Partagez | 
 

 Entraînement Kaede 3/3 : « Suisouzou »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hana Aisu
Aspirant de Konoha
Aspirant de Konoha
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Entraînement Kaede 3/3 : « Suisouzou »   Ven 4 Mai - 17:31

Kaede attendait. Pas depuis longtemps, non, mais juste assez pour commencer à se dire « qu’est-ce qu’il fait ? ». Oda lui avait donné rendez vous sur la plage de Kiri lui affirmant que la séance d’entraînement de ce soir allait être capitale. C’était donc une Kaede surexcitée qui patientait tant bien que mal, assise sur un rocher élimé par les vagues. Ca ne ressemblait pas à son maître d’avoir du retard. Avait-elle mal compris le rendez-vous ? Peut-être Oda l’attendait-il dans la salle d’entraînement qu’ils avaient utilisés ces deux derniers soirs ? Kaede connaissait bien ces petites paniques : ayant la fâcheuse habitude d’arriver toujours en avance, elle avait généralement le temps d’attendre ses contacts, et d’imaginer les raisons de leur « retard ». Elle en était presque au point de quitter la plage pour aller faire un tour rapidement au dojo de la veille au cas où lorsque Oda finit par arriver.

« Kaede ! Tu allais partir ? »

« Non je… J’ai cru un instant que je m’étais trompé d’endroit … »

« Ah ! C’est à cause de mon retard ? Si oui, détend toi, je n’ai que deux minutes de retard ! J’ai du passer à l’académie chercher un petit peu de matériel. »


« Du matériel ? »


Elle avait demandé ça en fixant le coffret de bois que tenait Oda. Ce dernier fit un signe de la tête, déposa le coffret au sol et l’ouvrit. Il en sortit une feuille de papier jaunâtre, qu’il tendit à Kaede. La jeune fille s’en saisit et s’empressa de lire ce qui y était écrit. Rien. Elle retourna la feuille. Rien de l’autre côté non plus. Elle leva un regard interrogateur vers son maître.

« Qu’est ce que c’est ? »


« Tu connais déjà la réponse, j’en ai parlé hier. »


Kaede réfléchit. Oui. C’était vrai. Oda avait annoncé qu’il viendrait avec un matériel lui permettant de déterminer avec certitude la nature de son chakra. Mais comment était-elle censée deviner que ce « matériel » - qu’elle avait volontiers fantasmé comme un laboratoire lumineux produisant des panaches de fumée verte – n’était rien d’autre qu’un feuille de papier ?

« Comment suis-je censé m’en servir ? »
demanda-t-elle.

« De la façon la plus simple du monde : concentre ton chakra dans tes mains. Selon ton affinité la feuille réagira différemment. »


« Mais… Pourquoi une feuille de papier permettait-elle de savoir ça ? »


« Il ne s’agit pas de papier. Enfin, pour être plus précis, il provient d’un arbre doté de capacités particulières qui le rendent particulièrement réceptif au chakra. Regarde »


Il prit lui même une des feuilles entre deux doigts. Il y eut un bruit de frottement, et le papier se froissa sur lui même, comme par enchantement.

« Ca se froisse, car je suis raiton. Ton papier pourra bruler, tomber en poussière, se couper en deux ou, et c’est probable, s’humidifier. »


Kaede fixa la feuille dans sa main. Fébrile, elle alternait entre l’excitation et une certaine appréhension. Soufflant un grand coup, elle ferma les yeux, et concentra son chakra dans main. Elle sentit immédiatement le résultat, et, en ouvrant les yeux, elle put observer le papier, gondolé par l’humidité, se recroquevillé dans sa paume.

« Tu es Suiton, Kaede. »


***

« Je t’en ai parlé hier, pour te battre à l’aide du suiton, tu devras utiliser l’humidité ambiante. C’est pour cette raison que je t’ai fait venir ici : à proximité de la mer, tu possèdes un énorme réserve d’eau, et il sera bien plus facile de lancer une technique. Mais cela ne veut pas dire que si tu dois combattre dans le désert, tu seras complètement désarmée ! La première technique du répertoire suiton pallie au manque d’eau ambiant. Il s’agit du Suisouzou, la création d’eau… »

« La création d’eau ? »


« Oui. L’idée est de transformer le chakra qui circule dans ton corps en eau, et de le cracher à terre, afin de l’utiliser ultérieurement pour combattre. »


« Et… Comment je suis censé faire ça ? »


« La première étape consiste à pouvoir ressentir ce que tu m’as raconté hier soir à volonté. Tu dois parvenir à te focaliser sur le flux de chakra qui parcourt ton corps. Une fois que tu arriveras à te concentrer dessus, tu pourras tenter de l’altérer pour en faire de l’eau. »


« Mais… Je n’arriverais jamais à me replonger dans cet état ! »


« Si tu y arriveras. Comment te sentais tu lorsque c’est arrivé ? Je veux dire, juste avant que tu ne ressentes tout ça ? »


« J’étais épuisée… Je ne tenais plus debout, et j’avais mal partout ! »


Oda eut un grand sourire.

