Partagez | 
 

 [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"   Dim 17 Avr - 20:31

Chapitre 2 : Un Passé Oublié
Partie 2: Un Nouveau Départ


Pas la peine de se lamenter davantage du passé, mais ce n'était pas non plus une raison pour ne pas se rappeler des bons moments passé avec sa famille.

Il était tant pour Kabashi de renouer avec ce qu'il avait laissé derrière lui depuis 10 ans, mais c'était aussi l'occasion de changer sa manière de voir les choses. Son esprit est resté sombre depuis le suicide de sa mère, et c'est seulement maintenant qu'il atteint enfin la lumière, alors qu'il la fuyait depuis longtemps. Son premier objectif était de s'engager davantage dans la vie de sa famille, qu'il avait largement délaissé et qui elle aussi ne se préoccupait plus de lui. Sa vengeance lui servait d'œillères lui cachant tous ce qui entourait sa vie, mais maintenant il pourrait pleinement en profiter, enfin il essaierait.

Les Mirate étaient reconnus pour une ancienne tradition d'apprentissage du Genjutsu, bien que nul d'entre eux n'ait développé de techniques particulières, chacun s'exerçait à maîtriser cet art subtil. Lui aussi y avait été initié par l'intermédiaire de sa mère, puis de son grand-père. On attendait de lui qu'il devienne le grand successeur de Kanashi Mirate et sa fille, bien qu'il ne porta pas le même nom de famille, beaucoup le considérait comme un Mirate et non pas comme un Uzukame, ce qui ne manquait pas d'exaspérer son père. Sa famille était reconnu à travers tout le village comme de grands maîtres en Genjutsu, certains leur attribuaient même le statut de clan bien que ce ne soit que par pure extrapolation. La célébrité des Mirate étaient encore jeune et leur influence était quasi-inexistante au sein du village, seul Kanashi Mirate se démarquait par sa puissance et son sens politique; plus que n'importe quel autre ninja, il attachait une grande importance aux préceptes du village, et il les défendaient avec fierté. La mort de son héritière causa de nombreuses discordances au sein de la famille, certains désiraient prendre le pouvoir, allant même jusqu'à défier leur supérieur. Cet évènement scinda les Mirate en deux, d'un côté, ceux qui défendaient les intérêts de Kanashi, et de l'autre ceux qui voulaient d'un nouveau pouvoir. Kanashi dans le désespoir de voir son clan se décomposer, prit la lourde décision d'abandonner son poste de leader, et de s'écarter des rouages du pouvoir, afin de se consacrer davantage à son petit-fils et à ses missions. Personne n'avait prévu un tel revirement de situation, qui eu pour conséquence la refonte total de la famille, et l'arrivée d'un nouveau chef. Akikazu Mirate fut donc choisit pour assurer l'intégrité de la famille au sein du village, dont il est toujours le garant aujourd'hui et ait considéré comme un homme influent à Konoha.

Kabashi ne faisait pas partie de cette branche de la famille, Akikazu n'était pour lui qu'un cousin éloigné, et il ne l'avait jamais rencontré auparavant. Il tenait fermement la convocation qu'on lui donna quelques jours plus tôt, il était question de sa fugue et de son avenir au sein de sa famille. Cela faisait près de dix longues années qu'il n'avait côtoyé ses proches, et aujourd'hui c'était l'occasion pour lui de se racheter. Il venait à peine de se remettre de sa fuite, ses blessures physiques et psychiques étaient encore fraîche, pourtant, s'il désirait réintégrer le droit chemin il aurait besoin du soutien de sa famille.

Devant lui se dressait l'humble demeure du chef des Mirate, elle n'avait rien de distinctif, on aurait même pu dire qu'elle était classique, seul le petit jardin laissait supposer que le maître des lieux était d'un rang supérieur. Celui-ci était ornementé de nombreuses fleurs et de bambou, en son centre trônait une magnifique fontaine en bambou. Akikazu se tenait dans un fauteuil en face de cette dernière, une pipe à la main. Kabashi s'approcha lentement et signala sa présence.

[Kabashi]"Bonjour, maître Akikazu, vous m'aviez fait appeler pour m'entretenir des évènements récents."

