Partagez | 
 

 [Accepté]Sho Nagoshi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

MessageSujet: [Accepté]Sho Nagoshi   Jeu 27 Mar - 22:29

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Un soleil chatoyant berçait une grande vallée de ses rayons étincelants. La lumière du jour venait flirter contre les parois rocheuses de la grande chaîne de montagnes qui encerclait les lieux avec une telle délicatesse qu'il sembla que le ciel s'alliait à la terre par cette douce attention. Par delà les versants inférieurs et la vallée elle-même, des kilomètres de verdure s'étendaient à perte de vue, noyant le regard du moindre passant dans une vision de paradis. La réalité de la vie décida pourtant que peu fussent ceux ayant connaissance de l'endroit. Quelques rares familles de bergers vivaient proches de la rivière qui divisait la vallée en deux sur toute sa longueur. Parmi cette dizaine de familles, vivait la lignée des Nagoshi, installée dans la région depuis plus de soixante ans. Bergers dans l'âme depuis des générations, ils élevaient leurs troupeaux sur les berges du fleuve, là où les pâturages étaient les plus à même de satisfaire l'appétit des bêtes. Par le passé, les Nagoshi comptaient une vingtaine de membres éparpillés sur toute la vallée mais aujourd'hui, peu d'entre eux étaient restés. Kiyoshi Nagoshi, son épouse Sayuri, le fruit de leurs entrailles Sho et finalement le frère aîné de Kiyoshi, Yoshimitsu et son épouse Tahari. Tous les cinq habitaient une demeure en bois construite dans les racines de la montagne.

Comme tous les jours, Sho veillait sur le troupeau, perché sur un rocher à l'orée de la rivière. Ses longs cheveux noirs tombaient en cascade sur son visage finement sculpté et ses épaules. Agé de dix-sept printemps, Sho était le dernier adolescent de la vallée. Calme, attentif, observateur et doté d'une ingéniosité rare, il était difficile de croire que sa destiné se résumerait à reprendre l'affaire familiale. Non, le destin lui avait réservé une toute autre voie à emprunter. Depuis quelques années déjà, il suivait secrètement un entraînement physique et intellectuel qu'il avait lui-même mis au point pendant prêt de deux ans. Aujourd'hui, ce programme avait porté ses fruits puisqu'il possédait une maîtrise irréprochable de son chakra. S'il ne connaissait aucune technique digne de ce nom, Sho avait espoir, qu'un jour, il pourrait rejoindre le village de la foudre et y développer ce potentiel exceptionnel qui sommeillait en lui. Mais pour l'heure, toute son attention était fixée sur l'écoulement des eaux de la rivière, leur bruissement particulier au contact de la roche. Ses paupières clignaient à peine, ses yeux argentés demeuraient dans une immobilité presque immersive.

· Sayuri · Sho ! Le repas est servit. Dépêche-toi de rentrer le troupeau dans l'enclos et vient manger.

La voix mielleuse de Sayuri atteignit les oreilles de son fils mais celui-ci ne bougea pas d'un seul poil. Il semblait prisonnier d'une réflexion profonde quoi que trop incertaine. Ses songes allaient et venaient dans son esprit; tantôt à propos du futur, tantôt à propos du passé. Sho se revit sur ce même rocher, cinq ans plus tôt, le nez abaissé sur un vulgaire bout de parchemin crasseux à établir son entraînement. Il se vit ensuite dans un avenir plus ou moins proche devant les portes d'un grand village dont il ne connaissait rien, Kumo très probablement. Ses rêves, ses espoirs, ses craintes, tout se mélangeaient à un rythme soutenu dans son esprit. Les derniers mots de sa mère résonnèrent alors une seconde fois dans sa tête et Sho se décida finalement à faire ce qu'elle lui avait demandé. Comme convenu, il achemina le troupeau jusque dans l'enclos qui jouxtait leur maison de fortune. Une fois cette tache accomplie, il redescendit sur les berges de la rivière pour s'y laver les mains et le visage puis revint une nouvelle fois sur ses pas. Le seuil de la porte franchit, Sho put constater que les membres de sa famille se tenaient déjà tous à table devant des bols de riz au poisson fumants à souhait.

