux Mr T.

L'accueil, peut être que l'on pourrait me renseigner.
Je m'y dirigeais, demandant à une demoiselle si elle en savait plus que moi.

[Hanzo] "Excusez moi... J'ai une petite question. Je ne trouve pas Mr T à l'académie. Je le cherche mais pas moyen de lui mettre la main dessus... Auriez vous une idée d'où il pourrait se trouver?"

[Demoiselle] "Je n'en ai pas la moindre idée. Comme si je savais où était tout le monde. Tu ne l'as pas vu dans sa salle de classe?"

Je tournais la tête de gauche à droite, de manière négative.

[Demoiselle] "Bon... Ben, je ne peux rien pour toi. Peut être que tu auras plus de chance un autre jour... Mais cherche bien, il peut être dans le coin, pas forcément dans la salle de classe mais essaie son bureau, il est au premier. Peut être qu'il y est."

[Hanzo] "Premier vous avez dit? Merci beaucoup pour le renseignement, je m'en vais de ce pas, vérifier s'il est là."

Je m'empressais d'arriver au premier étage, montant les marches deux par deux... J'arrivais à un couloir.
Impatient que j'étais, j'avais complètement oublié de demander où se situait plus exactement son bureau.

Le couloir qui s'offrait à moi, était long... très long...
Je me m'y à la tâche, avançant à pas mesuré, tout en regardant les noms qui étaient placardés sur lesdites portes.
Il y avait tout un tas de noms... parfois plusieurs noms pour, semble t'il, un seul et même bureau. Je mettais enfin la main sur le bureau de Mr T.

J'étais impatient à l'idée de pouvoir me lancer dans l'apprentissage d'une autre technique... Enfin, apprentissage. Ca se serait résumé à des explications et un bon "débrouilles toi".
Je ne voyais pas la formation de Genin et son entrainement, de cette façon... Malgré tout, ce n'était pas comme si j'avais le choix, il fallait se plier aux règles et elles avaient été plutôt claires.
Peut être que cela changerait avec le temps alors je prenais sur moi même et attendait que les choses changent peu à peu.
Le fait qu'il ne soit pas mon Senseï attitré jouait dans ce sens...? Oui... Non... Je ne saurais dire mais à ce sujet, j'avais la ferme intention d'en savoir plus à ce sujet et voir si j'allais intégrer une équipe, et ainsi avoir un Juunin comme Professeur... Comme l'avait précisé Liori lors de leur entrevue au Restaurant, ce soir là.

Je toquais doucement... Je ne voulais pas vraiment le déranger.

Pas de réponse...

Je toquais encore plus fort, espérant sortir de sa torpeur, Mr T.

Mais toujours rien...

Je toquais à répétition en demandant s'il y avait quelqu'un. Mais devant un manque cruel de réponse, j'ouvrais doucement la porte, espérant y voir quelqu'un mais toujours rien.
Je n'osais pas pénétrer la pièce et voir derrière le bureau mais j'étais vraiment impatient de passer à autre chose, cependant, ça aurait un manquement à l'étiquette et au respect de ses supérieurs.

Ce n'était pas aujourd'hui que j'allais attaquer autre chose.
Ca n'avait rien de profondemment grave. J'irais faire un tour à la bibliothèque pour me documenter.

[Hanzo] *Merde! Personne! Bon, je viendrais un autre jour... Peut être qu'il sera là. Même s'il m'a envoyé un peu bouler...*

Je revenais sur mes pas, descendait les marches puis était sur le point de quitter les lieux.

[Demoiselle] "Alors? Trouvé?"

[Hanzo] "Non rien malheureusement..."

Quelque peu déçu, je tentais de relativiser.
Sur ces dernières paroles, je quittais l'académie.
D'autres occasions se présenteraient certainement... Il ne fallait pas se précipiter. La blibliothèque serait la prochaine étape de ma formation.

Jeune, j'adorais entendre Sugimoto m'expliquer ce dont les livres avaient à m'offrir... La théorie avait une place importante dans la formation de Ninja.

[Hanzo] *Bon... Tant pis...*

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 19 Juil - 20:13

[Hanzo : +8 EXP RP]
[J'aurai bien aimé entamé un petit RP avec toi, mais comme je pars demain aux aurores, ce n'est peut-être pas la meilleure idée ><]
[En tout cas c'est bien écrit.]

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 19 Juil - 22:35

J’étais planté là, devant l’académie avec le secret espoir d’enfin pouvoir mettre la main sur ce satané Mr T. Non pas que je nourrissais de la rancune à son sujet mais bon, je n’étais pas là à poireauter comme un blaireau à attendre qu’il daigne bien apparaître et me filer quelques petites tuyau pour en savoir un peu plus sur la voie du Ninja et ses techniques.

Cela faisait bien 10 minutes que je restais circonspect, immobile devant la grille ouvrant à ce qui servait de place à l’académie. Elle se dressait là, me narguant de toute sa splendeur.
Aujourd’hui allait être le bon, c’est ce dont je me disais. Au pire, si le Mr T n’était pas là, j’irais farfouiller au plus profond des locaux de la bâtisse pour y trouver quelqu’un qui pourrait m’aider à en savoir plus.
Je possédais quelques Jutsu du répertoire non Elémentaire, cependant, pour ce qui était des Jutsu aqueux propre à notre illustre village, j’étais à la ramasse.

[Hanzo] *Merde ! Aujourd’hui, c’est la bonne ! Sinon, c’est pas comme ça que je serais fin prêt pour un tournoi Chuunin. Ce n’est pas avec des enseignements de cette trempe que je parviendrais à quoi que ce soit. C’est une bien drôle de manière de réalisation un suivi complet de ses recrues. Oh ! Je suis Genin de Kiri quand même. A quoi ça sert d’avoir fait tout ça si c’est pour rester sur le banc et attendre que l’on daigne penser à moi.*

J’avançais, d’un pas déterminé, franchissant les grilles d’entrée de l’académie.
Cette fois-ci et aussi étonnant que cela pouvait paraître, il y avait un peu plus de monde qu’à l’accoutumée. Apparemment, les Shinobi de Kiri ne sortent qu’à certaine période.
Le rythme de vie des Ninja du village était des plus mystérieux, au-delà de ma compréhension.

Je montais les quelques marches qui m’ouvraient la voie de la bâtisse… Combien en avait-il ? Je ne les avais jamais comptés puis à quoi bon. Oui, quelle idée de se mettre à compter les marches… Peut être était-ce l’idée prémonitoire qu’il n’y aurait personne pour m’enseigner quoi que ce soit, alors je me mettais à penser à autre chose.

Je poussais les lourdes portes de l’académie… Non pas que j’étais faible et frêle mais bon, je n’étais pas connu pour disposer d’une force non négligeable. La force n’était pas mon fort, et je ne voulais pas vraiment que ça le soit. Je m’étais ancré à l’esprit que je deviendrais un spécialiste en Ninjutsu et que le combat au corps à corps, ne serait pas vraiment mon fort. Ainsi soit-il !

La demoiselle qui s’était occupée de me renseigner, se trouvait toujours là. C’était peut être son boulot à l’académie, à moins que celles-ci y demeure, comme chez elle.
En ce jour, je me mettais vraiment à penser à tout un tas de conneries diverses et variées… Peut être pour oublier le fait que là encore, personne ne me recevrait puis à quoi bon y penser, il fallait faire preuve d’un peu plus d’optimisme aujourd’hui, ça se retranscrirait dans mon attitude.

Et surprenant ! Je n’ai rien eu à demander que la jeune demoiselle m’informa que Mr T était présent. Du moins, elle l’avait vu aujourd’hui.

[Hanzo] « Ah oui ? Et où est-il ? Ca m’évitera de chercher pour rien. »

Disais-je en plaisantant, ce qui sembla amuser la jeune femme.

[Demoiselle] « Vous pourrez le trouver dans l’amphithéâtre attribué aux cours de Ninjutsu. Vous savez bien où il se trouve non ? »

[Hanzo] « Oui. Pas besoin d’en dire plus, je connais le chemin. Merci quand même mais je me débrouillerais. »

Je montais les marches menant à l’amphithéâtre. J’accédais au premier étage… je continuais mon accession… deuxième étage, puis troisième et enfin arrivé à bon port.
Troisième étage, une pièce plutôt grande s’offrait à moi.
Des plantes étaient disposées à chaque coins de la pièce et une grande fenêtre offrait un magnifique spectacle… une vue d’ensemble du village.
Je n’y avais jamais fais attention mais maintenant que je jetais un regard à l’extérieur, je restais scotché à celle-ci, comme un enfant qui découvrait le monde qui l’entourait.

[Hanzo] *Bah dis donc ! Impressionnant! Je n’avais jamais pensé à ce que le village soit si immense. Mais vu de si haut, je m’en rends bien compte. Je resterais moins con à l’avenir.*

Bon, je décrochais de ce spectacle. Non pas qu’il n’était pas magnifique mais j’étais venu avec la ferme intention d’en apprendre un peu plus sur cette fameuse technique de création d’eau.
En effet, les Jutsu aqueux n’étaient réalisable qu’en présence d’eau non loin du Shinobi.
En dehors de présence aqueuse, les Shinobi de Kiri avaient réussi à développer une technique leur permettant de cracher de l’eau, via une malaxation de Chakra particulière.
L’aspect théorique de la technique était à ma portée mais tout le côté pratique m’était inconnu et c’est bien là la raison de ma venue aujourd’hui.
Par la même occasion, je souhaitais caressais l’espoir d’apprendre les secrets de l’harmonie avec l’eau. Avec ça en poche, on était capable de manipuler l’eau à sa guise et lui donner la forme et la consistance que l’on souhaitait.

Voilà les objectifs que je m’étais donné pour cette fois. Parvenir à maîtriser les rouages de ces techniques et ainsi pouvoir m’exercer plus tard sur les côtes du village.

J’avançais fermement décidé à rencontrer Mr T qui était l’objet de toute mon attention dès l’instant où j’étais resté planté devant l’académie Ninja. Mon intuition me sifflotait que je ne le raterais pas cette fois-ci.
Et pour cela, je tournais la poignée de la porte menant à l’amphithéâtre mais je n’y vis personne, pas de Mr T à l’horizon… rien du tout.
Ah oui ! Si ce n’est une peluche posée sur l’immense bureau pour celui qui officiait comme Professeur.

Abattu ! Je laissais filtrer mon sentiment de déception.

[Hanzo] « Et merde ! Encore raté ! Mais il fait exprès ou quoi ? C’est quand que je vais enfin pouvoir progresser ? »

Je m’assaillais par terre, le dos appuyé contre le mur et les genoux pliés jusque mon torse.
Ce n’était pas la bonne. Mais qui me prenait pour un imbécile aujourd’hui ? Un instant, mes doutes se tournèrent vers la demoiselle qui me renseigna au sujet de la présence de Mr T… Puis ils se dissipèrent rapidement car à quoi bon aurait elle eu à gagner de me dire cela ? Se moquer de moi… ? Je ne pense pas… Quoi que… M’enfin bref, la salle était vide et désespérément calme.

