Partagez | 
 

 Entraînement de Riku.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

MessageSujet: Entraînement de Riku.   Jeu 10 Avr - 23:20

Rappel du premier message :

Cela ne faisait pas si longtemps que Riku était sortit du cours du professeur Hiryuu. Toutes les explications étaient encore ancrées dans sa tête, et il voulait les appliquer. Le cours ayant été clair, il ne voyait pas ce qui pourrait l’empêcher de réussir cette technique de métamorphose. Et c’est avec un léger repas dans le ventre qu’il arpentait l’orée de la forêt, puis décidé il s’enfonça dans les bois. Toujours en avançant, Riku regardait de part et d’autre à l’affût d’autres étudiants qui s’entraîneraient aussi. Après tout rien n’aurait été plus normal qu’une foule d’étudiant en pleine séance, le professeur n’avait-il pas cessé de répéter ‘Assimiles les choses par ton travail.’ ?

*Hum ! Il a tout à fait raison, les expériences font l’expérience.* Pensa t-il légèrement amusé à de sa propre phrase philosophique.

Ayant beau avancer et tourner un peu n’importe où dans la forêt, le jeune étudiant ne rencontrait personne.

- Vous avez chacun vos petits coins bien à vous et à l’abri des autres… et bien j’aurais aussi le mien. Se murmura Riku à lui même.

Il continua à chercher un endroit qui lui sembla agréable, un tronc couché, un espace libre suffisamment large, un monticule de terre et le tout entouré d’arbres lui fournirent l’endroit idéal. Dans un premier temps, Riku s’échauffa en faisant jouer ses muscles un peu fatigué par la matinée passée dans l’amphi. Puis il travailla son lancer de Kunai, oui le tout neuf acheté la veille allait vraiment servir aujourd’hui, contre un arbre en augmentant la distance petit à petit. Bref une fois bien dans son corps, sentant bien chaque partie, il ajouta quelques exercices de contrôle du chakra.

- On y va ! Se motiva t-il tout seul.

Il se dirigea vers l’arbre cible et commença l’ascension à pas mesurés et dosé en quantité de chakra. Une fois suffisamment haut à son goût il sauta en un salto arrière et atterrit facilement au sol.

* C’est bon passons à l’exercice du jour.* Les conseil du prof, les questions des étudiants affluèrent dans son esprit. Riku inspira et expira chassant ainsi toutes ces pensées. Son objectif était de transformer une partie de lui en quelque chose de différent.

Très concentré, il utilisa la technique en pensant à Kaori, sa voisine de chambre. Puis après un bref instant il tendit son Kunai devant lui, déjà son bras ne semblait pas avoir changé ce qui le laissa dubitatif, il se servit de la lame comme miroir et n’observa rien d’autre que son reflet.

- Rahhh ! Souffla-t-il un peu énervé, quand soudain il se rendit compte que sa voix n’était pas la sienne. C’était déjà ça, se dit Riku en regrettant ce demi échec. Il récupéra sa voix d’origine dès qu’il eut brisé la technique. Il se concentra à nouveau en forçant plus son esprit sur l’apparence physique et en visualisant bien les vêtements de sa voisine. Cette fois-ci, lorsqu’il tendit la main son bras était plus fin, plus féminin. Il se regarda à nouveau dans le Kunai et fut satisfait du résultat, une Kaori avec ses vêtements habituels.

- J’ai réussi. Dit il à mi voix, qui était cependant resté celle du garçon de quatorze ans qu’il est en vrai.

C’est alors qu’il se rappela la partie du cours sur les limites de la technique en fonction des capacités de l’utilisateur. * Bien sûr je ne peux pas tout changer…* Des pas se firent entendre et Kaori, la vraie arriva.

- Waaah t’es fort Riku ! On dirait vraiment moi ! Attends… Et d’un coup elle devint lui. Puis reprit son apparence normale. Je t’ai vu t’entraîner, c’est joli ton coin mais dis moi pourquoi tu m’as choisi pour modèle ? Hein ?

Décidément cette fille parlait trop pour Riku qui n’est pas très bavard. Mais il appréciait ce petit côté excentrique des filles en général. Il ne répondit que par un mot inaudible et sans aucun sens.

- Ok maintenant essaye ça ! Si t’y arrive bien tu passera peut être bientôt Genin comme moi héhé…
La fille se changea en écureuil et bondit autour de lui. Riku se concentra sur la taille et l’aspect de la bête et se transforma à son tour, apparemment il avait réussi. Les deux apprentis ninjas retrouvèrent leur forme normale.

-C’est pas mal… Dit Kaori d’un ton taquin, puis elle l’invita à manger des ramens à un restaurant de Konoha. Riku accepta d’un signe de tête, un petit peu fatigué de sa journée il voulait bien se reposer pour récupérer son énergie. Il partirent alors de la forêt, Riku rangeant son Kunai dans sa sacoche et marchant au rythme de Kaori.

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Dim 25 Jan - 3:08

Tandis qu'il courait sur la surface bleutée de l'eau, Riku sentit une forte émanation d'énergie émerger de Nara, il se retourna et vit une lame de chakra qui se ruait sur lui. Il se décala sur le côté d'un bond léger et la lame mourut avant même d'atteindre son niveau. Ainsi la demoiselle aux yeux blanc savait se défendre, d'ailleurs cette technique Riku la connaissait, Sabi l'avait déjà utilisé lorsqu'ils s'entraînaient ensemble. Un jutsu assez redoutable lorsqu'on sait bien s'en servir.

*Alors comme ça tu as du répondant... Plutôt pas mal ! *

Riku regarda la jeune fille s'approcher d'un air tout à fait différent, puis s'arrêter pieds joints aux bord de l'eau, elle se tint les main derrière le dos et se pencha légèrement en inclinant la tête. Riku en était sûr elle avait quelque chose à demander, le petit sourire sur le visage de la Hyuuga serait le déclencheur.

Il avait vu juste quelques secondes plus tard elle lui demanda des renseignements sur la technique qu'il venait d'utiliser. Sans nul doute était elle intéressée par cette utilisation du chakra de manière inhabituelle et explosive. Le genin aux cheveux blancs s'approcha de la terre ferme puis y posa ses pieds, il s'approcha de Nara et commença à parler.

[Riku] – En fait c'est une technique très utile ais aussi assez difficile à utiliser d'autant plus que libérer l'énergie ainsi est assez douloureux pour le lanceur de jutsu... Hum quelque chose me dit que tu as envie de l'apprendre j'ai tort ?

Il fit une courte pose et en observant la genin il comprit qu'il avait vu juste, elle voulait apprendre de lui. Cela ne lui posait aucun problème, après tout enseigner des techniques à d'autres ninjas lui permettait d'entretenir de bons termes au sein du village. Il s'écarta un peu de la demoiselle et commença à expliquer les bases de la technique.

[Riku] – En fait dans Chakra no haretsu il y à une différence majeure avec tout autre jutsu ! En général on cherche à concentrer l'énergie, ici on veut l'extraire par toutes les pores de son corps en un seul coup ! Créant une vague puissante et dévastatrice. Il faut vraiment faire exploser le chakra malaxé c'est pour ça que c'est aussi douloureux pour le corps. Je te fais une autre démonstration, il faut apprendre à extérioriser, certains s'aident d'un cri qui permet de matérialiser la chose essaye de trouver un Kiai pour t'aider... Regarde. CHAKRA NO HARETSU ! YAI !

Le chakra fut expulsé partout autour de Riku, faisant voler ses cheveux, il était assez loin pour que Nara ne subisse pas de dégâts mais elle put sûrement ressentir le souffle. Il se tourna ensuite vers elle avec le sourire.

[Riku] – C'est ton tour...
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Dim 1 Fév - 4:54

Le jeune genin aux cheveux blanc s'approcha tranquillement de la terre ferme avant d'y posé nonchalamment un pied et de se dirigé vers Nara qui le regardait toujours avec une pointe de défie.

Riku- En fait c'est une technique très utile ais aussi assez difficile à utiliser d'autant plus que libérer l'énergie ainsi est assez douloureux pour le lanceur de jutsu... Hum quelque chose me dit que tu as envie de l'apprendre j'ai tort ?

Le genin avait tout a fait raison et Nara restait pendu a ses lèvres. Attendant la suite des explications qui lui permettrais a elle aussi de maîtriser une tel techniques. Le genin s'éloigna un peu de Nara et recommenca a parler.

Riku- En fait dans Chakra no haretsu il y à une différence majeure avec tout autre jutsu ! En général on cherche à concentrer l'énergie, ici on veut l'extraire par toutes les pores de son corps en un seul coup ! Créant une vague puissante et dévastatrice. Il faut vraiment faire exploser le chakra malaxé c'est pour ça que c'est aussi douloureux pour le corps. Je te fais une autre démonstration, il faut apprendre à extérioriser, certains s'aident d'un cri qui permet de matérialiser la chose essaye de trouver un Kiai pour t'aider... Regarde. CHAKRA NO HARETSU ! YAI !