Ses sandales retirées, il s'avança lentement sur le plancher de ce qui servait aussi bien de salle à manger que de salon et de cuisine. Gracile et maniéré dans tout ce qu'il venait à faire, Sho s'installa tranquillement sur sa chaise et s'empara de ses baguettes avant d'entamer son plat avec délicatesse. Le début du repas se déroula dans un silence relativement absolu. Tous semblaient d'avantage absorber par leur dégustation que par une véritable nécessité de discuter de choses et d'autres. Sho ne faisait exception à cette règle malgré ce maigre sourire aux coins des lèvres qu'il aimait à arborer le plus clair du temps. Du coin de l'oeil, il put néanmoins remarquer les nombreux regards que son père et son oncle s'amusaient à s'échanger tandis que sa mère et sa tante gardaient, elles, leur deux yeux fixés sur leur bol comme pour ne pas interférer dans les affaires de leurs époux. Dès que les yeux de son père ou de son oncle se portaient sur lui, Sho rabaissait rapidement les siens sur son plat de manière à ne jamais les croiser et ainsi laisser prétendre qu'il n'avait rien vu de leur entrevu muette.

· Kiyoshi · Sho ?

Interpellé par son père, ce dernier posa délicatement ses baguettes sur la table en bois et releva ensuite son regard vers le sien. D'une voix délicate, il acquiesça.

· Sho · Père ?

· Kiyoshi · J'ai à te parler ...

· Yoshimitsu · Nous avons tous à te parler ...

Le regard couleur argent de Sho oscilla lentement entre celui de son père et de son oncle en passant par sa mère et sa tante dont la neutralité était toujours aussi frappante. Intrigué par tant de cérémonies, il hocha légèrement de la tête pour faire signe à son père de continuer.

· Kiyoshi · Voila déjà dix sept ans que tu foules la terre de cette vallée. Dix sept ans que tu nous ais fidèle malgré le peu de chose que ce pays a à t'apporter. Tu as beaucoup donné, sans réellement attendre en retour. Tu nous as beaucoup donné et jamais nous ne te l'avons vraiment rendu. Aujourd'hui nous sommes enfin en mesure de te rendre l'appareil ...

· Yoshimitsu · ... je t'ai déjà vu à l'oeuvre malgré le secret que tu t'es toujours efforcé de préserver sur tes entraînements et je dois t'avouer que c'était remarquable. Tu détiens une grande force mentale, plus grande que celle qui fut la mienne en des temps reculés. Tu ne peux rester ici plus longtemps. La vallée n'a rien à t'offrir que tu ne possèdes déjà. Ton destin se trouve ailleurs ...

Sho écouta les répliques successives de son père et de son oncle avec une attention particulière. Si sa surprise était grande à l'énoncé de la découverte de ses entraînements, il n'en montra pourtant rien, gardant cette mine décontractée sur son visage parfaitement neutre de sentiments.

· Kiyoshi · Yoshimitsu a raison. Tu possèdes une destiné plus grande que celle de garder des bêtes toute ta vie. Depuis des mois, ta mère et moi avons réfléchit à la question et nous en avons conclut qu'il était grand temps pour toi de voler de tes propres ailes. Le village de Kumo se tient à une trentaine de kilomètres au nord, je suis certain qu'ils ne pourront refuser un shinobi prometteur de ta trempe. Yoshimitsu ne me contradira pas dans mes propos. N'est-ce pas ?

En guise de réponse, celui-ci acquiesça d'un hochement de tête avant de dessiner un sourire empli de fierté sur son visage. Pour Sho, toutes ces paroles sonnaient comme un rêve, une libération, un grand pas vers l'avenir qu'il avait tant souhaité atteindre un jour. Seulement, ce n'était pas là, la seule surprise qu'il aurait à avoir en cette heure si particulière. En effet, quelques brefs instants après les derniers mots de son père, Sho vit sa mère se lever de table et s'engouffrer derrière la porte de leur chambre pour en revenir avec un paquet ficelé d'un filament doré. Arrivé à ses côtés, elle courba l'échine et déposa le paquet en lieu et place du bol de son fils qu'elle prit entre ses mains avant de retrouver sa place à la gauche de son époux.

