Partagez | 
 

 Salle des Professeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

MessageSujet: Salle des Professeurs   Sam 15 Mar - 14:31

Rappel du premier message :


La salle des professeurs de Konoha est le lieu immanquable pour chacun d'entre eux. Ils y passent presque tous, au moins une fois par jour. Certains y restent même plus longtemps qu'en cours ! Vaste, un mur est entièrement occupé par les casiers qui brillaient par leur diversité : d'aucun sont entièrement personnalisé, avec des autocollants ou des citations, certains sont ouverts et laissent s'échapper quantité de documents sans doute très précieux, d'autres sont verrouillés à l'aide d'un demi-douzaine de cadenas et autres systèmes de sécurité. On peut reconnaître le professeur sans même lire le nom (parfois illisible, hélas) : Tsubaki a plus de vêtement et de nécessaires de beauté que de documents officiels, Ran possède quantité de sucreries et autres objets sans doute volés à ses étudiants ("empruntés", s'empresse-t-elle de préciser), le casier propre et parfaitement rangé de Koi Masamune...

Il est facile d'y accéder, l'entrée est autorisée aux étudiants. Si la salle est enfumée, Daiki est là. Si un chat trottine, Toraneko n'est pas loin. Il suffit généralement d'un coup d'oeil pour savoir ce dont on a besoin, et il y a toujours quelqu'un pour accueillir les étudiants. La prise de rendez-vous se fait ici également, tout simplement parce que c'est l'endroit le plus simple pour voir son professeur ou bien pour parvenir à son casier et y laisser un mot. Selon le professeur, le mot a plus ou moins de chance d'être suivi d'effets.

La salle des professeurs est l'occasion de voir des choses extraordinaires comme, par exemple, les passionnantes discussions entre Yukenshi et Toraneko, où environ trois mots sont lâchés en tout et pour tout ; ou bien encore les agressions sauvages de Ran, qui s'accroche sur tout dos, musculeux ou non. Elle a une préférence pour celui de Sasaku qui se laisse faire par gentillesse (ou stoïcisme, impossible d'être sûr), mais rien ne l'empêche de s'agripper à celui, beaucoup plus délicat, de Tsubaki qui promet alors mille et une mort plus horrible les unes que les autres. Puis la belle jeune femme s'assied sur une chaise et jette des regards mauvais sur la petite fille, toute rayonnante, qui chantonne une comptine aux paroles hasardeuses.

Certains enseignants fréquentent ces lieux de façon occasionnelle, c'est le cas de Hiryuu Gesshoku qui, lorsqu'il est de passage, empreinte assez facilement les allumettes de Daiki sans jamais penser à les lui rendre. Hakuba Soba, quant à lui, brille par son absence. Pour le trouver il vaut mieux se lever de bonne heure... enfin... façon de parler, car le jeune homme ne se lève généralement pas aux aurores, en revanche, il est assez régulièrement l'hôte de la forêt externe où il s'entraine... à moins qu'il ne soit occupé ailleurs, dans une bagarre vraisemblablement. Mais dans la bande de ceux qui ne sont toujours occupés ailleurs, il y en a une qui a une bonne excuse : c'est Yasu Nakagawa, l'Anbu qui passe lorsqu'elle est de permission.

Et puis il y a les assidues, les "petites jeunes encore pleines d'espoir" comme aime à se moquer Hiryuu. Yoko Omoshiroi fait partie de celles là, ces jeunes filles pleine d'espoir et d'énergie... trop peut être. A l'opposé, il y a Uchiki Matsuda, la nouvelle prof de ninjutsu qui aimeraient bien ressembler à une souris pour pouvoir se cacher des énergumènes qui fréquentent ces lieux. Il y a aussi un autre ninja qui ne voit pas (sans faire de mauvais jeu de mot) le temps passer lorsqu'il est en salle des profs, c'est Yamiyo Shimizu, le Jounin qui est un artiste de l'illusion.

Heureusement pour tous, certaines heures sont plus calmes. Ainsi, lorsque Saya rentre, il est rare qu'elle adresse la parole à quiconque. Elle pose la tête sur la table, un café fumant devant elle et attend. Elle s'entend curieusement très bien avec Sayuri Uchiha, avec qui elle discute avec plaisir. Ou avec Reiko aussi. Mais celle-ci ne passe pas souvent.