Un Kiai... Nara n'y avait jamais penser. La démonstration du Genin fit voler quelques unes de ses mèches. Cette technique était vraiment d'une puissance démesuré et Nara brulait d'envie de savoir la maîtriser.

Nara- Je vais essayer.

Une lueurs de défie percait encore dans les yeux de la genin. Elle se mit a concentrer son chakra dans l'ensemble de son corps. L'exercice se révéla immédiatement beaucoup plus compliquer que ce à quoi Nara s'attendait. Pour s'aider, elle visualisa intérieurement les dizaines de milliers de vaisseaux de chakra qui parcourait l'ensemble de son corps. Elle devait les surcharger. Les emplirs d'un chakra qui n'était pas son chakra habituel. Ce chakra qu'elle avait découvert lors de son entraînement a la lame d'énergie. Ce chakra meurtrier, explosif. Mais elle ignorait d'où était venu tout ce chakra. Nara fouilla dans le plus profond d'elle même a la recherche de se mystérieux chakra mais ne trouva que le vide. Elle devrait faire sans. Le chakra affluait en grande quantité. Mais elle était incapable de le faire s'évacuer par tous les pores de sa peau. Alors Nara eu une idée. Si le genin acceptait, cela allait pouvoir marcher. Elle s'avança vers le jeune homme au cheveux blanc.

Nara- Pourais-tu refaire ta technique s'il vous-plaît? Je vais activer mon byakugan de façon a mieu comprendre comment malaxer le chakra pour la réaliser.

Puis sans même attendre la réponse du genin, Nara fit apparaître son byakugan. Aussitôt les vaisseaux de chakra lui apparrurent. La quantité de chakra qui y circulait fit comprendre a nara que l'homme qui se trouvait devant elle était encore plus puissant que Kenji ou Youso. Il devait être aussi puissant sinon plus que Sabi. Celui qui lui avait enseigner la lame d'énergie. Nara attendit patiemment que le genin éxécute sa technique et s'éloigna un peu de ce dernier. Pour ne pas être toucher par la technique. Le genin s'éxécuta et Nara put apercevoir aisément l'immense quantité de chakra qui se concentrait rapidement a l'intérieur de la poitrine du shinobi puis finalement, le chakra fut expulser créant une puissante vague de chakra. Nara recula de quelques pas au contact de cette dernière et heureuse de comprendre enfin le principe de la technique, Nara désactiva son byakugan. La base de la technique était donc la poitrine. Maintenant que le fonctionnement avait été compris, il ne lui restait plus qu'à trouver un Kiai... Pourquoi ne simplement pas utilisé Kiai? Nara concentra son chakra dans sa poitrine et rapidement, une pression insoutenable ce fit sentir. Nara la soutint, son visage trahisant la douleur qu'elle ressentait. Puis bientôt, la même impression de muscle déchirer et d'os briser que lors de son entraînement au Taitou suiryoku se fit sentir.

Nara- KIAI!!!

Le chakra fut expulser et une modeste explosion naquit devant Nara. Rien de comparable a se que le genin aux cheveux blanc avait accomplit.

Nara- Pas encore asser.

Nara se remit a concentrer son chakra et la pression se fit bientôt ressentir, moin écrasante. Cette fois, Nara devait maintenir la concentration de chakra le plus longtemps possible. Quoi qu'il en coûte. La sensation indésirable causé par la surcharge du chakra se fit sentir et rapidement, Nara eut l'impression que plusieurs dizaines de tonnes faisait pressions sur sa poitrine. Elle tint bon quelques minutes mais bientôt, elle dût se résigner a relacher son chakra.

Nara- KIAI!!!

Cette fois-ci, une explosion de bonne envergure se fit devant Nara et cette dernière fut expulser quelques mêtres plus loin. Le noir recouvrit sa vue et elle sombra dans une inconscience dut a L'utilisation excessive de son chakra.

-------------------------------------------------------

Nara ouvrit lentement les yeux. Cherchant quelques secondes l'endroit où elle se trouvait et ce qu'elle y faisait. Les souvenirs revinrent lentement. Le chakra se concentrant dans sa poitrine...une explosion...un choc puis plus rien. Elle avait donc réussit mais elle devait apprendre a contrôler la dose de chakra relacher. Un long entraînement en perspective. Un maux de tête saisit Nara lorsqu'elle tenta de se relever. L'obligeant a se rasseoir quelques minutes. Puis lorsque la douleure fut passer, Nara se remit a l'entraînement. Le chakra naquit a l'intérieur de sa poitrine s'intensifiant a chaque seconde jusqu'à redevenir intolérable.

Nara- Kiai!!!

Une nouvelle explosion se fit entendre et souleva quelques mèches de Nara. Cette dernière souriait. Elle avait réiussit a maîtriser une technique de haut niveau. Encore quelques essaies et elle la maîtriserais parfaitement. Le chakra se reconcentra rapidement a l'intérieur de Nara et fut de nouveau expulser accompagné d'un Kiai et une nouvelle explosion naquit. Nara répéta le manège a plusieurs reprise variant les doses de chakra tout en notant les effets que ses légères variation avait sur la puissance de l'explosion. Nara se laissa enfin tomber dans l'herbe. Totalement épuiser par l'utilisation intensive de son chakra. Des perles de sueurs coulait sur l'ensemble de son corps. Nara sortit sa gourde d'eau et but une longue gorgé du liquide précieux qui coulait lentement le long de son oesophage. Nara sembla revive et une énergie nouvelle glissait lentement en elle. Nara referma sa gourde et la glissa de nouveau dans la poche où elle se trouvait quelques secondes plus tôt. Nara se leva et se dirigea vers le genin aux cheveux blanc qui était assis lui aussi dans l'herbe. Nara le rejoignit.

Nara- Est-ce-que j'ai réussit?

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mar 17 Fév - 0:44

C'était le tour de la demoiselle d'essayer, déterminée elle se mit en position. Les pieds bien ancrés au sol, les poings serrés et les sourcils froncés. Elle se concentra, mettant toute son énergie dans l'unique but d'accumuler une dose suffisante d'énergie. Trop peu de chakra et ce précieux fluide serait perdu, comme s'il s'évaporait avec le temps. Au contraire mettre trop de chakra pouvait être une chose très dangereuse voire létale mais la genin avait été prévenue du danger.

Nara eut beau se concentrer, elle ne parvint pas à faire exploser les réserves engrangées qui finirent par disparaître tout simplement. Un gâchis, certes, mais pas inutile. Riku compris la difficulté d'enseigner, expliquer même du mieux possible ne faisait pas tout. Il fallait voir, ressentir, comprendre l'essence même du sujet de la conversation. Ici ce jutsu était l'objectif à transmettre mais comment y parvenir avec des mots uniquement ?

*Il faudrait autre chose... *

La jeune fille demanda soudain une autre démonstration de la part de Riku, la lueur de malice qui brilla dans ses yeux indiqua clairement qu'elle avait une idée derrière la tête. Chose qui s'avera exacte car elle li fit part de son plan. Utiliser le byakugan pour voir les flux de chakra, c'était exactement ce genre de chose qu'il fallait pour permettre de progresser dans l'execution de la technique.

Lorsque Nara activa son byakugan, Riku se sentit un peu mis a nu, mais avoir l'occasion d'affronter ce trait héréditaire de cette façon était plus rassurante que lors d'un éventuel combat. Les veines irriguant les yeux de la Hyuuga palpitaient, et ce vide étrange absorbait l'attention du genin. Il se ressaisit et effectua a nouveau le jutsu. Le tout sous l'oeil scrutateur de la jeune fille, il sentait qu'elle comprenait, grâce aux informations vues en lui même, bien mieux le mode opératoire.

*Ça doit être bizarre comment elle voit ? Je me demande bien à quoi ça doit ressembler... Peut être est-ce comme à l'académie sur les schémas du chakra dans le corps... Ou alors elle voit plein de couleurs comme avec le truc qu'on avait fumé avec Sabi ! *

Avant même que Riku n'ait pu demander ce qu'elle avait vu, la kunoïchi se lança dans la réalisation de la technique. Le genin sentit nettement mieux la maîtrise du chakra, celui-ci était contrôlé et orienté, cependant lors de l'explosion n'importe qui aurait pu se rendre compte du cruel manque de puissance.

*Au moins elle a pigé le truc avec de l'entraînement elle sera plus forte... *

Puis à l'étonnement du genin la Hyuuga continua encore plus fort, il se rapprocha d'elle pour l'empêcher car cette fois elle se donnait beaucoup trop, ça devenait dangereux ! Il bondit vers elle en tendant la main mais la vague d'énergie l'empêcha de l'atteindre. Elle tomba au sol, Riku se précipita à son côté et la secoua légèrement.

*Merde si elle est morte par ma faute j'suis vraiment dedans ! *

Le genin se pencha sur le visage et s'approcha de ses lèvres, il tendit l'oreil et perçu un léger souffle régulier. Elle était tombée dans les pommes, rien de bien grave si ce n'est que le choc un peu violent pour elle. Riku la laissa alors allongée et partit s'asseoir un peu plus loin, le temps passa sans qu'elle ne se réveille.