· Sayuri · Nous avons tous économisés pour te payer ceci, j'espère du fond de mon coeur qu'elle te plaira.

Dit-elle en abaissant son regard dans le vide, comme emplie d'une tristesse qu'elle ne souhaitait montrer. Indécis tout autant que surpris, Sho défit lentement le filament doré et déplia soigneusement le paquet jusqu'à découvrir totalement ce qu'il dissimulait. Quelle fut sa surprise lorsqu'il découvrit une tenue complète aux teinte à mi-chemin entre le blanc et le gris. Un hakama ample pour une rapidité d'action complète et une élégance incomparable. Un haut de kimono sans manche assortit et une ceinture de lin blanc. Pour finir, un manteau de voyage beige munie d'un large capuchon. Lentement, Sho caressa les douces étoffes entre ses doigts fins puis releva son regard vers les quatre acteurs et actrices de cette surprise de taille. Un sourire un peu plus appuyé aux coins des lèvres, il courba sa nuque en fermant ses yeux afin de remercier sa famille comme il se devait.

· Sayuri · Ta tante va maintenant t'accompagner jusqu'à ta chambre. Elle a quelque chose à te dire qui ne regarde que toi. Demain, à l'aube, tu partiras sans te retourner. Sache que nous te garderons toujours une place privilégiée dans notre coeur. Tu fais partit de chacun de nous et j'espère du fond du coeur que nous garderons toujours une place dans le tien.

Sur ces mots, la tante Tahari se leva et se dirigea à l'étage en empruntant l'escalier de bois qui y menait. Son paquet en main, Sho réalisa que c'était peut-être là la dernière fois qu'il reverrait sa famille toute entière. Une pointe de tristesse et de peine se mêla dans son coeur, entraînant comme une compression de ce dernier. Abaissant ses yeux dans le vide et poussant un soupire presque inaudible, il réussit tout de même à murmurer ces seules paroles:

· Sho · Jamais je ne vous oublierai ... non jamais.

Puis il monta à son tour à l'étage, le pas lourd comme s'il appréhendait en mal le fait de s'éloigner de sa famille. Arrivé en haut de l'escalier, Sho s'engouffra dans l'entrouverture de la porte qui lui faisait face. Derrière ses pas, sa tante referma la porte et lui adressa un sourire des plus radieux. L'invitant à s'installer sur son lit, elle plongea une main dans un pan de sa robe et en sortit deux rouleaux aux bordures noirâtres et marqués d'un sceau de cire rouge.

· Tahari · Ces rouleaux ont appartenus à mon père. Il était un grand shinobi de Kumo en son temps et son passe temps favoris était sans nul doute possible l'écriture. Alliant sa vie à sa passion, il a scellé quelques unes de ses techniques sur des parchemins afin que ses descendants puissent les apprendre au fil de leur lecture et de pratique. Seulement, ma mère ne lui donna que des filles. Deux en tout et aucune de nous deux ne reprit le flambeau. A sa mort il nous légua ses parchemins en prévision du jour où nos futures familles verraient naître des shinobis. Comme tu le sais, je n'ai pas d'enfant pour le moment mais je te considère un peu comme le miens. J'aimerais donc que tu prennes ces rouleaux et que tu puisses apprendre les techniques que mon père y avait scellées. Elles te serviront, je n'en doute pas un seul instant [...] ha ! Et avant que je n'oubli, prend ceci également. C'est une carte de la région et le sentier à emprunter pour rejoindre le village de la foudre. Tu en auras besoin demain. A présent, repose-toi car tu auras une longue route à faire pour atteindre ton objectif. Bon courage Sho ... devient un grand homme, quelqu'un dont on pourra entendre parler jusqu'ici dans la vallée par ses exploits et ses actions.