Kabashi s'inclina légèrement en signe de respect, Akikazu Mirate se leva et se dirigea vers l'intérieur de sa demeure.

[Akikazu Mirate]"Pas la peine de faire des courbettes. Suis-moi, j'ai à te parler."

Kabashi s'exécuta et entra dans la demeure de son cousin éloigné. L'intérieur était lui aussi des plus sobre, ne se distinguant d'aucune autre demeure qu'il ait pu voir auparavant. Akikazu le fit entrer dans son bureau et l'invita à s'asseoir en face de lui.

[Akikazu Mirate]"J'imagine que tu sais pourquoi je t'ai convoqué ?"

[Kabashi]"Pas vraiment. Je pense que c'est en rapport avec mes agissements récents."

[Akikazu Mirate]"C'est exact, notre famille est dans une situation incertaine depuis la mort de ta mère et tes récents exploits ont rapidement pris une ampleur que je n'attendais pas. Tu étais considéré comme l'héritier potentiel du poste de chef de notre famille, mais ton éloignement et ton comportement montrent que tu ne seras sans doute jamais digne d'occuper un tel poste. D'après le vieux Kanashi tu as du talent, mais tu fais n'importe quoi avec. Cela peut te paraître surprenant, mais ta façon d'agir est nuisible pour nous."

Le ton de Akikazu était sévère, et Kabashi comprenait bien la problématique de la situation. Dès sa plus tendre enfance on l'avait hissé au rang de futur génie, à cause de ses origines maternelles, il n'avait jamais accepté cette situation, pourtant elle était bien réelle.

[Akikazu Mirate]"J'ai donc décidé de te retirer le droit de succession à mon poste. J'ai fais ce choix car tu es en âge de prendre la place et parce que tu as déserter le village et fuis les responsabilités de ta famille... A voir ta réaction, je dirais que tu t'en moques pas mal, tant mieux, la pilule sera plus vite digéré par les autres membres de ta famille."


[Kabashi]"Je n'ai jamais été très intéressé par ma famille depuis la mort de ma mère. Et je ne comprends pas vraiment pourquoi vous m'avez convoqué pour me l'annoncer, étant donné que vous auriez très bien pu le faire sans m'en dire un mot."

[Akikazu Mirate]"C'est vrai. Mais j'avais autre chose à te demander, qui requière ta présence ici. Je m'applique à conserver de bons rapports entre les membres de ma famille. Jusqu'à maintenant, tu ne t'étais pas vraiment fais remarquer et le vieux cachait bien ton état aux autres. Mais depuis tes récents exploits, tout le monde se pose des questions sur toi. Kanashi m'a raconté ta petite escapade, et on peut dire que tu as de la chance d'être encore en vie, aujourd'hui."


Akikazu tournait autour du pot, il ne semblait pas savoir comment amener le sujet. Kabashi de son côté ne savait pas du tout de quoi il retournait.

[Akikazu Mirate]"Tu ne le sais peut-être pas, mais tout le monde a perdu confiance en ton grand-père, ils pensent qu'il n'a pas été capable de te guider correctement et qu'il ait la raison de ton comportement."

[Kabashi]"Je vous arrête tout de suite, j'assume entièrement la responsabilité de mes actes. C'est moi qui ai fait le choix de partir. Mon grand-père a été très attaché à mon éducation et m'a prévenu à plusieurs reprises de la gravité de mes actes. Malheureusement pour moi, je n'en ai pris conscience que bien trop tard."

[Akikazu Mirate]"Il n'empêche que pas mal des membres de ta famille pensent que tu es un criminel, et que tu ne dois ta survie qu'à la présomption d'innocence. J'ai donc décidé qu'il était tant pour toi de changer de voie. J'ai besoin que tu regagnes la confiance des autres, car tu as une influence néfaste sur la réputation de notre famille. J'aurai aimé t'écarter définitivement de nous, mais le lien de sang qui existe entre Kanashi et toi m'en empêche. J'ai donc bien réfléchi à toutes les possibilités et j'ai pensé que le mieux serait que je te place sous la garde d'une personne qui t'empêchera de nuire, tu vivras sous son toit, et elle devra être totalement disponible pour toi, ton grand-père n'a pas pu te surveiller correctement car il était trop occupé. Tu vivras désormais chez elle, il s'agit de Chuiko Mirate, l'une de nos meilleurs Kunoichi. Tu devras la suivre comme son ombre, elle te forcera à rester sur le bon chemin, elle est très sévère et ne te laissera aucun répit. J'imagine que son entraînement ne te changera pas de celui de Kanashi, mais cette fois ce sera à chaque instant."