[Riku] – Bah... laissons la récupérer !

Après quelques vingtaines de minutes elle se réveilla et s'assit douloureusement, elle avait retrouvé ses force car elle attaqua une série d'exploions plus ou moins poussées et lorsque le manque de chakra se fit sentir elle se tourna vers lui, toute dégoulinante de sueur. Si elle avait réussi ? On pouvait dire que oui mais comme pour tout de la pratique viendrait l'assurance.

[Riku] – Tu as comprit, mais tu devrais bien te reposer et continuer plus tard il ne faut pas que tu t'épuises avant le tournoi !

Riku se leva et la salua d'un geste de la main, lui aussi avait des choses à préparer avant le tournoi.

[HRP et voila fini pour moi merci pour le rp ^^]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mar 24 Fév - 3:00

Riku- Tu as comprit, mais tu devrais bien te reposer et continuer plus tard il ne faut pas que tu t'épuises avant le tournoi !

Nara souria en voyant le genin lui faire un signe partir d'une démarche nonchalente. Nara lui répondit d'un signe et partit de son côté. Elle allait sortir du couvert des arbres lorsqu'une main se posa sur son épaule. Nara se retourna vivement. Prête a défendre chèrement sa vie. Mais le visage tendre de son amie Takame lui fit desserer les poings.

Nara- Takame!

Takame- Bonjours Nara que fait-tu ici?

Nara- Regarde, j'ai apprise une nouvelle technique.

Nara attendit que son amie s'éloigne avant de concentrer de nouveau son chakra. La pression s'accentua légérement sur sa poitrine et le chakra se relacha violemment. L'explosion ne se fit pas attendre. La poussière commencait a retomber lentement. Les yeux de Nara pétillait de fierté tandit que dans ceux de Takame, un respect nouveau naissait. Son apprentit devenait de plus en plus forte. Bientot, elle pourait lui passer le flambeau. Mais si seulement Nara savait ce a quoi elle était destiné. Si seulement... Le clan demandait beaucoup pour la jeune fille que Nara était. Bientot, elle allait devoir faire un choix, abandonner le clan pour de bon et créer son propre destin ou accepter d'y revenir et ainsi accepter le destin que le clan lui réservait... Takame se raprocha a pas lent de Nara. Sa fille, son propre sang, ne savait même pas le lien fort qui les unissait. Mais pourquoi avait-elle accepter de laisser Nara partir avec son père? Elle aurait du essayer de la retenir, une envie lui pris de tout lui expliquer. Lui dire qu'elle était sa mère et non une simple amie. Mais les mots ne vinrent pas. Le moment n'était pas venu. Elle allait encore devoir attendre un peu avant de tout lui dévoilé. Takame soupira longuement avant de faire signe a Nara qu'elle partait.

Takame- Va a la bibliothèque. Il y a plusieurs livres sur le Taijutsu et le ninjutsu. Cela va surement pouvoir t'aider. moi je doit partir. Ont...m'attend quelques pars. Lorsque tu voudras me voir, tu n'auras qu'à venir chez moi. A la prochaine Nara.

Sur ces mots, Takame se téléporta. Elle ne voulait pas que Nara la suivent. Nara tant qu'à elle, se drigeait comme le lui avait suggérer Takame, vers la bibliothéque...

[session RP finit. Si ce n'est pas asser je vais poursuivre a mon entrainement. Merci pour ce bon moment de rp Riku.]
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mar 24 Fév - 3:21

Nara : +7 XP - Technique validée
Riku : +10 XP



[Première validation :p]


Dernière édition par Iki Namikaze le Mer 4 Mar - 19:42, édité 1 fois

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mer 25 Fév - 19:09

Applications et affrontement.

Le temps continuait à passer lentement, trop lentement. La douceur du soleil pesait à présent sur Riku, la terrible attente rendait les choses bien moins supportables qu'à l'ordinaire. Pourtant la journée aurait put être idéale si son père n'était pas venu pour régler ses vielles histoires. Riku aurait de toute façon fini par chercher son père pour se venger, que ce soit l'un au l'autre qui attaque en premier la confrontation était inévitable.

*Je vengerais la mort de ma mère avant ce soir... *

Le soleil avait continué sa course parmi les astres, sa position actuelle indiqua au chuunin qu'il était l'heure de passer à l'étape numéro deux. Sentant la pression monter, Riku inspira et expira longuement pour se calmer. Il avait l'avantage du terrain, et de l'environnement, pour lui les habitants de Konoha n'étaient pas des menaces constantes, il n'avait pas l'angoisse de se faire découvrir à tout instant.

Riku se releva lentement et commença à marcher vers la sortie du parc. Tranquillement il se remémora le plan qu'il avait donné à Nara plus tôt. De celui-ci dépendrait sa victoire et même sa vie, mais si tout se passait comme prévu les trois hommes seraient mort ce soir. Riku marcha lentement dans les rues, plus bondées à cette heure. Bien sûr les trois hommes le suivaient toujours, ils n'étaient vraiment pas organisés. Le manque d'entraînement était flagrant et le chuunin nota toutes ces fautes, cela pouvait jouer en sa faveur.

Il marcha alors vers la forêt, toujours avec ce rythme lent. Il pouvait voir l'impatience dans les gestes et attitudes de ses traqueurs. Plus il s'éloignait du centre ville plus la tension montait, il arriva enfin à l'orée de la forêt et il continua vers son aire d'entraînement.

*J'espère que tu as tout préparé miss... *

Lorsque la ville fut assez loin pour que le bruit des armes et jutsus ne puissent plus être entendus Riku s'élança parmi les branches. Sautant furieusement de l'une à l'autre, il donna clairement le signal de la chasse. Les voix retentirent derrière lui, les unes après les autres, et le chuunin savait à qui appartenait chacune d'elle.

[???] - Il nous a repéré ! Ne le perdons pas !

[???] - Achevons le vite ! C'est qu'un gosse bordel ! Qu'on rentre quoi !

[Kato] – Tu vas crever sale déchet ! Je vais finir ce que j'ai commencer et laver ce vieil affront !

Sans cesser de sauter de branche en branche le plus rapidement possible, poursuivi comme une proie, Riku essaya de comprendre de quel affront Kato parlait. Cependant ce n'était pas réellement important, le plus important était ce qui allait se passer entre les vingts et deux cents mètres prochains.

*Phase deux en marche... *

Dix huit, quinze, dix, sept, deux... zéro. Le chuunin s'arrêta au sol et se retourna vivement, les trois homme rattrapaient leur retard fonçant droit sur Riku, ils coururent sur la terre fraiche pile dans l'axe prévu. Deux fils ninja pendaient à droite et à gauche du chuunin, il attendit un peu que les ninja arrivent entre deux arbres massifs coupant toute retraite latérale il lança son shaken vers eux ce qui les força à ralentir pour l'éviter puis tira violemment sur le fil de gauche. Un grand tronc d'arbre retenu par une corde se dirigea droit sur eux comme un pendule battrait la mesure, le piège était basique mais efficace. Le tronc n'était pas tout à fait assez large pour balayer l'espace entre les arbres entièrement, le seul échappatoire était sur le côté gauche. Le shaken alla se planter plus loin dans un tronc sans avoir touché personne. Le tronc filait droit sur les trois comparses, en un seul instant trois réactions distinctes pour parer l'attaque eurent lieu, le plus costaud hurla en même temps.

[???] - Je vais la casser ta brindille moi !

Kato se téléporta au dessus, la tête de fouine se déplaça rapidement dans l'interstice où le tronc ne pourrait pas le frapper et se colla à l'arbre. Enfin tête de viking fit quelques signe avec ses mains et son corps se recouvrit entièrement de pierre encrant ses pieds au sol tel une statue sur un socle.

Un sourire se dessina sous le foulard que portait Riku pour cacher le bas de son visage, il tira le fil de droite. Derrière tête de fouine, caché sous un morceau d'écorce, le fil déchira un bout de note explosive. Le souffle projeta celui-ci sur son compatriote en mode statue. L'instant suivant, tête de viking comprenait son erreur, le tronc qui arrivait sur lui portait trois notes explosives et lors du choc elle explosèrent à leur tour. Les deux shinobis d'Iwa se retrouvèrent allongés sur le sol, sous une pluie de morceaux de bois. L'armure de pierre était tombée en ruine, et l'homme crachait du sang, empourprant sa barbe blonde.

*Lui il est bien entamé, le petit aussi mais pas assez... Kato, ton tour viendra... *

Riku avait profité de la distraction pour changer de position, ainsi quand son shaken se détacha de l'arbre pour revenir à lui il coupa un fil tendu. Un déclic se fit entendre et des fléchettes sifflèrent dans l'air. Les trois ninja d'iwa, à peine remis du premier assaut prirent le second en plein dos.