« On y est ! »

Il sortit deux kunaïs du coffret et en tendit un à Kaede.

« Le premier qui inflige une coupure à l’autre gagne un point. »


« Et on s’arrête quand ? »


« Quand j’aurais vingt-cinq points de plus que toi ».

Puis, il attaqua.

***

Kaede se laissa tomber, assise, dans le sable. Un peu partout sur son corps, des fines entailles la lançaient. Le « jeu » proposé par Oda avait été dur. Très dur. Beaucoup plus dur que les précédentes sessions. Oda allait plus vite, frappait plus fort… La nuit était tombé maintenant et il n’y avait rien d’autre que la lueur de la lune et le reflet des kunaïs pour permettre de distinguer les assauts. Enfin, et bien que les coupures ne soient pas profondes, l’impact psychologique était beaucoup plus fort que lorsqu’elle encaissait des coups de pied. Voir son sang couler n’était jamais agréable, pour futiles que soient les blessures.

« Relève toi Kaede, le vrai entrainement va commencer… »


Il avait dit ça sur un ton beaucoup plus doux, comme s’il s’excusait d’avoir été si agressif lors de l’exercice.

« C’était la seule manière de te replonger dans l’état qui t’avais permis de prendre conscience de ton chakra. Allez viens. C’est le moment d’essayer. »


Kaede fit un signe de tête et se leva. Fermant les yeux, elle tenta de se concentrer sur le bruit de son organisme. Elle comptait les battements de son cœurs, sentait ses poumons se gonfler et de dégonfler au rythme lent de sa respiration. Soudain elle oublia le monde extérieur. Elle oublia Oda. Elle oublia Kiri. Elle oublia même le suiton. Elle se sentait dans une harmonie lumineuse avec elle même.

« Ton chakra. Modifie ton chakra ».


La voix lui semblait venir de si loin… Bien au delà du cocon mental dans lequel elle se trouvait maintenant. Kaede n’aurai même pas su dire si la voix était celle d’Oda ou s’il s’agissait de sa propre voix, qui tâchait de lui rappeler le but de l’exercice. Alors, soudain, sans qu’elle ne le réalise vraiment, Kaede ouvrit les yeux et cria « Suisouzou ! ». De sa bouche jaillit alors un jet d’eau qui s’étala au sol, formant une petite flaque. Bien trop petite pour être utile à quelque chose, mais une flaque quand même !

« Bien joué Kaede. Essaye encore »


Kaede ferma a nouveau les yeux.

***

Village de Kiri, Ancienne demeure des Uriyama


Kaede se tenait debout devant la stèle sous laquelle reposait son père.

« Père… Quand j’étais enfant, vous m’avez demandé de devenir une arme. Vous m’avez demandé de perdre mon cœur, de perdre mon âme. Vous m’avez demandé de n’être rien d’autre qu’un outil dans votre main. Vous vous en souvenez ? Je pense que oui.
Je n’ai pas grand chose à aller dire sur votre tombe père. Nous n’étions pas d’accord. Nous n’avions finalement pas tant de chose en commun, n’est-ce pas ? Je ne sais pas ce que je suis venu faire ici. Peut-être que j’avais envie de parler à quelqu’un ? Je veux dire « parler », vraiment se vider le cœur, sans être interrompu. Mais vous êtes mort, Père. Et moi je suis vivante. Nous avons encore moins de points communs qu’auparavant…
Je me dis… Je me dis qu’un jour, je comprendrais tout ce que vous avez fait. Et j’espère qu’au moment de mourir, vous avez compris pourquoi je ne vous avais pas suivi. »


Kaede balbutia un moment, comme si elle avait voulu ajouter quelque chose. Puis, finalement, se ravisa et tourna les talons. Au moment de sortir du parc de la maison désormais vide, la jeune fille se retourna. Sans trop savoir pourquoi, elle cria « Suisouzou ! » et créa une grande flaque d’eau au milieu de la cour.

Puis, avec un sourire vide, elle quitta la demeure, bien décidée à ne plus y remettre les pieds.

MessageSujet: Re: Entraînement Kaede 3/3 : « Suisouzou »   Ven 4 Mai - 18:42

Kaede: +14 Exp

Technique Validée!

Et voilà qui est fait. Une session "banale", mais toujours efficace ^^



\\\"La mort n\\\'est que le visage caché de l\\\'Homme\\\"
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: Autres Lieux-