Kabashi ne s'attendait pas du tout à se retrouver dans une telle situation, mais c'était l'occasion pour lui de changer sa personnalité. Il devait oublier ses rêves de vengeance et de violence.

[Kabashi]"Très bien, je ne peux qu'accepter de toute façon."

[Akikazu Mirate]"Oui. Je t'informe aussi que ta future partenaire connait tout de toi, elle est d'ailleurs actuellement en train de s'entretenir avec ton grand-père. J'espère que vous vous entendrez bien. Sur ce, je te demanderais de bien vouloir te retirer, j'ai d'autres affaires importantes à régler."

Kabashi quitta la demeure de Akikazu, et se dirigeait vers celle de Chuiko Mirate, un nom qu'il ne connaissait pas, pourtant elle faisait partie de sa famille.





Dernière édition par Kabashi Uzukame le Jeu 26 Mai - 19:49, édité 1 fois

MessageSujet: Re: [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"   Mer 20 Avr - 18:47

Tandis que Kabashi s'apprêtait à entrer dans les appartements de Chuiko Mirate, il entendit une vive discussion entre son grand-père et celle qui devait être sa future coéquipière. Visiblement, cette dernière n'avait pas l'air ravie de devenir sa partenaire.

[Kanashi]"Je te répète que tu n'as pas le choix. C'est une décision de Akikazu."


[Chuiko]"Je me fiche pas mal que ce soit un ordre de Akikazu, je n'ai pas envie de me coltiner celui qui déshonore notre famille. Sa désertion prouve qu'il n'a rien à faire parmi nous. Il devrait être mort aujourd'hui, les Oi-Nins ne sont plus ce qu'ils étaient."

Kabashi entra dans la pièce, interrompant leur discussion, ils le dévisageaient, lui donnant un sentiment de malaise entre lui et eux.

[Kabashi]"Si je dérange je peux revenir plus tard"

[Kanashi]"Non, c'est bon. Nous en avons terminé de toute façon, n'est-ce pas Chuiko ?"

[Chuiko]"Vous ne me laissez pas le choix. Il a intérêt à être de taille."

[Kanashi]"Ne vous inquiétez pas pour ça. Bon je dois y aller, à plus tard."


Il quitta la pièce, laissant Kabashi et Chuiko l'un en face de l'autre. Kabashi était étonné par la jeunesse de sa nouvelle partenaire, qui ne devait pas avoir plus de 25 ans, il s'attendait à une personne expérimentée et donc d'un âge plus avancé. Chuiko était une jolie femme, sa silhouette était longiligne et ses formes harmonieuses, sa tignasse orangée se plaçait devant ses yeux bleus, son visage était rond et agréable à regarder. Il émanait d'elle une énergie qui semblait inépuisable, Kabashi ne pouvait s'empêcher de la dévisager.

[Chuiko]"T'as fini de me regarder avec ta mine de pommer. T'es bien le fils de ton père, lui aussi avait le tête dans les nuages et tu vois ou ça l'a conduit. Il n'était..."

[Kabashi]"Je ne suis pas là pour parler de mon père. Je n'ai plus envie d'en entendre parler."


[Chuiko]"Je croyais que tu voulais à tout prix en finir avec lui, même au prix de ton honneur"


[Kabashi]"C'était le cas. Mais je veux changer, j'ai déjà changé"


[Chuiko]"Cela n'empêche pas que tu as déserté. Ton honneur est tombé à zéro, et ne comptes pas le récupérer de sitôt."

[Kabashi]"On pourrait se mettre au travail ?"