*Fourbe ? Non purement stratégique... *

Lorsque les trois homme enragés se tournèrent vers leur objectif, il furent surpris de voir trois Riku identiques. Le chuunin avait fait de simples clones et ceux ci lui permettrait de se débarrasser de tout ses adversaires en un seul coup. Le chef jeta son masque au sol dévoilant la face du père du chuunin tordue par la rage et la douleur et un peu de honte aussi.

*Avec un bon plan même une armée succomberait... *

[Kato] – Yukio prend celui de droite ! Hi'ion celui de gauche ! Je prend le dernier, dès que le bon est démasqué faites le savoir...

Ils bondirent vers les Riku.

[Yukio et Hi'ion] – Yosh !

Les ninjas d'iwa s'élancèrent en laissant tomber leurs capes. Cependant un arrangement tactique s'imposait, Riku qui était suivit par Hi'ion, tête de viking s'éloigna des deux autres dans une direction bien précise. Le clone suivit par Kato croisa la route de celui suivit par Yukio, tête de fouine, dans le but d'emmener celui-ci vers le bon piège. Trois courses poursuites commencèrent.

- - -

La plus courte fut celle du clone numéro 2 et de Yukio. Le bunshin agissait de la manière la plus simple possible, il courrait droit vers le lieu déterminé, Yukio lui rugissait des insultes inefficaces en le poursuivant. Soudain le clone s'arrêta net, la lumière du jour filtrait très peu à travers le dense feuillage des arbres de la forêt, l'ambiance était plutôt morbide. Yukio s'arrêta à bonne distance, craignant un piège quelconque. Puis incapable de soutenir ce doute constant il avança, il repéra un fil qu'il esquiva en rigolant.

[Yukio] – Sale morveux c'est ça que tu appelles un piège ?

Assuré d'être en position de force, le ninja avança sur sa proie, mais sans même s'en rendre compte il marcha sur un fil camouflé sous des feuilles mortes. Un bruit de toile déchirée se fit entendre puis... rien ne se passa. Yukio d'abord angoissé rit comme une fouine.

[Yukio] – Et t'es même pas capable de faire un piège qui fonctionne ! T'es vraiment pas le fils de Kato !

Le ninja d'Iwa se stoppa toujours à distance du chuunin, il commença alors à malaxer son chakra en quantité énorme. La technique qu'il lancerait serait dévastatrice, il voulait clone ou pas être sûr de mettre un terme à ce jeu idiot dans le cas où ce serait le vrai objectif en face de lui.

[Yukio] – Mange ça enfoiré ! DO.... aaaaargh !

Tombés des arbres, des vers à chakra ensevelissaient petit à petit le ninja, l'un d'entre eux tomba sur le clone qui disparut instantanément sous les yeux de Yukio. Ce dernier sentait irrémédiablement son chakra se faire absorber par ces vers typique de la forêt de Konoha. Il tomba sur le dos et vit un sac en toile verte d'où sortaient ces bestioles...

[Yukio] – Par un bunshin... et un putain de piège... Nan..

Il tomba inconscient.

- - -

La rencontre qui se termina en second fut celle du clone numéro 1 avec Kato. Après avoir bondi d'arbre en arbre le clone s'arrêta à un endroit précis et attendit que Kato l'attaque. Parmi le trio venu d'Iwa Kato était sans contestation possible le plus doué d'entre eux, il ne se rua donc pas sur le chuunin de Konoha qui lui faisait face. Il repéra dans un premier temps les lieux, et son regard perçant distinga trois fils ninja bien dissimulés. Il les suivit du regard et vit les mécanimes cachés dans les troncs d'arbres. S'il avait simplement attaqué le clone au corps à corps il aurait déclenché les trois pièges au passage et se serait retrouvé criblé de flechettes.

[Kato] – Tu es malin... mais pas assez pour moi ! Meurs toi qui fut ma honte et mon déshonneur. Rejoins ta mère qui m'a trompé avant même de m'appartenir ! Sale chien, fils du clan... non... de mon pire ennemi lui même !

Kato lança trois kunaï d'un même geste, ils coupèrent respectivement les trois fils ninja ce qui déclencha neuf fléchettes qui partirent vers le sol. Le bunshin disparut en fumée dès que le premier kunaï le traversa. Lorsque les fléchettes se plantèrent dans le sol, un second déclic retentit et cette fois ce fut une pluie de fléchettes qui arriva de droite et de gauche et même sortant du sol par des minuscules trous qu'il n'avait pas pu repérer. Kato grâce à sa grande habilité esquiva une grande partie d'entre elles et la plupart de celles qui le touchèrent se figèrent dans son armure, cependant trois parmi ces centaines avaient vraiment fait des dégâts critiques.

Le ninja d'Iwa avait maintenant du mal à se servir de sa jambe gauche, et c'est avec bien du mal qu'il quitta ce lieu. Un rugissement retentit, et Kato reconnu Hi'ion, il se dirigea alors dans cette direction en jurant à voix haute. Sa rage n'avait plus aucune mesure désormais.

- - -

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mer 25 Fév - 19:10

Le véritable Riku avait entraîné Hi'ion dans un endroit où se dressait un piège spécialement mis en place pour contrer cet homme. Lorsque le chuunin s'arrêta de fuir pour se retourner et faire face à son adversaire, il actionna un interrupteur qui déclencha une succession de tirs. De nouvelles fléchettes fusaient autour d'eux, tendant des fils ninjas en tous sens telle une toile mortelle.

Le chuunin regarda l'air interrogateur du ninja d'Iwa et rit.

[Riku] – Tant que tu seras dans ce dédale de fils tu ne pourra pas utiliser tes armes de jet. Si tu coupe ne serait-ce qu'un seul d'entre eux des bombes placées sous le terrain exploseront et te réduirons en cendres.

Le shinobi du pays de la roche sortit un premier parchemin et le tendit devant lui, il le déroula.

[Hi'ion] – Kuchiyose Tobidougu ! Soushuuha !

De multiples armes de jet tombèrent d'abord au sol puis se mirent à planer autour de tête de viking, Riku compris que cet homme n'était pas qu'un spécialiste du corps à corps armé mais des armes en général.

*Ça va être tendu... fais chier... *

Hi'ion entama une sorte de danse frénétique et lança habilement chacune des dix armes sur Riku qui esquivait du mieux possible. L'homme en question visait avec une précision étonnante, entre les fils tendus et vers les points faibles de l'armure du chuunin. Riku évita cependant huit armes et seulement deux l'entamèrent sérieusement. Riku sortit le kunaï a la forme étrange planté dans son bras gauche et le lança au sol, ce geste coupa l'un des fils.

Le ninja regarda le chuunin de konoha d'un air amusé, et sortit deux parchemins. Il prit un instant un air interrogateur puis les ouvrit comme on aurait déroulé deux yoyos tenus dans chaque mains.

[Hi'ion] – Qui a dit que je serais à terre si les bombes explosent ? De plus je pense que tu bluffe car tu ne te risquerais pas sur un terrain miné ! Tu as été bien trop prudent jusqu'à présent ! Et ce fil que tu viens de couper n'as rien fait exploser !

[Riku] – Oh serais-je démasqué... ?

Après avoir dit cela d'un ton moqueur le chuunin sourit à son opposant.

[Hi'ion] – Évite tout ça ! Soushouryuu !

Les deux parchemins posés au sol s'élevèrent sous ce dôme de fils blancs et des armes furent envoyées sur Riku a une vitesse folle, il couru en rond autour du ninja d'Iwa pour éviter les armes, tous les fils se coupaient et tombaient lentement sur Hi'ion. Riku prenait un soin particulier à éviter les fils.

[Hi'ion] – Hahaha ! Une pluie de fils quelle douceur ! Je vais te montrer comment je me sers du fil ninja moi ! Second Barrage !

Le shinobi tira sur des fils qui ramenèrent ses armes en direction de Riku et de lui même, ainsi celle qui ne feront pas mouche retourneraient vers leur propriétaire. Le chuunin de konoha étouffa un léger rire et utilisa Nigaeshi pour se mettre hors de portée des fils qui à présent tombaient de partout. Tous avaient étés sectionnés.

[Riku] – Maintenant tu es pris au piège... ça n'as pas été facile mais c'est fini pour toi.

[Hi'ion] – Qu'est-ce que tu racontes ? Ce n'est que du fils... mais...merde ! Non !

Le shinobi venait de se rndre compte que le fil qui lui était tombé dessus collait et il y en avait de plus en plus, essayant de se débattre il s'emmêla d'autant plus. Il ressemblait à la proie d'une araignée, ficelé ainsi il était incapable du moindre mouvement. Tête de viking hurla de toutes ses forces. Riku s'approcha rapidement de lui et dégaina Sadame, d'un geste sec il fit sauter la tête du reste du corps, en même temps, des lames sortirent du corps du shinobi mais il était trop tard pour se défaire de ses liens à l'aide des tatouages corporels, la tête roulait déjà plus loin.