Sans ajouter le moindre mot de plus, Tahari s'inclina respectueusement devant son neveu puis prit congé à son tour. Désormais seul dans sa chambre, Sho resta une bonne demi-heure durant à fixer les deux rouleaux qu'il tenait entre ses mains. Le temps lui parût étonnement long comme si sa vie venait de ralentir pour qu'il savoure ce qui était entrain de lui arriver. Enfin il allait pouvoir prendre son envol. Enfin il allait pouvoir juger de la qualité de son entraînement. Et surtout, il allait enfin pouvoir rejoindre les rangs de Kumo à force de travail et de persévérance. Plus déterminé que jamais et un temps soit peu anxieux, Sho ne dormit que quelques heures cette nuit là. Au petit matin, il enfila sa tenue après avoir enlacé ses bras et son torse de fines bandelettes de lin blanc. Fraîchement habillé, il descendit dans la salle à manger et découvrit un sac de voyage beige à l'intérieur duquel il trouva assez de vivres pour le voyage et des poches vides où ranger ses rouleaux et sa carte. En un tel instant, Sho aurait souhaité enlacer chacun des membres de sa famille mais il se rappela les paroles de son père la veille. Il devait partir sans se retourner, peut-être parce qu'aucun d'eux ne voulaient avoir à pleurer devant lui. Aussi partit-il aux aurores en direction du nord sans jamais se retourner pour observer une dernière fois ni sa maison ni même la vallée qui l'avait vu naître.

Toute la journée, il alterna entre course rapide et marche légère jusqu'à atteindre les frontières du village de la foudre. De toute sa vie, Sho n'avait jamais vu si grande agglomération aussi resta-t-il émerveillé par cette vue totalement déconcertante à ses yeux. Le pas léger, il se dirigea vers les portes d'entrée de Kumo en ôtant son capuchon. Son visage révélé, il s'arrêta devant ce qui semblait être un garde au visage carré et aux cheveux noirs hérissés.

· Chuunin · Halte-là étranger ! Décline ton identité et ce pourquoi tu te présentes aux portes de Kumo.

· Sho · Je me nomme Sho Nagoshi et était jusqu'ici un habitant de la vallée verte. Je viens à Kumo dans l'espoir de rejoindre les rangs de son académie et pouvoir prétendre à la défense de ce village.

· Chuunin · Hum je vois ... suis-moi je vais te conduire jusqu'à l'académie, tu y rencontreras le responsable des inscriptions qui jugera de lui-même si tu peux, ou non, intégrer les rangs de shinobis de Kumo.

Acquiesçant à ces paroles, Sho suivit le Chuunin à l'intérieur des murs d'enceinte du village jusqu'à l'Académie où ils furent reçut par un vieillard à la barbe broussailleuse et au regard cristallin.


Citation :
Grade Souhaité : Etudiant
BL Souhaitée : Aucune
Techniques Souhaitées : Metamorphose, Kaï
[ Voila le début de ma présentation, j'aimerai, si possible, qu'un modo ou un admin incarne le vieillard en question avec les questions qui définiraient mon entrée ou pas à l'Académie. Je préfère prendre ce procédé plutôt que d'inventer cet échange moi-même, les shinobis de Kumo pouvant ainsi faire à leur convenance pour juger de mes compétences ]

MessageSujet: Re: [Accepté]Sho Nagoshi   Jeu 3 Avr - 20:12

Comme la totalité de l'edit dépasse la taille maximale de forum.actif, je poste à la suite et en deux parties

¤,.°o°O The Beginning O°o°.,¤

Un soleil chatoyant berçait une grande vallée de ses rayons étincelants. La lumière du jour venait flirter contre les parois rocheuses de la grande chaîne de montagnes qui encerclait les lieux avec une telle délicatesse qu'il sembla que le ciel s'alliait à la terre par cette douce attention. Par delà les versants inférieurs et la vallée elle-même, des kilomètres de verdure s'étendaient à perte de vue, noyant le regard du moindre passant dans une vision de paradis. La réalité de la vie décida pourtant que peu fussent ceux ayant connaissance de l'endroit. Quelques rares familles de bergers vivaient proches de la rivière qui divisait la vallée en deux sur toute sa longueur. Parmi cette dizaine de familles, vivait la lignée des Nagoshis, installée dans la région depuis plus de soixante ans. Bergers dans l'âme depuis des générations, ils élevaient leurs troupeaux sur les berges du fleuve, là où les pâturages étaient les plus à même de satisfaire l'appétit des bêtes. Par le passé, les Nagoshis comptaient une vingtaine de membres éparpillés sur toute la vallée mais aujourd'hui, peu d'entre eux étaient restés. Kiyoshi Nagoshi, son épouse Sayuri, le fruit de leurs entrailles Sho et finalement le frère aîné de Kiyoshi, Yoshimitsu et son épouse Tahari. Tous les cinq habitaient une demeure en bois construite dans les racines de la montagne.