[Voix 1] « Hey petit. C’est pas avec un tel caractère que t’arriveras à quelque chose d’intéressant. Au moindre obstacle, tu te résignes et tu t’effondres par terre comme un sac de patates ? C’est digne d’un Ninja ça ? »

Mais qui avait prit la parole en ce lieu. J’étais seul et pourtant, quelqu’un d’autre avait parlé.
Encore un sale coup de ce Mr T.

[Hanzo] « Sortez de votre cachette Mr T. J’en ai assez de ces plaisanteries. Je ne suis pas là pour jouer mais pour apprendre quand même. »

[Mr T] « Mais je ne me cache pas triple andouille. Ouvre un peu les yeux, je suis à côté de toi… Regarde ! »

Quand, tout à coup, ce qui semblait être une peluche se mit à bouger. Comme animé d’une vie propre. L’ours en peluche se leva et se tint sur les deux jambes et agita son petit bras droit, en guise de salut.

[Hanzo] « Ne vous moquez pas de moi, je ne suis pas venu ici pour plaisanter. »

[Mr T] « Mais je ne plaisante pas, sombre abruti ! »

Dit-il d’un ton sec et glacial.
L’air ambiant devint terriblement froid et des gelures vinrent se former sur les carreaux des fenêtres. Avec tel démonstration de pouvoir, je me fis tout petit, en m’excusant devant un tel manque de respect et de discernement de ma part.

[Mr T] « Tu crois qu’une peluche est capable de cela… hohoho ! Petit homme, ta première leçon, je viens de te la faire. Ne jamais se fier aux apparences. Tu crois vraiment que l’on ait mit un ours en peluche sur ce bureau, juste comme ça, pour faire joli ? »

[Hanzo] *Oui bon ça va, je ne suis pas là pour subir des remontrances suite à ce genre d’histoires. Mais merde ! C’est quoi ce Professeur, si ça le fait tant chier que cela de m’enseigner quoi que ce soit, qu’il me le dise.*

J’aurais tant voulu lui balancer en pleine gueule ce dont j’avais pensé si fort mais je redoutais qu’en un clignement de cils, il me congèle comme un glaçon et qu’il me jette à la mer.

[Mr T] « Bon, qu’est ce qui t’amène ici ? Qu’est ce que tu veux ? J’espère que tu ne vas pas me faire perdre mon temps comme la dernière fois ! AH ! En parlant de la dernière fois, ça a donné quoi alors ? »

[Hanzo] « Ben ça va. Normal. J’ai réussi. »

[Mr T] « Et c’est tout ce dont ça te fait ? T’as bien vu que mes conseils étaient en bétons armés. Je suis le meilleur ! »
Ajouta-t-il en faisant un salto arrière qui malheureusement se termina par une gamelle complète. Il voulait en jeter un max, en foutre plein la vue mais bon, il s’était plus ridiculisé qu’autre chose et cela le faisait rire en plus.
Ce Mr T était un homme aussi mystérieux qu’étrange. Pourquoi donc s’habillait-il d’une telle apparence… Un ours en peluche, et puis quoi encore ?
Et il passait du coq à l’âne à la vitesse de l’éclair. C’était un comportement très déstabilisant, ne sachant pas comment prendre chacune de ses réflexions.

[Hanzo] « Excusez moi mais je suis venu maîtriser les rouages de l’harmonie avec l’élément aqueux et la création d’eau… Ce serait déjà un bon début. »

L’ourson resta figé un long moment… Beaucoup trop long pour que je vienne à penser qu’il était en pleine réflexion.
Je n’osais pas vraiment prendre la parole, ni m’approcher de lui. C’était tellement bizarre… S’adresser à une peluche. Je venais à douter que ce soit vraiment lui sous l’effet d’une métamorphose mais plutôt d’un subterfuge de, je ne sais, quelle nature, pour encore se foutre de ma gueule.
Prenant mon courage à deux mains, je m’approchais doucement de la peluche, en essayant de me convaincre que ce n’était pas possible. Je tendis la main et je pointais mon doigt dans sa direction et je tentais d’appuyer sur son ventre. Avant même que mon index entre en contact avec la peluche, celle-ci sursauta d’un coup sec avant de s’effondrer sur l’estrade alors que je me ramassais la gueule, fesse en premier, par terre.
J’entendis un puissant ri alors que ses deux moignons qui lui servit de mains, dépassèrent du bureau pour finalement se plier, comme s’il s’accoudait pour escalader la plus grande épreuve de sa vie, l’ascension de son propre bureau. Je faillis en rire devant tant de difficulté pour y parvenir mais il valait mieux la fermer et faire bonne impression.

[Mr T] « Mwahahahahah ! Trop facile mon petit Hanzo. Beaucoup trop facile de t’avoir. T’as cru quoi ? Que ce n’était pas moi ? Wahahahahahah ! »

[Hanzo] « En effet, lorsque je vous ai vu exprimer tant de difficulté pour vous remettre sur le bureau, je dois vous avouer que l’espace d’un instant, j’ai cru que ce n’était pas Mr T qui s’adressait à moi »

Disais-je ironiquement. C’était une pique bien placée. Je commençais à en avoir marre de son comportement. J’avais l’impression plutôt d’être dans un cirque qu’autre chose et faire passer le temps à une foutue peluche vivante !

[Mr T] « On ne se moque pas d’un supérieur, petit scarabée. Bon ! Je ne vais pas t’enseigner la communion avec l’élément aqueux avant que tu assimiles la technique de Création d’eau. La communion avec l’eau n’est pas vraiment une chose qui s’apprend comme ça, elle vient d’elle-même. Avec beaucoup de pratique et en te fondant dans l’eau, tu verras qu’avec un peu de Chakra, tu pourras manipuler l’eau à ta guise… »

Il fit un petit saut pour quitter le bureau et marcher sur l’estrade.
Il sauta un petit coup et je ne sais pas de quelle manière il était parvenu à cela, mais une craie était posée sur son museau en plastique.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Sam 19 Juil - 22:35

Tout en sautillant, il se lança dans une explication assez concise sur la technique de création d’eau… Le regarder était amusant. Un ourson sauter dans tout les sens, doté d’une voix et faisant un cours, c’était à peine croyable.

[Mr T] « Alors regarde bien ! Pour créer de l’eau, c’est pas compliqué, tu dois réaliser des signes incantatoires particuliers, c’est déjà la base. Bon, ne me demande pas de te les montrer, ce serait se foutre de ma gueule et j’en suis tout simplement incapable. Bon ! Regarde bien, je vais te les dessiner au tableau… »

Comment pouvait il dessiner si bien, écrire si bien alors qu’il avait des moignons à la place des mains… c’était stupéfiant mais d’un autre côté, là résidait le pouvoir des Ninja de grades supérieurs.

[Mr T] « Une fois que tu les as réalisé. Il va te falloir malaxer du Chakra et le concentrer au niveau de ton ventre. Jusque là, c’est pas compliqué mais la subtilité arrive. Il te faudra malaxer du Chakra de sorte à ce que lorsque tu inspires un bon grand coup, cet air inspiré, mélangé à ton Chakra, se transformera en eau lorsque tu recracheras le tout. »

Je le regardais d’un œil perplexe…

[Hanzo] *Mouais… C’est bien beau la théorie mais un bon coup de pratique, pour servir d’exemple et ainsi voir de mes yeux, m’aiderait beaucoup… Pffff…*

Il sautilla frénétiquement, comme une véritable puce.

[Mr T] « Bon arrête de me regarde comme ça, c’est bon j’ai compris. Tous les mêmes ces débutants… Il vous faut toujours une démonstration pour comprendre le truc. Faîtes marcher votre cerveau un peu… et toi en particulier Hanzo, t’es pas fûté fûté. »

Il bougea ses moignons dans tout les sens puis son ventre gonfla un peu et de sa bouche en tissu, sorti au moins 5 litres d’eau, étalé par terre.

[Mr T] « Regarde ce que tu me fais faire… Qui c’est qui va nettoyer maintenant ? T’as saisis le truc là ? »

[Hanzo] « Euh… non… »

L’ourson tomba net suite à ma réponse puis se releva avec difficulté.
Il se dépoussiéra doucement ma fourrure puis allait se lancer dans l’exécution des signes incantatoires mais avant de commencer… Il me regarda longuement… puis se lança immédiatement après.
C’est à ce moment là que l’idée d’observer via ces fameuses pupilles, qui m’offraient de telles capacités, me vint à l’esprit. Je me concentrais rapidement puis ma vision changea. Du moins, tout autour de moi, les choses étaient restées à l’identique sauf que la couleur ambiante était teintée de rouge, comme la couleur de ces yeux là.
Sauf qu’en observant ce que je pensais être une peluche, devint silhouette… Je ne vit pas son apparence, ni aucun détails… seulement une silhouette noire entouré d’un mince film lumineux et je vis ses mains se joindre à plusieurs reprises, former des signes, les uns après les autres… les mêmes signes que Mr T avait dessiné au tableau.

Soudainement, je vis le Chakra affluer en son corps et se concentrer sur son ventre.
Sa silhouette se courba sous l’effet d’une grande inspiration et le Chakra se teinta rapidement de bleu. Puis vint où tout fut recraché… tout n’était qu’eau, rien que de l’eau.
J’avais enfin pu voir à quoi ressemblait l’exécution de cette technique. Grand merci à ces pupilles.
Je venais de découvrir une nouvelle facette de ses pouvoirs. En plus de pouvoir anticiper les mouvements de mon adversaire, d’accroître mes capacités d’apprentissage, je parvenais à voir au-delà de ce que les apparences nous laissaient bien croire.

Mes yeux reprirent leur forme originelle et c’est là que Mr T, tapota ses moignons, pour ensuite caresser ses yeux en plastique pour enfin tendre les bras dans ma direction.
Il devait en savoir plus à mon sujet que ce dont je pouvais le croire, comme s’il m’avait invité à utiliser mes yeux pour cet apprentissage.

[Mr T] « Bon allez, exécution ! Crache-moi un bon paquet d’eau pour voir si t’as bien compris le truc… et grand merci à tes pupilles hein ? »

Lui aussi savait donc au sujet de mes yeux ? Le mot avait vite circulé parmi les sphères dirigeantes du village… De l’instructeur au Mizukage, en passant par tout les Juunin possible et imaginable.
Tant que cela en restait là et n’était pas dévoilé aux élèves Ninja du village de la Brûme, je me porterais bien. C’était une arme, qui j’espère, n’était pas à la portée d’autres Shinobi ici.
C’était mon petit secret à moi seul… Ma botte secrète et mon joker…

Je me lançais à mon tour, pas très sûr de moi. Certes, j’avais pu discerner les signes incantatoires nécessaire à la réalisation de cette technique et la manière de les emboîter les uns après les autres… tout comme malaxer le Chakra et le résultat à donner à celui-ci suite à l’inspiration massive d’air.
Machinalement, j’enchainais les sceaux comme s’ils m’étaient familiers depuis des années, je les enchainais, je les scellais puis finalement, le Chakra afflua en mon ventre et se concentra en grande quantité.
Lorsque je pris mon inspiration, je sentis la magie s’opérer… Le Chakra était différent. Immédiatement, j’ouvris la bouche et expirais le tout qui au contact de l’air ambiant se transforma en eau… se déversant abondamment au sol.