- - -

Kato avançait du plus vite qu'il le pouvait avec sa jambe blessée, il arriva sur les lieux et vit Riku, un paquet blanc allongé et la tête d'Hi'ion un peu plus loin. Il ne lui en fallut pas plus pour comprendre, il entama une étrange discussion.

[Kato] – Toi... Sale chien... tu m'as pourri la vie mais aujourd'hui je vais te tuer !

Riku se positionna prêt à combattre.

[Riku] – Tu as tué ta femme et maintenant tu veux t'en prendre à ton propre fils ? Encore...

Kato émit un rire sonore et dédaigneux.

[Kato] – Toi ? Mon fils ? Tu rêves... tu n'est que l'abject fruit de la trahison de ta mère et de l'affront de mon pire ennemi !

Riku fut abassourdit, son père n'était pas réellement son père, mais qui cela pouvait il être alors ? En tous cas une chose est sûre, il n'aurait plus aucune gène pour tuer cet être, l'assassin de sa mère et de son enfance. Riku eut soudain la voix rauque et parla d'un ton grâve.

[Riku] – Avant de mourir... Dis moi qui est mon père...

[Kato] – Ha ! Comme si tu pouvais m'abattre, ce n'est pas un tout nouveau chuunin qui me vaincra. En te tuant je me débarrasserais d'un des derniers membre du clan auquel les Yamabushi s'opposent depuis toujours et après je trouverais ton père et je lui réserverai le même sort, il m'a trop souvent échappé ! Les Yamabushi seront alors les seul à maîtriser la puissance du Doton ! L'élément terre nous appartient !

[Riku] – Je vois tu ne parleras donc pas... je trouverais par moi même alors. Tu veux mourir, soit ! Fait face à ton destin et subis ma vengeance et celle de ma mère. Oodama Rasengan !

Riku créa une boule de chakra énorme tandis que, tout en se ruant sur Riku, Kato se protégeait d'une armure de pierre. Riku fit un bond en arrière pour obliger son adversaire à avancer encore et gagner du temps pour préparer son attaque. Kato continua à foncer aveuglé par la haine et marcha sur un petit interrupteur, l'instant d'après son armure de pierre était réduite en poussière et il se tenait là, étourdi par le choc, voyant cette boule bleue s'enfoncer dans son ventre doucement. Ses oreilles sifflaient, ses tympans subissaient aussi le coup de l'explosion.

Riku maintint le rasengan enfoncé dans le ventre de Kato jusqu'à ce que quelque chose cède, puis ne maîtrisant plus du tout le flux d'énergie de l'orbe, celui-ci explosa répandant des bout de Kato un peu partout dans la forêt.

Riku recula, couvert de sang, soufflant comme un boeuf, il avait tourné la page qu'il venait d'écrire dans le livre de sa vie. Mais son destin n'était pas sans rebondissement et voici qu'une nouvelle quête s'offrait à lui.

*Mais je ne sais rien... il me faut des informations... *

Soudain un flash le fit sortir de sa torpeur, il en restait encore un. Le chuunin se dirigea alors vers le lieu du piège à vers et trouva ces jolies bestioles en train de sucer le chakra de Yukio. Dans peu de temps il mourrait.

*Nara... heureusement que tu as tout préparé à la lettre... je t'ai confié ma vie et tu me l'as rendue... Merci. *

Le regard du chuunin se posa à nouveau sur le ninja d'Iwa.

*Des informations... *

Riku tua aisément les bestioles qui une fois à découvert, l'effet de surprise perdu, se trouvaient être de piètres adversaires. Il ramassa le corps presque sans vie, il le ligota et le bâillonna puis marcha vers un lieu qu'il avait repéré un jour par hasard.

Le corps inanimé sur l'épaule, le chuunin entra dans une cavité qui devait être une tanière d'un ours abandonnée. Cette pseudo grotte semblait le lieu idéal pour ses futurs... agissements.

[La suite bientôt ^^]

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mar 3 Mar - 2:16

Sortant de l'ombre de la caverne, le chuunin se dirigea vers le centre ville. Il avait des choses à récupérer avant de revenir en forêt et de s'occuper de son prisonnier. Tandis qu'il parcourrait les diverses boutiques, son coeur balançait entre deux options, mais pourquoi livrerait il cet homme aux autorités de Konoha alors qu'il avait tant de chose à apprendre de lui. C'était son combat et il avait vaincu maintenant il allait recevoir son prix et si on lui refuserait il le prendrai par la force. La vérité.

*Ça me sera utile... je n'aurais besoin que de ça...*

Riku qui avait passé un bout de temps à ses emplettes retourna vers l'endroit où était caché le ninja d'Iwa, il avait tout le nécessaire pour obtenir ses informations. Il entra dans la cavité et une fois face au captif il laissa tomber lourdement son sac au sol. Il prit un petit flacon et le fit boire à l'homme endormi. La lumière étant déjà faible dans cet endroit, le coucher de soleil privait les deux shinobi de toute vision.

Riku tira alors quelques chandelles de son sac ainsi qu'un briquet, il en disposa par terre et sur quelques renflements de la roche. La clarté, bien qu'un peu vacillante, étant rétablie le chuunin pouvait commencer. Il pris un petit sachet dans son sac et tira son kunaï, il s'approcha lentement vers l'homme encore inconscient.

Un coup de poing dans le ventre servit de réveil, Yukio toussa et repris son souffle lentement, il regarda Riku d'un air dédaigneux avant de lui aboyer dessus.

[Yukio] – Ha ! Sale fils de chien... Tu m'as eu mais Kato et Hi'ion viendrons me libérer et ils en profiterons pour t'achever ! T'es mort !

Riku sourit sous le foulard serré autour du bas de son visage, Yukio le remarqua et son visage blêmit. Il déglutit avec difficulté et sa respiration commença à se saccader.

[Yukio] – Ha tu crois m'avoir ! Tu n'as pas pu les avoir... pas toi... non...

Le chuunin s'approcha et pointa la pointe du kunaï vers la tête de fouine, sa tête bascula sur la droite dans un effet de folie meurtrière.

[Riku] – Parles... Je veux tout savoir sur ton clan et celui qui s'oppose a vous ! Et je veux le nom de mon véritable père...

Le ninja d'Iwa se mit à rire, il se moquait réellement du jeune homme aux cheveux blanc qui se trouvait en face de lui. Riku lui asséna un coup de poing qui ne fit qu'amplifier la folie hilare du prisonnier.

[Yukio] – Tu crois être capable de me faire parler ? Hahaha toi un asticot ! Jamais je ne parlerais !

[Riku] – Tu parleras...

Le chunin découpa les habits du ninja qui se retrouva nu accroché au mur bras et jambes écartés. Il posa la pointe de son kunaï sur le torse de Yukio et la promena doucement sur cette horreur vivante. Yukio gardait la face et faisait le fort mais lorsque la lame pénétra la chaire il grimaça.

[Yukio] – Si t'es capable que de ça tu devrais arrêter fillette ! Je ne parlerais pas ! Jamais ! Aaaarrghh ça pique bordel de meeeerde !

Riku avait ouvert le petit sachet et mis une pincée du contenu sur la plaie saignante. Le gros sel empêchait la plaie de se refermer et de cicatriser tout en infligeant une douleur immense. Le chuunin continua à faire plusieurs entailles et à les remplir de gros sel. Il avait bâillonné le shinobi pour éviter que ses cris ne traversent la forêt. Une fois que l'homme en sueur et en sang avait cessé de crier il ôta le bâillon. Il soufflait comme un boeuf et serrait les dents, le sel piquait encore.

[Yukio] – Sale chien ! Crève !

Le chuunin lui remit le bâillon malgré les cris retentissants et les protestations du ninja d'Iwa. Il posa le kunaï et attrapa une bougie, doucement il l'approcha de la main gauche. Encore un peu plus prêt, jusqu'à ce que les doigts commencent à cuire. Les hurlements étouffés et les tentatives de rompre les liens étaient biens inutiles, Riku tenait la flamme de la bougie sans frémir et fit cuire les cinq doigts du ninja. L'odeur de chaire brûlée était horriblement acre mais il ne devait pas lâcher.

*Même si ce que je fais est inhumain... c'est nécessaire... *

Yukio se tortillait sous la douleur et gémissait de plus belle, Riku retira enfin la flamme et la reposa au sol. Il fit une nouvelle tentative pour voir si l'homme parlerait, malheureusement il ne se montra pas très coopératif. Après être réduit au silence à nouveau, le shinobi du pays de la pierre dû faire face à un nouvel assaut de son tortionnaire.

Riku fouilla dans son sac et attrapa de petites aiguilles assez longues, il en prit dix et saisit un pied de tête de fouine. Une à une il inséra les aiguilles sous les ongles des orteils, tandis que l'homme convulsait de douleur. Après avoir effectué l'opération sur les dix orteils sanguinolent il se redressa et retourna vers le sac ou il se saisit d'une pince coupante.

Les yeux de Yukio semblaient sortir de leur orbite, il secouait frénétiquement la tête et il hurla sans émettre le moindre son lorsque Riku entreprit de sectionner chacune des phalanges de sa main droite. Le chuunin attendit un peu que son prisonnier se calme et lui rendit la parole.