Comme tous les jours, Sho veillait sur le troupeau, perché sur un rocher à l'orée de la rivière. Ses longs cheveux noirs tombaient en cascade sur son visage finement sculpté et ses épaules. Agé de dix-sept printemps, Sho était le dernier adolescent de la vallée. Calme, attentif, observateur et doté d'une ingéniosité rare, il était difficile de croire que sa destiné se résumerait à reprendre l'affaire familiale. Non, le destin lui avait réservé une toute autre voie à emprunter. Depuis quelques années déjà, il suivait secrètement un entraînement physique et intellectuel qu'il avait lui-même mis au point pendant prêt de deux ans. Aujourd'hui, ce programme avait porté ses fruits puisqu'il possédait une maîtrise irréprochable de son chakra. S'il ne connaissait aucune technique digne de ce nom, Sho avait espoir, qu'un jour, il pourrait rejoindre le village de la foudre et y développer ce potentiel exceptionnel qui sommeillait en lui. Mais pour l'heure, toute son attention était fixée sur l'écoulement des eaux de la rivière, leur bruissement particulier au contact de la roche. Ses paupières clignaient à peine, ses yeux argentés demeuraient dans une immobilité presque immersive.

Sho était un de ces garçons sur lequel le mystère pesait comme un poids inébranlable. Ses motivations étaient depuis toujours enfouies au plus profond de lui comme un secret qu'il n'était voué à révéler à quiconque, pas même à sa famille. Il aspirait à une vie meilleure que celle qu'avait à lui offrir la vallée. Depuis toujours, il entendait les voyageurs parler du pays de la foudre et du village caché de Kumo où, disait-on, de grands shinobis ne vivaient que pour les intérêts de ce pays. La vallée étant retirée et neutre par nature, Sho n'avait jamais eu quoi que ce soit à défendre. Les brigands et les mercenaires ne s'intéressaient nullement à ce qui pouvait s'y trouver. Y vivre symbolisait une vie sans buts à ses yeux, comme aux yeux de bons nombres d'habitants des environs. C'est pourquoi il rêvait depuis toujours de quitter la vallée pour le pays de la foudre et son village caché; pourquoi il souhaitait devenir un shinobi digne de ce nom. Dans l'arbre généalogique de sa famille, on retrouvait quelques traces de grands ninjas dont il avait hérité de sang. Si son père ne s'était jamais tourné vers cette voie, Sho avait déjà entrevu son chakra, comme le vestige d'un début d'entraînement qu'il avait peut-être suivi étant jeune. De ce fait, il avait acquit certaines prédispositions à sa naissance pour le combat aussi bien que pour la maîtrise de son propre chakra. Il voulait être le premier de sa lignée à avoir un véritable nom. Il voulait être le premier à sceller le nom de Nagoshi dans l'Histoire.

· Sayuri · Sho ! Le repas est servit. Dépêche-toi de rentrer le troupeau dans l'enclos et vient manger.

La voix mielleuse de Sayuri atteignit les oreilles de son fils mais celui-ci ne bougea pas d'un seul poil. Il semblait prisonnier d'une réflexion profonde quoi que trop incertaine. Ses songes allaient et venaient dans son esprit; tantôt à propos du futur, tantôt à propos du passé. Sho se revit sur ce même rocher, cinq ans plus tôt, le nez abaissé sur un vulgaire bout de parchemin crasseux à établir son entraînement. Il se vit ensuite dans un avenir plus ou moins proche devant les portes d'un grand village dont il ne connaissait rien, Kumo très probablement. Ses rêves, ses espoirs, ses craintes, tout se mélangeaient à un rythme soutenu dans son esprit. Les derniers mots de sa mère résonnèrent alors une seconde fois dans sa tête et Sho se décida finalement à faire ce qu'elle lui avait demandé. Comme convenu, il achemina le troupeau jusque dans l'enclos qui jouxtait leur maison de fortune. Une fois cette tache accomplie, il redescendit sur les berges de la rivière pour s'y laver les mains et le visage puis revint une nouvelle fois sur ses pas. Le seuil de la porte franchit, Sho put constater que les membres de sa famille se tenaient déjà tous à table devant des bols de riz au poisson fumants à souhait.