Le résultat semblait concluant… C’est ce dont me laissait croire Mr T qui tapotait ses moignons en rythme.

[Mr T] « Ben voilà quand tu veux ! Tu sais, ces pupilles que tu as là, ils sont très utile… vraiment utile, seulement, tu devras apprendre à les maîtriser de toi-même. A ce niveau là, je ne te serais pas d’une grande aide malheureusement mais en ce qui concerne la technique de création d’eau… Tu peux la compter dans ton répertoire de techniques assimilées. Bravo petit scarabée. »
« Pour ce qui est de la communion avec l’élément aqueux, maintenant que tu es capable de créer de toi-même de l’eau, tu essaierais de manipuler l’eau autour de toi, et lui faire faire ce dont tu veux. C’est un travail personnel. Bon maintenant, dégage… laisse moi tranquille, j’ai tout un tas de papiers à régler. »


[Hanzo] « Merci beaucoup Senseï! »

Finalement, je l’appréciais ce Mr T.
Malgré son apparence déconcertante, il était finalement un excellent professeur. Je viendrais le voir quand l’occasion se présenterait…
Je voulais mettre sur la table le sujet concernant la formation d’équipe Genin ainsi que l’affectation d’un Juunin à celle-ci mais je ne voulais guère le déranger plus longtemps.

Je quittais alors l’amphithéâtre, fier de moi et de ma prestation…

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 21 Juil - 16:01

Hanzo : +24 exp

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 3 Aoû - 21:43

J'étais venu aujourd'hui chercher quelques réponses.
En effet, la capacité d'Hydrolyse m'intriguait toujours... Certes, cela offrait la possibilité d'adjoindre à nos techniques aqueuses, des effets supplémentaire, mais je ne parvenais toujours pas à m'imaginer ce dont ce pouvait être.
Et c'est donc, ici, à l'académie et en la personne de Mr T, que j'avais la ferme intention d'y trouver des explications.

Comme d'habitude, je m'étais rendu assez tôt et ce, pour avoir le reste de la journée libre à vaquer à mes occupations qui se résumaient en des études et autres entraînements. Telle était la vie d'un Ninja... Efforts continus et perpétuels.
Mais cette condition ne m'effrayait pas. Les enseignements de Sugimoto, à ce sujet, me permirent de me faire une idée assez claire et rapide de ce qu'offrait la dure vie de Ninja.

Elle était tout simplement, consacrée, à la vie du village, rien de plus.
Nous avions choisi d'être les outils du village, que ce soit en temps de guerre ou de paix... telle était notre condition.

Monsieur T en savait suffisamment sur l'Hydrolyse pour m'éclairer de ses lumières. Son enseignement n'était pas très orthodoxe certes, mais elle était cependant très efficace... il suffisait de voir les progrès que j'avais réalisé sous sa pseudo tutelle.

[Hanzo] *J'espère pouvoir le trouver car c'est pas la première fois qu'il m'a porté faux bond. On est censé être sous la responsabilité de quelqu'un quand même et jusqu'à présent, rien du tout.*
*Alors bon, je fais avec les moyens du bord... et pour le moment, y'a que ce gars bizarre qui a bien voulu m'accorder de son temps.*
*Bon ! Je vais pas rester planté là...*


En effet, j'étais toujours devant l'immense entrée de l'académie.
Ca me faisait toujours ça lorsque je m'y pointais, cela me remémorait certains souvenirs. Mes débuts avaient été rapide mais depuis la mort de Sugimoto, j'avais connu une période de stagnation.
Comme si sa disparition s'était abattue sur moi... un poids impossible à porter pour moi. Il était parti si tôt.
Il avait été spectateur de mon attribution au titre de Genin... mais rien de plus. J'aurais voulu qu'il soit encore là, pour m'aider, me conseiller et voir ma progression mais il en avait été décidé autrement.

Une épreuve de la vie ? Peut être... Une épreuve que j'avais eu du mal à franchir mais chose est faite maintenant, et j'appréhende le futur autrement. Je m'étais donné pour objectif de perpétrer la mémoire de Sugimoto au travers de mes exploits.

En parlant d'exploits, il n'y avait rien à se mettre sous la dent mais ça ne saura tarder. Il viendrait un moment où mon aide sera sollicitée et c'est à ce moment là, qu'ils me jugeront digne...

Mais pour le moment, j'étais à étudier pour progresser.

J'emboitais donc le pas, en direction de ce temple auquel je vouais une véritable admiration... un lieu dans lequel reposait celui qui m'ouvrirait la voie, de ses vérités. Et c'était en la personne de Monsieur T que mes espérances étaient tournées.

Je poussais alors la grande porte que je laissais se refermer derrière moi.

A première vue, peu d'activités si ce n'est la demoiselle à l'accueil qui répondait à quelques questions d'une personne étrange...

Elle avait une allure élancée mais quelque chose de particulier se dégageait de lui... Une étrange fraîcheur. Un pouvoir immense résidait en lui, j'en étais persuadé, comme si de par son aura, une forme de respect et de crainte s'imposait.

[Hanzo] *Il y a donc des gens comme ça à Kiri ?*

Immédiatement, je me rappelais de l'impression que m'avait laissé le précédent et illustre Mizukage, Zabuza Momochi.
C'en était quasi identique même si l'aura du Mizukage dérivait plus vers la peur et de ce fait, un certain respect forcé.
Son attitude, son expression... tout faisait que l'on baissait la tête à son regard, comme un signe de soumission.

Voilà donc à quoi ressemblait la puissance du Mizukage... C'est ce dont je me dis à l'époque mais aujourd'hui, il me semblait retrouver les mêmes sensations sans pour autant être si marquante.

[Hanzo] *Bon, il ne me reste plus qu'à attendre qu'il finisse pour prendre mon tour...*

A peine me suis je mis à penser cela que l'affaire était bouclée, comme s'il avait lu dans mes pensées.
J'écartais immédiatement cette possibilité de l'esprit et me dit que ce n'était que le fruit du hasard.

J'hésitais tout de même à le lever, préférant attendre que l'énigmatique personnage eut quitté les lieux.
Une fois cela fait, je m'approchais de l'accueil pour demander...

[Hanzo] "Bonjour ! Excusez moi mais je voulais savoir si Monsieur T était dans les parrages."

La demoiselle se retourna et me fit un sourire tout en s'approchant.

[Demoiselle] "Effectivement, il est là. Je l'ai vu arrivé à l'ouverture de l'académie. Tu le trouveras certainement dans son bureau... Il avait quelques papiers à terminer."

Je le lui rendis, satisfait que Monsieur T était présent.
J'allais enfin effacer ces énigmes de la tête.

[Hanzo] "Merci beaucoup."

Son bureau ? Je savais où il se trouvait. Même si la dernière fois où j'étais parti le chercher, il ne s'y trouvait pas.
J'espérais que cela n'allait pas se reproduire mais je me rassurais en repensant à ce dont m'avait dit la demoiselle de l'accueil.

Je montais les marches, une à une, pour enfin gravir le second étage. C'était là que se trouvait son bureau, au beau milieu de cet immense couloir dans lequel d'innombrables portes se trouvaient à gauche et à droite. Pour un néophyte, cela aurait un obstacle majeure dans sa quête d'informations mais pour un connaisseur comme moi, trouver une aiguille dans une botte de foin n'était pas impossible.

Mouais... C'était pas ce dont j'avançais fièrement y'a de cela quelques années... Et je n'étais pas très fier de moi.

J'arrivais finalement au point de rendez-vous, non sans avoir dépasser un nombre incalculable de pièces inconnues à mes yeux.

[Hanzo] *Faudra tout de même que je sache un jour ce qu'il s'y cache.*

Mais il n'était pas l'heure d'un chapitre découverte mais bel et bien d'un chapitre vérité.
Ce n'était pas le temps qui me manquait pour me lancer dans une telle aventure, celle de découvrir ce dont il se cachait dans chacun des recoins de notre académie.

Je tapais à la porte une bonne fois, pour être sûr de me faire entendre. Immédiatement après, une voix se fit retentir.
Un immense "entrez" vint me répondre.
Je tournais alors lentement la poignée de la porte, de même pour la pousser. Il fallait que j'aille dans le sens du poil pour obtenir ce dont je désirais. Monsieur T était un peu capricieux... du moins, il avait un caractère étrange.

J'avançais la jambe gauche puis un bruit métallique vint rompre le calme de mon approche.
Instinctivement, je regardais devant moi, pour parer à la moindre éventualité mais une énorme quantité d'eau froid me tomba sur la gueule.

[Hanzo] "Aaaaaaaaaaaah ! Mais c'est gelé !"

Un immense rire, un fou rire prit place et cela m'embarassait au plus haut point. Je levais alors les yeux devant moi et je vis cette misérable peluche se foutre de ma gueule.
Pour ne pas le froisser, je souriais jaune...

[Hanzo] *Mais quel con ? Il a que ça à faire ?*

L'ours en peluche, se leva du haut de ses deux bâtons de velours qui lui servait de jambe.

[Mr T] "Alors Hanzo... On n'est pas sur ses gardes ? On ne sait pas ce qu'il va lui arriver ? Tout bon Ninja est paré à toutes les possibilités, bonnes ou mauvaises."
"Il te faut aiguiser tes sens, ton instinct, ton intuition si tu veux réaliser une longue route sur la voie du Ninja..."


J'étais mouillé jusqu'aux os.
Bon sang, ce n'était pas un sceau mais une citerne qu'il m'avait balancé à la gueule.
Ses paroles étaient néanmoins vraies... Je me redressais lentement malgré la fraîcheur de cette eau, qui me tétanisait.

[Hanzo] "Ah ?! C'est une leçon que vous me faîtes ? Ca commence bien dis donc..."

La peluche fit un salto arrière, se rattrapant avec un grand écart, alors qu'il tendait les bras à chaque côtés.

[Mr T] "Et voué. Tout est prétexte à leçon. Tu serais surpris que toutes les choses de la vie, apportent son lot de leçon concernant la voie du Ninja. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la vie de tout les jours nous forment à tout ce dont il est nécessaire de connaître lorsque nous sommes Shinobi. Il suffit juste de porter un regard différent sur ce qui vous entoure..."

[Hanzo] "Je n'oublierais pas ça..."

Il fallait abréger sinon il ne se serait pas arrêté de parler de ce genre d'histoires. Je le voyais bien me faire la morale pour ensuite m'envoyer balader plus tard, me consacrant trop de temps.
Alors je préférais couper court à ce sujet, afin d'investir le plus de temps possible sur ce dont j'étais venu chercher.

[Mr T] "Oui ! Oui ! Je sais, je parle trop. Mais j'imagine que t'es venu pour une raison bien précise ?"

Dit-il après avoir réalisé des vrilles, suite à son saut, du haut de son bureau.
Une fois à terre, il paraissait tout minuscule, mais je savais ce qu'il se cachait derrière cette perpétuelle métamorphose. Je savais donc à quoi m'en tenir.

Il me jeta une grande serviette à la gueule pour me sécher car j'étais pas très beau à voir... Je devais lui inspirer une certaine pitié.
Je le remerciais tout de même de son geste car j'en avais bien besoin.
Je me voyais mal retourner dehors et attraper froid... Rester cloué au lit, voilà mon pire cauchemar. Ca n'aurait été que du temps de perdu, passait à essayer de soigner ce foutu rhume qui aurait eu raison de moi.