[Yukio] – Aa... arrête monstre ! Qui... es tu réellement ! Je... ne... parlerais... jamais !

Riku retourna vers son sac ou il sortit une boite noire assez volumineuse avec des fils, il saisit deux aiguilles en métal. Il se retourna et posa la boite près de l'homme, il saisit chacun des fils qu'il attacha aux aiguilles. Puis d'un geste sur il planta chacune des aiguilles à l'intérieur des deux cuisses, Yukio rugit de douleur.

[Riku] – Maintenant on va passer aux choses sérieuses, je vais augmenter la puissance du courant qui passera d'une aiguille a l'autre, si tu chemines bien tu verras que ça va passer par ton entrejambe... si tu ne veux toujours pas parler j'ai prévu de te limer les dents une par une, d'enfoncer tes yeux dans leurs orbites ou de les extraire à la petite cuillère. J'ai aussi un marteau pour briser tes os un à un. Ensuite je te dépècerai vivant, t'accrocherai à l'aide d'un esse de boucher en passant derrière tes tendons d'achilles puis je lancerai une culture de différents insectes qui proliférerons dans ton corps. J'irais à l'hôpital pour emprunter des perfusions pour te maintenir en vie et je continuerais à te martyriser jusqu'à ce que tu parles, je suis prêt à tout pour savoir...

Riku actionna l'interrrpteur et deux cent volts parcoururent l'entrejambe de Yukio qui hurla à nouveau. Il hocha la tête violemment, prêt à parler.

[Yukio] – Ok...haa...haa... Je vais tout te dire... Notre clan est Yama..bushi... et nous sommes opposé depuis toujours à un autre clan, ce sont les deux plus grands clans d'Iwa chacun riche de plusieurs individu, familles, clan sous sous-jacents. Chacun ont leurs particularités, traits génétiques, pouvoirs unique, aisance avec l'élément terre et tous les jutsus affiliés, maîtres dans leur style de taijutsu et tant d'autre chose encore... Bien sûr il ne s'agit pas d'une guerre déclarée mais plutôt d'une rivalité, celle-ci était bénéfique à notre pays et surtout à notre village qui l'exploitait pour que les missions soient effectuées avec brio, augmentant le prestige du clan victorieux. Kato était un grand manipulateur de la terre, les dotons n'avaient plus aucun secret pour lui, un seul homme le surpassait, LE maître de la terre. Cet ermite vivant reclus dans la montagne choisissait à chaque génération deux hommes appartenant à chacun des clans, les plus prometteurs. Il leur enseignait les arcanes secrètes du Doton, transmettant son savoir et gardant l'équilibre. Lui même disait n'appartenir qu'a la montagne, que l'équilibre devait être préservé pour le salut d'Iwa... Quelles conneries ! Iwa est détruite maintenant, ses habitants dispersés dans le monde ! Elle n'existe plus et nos clans non plus ! Tout a été détruit, il ne reste rien ! Ni clans ni lutte ! Seul Kato voulait se venger de sa femme ! Et de cet homme...

[Riku] – Dis moi qui il est ! Je veux savoir le nom de mon véritable père ! Je me fous des clans finalement ! Comme tu l'as dit ils n'existent plus, tout comme Iwa, mais... Mon père est en vie ! Et ce maître de la terre... qu'est il devenu ? Parle !

[Yukio] – Sale chien... Ton père je ne connais pas son nom mais cet homme, Goroshi Gozaemon, le connais, il était l'ami de ta putain de mère ! Lui il se cache à Kiri, on devait aller le tuer après toi ! Et le vieux croûton... certains prétendent qu'il est toujours dans la montagne, d'autres disent qu'il est partit à la recherche de son successeur, maintenant qu'Iwa est détruite il cherche désespérément un élève... pitoyable !

L'homme continua à débiter des paroles inutiles à Riku, lequel se leva et pris une autre potion dans son sac, il s'approcha de Yukio et lui fit boire le tout à l'aide d'un entonnoir. L'esprit du ninja d'Iwa se brouilla puis tout devint noir, lorsqu'il se réveilla le lendemain matin, accroché au mur, habillé, sans aucune mutilation il ne comprit pas tout de suite.

[Yukio] – C'est quoi ce bordel ! Petit connard tu m'as drogué !

[Riku] – Jamais je ne m'abaisserai à la torture, tout ce que tu as vécu n'était qu'un rêve éveillé ! Tu as imaginé tout ce que je racontais, comme si c'était réel. C'est un poison à base de phéromones d'un insecte typique de la forêt de konoha, cela fonctionne un peu comme un genjutsu... Merci pour les informations... Je n'ai qu'a trouver Goroshi ainsi que le vieil ermite... Quand à toi... tu dois mourir.

[Yukio] – Tu n'est même pas capable de torturer un homme...Crois-tu que tu peux me tuer de sang froid ? Hors de l'ivresse d'un combat ?

Riku dégaina Sadame et trancha la gorge de Yukio dans le même geste.

[Riku] – Oui.

Le chuunin sortit de la grotte et effectua un doton pour que celle-ci s'effondre sur elle même, ce serait le tombeau de cet homme. Il repris ensuite la route vers Konoha, il avait réussi à se débarrasser de la constante menace de son faux père, plus personne ne lui courrait après désormais. Il avait aussi appris que son vrai père devait sûrement se trouver quelque part, que Goroshi Gozaemon le connaissait et qu'un maître du ninjutsu élémentaire de la terre recherchait un élève.

*J'ai encore tant de choses à faire... *


Dernière édition par Yumemi Riku le Dim 15 Mar - 4:43, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mer 4 Mar - 19:44

Riku : +38 XP

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Lun 16 Mar - 19:34

Le soir tombait lentement, l'impatience essayait de prendre place dans le coeur de Riku. Elle aurait réussit s'il ne s'était pas souvenu des enseignements de son enfance, la montagne est là elle attend patiemment que passe le temps. Avec cette rencontre de fortune, les souvenirs d'enfance refaisaient surface, des paroles ou des images du temps où il se trouvait encore dans le pays de la terre. Malheureusement Riku avait bien du mal à replacer un nom sur un visage flou ou une localisation pour un paysage, mais il sentait le flux de bien être que cela lui procurait.

*Mes origines, mon héritage... *

Le soleil déclinait enfin laissant une douce lumière orangée envoûter le village tout entier. Des coups retentirent à la porte, le chuunin se leva et se dirigea vers la sortie et lorsqu'il ouvrit la porte il se retrouva face à un Jounin arborant l'emblème de Konoha sur son front, il semblait étrangement familier, sans doute Riku l'avait il déjà vu auparavant. Il parla d'un ton calme et implacable.

[Jounin] – Nous vous avons vu converser avec un homme répondant du nom de Goroshi Gozaemon, arrivé de Kiri ce matin depuis la ville portuaire. Nous avons des doutes à son sujet et il a été classé potentiellement dangereux.

Riku profita de la courte pose pour s'immiscer dans la conversation et afficher son point de vue, il avait une petite idée derrière la tête et comptait bien mettre son plan en action. Il était passé chuunin et ce rang lui permettait un peu plus de responsabilités.

[Riku] – En effet je l'ai vu, il s'avère être un ancien ami de ma mère. Depuis toujours il à été ouvrier et il m'a raconté comment il à réussit a fonder son entreprise de construction. Cependant si vous le désirez j'enquêterais à son sujet pour vérifier ses intentions, en tant que shinobi je sais que la confiance ne peut être accordée à une personne débarquée de nulle part.

Le jounin sembla réfléchir quelques instants, il nota quelques mots dans un petit carnet puis déchira un bout de la feuille et la tendit à Riku qui s'en saisit.

[Jounin] – Yumemi Riku, voici l'adresse à laquelle vous déposerez vos rapports vous enquêterez jusqu'à ce qu'il soit mis hors de cause où inculpé. Je vous délègue cette mission.

Le chuunin acquiesça puis regarda le jounin s'en aller, une bonne chose était faite. Il était chargé de mener l'enquête sur son oncle et pourrait ainsi le soutenir, le prévenir aussi histoire qu'il ne fasse rien d'insensé jusqu'à que les soupçons soient mis à l'écart.

Riku se prépara à sortir, il devait devancer Goroshi car le jounin effectuerait au moins son premier jour de mission, voire un peu plus, pour s'assurer que le chuunin ne soit pas de mèche. Il devait jouer le jeu. Le jeune homme descendit de son appartement et se dirigea droit vers le chantier, il profita du fait que le soleil ne soit pas totalement couché et que les ouvriers n'aient pas encore débauché pour se faufiler dans leurs quartiers. Il fouilla discrètement les chambres de chacun et nota différentes informations dans un coin de sa tête. Dans la chambre de Goroshi, il profita de la poussière sur le bureau pour y dessiner le kanji de la forêt.