Ses sandales retirées, il s'avança lentement sur le plancher de ce qui servait aussi bien de salle à manger que de salon et de cuisine. Gracile et maniéré dans tout ce qu'il venait à faire, Sho s'installa tranquillement sur sa chaise et s'empara de ses baguettes avant d'entamer son plat avec délicatesse. Le début du repas se déroula dans un silence relativement absolu. Tous semblaient d'avantage absorber par leur dégustation que par une véritable nécessité de discuter de choses et d'autres. Sho ne faisait exception à cette règle malgré ce maigre sourire aux coins des lèvres qu'il aimait à arborer le plus clair du temps. Du coin de l'œil, il put néanmoins remarquer les nombreux regards que son père et son oncle s'amusaient à s'échanger tandis que sa mère et sa tante gardaient, elles, leur deux yeux fixés sur leur bol comme pour ne pas interférer dans les affaires de leurs époux. Dès que les yeux de son père ou de son oncle se portaient sur lui, Sho rabaissait rapidement les siens sur son plat de manière à ne jamais les croiser et ainsi laisser prétendre qu'il n'avait rien vu de leur entrevue muette.

· Kiyoshi · Sho ?

Interpellé par son père, ce dernier posa délicatement ses baguettes sur la table en bois et releva ensuite son regard vers le sien. D'une voix délicate, il acquiesça.

· Sho · Père ?

· Kiyoshi · J'ai à te parler ...

· Yoshimitsu · Nous avons tous à te parler ...

Le regard couleur argent de Sho oscilla lentement entre celui de son père et de son oncle en passant par sa mère et sa tante dont la neutralité était toujours aussi frappante. Intrigué par tant de cérémonies, il hocha légèrement de la tête pour faire signe à son père de continuer.

· Kiyoshi · Voila déjà dix sept ans que tu foules la terre de cette vallée. Dix sept ans que tu nous ais fidèle malgré le peu de chose que ce pays a à t'apporter. Tu as beaucoup donné, sans réellement attendre en retour. Tu nous as beaucoup donné et jamais nous ne te l'avons vraiment rendu. Aujourd'hui nous sommes enfin en mesure de répondre à tes attentes ...

· Yoshimitsu · ... je t'ai déjà vu à l'œuvre malgré le secret que tu t'es toujours efforcé de préserver sur tes entraînements et je dois t'avouer que c'était remarquable. Tu détiens une grande force mentale, plus grande que celle qui fut la mienne en des temps reculés. Tu ne peux rester ici plus longtemps. La vallée n'a rien à t'offrir que tu ne possèdes déjà. Ton destin se trouve ailleurs ...

Sho écouta les répliques successives de son père et de son oncle avec une attention particulière. Si sa surprise était grande à l'énoncé de la découverte de ses entraînements, il n'en montra pourtant rien, gardant cette mine décontractée sur son visage parfaitement neutre de sentiments.

· Kiyoshi · Yoshimitsu a raison. Tu possèdes une destiné plus grande que celle de garder des bêtes toute ta vie. Depuis des mois, ta mère et moi avons réfléchit à la question et nous en avons conclut qu'il était grand temps pour toi de voler de tes propres ailes. Le village de Kumo se tient à une trentaine de kilomètres au nord, je suis certain qu'ils ne pourront refuser un shinobi prometteur de ta trempe. Yoshimitsu ne me contredira pas dans mes propos. N'est-ce pas ?


MessageSujet: Re: [Accepté]Sho Nagoshi   Jeu 3 Avr - 20:15

En guise de réponse, celui-ci acquiesça d'un hochement de tête avant de dessiner un sourire empli de fierté sur son visage. Pour Sho, toutes ces paroles sonnaient comme un rêve, une libération, un grand pas vers l'avenir qu'il avait tant souhaité atteindre un jour. Seulement, ce n'était pas là, la seule surprise qu'il aurait à avoir en cette heure si particulière. En effet, quelques brefs instants après les derniers mots de son père, Sho vit sa mère se lever de table et s'engouffrer derrière la porte de leur chambre pour en revenir avec un paquet ficelé d'un filament doré. Arrivé à ses côtés, elle courba l'échine et déposa le paquet en lieu et place du bol de son fils qu'elle prit entre ses mains avant de retrouver sa place à la gauche de son époux.