[Hanzo] "Voui. Je voulais connaître les caractérisques de l'Hydrolyse et les effets qu'elle procurait."

Il resta planté devant moi, avec ses yeux de peluche, totalement inexpressive. Me regardait il ?

[Mr T] "Juste ça ?"

Me dit-il après de longues secondes pendant lesquelles je me demandais ce dont j'avais bien pu dire pour que le silence s'installe de la sorte.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 3 Aoû - 21:43

[Hanzo] "A votre avis ?"

Insistais-je, en ne le lachant pas des yeux.
Ca ne lui était peut être pas suffisant mais c'était déjà beaucoup pour moi.
Et puis quoi encore ? N'était-il pas là pour nous conseiller, nous aider et nous former ? Alors qu'est ce qu'il me faisait là ?

[Mr T] "Tu sais, c'est simple. J'vais pas te faire des démonstations, quoi que, pour t'expliquer ce que confère cette capacité."
"L'Hydrolyse, te permet en sacrifiant une partie des eaux environnantes, de créer des effets supplémentaires pour tes techniques aqueuses. Comme par exemple, réaliser plus de dommages, modifier la structure moléculaire de l'eau, pour la modifier à son bon plaisir pour paralyser sa cible, la gêner dans ses mouvements."
"Tu vois ce que je veux dire ?"


Je restais quand même perplexe.
Je savais ce dont elle procurait mais je voulais voir à quoi cela ressemblait, c'était pourtant simple à comprendre, non ?

[Hanzo] "C'est pas que je ne comprends pas mais je voulais savoir à quoi ça ressemblait. Je sais déjà à quoi ça sert mais pour le moment, je n'avais pas eu l'occasion de l'utiliser pour me faire une idée précise sur la chose."

[Mr T] "Bon ok, une démonstration et ensuite, tu me laisses tranquille. J'ai pas que ça à faire aussi... J'ai un boulot."

[Hanzo] *Ouais, ton boulot, c'est de nous former.*

Voulus-je lui lancer telle une arme, en pleine gueule.
Ses manières... Je ne m'y faisais toujours pas mais jusqu'à présent, cela avait porté ses fruits alors avant de le juger, j'attendais de voir ce qu'il allait me montrer lors de cette explication.

L'ourson en peluche éxécuta les signes incantatoires de la création d'eau, déversant une immense quantité d'eau au sol, incroyablement grande.

[Mr T] "Tu vois, là, j'ai créé de l'eau en quantité suffisante pour que tu te fasses une idée assez précise de ce qu'est l'Hydrolyse."

Il enchaina à nouveau les signes incantatoires pour réaliser le Suiryuudan no Jutsu, appelée aussi le Dragon Aqueux.

L'eau se concentra puis prit immédiatement la forme d'un dragon fait d'eau. A peine les signes scellés, la forme aqueuse vint s'abattre sur le mur. L'impact fut violent.
L'eau coula lentement du mur, créant une flaque d'eau conséquente.

[Mr T] "Regarde maintenant..."

D'un geste de la main, il concentra l'eau à l'endroit où il l'avait crée.

[Mr T] "C'est toujours la même quantité d'eau, tu noteras."
"Le fait d'utiliser une technique aqueuse ne diminue en rien sa quantité. Cette quantité là est aussi appelé Pélagie."
"Pour une certaine quantité de Pélagie, tu pourrais utiliser certaines techniques et pas autrement. Tant que tu n'auras pas la quantité nécessaire pour utiliser une technique donnée, tu ne pourras rien faire... C'est comme un prérequis à son utilisation. Tu me suis ?"


Je n'y voyais aucune objection. C'était lui le spécialiste, je n'avais donc rien à ajouter.

[Mr T] "Maintenant regarde bien ce qu'il va se passer."

La peluche grotesque réalisa les mêmes signes incantatoires, ceux du Dragon Aqueux mais quelque chose était différent. Je voyais de l'eau se concentrer de manière anormale, comme si elles devenaient plus compactes.
Le Dragon prit la même direction affrontant la rigueur des murs de l'académie.

Et comme précédemment, il rappela les eaux pour les placer devant moi et effectivement, quelque chose avait changé.

[Mr T] "Tu peux voir qu'il y a moins d'eau, hein ? Tu te demandes pourquoi et c'est très simple. Comme je te l'ai dis, j'ai sacrifié une partie des eaux pour y ajouter plus de punch. La technique a été plus violente, mais au prix d'un sacrifice d'eau."
"C'est ça l'Hydrolyse. En y sacrifiant une quantité précise d'eau, selon la technique, tu peux y adjoindre des effets supplémentaires."
"Compris ?"


Voilà donc ce qu'était l'Hydrolyse.
Je répondais par l'affirmative.

[Mr T] "Bon, maintenant, tu me lâches petit Hanzo aux yeux rouges et noirs. C'est pas que tu m'ennuies mais j'ai des tas de trucs à faire."

[Hanzo] *Et les équipes ?*

[Hanzo] "Je voulais savoir, pour la formation d'une équipe de Genin. C'en est où ?"

Il me poussa, de ses petits bras en dehors de son bureau.

[Mr T] "C'est dans les petits papiers. Juste une histoire de temps alors fais preuve de patience. Jusque là, tu ne t'en es pas trop mal sorti."
"T'apprends seul, tu progresses, c'est un bon début puis bon, tu seras certainement amené, en mission, à te débrouiller seul. Alors c'est un bon exercice... Ne me dis pas le contraire, je peux lire en toi."
"Allez, dehors !"


Il m'avait claqué la porte au nez.
Seul, dans ce couloir... Le cours avait été concis mais clair, comme à son habitude, Mr T m'avait pondu un concentré d'explications.
Pour l'heure, j'avais eu la réponse à ma question...

Je descendais donc les marches pour arriver au rez de chaussée. Je quittais l'édifice non sans avoir saluer la réceptionniste.

[Hanzo] *Je n'ai toujours pas de Jutsu faisant appel à cette capacité d'Hydrolyse. Faudra régler ce problème afin que je m'exerce à son utilisation.*

L'académie se faisait de plus en plus petite, à mesure que je m'éloignais. J'allais faire quelques courses pour aujourd'hui, il ne me restait presque plus rien, et un Ninja mal alimenté, est un Ninja en sursis.
Direction donc le marché...

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 6 Aoû - 14:44

Hanzo : + 20 exp

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 25 Aoû - 19:50

L’entraînement avec Sakray m’avait montré quelques lacunes dans ma formation. En effet, je ne m’étais contenté que de subir et s’essuyer chacun de ses assauts dans l’espoir d’y dénicher une faille et m’y engouffrer, me sortant de ce traquenard.
Mes pupilles m’avaient aidé dans cette tâche… heureusement… anticipant au possible chacun de ses mouvements pour y trouver une échappatoire.
Mes bras s’en rappelaient encore… et mes bleus ne faisaient que renforcer mon état d’esprit actuel… Je n’avais pas la moindre possibilité de me tirer de ce genre de situation si je venais à la recroiser un jour en mission, mes adversaires ne me lâcheraient pas la grappe si facilement, jusque rendre un dernier souffle de vie.

Et c’est pour cela, qu’aujourd’hui, j’avais décidé de remédier à ce problème en faisant un tour à l’académie Ninja… Mr T allait certainement avoir une solution à mon problème.
Au travers de mes pérégrinations à la Bibliothèque Hatori, j’avais découvert une technique aqueuse défensive appelée Mizu no Tate, ou Bouclier Aqueux.
Ses particularités faisant que je pouvais absorber une certaine quantité de dommage avant de recevoir, moi-même, le reste de l’assaut qui m’est adressé.
Ce bouclier était capable d’amoindrir certaines attaques… Pour ce qui était de l’ordre purement physique, au corps à corps ou à distance, le bouclier me permettait d’absorber une partie de celle-ci, me prémunissant de sa totalité.

Il existait aussi des affinités… du moins, un truc dans le genre selon l’élément utilisé.
Effectivement, une technique du répertoire Katon, voyait son potentiel d’attaque sérieusement amoindri au contact de cette formidable défense aqueuse.
Les autres techniques élémentaires, elles-aussi, avaient dans leur ensemble leur potentiel offensif réduit. Seuls les Suiton et les Raiton ne se voyaient pas réduits de la sorte…

[Hanzo] *C’est déjà un bon début. Ma principale faiblesse vient de mes capacités physiques. Je ne peux me permettre de m’embourber dans une mêlée dans laquelle je ne pourrais rien. Seulement encaisser chacune des attaques en croisant les doigts.
Là, déjà, les attaques physiques se verront absorber une partie de leur puissance… Et donc, je me verrais offrir assez de temps pour réfléchir à un plan de sauvetage et me tirer de là.*


Voilà une défense qui serait grandement utile dans un futur proche et lointain.
Jusqu’à présent, je ne m’étais contenté que d’apprendre des techniques de base et utiles telles que Marcher du l’Eau, le Clonage ainsi que la Métamorphose.
Il était question aussi de l’Hydrolyse, harmonisation entre l’utilisateur de Ninjutsu de Kiri et son élément aqueux…
L’entraînement avec le Sunéen m’avait permit de mettre en application tout ce dont j’avais appris au sein de l’académie sous les explications de l’efficace Mr T et aussi surprenant que cela puisse paraître, j’avais réussi à faire mouche à plusieurs reprises face à un Chuunin, belle prouesse.
Mon potentiel offensif n’était donc pas à sous estimer mais lorsqu’il était question de s’interroger sur l’aspect défensif de ma stratégie, c’était le calme plat… Je ne pouvais guère me vanter de pouvoir faire face à n’importe quelle situation et c’est ainsi qu’à travers quelques petites recherches, je mis la main sur ce fameux Jutsu qui me serait fort utile dans bien des situations.

Déployer l’eau autour de soi, de sorte à créer une barrière protectrice autour de soi et capable d’absorber une grande quantité de coups conventionnels, aussi bien que des techniques élémentaires, voilà ce dont il me manquait pour faire parler mes prétentions et c’est donc tout naturellement que je me rendais à l’académie afin de rencontrer celui dont les explications étaient aussi brèves qu’efficace.

Précédemment, il m’avait « enseigné » la technique du Dragon Aqueux ainsi que ses particularités liées à l’Hydrolyse… Enfin… enseigné était un bien grand mot. Il s’était contenté de me faire quelques démonstrations afin d’appuyer ses dires mais tout l’aspect exercice et assimilation s’est fait de moi-même, via cet entraînement si particulier effectué aux côtés de Sakray, Ninja du village caché du Sable.