Dans un petit plop Riku disparut et reparut sur un toit proche, il resta là quelques instants et le jounin apparut à son tour. Preuve qu'il ne lui faisait pas entièrement confiance. Il lui fit signe de faire son rapport et le chuunin s'exécuta, bien qu'il n'ait rien trouvé. Le Jounin s'en alla sautant de toits en toits, furtivement. Riku profita de ce moment de liberté pour partir en direction de la forêt, faisant bien attention de ne pas être suivit.

Il attendit longtemps devant le grand grillage qui barrait l'entrée de la forêt. Goroshi arriva tranquillement comme n'importe quel passant. Ils se dirigèrent l'un vers l'autre puis continuèrent vers le sous-bois. Une fois bien enfoncé dans la sombre forêt il bifurquèrent vers une petite clairière où le clair de lune leur donnait une bonne visibilité.

[Goroshi] – J'ai eu ton message, pourquoi de telles précautions ?

[Riku] – Les autorités ont des doutes sur toi, c'est pourquoi je veux que tu ne commettes aucune imprudence. Le temps d'écarter les soupçons de toi, que tu t'installes et devienne un habitant à part entière... Et j'accepterai de vivre avec toi...

Unsilence prit place, les dernière paroles de Riku avaient de l'importance pour eux deux mais le temps n'était pas encore là, aussi Goroshi ne laissa pas la gène s'installer entre eux.

[Goroshi] – Dans ce cas... nous devrons faire patienter nos entraînement jusqu'à cette période... Mais tu dois partir en mission ! Pour plusieurs raisons, ramener des fonds pour ton village et aussi laisser les autorités faire leur enquête seuls. Ils doivent aussi te soupçonner...

Le chuunin aux cheveux blanc confirma les dire de Goroshi.

[Goroshi] – Cependant ! Comme nous sommes là ce soir je vais t'enseigner quelques bases... Tu maîtrise déjà le Doton et la peau de pierre si mes souvenirs sont bons donc les quelques techniques qui vont suivre ne seront que des formalités. Tu as bien progressé dans ta maîtrise du chakra et ton affinité naturelle te rendra l'apprentissage facile... commençons ! Lance moi ce gros shuriken que tu portes dans le dos !

Goroshi fit un bon en arrière et tandis que d'un geste franc et puissant Riku lançait son shaken. Son oncle posa deux mains au sol et un mur de terre épais jaillit juste devant lui comme une grande dalle protectrice. Le shaken se planta dedans sans le détruire ni même inquiéter le gros mur de terre et de roche, puis il se détacha et retourna dans la main de Riku qui regardais le murs s'effondrer sur lui même aussi simplement que s'il n'avait jamais été.

[Goroshi] – Notre ninjutsu et principalement axé sur la défense et les immobilisations, bien que nous possédions aussi de quoi faire d'important dégâts... Doroku Gaeshi est la protection de base, un mur qui s'élève devant toi te protégeant d'un attaque frontale. Prêtes moi ton kunaï et essaye à ton tour voici les taos à effectuer.

Tandis qu'il montrait les taos à réaliser en les nommant, Riku lança son kunaï à son Oncle, qui le rattrapa au vol. Pour un simple chef de chantier il avait de très bon restes, mais comme il le disait lui même on reste shinobi dans son coeur. Une fois prêt, le garçon aux cheveux blanc fit signe à son nouveau senseï. Le kunaï vola droit, Riku effectua rapidement la série de signe et appliqua ses deux mains au sol, il cria le nom de la technique pour libérer son énergie et la terre se souleva devant lui telle une masse incertaine. Le kunaï lancé avec puissance traversa la terre qui ne ralentit que peu sa course, puis il frôla Riku.

[Goroshi] – Réessaye ! Tu dois compacter cette masse en un mur solide, là tu ne fait qu'un doton et le maintient devant toi ! Pense à la façon dont tu solidifie la terre pour la peau de pierre... Après tu pourras jouer sur les quantités de chakra et de terre pour optimiser ta défense.

Goroshi se précipita vers son neveu et frappa du poing, dans le court laps de temps, Riku recommença le jutsu en mettant toute sa volonté à créer une dalle solide et compacte. Le terre s'éleva devant le poing massif du chef de chantier, lorsque celui ci toucha il rencontra une réelle résistance mais la puissance de Goroshi n'était pas négligeable et le mur se brisa. L'impact du coup sur le chuunin fut absorbé par son armure mais si le coup n'avait pas été préalablement ralentit par le mur de terre il aurait souffert.

[Riku] – J'ai compris... mais je dois travailler le dosage en fonction de l'attaque. Pourrais tu doser tes frappes pour tester la résistance de ma défense ?

Goroshi hocha la tête en signe d'approbation, il se plaça devant Riku et se prépara à frapper. Il s'ensuivit une succession d'essais durant lesquels le chuunin cherchait le bon dosage pour que son mur retienne le coup de poing sans se briser. Après cinq essais ils obtinrent un résultat satisfaisant, un mur solide pour un effort raisonnable.

Les deux comparses s'octroyèrent une pause méritée, la nuit était entamée mais elle promettait d'être longue. Goroshi expliqua les différentes manières d'utiliser cette technique au cours d'un combat mais la décrivait toujours comme basique. Il insistait fortement sur le fait que seul le front était protégé et qu'un déplacement suffisait à rendre le jutsu inutile.

*Cependant il reste un très bon moyen de se défendre contre les grosses brutes qui ne réfléchissent pas ou peuet le monde des shinobis en compte un bon nombre... *

Une fois reposés, ils se remirent au travail, Goroshi s'éloigna à nouveau de Riku et commença à parler de la technique qu'il allait lui montrer ensuite.

[Goroshi] – La technique suivante est plus offensive, d'une certaine manière elle ressemble au doton classique mais la subtilité est dans le prolongement de la technique... tu vas comprendre et pour apprendre la meilleure façon est de subir...

L'homme effectua une rapide série de signe que Riku prit le temps d'identifier, puis les rochers et la terre environnante se mit à trembler et à se soulever légèrement pour converger vers lui à une vitesse épatante, les gros rochers roulaient, certains s'entrechoquaient et rebondissaient mais toujours dans sa direction. Le chuunin esquiva les premiers rochers habilement mais se trouva rapidement submergé par le nombre, ralentit par la terre qui l'alourdissait puis les chocs violents qui le sonnaient. Il se retrouva alors complètement enseveli sous un tas de terre gravats et rochers.

Il se dépêtra de l'amoncellement non sans peine et tout son corps le faisait souffrir, l'attaque était rude, puissante, et pour finir la subtilité dont parlait son oncle était la capacité d'ensevelir l'adversaire. Riku regarda son oncle souriant.

[Goroshi] – Plus tu es habile à manier les rochers plus tu as de chance d'ensevelir ton ennemi ! Alors pas trop douloureux ? C'est comme ça qu'on apprenait à Iwa, on s'endurcit le corps et on renforce ses muscles ! Toi tu es frêle comme les autres... tu verras qu'avec le temps ton corps deviendra plus fort et ta peau foncera, certains disent que c'est du à l'utilisation fréquente de la terre... Mais bon tu es encore jeune et tu ressemble plus à ta mère.

MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Lun 16 Mar - 19:35

Il était vrai que Goroshi avait un teint mat et une corpulence imposante mais parmi les hommes d'Iwa que le chuunin avait combattu la tête de fouine n'entrait pas dans la description, les deux autres si.

*Après tout il faut des exceptions... *

Goroshi s'approcha de Riku et lui remontra les taos à réaliser pour réaliser la technique qu'il nomma Iwa nadare, l'avalanche de pierre. Le chuunin prit position et essaya à son tour, mettant toute sa volonté à faire converger le sol et ses ressources en un point définit. Grâce à sa maîtrise du chakra, Riku parvint a faire rouler les rocher et la terre en quantité, cependant Goroshi le rabroua en disant qu'il n'était pas assez subtil. Il lui ordonna d'effectuer la technique sur lui pour s'entraîner à manier les pierres de manière à piéger l'adversaire et l'ensevelir.

Le chuunin recommença alors à jongler avec les pierres en les faisant se diriger sur son oncle, lequel se montrait difficile à coincer. Il prenait des coups certes mais se sortait toujours de la zone de danger. Riku dut s'y reprendre à deux fois avant de parvenir à maîtriser les nombreuses pierres et mottes de terre, il comprit comment ralentir l'ennemi en se fondant sur sa propre expérience, la terre l'alourdissait, des petits chocs l'étourdissaient, les gros rochers frappaient enfin pour mettre à terre avant de s'empiler par dessus le corps.

Lorsque Goroshi ressortit du tas de pierres il arborait un sourire franc bien que sa joue droite soit tuméifiée. Il s'approcha de son neveu et d'une bourrade faillit le mettre à terre, c'était une force de la nature, un fils de la terre.