[Chuiko]"Le vieux m'a dit que je n'avais pas le choix, mais ne compte pas sur moi pour faire le moindre effort si tu n'en fais pas, je te traiterais pas mieux qu'un moins que rien, alors fais de ton mieux, c'est compris."

Elle ne semblait pas avoir pris la peine de l'écouter, pourtant il était motivé pour changer et devenir le modèle que son grand-père lui inspirait, pour enfin retrouver le droit chemin, et ne plus s'égarer.

[Chuiko]"Au vu du peu de techniques que tu maîtrises nous allons reprendre les bases du genjutsu. Il faut savoir que la force du maître en genjutsu c'est sa capacité à combiner différentes altérations. Une des techniques de base afin d'y parvenir est le Eiensei. Il te permettra de combiner plusieurs attaques et ainsi améliorer ton efficacité."

Le Eiensei, une technique que Kabashi connaissait mais qu'il n'avait encore jamais appris à maîtriser. Il savait qu'elle était la base pour tout utilisateur des illusions, il en aurait besoin par la suite.

Avant même qu'il ait pu s'y attendre, Chuiko lança la technique contre lui, combinant deux petits jutsu, il posa un genoux à terre à cause de la force de la combinaison. Une technique redoutable, et permettant de rendre son genjutsu plus efficace.

[Chuiko]"Tu es faiblard, tu manques d'entraînement, tu aurais du pouvoir bloquer mon attaque, je n'y ai mis aucune puissance."


Ses mots étaient durs, car il s'était entrainé sans relâche, cela ne pouvait signifier qu'une chose, il n'avait pas la force psychique suffisante pour résister. Peut-être à cause de son retour difficile à Konoha.

[Chuiko]"Pour la maîtriser tu dois d'abord te concentrer pour diviser ton attaque, pour ainsi faire subir les deux techniques à ton adversaire. Cela requière du calme et une bonne maîtrise de ton chakra. Vas-y"


Kabashi concentrait peu à peu son chakra et tentait de créer les deux illusions, malgré son faible état mental, la technique était plutôt simple, mais le désordre à l'intérieur de son esprit ne lui permettait pas de se concentrer efficacement, il réussi à produire quelque chose, mais c'était bien en dessous de ses attentes. Chuiko le regarda perplexe et ne manqua pas de lui faire remarquer son échec. La technique n'était pourtant pas si compliquée.

[Chuiko]"C'était nul, un débutant pourrait faire presque mieux que toi, on dirait que tout ce que tu as appris ne t'a servi à rien. Le vieux n'est pas doué pour l'apprentissage."


[Kabashi]"C'est comme si quelque chose me retenait, je n'arrive pas à m'en défaire, ce sentiment d'impuissance, je n'arrive pas à m'en débarrasser."

Il n'avait jamais eu de problème pour maîtriser le genjutsu auparavant, mais cette fois, c'était comme si ses forces l'avaient abandonnées, son démon intérieur en était peut-être la cause, ou peut-être était-ce à cause des évènements récents, qui l'auraient marqués plus qu'il ne le pensait. Mais plus il y pensait et plus il était persuadé qu'il s'agissait de son passager noir qui lui jouait des tours, en tout cas il n'était pas prêt pour l'entraînement.




MessageSujet: Re: [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"   Lun 2 Mai - 20:40

Cela faisait déjà de nombreuses années que Kabashi ne pouvait plus vivre seul à l'intérieur de son esprit, une entité prenait parfois possession de lui et le rendait particulièrement cruel. Cependant, au fil de ans, il apprit à la connaître progressivement; ses désirs, ses forces, mais aussi ses faiblesses. Cette perte de contrôle avait deux origines distinctes, la première était le sang, qu'il ne pouvait pas empêcher, et l'autre la colère, qu'il se devait de maîtriser.

Plusieurs fois l'on avait essayé de lui extraire ce mal, que ce soit par la force ou la douceur, mais dans tous les cas, le résultat fut le même, un échec cuisant. Selon son grand-père, l'origine de ce mal, serait l'enchaînement d'évènements qu'il a subi durant son enfance, et cela était devenu une certitude pour Kabashi. Son seul moyen de s'en sortir serait d'accepter le passé une bonne fois pour toute, le digérer. Dans le cas contraire, il serait condamné à le subir, le conduisant inéluctablement à sa mort.