J’avançais alors, traversant les ruelles les unes après les autres, méditant sur les possibilités que m’offraient cette nouvelle technique et dans quelles situations je pourrais l’exploiter au mieux.
En effet, quand ma position se ferait délicate, je pourrais dresser cette défense, m’offrant assez de temps pour déjouer les pièges qui se dressaient devant moi… mes pupilles étant mon plus fidèle appui dans ces moments là. Sans elles, je n’aurais pu tenir si longtemps lors de cet entraînement.
J’avais pu lire les mouvements de mon adversaire, du moins, une certaine partie, car lorsque Sakray passa la vitesse supérieure, en utilisant son art premier, le Taijutsu, je m’étais fais débordé, incapable d’anticiper quoi que ce soit… mes pupilles étaient devenues inefficace… enfin, du moins, je voyais les coups venir mais le temps de latence entre cette vision et l’arrivée de ces coups, étaient trop minces… empêchant mon corps de réagir de la meilleure manière qui soit.
J’avais du donc trouver une autre solution à ce problème et malheureusement, rien de bien consistant s’offrait à moi. J’avais donc du me contenter de me défendre du mieux que je pouvais, moi qui ne m’était jamais exercé à repousser les limites de mon corps.

Je remerciais intérieurement le Sunéen, qui m’avait mit face à mes problèmes.
Chaque situation est propice à se remettre en question, de revoir son jugement, sa façon de voir les choses ou bien sa stratégie.
Les combats d’entraînement allaient certainement être une facette de ma formation que je travaillerais sans cesse, ce n’est qu’au travers de ces derniers que l’on pouvait mettre en avant des lacunes qui ne nous auraient jamais sautés aux yeux auparavant.

Je ne vis pas le temps passer, ni la route, alors que j’étais profondément plongé dans mes pensées. Les ruelles s’enchaînaient les unes après les autres alors que je gardais la tête ailleurs, sans avoir remarqué que l’académie avait été dépassé depuis un moment.

[Hanzo] *Bordel ! A force de rester la tête ailleurs, il va m’arriver des soucis.*

Je revins alors sur mes pas, approchant l’immense édifice qui servait d’académie Ninja du village. La construction était de très bonne facture, et parfaitement entretenue.
Je traversais alors le petit espace servant de jardin. Les arbres y étaient entreposés en ligne, à droite et à gauche, créant comme un sentier à suivre.
Celui-ci mena à une petite placette dans laquelle se trouvait en son centre, une immense fontaine dont l’eau jaillissait à divers endroits. Un peu plus en avant, des marches s’offraient à moi, menant à l’académie même.
Je m’arrêtais alors devant la fontaine, y observant le bal des jets d’eau. Tout était réglé parfaitement, comme une horloge. La rythmique des jets rendait cette fontaine apaisante.

Kiri avait dompté les eaux pour la modeler à son bon vouloir. C’était notre élément de prédilection et c’était par lui que nous puisions l’essentiel de nos forces pour nos Jutsu.

[Hanzo] *Ca tombe bien. Je vais un peu m’exercer avec cette fontaine. Toute cette eau qui s’offre à moi… On va s’amuser un peu avec l’Hydrolyse et voir de quoi je suis capable.*

Je laissais alors le Chakra affluer en moi, m’envahissant dans toutes les parties de mon être.
C’est alors que cette sensation familière s’exprima une nouvelle fois. Cette vision si particulière s’ouvrit à moi, me dévoilant l’élément aqueux sous un nouveau jour. J’y voyais les quantités de Chakra qui y circulait, sans cesse.
Je fermais alors un court instant les yeux, dictant l’ordre aux eaux environnantes de s’élever et de me rejoindre.
J’ouvrais alors lentement les yeux pour y voir l’eau réaliser mon vœu, gagnant en hauteur petit à petit pour enfin s’agglutiner autour de ma tête. Je levais alors la main dans sa direction puis dessinait un arc de cercle avec celle-ci et une partie des eaux suivit le mouvement.

J’étais tel un chef devant son orchestre…
Manipuler les eaux devenait de plus en plus familier, à mon grand plaisir.
Quand je voyais tout ce dont il était possible de réaliser avec cet élément, je me disais que la route était encore très longue… vraiment très longue mais ce n’était pas pour autant que je baissais les bras… C’était le travail de toute une vie et cela ne m’effrayait pas le moins du monde. J’avais fais le choix de devenir Ninja et j’en avais accepté toutes les contraintes.

Mais je n’étais pas venu jusqu’ici pour m’amuser avec les eaux, au contraire, il y avait une raison bien précise à ma venue et c’était l’apprentissage du Bouclier Aqueux.
J’espérais néanmoins que Mr T se trouverait à l’académie. Je ne voulais pas perdre de temps… Il fallait que je progresse très rapidement, le plus vite possible afin de me rendre utile au village et par la même occasion, me lancer dans des missions de rang D pour le compte du village.
L’ancienne époque était révolue. Certes, tous mes doutes n’avaient pas disparu mais j’avais désormais les idées claires et un objectif. Il n’était plus question de plonger à nouveau dans la tourmente et me couper du reste du monde comme je l’avais fais il y a quelque temps.

Maintenant, je revenais sur le devant de la scène avec la ferme intention de devenir Chuunin et prouver à tous et à toutes que j’étais l’un des meilleurs éléments du village.

Je dictais alors aux eaux de retourner d’où elles venaient, ce qu’elles firent immédiatement.
Cette sensation de manipuler les eaux était étrange et surprenant à la fois, jamais je n’aurais imaginé pouvoir réaliser une telle chose… que ce soit possible.
La voie du Ninja cachait bien des facettes qui m’étaient encore inconnues.

Je montais alors les marches qui me séparaient de l’académie, par deux pour enfin faire face aux immenses portes d’entrées que je poussais lentement, comme pour ne pas rompre le silence dans lequel la bâtisse s’était fondue.
En effet, pas un bruit… rien… absolument rien… comme à son habitude.
A chacune de mes venues, tout avait été très calme et pourtant, je n’osais imaginer tout ce dont il pouvait s’y passer.
Les cours, les études, les travaux pratiques… tout les étudiants… enfin toute cette activité concentrée à ce seul endroit et pourtant. Enfin bref, je poussais alors les énormes battants et emboîta le pas.
Le hall d’entrée était lui aussi désert, à première vue. Je me rendais donc à l’accueil, espérant y rencontrer cette même demoiselle qui m’avait tant renseigné.

Je passais la tête par-dessus la séparation, à la recherche de cette personne qui se trouvait profondément plongée dans sa paperasse.

[Hanzo] « Euh… Excusez-moi. »

Elle se leva immédiatement en m’adressant un regard interrogé.
Plissant les yeux un court instant, elle mit de côtés ses affaires et vint à ma rencontre.

[Demoiselle] « Oui, Setsuka. Que puis-je pour vous ? »

Elle ne m’avait pas reconnu ?
Normal me disais-je, surtout vu le monde qui devait s’aventurer à l’académie, il lui était certainement difficile de se rappeler de tout le monde.

[Hanzo] « Je cherche… »

Elle ne me laissa pas le temps de terminer ce dont j’avais à dire, qu’elle me coupa la parole.

[Setsuka] « Mais dis moi, on s’est déjà vu auparavant non ? Tu me rappelles quelqu’un… »

Elle approcha lentement son visage vers le mien.

[Setsuka] « Ah mais oui ! Je me rappelle ! T’es le jeune Ninja qui vient souvent ici rendre visiter à Mr T, n’est ce pas ?

Je me mis à rougir devant son incroyable beauté.
Son teint était légèrement pâle et affichait des yeux d’un bleu profond, le tout baigné par une épaisse et longue chevelure obsidienne.
Une femme comme on en faisait rarement…
Je me grattais alors l’arrière du crâne sans trop savoir pourquoi… Certainement je devais être gêné. Quoi qu’il en soit…

[Hanzo] « Oui effectivement… c’est… moi. Je m’appelle Hanzo et suis Genin. Et je viens encore et toujours pour la même raison.
Je suis venu rendre visite à Mr T pour un petit cours particulier. Pourriez-vous me renseigner à son sujet ? Est-ce qu’il est présent à l’académie ? »


Elle s’asseyait alors sur une chaise, tout en me regardant longuement, comme si elle voulait lire à travers moi… chose qui me gênait encore plus.
J’étais incapable de supporter son regard, si profond. Je baissais alors instinctivement la tête pour ne pas avoir à affronter son visage.

Elle poussa un léger rire et reprit.

[Setsuka] « Qu’y a-t-il ? Quelque chose ne va pas, Hanzo ? »

Toujours tête baissée.

[Hanzo] « Non, non. Tout va bien, ne vous inquiétez pas. »

Je relevais alors la tête, prenant soin de ne pas fixer son regard trop longtemps, je n’avais pas la force de le supporter trop longtemps. C’était la première fois que cela m’arrivait.

[Setsuka] « Bon ! Tu pourras le trouver là où il se trouve habituellement… à son bureau. Il ne donne pas de cours à cette heure là. T’as de la chance aujourd’hui. »

Ajouta-t-elle, affichant à nouveau un majestueux sourire.
Etais-je donc si désarmé face à tant de beauté ? Est-ce qu’elle aurait raison de moi, qui avais choisi la voie du Ninja ?

[Hanzo] *Bah dis donc. Les Kunoichi doivent être redoutables. En plus de jouer avec leur beauté, elles disposent du panel complet du Ninja pour arriver à leurs fins. Je dois m’en méfier comme la peste si je ne veux pas, un jour, tomber dans un tel piège.*

Je la remerciais alors, d’un simple hochement de la tête et nous nous quittâmes, moi en direction du premier étage, à la rencontre de Mr T et elle, dans ses affaires, au fond dans son bureau.

Je montais donc les marches qui me séparaient du premier étage, pensant à comment allait se dérouler ma petite formation. Je n’avais pas idée de comment utiliser mon Chakra pour arriver à donner forme à ce fameux Bouclier Aqueux.
Certes, il devait demander une certaine quantité d’eau environnante pour lui donner forme mais je doutais que l’Hydrolyse ait son mot à dire dans la réalisation de cette technique, à moins qu’il soit possible de sacrifier une petite quantité d’eau pour solidifier ce bouclier et le rendre plus résistant.
Toujours à émettre des hypothèses et monter divers plans possibles et imaginables, je continuais de monter les marches, le premier étage était enfin en ligne de mire.
J’arrivais enfin, faisant face à cet éternel couloir avec lequel j’étais de plus en plus familier.

Je le traversais sans prêter attention à chacune des portes qui s’offraient à moi, ni même regarder les noms sur les écriteaux correspondants. Je connaissais le chemin à suivre, ce n’était pas la première fois que je me rendais au bureau de Mr T et il n’était pas question de perdre du temps en des recherches inutiles.
Je me trouvais donc, après quelques secondes, face à la porte de son bureau. Je tendis légèrement l’oreille pour vérifier s’il était en présence d’une autre personne ou pas, je ne voulais pas le déranger dans une affaire peut être plus importante que la mienne.
J’approchais alors un peu plus pour m’assurer qu’il n’y avait personne et je tapais alors un coup à la porte, attendant une réponse de sa part.
La porte s’ouvra lentement, faisant grincer légèrement la porte. Je reculais alors de deux pas et vit cette petite peluche…

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Lun 25 Aoû - 19:50

[Hanzo] *Il faudra qu’un jour je sache pourquoi il est toujours sous l’effet de la Métamorphose, je veux bien qu’il soit recherché ou un truc dans le genre mais là, il est dans l’enceinte du village de la Brume. Qu’a-t-il donc à craindre ici ?*

[Hanzo] « Salut ! »

[Mr T] « Olà petit scarabé! Qu’est ce qui t’amène ici aujourd’hui? »

Je m’approchais alors doucement, sans pour autant passer le seuil de la porte.