Chaque enseignant a une façon différente d'enseigner. Il est important d'en tenir compte pour trouver celui qui correspond le plus à l'idée que l'étudiant se fait des shinobi. Mais d'une façon générale, les professeurs se succèdent dans les classes et parfois, les élèves ont la surprise de voir qu'aujourd'hui encore, c'est Daiki Senjago qui va s'occuper du cours.


Dernière édition par Akogare Hyuuga le Sam 7 Nov - 19:31, édité 6 fois

AuteurMessage

MessageSujet: Re: Salle des Professeurs   Sam 9 Avr - 12:49

    Naisen ( Niveau 4 )
    : +0% Bonus Inclus
    : +37 XP

    : Sayuri est de sortie et ça faisait trop longtemps, j'ai envie de dire ! C'est un bon texte d'introduction pour Naisen. Sa naïveté enfantine nous inonde, ça change, et ça me plait =)

MessageSujet: Re: Salle des Professeurs   Ven 15 Avr - 7:34

<=Précédent Prise en main de sa destinée - Intro

DEUX RENCONTRES SURPRENANTES

Il entra dans le grand bâtiment, c’est ici qu’étaient formés les plus grands shinobis de Konoha. Il repensait à ce que lui avait dit Ayumi en entrant dans l’académie, mais non ce n’était pas pour lui, ce qu’il voulait, lui, c’était savoir qui étaient ses parents, savoir d’où il venait réellement, car de plus en plus il avait l’impression de ne pas appartenir à ce village. Il avait essayé de sortir du village la veille, mais les ninjas de gardes à la porte d’entrée principale lui avaient dit qu’il n’était pas suffisamment entrainé pour entreprendre une sortie tout seul, il y avait peut-être des ninjas ennemis aux abords du village. C’était pour cela qu’il devait finir son apprentissage à l’académie.
Il se dirigea vers la salle des professeurs, il lui fallait prendre une décision sur les cours à suivre, arrivé devant le domaine des enseignants il frappa sur la porte entrouverte, celle-ci laissa de la fumée s’en échapper.


[ ?]Putain! Ferme cette putain de porte, connard!

[ ?]Crôôôa!

Il se dépêcha d’entrer, claquant la porte derrière lui, il ne savait pas ce qui l’avait poussé à réagir aussi rapidement, était-ce la voix grave du gars qui avait crié ou bien le cri assez terrifiant du rapace. La masse de fumée présente dans la pièce n’était pas celle de fumigène, c’était de la fumée de cigarette, il ouvrit avec difficulté ses yeux dont quelques larmes coulaient déjà, il ne vit qu’un seule personne, elle était assise à côté de la fenêtre. Assis sur une chaise, les pieds croisés sur le bureau, il s’agissait sûrement de Senjago Daiki l’un des profs de ninjutsu, il s’amusait à se tenir en équilibre sur deux des quatre pieds de sa chaise, à côté de son visage une masse noire, Uematsu observa longuement lorsque deux yeux rouges-sang apparurent, il comprit qu’il s’agissait du rapace qu’il avait entendu avant d’entrer. C’était le corbeau de Daiki, Obake, un animal qui était fidèle à son maître.

[Obake]Crôôôa!!

[Daiki]Qu’est-ce tu veux morveux? Et grouilles-toi je n’ai pas que ça à faire!

Le ton était plutôt menaçant, il n’avait pas craché sur sa réputation celui-là!

[Uematsu]Je…viens chercher…la liste des professeurs…

Il toussa, l’épaisse fumée présente lui obstruait les poumons, la réaction du professeur présent fut immédiate, il jeta un regard glacial au jeune étudiant, il attrapa le cendrier posé sur le rebord et le balança sur le mur frôlant le visage d’Uematsu, ce dernier resta tétanisé…Daiki prit un ton à la fois ironique et menaçant :

[Daiki]Excuses-moi! Il me semble t’avoir entendu tousser, je te jure, sale petite merde, que si tu recommences en ma présence, ce n’est pas sur le mur que le cendar’ se fracassera, compris la mioche?