· Sayuri · Nous avons tous économisés pour te payer ceci, j'espère du fond de mon cœur qu'elle te plaira.

Dit-elle en abaissant son regard dans le vide, comme emplie d'une tristesse qu'elle ne souhaitait montrer. Indécis tout autant que surpris, Sho défit lentement le filament doré et déplia soigneusement le paquet jusqu'à découvrir totalement ce qu'il dissimulait. Quelle fut sa surprise lorsqu'il découvrit une tenue complète aux teinte à mi-chemin entre le blanc et le gris. Un hakama ample pour une rapidité d'action complète et une élégance incomparable. Un haut de kimono sans manche assortit et une ceinture de lin blanc. Pour finir, un manteau de voyage beige munie d'un large capuchon. Lentement, Sho caressa les douces étoffes entre ses doigts fins puis releva son regard vers les quatre acteurs et actrices de cette surprise de taille. Un sourire un peu plus appuyé aux coins des lèvres, il courba sa nuque en fermant ses yeux afin de remercier sa famille comme il se devait.

· Sayuri · Ta tante va maintenant t'accompagner jusqu'à ta chambre. Elle a quelque chose à te dire qui ne regarde que toi. Demain, à l'aube, tu partiras sans te retourner. Sache que nous te garderons toujours une place privilégiée dans notre coeur. Tu fais partit de chacun de nous et j'espère du fond du coeur que nous garderons toujours une place dans le tien.

Sur ces mots, la tante Tahari se leva et se dirigea à l'étage en empruntant l'escalier de bois qui y menait. Son paquet en main, Sho réalisa que c'était peut-être là la dernière fois qu'il reverrait sa famille toute entière. Une pointe de tristesse et de peine se mêla dans son coeur, entraînant comme une compression de ce dernier. Abaissant ses yeux dans le vide et poussant un soupire presque inaudible, il réussit tout de même à murmurer ces seules paroles:

· Sho · Jamais je ne vous oublierai ... non jamais.

Puis il monta à son tour à l'étage, le pas lourd comme s'il appréhendait en mal le fait de s'éloigner de sa famille. Arrivé en haut de l'escalier, Sho s'engouffra dans l'ouverture de la porte qui lui faisait face. Derrière ses pas, sa tante referma la porte et lui adressa un sourire des plus radieux. L'invitant à s'installer sur son lit, elle plongea une main dans un pan de sa robe et en sortit deux rouleaux aux bordures noirâtres et marqués d'un sceau de cire rouge.

· Tahari · Ces rouleaux ont appartenu à mon père. Il était un grand shinobi de Kumo en son temps et son passe temps favoris était sans nul doute possible l'écriture. Alliant sa vie à sa passion, il a scellé quelques unes de ses techniques sur des parchemins afin que ses descendants puissent les apprendre au fil de leur lecture et de pratique. Seulement, ma mère ne lui donna que des filles. Deux en tout et aucune de nous deux ne reprit le flambeau. A sa mort il nous légua ses parchemins en prévision du jour où nos futures familles verraient naître des shinobis. Comme tu le sais, je n'ai pas d'enfant pour le moment mais je te considère un peu comme le miens. J'aimerais donc que tu prennes ces rouleaux et que tu puisses apprendre les techniques que mon père y avait scellées. Elles te serviront, je n'en doute pas un seul instant [...] ha ! Et avant que je n'oubli, prend ceci également. C'est une carte de la région et le sentier à emprunter pour rejoindre le village de la foudre. Tu en auras besoin demain. A présent, repose-toi car tu auras une longue route à faire pour atteindre ton objectif. Bon courage Sho ... devient un grand homme, quelqu'un dont on pourra entendre parler jusqu'ici dans la vallée par ses exploits et ses actions.