[Hanzo] « Ben à votre avis ? Toujours pour la même raison, je viens ici suivre vos enseignements. »

La peluche leva alors frénétiquement ses moignons en les agitant comme un forcené.

[Mr T] « Mais quelle surprise !!! Je ne m’attendais vraiment pas à ça, tu m’étonnes de jour en jour Hanzo. »

Mouais. Il se foutait encore de ma gueule, pour ne pas changer.
Il avait cette sale habitude de se moquer de moi, quelle qu’en soit la situation… Il y prenait vraiment un sale plaisir mais à partir du moment où il m’expliquait correctement ce dont j’avais à lui demander, je n’avais pas de raison de pousser la moindre objection à sa façon d’être à mon égard.

[Hanzo] « Je vois que vous avez manger un énorme clown aujourd’hui, je vous sens d’humeur sacrément joyeuse. Qu’est ce qu’il s’est passé ? On vous a promit des doigts pour vos moignons ? »

[Hanzo] *Et paf ! Dans les dents !*

Il se mit alors à courir en rond, comme un dégénéré.
Il fit plusieurs tours à toute vitesse puis se ramassa la gueule après avoir trébuché.
Il se releva lentement, avec la plus grande de difficultés, ce qui me fit doucement rire intérieusement.

[Mr T] « Hanzo ! Tu devrais changer de voie en toute franchise. Je pense que l’école du rire t’est plus adaptée. Tu possèdes un don particulier pour sortir des vannes foireuses… Tu es digne de mon enseignement, je suis fier de toi ! »

Bah dis donc, il avait la technique pour renverser la vapeur.
En plus d’être instructeur, c’était un comique comme on en voyait rarement de nos jours.
Je le prenais donc à la rigolade et commençait à entrer alors que Mr T m’invitait en tendant les bras vers l’arrière.

[Mr T] « Alors, qu’est ce qui t’amène ici Hanzo ? Ne me dis pas que c’est pour comprendre encore les rouages d’une technique ? Moi qui croyais que c’était pour me rendre une petite visite ! »

Je m’asseyais alors sur l’une des chaises posées devant son bureau.
Il se tenait debout sur celui-ci, faisant semblant d’avoir une grande taille, il en bombait même le torse tellement il était fier de lui.

[Hanzo] « Vous avez vu juste ! Je vous aurais bien rendu visite mais je suis trop curieux. Je vous aurais certainement posé tout un tas de questions et je ne veux pas m’immiscer dans votre vie. »

Il relâcha les épaules puis croisa les mains, l’air renfrogné.

[Mr T] « Ah bon ? Et quel genre de questions?”

J’hésitais alors à lui demander le pourquoi de cette métamorphose mais c’était le moment rêvé de la lui poser. En effet, je ne lui avais aucunement forcé la main, c’est lui-même qui m’invitait à lui poser les questions qui me trottaient depuis un moment.
Je pris alors une petite histoire tout en fermant les yeux, puis d’une brève expiration, je pris la parole.

[Hanzo] « Ben, c’est un peu gênant à demander mais bon… Allons-y ! Je me demande depuis un sacré moment, pourquoi maintenez-vous cette métamorphose constamment ? Oui, c’est bizarre quand même que vous cachez votre véritable identité, y’a pas de raison, on est à Kiri. »

Voilà ! Ca y est ! Je lui ai posé.
L’espace d’un instant, je m’en voulais d’avoir demandé cela. Ce n’était pas mes affaires et cela ne me regardait pas, ni de près ni de loin. Pourquoi alors faire le curieux à vouloir savoir ce qui ne nous concerne pas.
Mais l’envie était plus forte. Il m’avait tendu la perche, je m’étais empressé de la saisir.

Le silence s’installa et je n’osais pas lever les yeux vers Mr T. J’avais trop honte.
Soudain, il se décida à rompre ce silence, s’avança vers moi et tendit ma patte vers moi.

[Mr T] « En effet, il y a des questions qu’il vaut mieux éviter. Bref, passons ! Alors que souhaites-tu savoir ? Quelle est la technique que tu souhaites assimiler les rouages et mécanismes ? »

Il valait mieux continuer de la sorte. J’avais fais une sacrée boulette mais il n’en tint pas vraiment compte, m’invitant à continuer sur le pourquoi de ma visite.
Pourquoi donc étais-je venu lui rendre visite ? Ah oui ! C’était pour me lancer dans l’apprentissage du Bouclier Aqueux.

[Hanzo] « C’est au sujet du Mizu no Tate. »

[Mr T] « Ah ! Le Bouclier Queux, je vois… Ben y’a rien de plus simple… Enfin pour le commun des mortels… C’est p’tet pas ton cas, m’enfin bref.
Comme la majorité des techniques aqueuses, il te faudra la présence d’une source d’eau pour pouvoir puiser la force nécessaire à la réalisation de la technique, jusque là, je ne t’apprends rien de nouveau.
Tu malaxes ton Chakra tranquillement pépère jusqu’atteindre un niveau relativement honnête.
De là, tu libères ton Chakra mais pas brutalement ni rapidement. Il faut que tu le diffuses lentement autour de toi, comme si tu le dégageais comme de la fumée.
De cette manière, le Chakra va t’entourer, tel un nuage, lentement.
Une fois que celui-ci sera complètement expulsé de ton corps, la barrière aqueuse prendra forme, t’entourant de toute part et te protégeant de toutes les attaques.
Cette technique est capable d’absorber de haut niveau de dommage conventionnels, en plus de ça, celle-ci peut résister à une catégorie d’élément à un degré plus ou moins évolué. Néanmoins, face à des éléments tels que l’eau et la foudre, cette barrière sera inefficace.
Rappelles toi bien de ce que je te dis… Face à la foudre et à l’eau, cette technique ne sert à rien, alors faudra pas t’emballer comme un feu follet à lancer n’importe quoi, n’importe comment face à n’importe qui, ok ? Me suis-je bien fais comprendre ? »


Clair et précis comme à son habitude. Mr T ne dérogeait pas à la règle, fidèle à lui-même, il s’était contenté de l’essentiel, réalisation un condensé de ce qu’il y avait à savoir au sujet de cette technique.
Je n’avais rien à dire à ce sujet, le signalant d’un hochement de tête.
Il me regarda alors d’un œil étrange alors que j’attendais encore assis sur ma chaise.

[Mr T] « Ben alors, qu’est ce que tu glandes là ? T’attends quoi au juste ? La leçon est finie. Allez, dégage moi de là. »

Comment ça, c’était terminé ?
Il avait oublié un truc important. C’était donc ça sa leçon ? Beh dis donc, il ne s’était vraiment pas foulé aujourd’hui. Hop, emballé, c’était pesé.
Alors que je me levais, suivant Mr T qui m’invitait à quitter les lieux, je me retournais brusquement, lui faisant face…
Enfin, du moins, faire face au vide puis baisser les yeux pour y voir cette peluche misérable.

[Hanzo] « Vous n’avez pas oublié un truc assez important dans la leçon ? Non mais parce que là, il y a un vrai souci. »

[Mr T] « Ecoute. Si t’es pas capable d’apprendre quelque chose avec ce que je viens de te dire y’a de ça quelques minutes, c’est que je ne peux vraiment rien pour toi.
Attends mais tu délires ? Il manque quelque chose dans mon cours ? »


Je détournais mon regard alors vers le côté tout en soufflant.

[Hanzo] « Et la démonstration. Les travaux pratiques, vous connaissez hein ? A moins que vous ne soyez qu’une vulgaire copie de professeur ? »

Il se mit alors à faire des cabrioles, sans jamais s’arrêter et sans élans.
Et cela, il le fit pendant bien deux minutes, qui étaient devenues interminables. Je ne savais pas ce qu’il pensait, ce qu’il faisait et pourquoi ?
J’étais vraiment face à quelqu’un de dérangé.

Il s’arrêta brusquement, droit comme un arbre, en me pointant d’une de ses mains.

[Mr T] « Hep ! On ne joue pas aux plus malins, ok? Bon… La démonstration ! Pffff c’est pas possible d’être niais comme ça. »

Il se mit en position au centre de la pièce et il réalisa alors les signes d’incantatoires de la création d’eau, en effet, il fallait qu’il y ait assez de présence d’eau pour que la technique soit réalisable.
Déversée à ses pieds, il reprit de plus belle, réalisant le signe de la concentration de Chakra. Il prit une profonde inspiration, et se mit à réaliser chacun des signes incantatoires, c’est à ce moment que j’activais alors mes pupilles, pour mieux lire dans ses mouvements et déchiffrer les secrets de cette technique.
Ces signes incantatoires, je les buvais des yeux, à grande gorgée. Voilà à ce que servaient ces pupilles. En plus de réussir à anticiper chacun des mouvements de mon adversaire, je parvenais à assimiler au travers d’elles, les mécanismes d’utilisation d’une technique.
A mesure que je les utilisais, en pensant qu’elles me permettaient d’apprendre plus facilement, je me posais la question sur comment j’y parvenais.
Petit à petit et à mesure de tentatives, je commençais lentement à comprendre pourquoi ? En effet, lorsque je les observais au travers de mes pupilles, c’est comme si chacun des signes réalisés m’étaient connus par cœur.
Comme si je les connaissais depuis l’enfance. C’était inexplicable mais cela fonctionnait de cette manière, et je m’en contentais.

Je profitais donc de cet instant pour observer, analyser, décortiquer chacun des gestes. Chacun des mouvements de Chakra.
Tout était assimilé, compilé et mémorisé. Rien n’était laissé au hasard ou mit de côté.

Le Chakra se diffusa lentement, tel un gaz.
A mesure que je voyais ses réserves baisser, je voyais le nuage prendre une plus grande densité, devant lentement liquide.
Lorsque le Chakra quitta complètement son corps, le nuage devint globe aqueux, dans lequel baignait Mr T, protégé de tout ce qu’il pouvait se passer autour de lui.

Voilà donc les secrets de cette technique !

Je désactivais alors mes pupilles lorsque je vis Mr T ouvrir les siens lentement.
Il m’invita alors à s’approcher de moi.

[Mr T] « Approche donc petit scarabée. Approche et frappe moi de toutes tes forces, tu vas voir comment ça absorbe. »

Comment ça absorbe ? Il devait certainement parler de cette particularité qui lui permet d’encaisser plus de dommages.
Je m’approchais alors donc de la peluche maître en Ninjutsu et me mis en position.
Je serrais alors le poing fort, et plia le bras en arrière. Alors que je concentrais le maximum de force possible, je dépliais subitement le bas en direction de Mr T en poussant un léger cri guerrier.
Quand mon poing entra en contact avec la matière aqueuse servant de barrière, je sentais comme un enfoncement. Mon cou perdait de la force, qui se déployait autour de la barrière. C’était donc cela la capacité d’absorption ?
Lorsque mon poing vint rejoindre Mr T, celui perdit l’essentiel de sa force, Mr T esquivant d’un léger mouvement sur le côté.