[Goroshi] – Tu peux être fier, tu apprend aussi vite qu'une éponge absorbe l'eau ! Enfin tu peux aussi remercier ceux qui t'ont facilité la tâche en t'apprenant à maîtriser ton chakra ! Et remercie ton père pour cette affinité qu'il t'as léguée. C'est ton héritage ! Par contre n'oublie jamais d'être fier des efforts que tu fournis car sans eux tu aura beau recevoir le plus beau des héritages tu le gâcherais ! Tu es un petit gars qui en as dans le ventre... Et on va faire de toi un homme crois moi !

Riku accepta les compliment avec modération, l'attaque de Goroshi l'avait bien amoché aussi et lorsqu'il irait se coucher il ne saurait pas sur quelle partie du corps dormir. Mais là n'était pas le plus important, il devait continuer d'apprendre au cours de cette nuit, quitte à dormir toute la journée du lendemain car après il ne reverrait pas son oncle de sitôt. Il laisserait les doutes se tasser et être oubliés, il partirait en mission pour ne pas qu'on juge ces deux la complices. Puis une fois tout en ordre il irait habiter avec Goroshi dans un domaine qu'il pourrait qualifier de familial. Si on lui posait des question il pourrait alors justifier que son oncle, humble chef de chantier, avait fini par retrouver le fils de feu son frère et fait voeu de s'occuper de lui. Konoha ne pourrait rien reprocher à un homme qui est venu aider au reconstructions en tant que bénévole dans un premier temps et qui aurait fini par monter le siège de son entreprise par la suite.

[Goroshi] – Tu sais que j'ai passé un bout de temps à Kiri... et là bas j'ai eu quelques ennuis si je peux dire, enfin durant mon voyage dans le pays de l'eau du moins. Je suis tombé sur des Nukenin qui voulaient dérober notre cargaison à moi et à mes gars... Il faudra que je te raconte leur histoire d'ailleurs, mon équipe viens des quatre coins du monde mais bon ça attendra. Comme je te disais ces nukenin voulaient nous voler notre matos et j'ai eu recours à un jutsu très particulier que j'ai appris de ton père. Grâce à celui-ci tu auras toujours un petit avantage sur les spécialiste du maniement de l'eau... car notre art est la terre solide mais aussi la boue. Tu te rendras compte de la puissance de la boue, des marécages et autres applications... Bref je vais te montrer mais d'abord marchons un peu car il me faut l'endroit propice.

Les deux hommes marchèrent pendant une bonne demi heure avant d'arriver à côté du ruisseau assez imposant, la marche dans l'air frais avait revigoré le jeune chuunin qui se sentait prêt à apprendre encore. Goroshi se plaça à côté de la petite rivière et entama une explication purement logique.

[Goroshi] – Regarde la différence, je vais effectuer deux dotons sur cet arbre. Le premier sera normal et le second sera amplifié par la puissance de l'eau. Ce qu'il faut c'est que lorsque tu manipule la terre tu dois la rendre perméable, et lui donner la capacité de contenir une portion d'eau sans pour autant la dénaturer car si tu ne gère pas le dosage un spécialiste des suiton reprendra immédiatement le dessus.

Goroshi lança un premier doton, qui se fracassa sur l'arbre en l'entamant un peu, le second fut différent, il prit soin de gorger la terre avec l'eau de la rivière pour la rendre plus lourde mais aussi plus malléable. Il lança l'attaque qui se montra plus puissante que la précédente.

[Goroshi] – Voici Dorokiro, le retour à la boue. Technique utilisée lors des rixes contre des spécialistes du suiton et qui a, à de nombreuses reprises, largement fait ses preuves. Entraîne toi seul pour celle ci, tu dois simplement arriver à trouver l'équilibre dans la boue, tout n'est que maîtrise de la terre. Par contre le jour va bientôt se lever et avant de te quitter j'aimerais t'enseigner une dernière technique vraiment très utile.

[Riku] – Je m'exercerais demain à faire de la boue une arme redoutable je te le promet ! Quel est cette technique que tu veux me montrer ? Mon oncle...

Les deux derniers mot n'avaient été prononcé qu'a mi voix, incertains, mais Goroshi les avaient entendu et fut touché. Il était difficile pour Riku de renouer des liens après ces dernières années de sa vie mais il essayait et c'est cela qui mit du baume au coeur du solide chef de chantier. L'homme se tourna vers Riku et lui fit signe de venir à côté de lui, lequel s'executa.

[Gorsoshi] – Le jutsu suivant fait partie des immobilisations et emprisonnement dont je te parlais en début de soirée. Kobutsuori, la cage minérale. Elle te permettra bien des choses, car elle emprisonne l'ennemi ou même l'allié que tu souhaite écarter du combat, tu peux t'y mettre toi même pour te protéger. Bien sûr cela ne dure qu'un certain temps mais bon, ce temps est précieux car de sa prison l'ennemi ne pourra pas attaquer et toi ou tes équipiers bénéficieraient de temps pour préparer l'assaut, ou tu pourra immuniser ton allié qui sans toi aurait subit les foudres d'un jutsu surpuissant ! Laisse moi te faire une démonstration. Kobutsuori !

Après une longue série de signe, des murs de terre vinrent encadrer Goroshi et se refermer au dessus de lui. On ne pouvait rien voir à l'intérieur et quand Riku essaya de frapper dessus pour tester la résistance il faillit y laisser son kunaï. Peu de temps plus tard, le cube se disloqua laissant reparaître son oncle.

[Riku] – C'est vraiment super ! Impressionnant et utile...

Le chuunin se mit au travail avec enthousiasme, il réalisa avec soin la longue suite de taos à enchaîner plusieurs fois de suite sous l'oeil attentif de Goroshi. Elle était ardue et il ne fallait pas se tromper au risque de tout échouer. Une fois qu'il l'eut bien mémorisée, il discuta longuement du résultat à obtenir, de ce que l'on devait modéliser pour réussir. Goroshi se montra un excellent professeur. Riku se montra un excellent élève. Ayant retrouvé son élément de prédilection, il trouva de plus en plus naturel de manier la terre à sa volonté et il réussit à créer une cage presque parfaite en seulement deux essais.

Le point dur qui le bloqua était de refermer le haut, il dosa son chakra avec plus de précision encore et construisit enfin la défense, ou l'immobilisation, ou l'isolement parfait au bout du septième essai. Complètement vidé, il s'assit par terre. Le soleil pointait et l'aurore annonçait le moment de leur séparation. Goroshi s'assit à côté de son neveu.

[Riku] – en tout cas je crois comprendre pourquoi tu es devenu chef de chantier de construction... Dans l'art du ninjutsu d'Iwa il faut toujours penser comme une construction...une structure à faire ou à défaire, des mélanges avec l'eau... de la compaction pour obtenir une défense solide...

[Goroshi] Si tu as comprit ça c'est que tu avance déjà sur le bon chemin... Le premier Tsuchikage se faisait appeler le faiseur de montagne, ce devait être un homme qui aimait créer des choses grandioses et magnifiques. S'il se faisait appeler le destructeur je ne pense pas que notre village natal aurait même existé... N'oublie pas le calme et la tranquillité font notre force ! Observer puis agir en conséquences. Maintenant tu dois rentrer te reposer et moi j'ai un chantier à continuer ! Si je reste mes gars vont m'attendre ! Fais moi plaisir, pars en mission et attendons que les choses se calment, la patience est notre mot d'ordre. Plus tard nous pourrons nous revoir et créer notre chez nous ici même à Konoha.

Riku hocha faiblement la tête puis se releva. Il adressa des encouragements à son oncle pour le chantier tout en se demandant où cet homme trouvait la force d'enchaîner ainsi après ces longues heures d'entraînement. Il quitta la forêt d'un pas calme et posé, traversa les rues de Konoha encore endormies, ou tout juste réveillées, cette question toujours en tête. Lorsqu'il s'affala sur son lit la réponse lui vint enfin, elle était si simple.

*Il tire sa force de la terre... *

Riku sombra dans un profond sommeil. Il dormit jusqu'à tard dans l'après midi, et lorsqu'il se leva il dut se retenir d'aller voir son oncle sur le chantier. Il décida alors qu'il devait faire comme tout avait été dit. Riku attrapa de quoi écrire une lettre, et écrivis. Une fois terminé, il descendit et se rendit à l'adresse laissée par le jounin, il y déposa la lettre ou il avait fait son rapport et demandait d'être relevé de sa mission. Le jounin devrait finir son enquête seul car Riku précisait qu'il partait en mission le lendemain.

Le chuunin se dirigea vers la forêt ou il passa la fin de l'après midi à s'exercer au nouveau jutsus qu'il avait apprit. Il affina ses dosages et travailla longuement au bord du ruisseau à faire de la boue. Il testa différentes structures et consistances, s'amusa à la rendre collante puis glissante. Il essaya aussi de comparer deux dotons créés par lui en utilisant Dorokiro sur un seul d'entre eux. Le résultat était flagrant.

Le soir tombant Riku se dirigea vers son appartement pour se reposer, le lendemain il se lèverait aux aurores pour partir en mission.
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   Mar 17 Mar - 0:49

Riku : +29 XP - Technique validée
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entraînement de Riku.   

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement de Riku.
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Forêt de Konoha-