Sans ajouter le moindre mot de plus, Tahari s'inclina respectueusement devant son neveu puis prit congé à son tour. Désormais seul dans sa chambre, Sho resta une bonne demi-heure durant à fixer les deux rouleaux qu'il tenait entre ses mains. Le temps lui parût étonnement long comme si sa vie venait de ralentir pour qu'il savoure ce qui était entrain de lui arriver. Enfin il allait pouvoir prendre son envol. Enfin il allait pouvoir juger de la qualité de son entraînement. Et surtout, il allait enfin pouvoir rejoindre les rangs de Kumo à force de travail et de persévérance. Plus déterminé que jamais et un temps soit peu anxieux, Sho ne dormit que quelques heures cette nuit là. Au petit matin, il enfila sa tenue après avoir enlacé ses bras et son torse de fines bandelettes de lin blanc. Fraîchement habillé, il descendit dans la salle à manger et découvrit un sac de voyage beige à l'intérieur duquel il trouva assez de vivres pour le voyage et des poches vides où ranger ses rouleaux et sa carte. En un tel instant, Sho aurait souhaité enlacer chacun des membres de sa famille mais il se rappela les paroles de son père la veille. Il devait partir sans se retourner, peut-être parce qu'aucun d'eux ne voulaient avoir à pleurer devant lui. Aussi partit-il aux aurores en direction du nord sans jamais se retourner pour observer une dernière fois ni sa maison ni même la vallée qui l'avait vu naître.

Toute la journée, il alterna entre course rapide et marche légère jusqu'à atteindre les frontières du village de la foudre. De toute sa vie, Sho n'avait jamais vu si grande agglomération aussi resta-t-il émerveillé par cette vue totalement déconcertante à ses yeux. Le pas léger, il se dirigea vers les portes d'entrée de Kumo en ôtant son capuchon. Son visage révélé, il s'arrêta devant ce qui semblait être un garde au visage carré et aux cheveux noirs hérissés.

· Chuunin · Halte-là étranger ! Décline ton identité et ce pourquoi tu te présentes aux portes de Kumo.

· Sho · Je me nomme Sho Nagoshi et était jusqu'ici un habitant de la vallée verte. Je viens à Kumo dans l'espoir de rejoindre les rangs de son académie et pouvoir prétendre à la défense de ce village.

· Chuunin · Hum je vois ... suis-moi je vais te conduire jusqu'à l'académie, tu y rencontreras le responsable des inscriptions qui jugera de lui-même si tu peux, ou non, intégrer les rangs de shinobis de Kumo.

Acquiesçant à ces paroles, Sho suivit le Chuunin à l'intérieur des murs d'enceinte du village jusqu'à l'Académie où ils furent reçut par un vieillard à la barbe broussailleuse et au regard cristallin.


¤,.°o°O ... O°o°.,¤


Citation :
Grade Souhaité : Etudiant
BL Souhaitée : Aucune
Techniques Souhaitées : Metamorphose, Kaï

MessageSujet: Re: [Accepté]Sho Nagoshi   Jeu 3 Avr - 20:38

[Félicitations Sho !

J'ai bien le texte. Te voilà donc intégré au village de Kumo. Le bandeau et les fiches de techniques et de signatures ne devraient pas tarder.

Je ne peux que te conseiller de prendre contact avec les autres joueurs de Kumo et de faire du RP avec eux.

Sho Nagoshi: + 15 XP RP - Métamorphose et Kaï validé.]

MessageSujet: Re: [Accepté]Sho Nagoshi   Mer 28 Juil - 23:29


    Cycle 1 : Le village caché des Nuages

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Cycle 2 : Un long chemin

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Cycle 3 : L'Examen Chuunin

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Cycle 4 : Un retour nuancé

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Cycle 5 : Un nouveau soupire

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Cycle 6 : Avenir

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Hors Cycle : Missions

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Hors Cycle : Quêtes

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

    Hors Cycle : Légendes du Monde

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Accepté]Sho Nagoshi   

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Accepté]Sho Nagoshi
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» [Mission D] - Hassaki
» Kai [Accepté deux fois]
» Village Hentaï[accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ryoma - Le forum des Shinobi :: Ryoma 1.0-