Mais en attendant il faut compenser, et pour cela Kabashi a besoin de canaliser toute son énergie pour ouvrir son esprit et utiliser convenablement son Genjutsu.

[Chuiko]"J'imagine que tu parles de ton trouble de la personnalité, le vieux m'en a parlé, il n'y a pas grand chose à faire, tout repose sur toi, je peux seulement te mettre sur la voie, mais c'est à toi d'avancer."

[Kabashi]"Je vois."

[Chuiko]"Arrêtes de tirer cette tête d'enterrement, c'est pas comme si t'étais un malade mental, enfin pas totalement. Tu dois rester positif, si tu veux t'en sortir."

Kabashi se demandait comment il pouvait rester positif en ayant vécu des périodes si difficiles, le monde ne lui avait rien offert, et sa détermination était au plus bas, seul sa raison lui permettait de tenir encore et toujours.

[Kabashi]"Reprenons, je dois faire mieux."

Kabashi tenta une nouvelle fois d'utiliser la technique sur la kunoichi, il utilisa toute sa concentration pour que le résultat soit concluant, de nouveau il lança ses deux altérations, cette fois il semblait que la technique ait eu de l'effet, sa cousine éloignée avait l'air satisfaite.

[Chuiko]"C'est mieux, beaucoup mieux, même si ça n'a rien de parfait. Je vois que tu n'es pas si mauvais que ça, si tu restes sur la même lancée je t'apprendrais volontiers d'autres choses. Bon ce sera tout pour aujourd'hui, nous verrons la suite plus tard. J'aimerai qu'on fasse un point sur ton état actuel, histoire de voir si tu n'es pas trop dérangé."

La jeune femme sortit un paquet de cigarettes de sa poche et en glissa une entre ses lèvres, elle l'alluma et inspira une grande bouffée.

[Chuiko]"J'imagine que ça ne doit pas être facile tous les jours de vivre sans ses parents, surtout quand l'un d'eux est un déserteur. Kanashi m'a parlé des détails, même si ton histoire n'a pas beaucoup de secrets pour les Mirate, je ne savais pas que tu avais vu la mort en face. Ta mère était quelqu'un de bien, pas comme toi, malheureusement."

C'est là que Kabashi avait pour habitude de fuir la conversation, se rappeler cet évènement tragique le rendait souvent irascible.

[Kabashi]"Je me doutais que nous finirions par aborder ce sujet. Je n'aime pas en parler et je n'aime pas que l'on m'en parle, mais j'imagine que vous ne lâcherez pas le morceau. De ce que j'ai vu vous êtes du genre tenace."


[Chuiko]"En même temps, si on ne fait rien, la situation n'avancera pas et tu resteras un détraqué toute ta vie."

Détraqué, le mot est fort, Kabashi n'avait pas la sensation d'être un malade mental, mais en y repensant il avait agis comme tel parfois, il en était même arrivé jusqu'à tuer un innocent.

[Kabashi]"J'aimerai me débarrasser du passé, mais hélas c'est impossible, c'est pourquoi j'ai décidé de le défier et d'écraser l'origine de tout ce qui c'est passé, mon père. Je ne pourrais pas me détacher de cet objectif, cependant j'ai décidé de changer ma façon d'agir. Je ne veux plus déshonorer le village ni ma famille, voilà en quoi j'ai changé."


PNJ:

Chuiko Mirate









MessageSujet: Re: [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"   Lun 30 Mai - 13:21

    Kabashi ( Niveau 8 )
    : +0% Bonus Inclus
    : +23 XP

    : J'ai trouvé très bien pensé le lien entre l'honneur de ta famille et les conséquences directes de tes derniers actes. C'était une petite session très sympa à lire, j'espère que tu poursuivras et que tu nous en feras découvrir d'avantage sur la relation Kabashi/Chuiko.
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Famille Mirate]"Mon esprit est une arme"   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dreadnought et Arme détruite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Centre du Village-