J’étais stupéfait par ces effets.
J’avais bien eu raison de me lancer dans l’apprentissage de cette technique. C’était le Jutsu idéal pour se défendre des situations épineuses au corps à corps, voir même à distance.

Il rompit sa concentration et l’eau tomba brusquement. Réalisant une immense flaque à ses pieds et il n’était pas beau à voir, complètement trempé.
Déjà qu’il n’était pas beau d’habitude, le voir trempé, c’était le summum.

Il se barbouilla rapidement afin de se sécher du mieux que possible puis me jeta un regard éclair.

[Mr T] « C’est à ton tour. Et ne me fais pas perdre de temps dans de nouvelles démonstrations. Je n’ai pas que ça à faire quand même.
Et au fait, j’ai oublié de te dire.
Quand le bouclier aura prit forme, il te faudra concentrer de manière constante, la même quantité de Chakra pour maintenir la technique sinon elle se disloquera petit à petit jusque ne plus faire d’effet. Alors, fais gaffe, on concentre du Chakra. »


Je me plaçais alors au centre de l’immense flaque et me mit à concentrer lentement mon Chakra. Il ne fallait pas faire d’erreurs. Chacun des signes étaient mémorisés et stockés.
Je les réalisais alors lentement, chacun leurs tours, comme une séquence enregistrée dans un magnétophone. Tout se suivit jusqu’atteindre la fin et la réalisation de la technique.

Je laissais alors mon Chakra sortir très légèrement de mon corps, de sorte à le diffuser tel un gaz autour de moi. Lentement mais sûrement, le Chakra concentré quitta mon corps jusqu’à laisser place à une véritable barrière aqueuse m’entourant.

J’étais plutôt satisfait de ma performance. Elle avait une forme plus ou moins correct et je pouvais sentir le degré de défense qui était déployé autour de moi.
Mais quelque chose clochait, son épaisseur diminuait lentement. C’est à ce moment là que je me remémorais les paroles de Mr T.
La concentration… Maintenir le Chakra pour entretenir la barrière.

Je me mis alors à concentrer rapidement du Chakra pour le diffuser à nouveau autour de moi, de manière constante, de sorte à ce que la défense ne faiblisse pas.
Peu à peu, elle reprit de la vigueur jusqu’atteindre son épaisseur au lancement.
Tout allait pour le mieux malgré le fait que je ne parvenais pas à doser de manière constante. C’était la première fois pour moi que je devais jouer de mon Chakra au millimètre près et ce n’était vraiment pas évident.
Je réussissais néanmoins à maintenir le bouclier pendant une minute mais finalement, celle-ci sombra lentement, coula de toute part jusque ne devenir que flaque, comme au début.

[Hanzo] « Merde ! J’y étais presque. C’est galère de maintenir le Chakra de manière constante… Vous ne me l’aviez pas dit. »

Mr T me regarda et me fit un large sourire.

[Mr T] « Et alors, tu crois que c’est une excuse ? Tu crois vraiment que je vais faire la nounou jusqu’à ce que tu maîtrises un tant soit peu la diffusion de Chakra de manière constante. Et puis quoi encore ?
Déjà tu as réussis à maintenir le bouclier pendant une minute, c’est déjà bien, avec un peu d’exercice, tu y parviendras sans trop de difficultés.
Alors maintenant, tu me lâches un peu et tu quittes les lieux. »


Il fit d’immenses mouvements des bras, m’invitant à quitter les lieux et là, ce n’était pas pour plaisanter. La première fois, j’avais eu une raison de répliquer mais cette fois-ci, je n’avais pas vraiment d’excuses pour lui demander encore quelque chose.
Je me contentais alors de suivre la marche et de quitter la pièce sans rien dire.

Alors que je me trouvais de l’autre côté de son bureau.

[Mr T] « Et alors, on ne dit rien ? »

Je me retournais alors, interrogé.

[Hanzo] « Comment ça ? »

Il insista alors, tapant du pied sur le plancher.

[Mr T] « Ah, tant d’ingratitude !

Ouah! Deuxième boulette de la journée. Ca commençait très bien.

[Hanzo] « Merci Senseï pour votre enseignement d’aujourd’hui. »

Il me regarda une nouvelle fois, tout content de lui. C’est alors qu’il me claque la porte au nez !

[Hanzo] *Mais quel connard !*

Je quittais alors l’académie, furieux dans le sens où il s’était amusé à obtenir son petit caprice pour mieux se moquer de moi, mais satisfait dans l’autre où j’avais saisi l’occasion de me familiariser et d’apprendre un nouveau Jutsu.

Peu à peu, l’académie se faisait petite à mesure que je m’enfonçais dans la grande avenue.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Jeu 28 Aoû - 20:35

Hanzo : + 38 exp

1 technique validée

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Dim 7 Sep - 19:50

Ce matin là il n'y avait plus grand monde à l'académie. Il était bientôt l'heure de mangé et les élèves étaient partis mangé soit chez eux soit quelque part dans la ville. Ne sachant pas quoi faire puisqu'il n'avait pas faim Nutera retira ses sandales et mis côte a côte deux tables qui se trouvaient là. Une fois installé confortablement il utilisa son art pour métamorphosé sa sandale en balle joua a la lancé contre la mur.

Bien entendu et a la grande indignation de Nutera elle ne rebondit pas. S'élançant vivement, il descendit les marche de l'amphithéâtre mollement. La matinée de cours l'avait épuisé, il avait beau essayé de pensé c'est comme si son cerveau été engourdit.

Pourtant a son réveil le jeune homme était détendu, un peu anxieux d'assisté a un cours de ninjutsu mais serin. Il n'avait jamais vue de ses yeux les extraordinaires pouvoirs que les ninja savaient déchainé, il avait certe deja vue une technique de métamorphose mais jamais de techniques élémentaires.

Il s'imaginait des dragons fait d'eau, des épées de glaces, des monstres aquatiques mais aussi des gerbes de flammes, des feux d'artifices et que sais je encore. Il avait déjà été retourné quand i lavait vue Isamu marché a la verticale sur les murs et grimper comme un insecte invertébré c'est pourquoi il avait choisi de s'orienté vers le ninjutsu non élémentaire. Ce choix fut difficile car dans son esprit le ninjutsu était élémentaire, et qu'il ne brûlait que de déchainé lui aussi des trombes d'eau glacée a travers des brasiers de forêt.

Qui sait peut etre que le ninjutsu non élémentaire serait impressionnant lui aussi ? En tous cas il lui serait bien plus utile. Il ne s'imaginait pas utilisé l'autre ninjutsu dans la vie quotidienne, et puis intimement il ne voulait pas se battre comme un ninja. Et le ninjutsu non élémentaire s'éloignait plus dans la forme de l'exhibitionnisme dont faisait preuve les ninja qui maniaient les éléments. Nutera se voulait plus réservé.

Ainsi il avait bon espoir de découvrir de nouvelles et d'incroyables techniques aussi puissantes qu'impressionnantes et de faire la fierté de sa famille. A ces mots il s'arrêtât.

Sa famille, il ne l'avait pas vue depuis longtemps maintenant, peut être 5 ans. avant de les retrouvé il voulait avoir fait quelque chose, quelque chose qui expliquerait pourquoi il avait mis tant de temps a rentré ,quelque chose qui expliquerait pourquoi il n'avait donné signe de vie.

Arrivé devant l'estrade, Nutera gravit les trois petites marches et s'arrêtât face au tableau, devant sa chaussure. Là il remarqua sur le bureau du professeur non loin de la un livre ouvert. En haut de la page on pouvait lire

"-serves de chakra. Une fois malaxé concentrez vous sur votre apparence et modelez votre chakra en fonction de celle ci. Voilà votre clone est prêt."


Les quatre autres lignes plus bas étaient rayer.

Nutera ne fit qu'on bon sur la chaise et dévora le livre des yeux. Non plus grand encore il le mangea cérébralement, et sensoriellement , relisant chaque passage plusieurs fois, se les repentants a haute voix et réécrivant ces phrases a l'infini sur la table a l'aide de son doigt. De cette façon il pouvait retenir quantité de choses. Il n'aimait pas vraiment lire mais appréciait la compagnie des livres. Cette déclaration de l'auteur KANA Akari avait beaucoup plus a Nutera c'est pourquoi il y avait adhéré. En réalité Nutera n'aimait pas vraiment lire mais les livres lui permettaient d'apprendre des choses aussi il dès qu'il le pouvait, enfin fallait il d'abord qu'il en eut envie.

Poussé a bout par l'ennuie il avait refréné sa répugnance vis a vis de ce livre, en effet celui ci était mal écrit, bourré de fautes et raturé au possible ce qui rendait l'absorbions de la matière encore plus difficile.

Apres une quinzaine de minutes se levant il se mit face au tableau et prit la craie.
Il écrit l'idéogramme correspondant a Bunshin et réécrit d'après ses propres mots le contenue des trente premières pages du livre.
Apres accomplissement de son forfait il recula toujours face au tableau et relu.

La technique du Bunshin.. Je peux le faire!

Conformément au dessin du tableau [ qu'il avait copié du livre] Il se mit en position, joignit les mains et malaxa son chakra. Il n'avait pas de mal a le malaxé ni a l'extraire par contre cela lui paraissait impossible de lui faire prendre forme.

Dans un bruyant grognement il extirpa autant de chakra qu'il put, en bonne énergie volatile celle ci disparu aussitôt sortit de son corps faisant volée au passage quelques feuilles du bureau. Nutera découvrit qui était enfouie sous les feuilles volantes. Celui ci n'était pas ouvert et il était plus usée que le dernier. Nutera s'approchât de l'ouvrage assez prêt pour le toucher de la main, sur celui ci on pouvait lire:
" Chidori, comment les maitriser " Le dessin de couverture représentait différents oiseaux volant vers l'horizon. L'un d'eux était de feu, l'autre de foudre et le troisième...

Nutera releva vivement la tête a l'appelle de son nom, le professeur se trouvait à la porte et le fixait avec étonnement. Puis a la vue de son bureau saccagé ce fut avec colère.

Gengoemon: Que fais tu dans la salle de classe ?? Pourquoi n'es tu pas avec les autres ?

N'obtenant aucune réponse de la part de l'élève Gengoemon continuait de s'agité a ramassé toute ses feuilles

Qui t'as permis de fouiné dans mes affaires et d'y mettre le bazare ? Et c'est quoi ca ?!

D'un ton maintenant frisant le mépris, il désignait le tableau du doigt. Sa colère se calma et son visage s'appaisa a la lecture de celui ci.

C'est toi qui a écrit ca ? D'ou est ce que ca vient ?

-Il y'avait un livre sur le bureau... murmura Nutera

Et de quel droit!...

Mimant maintenant la colère Gengoemon s'approcha du tableau prenant le livre au passage compara les deux textes.

Il a même réécrit les passages que j'avais rayés...

Nutera comprenant sa faute s'arma du chiffon qui trainait et sans grand plaisir effaça ce qu'il avait quelques minutes plu tôt écrit
Relevant les yeux vivement de son livre Gengaemon d'un ton de réprobation déclara:

Qu'est ce que tu fais !

L'air ebêté Nutera se retourna et tentât de s'expliqué

Vous m'avez dit de..

Je n'ai rien dit du tout! lança il avec un air toujours aussi hautain Ce tableau est a moi et tout ce qui est écrit dessus m'appartiens c'est clair ?