Les yeux écarquillés Uematsu s’excusa, mais Daiki n’en avait que faire.

[Daiki]Ecoutes-moi bien sal petit con! La putain de liste de prof que tu cherches est sur la porte, alors maintenant tu dégages! Sinon, je te jure que j'explose!

[Obake]Crôôa! Crôôa!

[Uematsu]Mer…ci…

Uematsu sortit de la salle, il fut soulagé de retrouver un air sain, en refermant la porte il consulta la liste qui était bien affichée, il l’observa avec attention, il souhait apprendre le kido, le ninjutsu de combat, ce fut son critère de sélection. Deux noms sortirent du lot, il y avait Matsuda Uchiki, une jeune chuunin qui venait d’intégrer l’équipe d’enseignant, elle avait dix-sept ans, et était donc plus âgée que lui de deux ans à peine. Le deuxième était Nakagawa Nasu, âgée de vingt et un ans et membre des forces spéciales, elle profitait de son temps de permission afin de venir enseigner à l’académie. Le tout était de savoir où les trouver.
Il arpentait les couloirs à la recherche de l’une des deux enseignantes de ninjutsu de combat, à un croisement il aperçut Ayumi, qui discutait avec ses camarades, quand soudain il bouscula quelqu’un, ils tombèrent tous les deux par terre.


[ ?]Tu ne peux pas regarder où tu vas?

Une main sur la tête il comprit qu’il avait affaire à une fille, sans même la regarder il lui retourna sa réflexion :

[Uematsu] Et toi! Si tu étais si attentive pourquoi ne m’as-tu pas évité?

En relevant son regard s’arrêta entre les jambes de la fille qu’il venait de bousculer, elle était assise par terre face lui, les jambes un peu écarté, il avait les yeux bloqués sur la culotte, il se mit à rougir, lorsqu’elle leva la tête à son tour elle le vit se rincer l’œil, elle se releva directement :

[ ?] Hey! Je ne te permets pas! Petit pervers!

Uematsu se releva à son tour, le visage rouge de confusion,

[Uematsu] Je suis désolé, je ne voulais pas, ce n’était pas fait exprès.

La jeune femme rigola, elle était très jolie.

[ ?] Ah, ah, ah! Un élève maladroit et timide, comment t’appelles-tu?

[Uematsu] Je m’appelle Uematsu, mademoiselle!

[Tsubaki]Moi! C’est Tsubaki, professeur de ninjutsu élémentaire et de ninjutsu non élémentaire. Si tu as besoin de quoi que soit n’hésites pas!

Elle ramassa son livre par terre et reprit son chemin.

[Uematsu]Euh, mademoiselle Tsubaki?

Elle se retourna…

[Tsubaki]Oui ? Que veux-tu?

[Uematsu] Euh, et bien je cherche deux de vos collègues, Matsuda Uchiki et Nakagawa Nasu, sauriez-vous où je peux les trouver?

Tsubaki fit très vite le rapprochement et lui répondit :

[Tsubaki]Ninjutsu de combat c’est ça? Tu trouveras Uchiki dehors, elle préfère l’air de la nature que les salles de classe, quand à Nasu elle est en mission pour les forces spéciales, il te faudra attendre sa permission pour la voir!

Uematsu acquiesça de la tête :

[Uematsu]Merci beaucoup mademoiselle Tsubaki.

[Tsubaki]A plus tard!

Qu’elle rencontre surprenante, décidemment, le corps professoral de l’académie était vraiment composé de shinobis très différents les uns des autres, le contraste entre Daiki et Tsubaki en était la preuve. Au moins il était rassuré sur un point, ils n’étaient pas tous comme ce Daiki…Maintenant il savait où trouver Uchiki, mais pour Nasu ce n’était pas gagné, il décida donc de lui laisser un message dans son casier, cependant à y réfléchir il attendrait que ce malade de Daiki ait quitté la salle des professeurs. Il entreprit donc de sortir du bâtiment.

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Salle des Professeurs   

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Salle des Professeurs
» Salle des professeurs
» Potins à gogo ~ Ragots de la semaine n°6
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0 :: L'Académie de Konoha-