Ayant finit de relire Gengoemon qui semblait calmé regarda Nutera avec un air compatissant et presque désolé:

Le livre que tu as lu est l'œuvre de ma plume. J'écris en ce moment un recueil de techniques centré sur le ninjutsu non élémentaire pour la classe. Et ce que tu as écrit est exactement ce a quoi je pensais, mais.. ma plume ne savait plus comment le formulé!

Pensant que son professeur allait lui demandé de réécrire le bouquin Nutera s'eloigna du tableau les mains bien en évidence et le regard confus.

Je.. vous savez je n'ai rien fait je..

Ne soyez pas modeste jeune Hin'Oichi je vous fait un compliment, la politesse voudrait que vous me remerciez


Oui maais de plus en plus confus Nutera cracha la première question qui lui vint a la bouche

Co comment connaissez vous mon nom ?

Froncant les sourcils l'air mécontent Gengoemon s'approcha de Nutera

Je n'oublies jamais le nom des élèves qui dorment pendant mes cours!

- M..mais comprenez moi! Votre cours portait sur la métamorphose! Même le dernier des imbéciles sait comment faire, alors pour des ninja!

Fronçant toujours les sourcils et ne comprenant pas pourquoi Nutera avait associé les ninja au dernier des imbéciles Gengoemon descendit de l'estrade, face a Nutera


Et bien puisque vous êtes si fort Hin'Oichi, voyons ce que vous valez pour une technique aussi simple que le bunshin! Et si vous y arrivez je vous laisserez le loisir de choisir une technique dans le recueil que je vous apprendrez!

Cette déclaration fit tressaillir Nutera qui impatient jusque là de prouver sa force se voyait maintenant mis au défis par un prof. Se baissant pour rattaché sa sandale il réécrit les quelques mots du tableau qu'il avait effacé puis se retourna vers le prof.

Vous allez pas être déçu!

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mar 9 Sep - 21:02

Nutera se tourna de nouveau vers le tableau, cette fois ci faisans abstraction de tout ce qui l'entourait y-compris son professeur il se concentrait sur les cours écrits face à lui. Ses lèvres bougeaient au rythme de la lecture mais aucun son ne sortait. Oubliant bientôt qu'il n'était plus seul il ferma les yeux pour se mettre en condition.

Il était serein, in ne sentait même plus le souffle du vent autour de lui, faisant abstraction de tout ce qui l'entourait pour se concentré sur son flux de chakra.
Il joignit les mains une fois qu'il l'eut concentré assez de chakra et libéra quantité d'énergie! La poussière vola sous ses pieds et les craies tremblèrent mais tout comme la première fois son chakra une fois sortit et après quelques centimètres parcouru, s'évaporait de sitôt.

Dans un cris de rage il demanda a son professeur s'il avait droit a une seconde chance et se l'accorda aussi tôt.

Toujours face au tableau il balaya les quelques notes du regard et joignit de nouveau des mains. L'échec fut total. Ennuyé par son manque de capacité Nutera leva la tête en l'air en signe d'abandon, son visage chiffonné reflétait sa déconcertation.

Le professeur qui n'avait pas bougé de place se contenta de dire

Tu abandonnes ?

Nutera racla sa gorge et se remit en position cette fois dos au tableau, depuis l'estrade il pouvait toisé son professeur de haut ce qu'il ne manquait pas de faire, mais en réalité il était totalement dominé par lui.

Le sourire en coin, les yeux grand ouvert le professeur dégageait une aura de supériorité qui déplaisait fort à son élève. Gengoemon ajouta:

Alors ? On continu? Tu devrais faire attention, en forçant comme tu le fais tu finira par te blessé.

Cette déclaration fut prononcé sans provocation mais d'un ton avenant comme un maitre qui s'adresse a son élève, c'est pourquoi Nutera ne répondit pas. Il se contenta de baissé les yeux pour réfléchir.
Levant les yeux Nutera reconsidérait Gengoemon. Même si au premier abord il semblait gauche et dédaigneux il restait son professeur. Ses derniers mots avaient prouvé qu'il n'était pas si méchant que ca et qu'il faisait même preuve de prévenance envers ses élèves.

Maintenant qu'il y réfléchissait Nutera était un partit d'un mauvais pied avec Gengoemon, il n'était pas son ennemie il n'avait pas à l'impressionner.

Sur cette dernière pensée Nutera répondit a la première question de son professeur

J"y arrive pas

Voyons ce n'est pas compliqué!
répondit ce dernier

Ta technique est mauvaise voilà ou ca pêche, si tu veux réussir il te faut accepté mon conseil.

Nutera acquiesça de la tête

Ou as tu appris a expulsé ton chakra ?


Nutera soupçonneux des méthodes de son professeur répondit

Ce n'est pas un conseil.

Contente toi de répondre!

Nutera doutant maintenant sérieusement des connaissances de son professeur consentit tout de même a parlé.

Et bien quand j'étais au pays de l'eau j'ai étudié les arts martiaux avec mon maître. Il m'a appris a maitrisé le combat à main nue et le combat au bâton ainsi que les bases du combat au sol. Pour les combats à mains nue il nous disait a moi et aux autres que pour donner un vrai coup de poing il fallait une fois le poing au contact de l'adversaire, lui injecter une dose d'énergie ce qui causait soit disant des perforations mortelles aux organes. Bien sur on en croyait pas un mort mais il nous a montré.. il a réussi a détruire un mur d'un seul coup de poing! Alors il nous a appris comment faire et c'est bien plus tard que j'ai réalisé que l'énergie qu'on utilisait devait être le chakra.

Ah tu crois vraiment que cette énergie était du chakra ?

Ben oui quoi d'autre ?

C'est faux. Tu as tort sur tout la ligne. Réaliser une technique et donner un coup de poing ce n'est pas du tout la même chose! Pour un coup de poing il te suffit de libéré ton énergie par le poing et de te contenté de ca, sans l'orienter ni la contrôler; pour un jutsu il va falloir une fois l'énergie libéré la contrôler, lui faire prendre forme avant de t'en détaché complètement, sinon elle s'évapore comme tu as vue précédemment. En plus si tu fais sortir ton énergie n'importe comment comme tu faisais sans la dosé tu risque de te brulée et de te causé des blessures internes.

Nutera encaissait ces paroles sans bronché, en remuant quelque fois la tête prouvant qu'il acceptait les critiques et qu'il comprenait ce qu'il avait a faire. Sa posture stoïque et son silence tendait à prouvait sa discipline et son désir de progressé.

Seul son visage trahissait ce parfait mensonge corporelle, il était déformée par la frustration et la colère. Satané Gon je sais pas quoi! Satané prof ! Il critique mon maitre là ? Il insinue qu'on bossait pas dans mon école ? Qu'on s'entrainait pas ? Qu'on souffrait pas ?


Les larmes lui montaient aux yeux. Le remarquant Gengoemon s'arrêtât.

Un problème ? Tu abandonnes?


Nutera renifla, ravalât ses larmes et fit face au sol.

Non c'est juste que..

Levant les yeux et souriant dents dehors il dit

C'est juste que je suis content d'avoir trouvé un lieu comme celui ci et que je suis désireux d'apprendre.

Gengoemon ne cacha pas sa surprise.

C'était donc ca ? Te faut il des larmes pour dire cela ? Allez reffet moi cette technique et passons a autre chose. Ce que tu as écrit au tableau montre que tu as compris la théorie, le reste est travail sur toi. Allons on t'as bien appris à affronté les difficultés de face avec ton maitre non ?

Nutera, se sentant bête, essuya ses larmes et se concentra. Cette fois il ne relut pas le tableau, pas un regard, il ne se concentrait plus non plus sur son flux de chakra.

Le maitre, il m'a appris beaucoup de chose, la voie martial que je n'ai pas réussi a assimilé me servirait beaucoup aujourd'hui. J'ai tant de choses a apprendre que je n'ai pas le temps avec ces babioles!

Cette fois il avait compris. Il cernait a présent son flux de chakra, tout en étant concentré sur ce qui l'entourait, le souffle de son professeur, la lumière du soleil sur sa peau, le bruit des élèves qui se précipitaient dans le couloir.

Ce n'était pas le vide autour de lui qu'il devait faire, c'était le vide en lui. Ainsi tout lui paraissait clair, le chakra qui remuait comme une mer déchainé mais aussi le monde tout autour de lui. Il avait l'impression de tout comprendre. Il joignit d'abord ses mains en guise de salut, comme le veux la tradition martial puis se mettant en position de combat il joignit ses mains et émit un cris fort et puissant.

Un nuage blanchâtre comme de la poussière de raie lui enfuma la face, puis quand il regarda à coté de lui, il cru y voir son reflet en 3D.

Mais a y regardé de plus près il ne lui ressemblait pas du tout! Il avait de grands yeux luisants, des vêtements trop long d'un coté et trop large de l'autre, ses cheveux étaient ébouriffé et on ne sait pourquoi son pantalon était replié sur ses chevilles.

Gengoemon se passa la main sur le visage, lui aui avait espéré avoir éclairé le jeune homme tombât de haut lorsque la fumée fut dissipé. Il se sentait coupable de n'avoir pas donné les bons conseils et d'avoir en quelque sorte crée cette horreur.

Nutera non content de ce nouvel échec ne s'avoua pas vaincu

Tu va voir!

Il joignit de nouveau ses mains furtivement et passa sa main devant son clone, qui apparemment malade chancelait en décrivant de larges courbes. Un nouveau nuage de fumée cette fois plus danse et sonore fit retiré la main au professeur de son visage. Une fois dissipé la fumée dévoila la copie conforme de Nutera... il était même plus beau! Comme si le clone avait pris l'apparence de l'image pensé que Nutera se faisait de lui.

Une métamorphose.. Tu l'as métamorphosé en toi même.. J'hallucine.. j'ai honte pour toi, pour nous!


Le clone disparu quand Nutera lui tapota sur l'épaule.

Alors professeur j'ai réussi n'est ce pas!! J'ai réussi! Apprenez moi une autre technique


Fronçant de nouveau les sourcils et troquant son visage désespéré contre un visage exprimant la colère il hurla.

Non mais ça ne va pas! Et la politesse alors! Comment ose tu me demandé de t'enseigner quoi que ce soit après m'avoir montré ce que je viens de voir! C'est innommable! C'était lamentable! Recommence! Je veux que tu la maitrise tu en as largement les capacités!

Après un court échange animés et la cloche ayant sonné la reprise des cours, alors que les autres élèves dormaient pour la plupart ou s'asseyaient à la métamorphose Nutera peaufina sa maitrise de la technique du clonage. Gengoemon se montrait parfois pour observé les progrès de son élève et ne manquait pas de le réprimandé à chaque clone manqué. A la fin de la journée tout de même, Nutera réussi un clone parfait! Il maitrisait désormais cette technique.

MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   Mer 10 Sep - 18:11

Nutera: + 24 XP RP (bonus genin inclus)
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Amphi pour les cours de Ninjutsu   

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Amphi pour les cours de Médecine
» Amphi pour les cours de Genjutsu
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!
» Règles de vie de classe pour le cours de divination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Académie de Kiri-